Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Le ministère de la Justice reste déterminé à faire en sorte que tous les auteurs du 6 janvier, à quelque niveau que ce soit, répondent de leurs actes devant la loi – qu’ils aient été présents ce jour-là ou qu’ils soient autrement responsables criminellement de l’assaut contre notre démocratie. Nous suivrons les faits où qu’ils mènent. »

Merrick Garland, procureur général des États-Unis, faisant le point sur l’enquête de la Justice américaine sur l’attaque du Capitole, qui a mené à l’arrestation de plus de 700 personnes, et appelant ses critiques à la patience.

P.S. : En s’adressant à ses critiques, Garland a poursuivi : « Parce que le 6 janvier a été une attaque sans précédent contre le siège de notre démocratie, nous comprenons qu’il y a un large intérêt public pour notre enquête. Nous comprenons qu’il y ait des questions sur la durée de l’enquête et sur ce que nous faisons exactement. Notre réponse est, et continuera d’être, la même que celle que nous donnerions à l’égard de toute enquête en cours : aussi longtemps qu’il le faudra et tout ce qu’il faudra pour que justice soit faite – en accord avec les faits et la loi… Je comprends que ce n’est peut-être pas la réponse que certains recherchent. Mais nous devons nous laisser guider par notre travail. Toute autre attitude met en péril la viabilité de nos enquêtes et les libertés civiles de nos citoyens. »

(Photo Getty Images)

66 réflexions sur “La citation du jour

  1. POLITICON dit :

    En somme, prenez votre mal en patience!

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @POLITICON: «En somme, prenez votre mal en patience!»

      Bref, faire comme Melania qui, elle aussi, prend son «mâle» en patience. 🙂

      1. Haïku dit :

        Hé hé hé. 😉

  2. marie4poches4 dit :

    Moi, ça me convient, ça ne sent ni la partisanerie ni la vengeance mais ça sent le professionnalisme à plein nez. Je comprends que le DOJ n’enquête pas seulement sur les petits poissons mais aussi les gros. Prenons notre mal en patience….

    Garland specifies Jan 6 is « the largest, most complex, and most resource-intensive investigations in our history »
    And that it’s impacted by COVID issues hampering courts

    1. MarcB dit :

      « the largest, most complex… in our history»

      Mr Garland a l’hyperbole facile. Je ne suis pas un fan de ces tournures de phrases, et malheureusement, ça me rappelle un certain politicien orangé.

      Je ne dirais pas que c’est nécessairement « the largest and most complex », mais c’est certainement une des plus délicates car beaucoup des gros poissons inculpés pourraient être des élus, ou d’anciens élus. Donc bien d’accord avec vous qu’il faut que l’enquête pue le professionalisme.

    2. franlabrecque dit :

      C’est assez ardu de lutter contre un cancer virulent causé par une bibitte orange….et ce n’est pas fini👎👎

    3. Achalante dit :

      Sauf que le professionnalisme n’est plus guère présent que dans un seul parti, ce qui en fait quelque chose de partisan! 🤪

      1. Guy LB dit :

        @ Achalante > 👍 en effet !
        La partisanerie prend soudain des airs qu’on ne lui connaissait pas.

        @ MarcB > 👌 « Mr Garland a l’hyperbole facile. » Oui, il a de ces tournures de phrases qui font grincer des dents. Mais ce qu’il dit est rassurant et devrait faire ravaler leurs paroles à certains qui l’accusaient hier de se traîner les pieds au prétexte qu’il ne déplace pas beaucoup d’air. Quand on est à la Justice, vaut mieux travailler dans l’ombre. Ça permet des sorties de pêche plus fructueuses.

    4. Benton Fraser dit :

      Reste que pour les républicains, protéger la démocratie est un geste partisan des démocrates parce que eux, ils ont pris le parti contraire!

  3. Layla dit :

    « Je comprends que ce n’est peut-être pas la réponse que certains recherchent. Mais nous devons nous laisser guider par notre travail. Toute autre attitude met en péril la viabilité de nos enquêtes et les libertés civiles de nos citoyens. »

    Je vais faire en sorte de me rappeler ces trois phrases quand je serai dans une passe où je doute de l’efficacité de cet AG, et lorsque je me dis qu’il n’a pas la colonne pour assumer cette fonction.

    « Toute autre attitude met en péril la viabilité de nos enquêtes et les libertés civiles de nos citoyens. »

    Effectivement s’il adopte une attitude pour nous donner ce que l’on veut quand on le veut il ne fera que nous jeter de la poudre aux yeux, et oui ce n’est pas la bonne attitude.

    Son message apaise mes craintes. A suivre.

  4. Loufaf dit :

    On peut comprendre M. Garland de vouloir enquêter à fond pour trouver TOUS les coupables.
    Mais justement, du temps, il ne n’ en reste plus beaucoup avant les midterms.
    Comme tout le monde semble penser que les reps reprendront les deux chambres, ils mettront fin à l’ enquête
    aussi sec.
    Alors, grouillez- vous!

    1. Franklin Delano Romanowski dit :

      @Loufaf « Comme tout le monde semble penser que les reps reprendront les deux chambres, ils mettront fin à l’enquête »

      Le congrès ne peut pas mettre un terme à une enquête en cours du DOJ, séparation des pouvoirs oblige.

      Les républicains pourraient mettre un terme à la commission s’ils reprennent le pouvoir mais si des recommandations d’accusation criminelles ont été faites et le DOJ a déjà lançer des poursuites, ils ne pourront rien y faire.

      1. Charlot dit :

        Dire que les républicains ne pourront pas le faire c’est faire fi de tout ce que les républicains étaient supposés être incapables de faire et qu’ils ont tout de même fait. L’inventaire est vaste et les acteurs nombreux!

    2. Franlabrecque dit :

      Toute cette histoire va s’échelonner jusqu’aux mid terms et pas grand chose va sortir de ça.
      AG Garland n’a pas la poigne pour affronter cette histoire invraisemblable.

  5. Dekessey dit :

    « …. aussi longtemps qu’il le faudra …  »
    Euh… s’cusez-moi M. Garland, vous avez oublié un ti-bout: « …et aussi longtemps que les démocrates contrôlent la chambre et le sénat… etc. »

    1. marie4poches4 dit :

      Je me trompe peut-être mais si les répus contrôlent la chambre et le sénat, ils pourront faire cesser le comité du 6 janvier mais pas l’enquête menée par le DOJ.

      1. Paul Gr dit :

        Peut-être, mais tu changes l’AG qui réassigne le personnel et confie la suite du dossier à un diplômé en droit de la Trump university. Et voilà!

      2. marie4poches4 dit :

        @Paul Gr

        La chambre et le sénat ne peuvent pas changer l’AG, Biden sera encore président lors des midterms en 2022.

      3. danielm dit :

        Un congrès et un sénat républicain peuvent destituer un président sans problème et après cela, le pouvoir exécutif des démocrates se réduira en peau de chagrin. Ensuite un président républicain peut gracier tout le monde, simple comme bonjour!
        Désolé mais ma dose d’optimiste est trop faible aujourd’hui…

      4. MarcB dit :

        @DanielM

        Il faut 67 sénateurs qui approuvent la destitution. Je serait très étonné si les républicains pouvait dépasser 55 élus au sénat, et encore plus étonné si des démocrates votaient pour la destitution…

      5. danielm dit :

        @MarcB En effet, souhaitons que l’avantage numérique des républicains n’atteigne pas le total des 67! Quant aux démocrates, l’exemple d’un certain Manchin doit nous rendre prudent en la matière.

      6. el_kabong dit :

        @danielm
        « Un congrès et un sénat républicain peuvent destituer un président sans problème… »

        Un ti-peu trop de café ajd, on dirait…

        Une chambre majoritairement ripou-libane pourrait certainement mettre aisément un président en accusation (impeach), mais il faudrait 67 sénateurs ripoux-libans pour le destituer; à moins que vous croyiez que des démocrates (autre que Manchin et Sinema) pourraient se joindre à la parade ripou-libane…

        Et encore, une fois le président destitué, c’est la v-p Harris qui prendrait le relais (et vous pensez p-ê que les ripoux-libans reprendraient le processus?)…

        Ça fait une grosse, grosse dose de pessimisme…

    2. danielm dit :

      @ Dekessey D’accord avec vous, ni le contexte, ni le propos se prêtent à une longue enquête de ce type. Le temps presse puisque la démocratie et son exercice en dépendent. En fait, ce non-empressement ressemble à une confortable démission devant le courage nécessaire pour mener à bien ce mandat essentiel.

  6. Danielle Vallée dit :

    @Loulaf et Dekessey: vous vous trompez, une fois que le dossier est dans les mains de la Justice, il va continuer. Le FBI va continuer, la CIA va continuer. Ils vont enquêter sur toutes les saletés que Trump a commises pendant ses 4 ans au pouvoir.
    De plus les policiers du Capitole ont entamé une autre action en Justice contre Trump ce matin, le rendant coupable de toutes les blessures et les morts qu’il a causé le 6 janvier dernier.
    Je pense que la famiglia doit se demander dans quel pays ils vont pouvoir émigrer, et le plus rapidement possible.
    William Barr a été une anomalie, une ignominie qui ne se répétera pas de sitôt.

    1. Dekessey dit :

      @Danielle Vallee
      J’espère que vous avez raison. Mettons que les répourricains ne sont pas trop reconnus pour respecter les règles établis et la constitution.
      Faudrait pas revivre le film du rapport Mueller.
      Des accusations importantes doivent sortir AVANT les mid-terms.

    2. Layla dit :

      @Danielle Vallée
      👏👏👏

  7. Danielle Vallée dit :

    Je trouve la statue plutôt androgyne, non-binaire. Ça va faire jaser…

    1. lanaudoise dit :

      Préfériez-vous ce qui est derrière ceci? https://www.rawstory.com/steve-bannon-donald-trump-jan-6/

    2. Vous venez de fournir une heure de commentaires à Tucker Carlson.

    3. Loufaf dit :

      @ Danielle Vallée , j’ espère également que vous ayez raison.
      Croyez – vous qu’ il pourrait y avoir de nombreuses entraves à la justice comme du temps de la chose , si les deux chambres deviennent républicaines?

  8. kintouai dit :

    Il a dû lire les commentaires de tous les impatients de ce blogue, moi y compris ! 🤣🤣🤣

    Je n’en continue pas moins à douter des résultats de cette enquête, notamment en ce qui concerne l’inculpation des gros poissons (on est aux USA après tout !)

    Pourtant, si ce sont les menaces à peine voilées lancées par les salopards de Ripouxblicains qui font peur aux Dems, ces derniers devraient savoir qu’à part quelques milliers de têtes brûlées, les Ripoux ne sont que des grandes gueules qui prendraient leur trou vite fait si on envoyait le Gros Taré en taule. Ils font actuellement les farauds, car ils se sentent appuyés par des dizaines de millions de tarés, mais il suffirait sans doute de quelques mesures courageuses pour que les tarés ferment leur gueule.

    1. kintouai

      suivez le fric….

      les démocrates ont le même appétit pour le fric pour financer leur campagne électorale….

      ils doivent donc demeurés très prudents dans leur intervention….

      quand tu dépends des mêmes fripouilles que les républicains pour faire tes campagnes, ça aide à peser les mots et à faire des ronds-de-jambes…

      1. Ziggy9361 dit :

        Ça reste,qu’ils sont tout de même des américains $.

      2. kintouai dit :

        @Chat

        « Suivez le fric…»

        D’où la devise des Amaricains : IN GOLD WE TRUST !

  9. lanaudoise dit :

    https://www.theguardian.com/world/2022/jan/04/next-us-civil-war-already-here-we-refuse-to-see-it J’aime beaucoup les derniers paragraphes:

    The United States needs to recover its revolutionary spirit, and I don’t mean that as some kind of inspirational quote. I mean that, if it is to survive, the United States will have to recover its revolutionary spirit. The crises the United States now faces in its basic governmental functions are so profound that they require starting over. The founders understood that government is supposed to work for living people, rather than for a bunch of old ghosts. And now their ghostly constitution, worshipped like a religious document, is strangling the spirit that animated their enterprise, the idea that you mold politics to suit people, not the other way around.

    Does the country have the humility to acknowledge that its old orders no longer work? Does it have the courage to begin again? As it managed so spectacularly at the birth of its nationhood, the United States requires the boldness to invent a new politics for a new era. It is entirely possible that it might do so. America is, after all, a country devoted to reinvention.

    Once again, as before, the hope for America is Americans. But it is time to face what the Americans of the 1850s found so difficult to face: The system is broken, all along the line. The situation is clear and the choice is basic: reinvention or fall.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      «And now their ghostly constitution, worshipped like a religious document,….»

      Justement, «a religious document..»! Rien là de bien surprenant vu la considération et la protection constitutionnelle et juridique accordée à ceux qui s’appuient sur des «religious documents» pour justifier une quantité quasi infinie de dérives en tout genre. Pourquoi pas alors la Constitution?

  10. Gilles Morissette dit :

    Que penser de cette déclaration?

    Il en dit juste assez pour en contenter certains mais probablement pas assez pour convaincre les plus impatients.

    On verra avec le temps mais il lui faut faire preuve de prudence car si le DOJ porte des accusations, il n’a pas le droit de manquer son coup.

    La preuve doit être en « béton armé » car autrement, les « Répugnants » auront beau jeu de jouer aux victimes (Snif, Snif !!).

    Ces enfoirés ne sont que de minables et vulgaires « snowflakes » qui n’hésitetrons pas à se « garrocher » devant les médias pour brailler à la « persécution politique » comme le font généralement des lavettes.

    L’AG Garland marche sur une glace très mince et comme je l’ai exprimé dans un autre commentaire, le temps lui est compté.

  11. Apocalypse dit :

    ‘Je comprends que ce n’est peut-être pas la réponse que certains recherchent.’

    Non, c’est exactement la réponse qu’on attendait! 😴

  12. marie4poches4 dit :

    Complètement HS

    Les fêtards du vol sur Sunwing ne sont pas au bout de leur peine.
    Air Transat et air Canada refusent de les ramener.🥳

    https://lp.ca/7LkrLF?sharing=true

    1. Ils mériteraient de traverser le Rio Grande à pied ! Ils auront moins l’esprit à la fête.

    2. monsieur8 dit :

      Et Djokovic doit retourner chez lui, la queue entre les jambes…

      Comme dit Macron, il faut les emmerder !

    3. Layla dit :

      @Marie4Poches16:47

      Une gang de sans-dessein nous dit JT👏👏👏

    4. constella1 dit :

      Marie4poches
      👏👏👏🥂🍾🥂I drink to that
      Icitte j’ai le doua de bouère sans masque car je chu chez-nous et pas ds un ivion 🥳🤪hic!scuzez😜😬

    5. Kelvinator dit :

      Qu’est-ce que les ostrogoth ont fait à Trudeau pour qu’il les insultes!?
      Pas très inclusif et multiculturel… 😉

      1. constella1 dit :

        Kalvinator
        Fine mouche
        Hihihi!

      2. Ils sont inculturels…

      3. Kelvinator dit :

        Lorsque les ostrogoths sont partis en vacance, ils ont fait une visite VIP de Rome.
        Pas si inculte que ça!

  13. anizev dit :

    Je crois que même si les républicains reprennent la chambre et le sénat – ce qui serait le boute du boute – ils ne peuvent pas freiner les enquêtes criminels mais je ne serais pas surpris qu’ils lancent une procédure de destitution contre Garland l’accusant de politiser le département de la justice afin de défavoriser le retour de Trump comme président. Les républicains sont assez croches pour tenter un coup pareil.

    1. marie4poches4 dit :

      Ce serait un coup d’épée dans l’eau. Il faudrait au minimum 17 sénateurs démocrates pour que ça réussisse.

      1. marie4poches4 dit :

        Encore dans le champs…🥴

        Ça prendrait 67 élus républicains (ce qui est peu probable) ou que quelques démocrates votent en faveur de la destitution, ce qui est aussi peu probable.

  14. claude400 dit :

    Venez me dire que la peur du terrorisme intérieur, ou même d’une tentative de guerre civile ne comptera pas si les faits montrent que Trump doit être poursuivi au criminel. Le DOJ a probablement déjà assez de preuves pour l’arrêter et l’accuser.

    1. Layla dit :

      @claude 400 17:01

      « Venez me dire que la peur du terrorisme intérieur, ou même d’une tentative de guerre civile ne comptera pas si les faits montrent que Trump doit être poursuivi au criminel. »

      Je ne crois pas que c’est avec des Jim Jordan, Matt Gaetz, Marjorie Taylor Greene, Bohmert, Bannon, le chapeau melon, les suiveux qui croupissent en prison, ou ont maintenant un dossier criminel, la Family de DT, qui font peur DOJ au point qu’ils vont leur foutre la paix. Je ne le crois pas.

      Ils ont fait peur aux électeurs en disant que si DT n’était pas réélu ce serait une guerre civile assurée. Il a perdu avec le moins 7 millions de vote.

      Le 6 janvier 2021, la Garde Nationale a été tenu en laisse un certain temps mais ce ne sera plus le cas. Ce n’est pas DT qui est au pouvoir.

      Hier DT a cédé au pression en annulant sa conférence de presse, il ne l’a pas facile aujourd’hui, il a fait des mécontents. La nouvelle concernant Sean Hannety a fait mal et mon idée il y aura des conséquences venant de Fox, et pour Fox, il déçoit sa gang comme Alex Jones. Il disait que sans Twitter il n’aurait pas été élu, et bien il est banni à vie.

      Mais… oui il y a un mais…la justice doit frapper fort, pas de chance à prendre.

  15. Louise dit :

    Je constate qu’il y a beaucoup de scepticisme face à la réponse de Merrick Garland et je me demande si ce n’est pas dû à la confusion qu’il semble y avoir entre l’enquête du Comité 1/6 et l’enquête du DOJ.

    Pour ma part cette réponse me satisfait. Pour qu’une enquête soit faite avec professionnalisme, ça prend du temps. L’enjeu est trop important pour bâcler le travail afin de terminer avant les élections.
    Du résultat de cette enquête dépendra probablement l’avenir de la démocratie dans ce pays. L’histoire s’écrit très lentement même si on est pressé de voir les résultats. Alors on n’a pas le choix d’exercer notre patience.

  16. _renaud dit :

    C’est exactement ce qu’ils doivent faire, étirer cette histoire le plus longtemps possible. Surtout avec un Trump qui n’a pas encore confirmé s’il allait se présenter en 2024 et qui est grandement favoris pour les primaires.

  17. Alexander dit :

    Professionnalisme, c’est le mot clé.

    On se rappelle que Garland devait siéger à la SCOTUS, donc j’espère qu’il est un juriste de grand calibre et qu’il travaillera sa preuve au maximum.

    Il comprend parfaitement l’enjeu car on parle d’une tentative de coup d’état cautionnée par une série d’élus qui ont renié la Constitution pour voler le pouvoir avec un plan tordu.

    Et Trump n’est pas le cerveau de l’affaire, mais le porte-parole. Ce sont les complotistes qu’il faut remonter.

    Il y a des gens qui étaient prêts à voler l’élection pour conserver et consolider leur pouvoir.

    Et ils étaient prêts à entraîner la moitié de la population dans leur sillon. Cette population a été touchée sur ses cordes les plus sensibles et ne réagit plus logiquement mais par réaction ou intérêt de leur propre schème de valeurs.

    C’est ce qui rend la position de Garland si difficile: dépolitiser un complot qui l’est au maximum.

    Il a plus de pouvoirs que Mueller en avait, mais au premier accroc majeur, les républicains vont tout faire pour le remplacer par un Barr 2.0, un sbire qui cautionne des pégreux.

    Mais le vieil adage demeure: Tout vient à point à qui sait attendre.

    Sur ce blogue, on n’a pas cette patience du professionnel qui guette sa proie pour mieux fondre dessus.

    No mercy.

  18. danielm dit :

    Depuis 2016, nous avons beaucoup espéré que la raison aurait « raison » de cette vendetta républicaine à s’accaparer (usurper en ce qui me concerne) des leviers du pouvoir politique à leurs fins mais je dois avouer que ce capital d’optimiste que le bon sens populaire l’emportera sur cette manipulation certes grossière mais surtout efficace des républicains, ce capital se réduit en peau de chagrin surtout avec le retour d’abord improbable de Donald Trump mais maintenant inéluctable.

    1. danielm dit :

      Le piège est de s’en remettre beaucoup trop à la mécanique judiciaire pour neutraliser Donald Trump et son organisation et, ce faisant, se désengager du militantisme populaire ou tout au moins de l’espace critique nécessaire et médiatique pour supporter cette démarche.

      1. danielm dit :

        Si le passé récent est garant de l’avenir, l’organisation Trump est une menace extrêmement sérieuse à notre démocratie participante.

      2. Louise dit :

        danield

        Personnellement je ne crois pas que le retour de Donald Trump soit inéluctable.
        Si les gens s’y mettent, ils peuvent le faire reculer.
        Déjà il a annulé sa conférence de presse qu’il devait tenir demain pour deux raisons principales: il commence à avoir peur du comité 1/6 et ses conseillers lui ont fait comprendre qu’il risquait de s’incriminer lui-même et deuxièmement il a appris que plusieurs médias sérieux avaient décidé de ne pas le couvrir en direct pour avoir le temps de corriger ses mensonges. Ouch ! pour son orgueil.

        Tout ça pour dire que les gens ne peuvent plus se contenter de lire les nouvelles et d’aller voter. Ils doivent s’engager à tous les niveaux possibles. Trump tire sa force des militants, si les démocrates en font autant et qu’il réalise qu’il peut perdre, il ne se présentera pas. Une démocratie en santé dépend des citoyens à la base.

        En conclusion, une enquête judiciaire peut se faire parallèlement à toutes les autres actions provenant des citoyens, des médias et des élus pour réussir à lui retirer son pouvoir.

      3. danielm dit :

        « Une démocratie en santé dépend des citoyens à la base. » – Louise
        Vous faites plaisir à tous les travailleurs d’élection dont je partage la communauté. Bonne année 2022!

      4. Louise dit :

        correction: danielm

  19. lanaudoise dit :

    Merrick Garland a aussi parlé de l’importance de sauvegarder le droit de vote: https://www.motherjones.com/mojo-wire/2022/01/merrick-garland-issues-dire-warning-about-voting-rights-on-eve-of-january-6/ Il propose que le département de la Justice se fasse accorder des droits pour le préserver.

  20. Haïku dit :

    RE:
    « Nous suivrons les faits où qu’ils mènent…… »
    (Merrick Garland).
    —————————————————–
    “Faute de pouvoir voir clair, nous voulons, à tout le moins,
    voir clairement les obscurités.”
    (Freud)

  21. _cameleon_ dit :

    Tiré de ‘Democracy is coming to the U.S.A’ de Leonard Cohen:

    « I’m sentimental, if you know what I mean
    I love the country but I can’t stand the scene.
    And I’m neither left or right
    I’m just staying home tonight,
    getting lost in that hopeless little screen.
    But I’m stubborn as those garbage bags
    that Time cannot decay,
    I’m junk but I’m still holding up
    this little wild bouquet:
    Democracy is coming to the U.S.A. »

    1. Haïku dit :

      Excellente citation ! 👍

  22. sousmarin dit :

    Blablabla…on peut essayer d’arrêter une charge d’éléphant avec un lance-pierre mais les chances de réussite sont « modérées »…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :