Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’administration Biden a contacté des fournisseurs de gaz naturel et de pétrole brut du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et d’Asie afin de renforcer l’approvisionnement de l’Europe dans les semaines à venir, alors que la Russie fait peser sur le continent la menace d’une interruption des livraisons de carburant dans le cadre de l’escalade du conflit en Ukraine.

Un tel plan pourrait permettre à Washington de convaincre ses alliés d’imposer des sanctions sévères à Moscou si jamais la Russie envahissait l’Ukraine. La Russie est responsable d’un tiers de l’approvisionnement de l’Union européenne en gaz naturel et en pétrole brut. L’Allemagne est particulièrement dépendante de ses exportations.

De commenter un responsable de l’administration Biden sous le couvert de l’anonymat : « Nous nous attendons à être prêts à assurer des approvisionnements alternatifs couvrant une majorité significative du déficit potentiel. Si la Russie décide d’utiliser comme arme son gaz naturel ou son pétrole brut, ce ne serait pas sans conséquences pour l’économie russe. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une économie unidimensionnelle, ce qui signifie qu’elle a besoin des revenus du pétrole et du gaz au moins autant que l’Europe a besoin de son approvisionnement énergétique. »

Joe Biden a par ailleurs réitéré que son administration n’envisage pas d’envoyer de soldats américains ou de l’OTAN en Ukraine, même si, a-t-il dit, une invasion russe aurait des « conséquences énormes » et « changerait le monde ». Il n’a cependant pas écarté la possibilité de cibler personnellement Vladimir Poutine dans le cadre de sanctions contre la Russie.

(Photo Reuters)


46 réflexions sur “Ukraine : un plan pour approvisionner l’Europe en carburant, au cas où…

  1. c’est une bonne approche….

    le fric parle toujours fort… et la Russie en a grandement besoin….

    il serait intéressant quoique difficile à faire, sans doute, de créer un peu de dissension au coeur même de la Russie… socialement ou environnementalement… afin de déstabiliser le régime de Poutine….
    Les USA, voilà 30-40 ans étaient des pros pour foutre le bordel à 2 ou 3 niveaux pour « affaiblir » un régime politique….

    Évidemment, en Russie, l’opposition politique est inexistante mais des ennuis intérieurs calmeraient un tant soi peu la crise de grandeur de Poutine…

  2. treblig dit :

    La Russie est ultra dépendante des revenus du gaz. C’est la bouffée d’oxygène pour une économie qui, autrement, est en perdition. L’Europe peut s’approvisionner ailleurs à un coût supérieur il est vrai. Mais elle peut s’approvisionner.

    Le PIB de la Russie est l’équivalent, à peu de choses près, de celui du Canada. Sauf que la Russie c’est 150 millions d’habitants alors que le Canada c’est 37 millions d’habitants. Donc le PIB per capita russe est 4 fois inférieur à celui canadien.

    Et les nouvelles économiques en provenance de la Russie sont mauvaises. Très mauvaises. Il semble que COVID fait des ravages dans la population.

    Alors, non. La Russie ne se privera des revenus du gaz.

    1. Achalante dit :

      À force de payer des gens pour répandre des faussetés sur les réseaux sociaux, le gouvernement russe s’est retrouvé avec beaucoup de personnes qui croyaient aussi à leurs mensonge fabriqués! Karma, karma karma chameleon… 🤪

    2. Igreck dit :

      Putin…est bien pris qui croyait prendre❗️👹

  3. Boileau dit :

    Qui disait que Biden dormait au gaz ? J’espère que Poutine va faire patate !

  4. monsieur8 dit :

    Manque juste un pont aérien sur Berlin.
    Comme au bon vieux temps!

  5. Helene dit :

    Mais pourquoi l’Europe n’a pas fait elle-même ce mouvement ?

    1. sousmarin dit :

      Parce qu’elle n’existe pas politiquement.

  6. sousmarin dit :

    Les européens sont-ils prêts à regonfler leurs pneus de vélo ?
    Poutinette est-il prêt à abandonner son train de vie fastueux ?

  7. Alain dit :

    Où est l’argent détournée de Poutine et de ses oligarchs? Bien oui, Dans les systèmes bancaires de l’ouest. Mais quelle hypocrisie de nos politiciens…. Videz ces comptes bancaires, et distribuer des billets de 1$ par les moyens aériens au dessus des villes importantes russes avec comme note “propagandistes”, une information quant à sa provenance i.e. de l’argent salle détournée par Poutines et ses bandits. Les banques russes seraient alors abondamment pourvues de petits billets qui prendraient bien de l’espace dans ses voutes.

  8. Stéphane dit :

    Dieu merci, on n’a pas Trump comme président des États-Unis!

      1. Stéphane dit :

        « Trump dit que la crise Ukraine-Russie ne se serait jamais produite sous lui, mais il a refusé l’aide militaire à Kiev et les experts disent qu’il a enhardi Poutine ».
        Trump ment, bien entendu, mais pas les experts!
        Merci Madalton

      2. gl000001 dit :

        Le 45 … the mother of all crisis !!!
        *https://www.youtube.com/watch?v=oVOFK9zYwtY

      3. gl000001 dit :

        Une chanson pour Poutine :
        Crimée of the Century !!

      4. Trump serait évidemment allé voir Poutine, qui lui aurait dit qu’il ne ferait rien contre l’Ukraine, et Trump aurait dit qu’il croit Poutine, serait revenu en clamant qu’il a désamorcé la crise. Et trois semaines plus tard….

        En fait, Poutine n’aurait peut-être pas menacé l’Ukraine ni l’OTAN si Trump avait été au pouvoir. Pour ne pas nuire à quelqu’un qui lui laisse carte blanche et qui ne s’opposerait pas vraiment. Car DT n’est pas contre les hommes « forts ». Il est tout contre. L’Ukraine ce n’est qu’un pays qui veut être une démocratie. Ouache !

      5. Kelvinator dit :

        Dans les suggestions de vidéo on voit Briahna Joy Gray (national press secretary de Sanders en 2020, écrivait pour The Intercept à l’époque de Greenwald) qui anime l’émission Rising sur The Hill, le refuge de la propagande républicaine pour les progressistes (Berniebros et dirtbag left).
        La preuve de la théorie du fer à cheval ou les deux extrème se rejoignent. C’est vraiment déplorable que des progressistes s’abaisse à cela…

    1. Biden a décidé d’être pro-actif, alors que l’ancien POTUS était pro-passif.

  9. Haïku dit :

    « C’est pour satisfaire les sens qu’on fait l’amour ;
    et c’est pour l’essence qu’on fait la guerre. »
    (R. Devos)

  10. Gilles Morissette dit :

    Bonne approche du présdent Biden.

    Frapper Putin là où ça risque de lui faire mal: LE FRIC.

    Lui envoyer un message clair. Il ne gagnera RIEN avec son pitoyable chantage.

    SLeepy Joe n’est peut-être pas aussi « sleepy » qu’il en a l’air.

  11. Kelvinator dit :

    C’est le mieux qu’il pouvait faire.
    Éviter l’escalade militaire et continuer à mettre de la pression sur le dictateur, qui a quand même réussi à influencer une parti des occidentaux avec sa propagande.

  12. _cameleon_ dit :

    Comme l’a si bien dit l’impératrice Poutine …

    A défaut de gaz de Russie,
    Mangez de la galette de gaz de Biden.

  13. _cameleon_ dit :

    Le dictateur, toujours, dicte à tort …

    Signé: Mitoyenski

  14. jeani dit :

    C’est de valeur que la chose ne soit plus président. Toute la planète savait qu’il était « the only one to fix it » et qu’en plus, il en savait plus que ses Généraux sur les stratégies militaires. Ça, c’était du temps que le ridicule ne tuait pas.

    Est-ce que je suis nostalgique maintenant?

    Ben non! Ben non!

  15. _cameleon_ dit :

    En attendant … une recette pour les survivalistes:

    How To Make Potato Vodka

  16. spritzer dit :

    Ils ont demandé à des pays producteurs d’Afrique du Nord mais sûrement pas à la Libye dont la production a chuté de plus de la moitié depuis que la merveilleuse organisation défensive appelée OTAN a détruit le pays en 2011.

    « N’oubliez pas qu’il s’agit d’une économie unidimensionnelle, ce qui signifie qu’elle a besoin des revenus du pétrole et du gaz au moins autant que l’Europe a besoin de son approvisionnement énergétique. »

    La Russie peut vendre son gaz n’importe quand à l’Asie et particulièrement à la Chine. Pour l’Europe par contre ce serait catastrophique tant le volume à remplacer est grand mais encore une fois, pourquoi la Russie couperait le gaz à l’Europe sans une provocation intolérable de l’Ouest ? C’est comme « l’invasion imminente » de l’Ukraine; on attend toujours…

    La Russie a une économie unidimensionnelle ? Selon le CIA The World Factbook. Et ils ne mentionnent même pas l’industrie nucléaire où la Russie détient la moitié du marché mondial des réacteurs.

    complete range of mining and extractive industries producing coal, oil, gas, chemicals, and metals; all forms of machine building from rolling mills to high-performance aircraft and space vehicles; defense industries (including radar, missile production, advanced electronic components), shipbuilding; road and rail transportation equipment; communications equipment; agricultural machinery, tractors, and construction equipment; electric power generating and transmitting equipment; medical and scientific instruments; consumer durables, textiles, foodstuffs, handicrafts

    @Treblig

    « Le PIB de la Russie est l’équivalent, à peu de choses près, de celui du Canada. »

    Si on veut comparer des économies le classement par PIB (PPA) est beaucoup plus approprié et dans ce classement la Russie a la 6e économie mondiale derrière l’Allemagne de laquelle elle s’approche inexorablement tandis que le Canada est 17e.
    https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_GDP_(PPP).

    1. Kelvinator dit :

      Par PPP, vous voulez dire : purchasing power parity.
      Comme son nom l’indique, il mesure le pouvoir d’achat de la monnaie à l’intérieur du pays, puisque c’est le seul à l’utiliser.

      Le PIB mesure le pouvoir d’achat du pays sur la scène international et la puissance de sa monnaie par rapport aux autres.

      Si on veut mesurer le cout de la vie dans un pays, le PPP est bon, mais il ne l’est pas lorsque vient le temps de mesurer la force économique d’un pays. En plus le PPP ne quantifie pas la qualité des biens. À quoi bon avoir la saucisse moins cher si elle est de mauvaise qualité?

      1. spritzer dit :

        La Russie ayant une économie pratiquement autosuffisante (merci aux sanctions qui l’ont forcée à y arriver) le PIB (PPA) est d’autant plus approprié. Ils produisent des choses, ils ont pu renouveler leur armée de cette façon, ils développent la production gazière au nord d’une façon que le Canada ne pourrait pas imiter, ils construisent des brise-glace nucléaires à la queuleuleu et toutes sortes de belles affaires… Ils sont parmi les premier producteurs d’acier, d’aluminium et d’électricité. Je ne dirais pas que tout va très bien madame la marquise mais ce n’est pas le tableau sombre que certains dressent.
        https://www.rt.com/business/461999-russia-new-airports-list/

      2. Kelvinator dit :

        Vous avez vu les principales importation? Ce sont des choses qu’ils ne peuvent produire : automobiles, médicament, équipement de télécommunication, avions, ordinateurs! Si le rouble ne vaut pas cher, à quoi bon avoir des saucisses de piètre qualité à bas prix si importer de l’équipement technologique coute plus cher?

      3. el_kabong dit :

        @spritzer

        Vos liens rt sont toujours appréciés pour leur contenu humoristique (particulièrement quand il date de 2019)

      4. Samati dit :

        @ spritzer

        La technologie moderne utilisée par les russes pour extraire le gaz et le pétrole en profondeur provient de sociétés canadiennes et américaines. La société Exxon y a d’ailleurs creusé le puit horizontal le plus profond de la planète. Elle a dû renoncé à ce projet suite aux sanctions.

        Les mines et les usines d’extraction minières russes sont dans un état de délabrement incroyable et explique les nombreux cas de déversement ces dernières années (youtube a plusieurs vidéos à ce sujet).

    2. el_kabong dit :

      @spritzer
      « C’est comme « l’invasion imminente » de l’Ukraine; on attend toujours… »

      Parlant d’attendre… on attend toujours les grandes révélations à propos du laptop de Hunter Biden…

      1. spritzer dit :

        Le problème avec le laptop n’a jamais été son contenu qui montre que Hunter mène une vie dissolue, mais plutôt la censure des médias quand l’histoire est sortie. Mais tout est bien qui finit bien et Hunter a pu vendre ses peinturlures dans les 6 chiffres. 🙂

      2. el_kabong dit :

        @spritzer

        Vous voulez dire que tout ce temps où vous me disiez d’attendre a été en pure perte? Ben merde, alors…
        Je ne sais pas comment vous pouvez tirez une conclusion sur la « vie dissolue » de H. Biden puisqu’on n’en a pratiquement rien sue…
        Censure? De quoi, puisqu’il n’y avait RIEN?…

        P.S. C’est toujours comique, le déplacement de poteaux de but…

      3. spritzer dit :

        @el kabong

        Avez-vous un problème de mémoire pour ne pas vous rappeler la censure sur cette histoire ? Seul le NY Post en a parlé à l’époque, les autres considérant qu’il s’agissait de désinformation russe à la veille de l’élection… Même Richard Hétu n’avait pas mis le lien de l’article du Post quand il a fait un billet sur cette nouvelle, respectant la consigne.

    3. Kelvinator dit :

      Qui croyez-vous a détruit les puits de pétrole libyens qui ont rendu la reprise de la production difficile si elle est réduit de moitié? Les américains ou la guerre civile?

      https://www.cia.gov/the-world-factbook/countries/russia/#economy
      Regardez sur le site de la CIA ce que la Russie exporte :
      « crude petroleum, refined petroleum, natural gas, coal, wheat, iron (2019) »

      Et voyez ce qu’elle importe :
      « cars and vehicle parts, packaged medicines, broadcasting equipment, aircraft, computers (2019) »

      La Chine est déjà le premier client de la Russie, et le Bélarus pas loin derrière, avec une part pour l’Allemagne. La Russie peut difficilement ouvrir son marché à autre chose que l’énergie. C’est un cas récurent dans les analyses de l’économie russe de ne pas avoir su se diversifié. La pression des oligarches y est surement pour quelque chose.

    4. Samati dit :

      @ spritzer

      Quelques faussetés dans votre commentaire.

      La Lybie a retrouvé récemment son niveau de production pétrolière d’avant la chute du dictateur Gaddafi et planifie d’augmenter d’ici quelques mois sa production de 40% pour atteindre 1,4 million de barils par jour.

      Votre énoncé :

      « …Si on veut comparer des économies le classement par PIB (PPA) est beaucoup plus approprié… »

      Ce commentaire est totalement faux et démontre vos faibles connaissances en économie. Le PPA ne sert qu’à mesure la consommation interne d’un pays vis à vis le pouvoir d’achat de la population compte tenu des revenus et des taux de change.

      Ainsi la majorité de la population russe (salaire moyen d’environ $600 par mois) serait considérée très en dessous de nos critères de pauvreté au Canada. Le coût des biens et services essentiels en Russie étant très bas (loyers, nourriture, transport) la population peut survivre avec ces faibles conditions de revenus (salaires et rentes).

      En passant la majorité de la population russe vit dans ces horribles complexes d’appartement appelé « krutchestova », véritables taudis, qui ne répondraient à aucun de nos critères de salubrité.

      La valeur de la production nationale russe en Dollar US, est comme les chiffres officiels le démontre inférieure à celle du Canada et de la Chine et bientôt par celle de la Corée du Sud.

      La crise économique en Russie tient essentiellement au vol par les kleptocrates au pouvoir des capitaux qui auraient dû être réinvestis dans l’économie du pays plutôt que prendre la route de comptes bancaires étrangers (dont heureusement une partie est gelée dans le cadre des sanctions contre ce pays).

      1. Samati dit :

        Oups il aurait fallu lire

        à celle du Canada et de l’Italie et bientôt par celle de la Corée

      2. spritzer dit :

        Comment expliquez-vous que le pays possède la troisième réserve en devises étrangères au monde avec plus de 600$ milliards ? Poutine et les 40 voleurs auraient oublié de piller ce pactole ?

        À vous lire, sans Poutine et son entourage la Russie serait la 3e économie mondiale et leur réserve de devises étrangères se monterait à 2000 milliards…

      3. Samati dit :

        @ spritzer

        Vous devriez éviter de traiter de sujets économiques que vous ne maitrisez absolument pas. Le haut niveau de réserves (provenant du commerce extérieur) est une indication du faible niveau d’importation de la population russe (trop pauvre pour acheter des biens provenant de l’étranger).

        Une statistique qui devrait vous faire réfléchir est le fait que la Russie est le seul pays « avancé » qui voit sa population déclinée. C’est un signe d’une situation économique difficile, rendu encore plus difficile par le gouvernement qui refuse de créer des déficits pour stimuler l’économie.

        Pour vous donner une idée du délabrement de l’industrie minière russe voici l’un des nombreux vidéos qui circulent sur YouTube :

  17. marie4poches4 dit :

    HS

    The Lincoln project nous rappelle ce qui c’est passé la semaine dernière.

    https://twitter.com/i/status/1486149778539003907

    1. Haïku dit :

      marie4poches
      Merci pour le lien. 👌
      Ouff, une superbe brochette de délires, de conneries et de psychoses !

  18. NStrider dit :

    Bonne stratégie, comme aux échecs, une belle tenaille d’un côté la menace de réduire leur entrée de fonds en remplaçant le gaz russe par celui d’une autre provenance et de l’autre côté la menace de leur couper l’accès au SWIFT qui permet à la Russie de bouger ses fonds. Un belle emmerde non seulement pour Poutine, mais aussi pour tous les oligarches qui se verront comme la Russie dans l’incapacité de bouger leurs fonds, à moins bien sûr, qu’ils se convertissent à l’hawala.😋

  19. Gilles Morissette dit :

    Un autre désopilant épisode de la série humoristique « This week in the Republican Party » gracieuseté de Lincoln Project.

    https://www.youtube.com/watch?v=FfmbY4yuCWI

    Une mention spéciale à « Mother Fucker » Carlson pour la « perte de ses « Smarties »

    Bienvenue à l’Asile

  20. sousmarin dit :

    Mon petit spritzer, la Russie est le 5e pays en terme de réserve de change, et non 3e (après la Chine, le Japon, la Suisse et l’Inde).

    Hormis le Japon, pour des raisons historiques, et la Suisse, pour des raisons évidentes, on voit bien que ce n’est pas les économies les plus développées qui ont les réserves de changes les plus élevées…eh oui, l’argent remplit bien mieux son rôle dans l’économie locale que dans les créances étrangères sauf pour ceux qui ont peur de devoir partir en urgence bien sûr…on peut difficilement charger une partie de l’économie dans un avion cargo ou virer un immeuble (en lieu et place de devises) d’un compte d’Etat à un compte suisse.

    La Russie est dans un état économique catastrophique et c’est d’ailleurs pour cela que poutinette remue beaucoup de vent. Détourner l’attention des citoyens de ce qui va mal est une règle de base chez les bonimenteurs de la politique.
    Quant à l’armée, on a vu ce qu’elle a donné en Afghanistan. Matériel de plus en plus pourri et soldats démotivés à part les célèbres Spetsnaz. Le risque majeur étant l’arme nucléaire mais comme poutinette n’est pas suicidaire, le risque reste limité.

    Ah, si la fièvre des coups d’Etat africains pouvait atteindre la bonne mère Russie…

  21. jeanfrancoiscouture dit :

    «L’Allemagne est particulièrement dépendante de ses exportations.» (Le gaz naturel russe, bien sûr.)

    Et c’est grâce à la plus grosse fausse note de l’ex-chancelière Merkel qui a pratiquement paniqué après Fukushima et mis la hache dans le nucléaire allemand. Ses successeurs doivent se dépatouiller avec ça et ranimer les mines de lignite, le plus polluant des charbons et subir les menaces de Poutine qui garde la main sur ses robinets. On revient quand au pont aérien sur Berlin du début de la Guerre Froide?

    Et pendant ce temps, ici au Québec, on a levé le nez sur l’énergie de transition que constitue le GNL. Il y a tellement de gens qui pensent qu’on peut se passer de tous les carburants fossiles presque du jour au lendemain que c’en est consternant. Quand on combine presbytie et myopie, cela donne d’étranges résultats.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :