Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Vous créez une crise internationale en massant plus de 100 000 soldats à la frontière d’un pays dont vous répétez qu’il n’en est pas. Vous formulez des demandes qui laissent croire à votre principal interlocuteur que vous êtes prêt à aller de l’avant avec vos projets d’invasion. Puis vous accusez cet interlocuteur de tenter de vous entraîner dans un conflit militaire que vous ne voulez pas. C’est ni plus ni moins l’acrobatie intellectuelle à laquelle s’est prêté Vladimir Poutine ce mardi lors d’une conférence de presse au Kremlin.

« Leur tâche la plus importante est de contenir le développement de la Russie », a-t-il dit en abordant publiquement la question de l’Ukraine pour la première fois depuis décembre. « L’Ukraine n’est qu’un instrument pour atteindre cet objectif. Cela peut se faire de différentes manières, par exemple en nous entraînant dans un conflit armé et en forçant ensuite leurs alliés en Europe à adopter ces sanctions sévères contre nous qui sont discutées aujourd’hui aux États-Unis. »

Vous comprenez la logique de Poutine? Je la trouve étrange.

Cela dit, et malgré le refus des États-Unis et de ses alliés de garantir formellement que l’Ukraine ne rejoindra jamais l’OTAN, Vladimir Poutine s’est dit prêt à poursuivre le dialogue diplomatique. Il a notamment évoqué une visite prochaine d’Emmanuel Macron à Moscou.

« J’espère que nous finirons par trouver cette solution bien que ce ne soit pas facile, nous le comprenons. Mais parler aujourd’hui de ce que ce sera – je ne suis, bien sûr, pas prêt à le faire », a-t-il dit.

La Russie, faut-il préciser, n’a pas encore répondu de façon formelle aux réponses américaines à ses demandes.

(Photo AP)

75 réflexions sur “L’étrange logique de Poutine

  1. Keven Renière dit :

    Ce que je lis et comprend, on pourra me corriger, c’est que la Russie n’a pas l’économie ni les ressources pour vraiment envahir d’une manière complète et totale un autre état. Elle a pu se permettre la Crimée, ça été plus un coût d’essence et d’entretien de véhicule que d’autres choses, mais pas plus. Bref, gros show de boucane ou mini-invasion très limité.

  2. Louise dit :

    Quelle est la logique de Poutine ?
    La même que celle de Trump c’est-à-dire faire diversion pour détourner l’attention des nombreux problèmes que connaît le pays. Problèmes économi

    1. Louise dit :

      Oups !
      Problèmes économiques, crise sanitaire qui est très mal gérée et grogne souterraine mais néanmoins réelle des citoyens.
      Il ne faut jamais oublier que Poutine est un ancien du KGB et toutes ses actions se passent en coulisse.
      Très difficile de décoder cet homme menteur et hypocrite comme l’autre qui est son ami.

      1. chicpourtout dit :

        @Louise
        Je vous seconde dans votre point de vue.
        Par ailleurs, cette façon de faire pour le moins paradoxale tente à le déresponsabiliser pour ne pas en porter l’odieux.

  3. Le début d’un type de démence sénile. Il a passé la soixantaine.

    1. Roger Allard dit :

      Les soixantenaires vous remercient.

    2. oragoun oragoun dit :

      Aucune démence sénile malheureusement. Juste un autocrate qui après avoir bâillonné, assassiné, empoisonné, emprisonné tous les opposants intérieurs n’a plus que la guerre vers un soi-disant ennemi extérieur imaginaire pour tenter de masquer la ruine de son régime.

  4. Charlot dit :

    Il a placé un pion à la Maison Blanche. Le pion est pour le moment hors-jeu mais il a fait suffisamment de dommages pour compliquer la partie. Le nouveau joueur est pris à composer avec les mouvements de son prédécesseur. Et les russes sont champion aux échecs. Je ne parierais pas sur l’issue de la partie.

    1. Jean Létourneau dit :

      @Charlot

      J’aurai peut-être formulé autrement:
      « Placé un fou à la Maison Blanche », mais je vous concède qu’on sacrifie un pion plus facilement.

  5. Benton Fraser dit :

    La logique est que cela va mal en Russie.
    Poutine est contesté, il a besoin de l’épouvantail d’un « ennemi » extérieur pour assoir son pouvoir intérieur….

    1. Autrement dit :

      Vous avez raison. Et puis, payer une armée à ne rien faire, franchement, autant l’envoyer faire des grandes manœuvres près des voisins. En plus, ces manoeuvres entretiennent une saine crainte. Même l’armée doit remercier Poutine d’avoir choisi ce terrain plutôt que la Sibérie: commode, à portée de la main, climat tempéré. Et le plus beau, c’est qu’il portera les lauriers de la désescalade le moment venu.

  6. lanaudoise dit :

    Peut-être un message pour ses amis russophiles de Fox: regardez comme je suis gentil, c’est la faute de Biden.

    1. chicpourtout dit :

      Bien sûr! @Lanaudoise
      Il ne veut pas en porter la responsabilité. Par ailleurs, j’oserai dire qu’il est indéniablement de mauvaise foi depuis le début.
      Rappelez-vous de ce que disait la Russie avant l’amorce des pourparlers avec les E.U., cela dévoile tout!

  7. NStrider dit :

    « Vous comprenez la logique de Poutine? Je la trouve étrange. » nous dit M. Hétu
    Outre de créer un épouvantail extérieur des problèmes intérieurs comme l’on fort bien souligné d’autres un peu plus tôt,
    voilà comment moi je me l’explique:

    1990
    « Eastward inch »
    Sommet Gorbachev / James Baker
    Retrait des troupes Allemagne de l’est en échange d’une promesse de l’OTAN et de tous les chefs d’états de l’époque :« not move one inch east »

    1999/2004
    OTAN adhésion de:
    Estonie,Lettonie,Lituanie! Pologne,Hongrie,République Tchèque, Roumanie, Bulgarie, Slovaquie, Slovénie

    2004
    Ukraine
    Révolution Orange

    Conséquence
    La Russie est enclavé du côté de la Baltique
    Donc Poutine envahit et libère la Crimée ( donné à l’Ukraine par Kroutchev en 1960)

    2021
    Ukraine
    Change de régime politique —> plus favorable à l’ouest
    Intérêt pour faire parti de l’OTAN accru

    S’il y a adhésion à l’OTAN, Moscou est à moins de 100km du territoire de cette alliance née pour faire face à la guerre froide.

    De plus, Poutine, ancien chef des services secrets et des manigances, regrette et pleure le respect qu’on accordait à l’ancienne URSS. La vision qu’il a c’est de recréer cette gloire et d’être le « tsar de toutes les russies ».
    Il est en train de s’enfermer dans ce que certains historiens appellent « le piège de Thucydide »et s’il ne s’en sort pas lui-même, ça n’augure rien de bon.

  8. marie4poches4 dit :

    Facile à expliquer. Poutine a été le conseiller principal de 45 pendant 4 ans. Aujourd’hui c’est 45 le principal conseiller de Putin 🤪

    1. Marc dit :

      C est la logique du double bind , des demandes contradictoires, c est la logique diplomatique le répondant ne peux répondre. .. tu répond par une question ou un sujet hors des enjeux pour relancer le dialogue

  9. Jean Saisrien dit :

    La terre est pleuplée à, grosso-modo, 33% de cette « sorte » de gens… et d’un autre 33% qui va les croire même si ça ne fait aucun sens et impose sa vision à cet autre 33% qui subit…
    Des fois le 33% change de place avec un autre 33% qui change pour l’autre 33%… c’est un éternel circuit fermé.

  10. Alexander dit :

    On dirait que Poutine veut montrer une image de force en entassant 100 000 soldats aux frontières comme un paon. Un peu comme KJU en Corée du Nord avec son armée et ses missiles alors que personne ne songe à l’attaquer.

    Détourner l’attention de ses propres problèmes internes en jouant sur l’image d’homme fort.

    En provoquant l’ouest et Biden aux EU, il met à risque ses ventes d’énergie à l’Europe, s’expose aux sanctions américaines et donne à Biden une trop belle occasion de montrer sa force comme chef des américains devant l’épouvantail russe.

    Vous remarquerez que le Congrès semble pas mal sur la même longueur d’onde sur les sanctions à imposer au gros méchant russe, tous partis confondus.

    Il n’y a rien comme une menace de guerre pour unir un pays divisé à l’os.

    À la place de Poutine, je me chercherais une belle porte de sortie pour éviter de m’enliser, à moins qu’il ne croit vraiment que reprendre l’Ukraine serait aussi facile que la Crimée, en comptant sur la division des alliés de l’OTAN. Pas sûr que ce serait un bon calcul pour un joueur d’échecs de son calibre.

  11. orycterope dit :

    Nous avons ici ce qui ressemble étrangement à une logique soviétique. Et, ce qui est merveilleux, cette logique sera diffusée à tout vent dans tous les médias russe.

  12. treblig dit :

    L’armée russe est un tigre de papier qui s’appuie sur la seule chose qui est susceptible de poser une menace pour l’occident : l’arme nucléaire. Arme qui ne pourra pas servir 2 fois sans risquer l’annihilation.

    Tout le reste pour une guerre conventionnelle ( tank, avion, marine…) est soit désuète soit en nombre limité. Un exemple: le char d’assaut Armata, le dernier cri du tank est trop cher â produire, tout comme les avions Mig de derrière génération et reconstruire la marine qui rouille en ce moment ancrée dans la Mer noire va prendre un investissement massif que les russes n’ont pas.

    N’écoutez pas les faucons conservateurs américains qui prennent plaisirs à surestimer le potentiel guerrier russe pour justifier les dépenses militaires des USA.

    1. treblig
      Exact, les mêmes faucons qui radotent que la Corée du Nord est un danger mondial…..

      la Corée du nord ne fait que lancer des fusées dans les airs depuis 25 ans…. et ce sera encore ça dans 25 ans….
      La Corée du Nord négocie de la bouffe et du matériel pour cesser de lancer des fusées dans les airs…. point.

      Zéro menace mondiale d’un peuple affamé

      même truc avec la Russie… mais ça ouvre des contrats juteux pour le Pentagone….

      ça ne marche plus avec les méchants islamistes…. les « communistes » vénézuéliens ou cubains n’ont plus la cote… L’Iran est tranquille…

      faut pas trop écoeurer les chinois parce que ça pourrait vite revenir dans la face des USA, fait que quoi de mieux que la Russie… pays « pauvre » désorganisé et diriger par un incapable comme Poutine qui ne peut tenir aucune menace ou promesse….

    2. spritzer dit :

      @trebligI

      ls ont des missiles impossibles à intercepter qui rendent obsolète entre autres la marine américaine en cas de conflit, et ils ont les meilleurs systèmes anti air et anti missiles qui peuvent fermer l’espace aérien pour n’importe qui. Ils ont les tanks et les avions nécessaires pour leur besoin,avions de chasse, bombardiers, transports, et leur marine est pas mal renouvelée et tous ces navires et sous-marins emportent des missiles hypersoniques, qui sont impossibles à intercepter. J’vous l’avais-tu dis ?
      https://smoothiex12.blogspot.com/2020/07/about-russian-navy.html

      L’armée russe est classée deuxième derrière les US, et beaucoup disent qu’elle est en fait la première. Sur le sol européen en tout cas elle est incontestée.
      https://www.globalfirepower.com/countries-listing.php

      1. Samati dit :

        @ spritzer

        Vous semblez très sensibles à la propagande russe. Les russes ne sont actuellement qu’aux essais des missiles hypersoniques et n’en ont probablement aucun de réellement fonctionnel.

        Essayer de valider vos informations en dehors de vos sources de propagande.

      2. spritzer dit :

        @Samati

        Vous êtes encore dans les patates. Kalibr, Kinzhal sont fonctionnels, Zircon sera déployé cette année si ce n’est déjà fait, Avangard est fonctionnel, Bulava itou.
        https://missilethreat.csis.org/country/russia/
        *https://www.capital.fr/economie-politique/avangard-kinjal-zircon-la-russie-fait-la-course-en-tete-sur-les-missiles-hypersoniques-1410200

  13. Poutine a mal évalué la situation dès le début….

    Il croyait maintenir le problème ukrainien à un conflit régional…

    il estimait, sans doute, que l’OTAN, coquille vide et les USA, surtout, en auraient plein les bras avec le retrait d’Afghanistan…

    a-t-il considéré que l’attention des démocrates serait centrée sur trump lui laissant ainsi la marge de manoeuvre suffisante pour brasser le dirigeant ukrainien….

    à tout le moins, Poutine a mal calculé son coup…
    il se retrouve sous les feux de l’actualité, coincé dans une situation perdant-perdant….

    ce qu’il tente, en ce moment, est de persuader son peuple… ça doit travailler du violon lors des bulletins de nouvelles….

  14. spritzer dit :

    Il y a un mois, le secrétaire d’un organisme d’état ukrainien chargé de conseiller le gouvernement sur les questions de sécurité et de défense a nié que le nombre et la location des troupes russes présageaient une invasion. Et la semaine passée le ministre de la défense Ukrainien disait:
    https://sputniknews.com/20220102/ukraines-own-national-security-and-defence-council-debunks-claims-of-russian-troop-buildup-1091977865.html

    « As of today, the Russian Armed Forces have not formed a strike force that would suggest that they will go on an offensive tomorrow, There are risky scenarios, and in terms of the future, some are possible. But as of today, there is no such threat, »

    Pourquoi la Russie irait s’embourber en Ukraine, dans un pays rempli de russophobes et où existe une sous-culture néo nazi… C’est le rêve des US de voir ce scénario se réaliser pour couper la Russie de l’Europe une fois pour toute et ce n’est qu’avec une provocation, un false flag, qu’ils espèrent y arriver mais évidemment Poutine n’est pas né de la dernière pluie et il ne tombera pas dans ce piège, quoi qu’il arrive, mais à entendre les dirigeants Russes, la Russie ne démordra pas de ses demandes légitimes.

    1. Benton Fraser dit :

      L’histoire se répète, néo nazi versus néo stalinisme!

      Par contre, pour ce qui est de ses demandes « légitimes », on parle de Poutine qui pratique d’innombrables d’actes illégitimes non seulement en Russie mais à l’extérieure de la Russie. (Assassinats, piratages informatiques, fausses informations, chantages, etc…)

  15. chrstianb dit :

    Je pense que Poutine parle plus pour sa politique interne (lire propagande) que pour l’international. C’est la même chose avec la Chine.

  16. _renaud dit :

    Je peu comprendre que la logique de Poutine est difficile à suivre quand on ne fait que s’abreuver de CNN et NY Times mais en réalité c’est assez simple à comprendre.

    Un peu de contexte historique. En 1990 quand le mur est tombé il y a eu un accord entre Gorbatchev et Bush. Les Américains s’étaient engagés ne pas faire entrer dans l’Otan les pays de l’ancienne URSS. De ne pas empiété sur leur zone d’influence.

    Évidemment ils n’ont pas tenu leur parole, depuis 1990 les pays suivants ont joint l’Otan :

    Hongrie, Pologne, République Tchèque, Slovénie, Estonie, Lituanie, Roumanie, Croatie, Albanie et maintenant l’Ukraine qui cogne à la porte.

    C’est pour ça la démonstration de force de Poutine. Se faire entendre et empêcher l’Ukraine d’entrer dans l’Otan. Évidemment qu’il n’a pas l’intention d’envahir comme on essaie de nous faire croire.

    On va dire ‘Oui mais la Crimée’. La Crimée c’est différent, elle est habitée par des Russes, c’est un port stratégique et elle était Russe depuis le 18e siècle. Rien à voir avec le reste de l’Ukraine.

    Certains analystes affirment que l’Ukraine devrait être un genre de Finlande. Probablement mais là-dessus je ne suis pas assez expert pour me prononcer.

    1. monsieur8 dit :

      @renaud: très bon résumé historique. J’aime bien aussi l’idée d’une Ukraine indépendante, comme la Finlande ou l’Autriche. Ce serait une solution viable à long terme. Plus viable qu’une Ukraine membre de l’OTAN en tout cas.

      1. Kelvinator dit :

        Une Ukraine indépendante a justement le choix d’être membre de l’OTAN ou non…
        Ça semble évident!

      2. monsieur8 dit :

        @kelvinator: pas indépendante, mais neutre. J’ai mal formulé.

    2. Richard Hétu dit :

      CNN et le NYT ne cessent de répéter ces évidences…

      1. Robert dit :

        Bonsoir M.Hétu ,je suis au courant de votre russophobie et votre alignement sur la propagande atlantiste guerrière, mais je vous conseils fortement de vous intéresser aux analyses de Xavier Moreau sur le sujet et regarder de l’autre côté de la médaille,pour ne pas dire tropnde bêtise sur un sujet que vous ne connaissez pas https://youtu.be/Y0yz5yUP6mA Je ressent vraiment de la gêne pour vous quand je vous lis parfois.

    3. Kelvinator dit :

      « Les Américains s’étaient engagés  »

      Petite question, vous croyez vraiment que l’OTAN appartient aux USA pour les laisser décider eux seul de son avenir, ou ce « petit détail » vous est passé complètement à côté de la tête? L’OTAN est-il une alliance comportant plusieurs pays qui ont chacun droit de regard?? Ça me semble être une erreur flagrante sur la compréhension de ce qu’est l’OTAN?

  17. marie4poches4 dit :

    Question

    Le sénateur démocrate du Nouveau-Mexique a subi un AVC assez sérieux. Que se passera-t-il lorsqu’il faudra voter?

  18. monsieur8 dit :

    « Vous comprenez la logique de Poutine? »

    Me semble que c’est assez évident. Ça fait 30 ans que les Russes demandent aux Américains de cesser l’expansion de l’OTAN vers leur frontière. Ça fait 30 ans qu’on les ignore et les méprise.

    Vlad s’est tanné et a trouvé un moyen de forcer tout le monde à écouter son point de vue. Je suppose que la réaction de Washington va être de punir les Russes et de les ostraciser davantage. La routine quoi…

    On s’en reparle dans quelques années, quand le couvercle va de nouveau menacer de sauter sur la marmite Russe.

    1. Benton Fraser dit :

      Les pays voisins de la Russie ont beaucoup plus a craindre la Russie et leur mépris de leurs souveraineté que Poutine de l’OTAN.

      Ce qui irrite Poutine, c’est que l’Otan l’empêche dans une certaine mesure que les pays voisins deviennent ses vassales!

    2. Kelvinator dit :

      Expliquez-nous donc pourquoi l’OTAN est si mauvais?
      Pourquoi un pacte uniquement défensif peut être perçue objectivement comme une menace, autrement que si on est l’agresseur comme Putin?

      1. Robert dit :

        L’otan est l’outil d’agression de l’empire américain et ses vassaux ( Lybie,Iraq,yougoslavie etc…) .Il n’ya plus de guerre froide donc l’otan n’a plus sa raison d’être https://youtu.be/Y0yz5yUP6mA

      2. Kelvinator dit :

        Vous confondez OTAN et ONU.
        Les pays de l’OTAN sont membre de l’ONU, et ont appliqués les résolutions de l’ONU dans ces pays, sauf en Iraq ou les américaines étaient bien seul. Aucun pays ne fut forcé d’intervenir dans ces conflits parce qu’il était membre de l’OTAN.

  19. Gilles Morissette dit :

    Difficille à suivre en effet.

    Sagit-il d’un recul stratégique? D’une façon de détourner l’attention? D’une mauvaise évaluation de la situation?

    Probablement un peu tout ça. N,oublions pas que Putin est un individu retord, fourbe, manipulateur.

    Il avait trouvé en LA CHOSE, un allié indéfectible prêt à avaler tous ses mensonges.

    Maintenent, la situation a changé.

    Il y a eu un changement de garde à la MB.

    On verra ce que tous ces sparages vont donner.

    1. Benton Fraser dit :

      Par son discours, Poutine le fait pour les russes, la propagande étant que ce n’est pas lui la menace mais les autres qui menacent la Russie.

  20. Gilles Morissette dit :

    HS

    C’était prévisible.

    Le gouvernement as reculé sur la cntribution-santé pour les non-vaccinés.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/other/fran%c3%a7ois-legault-recule-sur-la-%c2%abcontribution-sant%c3%a9%c2%bb/ar-AATmrLM?li=AAanjZr

    Encore une fois, le P.M s’était avancé un peu trop vite sur une « fausse » bonne idée, et ce, sans en avoir évalué la faisabilité et les impacts.

    A-t-il cédé au chantage? Aux menaces » À l’intimidation des goons du dernier fin de semaine?

    À chacun de tirer ses conclusions.

  21. _renaud dit :

    @NStrider

    Désolé pour mon message précédant, je n’avais pas lu le vôtre où vous dites la même chose.

  22. el_kabong dit :

    La mystérieuse logique de Poutine illustrée…
    https://www.gocomics.com/stuartcarlson/2022/01/26

  23. monsieur8 dit :

    Complètement HS : Signe que les temps changent :

    Des jurés, membre d’un jury séquestré, ont demandé au juge l’autorisation de pouvoir aller refaire leur réserve… de pot..

    https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2022-02-01/deliberation-du-jury-au-proces-de-paul-zaidan/deux-jures-veulent-refaire-leurs-reserves-de-pot.php

    Le juge a accepté. C’est le fun, non? On avance.

    1. « Rapportez-m’en aussi. Et montrez-moi la facture. », a-t-il ajouté.

      1. gl000001 dit :

        J’avais compris que le juge leur en a fourni. Je me suis trompé 😉

  24. _renaud dit :

    Petit détail important sur la Crimée, il y a eu un référendum qui était en faveur de la séparation. Évidemment personne n’a cru que les résultats étaient valides sauf que la Crimée c’est environ 65% de Russes, 15 d’Ukrainiens, 11% Tatars de Crimée et le reste d’autres origines.

    Autrement dit c’est à grande majorité russe et dans ces pays les questions identitaires sont très importantes.

    Penser anglo – franco au Québec mais X 10. C’est pour ça que même si le référendum n’était pas fiable c’est certains que les Russes ont tous votés pour rester avec la mère patrie.

    1. Benton Fraser dit :

      C’est le prix de la méthode stalinisme de l’époque: Déplacement des ethnies pour dissoudre toute opposition nationaliste…

    2. M.Rustik dit :

      La Crimée aussi, c’est un territoire cédée par la Russie en 1954 à l’Ukraine, et aussi cette Crimée était alors définie comme une république autonome faisant parti de la république d’Ukraine qui faisait ainsi partie de l’URSS. La situation de la Crimée est passablement différente de la situation des provinces séparatistes actuelles.

      Et personnellement, la cie pour laquelle je travaillais installait un « ground station » en Crimée au moment du référendum (pour traiter les images et monitorer un satellite) et bien que l’échantillon que j’ai c’est la ville ou notre cie installait cela (et non pas l’ensemble du territoire), de la vu de nos employés la grande majorité des locaux rencontrés étaient reéllement pro-russes (rien de scientifique dans ce décompte, mais tout de même).

  25. Gilles Morissette dit :

    HS

    Le gouvernement Legault a peut-être reculé sur la contribution-santé pour les non-vaccinés mais il pourrait passer une mesure qui risque drôlement de les emmmeder, du moins les emmerder encore un peu plus.

    https://www.journaldequebec.com/2022/02/01/fitzgibbon-en-faveur-dun-elargissement-du-passeport-vaccinal

    C’est une vieille stratégie.

    Lorsqu’on veut faire passer une « grosse mesure », on s’arrange pour que les médias parlent d’un autre sujet qui fait jaser la population.

    De quoi croyez-vous qu’on va parler ce soir dans les chaumières du Québec?

    .

  26. monsieur8 dit :

    Re-HS : le recul de Legault sur le vaccimpot.

    C’était une mesure dont l’efficacité (vers l’objectif recherché) aurait été à peu près nulle, mais qui aurait fait plaisir à la majorité. Heureusement, Legault s’est souvenu que le populisme c’est bien l’fun, mais ça ne règle aucun problème.

    À quand la même réflexion sur la loi 21?

  27. NStrider dit :

    HS – en admiration

    Ok, je reconnais que je suis biaisé parce qu’elle représente l’actuelle administration et non la précédente, mais je suis en admiration devant non seulement la capacité d’anticipation et la préparation de Mme Psaki, mais aussi le ton qui est un hybride entre un ton professoral, un ton de représentante de l’autorité présidentielle et un ton un peu condescendant pour les questions particulièrement de mauvaises foi ( à la Doocy et ce n’est pas le cas de cette question) où on perçoit quelque chose comme : « je vais te l’expliquer lentement parce que c’est clair que tu ne comprends pas vite. »

    S’ils 45 avait eu de telles personnes à son service,il aurait eu l’air moins con.

    https://twitter.com/acyn/status/1488599176489304065?s=21

    1. Mais 45 a choisi les meilleurs !

      De « telles personnes » n’auraient jamais accepté ce job.

    2. gl000001 dit :

      Un mensonge mieux expliqué reste un mensonge pareil 😉

  28. Danielle Vallée dit :

    @monsieur8:

    Ça fait 30 ans que les Russes demandent aux Américains de cesser l’expansion de l’OTAN vers leur frontière. »

    Vous comprenez mal l’OTAN. Ça n’appartient pas aux États Unis.
    Les pays libres demandent de joindre l’OTAN.

    Et les pays de l’Europe de l’est ont supplié pour se joindre à l’Otan et y rester à cause de l’attitude de conquérant de Poutine

    Pensez à ce qui est arrivé à la Tchétchénie, et à la Géorgie. Poutine n:a jamais arrêté d’attaquer ses voisins. Il n’a que lui-même à blâmer.

    1. Kelvinator dit :

      L’OTAN est l’épouvantail incompris par la majorité, donc il est facile de tapper dessus pour s’attirer la sympathie en déformant son mandat sachant que les gens n’y verront que du feux. Trump a fait la même chose depuis 2016, et de nombreux conservateurs avant lui.

    2. Robert dit :

      Quel naïveté doublé d’ignorance , la tchétchénie fait partie de la fédération russe et la géorgie comme l’ukraine son le mexique et le Canada des russes. T’imagine des bases russes à Montréal? Et croire que l’Otan n’est pas un outil controler par les américains et bien …hahahah

  29. marie4poches4 dit :

    Dans un speech samedi dernier à Houston, 45 parle de l’OTAN

    https://twitter.com/i/status/1488258717292404744

    1. Haïku dit :

      marie4poches
      Merci pour le lien. 👌
      ——-
      On dirait un humoriste ‘stand-up’ à Las Vegas ! 😂

  30. POLITICON dit :

    Solution?

    Premièrement, qu’on lui donne la Crimée qui de toute façon ne reviendra jamais à l’Ukraine.

    Deuxièmement, qu’on enlèves les sanctions économiques contre la Russie.

    Troisièmement, s’il enlève ses troupes, l’Ukraine n’intégrera pas l’OTAN et les States va rapatrier ses armées.

    Quatrièmement, s’il refuse, l’OTAN et ses partenaires occuperont l’Ukraine pour la défendre.

    Cinquièmement, la Russie n’a pas les moyens de partir en guerre et sa population non plus. Poutine devrait faire face à la grogne populaire et il a beaucoup à perdre.

    1. NStrider dit :

      « Premièrement, qu’on lui donne la Crimée qui de toute façon ne reviendra jamais à l’Ukraine. »
      Elle est à ce que je sache déjà sienne.

      « Deuxièmement, qu’on enlèves les sanctions économiques contre la Russie. »
      Pour souligner sa bonne foi et son respect des droits humains, sans doute

      « Troisièmement, s’il enlève ses troupes, l’Ukraine n’intégrera pas l’OTAN et les States va rapatrier ses armées. »
      Êtes vous en train de suggérer que l’Ukraine ne devrait pas être libre de de prendre des décisions souveraines?

      « Quatrièmement, s’il refuse, l’OTAN et ses partenaires occuperont l’Ukraine pour la défendre. »
      Faut se brancher, l’OTAN ne viendra à la défense physique de l’Ukraine que si elle en est membre.

      « Cinquièmement, la Russie n’a pas les moyens de partir en guerre et sa population non plus. Poutine devrait faire face à la grogne populaire et il a beaucoup à perdre. »
      Tout à fait d’accord avec vous sur ce point

      1. Robert dit :

        Croire que prendre un décision comme celle de rejoindre l’otan est une banale décision de politique intérieur est une flagrante preuve d’ignorance des mécanismes de la geo-politique. C’est une décision qui aura d’énorme consequence sur le capacité de defensse russe, donc ils ont leur mot à dire .Tu pense que les américains n’ont pss leur mot à dire si les Russes poseraient leurs tank et missile à Juarez ou Montréal ???Sans parler du fait que l’ukraine est historiquement une invention russe ,c’est les soviétiques qui lui ont donner le titre de république.

      2. NStrider dit :

        L’OTAN n’est pas obligée d’accepter l’Ukraine en tant que membre, en particulier lorsque l’Ukraine est loin d’être qualifiée pour y participer maintenant. Mais les pays de l’OTAN ne peuvent également pas dicter à l’Ukraine comment mener sa politique étrangère. Dire aux Ukrainiens qu’ils doivent être «neutres» est de l’impérialisme.

    2. Samati dit :

      @ POLITICON

      Une grande partie des sanctions touche le gel des fonds que des oligarques russes ont déposés dans des institutions financières occidentales. Ces fonds ont été volés au peuple russe et les sanctions les concernant devraient demeurer.

  31. Samati dit :

    L’entente de 1990 était une entente verbale avec l’ancienne URSS qui a cessé d’exister un an plus tard. Le nouveau pays, la Russie, aurait aimé reprendre certaines de ses anciennes républiques, dont les pays baltes, peuplées de forts contingents d’immigrants russes et qui auraient pu justifier le rattachement des ces pays à la Russie. La crainte de ces invasions auraient été la raison d’étendre l’OTAN à l’Est pour garantir la souveraineté de ces nouveaux pays.

    Les pays baltes aujourd’hui ont un niveau de vie de plus du double de celui de la Russie. La dernière chose que les russes vivant dans ces pays voudraient, ce serait de retourner dans la situation de pauvreté dans laquelle se trouve la population russe d’aujourd’hui (sauf l’élite qui se trouve dans l’entourage des kleptocrates).

    La Russie est le seul pays « avancé » dont la population est en déclin.

    Poutine a probablement peur d’un soulèvement de la population russe qui est bien consciente de son retard économique et politique par rapport aux économies occidentales et par rapport à certaines des anciennes républiques et pays du Bloc de l’Est.

  32. spritzer dit :

    @Samati

    « La Russie est le seul pays « avancé » dont la population est en déclin. »

    La population s’accroissait très légèrement entre 2008 et 2018 pour ensuite descendre un ti-peu avant la covid. C’est encore bien moins pire que le Japon même si c’est préoccupant.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_la_Russie#Principales_s%C3%A9ries_longues

    Quant au pays Baltes, entre 1990 et 2018

    Lituanie: 3,7M à 2,8M
    Lettonie: 2,6M à 1,9M
    Estonie: 1,5M à 1,3M
    *https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMAnalyse?codeAnalyse=2728

    1. Samati dit :

      Une partie de la population russophone a quitté après la fin de l’URSS, dont beaucoup de militaires.

      1. spritzer dit :

        Il n’est fait aucunement question de ce détail ethnique sur le site de l’université de Sherbrooke. On parle de taux de natalité et de l’émigration économique.

        « La libre circulation des ressortissants au sein de l’Union européenne, la crise économique de 2008 et les mauvaises conditions de vie sont à la source de l’émigration massive des populations baltes (13). La grande majorité des émigrants sont attirés par les conditions de travail nettement avantageuses des pays voisins. »

  33. spritzer dit :

    « aucunement mention »

  34. fylouz29 dit :

    Il faut préciser que Poutine s’adresse à un public captif…

  35. M.Rustik dit :

    Poutine voit la présence possible de l’OTAN comme quelque chose qui transforme un problème domestique ukrainien (les séparatistes pro-russes de certaines provinces) en problème transfrontalier. C’est exactement mon exemple de l’Outaouais de l’autre jours. Sa politique respecte ses idées de bases (que l’on soit d’accord ou non avec celles-ci) de protéger les pro-russes et éviter la présence de « l’ennemi NATO » à la frontière ukrainienne.

    Maintenant, exagère-t-il sa réponse à cette situation? Fait-il escalader volontairement la situation pour provoquer quelque chose? Je dis oui et oui. Ma sa logique suit la ligne de base qu’il défend depuis le début.

    1. Robert dit :

      Provoquer quelque chose ? C’est toi ou tes enfants qui iront se battre au front et mourir ou finir sur une chaise roulante ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :