Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Bill de Blasio, dont la dernière journée complète à la mairie de New York aura lieu le 31 décembre, ne semble pas vouloir partir en douce. Aussi a-t-il annoncé lundi matin une initiative encore inédite à la fin d’une deuxième année de pandémie : à partir du 27 décembre, l’obligation vaccinale s’étendra à New York à tous les employés du secteur privé. La question est de savoir si son successeur est prêt à mettre en application une telle mesure.

Pour le moment, Eric Adams reste sur son quant-à-soi. « Le maire désigné évaluera cette obligation vaccinale et d’autres stratégies pour lutter contre la COVID-19 lorsqu’il sera en fonction et prendra des décisions fondées sur la science, l’efficacité et les conseils des professionnels de la santé », a déclaré son porte-parole.

Eric Adams n’a pas lui-même réagi à l’initiative du maire actuel. Il se trouve ces jours-ci au Ghana, en Afrique, où il effectue un voyage qui en a étonné plusieurs mais qui correspond à l’image plutôt excentrique du successeur de Bill de Blasio.

« Mes ancêtres sont venus ici dans les cales des bateaux d’esclaves », a déclaré celui qui sera le deuxième maire noir de New York avant de partir. « Et 400 ans plus tard, je suis le maire d’une des villes les plus importantes de New York (sic). Je vais là-bas pour prier. J’y vais pour faire un nettoyage spirituel. Le peuple ghanéen, tout comme Obama lorsqu’il s’est présenté à la présidence, attend que j’y aille. »

Avant de s’adresser directement aux New-Yorkais concernant la nouvelle obligation vaccinale, Bill de Blasio l’a annoncée lors de l’émission nationale de la chaîne MSNBC. Certains se sont demandés s’il ne cherchait pas à se faire un peu de publicité avant de quitter le poste de maire de New York et d’annoncer une candidature possible au poste de gouverneur de New York.

Le maire a déclaré qu’une « frappe préventive » était nécessaire pour contrer une nouvelle vague de la pandémie à New York pendant l’hiver. « Le variant Omicron est ici, et il semble qu’il soit très transmissible », a-t-il déclaré sur MSNBC.

Pas moins de 90% des adultes sont vaccinés dans la ville de New York.

(Photo Getty Images)



23 réflexions sur “Vaccination : De Blasio propose, Adams dispose…

  1. yolandgingras dit :

    Si ça fonctionne, j’espère que ça va créer un mouvement d’entraînement pour la vaccination obligatoire. Faut en finir avec cette pandémie !

  2. Apocalypse dit :

    @yolandgingras – 19:17

    Laissez-moi deviner, vous n’avez jamais entendu parler du … ‘Code de Nuremberg’ ?

    1. monsieur8 dit :

      @apocalypse: Le code de Nuremberg réfère aux expérimentations médicales sur les humains. Ça ne doit pas s’appliquer aux vaccin anti-covid qui sont utilisés actuellement: ils ont déjà été testés, puis approuvés par les autorités de santé publique.

      Les vaccinés ne sont pas des cobayes.

      Ceci dit, il y a surement d’autres arguments contre la vaccination obligatoire… mais pas le Code de Nuremberg.

      1. NStrider dit :

        Vous m’a eu devancé

        En faisant référence au « code Nuremberg » cherchez vous à ramener la vaccination au stade d’expérimentation médicale?
        Parce que c’est à cela que s’applique le code Nuremberg et ses versions plus modernes (Helsinki et Tokyo)

      2. M.Rustik dit :

        @Monsieur8, ici on est dans un situation plutôt grise. Cobbaye est un gros terme. Sauf que…

        Les risques, c’est environ 3500 cas de complications grave au Canada sur 29M de personnes vaccinés (données en août dernier). Pour les gens de 60 ans et +, je suis d’accord qu’on est loin des cobbayes, car le vaccins est immensément plus efficace, moins dangereux que la souche sauvage (1/10000 à 1/20000 est bien en deçà de 1/10 des 85 ans et +).

        Je vous laisse faire les calculs pour les 18-30 ans et les 12-18 ans. Globalement, pour un bienfait global de la société, à cause du risque de contagions de cette population envers les gens plus à risques, il y a un avantage social à les vacciner. Si nous regardons uniquement leur groupe d’âge et le risque entre la souche naturelle et les risques grave du vaccin… la conclusion n’est pas aussi claire.
        Quand pour une personne de moins de 30 ans sans co-morbidité le risque de complication covid est de? (au Canada en août dernier, 1 seul décès de moins de 30 ans sans co-morbidité, et pratiquement aucune complication sévère à long termes de covid)
        .
        J’encourage tout le monde autour de moi à se faire vacciner quand ils ont plus de 30 ans… mais je n’oblige personne. Pour ceux en-bas, je me garde une petite gêne… ce ne serait pas altruisme de ma part de leur demander de ce faire vacciner pour me protéger. Je les laisse prendre cette décision d’eux-mêmes.

    2. Le code de Nuremberg fait référence au consentement éclairé de la population, pas au consentement obscurci.
      Il existe des imbéciles illuminés, mais pas d’imbéciles éclairés.

      1. M.Rustik dit :

        Dans cette discussion sur le Code de Nuremberg, le mot magique est « consentement » qui n’a rien en commun avec « obligation ».

        Ceux qui sont pour l’obligation donné par un autre pour ce qui va dans votre corps, vous voici à frayer avec des concepts forts dans tout pays totalitaire. Je me répète souvent, mais tu ne peux choisir quand défendre les droits Humains et quand ne pas le faire… tu dois toujours les défendre.

        Je vais encourager tous les gens à se faire vacciner, et je le fais autour de moi. Mais en aucun temps je ne déciderai pour autrui de ce qu’il doit faire de son corps.

    3. Benton Fraser dit :

      @Apocalypse

      Martineau, sort de ce corps!

    4. ctbourgeois dit :

      Le code de Nuremberg date de 1947, il s’agit des expérimentations faites par des nazis sur des cobayes prisonniers, toute une comparaison…c’est une référence absolument inappropriée et choquante de ces faits avec la science en 2021 au sujet des vaccins contre la COVID, c’est induire la population en erreur et qui sert d’argument aux antivax, ils ne savent plus quoi inventer pour se justifier.

      1. M.Rustik dit :

        @ctbourgeois, moi ce que je vois c’est que les gens pour restreindre les doits humains, pour obliger un autre humain à recevoir un traitement sans son consentement, et bien ces gens sont prêt à qualifer les autres d’anti-vax, de sans génie, de covidiot, pour défendre des positions qui du point de vue démocratique, tant qu’à moi, n’ont aucun sens (à moins de vivre dans une régime totalitaire).

        Même vaccinés, je connais deux personnes qui ont quitté leurs emplois, parce que leur employeurs a obligé la vaccination des employés. Ils ne veulent pas travailler pour un employeur qui pense que c’est son droit de décider qu’est-ce va dans le corps de gens. Et même vaccinés, comme je le dis, à cause qu’ils défendent les droits Humains, ils sont fait qualifier de covidiots et d’anti-vax…

      2. ctbourgeois dit :

        @ M. Rustik

        Tout le monde a le droit de décider pour son propre corps, mais lorsque des problèmes de santé se présentent, que faites-vous ? Vous consultez un médecin, par exemple si vous êtes infecté par le COVID, vous n’avez pas reçu aucun vaccin par choix, mais peu importe, on doit vous hospitaliser parce que les symptômes sont graves.

        Est-ce que le code de Nuremberg pour les traitements sur votre corps entre dans la discussion…non, vous suivez les directives parce que vous risquez votre vie, en plus d’enlever la place à un autre patient qui a autant besoin que vous de soins pour éviter que sa situation empire, mais son problème, c’est qu’il ne risque pas de mourir dans un court laps de temps de temps comme vous, alors vous passez avant lui.

        Ce n’est pas le code Nuremberg qui prévient les infections par le virus et qui sauve les patients des complications sévères ou de la mort.

  3. Haïku dit :

    RE:
    « De Blasio propose, Adams dispose…. »(billet)
    —————–
    -« Un libéral est une personne pensant avoir une dette envers ses semblables,
    dette qu’il se propose de régler avec votre argent. »
    (G.Gordon Liddy/@Watergate)

    -« Qui, sinon un menteur, est toujours disposé à voir, comprendre, entendre. »
    (V. Beaupré)
    ——————————
    Ouff…
    « L’homme propose, Dieu dispose. »(Proverbe Créole)

  4. ProMap dit :

    « Le peuple ghanéen, tout comme Obama lorsqu’il s’est présenté à la présidence, attend que j’y aille. »

    S’cusez, je crois qu’il exagère « a little bit ». Se réclamer d’Obama, juste pour la couleur, « cheao, it is » dirait Yoda. « Now, when the next black be dead, by NYDP officer, it, you must prouve » dirait ProMap. « In Ghana, don’t go. In NY, stay and realy the job, you do. » redirait Promap.

    1. Benton Fraser dit :

      Adams ressemble plus a un type qui veut récolter des « followed » qu’à un Obama qui veut servir les gens…

  5. Benton Fraser dit :

    Eric Adams, voilà un maire qui va s’attaquer directement au variant omicron en Afrique!

    1. gl000001 dit :

      C’est un faux mais c’est excellent !!

      1. Madalton dit :

        C’est sûr que c’est un faux.

  6. Igreck dit :

    HS

    Les États-Unis ne sont pas signataires du traité ayant permis la constitution de la CPI, créée en 2002 pour juger les pires atrocités dans le monde.  Peut-être cela explique-t-il pourquoi les criminels de guerre que sont W. Bush et Dick Cheney (Rumsfeld est décédé récemment) sont encore libres dans le plussse grand pays démocratique du monde⁉️😡

    https://www.lapresse.ca/international/2021-12-06/bavures-en-afghanistan/la-cpi-explique-pourquoi-elle-n-enquetera-pas-sur-les-etats-unis.php

  7. M.Rustik dit :

    Voltaire:
    « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire »

    Il dirait probablement aujourd’hui:
    « Vous avez plus de 30 ans, n’êtes pas vaccinés, je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le choix de décider ce qui entre dans votre corps ».

    1. Benton Fraser dit :

      Pas sûre….

      Question de santé publique.

      Lorsqu’il y avait le choléra et la peste à l’époque, les autorités ne laissaient pas de choix à la population pour enrayer l’épidémie…. c’était le début de la santé publique…

      1. yolandgingras dit :

        Je n’aurais pas pu débuter l’école primaire si je n’avais pas eu mes vaccins…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :