Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Des experts en santé publique qui ont conseillé Joe Biden avant son investiture à la présidence ont appelé jeudi à l’adoption d’une nouvelle stratégie contre la pandémie de COVID-19. Une stratégie adaptée à une « nouvelle normalité » qui consiste à vivre indéfiniment avec le virus, et non à l’éradiquer, selon le New York Times.

Ces six experts ont fait connaître leur position dans trois articles publiés jeudi dans le Journal of the American Medical Association. Plusieurs d’entre eux sont d’anciens hauts responsables du gouvernement américain. Leur intervention a été orchestrée par le Dr Ezekiel Emanuel (photo), ex-conseiller de Barack Obama en matière de santé.

Selon le Times, ces experts ont choisi de s’exprimer publiquement de la sorte en raison de leur incapacité à se faire entendre directement par les responsables de la Maison-Blanche. De commenter la Dr Luciana Borio, ex-scientifique en chef intérimaire de l’agence américaine des médicaments (FDA) : « D’un point de vue macro, on a l’impression de toujours se battre contre la crise d’hier et de ne pas nécessairement penser à ce qu’il faut faire aujourd’hui pour nous préparer à ce qui vient ensuite. »

La porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki n’a pas donné l’impression que Joe Biden soit prêt à adopter la nouvelle stratégie proposée. « Le but du président est de défaire le virus », a-t-elle dit jeudi. « L’objectif du président demeure de sauver autant de vies que possible. »

Dans un des textes, le Dr Emanuel et deux autres experts écrivent que les États-Unis doivent éviter de s’enliser dans un « état d’urgence perpétuel » et reconnaître que le coronavirus est l’un des nombreux virus respiratoires en circulation, histoire de pouvoir élaborer des politiques pour les traiter tous ensemble.

Le Times résume : « Afin d’être mieux préparés à d’inévitables épidémies, y compris celles provoquées par de nouveaux variants, ils suggèrent que l’administration définisse des objectifs et des critères spécifiques, notamment le nombre d’hospitalisations et de décès dus à des virus respiratoires, y compris la grippe et la COVID-19, qui devraient donner lieu à des mesures d’urgence et autres.

« En plus d’exhorter l’administration à adopter une vision à plus long terme, les auteurs se sont vivement opposés à certaines des politiques et positions actuelles de M. Biden […]. Ils ont appelé à une utilisation plus agressive de la vaccination obligatoire, qui a suscité une opposition féroce de la part des républicains, et ont déclaré que la nation avait besoin d’un système de vérification numérique de la vaccination – appelé passeport vaccinal – auquel M. Biden a résisté face aux attaques des républicains sur ce concept. »

À en croire le Times, l’intervention des experts découle en bonne partie de leur consternation face à l’impréparation manifestée par l’administration Biden lors de l’apparition des variants Delta et Omicron. Les experts ont également reproché à l’administration d’avoir tout misé sur la vaccination et d’avoir abandonné le port du masque trop rapidement.

Ils ont précisé que les masques N95 devraient être mis à la disposition de tous les Américains gratuitement. Mais le Dr Horacio Arruda n’a-t-il pas dit que ces masques n’étaient pas assez confortables?

(Photo capture d’écran)



44 réflexions sur “Pour une nouvelle stratégie contre la pandémie

  1. PROBERT dit :

    Nous sommes en territoires inconnus ou nouveau avec une pandémie aussi virulente et prolongée. La gestion d’une crise urgente nécessite des actions décisives et rapides. Notre société, où les droits individuels ont pris beaucoup d’ampleur, fonctionne bien en temps normal. Mais en temps de crise majeure, les délais et les tergiversations pour accommoder le plus de monde possible sont un gros handicap et au final un danger plus grand pour l’ensemble de la population.

  2. Toile dit :

    J’ai peut être pas assez pris de ma drogue matinale mais là confusion cérébrale. On comprend l’orientation d’insister plus intensément sur le passeport vaccinal et de vouloir elargir les horizons en vue de traiter dans son ensemble les maladies respiratoires mais je débarque quand on reproche à Biden sa gestion de Delta. Biden a pris la relève de la gestion catastrophique de la bête. Il fait avec les dégats. C’est pas la cause. En sous question, on peut se poser des interrogations sur les convictions de ces personnes. Scepticisme. J’en suis là sur mon questionnement. Remarquez que c’est une hypothèse fort possible que ce virus soit là pour y demeurer. J’en sais rien.

    1. _renaud dit :

      Je n’ai pas senti que ce message était une attaque contre Biden.

      1. Toile dit :

        C’est cette phrase qui m’accroche : « À en croire le Times, l’intervention des experts découle en bonne partie de leur consternation face à l’impréparation manifestée par l’administration Biden lors de l’apparition des variants Delta et Omicron« .

    2. Toile dit :

      Ajout: J’ai mis le doigt sur mon inconfort. Avec une telle approche c’est qu’à la fin ca puisse ressembler à une grosse grippe… qui disparaitra pas en avril, ce qui donnerait raison à la bete. Je suis surement dans le champ. M’en excuse.

  3. _renaud dit :

    Oui au passeport vaccinal mais pas comme moyen pour mettre de la pression sur les anti-vax comme ils sont en train de le faire au Québec (avec la SAQ et la SQDC).

    1. Franklin Delano Romanowski dit :

      @_renaud Le passeport vaccinal nous a servi à quoi au Québec? Tous les endroits où l’accès était restreint aux personnes vaccinées sont présentement fermés, ça ne règle absolument rien.

      1. Franklin Delano Romanowski

        il ne règle rien parce que la mesure était gérée n’importe comment …

        une mesure isolée a toujours un effet mitigé….

        il fallait une série de mesures claires et applicables d’un seul élan….

        actuellement le passeport vaccinal est à géométrie variable….. les clients d’un resto devaient être vaccinés mais les serveurs et les cuisiniers ne l’étaient pas…

        trop timide, trop improvisé, trop peu réfléchi….

      2. Igreck dit :

        Je suis d’accord avec vous. En situation de crise, la rigueur et la vigueur des mesures appliquées sont gages de succès. Lors d’un incendie, les pompiers mettent toute la pression d’eau possible pour éteindre le brasier. Notre gouvernement lui y est aller par étape très graduellement pour ne pas trop brusquer une population déjà un peu « lousse » de nature… avec les résultats que l’on connaît. Et cela continue comme si l’équipe en place n’apprenait pas de ses manquements.

      3. _renaud dit :

        Le but du passeport ce n’était pas de garder ces endroits ouverts.

        Ces endroits sont fermés parce qu’ils sont plus susceptibles d’être des foyers de transmissions et la raison du passeport c’était justement pour s’assurer que tout le monde qui fréquentait ces établissements étaient vaccinés.

        Ce qui est une bonne chose selon moi. C’est rassurant d’aller au gym ou resto en sachant que tout le monde est vacciné.

      4. Franklin Delano Romanowski dit :

        @_renaud Quel était le but du passeport alors? De vous rassurer d’être dans un endroit avec d’autre vaccinés?

      5. Igreck dit :

        C’était la moindre des choses pour ceux qui avaient eu l’intelligence sinon la générosité de respecter les autres❗️

      6. Ceptik dit :

        MONA! L’EMMERDANT VIRUS OMACRON A TRAVERSÉ LE LAC!

      7. _renaud dit :

        « Quel était le but du passeport alors? »

        Éviter la propagation et protéger les gens dans des lieux publics non-essentiel.

    2. gigido66 dit :

      Vous appelez ça de la pression! La SQDC et la SAQ ne demanderont rien avant la mi-janvier. Les non vacccinés bénificient d’amplement de temps pour se faire des réserves et de plus, ils pourront demander à un proche d’aller faire les emplettes pour eux…ce n’est qu’un tout tout petit obstacle à surmonter…ce sont des mesures sans mordant!

      1. _renaud dit :

        L’idée ce n’est pas que ce soit difficile ou non à surmonter. D’ailleurs ils pourront également se faire livrer leur stock.

        L’idée c’est que ce soudainement tu viens d’utiliser le passeport vaccinal pour un autre mandat que ce pour quoi il avait été conçu originalement.

        Au début c’était pour éviter la propagation dans certains lieux publics et maintenant c’est pour emmerder les anti-vax.

      2. Igreck dit :

        L’idée ultime ici est de finir par confiner 10% plutôt que 90% de la population, les non- vaccinés plutôt que les vaccinés ❗️

  4. Loufaf dit :

    Ces experts ont peut- être raison, au lieu de penser à éradiquer le virus, il faut apprendre à vivre avec.
    D’ ailleurs ce virus est partout. Il a même réussi à infecter des animaux sauvages et nos animaux domestiques ne sont pas à l’ abri.

    Cependant, en s’ exprimant sur la place publique, ces experts entre en conflit avec Biden et sa vision de la pandémie. Pas bon pour son image qui en arrache passablement par les temps qui courent.
    Les reps ne manqueront pas de sauter sur l’ occasion pour accuser Biden d’ incompétence face à la gestion de la pandémie.
    Comme ils vivent dans une hypocrisie perpétuelle( ils sont opposés à la vaccination obligatoire, au port du masque, au confinement , à la fermeture des écoles etc..) ils accuseront Biden de ne pas faire appliquer les consignes des experts.

    Comment voulez- vous gérer uniformément une pandémie, quand chaque état fait comme bon lui semble. Aux states, même le virus a été politisé.

  5. les passeports vaccinaux ont un effet très moyen si certains endroits ne sont pas clairement identifiés comme étant non accessibles aux non vaccinés.
    Il faut cibler tous les bureaux gouvernementaux, les salles de spectacles, les cinémas, musées, arénas, stades sportifs (intérieurs et extérieurs), gymnases, centres d’achat, commerces grandes surfaces, aéroports, restos, transport en commun (bus, trains, métro), taxis, banques …

    il faut ajouter un impôt covid à ceux qui n’ont pas le ou les vaccins…

    si une séries de mesures sont appliquées simultanément et vigoureusement, les gouvernements auront une réponse plus large pour mieux gérer….

    sinon ça devient cacophonique et l’application est n’importe quoi…

  6. Madalton dit :

    L’erreur du CDC a été de lever les mesures sanitaires et de demander aux non vaccinés de porter le masque. Il n’y a aucun moyen de contrôler qui est vacciné et qui ne l’est pas.

    Il y a aussi les gouverneurs républicains qui ont mis le bâton dans les roues de la vaccination et dans les mesures sanitaires. On se rappellera que De Santis a attendu après le Spring break avant de fermer les plages, les restaurants, etc en mars 2020. Il a aidé à la propagation du virus partout au pays quand les étudiants sont retournés dans leur État.

  7. POLITICON dit :

    LA LIGNE MAGINOT DU COVID

    L’objectif de tout gouvernement c’est protéger la population. Chez nos voisins, le ‘former president’ a nié la dangerosité du covid, a menti à la population, il a pris le parti des grands sceptiques, a encouragé les anti gestes barrières et anti vaccins pour sauver l’économie avant les élections. Au point ou maintenant il est impossible de ramener la barre sans parler des gouverneurs républicains qui ont fait un doigt d’honneur à toute mesure imposée pour contrer la pandémie. Regardez la Floride et ses écoles.

    Je vais faire un parallèle boiteux un peu mais je le fais quand même. En situation de guerre lorsque l’ennemi est aux portes et que les gens doivent rester cachés pour ne pas divulguer leur position, il y une raison pour ca. C’est pour protéger l’ensemble afin que la population ne soit pas ciblée par des tirs meurtriers et pour minimiser le nombres de victimes. Si un citoyen décide de percer les lignes pour avertir l’ennemi de sa position, c’est un geste que l’ensemble de la population ne peut accepter et ne peut courir. Pour moi, les anti vaccins, les anti gestes barrières, les négationnistes font courir un danger similaire à la population. Je comprends qu’il y a les droits individuels, mais il y a aussi le droit collectif de savoir, de comprendre et l’obligation d’agir pour l’ensemble.

    Si vous êtes général et que vous savez qu’une certaine partie de la population rejette le danger et veut avertir l’ennemi de votre position, il est fort possible que vous mettez des mesures pour les contraindre afin de sauver la masse. En situation de pandémie, le droit collectif prime sur le droit individuel. Nous devons tous faire un effort pour nous sauver et sauver son prochain. Tant pis pour les négationnistes qui veulent se promener partout sans masque, sans vaccins, sans mesure barrière. Le gouvernement doit agir, point à la ligne.

  8. Franklin Delano Romanowski dit :

    En d’autres mots, ces experts s’entendent pour dire qu’il faudrait finalement faire ce que la Floride et le Texas font depuis le début, et c’est une pilule très difficile à avaler pour l’administration Biden.

    1. Madalton dit :

      La vaccination obligatoire et le passeport vaccinal recommandés, entre autres, par les experts ne sont pas en vigueur au Texas et en Floride ni ailleurs aux ÉU.

      1. Dekessey dit :

        @Madalton
        Il y en a (FDR) qui sont pas vite ce matin… 😉

    2. Franklin Delano Romanowski
      c’est exactement le contraire….

      ils disent de faire en sorte que les gens soient mieux protégés et que les autorités fassent leur job….

      la Floride et le Texas se cachent la tête dans le sable … ils ne transmettent plus les stats reliées au covid… ils visent le déni….

      le manque de courage n’est pas de la gestion….

    3. constella1 dit :

      FAUX
      Le masque la distanciation la recommandation du vaccin tout ça
      Ça n’a aucun lien avec ces états au contraire
      Y a rien à avaler de ce genre
      Ils recommandent d’accentuer l’obligation de ce que je cite plus haut pas de la diminuer
      Sauf que les répugnants et ticounes anti toute feront possiblement la même équation que vous ou se feront le plaisir de faire cette fausse analogie
      On se demande souvent où sont passé leur discernement et jugement
      Vive le chaos! ils ne sont bien que dedans tous ces bons amis du sud

  9. Apocalypse dit :

    ‘« Le but du président est de défaire le virus »’

    🤣

    Ca fait maintenant deux(2) ans que nous sommes pris avec ce problème, on ne peut donc pas parler d’une grande réussite.

    De toute évidence, ‘thinking outside the box’ n’est pas le fort de la grande majorité. 😢

    1. gl000001 dit :

      « on ne peut donc pas parler d’une grande réussite »
      Ca fait combien de temps le SIDA, le paludisme, … ?

    2. constella1 dit :

      Être à contre courant de la majorité n’est pas nécessairement la solution
      Ça fait plus cute ,original ou in pour certains mais pas nécessairement efficace
      Nous sommes toujours en exploration avec ce virus et naviguons parfois ds le brouillard car de la brume y en a avec la transformation de ce virus
      Je ne me permettrais pas de poser un diagnostic ou jugement définit sur la gestion de nos gouvernements de ce dernier en ce moment

  10. Louise dit :

    Ce qui me préoccupe de plus en plus c’est la gestion collective de la pandémie.
    Les dirigeants politiques se fient sur l’avis des experts pour prendre des décisions mais il n’y a jamais eu autant de contradictions entre eux. Chacun a sa stratégie et pense que c’est la meilleure.

    Les six experts que vous citez aujourd’hui contribuent à la confusion générale. À qui accorder notre confiance parmi tous ceux qui donnent leur avis ?

    Je suis peut-être toquée mais personnellement je continue d’accorder ma confiance au dre. Joanne Liu et à tous ceux et celles qui ont de l’expérience dans la gestion des pandémies.
    En réalité on a besoin de toutes les ressources autant de ceux qui travaillent dans les laboratoires que de ceux qui sont sur le terrain.

    Ce qui manque c’est une direction commune au niveau mondial. Je ne comprends pas le rôle de l’OMS.
    Ils se contentent de donner leur avis et ils sont toujours un pas en arrière.
    On a besoin d’un organisme capable de centraliser tous les savoirs, de coordonner une réponse commune et d’organiser la logistique pour une distribution équitable des moyens dans tous les pays.

    Peut-être que je rêve en couleur mais dites-moi alors pourquoi on paye pour une organisation qui est censée protéger tout le monde et surtout les plus démunis ?

    1. Madalton dit :

      L’OMS et l’ONU même combat. On paie pour une organisation qui est supposée protéger la population des conflits et dont le conseil de sécurité est composé de 5 pays qui ont un droit de véto pour protéger les membres fondateurs. Ça ressemble au collège électoral pour se protéger du choix erroné de la population contre l’élite.

  11. Le Champ dit :

    Le combat contre la covid ( ou autre type de coronavirus ) est comme le combat contre les drogues. L’éradication complete est illusoire et bien que cela est difficile a admettre il y aura toujours des victimes parce que comme les trafiquants les coronavirus s’ajustent .

    La solution a mon avis est la prévention ( mesures sanitaires incluant la vaccination) et surtout des mesures en places afin d’identifier rapidement les éclosions et un jour peut-etre les prévenir .

    Le retour au  » comme avant  » est de moins en moins probable.

  12. Gilles Morissette dit :

    Quelques réflexions personnelles.

    Cette pandémie nous force à revoir nos façons de faire, notre approche face à ce virus de plus en plus agressif .

    On commence à peine à en connaître les tenants et aboutissants. Les dernières éclosions provoqués par les variants Delta et surtout Omicron ont pris les gouvernements au dépourvu et les ont forcé à improviser.

    On en a pour preuve, les dernières mesures mises en place à la hâte pour le gouvernemnt du Québec.

    Soyons franc. Les méthodes d’intervention utilisés au tout début de cettte pandémie notamment lors de la toute première vague, ne sont peut-être plus appropriés. On pouvait à l’époque, plaider l’ignorance, la « jamais-vu » mais ce n’est plus le cas aujourdh’hui.

    Je comprends l’exaspération des experts mais en même temps, leur message ajoute encore un peu plus à la confusion qu’il engendre auprès de la population face à ce que celle-ci perçoit comme des contradictions.

    Il n’y a pas, hélas, de soultions-miracles à cette crise et il faudra accepter de vivre pendant encore un certain temps avec ces « contradictions ».

    Les apprentis-sorciers et autres experts auto-proclamés peuvent aller se rhabiller. Ce n’est pas demain, ni après-demain, ni dans un an que ce satané virus disparaîtra.

    Laissons la science faire son boulot et faisons notre modeste part en se faisant vacciner et surtout, en continuant à respecter les consignes sanitaires (port du masque, nettoyage des mains, respect de la distanciation sociale, etc).

    Les gouvernements vont continuer à y aller avec « essai-erreur » car comme le disait si bien le chroniqueuer Éric Lagacé: « La grange est en feu et il faut aller au plus urgent ».

    Toutefois, ils devront faire preuve d’une plus grande cohérence, dans leur discours et leurs interventions car actuellement on a l’impression que la planète a perdu son gouvernail.

    Au risque de déplaire aux adeptes des libertés individividuelles, la vaccination obligatoire, comme en Allemagne et en Autriche et possiblement bientôt dans d’autres pays, sera peut-être rendu nécessaire.

    On en est rendu au point où il faudra peut-être accepter de sacrifier certains de nos acquis, et ce, au nom de l’intérêt collectif.

    Ce n’est certes pas la solution idéale et il est regrettable qu’on en soit rendu là mais il y a urgence d’agir face à la détérioration de la situation.

    Ne nous faisons aucune illusion. Il y aura d’autres variants plus virulents, plus dangereux que ceux que nous connaissons actuellement. Ce virus semble avoir une capacité étonnante de mutation qui fait en sorte qu’il parvient à résister aux vaccins.

    Et oui, il y aura probablement, dans un futut rapproché, nécessité d’une quatrième, voire d’une cinquième dose, quitte à enrichir encore un peu plus les multinationalers pharmaceutiques, ce qui, en outre, devrait permettre à Bill Gates, de développer des puces encore plus performantes (!!).

    Que voulez-vous, on n’arrête pas le progrès. !!

    1. Madalton dit :

      L’Ontario a déjà autorisé la 4e dose pour les gens en RPA.

      De plus, je lisais récemment qu’une 4e dose augmentait l’efficacité du vaccin à 90 % contre Omicron. La 3e dose perd de son efficacité après 10 semaines.

      Une 4e dose est à prévoir à l’automne selon le ce que le président de Moderna a dit aujourd’hui.

      https://www.journaldemontreal.com/2021/12/30/ontario-4e-dose-pour-les-residents-des-etablissements-de-soins-de-longue-duree

      1. constella1 dit :

        Je suis de votre avis
        Regardez Israël
        Faut arrêter de se buter à la première idée qu’il fallait que deux doses et voir les gouv comme des gens qui ne savent pas comment gérer ou ce qu’ils font
        Ils avancent avec les avancées de la science c’est à dire parfois un peu ds le brouillard

    2. constella1 dit :

      Gilles Morissette
      Rien à ajouter
      Excellente et très juste analyse 👌👌

  13. Philippe dit :

    Concernant le port des N95. MA blonde qui travaille dans un hôpital ou le port du N95 ajusté est obligatoire actuellement me disait qu’après 3 semaines de port continue tous les gens avaient des des douleurs à l’arête du nez, au sinus, des maux de têtes. Ces masques lorsqu’ils sont très ajustés ne sont pas fait pour être utilisés constamment. Et s’ils ne sont pas ajustés ne doivent pas être très supérieurs au masques de procédures. Probablement pas la solution. JE dois donner raison au Dr Arruda pour celle-là.

  14. _cameleon_ dit :

    « Ils ont précisé que les masques N95 devraient être mis à la disposition de tous les Américains gratuitement. »

    Petit détail, sauf erreur les N95 requièrent un ajustement individuel au visage de la victime fait pas des professionnels.

    Vu récemment dans un RPA, le personnel porte de nouveaux masques qu’on dit N95 mais qui ne requièrent aucun ajustement.
    C’est fort probablement ce dont ils parlent.

  15. Alexander dit :

    A toujours penser de la même façon, on finit toujours avec les mêmes solutions.

    Biden réagit comme Legault et bien d’autres. Le vaccin fonctionne comme une veste pare-balle qui s’use avec le temps.

    Comme on va sûrement muter d’Alpha à Omega, aussi bien évoluer avec le virus dans notre façon de s’organiser.

    Mais ça entraîne de penser différemment et de remettre des concepts en question.

    Le changement ça dérange mais ce sera nécessaire.

    1. Igreck dit :

      Très juste❗️

  16. claude400 dit :

    La stupidité et l’extrémisme des républicains empêche tout résolution de cette crise aux États-Unis car l’imposition obligatoire de la vaccination y est impossible car cela provoquerait de la violence armée. L’individualisme forcené qui a été glorifié par la GOP depuis longtemps est en train de causer d’énormes problèmes. Il n’y a pas de sens de la solidarité dans ce pays où le chacun pour soit est valorisé. Comme si une société pouvait être forte sans un équilibre acceptable entre destins individuel et collectif. Le pire, c’est que même les anciens républicains anti-Trump, les Bulwark, Lincoln Project et autres, ne se rendent pas compte que c’est le conservatisme américain qui a vraiment pris son essor sous Reagan qui est la cause de tous ces problème. Reagan a diabolisé le rôle du gouvernement, et on en voit les résultats 40 ans plus tard. La moitié de la population a le cerveau lavé par ce discours tordu.

    1. Igreck dit :

      Très juste❗️

  17. Igreck dit :

    Pendant ce temps, ici même…

    Comme Patrick et moi, en avez-vous plein le c** ❓

    Antivax, comptez-vous chanceux : François Legault a peur de vous. Il est votre allié objectif. Vous avez beau le diaboliser, le PM a peur de vraiment vous donner le tour de vis qui va vous faire choisir entre rester chez vous ou aller vous faire vacciner, François Legault est loin d’Emmanuel Macron, qui a décidé – carrément – « d’emmerder » les antivax… Si notre PM n’avait pas peur de vous, chers Ostrogoths, il n’aurait pas été nécessaire d’écrire cette chronique.
    Là, ça va bien faire 😡 Enough is enough 🤬

    https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2022-01-07/y-a-t-il-un-pilote-dans-l-avion-2.php

  18. sousmarin dit :

    Nous avons des politiques pleutres qui se cachent derrière l’avis d’experts mais ce ne sont pas les experts qui ont été élus…experts et élus qui ont une crédibilité de plus en plus faibles et qui, au début de la pandémie, disaient que le masque (ce dernier protège contre les virus respiratoires, on le sait depuis des années) et les tests étaient inutiles…nous aurons dû être plus humbles et prendre exemple sur la gestion exemplaire du début de la crise par les coréens du sud.

    Ce virus est respiratoire et donc quasi impossible à guérir et (ou) à éradiquer. Tout au plus, les infectés ont une immunité de quelques mois devant eux et cela peut servir à pousser le virus à muter vers des variantes plus contagieuses mais moins virulentes sous peine de disparition.
    Bien sûr qu’il est évident que nous devrons vivre avec lui, comme nous vivons avec grippe et rhume depuis des siècles.

    La stratégie vaccinale dans le but de l’éradiquer est stupide mais une stratégie vaccinale obligatoire pour protéger les plus « à risque » aurait été judicieuse (les + de 60 ans et les facteurs de comorbidité par exemple + pour cette population uniquement : tests à répétition, quarantaine stricte pour les positifs, masques, y compris pour soignants et visiteurs, et confinement le plus strict possible). De ce fait, beaucoup de personnes avec peu de risque aurait été infectés et aurait créé une barrière provisoire à la réplication, poussant alors le virus à muter vers des souches plus contagieuses mais de moins en moins dangereuses pour finir comme la grippe, voire comme le rhume avec un peu de chance.
    Cela arrive doucement maintenant mais bien plus lentement qu’avec une stratégie plus orientée et réfléchie.

    En clair, protéger les faibles puis orienter le virus plutôt que le combattre comme Don Quichotte combattaient les moulins à vent.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :