Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Depuis des mois, la gauche démocrate menait une campagne plus ou moins subtile pour inciter le juge progressiste de la Cour suprême Stephen Breyer, âgé de 83 ans, à prendre sa retraite. Breyer a envoyés poliment paître ses tenants en déclarant qu’il ne participerait pas à la politisation du plus haut tribunal américain en cédant à leurs pressions. Or, ne voilà-t-il que des médias, dont CNN et le New York Times, annoncent son intention de se retirer après la confirmation de son remplaçant, ou plutôt de sa remplaçante, qui devrait suivre la session courante de la Cour suprême.

Le soupir que vous entendez, c’est celui de la gauche américaine, ou ce qui en tient lieu. C’est un soupir de soulagement. Car de nombreux démocrates progressistes craignaient une répétition du scénario de la juge Ruth Bader Ginsburg. Selon ses critiques, l’icône féministe a attendu trop longtemps avant de prendre sa retraite. De sorte qu’un président républicain, en l’occurrence Donald Trump, a eu la change de la remplacer après sa mort soudaine à 87 ans.

Breyer quitte non seulement pendant qu’un démocrate occupe la Maison-Blanche, mais également pendant que le Sénat est dominé par les démocrates. Or, après les élections de mi-mandat de novembre, la majorité de la chambre haute pourrait passer entre les mains des républicains. Et Dieu sait le mal que Mitch McConnell ou un autre chef de la majorité pourrait donner à Biden pour l’empêcher d’obtenir la confirmation de son choix.

Le président démocrate aura donc l’occasion de nommer un premier juge à la Cour suprême, ou plutôt une première juge noire à la Cour suprême, si l’on se fie à sa promesse électorale. L’une des candidates les plus sérieuses sera assurément Ketanji Brown Jackson, qui a été promue récemment à la Cour d’appel des États-Unis pour le circuit du district de Columbia.

Notons que la règle du filibuster ne s’applique pas à la confirmation des juges de la Cour suprême. Ceux-ci sont confirmés après un vote à majorité simple.

Breyer a été nommé à la Cour suprême en 1994 par Bill Clinton. Moins flamboyant que d’autres, il s’est efforcé durant trois décennies à déterminer comment la loi pouvait fonctionner pour le citoyen moyen. Il n’est plus qu’un des trois juges progressistes du tribunal.

(Photo AP)

65 réflexions sur “Le juge Breyer se retire, la gauche soupire (de soulagement)

  1. Léo Mico dit :

    Je me demande si McConnell va réussir à faire en sortir que Manchin et Sinema refuse la nomination d’un juge démocrate.
    Je suppose que oui.

    1. Il va leur suggérer de dire qu’on ne devrait pas nommer un juge à la SCOTUS l’année des midterms.

    2. marie4poches4 dit :

      Manchin et Sinema avait voté en faveur de la nomination de Jackson pour le poste de juge à la cour d’appel du D.C.. Il ne devrait donc pas y avoir de problème pour accepter sa nomination à la CS. De plus, 3 répus avaient également accepté sa nomination.

  2. POLITICON dit :

    Bonne nouvelle afin de pouvoir nommer une femme noire à la SCOTUS…ENFIN! Ca ne changera pas l’équilibre des forces mais au moins ca permettra aux démocrates de choisir. Restera a savoir si Manchin et Sinema accepteront le choix de Biden au Sénat, sachant que Harris détient la balance du pouvoir.

  3. marie4poches4 dit :

    C’était clair que McTurtle allait bloquer cette nomination advenant une majorité au sénat. Il l’avait annoncé en juin dernier. Alors bravo à Breyer d’avoir pris cette décision.

    « Senate GOP Leader Mitch McConnell said it’s “highly unlikely” he’d let President Joe Biden fill a Supreme Court vacancy in 2024 if Republicans retake control of the chamber next year.

    McConnell indicated he’d apply the same rationale as he did when Republicans blocked President Barack Obama’s pick of Merrick Garland in 2016 — that a court vacancy shouldn’t be filled in an election year when control of the Senate and the White House is split between the two parties. »

    1. Franklin Delano Romanowski dit :

      @marie4poches « McConnell indicated he’d apply the same rationale as he did when Republicans blocked President Barack Obama’s pick of Merrick Garland in 2016 — that a court vacancy shouldn’t be filled in an election year when control of the Senate and the White House is split between the two parties. » »

      Cet règle s’appelle le « Biden Rule » soit dit en passant…

      1. marie4poches4 dit :

        Vous pouvez élaborer ?

      2. Franklin Delano Romanowski dit :

        @marie4poches http://www.nytimes.com/2016/02/23/us/politics/joe-biden-argued-for-delaying-supreme-court-picks-in-1992.html

        « But in a speech on the Senate floor in June 1992, Mr. Biden, then the chairman of the Judiciary Committee, said there should be a different standard for a Supreme Court vacancy “that would occur in the full throes of an election year.” The president should follow the example of “a majority of his predecessors” and delay naming a replacement, Mr. Biden said. If he goes forward before then, the Senate should wait to consider the nomination. »

        McConnell a tout simplement utilisé ce que Biden avait dressé avant lui,

      3. marie4poches4 dit :

        Je n’ai malheureusement pas accès au NYT, j’aurais aimé en savoir plus. Mais peut-on vraiment dire que ça vient de Biden puisqu’il dit:
        ” The president should follow the example of “a majority of his predecessors” and delay naming a replacement

        Merci quand même de l’info.

      4. Layla dit :

        @Marie4Poches ce discours était dans un contexte de refonte de la CS…
        Quand les repus ont sorti ce discours on peut lire dans l’article du NYT au dernier paragraphe de l’article, donné comme référence par @Franklin Delano Romanowski
        « Des responsables de la Maison Blanche et de Capitol Hill ont noté que M. Biden avait également déclaré dans le discours de 1992 qu’il soutiendrait un futur candidat à la Cour suprême par M. Bush tant que le président consulterait le Sénat ou choisirait un modéré. M. Biden a fait cette observation alors qu’il discutait de la manière dont le processus de confirmation pourrait être modifié « dans la prochaine administration », s’il devait rester président.

      5. Benton Fraser dit :

        Pas sûre que vous le citez dans le bon contexte….

      6. el_kabong dit :

        @franklin machin chose
        « McConnell a tout simplement utilisé ce que Biden avait dressé avant lui, »

        Totalement faux, puisqu’il a utilisé cette « règle » seulement quand ça faisait son affaire i.e. pour bloquer une nomination d’Obama.
        Quand est venue une nomination du minable orangé, non seulement durant une année électorale, mais même après que sa défaite ait été confirmée, McConnell s’est empressé d’appliquer l’hypocrite « turtleman rule » pour confirmer la nomination d’ACB…

      7. Franklin Delano Romanowski dit :

        @el_kabong Nuance, le GOP était majoritaire au Sénat à cet époque.

  4. Ceptik dit :

    La règle du filibuster ne s’applique pas, mais celle des deux flibustiers que sont Sinema et Manchin est autant à craindre.

    1. Franklin Delano Romanowski dit :

      @ceptik Les nominations d’Obama ont passées à 63-37 et 68-31. Ce ne sont pas les républicains qui votent systématiquement en bloc contre les nominations de l’autre parti…

      1. Ceptik dit :

        En effet, quelle belle époque c’était! Et quel homme! Merci de me le rappeler. Mais sachez que la nostalgie me prend quelques fois par mois juste en mettant les pieds au Moulin de Provence (y a du googling à l’horizon).

  5. Charlot dit :

    J’ai confiance en Mitch, il va trouver quelque chose 🙄

  6. marie4poches4 dit :

    La panique! En quoi la nomination d’un juge en remplacement d’un autre renforcerait les libéraux…? Ça sera encore 6 – 3

    GREITENS
    US SENATE
    CONSERVATIVE. OUTSIDER. NAVY SEAL.
    STATEMENT ON JUSTICE STEPHEN BREYER’S RETIREMENT

    St. Louis, MO – Former Missouri governor and Navy SEAL Eric Greitens issued
    the following statement on Supreme Court Justice Stephen Breyer’s retirement
    announcement:
    The announcement of Supreme Court Justice Stephen Breyer’s retirement
    reaffirms the importance of taking back the U.S. Senate to prevent Joe Biden and
    the woke left from forcing an ultra-liberal activist as his replacement.
    « President Donald J. Trump successfully transformed the Supreme Court to
    reflect a constitutionalist view that defends individual freedoms, fights woke
    tyranny, and addresses the horrors of Roe v. Wade

    « This is another clear example of the fraudulent election of 2020 having dire
    consequences-Biden is now in a position to strengthen the liberal wing of the
    Supreme Court.
    As U.S. Senator, I will be stand in the breach against all radical attempts to undo
    President Trump’s historic achievements. »

    1. MarcB dit :

      « President Donald J. Trump (…) that defends individual freedoms »
      Sauf bien sur le droit a l’avortement…

      « Biden is now in a position to strengthen the liberal wing of the Supreme Court »
      Remplacer un vieux progressiste, par une jeune progressiste va renforcer la position de l’aile libérale? A mots cachés, ça veut dire que le plan des Républicains-MAGA est d’enelevr tous les libéraux de la SCOTUS!

      Oh boy….

  7. marie4poches4 dit :

    Une bonne raison pour amasser de l’argent..

    BREAKING: A SUPREME COURT
    JUSTICE IS RETIRING
    Biden will appoint a LIBERAL
    ACTIVIST. Pres Trump activated an
    EMERGENCY 5X-IMPACT: bit.ly/3G3Ti
    3Z
    Stop2End

  8. marylap dit :

    Maintenant si Clarence Thomas pouvait faire de même. Lui aussi est dû pour la retraite.

    1. Benton Fraser dit :

      Son esprit est à la retraite depuis des décennies…

    2. anizev dit :

      Thomas ne sait même pas qu’il est juge

      1. Igreck dit :

        Mais son épouse très certainement oui❗️

  9. Karine Arakelian dit :

    Je crois que RBG est plutôt décédée à 87 ans…
    Très bonne nouvelle en effet! Et elles sont plutôt rares ces temps-ci…

  10. Apocalypse dit :

    .Un très, très court post résumant sans doute ce que tout le monde pense:

    Ouf … 😊

    1. Haïku dit :

      Ouff ×2 !! 👍👍

  11. gérard séguin dit :

    Enfin! un juge de la SCOTUS, qui a compris, que nous sommes pas éternel et efficace a 100%, a longueur de vie.

  12. Layla dit :

    @Marie4Poches 13:23

    J’ai fait ma petite recherche sur la « règle Biden » j’ai aussi lu un article sur le sujet du NYT…quand on sort d’un contexte pour se justifier… « les remarques de M. Biden faisaient partie d’un long discours sur la révision du processus de confirmation de la Cour suprême… » NYT

    ***un discours de révision du processus…***

    Et sur Wikipedia je retiens…suite aux prétentions des républicains sur la règle dite Biden…de son discours de 1992…

    « PolitiFact a noté que le discours de Biden était plus tard dans l’année électorale que lorsque le GOP a bloqué Garland, il n’y avait pas de poste vacant à la Cour suprême, il n’y avait pas de candidat à l’étude, le Sénat dirigé par les démocrates n’a jamais adopté cela comme règle, et que Biden ne s’est pas opposé à ce que Bush nomme des candidats à la magistrature après le jour du scrutin. »

    « La « règle Biden » n’a jamais été une règle formelle du Sénat. » wiki

    « Le 23 février, les 11 membres républicains du Comité judiciaire du Sénat ont signé une lettre au chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell , indiquant leur intention sans précédent de refuser leur consentement à tout candidat proposé par le président Obama, et qu’aucune audience n’aurait lieu avant le 20 janvier 2017, lorsque le prochain président a pris ses fonctions. [28] Cette position est devenue par la suite connue sous le nom de « règle McConnell »

    « bien qu’elle (« règle McConnell ») ne soit pas non plus une règle formelle du Sénat. » toujours sur Wiki.

    1. Layla dit :

      Mon post n’est pas à la bonne place comme vous pouvez le constater… je n’avais pas l’option Répondre j’ai donc passé par Word Press et il n’est pas plus à la bonne place. Désolée de mon erreur.

    2. marie4poches4 dit :

      Merci Layla pour ce complément d’informations qui m’éclaire un peu beaucoup plus….😉

  13. anizev dit :

    McConnell et coll vont déchirer leur chemise en hurlant que l’on ne nomme pas un juge alors que les mid-terms arrivent (sous entendu,, on ne nomme pas un juge pendant que les démocrates sont au pouvoir)
    Le processus de nomination d’un juge prend combien de temps ?

  14. onbo dit :

    Je pense que le juge Breyer se devait de ne pas se retirer avant que le comité 6/1 soit lancé et aux commandes de l’action.

    Biden a été « sage comme une image » durant toute la première année de sa présidence. Il en avait déjà beaucoup sur les bras. La Covid, la présentation de ses projets de lois importants, le 6/1, etc.

    On a vu que depuis le début de la 2e année, Biden devient de jour en jour ‘méconnaissable’ (pour ceux qui ne le connaissent pas du tout spécialement). Son emportement devant le journaliste et l’habile reprise dans le même jour ont montré sa promptitude autant que sa capacité de reprendre un dialogue. Qualités que ne manqueront pas de lire et apprécier les chefs d’États étrangers.

    Dans l’émission « De Feu et d’Acier, sur Historia je crois, l’expression consacrée « cette épée peut trancher » m’est tout de suite venue à l’esprit en voyant aller le Biden nouveau. …Ce président peut trancher.

    Biden a déjà annoncé son choix pour un Justice afro-american qui serait une femme. Breyer a jugé que le moment était venu de décéder de son vivant en faveur du choix du Président.

    Il n’y a pas de lien causal entre le projet de loi de taxation des achats d’armes à feu et d’obligation d’assurances personnelles avec le départ de Bryer. Mais ça tombe bien en titi. Il y aurait 3 femmes à la Scotus pour porter la volonté populaire majoritaire exprimée au sujet de la prolifération des ..gogunnes.. et la traduire en un vote où elles pourraient fédérer à la fois la Justice nommée par Mitch McConnell et le président du Tribunal le Justice Roberts..

    1. Excusez-moi de relever cette perle : « décéder de son vivant ». Beaucoup de gens font ça ! Vous vouliez dire « céder sa place », bien entendu.

      1. onbo dit :

        @ Richard Desrochers

        En effet. On peut employer ce terme pour signifier une décision importante autant qu’irréversible d’abandonner un poste de haut niveau par sa décision propre en sachant qu’on cède sa chaise ou sa chaire en faveur de quelqu’un d’autre. Quand Benoît XVl a démissionné comme Pape, il a décédé en faveur d »un quidam à venir qui s’est avéré, par conclave interposé, être François.

        Ici, ‘décédé’ suggère que la décision de Bryer était dans l’air mais tenue pour certaine dans le temps opportun que par les personnes qui avaient à savoir. Qui sont? J’ignore bien sûr. 😉

      2. Bartien dit :

        @onbo

        Surtout que les juges sont nommés à vie, j’approuve Richard Desrochers quand il parle de perle !!

  15. marie4poches4 dit :

    Une rumeur que j’accueillerais bien volontiers…

    Certains parlent de la nomination possible de Kamala Harris à la CS

    1. gl000001 dit :

      Ils ont dit (vomi) qu’elle avait couché avec des messieurs pour s’être rendue ou elle est. Que vont-ils dire si elle est nommée à la CS ? Qu’elle a couché avec Biden ? Rien de trop bas pour eux !!

    2. Gilles Morissette dit :

      @marie4poches4 (26/01/2021 à 15:03

      Ce serait certes un choix intéressant mais j’y vois un sérieux problème d’éthique.

      On sait qu’en cas d’égalité lors du vote confirmant la nomination d’un juge à la SCOTUS, c’est le vote du vice-président qui ferait pencher la balance.

      Or, je vois mal la V-P Harris voter en faveur d’elle-même advenant qu’elle soit le choix du président Biden.

      À mon avis (je ne suis pas bien sûr un expert), cela pourait s’apparenter à un flagrant conflit d’intérêt, ce que ne manquerait pas de dénoncer haut et fort les « Répugnants » comme si ces derniers pouvaient se permetre de donner des leçons en cette matière.

      Qu’en pensez-vous?

      1. Gilles Morissette dit :

        @marie4poches4 (26/01/2022 à 15:03

        La suite..

        Harris pourait donner sa démission auquel cas, elle serait replacé par quelqu’un d’autre

        Cela règlerait donc la question du conflit d’intérêt mais serait ce vraiment le meilleur choix?.

        J’ai mis en lien dans mon commentaire de 16:42 un article faisant de la liste des candidates potentielles.

        Tous d’excellents choix.

      2. marie4poches4 dit :

        @ Gilles Morissette

        Je pense que vous avez définitivement raison, ce serait insensé à moins qu’elle démissionne de son poste et soit remplacée à son poste de VP ce qui serait risqué, elle pourrait tout perdre.

        Mais le problème est résolu, la personne choisie est actuellement juge.

    3. xnicden dit :

      J’ai de la difficulté à croire qu’elle soit sérieusenent considérée.

      M. Obama me semblerait plus plausible.

  16. jeani dit :

    @FDR

    « McConnell a tout simplement utilisé ce que Biden avait dressé avant lui. »

    McConnell a poussé sa bassesse encore plus loin. En supposant qu’il s’est objecté à la nomination de Garland, sous prétexte qu’il n’a fait qu’appliquer la règle « Biden », comment se fait-il que la règle Biden soit devenue caduque pour nommer Barrett.

    Ça n’a pas l’air de trop vous émouvoir ce changement de cap de McConnell à trois jours de la fin du mandat de l’ordure suprême.

    1. gl000001 dit :

      Ils étaient certains que le 45 serait réélu !!

      1. Benton Fraser dit :

        Il semblerait qu’il l’a été réélu!!!

      2. Igreck dit :

        🤪

    2. Benton Fraser dit :

      Il me semblait aussi…

      À chaque fois que FDR cite quelque chose, le « red flag » de l’incrédibilité se lève immanquablement!

    3. Franklin Delano Romanowski dit :

      @Jeani Parce que le GOP était majoritaire au Sénat avec un POTUS républicain. Rien de plus simple.

      1. el_kabong dit :

        @franklin machin chose

        Ce n’est pas ce que dit ce que vous appelez la « Biden rule », il n’y a aucune nuance sur la « couleur » du sénat et du président; ça c’est la Turtleman rule…

      2. gl000001 dit :

        Aussi 🤡🤡🤡 que vous !!

      3. jeani dit :

        @FDR

        Qu’est ce que ça change à ce que j’ai écrit?

        À force de prendre des raccourcis, vous allez faire un face à face.

    4. Layla dit :

      @jeani 15:05

      Non seulement la nomination de Amy Coney Barrett était pendant une année électorale présidentielle ce qui n’est pas banal, un peu différent d’une élection mid terme, mais le vote par anticipation était commencé, le 27 octobre étant le jour de son assermentation.

      Il clamait depuis des mois sans le dire qu’il perdrait puisqu’il disait que l’élection serait volée.

  17. Gilles Morissette dit :

    Une bonne nouvelle.

    Le président aura l’occasion de nommer un juge (ou une juge), libérale, progressiste qui donnera, espérons-le une nouvelle dynamique à la SCOTUS.

    On peut s’attendre à ce que LA CHOSE et ses larbins d’acolytes (ce qui inclus FAUX NEWS et toute la « merde de la Drette ») fassent tout en leur pouvoir afin de contrer cette nomination ou du moins la retarder jusqu’après les Mid-Terms.

    Il faut anticiper le pire à chaque fois qu’on a affaire à des salopards d’enfoirés.

    Le président Biden ne doit rien céder sur ce dossier et démontrer de la fermeté.

    Tout signe, ne serait ce que du plus minime compromis, serait perçu comme un aveu de faiblesse.

    Cette fois-ci, les Démocrates ne lui pardonneraient JAMAIS.

    P.S.

    Comme c’est devenu une habitude chez lui, FDR déforme la réalité et sort des citations prises hors de son contexte.

    Menteur, manipulateur, de mauvaise foi, démagogue, tous les attributs que l’on retrouve généralement chez les adorateurs de LA CHOSE

    1. MarcB dit :

      « qui donnera, espérons-le une nouvelle dynamique à la SCOTUS. »

      Oui, mais remplacer un progressiste par une progressiste ne changera pas grand chose à mon avis. Il est possible et souhaitable que la nouvelle juge (tout indique que ce sera une femme) soit aussi critique que Sotomayor envers les décisions du bloc conservateur, mais la dynamique 6-3 ne changera pas.

  18. Gilles Morissette dit :

    Article intéressant sur les candidates possibles afin de combler le vide laissé par le départ du juge Breyer

    https://www.cnn.com/2022/01/26/politics/shortlist-breyer-replacement-supreme-court/index.html

  19. onbo dit :

    GREITENS
    US SENATE
    CONSERVATIVE. OUTSIDER. NAVY SEAL.
    STATEMENT ON JUSTICE STEPHEN BREYER’S RETIREMENT
    …………………….
    Merci à Marie-4-poches pour l’information plus haut.
    …………………….
    Greitens est un spécialiste du détournement du sens.

    – Il s’exprime comme si il était déjà du US Senate.

    – Greitens n’est pas du tout un « conservative », mais bêtement un libertarien individualisssse et opportuniste.

    – Greitens est tout sauf un outsider. Il était Gouverneur (R) du Missouri de 2017 à 2018, mais a du démissionner pour plusieurs raisons (voir son Wiki), sans quoi le GOP du Missouri lui arrachait jusqu’au dernier poil sur la peau des os.

    – Il n’est pas exclu qu’il ait obtenu ses médailles de navy seal comme il obtient ses avantages, titres et postes depuis.

    – Greitens n’occupe aucune fonction élective depuis 2018, suite à sa démission forcée. Le mot ‘statement’ devient une enflure verbale qui lui va bien parce que sans fonds. Un stateman peut faire un statement, pas un photographe amateur d’images louches. McConnell donne à comprendre qu’il lui faudra composer avec Greitens s »il venait à battre son choix aux primaires républicaines. Car Greitens, le candidat de Trump, pourrait bien se faire battre par un candidat démocrate de la trempe de Cori Bush ou de Claire McCaskill. Mais je ne sous-estime pas le dividu..

  20. marie4poches4 dit :

    La rumeur voulant que Harris soit choisie vient de mourir.

    La future juge à la CS est déjà juge.

    The White House will nominate a judge for the Supreme Court, a source tells me. The nominee isn’t going to be someone who is not currently a judge.

  21. Franklin Delano Romanowski dit :

    LOL

    http://twitter.com/ShannonBream/status/1486424088654630912?s=20

    Est-ce que Breyer s’est vraiment retiré ou il s’est fait retirer?

    1. gl000001 dit :

      En des mots plusse simples pour vous :
      Breyer : Moi, vouloir me retirer bientôt.
      Pas-Breyer : J’annonce que Breyer se retire.
      Breyer : Moi, fais la baboune car Pas-Breyer annoncer trop tôt.
      FDR : SCAN-DA-LE. Moi déchire ma chemise

    2. jeani dit :

      Bream, de fuck niouse, utilise les mots « multiple sources ».

      Ça me rappelle drôlement l’utilisation de ces mots par l’autre imbécile, « a lot of people »

    3. el_kabong dit :

      @franklin machin

      Comme d’habitude, vous ne comprenez que ce que d’autres vous suggèrent de comprendre…

      Voici comment je vois la situation : vous avez trouvé cette référence (et l’interprétation boiteuse qui l’accompagne) sur un de vos sites dretteux préféré. Trop heureux qu’ils correspondent à vos schèmes de pensées, vous ne faites pas davantage de recherche que la personne qui vous a tout fourni (genre, le tweet suivant, qui démolit l’interprétation inepte que vous copiez ici), confirmant la paresse intellectuelle typique du dretteux…

      1. Benton Fraser dit :

        C’est que les moteurs de recherches ont eu le dessus sur franklin machin depuis belle lurette!

  22. jeanfrancoiscouture dit :

    I’m so tired: «I wanna Go Home» dit le juge Breyer.

  23. xnicden dit :

    Vous serez heureux d’apprendre que Susan Collins se dit prête à travailler
    avec les démocrates pour remplacer Breyer.

    😂😂😂

    https://twitter.com/jsscppr/status/1486437957443719169?t=xGH2QkDNJ_tcGwEopY1r3Q&s=19

    1. Layla dit :

      @Xnicden 18:02

      Quand Joe Biden a nommé Ketanji Brown Jackson un poste à la cour d’appel de D.C. LeSénateur républicain. Lindsey Graham, Lisa Murkowski et Susan Collins ont voté avec les démocrates pour la confirmer. Reste à voir ce que feront les deux autres.🤷‍♀️

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :