Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Nous sommes maintenant à un stade où la Russie pourrait à tout moment vouloir une attaque en Ukraine et ce que le secrétaire Blinken va faire, c’est souligner très clairement qu’il y a une voie diplomatique à suivre. » La porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki a décrit en ces termes l’analyse américaine de la situation explosive à la frontière de l’Ukraine, où environ 100 000 soldats russes sont massés dans l’attente d’une invasion éventuelle ordonnée par Vladimir Poutine.

Pour éviter un tel scénario, le secrétaire d’État américain Antony Blinken sera à Genève vendredi pour y rencontrer son vis-à-vis russe, Sergueï Lavrov. Selon le New York Times, les pourparlers doivent servir à mettre fin à l’impasse dans laquelle la Russie et l’Occident se trouvent après trois sessions de négociations la semaine dernière en Europe. « La question la plus épineuse était l’exigence de la Russie que l’OTAN s’engage à ne pas s’étendre vers l’Est, une condition que les États-Unis et l’Europe occidentale ont rejetée », rappelle le quotidien américain.

Avant d’arriver à Genève, le chef de la diplomatie américaine s’arrêtera à Kiev. Il passera également par Berlin, où le nouveau chancelier du pays, Olaf Scholz, a averti mardi la Russie des « coûts élevés » en cas d’action militaire. Ces coûts pourraient se traduire par une remise en question du gazoduc Nord stream 2 cher à Moscou.

(Photo Andrew Harnik)

36 réflexions sur “Ukraine : les pourparlers de la dernière chance ?

  1. Haïku dit :

    « En diplomatie, Russes et Américains chinoisent. »
    (G. Choulet)

    1. Layla dit :

      @Haïku

      J’adore

      1. Haïku dit :

        Gracias.

  2. Stéphane dit :

    « Il y a une voie diplomatique à suivre. » Hum hum!

      1. Haïku dit :

        Dekessey
        Très à propos ! 👏👏👏

      2. Ouain…mettons…genre!

  3. Layla dit :

    Pour Antony Blinken…toutes mes pensées l’accompagnent…que puis-je dire de plus…

  4. quinlope dit :

    Ça fait des semaines qu’ils discutent et ne s’entendent pas. C’est donc un dialogue de sourds qui n’ont pas appris le langage idoine.

  5. Madalton dit :

    L’idéal serait que la Russie veuille se conformer aux exigences pour pouvoir joindre l’OTAN. Cependant, Putin ne voudra jamais implanter un vrai système démocratique pour joindre l’OTAN mais ça serait la meilleure solution, sauf pour la Chine qui se trouverait isolée.

    1. Charlot dit :

      La Russie joindre l’OTAN? Intéressant, mais c’est un peu loin de l’Atlantique Nord, la Russie, non?😉

  6. HS
    Quatre subpoena à des vedettes : Giuliani, Ellis, Powell et Epstein (l’autre). Pourquoi pas Mr Pillow ? C’est le plus distrayant.

    1. gl000001 dit :

      On s’ennuyait de Giuliani. Mais l’ennui n’est pas toujours un ennui ?

      1. Mais il est trop salissant. Trop coulant.

        Dans tous les sens de ces mots.

    2. Richard Desrochers

      ils ne se présenteront pas comme plusieurs autres, non?

      il se passe quoi avec McCarthy?? rien il me semble….

      1. Le comité a plus de réserves, apparemment, dans le cas d’un élu du Congrès. Ce que le DOJ n’aurait pas. Normalement.

  7. Ziggy9361 dit :

    Quoi ! Les menaces de sanction ne fonctionnent plus.

  8. Loufaf dit :

    C’ est certain que Poutine ne veut pas voir l’ OTAN s’ étendre vers l’ est.Pour lui, il y a des pays à annexer à la Russie pour redevenir l’ ex URSS , tout comme l’ Ukraine d’ ailleurs. Il a des idées de grandeur, le Vlad!

    Comment se sortir de ce bourbier de façon honorable pour tout le monde?
    Là , j’ avoue que je n’ ai pas de reponse précise à ma question.
    Mais une invasion n’ est souhaitable pour personne.

  9. L’OTAN et la vision impérialisme de la Russie sont des visions du passé….

    Concrètement, la Russie croit gagner quoi à envahir l’Ukraine ??
    Sinon un bourbier déstabilisant et un puits sans fond économique pour la Russie….

    Ajoutons que l’Ukraine est dans leur cour, pratiquement… donc des attentats suicides en Russie, même…

    C’est la vision même de la guerre qui laisse voir laisse voir toute son absurdité…..

    Et, avouons que l’OTAN qui renie son entente tacite c’est pas la meilleure diplomatie….
    En quoi c’était si important d’absorber toutes les anciennes « colonies » de l’ex-URSS….. au final ça donné quoi de plus à l’OTAN ??

    Car, on le voit avec cette crise, l’OTAN est une grosse coquille vide…..

    1. kintouai dit :

      « l’OTAN est une grosse coquille vide »

      OTAN en emporte le vent….

      1. Haïku dit :

        Bien dit ! 👍

    2. Kelvinator dit :

      Les gens parlent rarement de l’entente entre Moscou et l’Ukraine qui garantissait son indépendance en 1990. Cette brèche territoriale est une excellente raison pour que l’Ukraine rejoigne l’OTAN. Donc Poutine est le propre artisan de son malheur, et non l’OTAN comme plusieurs se plaisent à souligner.

    3. Kelvinator dit :

      L’OTAN est seulement un traité défensif comme il en existe plusieurs dans le monde. Il n’y a rien de dépasser à vouloir se défendre, a moins que vous prétendiez que les guerres futures seront inexistantes, ce qui est loin d’être le cas.

      1. Kelvinator

        il n’a jamais servi comme c’était son rôle….

        l,OTAN n’a pas les capacités de ses ambitions…. suffit d’une confrontation sérieuse et on voit aussitôt son inutilité en dissuasion….

        L’Allemagne a probablement le meilleur levier contre Poutine… le fric!

      2. Kelvinator dit :

        Qu’est-ce que vous voulez dire : « n’a jamais servi comme c’était son rôle », « les capacités de ses ambitions » ?

        Aucun membre ne s’est fait attaqué depuis 1945… C’est la preuve de son échec selon vous, ou plutôt la preuve de son efficacité? Preuve étant la peur qu’elle inspire à Putin.

  10. plesage dit :

    ouais, l’Ukraine est en 2022 l’Éthiopie de 1937 et Taïwan la région des sudètes.. Ajoutez à cela, la faiblesse démocratique des forces opposées, je n’ose croire à l’histoire qui se répète.

  11. M.Rustik dit :

    Les USA et l’Europe occidentale disent: « il n’en est pas question ». et pourtant, l’Ukraine a indiqué son souhait de rejoindre l’OTAN par plus tard qu’en 2008!!! En Mai dernier Kiev se plaignait encore de la lenteur de l’OTAN à traiter sa demande. Ok, ils disent qu’il ne refuseront pas, mais tergiverser comme cela. Joute politique.

    Pire encore pour l’Ukraine, le gouvernement actuel a voté une loi en 2017 pour cette adhésion et fait inscrire dans la constitution (en 2019 je crois) un amendement qui décrit l’adhésion à l’OTAN comme une obligation stratégique du pays.

    Alors, le problème est beaucoup plus profond que juste des petites discussions entre diplomate.

    Sans compter que dans les villes séparatistes, disons que c’est pas pro-russe 51%-49%, certains villages c’est davantage du genre 85%-15%.

  12. M.Rustik dit :

    Et pour la menace allemande et le gaz. L’Allemagne a aussi ici deux problèmes: l’énergie dont elle a besoin et sa promesse politique de sortir du nucléaire. Sans le gaz russe, l’Allemagne ne se met pas en position facile.

    (j’y vais de mémoire, j’espère que mes chiffres ne sont pas trop dans le champ, c’était 1/3 et 1/4, j’espère que ça n’a pas trop changé)
    33% de l’énergie allemande vient du pétrole. Et le tier de ce pétrole, ça vient de la russie.
    25% de l’énergie allemande vient du gas. Et 97% du gaz vient de la russie.
    Donc c’est 50% de l’énergie allemande qui vient de la russie. C’est beaucoup!
    Sans compter que l’allemagne fait du raffinage du pétrole russe… Avec plus de 2m de barils par jour, c’est un pan économique important pour le pays… et aux dernières nouvelles le pays n’était pas très bien équipé pour traité le gaz, il doit donc le recevoir « prêt pour usage » Et le 2/3 en énergie renouvelable, était une prédiction pour 2030… ils n’y sont pas encore!!!

    1. M.Rustik dit :

      35% et pas 50% (25% + 1/3 x 1/3, 10%, = 35%) erratum, désolé

  13. chrstianb dit :

    Il n’y a pas que l’arrêt du gazoduc Nord Stream 2,qui peut faire mal à la Russie. Les États-Unis peuvent influencer «Swift» pour retirer la Russie du système bancaire internationale. Swift contrôle les échanges bancaires internationaux et est établi en Belgique. C’est possiblement pire que le gazoduc.

  14. Alexander dit :

    Que feriez-vous à la place de Biden si les russes osaient attaquer l’Ukraine massivement?

    Que je sache, elle ne fait pas partie de l’OTAN. Est ce que les pays européens et les EU s’allieraient pour défendre l’Ukraine militairement? Ça approche un scénario de guerre mondiale.

    Poutine, aussi fort soit-il, est-il assez fou pour passer aux actes ou est-ce plutôt une tactique de négociation? Mettons qu’il joue gros et il a tout avantage à se contenter de bluffer en empilant ses armées aux frontières.

    La solution diplomatique est certainement la meilleure avenue, la plus intelligente.

    Quand Saddam a envahi le Koweït, il pensait avoir le chemin libre et a fini par se faire sortir du pouvoir par la coalition internationale, aussi fort puisse t il être.

    Les russes sont plus puissants que l’Irak l’était, mais le principe est le même. Et Poutine est beaucoup plus stratège que Saddam. Plus calculateur. Il va jouer au tough, mais il va négocier. Et ne voudra pas perdre la face.

    Personne n’a le goût d’une guerre. Surtout dans une époque de COVID qui affaiblit les belligérants.

    1. Kelvinator dit :

      Les USA interviennent dans le cas d’une guerre civile, ils n’ont pas fait de guerre d’invasion comme la Russie depuis Saddam et ses armes de destruction massive.

      Putin a selon moi très peu à gagner à envahir une partie de l’Ukraine. La désolation dans la zone occupée par les russes nourri le ressentiment des ukrainiens envers Moscou, même chez les russophones. En plus d’acquérir un territoire plutôt pauvre, il devra faire face à une rébellion possible à moins d’y stationner de nombreuses forces militaires. Et le risque de voir sa faible majorité d’appui fondre derrières les images de militaires tués.

  15. InfoPhile dit :

    Il appartient à l’OTAN d’accepter ou non la candidature d’un pays. Si cela menace la paix, c’est un pensez-y bien.

  16. InfoPhile dit :

    Demander à l’OTAN de ne pas admettre l’Ukraine sur des motifs de sécurité me semble plutôt justifié de la part de la Russie. Car au cas contraire ses capacités offensives/dissuasives seraient presque neutralisées.

    À terme, je crois que l’Europe et la Russie ont intérêt à être du même bord. Sauf qu’il faudrait congédier Poutine et tous les oligarques russes. Aussi bien d’oublier ça…

    1. Kelvinator dit :

      « Car au cas contraire ses capacités offensives/dissuasives seraient presque neutralisées. »
      Putin peut difficilement jouer à la victime lorsqu’il se targue constamment d’avoir le dessus sur les américains avec ses missiles hypersoniques. La Russie a toujours des sous-marins nucléaires que Putin menace de poster à proximité des USA. Ils ont amplement de quoi menacer l’Europe et les USA sans l’Ukraine dans l’OTAN. Ça justifie mal leur opposition à de potentiels armes de défense anti-nucléaire en Ukraine, alors même que Putin s’est réengagé avec d’autres pays à réduire l’armement nucléaire.

  17. Gilles Morissette dit :

    Grosse partie de bras de fer entre la Russie et les USA.

    Ça devrait se terminer par un « arrangement » qui permettra aux deux pays de « sauver la face ».

    Bienvenue dans le monde merveilleux de la diplomatie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :