Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Cette institution survivra-t-elle à la puanteur que cela crée dans la perception publique, à savoir que la Constitution et son interprétation ne sont que des actes politiques ? Je ne vois pas comment c’est possible. C’est ce dont parlait Casey quand il évoquait les décisions qui font époque. Si les gens décident que ce n’est que de la politique, comment survivrons-nous ? Comment cette Cour survivra-t-elle ? »

Sonia Sotomayor, juge de la Cour suprême des États-Unis, mettant en garde ses collègues comme le renversement ou l’affaiblissement de l’arrêt « Roe c. Wade » lors des arguments oraux concernant la loi du Mississippi interdisant l’avortement après la 15e semaine de grossesse. Si la majorité conservatrice du tribunal décidait de renverser l’arrêt, il incomberait aux États de choisir d’interdire ou d’approuver l’avortement sur leur territoire. La majorité pourrait cependant se contenter de valider la loi du Mississippi et limiter son application à cet État ou l’étendre à l’ensemble des États-Unis. Aujourd’hui, les Américaines peuvent en principe se faire avorter jusqu’à la 23e ou 24e semaine de leur grossesse, sauf au Texas.

P.S. : Selon cette analyse de CNN, les juges conservateurs de la Cour suprême semblent pencher vers la validation de la loi du Mississippi. Il n’est cependant pas clair qu’il soit prêt à renverser l’arrêt « Roe c. Wade ».

(Photo AP)

38 réflexions sur “La citation du jour

  1. xnicden dit :

    Je vais rester polie: F*CK YOU Susan Collins.

    Pour une présentation des échanges et arguments présentés, on peut consulter:

    https://twitter.com/neal_katyal/status/1466063009990725634?t=wE8mV8v1cQfAXY5KghgYzg&s=19

    1. POLITICON dit :

      Effectivement, je joins ma parole à la vôtre pour ajouter un ‘U’ à l’expression proposé par votre Wheel Of Fortune.

  2. POLITICON dit :

    Malheureusement, tout est politisé aux States même la Justice. L’interprétation des lois sera toujours révisée dépendamment de la nomination des juges selon leur philosophie et allégeance politique. C’est évidemment un grave problème puisque ca engendre un retour dans le passé et la régression de toute une société. Lorsqu’une minorité a le pouvoir de changer le passé et façonner l’avenir, le danger pour les droits de la personne s’accumulent. Lorsque je dis minorité, je parle surtout des 2 dernières élections présidentielles qui ont fait en sorte que les républicains ont tiré de l’arrière dans le pourcentage de vote. Pourtant, c’est bien une majorité de républicains conservateurs à la cour suprême qui défendent les droits du citoyen mais ils font tout le contraire.

  3. gl000001 dit :

    Mais quel pays fucké avec une Constitution à toute épreuve sensée protéger la démocratie. Mais ils y ont trouvé plein d’entourloupettes pour que chaque état fasse bande à part.
    Sans entourloupettes, Kyle aurait été condamné dans n’importe quel état. Sans Collège Électoral, t**** n’aurait jamais été élu. Sans le débalancement du poids des états au Sénat, 30% des gens ne bloqueraient pas les lois qu’un gouvernement élu ne peut pas passer et que le reste des 70% veut. ETC.
    Mais les deux bords vont dire que c’est le « plusse meyeur » pays au Monde !!!

    1. Igreck dit :

      Et l’exemple vient de haut, si je puis dire❗️La Constitution ressemble à la Bible où l’on réussit toujours à trouver une justification à des gestes même les plus sordides. Alors ce vieux parchemin, qui date de 1789 (quand même plus jeune que Le livre de chevet de plusieurs des juges de la SCOTUS) contient des règles anachroniques qui, si elles sont interprétées au pied de la lettre, deviennent complètement absurdes.
      « La Lettre qui tue » :

      La Bible fait référence aux controverses au sujet de la lettre et de l’esprit (2e épître de Paul de Tarse aux Corinthiens). À partir de ce texte on comprend qu’« obéir à la lettre d’une loi en en violentant l’esprit, c’est sortir de la liberté pour tomber dans l’esclavage […] Ici comme ailleurs, c’est l’esprit qui vivifie et la lettre qui tue »
      Le débat sur la lettre et l’esprit de la loi est particulièrement prégnant aux États-Unis dans le domaine de la philosophie du droit. Le principal sujet de débat est au sujet de la conception de la Constitution des États-Unis. Lors de la fondation du pays, le Parti Fédéraliste (qui deviendra le Parti Démocrate) a plaidé en faveur d’une interprétation souple de la Constitution, qui accorderait au au Congrès de larges pouvoirs, conformément à l’esprit des pères fondateurs. En revanche, le Parti républicain-démocrate (qui deviendra le Parti républicain), qui était en faveur d’un gouvernement fédéral limité, défendait une interprétation stricte et littérale de la Constitution, arguant que la liste des pouvoirs du gouvernement est limitative. Le Parti républicain-démocrate penchait donc du côté de la lettre. Le débat s’est poursuivi à travers les époques. Les partisans de la constitution vivante préconisent une interprétation des textes en fonction de l’esprit, tandis que les originalistes (ou textualistes) considèrent qu’il faut approcher la Constitution par sa lettre. (Wikipédia)

  4. jeani dit :

    C’est secondaire cette loi du Mississipi. Tout ce qui est important, c’est que le 2e amendement soit respecté à la lettre.

    Suite au HS, Libarté, seulement pour ces messieurs et les filles de ces messieurs bien placés qui enverront leurs femmes et leurs filles se faire avorter dans d’autres États.

    Mississippi burning!

    1. Yann Lachuer dit :

      @jeani « C’est secondaire cette loi du Mississipi. Tout ce qui est important, c’est que le 2e amendement soit respecté à la lettre. »

      Pas le 2ième amendement mais la constitution. La question de Clarence Thomas aujourd’hi va en ce sens :

      « THOMAS: I understand we are talking about abortion here. But what is confusing is that we — if we were talking about the Second Amendment, I know exactly what we are talking about. If we’re talking about the Fourth Amendment, I know what we’re talking about because it’s written. It is there. What specifically is the right here that we are talking about? »

      Cela dit, je m’attends à ce que Roberts et Kavanaugh se range du côté des Démocrates pour préserver Roe.

      1. jeani dit :

        L’ultra-CONservateur Thomas, toute une référence…

      2. kelvinator dit :

        Thomas prétend que puisque le droit à l’avortement n’est pas dans la constitution, il n’existe pas??

      3. el_kabong dit :

        @yann

        Il faut être bouché rare pour ne pas comprendre ce qui est en jeu ici i.e. un droit encore plus fondamental que celui de porter un saint gun : le droit de dispose de son propre corps…

        Ils sont loufoques les anti-vax avec leur slogan « Mon corps, ma liberté », mais qui ne s’applique pas aux femmes enceintes…

        Toujours ces valeurs à géométrie variable qui fait partie de l’adn des dretteux…

      4. Igreck dit :

        Ce qui est à toi est à moi, et ce qui est à moi est rien qu’à moi❗️😡

      5. M.Rustik dit :

        @el_kabong, malheureusement les valeurs à géométrie variables n’est pas l’apanage seul des dretteux, beaucoup de gauchistes, beaucoup de centristes possèdent cette capacité à choisir ou et quand un même set de valeurs peuvent être utilisés.

    2. Marielle Bernier dit :

      Pour toutes les femmes qui verront leurs droits bafoués, mon cœur de femme libre saigne. Je ne pensais jamais dire une telle chose; que ceux qui s’opposent à l’avortement selon des préceptes religieux obscurs,, qu’ils brûlent en enfer

  5. Charlot dit :

    All is politic!

  6. Loufaf dit :

    Avec une cour suprême ultra conservatrice , on pourrait dire républicaine, bien sûr la juge Sotomayor a raison. La constitution et son interprétation ne sont que des actes politiques.

    Quand à l’ arrêt Roe c. Wade , avec des juges comme Thomas ( agresseur sexuel) Cavanaugh ( agresseur sexuel) on voit tout le respect que ces juges portent aux femmes et ACB une fanatique religieuse, le droit à l’ avortement est en grand danger.

  7. monsieur8 dit :

    « … il incomberait aux États de choisir d’interdire ou d’approuver l’avortement. »

    Je pense que le mot « approuver » est mal choisi.

    « non » au lieu « d’approuver » ?

    1. kelvinator dit :

      J’approuve votre non!

  8. Haïku dit :

    RE:
    « Cette institution survivra-t-elle à la puanteur……? »(billet)
    ————————————-
    « On a toujours tort d’essayer d’avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu’ils n’ont pas tort ! ».
    (R. Devos)

  9. gl000001 dit :

    HS: McCarthy a rencontré Green Et Mace et leur a dit d’arrêter. Greene est sorti du bureau en coup de vent et en a remis une couche auprès d’un journaliste. Mace a répondu « Bless her fucking heart » !! Catfight !! Grrooaar !!!
    https://publish.twitter.com/?query=https%3A%2F%2Ftwitter.com%2FProjectLincoln%2Fstatus%2F1465845445339627528&widget=Tweet

    1. lanaudoise dit :

      Le plus ironique ? Les recherches de Simon Lamarre portent sur la présence des hommes en enseignement. Disons que l’ex-prof n’aura rien fait pour la favoriser.

    2. garoloup dit :

      Ce type tordu vient de perdre son permis d’enseigner…c’est bien la moindre des choses. On ne met pas un renard dans un poulailler!

  10. el_kabong dit :

    « La majorité pourrait cependant se contenter de valider la loi du Mississippi et limiter son application à cet État… »

    Mes connaissances légales étant limitées, j’avoue que je ne comprends pas comment on peut faire cela sans renverser Roe vs Wade…

  11. Apocalypse dit :

    ‘P.S. : Selon cette analyse de CNN, …’

    Rien pour nous remonter le moral! 😰

    Si c’est le cas, ça veut dire que ‘Roe c. Wade’ ne survivra pas aux cinq(5) prochaines années.

  12. kelvinator dit :

    La branche juridique devrait être le contre-pied du législatif, mais on voit que c’est le contraire, il est au service du législatif.

    Les USA se targue de ces différents levier du gouvernement indépendant pour assurer une meilleure pratique et une meilleure « accountability », mais dans les faits, c’est de la poudre aux yeux. J’imagine que certains juge font leurs décisions basé sur la portée politique de leur décision. Le cas Rittenhouse vient à l’esprit.

  13. Apocalypse dit :

    @el_kabong – 13:22

    Moi aussi, j’aimerais qu’on explique? 🤔

    Si on valide la loi du Mississippi, on renverse « Roe vs Wade' » dans cet état, qu’est-ce qui va empêcher d’autres états de faire la même chose et la Cour n’aura pas le choix de valider leur loi.

    1. xnicden dit :

      Réponse courte: rien

      Réponse longue: rien hahaha!

  14. Louise dit :

    Si les jugements de la Cours Suprême n’étaient pas politiques, comment expliquer toutes les magouilles qui ont été utilisées pour nommer et faire approuver Kavanaugh et Barrett ?
    Trump comptait même sur eux pour le garder à la Maison Blanche.

    Je crois que les juges vont couper la poire en deux c’est-à-dire valider la loi du Mississipi et ne pas toucher à l’arrêt « Roe c. Wade » parce qu’ils auraient trop peur de perdre toute crédibilité dans la population.

    Il n’est pas dit que ce problème ne reviendra pas à l’ordre du jour parce qu’il y a des fanatiques religieux qui ne lâcheront pas le morceau aussi longtemps qu’ils ne gagneront pas.

  15. Apocalypse dit :

    @Louise – 13:37

    ‘Si les jugements de la Cours Suprême n’étaient pas politiques, comment expliquer toutes les magouilles qui ont été utilisées pour nommer et faire approuver Kavanaugh et Barrett ?’

    Excellente, excellente question! 👏👏

    1. Haïku dit :

      @Louise
      Je seconde Apocalypse !!

  16. MarcB dit :

    Si on s’attend à une réponse politique de la SCOTUS, elle n’aura pas le choix de maintenir Roe vs Wade.

    1) 61% des américains supportent le droit à l’avortement durant le premier trimestre.

    2) Renverser Roe vs Wade avec des juges dont la nomination a été plutôt rocambolesque délégitimiserait la SCOTUS aux yeux de beaucoup d’américains (majorité?)

    3) Même les républicains y perdraient leur cheval de bataille qu’ils utilisent pour galvaniser le votes des Alt-Right

    Mes prédictions:

    Je crois que le vote de ACB sera celui qui maintiendra Roe vs Wade, pour des raisons politiques… En renversant Roe vs Wade, elle donnerait raison à tous ses critiques qui la traite de pantin de la droite religieuse mise en place par Trump pour gagner leur vote. Politiquement, ce serait à son avantage de faire taire ces critiques pour éviter que son nom soit entaché à jamais. Elle n’aurait qu’à se réfugier derrière un « nothing has changed since Roe vs Wade » pour justifier son vote. Et elle gagnerait en réputation auprès des progressistes et donnerait une belle image d’indépendance vis-à-vis ceux qui l’ont mise à la SCOTUS.

    Roberts va voter contre le renversement de Roe vs Wade pour ne pas entacher l’image de *sa* SCOTUS.

    1. lanaudoise dit :

      Pas grave. L’important est le poids de la minuscule Federal society et l’avis de Charles Koch. https://www.nytimes.com/2020/10/12/opinion/charles-koch-amy-coney-barrett.html?searchResultPosition=1 Au diable, la démocratie.

    2. Igreck dit :

      « Et elle gagnerait en réputation auprès des progressistes… »
      Mais elle perdrait l’amour de son Dieu😩 Que va-t-elle faire bout’d’ciarge❓😖

  17. lanaudoise dit :

    https://www.nytimes.com/2021/11/30/opinion/abortion-texas-mississippi-rape.html Son père était, comme le juge Thomas un noir de la haute société.

  18. lanaudoise dit :

    Le Dr Oz se présente en Pennsylvanie. Devinez pour quel parti, ou plutôt pour quelle faction ce docteur d’opérette télévisuelle se présente-t-il. https://www.nytimes.com/2021/11/30/us/politics/dr-oz-senate-run-pennsylvania.html

  19. Apocalypse dit :

    @MarcB – 13:59

    ‘Je crois que le vote de ACB sera celui qui maintiendra Roe vs Wade, pour des raisons politiques… ‘

    J’espère que vous aurez raison, mais je pense que ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle vote pour faire tomber ‘Roe vs Wade’.

    En effet, peut-être n’est-ce pas le bon moment – trop tôt après sa nomination – mais son naturel va revenir un jour ou l’autre et dans le pas lointain.

    1. Igreck dit :

      N’a-t-elle pas déjà avoué qu’elle avait fait tout ce chemin jusqu’à la SCOTUS pour faire triompher les valeurs auxquelles elle croit❓

  20. anizev dit :

    Moi non plus je ne comprends pas (remarque qu’il n’y a rien à comprendre dans ce pays). Comment un jugement d’une cour d’État peut aller contre un jugement de la Cour Supérieur ?
    On maintien Roe vs Wade pour la frime alors.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :