Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Malgré ses promesses en matière de lutte au changement climatique, Joe Biden a donné le feu vert en août dernier à la plus grande enchère de pétrole et de gaz de l’histoire américaine, ouvrant plus de 320 000 km2  dans le golfe du Mexique au forage de ces énergies fossiles. Il a affirmé ne pas avoir le choix de se plier à la décision d’un juge fédéral de Louisiane nommé par Donald Trump qui avait statué contre son moratoire contre les forages offshore.

Or, un autre juge fédéral a bloqué la méga-enchère jeudi, affirmant que l’administration Biden n’avait pas suffisamment pris en compte les coûts de l’exploitation du pétrole et du gaz de la région pour le climat mondial. L’administration Biden, faut-il préciser, avait utilisé une analyse réalisée sous l’ancien président Trump qui, selon les groupes environnementaux, présentait des lacunes majeures.

Selon le juge du district de Columbia Rudolph Contreras, les responsables du ministère de l’Intérieur ont agi « de manière arbitraire et capricieuse en excluant la consommation étrangère de leurs émissions de gaz à effet de serre », ajoutant que « l’erreur était effectivement un grave manquement ».

Le juge Contreras a été nommé à son poste par Barack Obama. Sa décision a comblé les environnementalistes. De commenter l’une de leurs avocates : « Nous sommes heureux que le tribunal ait invalidé la vente illégale de baux par le ministère de l’Intérieur. Nous ne pouvons tout simplement pas continuer à faire des investissements dans l’industrie des combustibles fossiles au péril de nos communautés et de la planète qui se réchauffe de plus en plus. »

L’administration Biden pourrait présenter une nouvelle analyse de l’impact de la vente sur le climat. Son moratoire sur les forages offshore avait été contestée par 13 États dirigés par des républicains.

(Photo Reuters)

23 réflexions sur “Une grande victoire pour l’environnement

  1. anizev dit :

    Une défaite qui devient une victoire finalement

  2. Louise dit :

    Une victoire par la porte d’en arrière c’est moins glorieux.
    Je me demande pourquoi Biden n’a pas imposé le moratoire dès le début sachant que l’analyse avait été faite sous le gouvernement de Trump.
    Quand il dit qu’il n’avait pas le choix, il a manqué de combativité.

    C’est vrai qu’il y a beaucoup de priorités mais on dirait que l’environnement est occulté par la crise sanitaire alors que c’est LA priorité qui demande une attention et des actions sans délais.
    Il y a assez de personnel au gouvernement pour mener plusieurs dossiers de front.

    1. Layla dit :

      Louise

      « Je me demande pourquoi Biden n’a pas imposé le moratoire dès le début »

      Il l’a fait…
      « Le moratoire a été imposé après que le président démocrate Joe Biden a signé le 27 janvier des décrets exécutifs pour lutter contre le changement climatique. La plainte a été déposée en mars.. »

      https://www.npr.org/2021/06/15/1006948814/bidens-ban-on-new-oil-and-gas-leases-is-blocked-by-a-federal-judge

      1. Mona dit :

        @Layla 👌 vous avez une mémoire louable dont je (nous) bénéficie (ons) sans vergogne 😉☺️

      2. Layla dit :

        Merci Mona

    2. Mona dit :

      @Louise j’adhère a votre remarque mais en même temps il y a un avantage incontestable que ce soit la justice qui serve de garde-fou face au politique. Surtout dans l’état d’instrumentalisation de la sphère politique de la part des ripoux.
      Heureusement les choses sont complexes ce qui nous laisse encore de belles années pour penser et échanger.
      😉

  3. Kelvinator dit :

    Les juges ont beaucoup trop de pouvoir aux USA s’ils se prennent pour des législateurs, ce n’est pas du tout leur métier!!!

    1. Guy Pelletier dit :

      @Kelvinator

      Tout à fait comment un gouvernement élu démocratiquement par le peuple peut-il gouverner quand quasiment n’importe quel juge peut bloquer leur décisions. Ça ne fait pas de sens, on élit les gouvernements pour cela pas les juges qui devraient se limiter aux affaires judiciaires non politiques. C’est valable pour les Démocrates ou Républicains qui ont gagnés légitimement une élection et dirigent les USA ou des États de ce pays.

  4. Mona dit :

    Dessin humoristique publié dans l’Écho du Berry …ce jour.

    https://ernstjunior.files.wordpress.com/2022/01/wp-1643376004975.jpg

    PS je ne sais pas faire un copier coller pour vous transférer une image en direct. Un de vous peut m’apprendre ? ☺️

    1. karma278 dit :

      @Mona

      On ne peut pas transférer une image en direct sur ce site.
      C’est quand on met un lien vers une vidéo qu’une image apparaît…

      1. Mona dit :

        @karma278 merciii

        J’en profite : comment un juge fédéral peut casser le jugement d’un juge fédéral…j’y comprends rien 😉

  5. quinlope dit :

    On voit bien que le pouvoir judiciaire est politisé. Juge nommé par Trump dit oui. Juge nommé par Obama dit non.

    1. Mona dit :

      @quinlope
      Le problème est ailleurs : l’administration Biden étant entravée par des manoeuvriers de bas étage, une décision de justice permet de sortir du combat politique biaisé par des ripoux volontairement aveugles aux problèmes réels et déloyaux sans limites du raisonnable.

    2. Ziggy9361 dit :

      Je suis d’accord avec vous sur le pouvoir judiciaire mais ça demeure une forte impression,pour en être certain faudrait que l’on puisse lire les jugements et sur quel base légal ont-ils été justifiés.

  6. titejasette dit :

    Le juge du district de Columbia Rudolph Contreras « was born in 1962 in Miami, Florida, to Cuban immigrant parents and raised in Miami. » – Wiki

    C’est ça ! Un autre exemple d’immigrants et de leurs enfants qui entrent à pleine porte par nos frontières de passoire et qui viennent nous écoeurer avec leurs diplômes et leurs bâtons dans les roues.

    Retourne chez toi ! Maudit fils de violeurs !

    « …au péril de nos communautés et de la planète qui se réchauffe de plus en plus  » – C’est quoi encore des piètres copies de Greta Thunberg ?

  7. Toile dit :

    J’ai quelques difficultés a suivre la démarche judiciaire. Primo, ca nécessite un appel du jugement précédent mais j’ignore qui l’a fait et sur quelles bases d’erreur il aurait été articulé. Le premier jugement : cour fédérale de Louisiane. Celui ci: district judiciaire de Columbia, toujours fédéral. Même niveau si je comprends bien. Plutôt bizarre venant d’un même niveau. Peut etre ai-je besoin d’un autre éclairage.

    Sur le fond, on espère que Biden dira à nouveau qu’il doit se conformer car c’est la chose à faire. Le judiciaire qui fait la job du politique!

    1. Toile dit :

      Ok, une partie de réponse trouvée: « Son moratoire sur les forages offshore avait été contestée par 13 États dirigés par des républicains ».

      Donc le résultat de cette contestation fut l’inverse de ce qui était espéré. Ah bien, ça c’est rigolo. Tiens toé.

      1. Toile dit :

        Non ca marche pas mon affaire. Les etats ont contesté le moratoire. Le résultat est le jugement de la Louisiane que Biden disait devoir respecté. Donc case départ: qui est allé en appel de celui de la Louisiane ? Coudons, je suis donc bien « emélangé » ce matin…..

  8. titejasette dit :

    @Toile – 8h38 J’ai quelques difficultés a suivre la démarche judiciaire…

    Arrêtez de vous en faire. C’est une suite d’évènements et d’interventions directes et indirectes du monde des affaires (de la grosse piastre) et de la politique. Les présidents se suivent, se succèdent, se ressemblent ou ne se ressemblent pas…. Les bonnes et mauvaises décisions se prennent. Qui a tiré les ficelles ?

    L’important c’est la ROSE. Ca sent bon ! Ce matin.

    1. titejasette dit :

      Le point que j’aimerais souligner ici c’est qu’il existe de plus en plus de législateurs, d’hommes d’affaires et des communs de mortels comme nous-autres qui croient aux délires de Greta Thunberg.

      Il était temps !

  9. Madalton dit :

    HS, Biden sera à Pittsburgh aujourd’hui suite à l’effondrement d’un pont. Belle occasion de faire la promotion de son programme sur les infrastructures voté dernièrement.

    https://lp.ca/nDe2DV

  10. Samati dit :

    Pendant ce temps la Norvège continue de forer des puits en Mer du Nord, une région particulièrement sensible aux déversements pétroliers. Un bel exemple d’hyprocrisie!

  11. Gilles Morissette dit :

    Je souçonne le président Biden d’avoir esquissé un sourire en coin face à la décision du Juge Contreras.

    Il avait bel et bien imposé un moratoire mais 13 foutus États républicains avient réussi à le faire invalider.

    Le jugement Contreras vient ni plus ni moins bloquer le premier jugement (celui rendu par un Juge fédéral de la Louisiane) et ramène le dossier à case départ.

    Bien fait pour ces enfoirés de « Répugnants ».

    Il y a des foutus limites à utiliser des études bâclées et incomplètes afin d’essayer de faire passer un projet aussi destructeur pour l’environnement.

    L’administration Biden devra refaire le travail qui aurait dû être fait par son prédécesseur.

    Nul besoin de chercher bien longtemps afin de trouver les raisons qui ont motivé ce dernier à autoriser un tel projet.

    LE FRIC, LE FRIC ET ENCORE LE FRIC !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :