Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Un peu avant 11 h, jeudi matin, la journaliste du site Politico Tara Palmeri a publié ce tweet : « Sinema a parlé à la Maison-Blanche d’un éventuel discours, selon une source du Sénat, ajoutant que “Sinema va se taper Joe Biden pour le lunch”. » De nombreux journalistes et élus ont lu ce gazouillis en tenant pour acquis que cette exclusivité venait de l’entourage de Kyrsten Sinema.

Avant même que la sénatrice démocrate d’Arizona ne prononce son discours, tout le monde savait qu’elle était opposée au changement à la règle du filibuster réclamé deux jours plus tôt par Joe Biden afin de permettre une réforme du système électoral américain. La question est de savoir pourquoi elle a choisi de prononcer ce discours avant même que le président n’arrive au Capitole pour rencontrer les sénateurs démocrates afin de défendre son point de vue auprès d’eux.

Il s’agit d’une décision qui a ulcéré plusieurs de ses collègues démocrates, à en juger par ce paragraphe tiré d’un article du New York Times : « Son action a laissé nombre de ses collègues démocrates furieux en privé, certains estimant qu’il s’agissait d’un coup de poignard porté au président d’une manière qui attirerait le maximum d’attention sur Mme Sinema. Certains ont dit que ses arguments étaient faibles, en particulier son insistance à dire que les démocrates auraient dû faire plus pour rallier les républicains, alors qu’ils ont essayé sans succès depuis des mois. D’autres ont déploré que Mme Sinema ait semblé rivée à son téléphone pendant une grande partie de la rencontre avec le président. »

À peu près tous les articles concernant Kyrsten Sinema font état de son intelligence – et surtout de la très haute opinion qu’elle a de son intelligence -, de même que de sa grande ambition. Mais que veut-elle au juste? Ses actions des derniers mois compliquent ou compromettent sérieusement ses chances d’obtenir l’investiture démocrate pour l’élection sénatoriale d’Arizona en 2024. Et ses positions sur plusieurs questions, dont l’avortement et la lutte au changement climatique, ne lui permettraient probablement pas de se faire élire sous la bannière républicaine.

Voudrait-elle se retirer à la fin de son mandat actuel pour accepter un emploi très lucratif auprès d’une des entreprises ou d’un des donateurs dont elle défend les intérêts au Sénat? Ce n’est pas impossible.

Mais il se peut aussi que l’émule démocrate de John McCain se croit destinée à une fonction politique encore plus élevée que celle de sénatrice. Dans un pays désuni où un grand nombre d’électeurs ont perdu confiance dans les deux grands partis, elle rêve peut-être de se présenter à la présidence à titre d’indépendante en 2024. C’est une hypothèse qu’explore l’auteure et activiste Amy Siskind dans cette enfilade, en citant une source anonyme :

Siskind divague peut-être. Mais il est pour le moins intéressant de noter que Sinema est l’une des rares élues du Congrès à avoir choisi de ne pas utiliser une Bible lorsqu’elle a prêté serment à titre de sénatrice en 2018 (elle a préféré la Constitution de l’État d’Arizona). Or, hier, elle portait une croix bien en vue lors du discours au cours duquel elle a poignardé Biden, à en croire certains de ses collègues.

(Photo CSPAN)

54 réflexions sur “Comment expliquer le « coup de poignard » de Kyrsten Sinema ?

  1. Les républicains n’en peuvent plus de rire de voir aller les démocrates….

    1. Jocnob dit :

      Les républicains mais aussi, et surtout, la Chine et la Russie.

    2. JF Lacerte dit :

      Avec raison.

  2. FGAGNON dit :

    Un célèbre barbu avait une expression colorée pour désigner des personnages comme elle: « sépulcres blanchis ».

  3. Roger Allard dit :

    Léo Ferré aurait pu tenir ce discours à Joe Biden

    Que sont mes amis devenus
    Que j’avais de si près tenus
    Et tant aimés
    Ils ont été trop clairsemés
    Je crois le vent les a ôtés
    L’amour est morte
    Ce sont amis que vent emporte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta
    Avec le temps qu’arbre défeuille
    Quand il ne reste en branche feuille
    Qui n’aille à terre
    Avec pauvreté qui m’atterre
    Qui de partout me fait la guerre
    Au temps d’hiver
    Ne convient pas que vous raconte
    Comment je me suis mis à honte
    En quelle manière
    Que sont mes amis devenus
    Que j’avais de si près tenus
    Et tant aimés
    Ils ont été trop clairsemés
    Je crois le vent les a ôtés
    L’amour est morte
    Le mal ne sait pas seul venir
    Tout ce qui m’était à venir
    M’est avenu
    Pauvre sens et pauvre mémoire
    M’a Dieu donné le roi de gloire
    Et pauvres rentes
    Et droit au cul quand bise vente
    Le vent me vient, le vent m’évente
    L’amour est morte
    Ce sont amis que vent emporte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta
    L’espérance de lendemain
    Ce sont mes fêtes

  4. POLITICON dit :

    Elle a été élue sous la bannière démocrate mais semble avoir obtenu les faveurs de donateurs plus près des valeurs républicaines. Ce qui expliquerait qu’elle tergiverse entre la gauche et la droite. De toute façon, elle devrait changer sa boussole politique car pour l’instant, elle n’aide aucun parti et aucun citoyen avec sa position. Qu’elle lorgne la présidence sous l’égide indépendante d’accord, mais qu’elle termine son mandat en étant solidaire avec son parti avant d’en rejoindre un autre.

    De toute façon, si Sinema devient présidente un jour, j’ai l’impression que les States n’en ressortiront pas gagnant.

    1. gigido66 dit :

      Tout à fait d’accord avec vos propos.

    2. @POLITICON

      Très bon commentaire. J’aimerais ajouter que son attitude “me, myself and I” n’est dépassée que par l’égo du nullissime CataschTrumph Orange.

  5. treblig dit :

    Cette croix, plus que visible, vise t’elle à amadouer les religieux ? P’tête ben que oui dans un état du sud.

    Sauf que Mme Sinema devrait regarder les chiffres. Le nombre de non-religieux aux USA atteint 25%. Les « nones » ( appelés ainsi par la case qu’ils cochent sur l’affiliation religieuse au recensement) ont même dépassé le nombre de catholiques aux États-Unis. L’immigration massive inter-états en Arizona est constituée surtout de Californiens et de résidents du Nord-est plutôt réfractaires au discours religieux. Alors, se mettre à dos le quart de son électorat démocrate est malhabile.

    1. Ouais ! Un autre détail réglé au quart de tour qui confirme son attitude arriviste.

  6. NStrider dit :

    « I really don’t care do U ? » ou encore « Me, myself and I ».
    Voilà le message qu’elle a envoyé à Biden, aux démocrates et à ceux qui l’ont élu.
    Son principe directeur le droit individuel prime sur le bien-être collectif.
    Remarquez, à sa défense, elle n’est pas la seule citoyenne de ce pays à vivre sous ce parapluie dogmatique.

  7. Apocalypse dit :

    ‘À peu près tous les articles concernant Kyrsten Sinema font état de son intelligence – et surtout de la très haute opinion qu’elle a de son intelligence…’

    Celle-là, vous me l’apprenez! J’ai peut-être manqué le mémo, mais on aimerait bien voir des preuves de cette intelligence. 🤔

    ‘Voudrait-elle se retirer à la fin de son mandat actuel pour accepter un emploi très lucratif auprès d’une des entreprises ou d’un des donateurs dont elle défend les intérêts au Sénat?’

    C’est ce que pense ‘Secular Talk’ qui en parlait dans une vidéo il y a quelques temps.

    On s’arrache les cheveux en essayant de comprendre cette femme! 😱

    1. Kelvinator dit :

      Il avait aussi prédit que Biden serait vendu au corporatistes et que la gauche n’avait rien à attendre de lui. Et aussi qu’il était sénile, son jugement n’est pas très affuté.

    2. richard311253 dit :

      Apocalypse 10h15

      Perso, aucun doute de son intelligence, convenons que l’intelligence va dans toutes les directions.

      Le hic avec l’intelligence est qu’il est plus difficile de saisir le cheminement intellectuel qu’un intellect bête à manger du foin (merci lechat)

      Dans l’état actuel des choses, comment peut-il en être autrement?

      Qu’elle sorte de personnalité présidentielle ça prend pour passer au travers cette situation coupe gorge et gagner, ne serait-ce qu’une toute petite victoire?

      Pour l’instant, il est clair que le seul rampart en faveur de la démocratie USA est Joe Biden et il ne l’a pas facile.

      Quels seraient les avantages de garder Sinema et Manchin, outre le nombre de sièges?

      Je n’en vois aucun!

      De plus, cette situation facilite la tâche des reps en ne leur mettant aucune pression, les dem se tirent dans le pieds eux mêmes.

      Sans nos 2 moineaux dans les rangs dems, les reps enterreront ou sauveront les politiques dems. Situation hautement dangereuse que celle là mais qui impose un choix aux reps, ce qui est inexistant dans la situation actuelle pour les démocrates.

      D’un planqué bien au chaud dans son salon.

  8. marie4poches4 dit :

    Si elle se présente, j’espère bien que les électeurs lui serviront une belle leçon d’humilité.

    1. Déjà qu’elle refuse d’entendre les électeurs qui veulent lui parler ou lui poser des questions sur ses positions, sans compter les journalistes. Elle s’arrange déjà pour perdre des électeurs et l’indulgence des journalistes. Elle prend de l’avance, quoi.

  9. Guy Gibo dit :

    Ce n’est pas une question d’intelligence ou même d’IDÉOLOGIE… Aux USA l’argent fait foie de tout on le sait tous. Il s’agit probablement du système parmi les plus corrompus de la planète puisqu’il s’agit de verser quelques millions US$ dans un compte offshore et on obtient ce qu’on veut. Une de plus au compteur. Sa retraite est assurée, le reste n’est que pure spéculation.

    1. lanaudoise dit :

      Et on peut ainsi faire devenir américaine le culture de la banane.

  10. Chalifoux dit :

    Avec les sénateurs Sinema et Machin le parti démocrate n’a pas besoin d’ennemis. Ces sénateurs ouvrent la porte en 2022 à un sénat républicain et au retour probable de Trum en 2024.

  11. Kelvinator dit :

    Une multitude de démocrate on voté contre les plans de Biden auparavant. Pourquoi est-ce un problème seulement maintenant ?

    1. richard311253 dit :

      Kelvinator 10h27

      Pourquoi est-ce un problème seulement maintenant ?

      Vous posez cette question. Parfait! Mais…….

      À quoi assistons nous présentement en politique USA si ce n’est une accumulation de visions narcissiques des deux partis politiques officiels?

      Peut-on constater autre chose que de l’incohérence face à ce constat?

      À combien de décennies doit on reculer pour trouver une forme d’équilibre politique? Kekchose de moins fou que ce que l’on connaît aujourd’hui.

      Tenter de régler la situation politique USA aujourd’hui, c’est embarqué dans une tâche infiniment complexe ou s’entremêlent la politique, le social, la religion la nature humaine.

      Malgré ce sombre portrait, je crois que les USA peuvent se sortir du bourbier dans lequel le pays c’est lentement enfoncé. C’est mon souhait et c’est la raison pour justifier mon appui à Biden.

      Ça vaut ce que ça vaut, j’en conviens

      1. Kelvinator dit :

        J’ai aussi espoir que la situation va s’améliorer, ça fait seulement 1 ans que Trump est parti, et Biden a réussit à avoir l’appui de républicains pour le BBB, preuve que nous ne sommes pas au bord de l’apocalypse. Il y a espoir que çà s’améliore, mais abolir le filibuster empêchera durablement tout accord bipartisan. Alors que la large majorité déclare déjà la fin de celle-ci, je suis profondément persuadé du contraire.

      2. richard311253 dit :

        Kelvinator 11h39

        Vous écrivez

        « mais abolir le filibuster empêchera durablement tout accord bipartisan. »

        Sans le filibuster il n’y a plus de nécessité de ce genre d’accord alors que le gouvernement sera maître de la cabane.

    2. Dekessey dit :

      Une multitude? Vous parlez des AOC et cie, qui ont voté contre le plan d’infrastructure?
      Ce geste avait été calculé pour ne pas nuire à son adoption, c’était pour signifier leur désaccord au fait qu’il a été voté séparément du Build Back Better plan, contrairement au plan initial.
      Sinema et Manchin par contre ne nuisent pas seulement au mandat de Biden, ils mettent en péril la démocratie aux USA.

      1. Kelvinator dit :

        Qui est le plus en décalage avec la population? 42 % de la population veut maintenir le filibuster alors que 30 % veut l’abolir, selon un sondage Politico/Morning consult.

        Pourquoi la large majorité ici
        agit comme si l’abition était inévitable parce qu’ils ont déjà décidé que le bipartisme est mort et enterré ? Alors que c’est ce bipartisme qui a permis l’adoption du BBB plan? Ne faut-il pas suivre la volonté du peuple, ou voter des changements impopulaire comme le fait le GOP?

      2. richard311253 dit :

        Kelvinator 11h33

        Il reste donc 27% de la population pour pencher d’un côté comme de l’autre.

        Dans l’état actuelle de la politique USA, 50/50 avec des contestataires dem, y avait-il une autre option que le bipartisme?

        C’est un bon coup des dems dans ce contexte.

        Mais est-ce l’idéal?

  12. probert dit :

    L’ambition personnelle, le pouvoir et les $$ ont remplacé l’intérêt national dans ce qui guide aujourd’hui un grand nombre de politiciens. Eux aussi devront vivre dans le genre de société qui nous attend avec de telles motivations. C’est une bien petite consolation cependant.

  13. _renaud dit :

    Ça donne l’impression d’une femme avec une grande ambition qui a trouvé une bonne manière de se faire connaitre sur la scène nationale.

    Elle va se mettre du monde à dos mais maintenant tout le monde la connait. C’est très en payant politique.

    Peu importe s’il a des ambitions présidentielles ou non, le simple fait être un ‘nom’ peut ouvrir beaucoup de portes.

  14. Haïku dit :

    Chère Kyrsten Sinema,

    « La porte fermée, on est empereur dans son royaume »
    (Proverbe Mongol)

  15. Ceptik dit :

    « D’autres ont déploré que Mme Sinema ait semblé rivée à son téléphone pendant une grande partie de la rencontre avec le président. »

    À 5800$ les 15 minutes, moi aussi je passerais la journée au téléphone. F…ck le président!

  16. Louise dit :

    Madame Sinema est une arrogante qui se croit au dessus de tous ses collègues.
    Sa position fera beaucoup de tort à l’exercice équitable du droit de vote et par conséquent à la démocratie.

    Son argument pour refuser de discuter des projets de loi sur le droit de vote c’est que cela doit se faire avec la participation des républicains pour arriver à une entente bipartite.
    Dans quel monde elle vit ? Elle ne s’est pas rendu compte que les dirigeant démocrates ont tout fait pour inclure les républicains dans les discussions depuis le début de la présidence de Biden ?

    Est-ce que les lois plus restrictives que plusieurs États ont adoptées cette année ont été adoptées avec l’accord des démocrates ? En plus d’être arrogante, c’est une hypocrite finie.

    Le titre du billet est bien choisi: Un coup de poignard dans le dos de Biden.

  17. Igreck dit :

    HS
    UNE CERTAINE LEÇON À TIRER POUR TOUS LES PARENTS ☹️

    « son deuxième fils — réputé son préféré —«

    Ceci expliquant sans doute cela⁉️

    https://www.lapresse.ca/international/europe/2022-01-14/prince-andrew/elisabeth-ii-veut-proteger-la-monarchie-a-tout-prix.php

    1. Toile dit :

      C’est assez similaire à mon propos.

      1. Igreck dit :

  18. Gilles Morissette dit :

    Sinema n’est rien d’autre qu’une opportuniste arrogante qui a des ambitions irréalistes et surtout qui n’hésite pas à mentir, à manquer de solidarité avec son parti, ses collègues et à trahir la confiance de tous ceux qui ont voté pour elle.

    Il ne faut jamais tourner le dos à des gens semblables. Vous risquez de le regretter amèrement.

    Le Parti Démocrate doit sévir cpntre elle et Manchin. C’est l’expulsion.

    Oui je sais, ils perdront leur majorité au Sénat mais avec ces deux enfoirés dans l’équipe, l’ont-ils déjà eu.?.

    Pour une fois, le Parti montrera qu’il a une colonne vertébrale.

    Ça va faire changement.

  19. Alexander dit :

    Manchin et Sinema ont carrément poignardé – titre approprié – Biden et les démocrates. Et on peut douter de leurs motivations.

    Les démocrates, trop tard, vont certainement les expulser du parti, mais le mal est fait. Pour les réformes attendues par une majorité, c’est un désastre. L’Histoire ne sera pas tendre avec ses deux-là, mais le résultat reste le même. Deux individus ont bloqué les souhaits d’une majorité.

    Imaginez que Trump se fasse trahir de la sorte, je n’ose pas imaginer les conséquences pour les traîtres. Ce que Liz Cheney lui a fait, c’est de la petite bière à comparer avec les deux autres.

    Biden va rager mais restera digne dans l’adversité, au moins ça de gagné.

    1. Igreck dit :

      Le simple fait que deux sénateurs démocrates (rouges déguisés en bleus) soient la seule possibilité que le parti de l’âne soit représenté dans certains Zétats est la preuve que le pays s’enlise de plus en plus dans l’ornière de droite. Capotage en vue🥺

  20. onbo dit :

    Madame cinéma vient d’ouvrir la boite de Pandore.

    – Elle rend Manchin libre maintenant de voter oui aux deux projets de Biden, car il peut invoquer le sauf conduit de se dire que le projet ne passera pas de toute façon « à cause » de la madame au cinéma. Manchin s’assurerait ainsi de ne plus être le mouton noir et deviendrait le fils prodique des démocrates… et Sinema, le mouton noir… Et c’est peut-être ce qu’elle recherche…. pour sauter dans l’enclos républicain.

    – McConnell en son fors intérieur souhaiterait devenir majoritaire à l’automne, au Sénat comme à la Chambre, mais ne peut prendre le risque de militer ouvertement pour l’abolition du filibuster.

    – Se pourrait-il qu’il y ait un (ou plusieurs) sénateur républicain qui soit à la fois favorable à l’élimination du filibuster et dont le vote lui assurerait l’élection en novembre…. Mitch MC peut sans doute calculer avec précision l’effet de l’élection de sénateurs en ballotage qui lui permette de redevenir le Senate majority Leader à l’automne advenant sa pirouette mine de rien..

    – Mitch MC est aussi capable d’anticiper la sympathie pro-Biden que l’insulte de Sinema peut générer. Si bien que, Biden n’étant pas en élection en novembre, les électeurs pourraient se masser de partout pour les Démocrates parce que contre les Républicains pour ne pas avoir assuré le passage de deux projets de lois qui, sur le fonds, sont absolument légitimes et certainement confortés pas l’opinion internationale, mettant les Républicains américains au ban de la communauté internationale.

    – D’autant plus que 70% de la population américaine approuve le sens comme le contenu de ces projet de loi.

  21. Benton Fraser dit :

    Elle a crucifié Biden…
    En portant la croix, Sinema c’est converti en Judas!

    1. Igreck dit :

      Et contrairement à l’autre histoire, elle, elle sait parfaitement ce qu’elle fait❗️Donc pas de pardon😡

  22. Layla dit :

    Absurdité

  23. Gilles Morissette dit :

    Excellent article à lire pour ceux et celles qui se demandent si la présidence de Joe Biden est « finie ».

    https://www.cnn.com/2022/01/13/opinions/bidens-approval-rating-history-zelizer/index.html

    La poltique est pleine de surprises. N’oubliez pas que huit mois représentent une éternité en politique.

    Cependant, le président se doit d’être ferme avec Simena et Manchin. Il a tout essayé pour les rallier, quitte à diluer ses propositions, et ce, au grand dam des progressistes. Tout ça pour RIEN.

    Il doit les expulser des rang démocrates et montrer qu’il est ne tolèrera pas ce genre de trahison.

    Trop tard diront certains. Pas d’accord. Il se devait de leurs tendre des perches et montrer qu’il est un président conciliateur, capable de rassembler les gens.

    C’est un constat d’échec. Après la carotte, on sort le bâton.

    On en est rendu là. Le président ne doit pas tarder à agir sinon sa crédibilité, déjà mise à mal, le sera encore plus.

    Le temps est compté.

    1. NStrider dit :

      « Il doit les expulser des rang démocrates et montrer qu’il est ne tolèrera pas ce genre de trahison. »
      Et ce faisant non seulement il perd toute possibilité de voir un projet de loi passer au sénat, mais, en plus il perd le contrôle de l’agenda et de ce qui y est débattu.
      Pas sûr que Schumer et les autres sénateurs soient de votre avis.
      J’estime ( et c’est avec ma p’tite tête et rien d’autre) que la probabilité de voir une telle chose se réaliser est du même ordre que celle de voir le Canadien gagner la Coupe Stanley.😋

  24. Benton Fraser dit :

    Il faut toujours se méfier des personnes qui s’autoproclament intelligent…. regardez Trump!

    C’est un vieux principe de marketing.
    Votre service après vente est déficient, proclamez haut et fort que vous avez un service A1!

  25. AB road dit :

    Pas trop difficile à expliquer.
    La politique « hollywoodienne » américaine étant ce qu’elle est et a toujours été, elle ne fait que profiter de l’occasion pour avoir son « heure de gloire » en faisant son Sinema…

  26. jeanfrancoiscouture dit :

    «Voudrait-elle se retirer à la fin de son mandat actuel pour accepter un emploi très lucratif auprès d’une des entreprises ou d’un des donateurs dont elle défend les intérêts au Sénat? Ce n’est pas impossible.»

    Et comment que cela «n’est pas impossible» !! Ce que les Français qualifient de «pantouflage», c’est-à-dire le fait pour des hauts fonctionnaires de passer allègrement -et lucrativement- du public au privé, et inversement, peut aussi s’appliquer aux élus et pas qu’en France
    Certains des plus âgés et qui suivaient la politique au siècle dernier se rappelleront sans doute le surnom de «Sénat» qui avait été donné à la firme SNC-Lavalin où, à une certaine époque, se retrouvaient souvent d’ex-politiciens, généralement ex-ministres, après leur passage en politique et ce, indépendamment du parti dont ils étaient membres.

    Et aux USA, les liens étroits qu’entretiennent ouvertement politiciens et monde des affaires, particulièrement par le biais du financement outrancier des partis et des candidats rend le «pantouflage» non seulement plausible mais quasiment naturel. Alors que la Sinema paraisse plus ou moins préoccupée par la possibilité de perdre son siège, cela ne devrait pas nous étonner. Elle sera sans doute «repêchée» par ceux auxquels elle aura rendu service.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pantouflage#:~:text=Le%20terme%20%C2%AB%20pantouflage%20%C2%BB%20d%C3%A9signe%20de,travailler%20dans%20une%20entreprise%20priv%C3%A9e.

  27. Franklin Delano Romanowski dit :

    A voir la présidence de Biden aller, Jimmy Carter aura eu la chance de voir un pire Président que lui de son vivant.

    1. gl000001 dit :

      En effet, il a vu Bush Jr et le 45.

    2. el_kabong dit :

      @franklin etc

      Il y a eu également Nixon.
      Il n’y a que dans la tête d’un ripou-liban cette légende de Carter comme pire président; c’est même pas proche pour les personnes objectives et qui savent de quoi elles parlent…
      https://www.cbsnews.com/pictures/presidents-ranked-worst-best/18/

    3. Bartien dit :

      🤡

  28. anizev dit :

    Sa croix ressemble plus à une épée ou un poignard. Geste inconscient ?

    1. anizev dit :

      C’est une leçon qu’ils ont retenu de Trump

  29. sousmarin dit :

    Les mégalomanes adorent utiliser leur pouvoir de nuisance.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :