Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« La perspective d’une [élection] illégitime est directement proportionnelle à notre capacité à faire passer ces réformes. » Joe Biden s’est exprimé ainsi mercredi en répondant à une question sur la légitimité des prochaines élections en cas d’échec de sa réforme électorale. Il ne s’était pas montré plus confiant concernant la légitimité éventuelle des prochaines élections de mi-mandat dans une autre réponse à une question sur le même sujet. D’où les critiques qui ont suivi, certains républicains allant jusqu’à comparer ses déclarations à celles de Donald Trump avant les élections de 2016 ou 2020.

Peu importe ce qu’on peut penser d’une telle comparaison, la porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki a voulu corriger le tir jeudi matin en diffusant cette déclaration sur Twitter : « Soyons clairs : @potus ne mettait pas en doute la légitimité des élections de 2022. Il a fait valoir le point de vue inverse : en 2020, un nombre record d’électeurs se sont rendus aux urnes en dépit d’une pandémie, et les responsables électoraux ont veillé à ce qu’ils puissent voter et que leurs votes soient comptabilisés. »

Soyons clair : Biden a mis en doute la légitimité des élections de mi-mandat, une déclaration que sa porte-parole a tenté de nier dans une explication plus ou moins convaincante. C’était la deuxième déclaration que Psaki « clarifiait » après la conférence de presse de son patron après celle sur une « incursion mineure » de la Russie en Ukraine.

(Photos Getty Images)

46 réflexions sur “Élections de 2022 : la Maison-Blanche « clarifie » une autre déclaration de Biden

  1. Maximilien dit :

    On va s’ennuyer de Jen Psaki quand elle va partir.

    1. kintouai dit :

      Mettez-en !

      Pour paraphraser la citation de Marguerite Yourcenar qui illustre la définition de l’expression «avoir du chien» dans le Robert : «Rousse, belle, et même plus que belle : elle a du chien. »

  2. Charlot dit :

    Quand on essaie de parler de façon nuancée ( il se peut….. , il pourrait arriver que…., si……) il arrive que l’on se mette parfois un pied dans la bouche. C’est beaucoup plus facile de crier n’importe quoi comme un sourd, ça laisse moins d’espace aux auditeurs pour réfléchir.

  3. HS – LE redécoupage au Texas

    @NStrider 9h31 dans le billet précédent

    Merci pour le lien. Pour les midterms de 2022, il y aura redistribution de 8 districts suite au dernier recensement (6D et 2R).

    https://en.wikipedia.org/wiki/2022_United_States_House_of_Representatives_elections#Newly_created_seats

    Le Texas qui a gagné deux districts principalement par l’augmentation de sa population hispanophone pro-démocrate s’assurera par des entourloupes (gerrymandering et lois électorales) de deux nouveaux représentants au congrès qui seront repus-pis-pleins !

    D’ores et déjà, on sait que la redistribution des districts pour 2022 ne sera pas désavantageuse aux repus (2R/8 au minimum). Belle démocrassie que ces policiers veulent garder comme des chiens enragés qui grugent leurs nonosses.

  4. Lucien L. dit :

    Joe Biden comprendra, je l’espère pour lui, qu’Il ne faut pas en donner plus que le client en demande. Se taire et laisser braire.

    François Legault l’a compris. Remarquez ses réponses courtes et précises et parfois répondre par seulement un  »OUI » à des questions embarrassantes des journalistes qui n’ont que seul but d’essayer de le coincer dans le détour.

    Caga tinta.

    1. Layla dit :

      « Se taire et laisser braire »

      Belle adaptation de bien faire et laisser braire…👏👏👏

    2. Benton Fraser dit :

      Mais d’un autre côté, beaucoup se plaignent que Biden ne réplique pas assez!

  5. le naturel qui revient au galop….

    Pourquoi Biden s’embarque par lui-même dans les paniers de crabes??

    plutôt que de jouer au prophète de malheur, qu’il vise le temps présent…..

    Sa réforme n’avait aucune chance de passer simplement à cause de son équipe… pourquoi tenter le coup??
    Stratégie politique Zéro….

    C’est un constat d’échec après un an, sans équivoque….
    C’est le résultat des partis qui prennent le pouvoir sans plan, sans projet sociétal, sans vision…

    l’élection de Biden était un vote « contre » trump…. pas « pour » Biden…
    et on voit ce que ça donne….

    Biden avait de grandes ambitions qu’il n’a pas su « vendre » et surtout pas su « découper » en bouchées plus faciles à passer avec sa majorité…..
    il n’a que lui à blâmer….

    les prochains mois seront nettement plus difficiles, voire insurmontables avec l’inflation qui s’ajoute à la pandémie et les taux d’intérêt qui vont grimper…
    les faillites professionnelles et personnelles vont exploser…. le clivage riches-pauvres sera encore plus nettement démarqué…. les pays seront passablement moins solidaires entre eux…. austérité reviendra un mot à la mode….

    Biden vieillira de 10 ans chaque année….

    Les USA aborderont une partie de leur pente descendante un peu plus « à pic »… en 2022-23…

    tout est en place pour une catastrophe annoncée….

    1. AB road dit :

      « C’est un constat d’échec après un an, sans équivoque…. »

      Je ne m’embarquerai pas dans des interminables « analyses savantes » comme vous êtes si bien capable de nous le démontrer dans vos nombreux commentaires.

      Ceci étant dit, j’ai plutôt tendance à affirmer en peu de mots, que c’est l’ensemble de la politique américaine depuis les 5 dernières années, qui est sans équivoque, un constat d’échec.

      Biden n’a pas à lui seul à en supporter le fardeau….

  6. Layla dit :

    Soyons clair…avec ce qu’on entend sur l’accent mit par les républicains pour les élections de secrétaires d’état loyal à DT, la perspective d’élections justes et équitables ne me dit rien de bon.

    Aux dernières élections il y en a qui ont résisté comme en Géorgie aux harcèlements incessants de DT et cie, et ils étaient des républicains, mais ces républicains étaient respectueux de la loi.

    Là ils travaillent fort pour avoir des républicains… »loyaux à DT » à la mort à la vie😉. Alors la perspective n’est pas des plus encourageante.

    Pour ce qui est de Jen Psaki je ne compte plus les fois et cela va bien au-delà de deux fois, où elle a dû clarifier les positions, les affirmations de Joe Biden notamment avec un certain Peter Doocy de Fox News. Et elle le fait avec brio.

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Fort bien énoncé ! 👍

    2. Layla dit :

      Correction de mon 12:29…à la vie à la mort…quoique😉

  7. InfoPhile dit :

    Bon ! Il semble qu’il faille javeliser les faits au motif d’analogies à deux balles. Quitte à nier le danger qui menace la démocratie américaine ou à tout le moins à ne pas le pointer du doigt. Ce serait trop divisif ?

    Comme si les mesures anti-démocratiques mises de l’avant par des états rouges ne s’inscrivaient pas dans une volonté de miner les fondamentaux de la démocratie.

    Après 2022 il sera peut-être trop tard. Peu importe, soyons fédérateurs et balayons sous le tapis les assauts contre l’essence d’un principe que des millions d’individus ont défendu de leur vie. Elle est où la gaffe ? Dans la tête des vétillards.

  8. Considérant que les lois sur le droit et la liberté de vote sont plus que compromises, c’est un fait que les élections de 2022 sont déjà truquées par le gerrymandering et les lois restrictives dans tous les états républicains — sans compter cette mode dernier cri de polices électorales qui vont se multiplier. Biden avait raison de le penser, mais il n’a pas trouvé la meilleure façon de le dire. Il fallait dénoncer crûment le magouillage du GOP.

    Après un an, aucun des gobeurs du Big Lie n’a produit la moindre preuve ni le moindre document démontrant que l’élection de 2020 avait été volée. Par contre. les documents qui démontrent que celles de 2022 (et 2024) vont l’être sont facilement accessibles. Les moyens peuvent parfois être légaux, mais ils sont au moins illégitimes et immoraux.

    1. Haïku dit :

      Excellente observation ! 👌

  9. _renaud dit :

    “Donald Trump should not concede under any circumstances, because I think this is going to drag out, and eventually I do believe he will win if we don’t give an inch, and if we are as focused and relentless as the other side is,”

    “among several scenarios, Democrats are going to try to “mess up absentee balloting” so that they could get a potentially narrow advantage in the Electoral College.

    “We’ve got to have a massive legal operation, I know the Trump campaign is working on that,”

    “We have to have poll workers, and I urge people, who are able, to be a poll worker. We have to have our own teams of people to counter the force of intimidation that the Democrats and Biden are going to put outside polling places. This is a big organizational challenge, but at least we know more about what they’re going to do.”

    C’est tiré d’une entrevue qu’avait donnée HIllary. J’ai remplacé Biden par Trump et démocrate par républicain. Anyway, tout ça pour dire qu’ils ne sont pas sortis du bois.

  10. Apocalypse dit :

    ‘« La perspective d’une [élection] illégitime est directement proportionnelle à notre capacité à faire passer ces réformes. »’

    Celle-là, M. Biden l’a mal phrasé. 🤣

  11. Mona dit :

    Mais comment Joe Biden peut-il arriver à travailler ?🙄

    1. Mona dit :

      Le 1er adjoint de la Mairie d’une grande ville française me dit : « 90% de mon temps je le passe à déminer les pièges tendus par mes ennemis, y compris ceux de mon parti. »
      😨

  12. Benton Fraser dit :

    Réflexe républicains:
    Trump tient des propos radicaux, les stratèges républicains les banalisent…
    Biden tient des propos nuancés, les stratèges républicains les radicalisent…

    Et finalement, beaucoup de gens tombent dans le piège des stratèges républicains!

    1. Propos très… à propos !
      Donc, j’adore.

  13. Layla dit :

    Aujourd’hui marque l’anniversaire de l’inauguration de la présidence de Joe Biden, sans tambour ni trompette si je puis dire.

    Une journée très sobre sans acclamation à cor et à cris comme il aurait été bien légitime mais pas en temps de pandémie, cet homme a mis de côté son égo, dans un esprit de protection de son peuple en raison de la pandémie, suite à l’assaut du Capitole cela a aussi servi à assurer une meilleur sécurité de tous les participants.

    Il n’est pas flamboyant ce « Joe la gaffe » mais il est égal à lui-même.

    D’une riche humilité…il l’a démontré le 20 janvier 2021 et depuis il n’a de cesse de répéter qu’il ne s’agit pas de lui, il ne s’agit pas de la vice-présidente mais du peuple, de la démocratie.

    Cette journée marqua aussi la petitesse que nous a habitué son prédécesseur, ce dernier un flamboyant personnage burlesque est aussi resté égal à lui-même ce jour-là, et depuis un an, mais de façon peu édifiante c’est le moins que l’on puisse dire.

    Il est le seul président sortant qui n’assista pas à la cérémonie de l’inauguration et l’assermentation de son successeur depuis 1869. Ce n’est pas rien.

    Il n’était pas connu comme « le roi de la gaffe » mais le « roi du mensonge » un « roi corrompu et corrupteur au pluriel » un « roi narcissique »

    Après quatre ans sous ce régime qui continue à un autre niveau, on s’attendait un Messie des temps modernes…incroyablement triste de si grandes attentes après le passage du destructeur en chef, le roi du bullying.

  14. Madalton dit :

    Madame Psaki a soulevé la controverse suite à son entrevue à Fox News.

    https://www.rawstory.com/fox-news-jen-psaki-2656440375/

    1. Layla dit :

      @Madalton 13:47

      😂 on peut lire « Dana Perino était en train d’embrasser les fesses de Jen Psaki lors de sa première interview avec FOX », a écrit un spectateur sur Twitter. »

  15. Tom de Boston dit :

    C’est triste de voir mon pays ressembler de plus en plus à une république bananière !

    Je vais devoir me tourner vers le Canada pour voir comment fonctionne une démocratie.

    1. constella1 dit :

      Tom de Boston
      J’en comprends que vs n’êtes pas d’ici ( de nsisssnce)
      Je vous encourage à venir faire un tour en touriste …une fois les restrictions et fermetures de restos etc seront levées
      A condition d’être vacciné 😉

    2. Benton Fraser dit :

      Le parti conservateur du Canada (et pire encore du Québec) commence a prendre exemple sur les républicains dans leurs discours politique.

      O’Toole s’est montré nuancé lors de la dernière élection pour le même résultat que l’avant-dernière et les conservateurs de l’ouest ont voulu le mettre dehors.
      Maintenant qu’il est en sursis, O’Toole ne cherche plus a rallier la majorité des canadiens mais la branche extrémiste du parti populaire. (Equivalent Tea party)
      Donc il se radicalise…

      1. constella1 dit :

        Benton Fraser
        Oui je sais bien
        Le grand malade à Oh le Toole
        A suivre et voir s’ils vont le maintenir comme chef
        Cette tranche de l’électorat est-elle assez importante pour faire la différence et l’élire un jour ?
        C’est à espérer que non
        Le conservateur au Québec je crois pas qu’il prendra le pouvoir
        Mais ça nous dit de rester les yeux grand ouverts et ne pas dormir sur nos lauriers
        La démocratie est en danger un peu partout et il faut rester très vigilant
        Mais à ce jour je préfère encore vivre ici qu’aux usa et de loin
        D’où mon invitation à Tom
        Plus on aura de gens préoccupés par la cause et plus ils sont bienvenues ici et venir grossir les rangs 😉

      2. Benton Fraser dit :

        Le pire est que même les stratèges conservateurs disent que cela ne sert a rien de courtiser cette électorat populisme parce qu’ils se retrouvent majoritairement dans les comtés ou les conservateurs gagnent a plus 75%!

    3. Ceptik dit :

      L’important c’est d’être bien dans sa peau, oû qu’elle soit au Monde, à Boston, à Paris, à Ottawa, ou ailleurs.

  16. anizev dit :

    Et pendant ce temps

    Un projet de loi soutenu par le gouverneur républicain Ron DeSantis qui interdirait aux écoles publiques et aux entreprises privées de Floride de faire ressentir aux gens un « malaise » ou une « culpabilité » en fonction de leur race, de leur sexe ou de leur origine nationale a reçu une première approbation mardi par la commission de l’éducation du Sénat de l’État.
    Lu sur CNN

  17. marie4poches4 dit :

    Pourquoi cette correction? Pourquoi les démocrates ont-ils si peur de dire les choses telles qu’elles sont? Par peur de représailles des répus?
    Qu’ils disent les choses telles qu’elles sont et qu’ils clouent le bec des répus avec la vérité!

    1. Layla dit :

      @Marie4Poches 14:14

      💯excellent💯

      1. Haïku dit :

        @marie4poches
        Je seconde Layla ! 👌

    2. constella1 dit :

      👌

  18. Franklin Delano Romanowski dit :

    Suite à cette conférence de presse catastrophique, on comprend un peu mieux pourquoi la stratégie électorale des Démocrates de 2020 était de cacher cet homme le plus longtemps possible! Dans une démocratie fonctionnelle avec des médias responsables, cette stratégie n’aurait jamais pu fonctionner, mais les États-Unis étant ce qu’ils sont, et surtout, leurs médias étant ce qu’ils sont, les démocrates ont réussi à s’en tirer.

    Malheureusement pour eux, un pays ne pas être diriger par le biais des médias. Lorsque des afghans ont commencés à tomber du ciel en tentant de s’accrocher à des C-19 américains quittant le pays, c’en était fait de cette présidence médiatique, ce n’était plus possible de cacher la réalité.

    1. jeani dit :

      Suite à cette conférence de presse catastrophique … 😂😂

      Il fut un temps où toutes les conférences de presse étaient catastrophiques, surtout celles sur la non-gestion de la pandémie. Ils ont mis fin à ces conférences de presse probablement parce qu’ils étaient la risée de la planète.

    2. Franklin Delano Romanowski

      de quessé????
      « Malheureusement pour eux, un pays ne pas être diriger par le biais des médias » !!!?????!!!!!

      vous êtes certain de ça???
      trump a fait quoi???

      une gouvernance médiatique seulement…. inonder twitter de délires vous appelez ça comment??

      fascinant de voir que ce qui était génial pour l’un est une catastrophe pour l’autre selon les gens qui portent à droite….

      trump a enchainé les maladresses, les commentaires déjantés et les stupidités plus vite que son ombre et jamais on n’a entendu votre analyse….

      Biden est mauvais … il est un bureaucrate sans envergure…
      mais ne partez pas de complot ou de théories….

      Biden ne se cache pas des médias… les démocrates ne soustrayaient Biden des médias… non, ils ont tenté de ramener la folie médiatique instantanée provoquée par trump a une présence plus dosée et appropriée….
      le hic est que les présences médiatiques doivent être punchées…. ce que Biden ne parvient pas à faire….

      Ajoutons le délire de la droite extrême qui hurle sur tout et rien que, si bien, tout parait épouvantable….

      Plutôt que d’analyser les projets de lois, les médias jouent à celui qui crie le plus fort avec les républicains qui sont passés maitre dans cet art de l’indignation instantanée….

      étrange que les médias ne soulèvent pas les bons côtés de cette réforme demandée… étrange que les médias ne questionnent pas le refus des républicains….
      un silence complice alors que la réforme est justifiée….

      le retrait d’Afghanistan est très secondaire pour les citoyens USA…. ce qui les fait paniquer, ce sont les hurlements de peur des républicains qui annoncent la Fin du monde chaque semaine…..
      ce qui rend les gens mal à l’aise dans leur vie quotidienne est que le virus demeure parmi eux, c’est que leur pouvoir d’achat déjà limité fond à vue d’oeil, c’est que depuis le « Yes we can » d’Obama rien n’a évolué…
      C’est que depuis 2001, les USA mangent des volées dans tous les domaines….
      Les citoyens américains n’ont plus de repères de « gagnants » depuis GW Bush….

      L’inertie de Biden fait exploser cette réalité….

      le malaise USA est beaucoup plus profond et beaucoup plus en phase terminal que ce retrait d’Afghanistan….

      N’imaginez pas que la panique USA est symptomatique à Biden….
      le cancer sociétal était en place depuis Reagan…. GW Bush l’a « métatasisé » à tous les niveaux…. l’immobilisme d’Obama n’a rien résorbé, trump a surmultiplié les zones cancéreuses et voilà Biden… l’homme drabe, sans soutien de son équipe… (ils sont où les brillants démocrates!!?? Où est l’équipe démocrate?? )…

      Les USA découvrent qu’ils ne sont pas ce qu’ils croyaient voir et se raconter entre eux…

      Rien à voir avec Biden….

      Au final, Biden est une cause collatérale de la fuite par en avant des USA depuis 35 ans…. pas la raison….

    3. Benton Fraser dit :

      Ce type de conférence chez les républicains serait dans le top 10 des meilleurs conférences!!!

      C’est sûre que les propos catastrophiques chez les élus républicains est la norme en partant!!!

  19. Guy LB dit :

    Je reprends (copié/collé) ce que j’écrivais
    dans le billet précédent à la suite d’un commentaire de Mona :

    Remarque d’un Nord-américain :
    On se croirait en 1738, bien longtemps avant la Révolution des Lumières et l’invention de la démocratie définie en tant que Liberté, Égalité, Fraternité. Menés par les Républicains, les États Unis (le trait d’union n’est pas tombé en raison d’un oubli ici) se dirigent à pas pressés vers le bon vieux temps d’avant les lumières. Ils devraient atterrir au Moyen-Âge (ou en Afghanistan : même chose, c’est seulement la lorgnette [géographique ou temporelle] qui change) autour de 2024.

    Les États Unis m’épuisent. Je n’avais aucune idée qu’il était possible pour un pays avancé de se détricoter de pareille façon. Il est renversant et bouleversant de regarder dévoluer le parti républicains sous la gouverne de politiciens sans envergure, presqu’aussi stupides et revanchards que le « Moron » de Mar-a-Lago…

    Si je savais prier, je m’y mettrais. En accompagnant le tout de bonnes pensées, peut-être obtiendrais-je une récompense sous forme de baume à mes tourments.

    1. kintouai dit :

      Comme je vous comprends !!!!

  20. Gilles Morissette dit :

    Le président Biden peut se compter très chanceux d’avoir Jen Psaki comme porte parole à la MB.

    Elle replace les choses dans leurs perspectives surtout avec un président qui a développé une certaine expertise » en matière de gaffe.

    Les « Répugnants » auraient intérêt à se garder une gêne car leur gourou a fait tellement de gaffes qu’il faudrait une calculatrice pour les dénombrer.

    1. Guy LB dit :

      @Gilles M. :  » Les « Répugnants » auraient intérêt à se garder une gêne  » 😂😂😂😂
      Vous avez raison sur le fond, mais on ne peut que rire de pareille suggestion radicalement incompatible avec les valeurs du GOP nouveau !

      Les Répus ne savent hélas pas se garder une gêne, grande ou petite et peu importe que ce soit dans leur intérêt ou pas. C’est ce qui fait leur force (comme dans démolition, dans brutalité ou dans chaos). Ils ne trimballent pas avec eux de principes encombrants comme le respect, la vérité, la politesse, les nuances. Si vous avez des doutes (la suggestion n’est que rhétorique, je sais bien que vous n’êtes pas naïf…), allez lire les commentaires incroyablement déplacés des auditeurs de Fox qui n’ont pas apprécié le respect avec lequel Psaki a été traitée hier par les animateurs de Fox News qui la recevaient en entrevue. C’est une honte que des gens puissent penser pareillement.

  21. sousmarin dit :

    Qu »attendent-ils, ces foutus démocrates, pour passer des lois électorales dans les Etats où ils ont la gouvernance ?
    Exemple : réduction du nombre de bureaux de vote et fermeture de ceux qui restent à 17h dans les comtés étasuniens où résident en majorité ouvriers et employés blancs, qui sont la base électorale des républicains.
    Avec les pourris, il faut se montrer encore plus pourris qu’eux.

  22. onbo dit :

    @Guy LB @15h24

    J’aime beaucoup votre commentaire de 15h24.

    Moi-aussi les USA m’épuisent. Je me couche chaque soir sur de l’absurde, de l’impensable en société civilisée. Le matin, je me reprends à espérer encore, et encore. Et ça déborde et ça se débobine.

    Oui, il y a des mesures de survie démocratique. Les deux projets de lois de Biden en font partie. Des tribunaux se signalent par leur démarches prometteuses. Mais il faudra du temps, beaucoup de temps, pendant que le sablier suspendu au dessus de leurs têtes et les nôtres…

    Nous savons qu’en cette période de dangers pour la démocratie des dizaines et dizaines de millions de gens se taisent par prudence et pressentiment. Comme lorsque enfants nous rentrions nous réfugier juste avant les éclairs et le tonnerre en attendant que passe l’orage.

    Oui, il y a menace à notre survie à tous. Manchin et Sinema qui renversent, comme ça à la légère, les plus beaux espoirs de leurs 48 compagnes et collègues du Sénat, n’est-ce pas là un des visages de la décadence? Utiliser le privilège de son propre vote sénatorial pour casser celui de centaines, de milliers sinon de dizaines de milliers de citoyens habilités à voter.

    C’est peut-être d’abord ça la démocratie; oser défier devants les urnes les charlatans, les voix empruntées à celles des vendeurs de tapis et de vieux chars, les beaux dentiers plus que blancs mais sans envergure aucune, qui n’ont qu’un dossier, leur élection, qu’un propos, leur petite personne, qu’une réponse, leur sourire moqueur.

    Je vois aller, au contraire, des Katie Porter, Cori Bush et AOC qui se préoccupent des gens. Porter est l’élève de la sénatrice du Mass! Pas de surprise.

    J’ai remarqué que ce sont les mêmes noms qui reviennent chez les mauvais élèves du GOP. Que ces noms voyagent en grappes pour paraitre nombreux et influents, alors qu’ils ont peut-être au contraire la trouille d’être exposés seuls. L’idée m’est venue quand je suis tombé par hasard sur les candidats républicains aux primaires sénatoriales du Missouri et sur leurs supporteurs…. (liens plus bas)

    Merci encore pour la sincérité de votre commentaire!

    Note: Eric Greitens est ce gouverneur que ses collègue républicains ont forcé à la démission après deux ans seulement, pour entre autre avoir fait du blackmailing hard core contre sa propre amante pour être sûr « qu’elle ne parle pas ». Aujourd’hui, trois ans plus tard, il se présente comme sénateur junior en complément de Josh Haley. Voyez la brochette de clowns qui le supporte! No price!!!! 😉

    *https://en.wikipedia.org/wiki/2022_United_States_Senate_election_in_Missouri

    *https://en.wikipedia.org/wiki/Eric_Greitens

    1. Guy LB dit :

      @ Onbo > 👌 Vous utilisez le mot juste : décadence.
      « Vous avez les meilleurs mots… » vous dirait l’Enchanteur imbécile, lui qui est tout fier d’entraîner derrière lui tout un pays vers un trou profond dont il aura du mal à s’extirper.

      «Manchin et Sinema qui renversent, comme ça à la légère, les plus beaux espoirs de leurs 48 compagnes et collègues du Sénat, n’est-ce pas là un des visages de la décadence? »

      Tout à fait. Et c’est douloureux de les regarder aller…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :