Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

50 millions : nombre de barils de pétrole que les États-Unis vont mettre sur le marché en puisant dans leurs réserves stratégiques de brut, action que la première économie mondiale mènera en parallèle avec la libération de réserves de plusieurs autres pays – Royaume-Uni, Chine, Inde, Japon et Corée du Sud – pour lutter contre la flambée des prix mondiaux du pétrole.

Joe Biden annoncera cette décision ce mardi après-midi, au moment où des millions d’Américains s’apprêtent à prendre la route pour célébrer la fête de Thanksgiving avec leurs familles. Le président espère non seulement faire baisser les cours du pétrole mais également de démontrer au public américain qu’il se porte à l’attaque contre une de ses plus grandes préoccupations, à savoir la hausse des prix de l’essence à la pompe. Les réserves stratégies de brut américaines s’élèvent à plus de 600 millions de barils.

(Photo Reuters)

44 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. monsieur8 dit :

    Tout ça au retour de la COP26.

    Comment ne pas devenir cynique?

    1. Bidulen dit :

      @mondieur8
      Sondages obligent…COP26 c’était de la poésie pour autre auditoire plus jeune…

      1. NStrider dit :

        Parlant de poésie:
        De mon côté,
        En toute honnêteté,
        Je suis passé
        D’un raisonnable scepticisme
        Au plus grand des cynismes
        En quelque par entre la COP 6
        Et la COP 26
        Il faut s’adonner au mysticisme
        Pour croire que cette chair à saucisse
        N’est autre chose qu’un vert angélisme
        Je suis un peu dégoûté
        Par ces propos mensongers
        Qu’on voudrait nous faire avaler.

    2. Madalton dit :

      FLOP26

      1. Haïku dit :

        Madalton
        👍👌 !!!

    3. jeani dit :

      @monsieur8

      Cynique à la puissance 1000, comme l’écrivait un participant de ce blogue dans un tout autre contexte.

    4. M.Rustik dit :

      En politique ça parle beaucoup d’environnement… mais les voteurs sortent pour voter sur l’économie et-ou les yeux fermés. Très peu votent pour l’environnement.

      Limiter le prix du pétrole est un outil pour tenter de ralentir l’inflation, qui est un problème criant présentement. Et les institutions ont une peur bleue de jouer sur les taux d’intérêts… alors au diable l’environnement.

      Si nous aussi, quand on vote on ferait en sorte que nos bottines suivent nos babines…

  2. Léo Mico dit :

    Consommer de l’essence, surconsommer de la nourriture, et propager la covid !
    Tout va bien finalement aux USA !

    1. gl000001 dit :

      Et ils tuent des gens pour qu’ils consomment moins !!

  3. Sebastien dit :

    Ridicule. Les USA utilisent presque 20 millions de barils par jour.

  4. L’absurdité de la stratégie laisse voir que tous les pays du monde ne sont pas prêts à affronter la réalité…

    les multinationales abusent toujours, empochent le fric comme si c’était la seule chose la plus importante sur Terre….

    Nous avons exactement le même réflexe que les dinosaures ont eu en remarquant le petit point lumineux dans le ciel… à leur défense, eux, n’y étaient pour rien….

    Les gens exigent de surconsommer… alors surconsommons….

    Brûlons du gaz … faisons baisser le prix artificiellement… ce qui, dans 8 ou 9 mois, fera exploser les prix parce que les réserves de plusieurs pays seront trop basses….
    Les centaines de millions « d’économie » de novembre 2021 seront anéantis par les « milliards » de profits de mai 2022 ou autour de …

    Cette décision tellement inutile et improductive laisse voir le grand vide dans lequel les dirigeants de plusieurs pays sont plongés….

  5. Sebastien dit :

    Ridicule. Les USA utilisent environ 20 millions de barils chaque JOUR.

  6. Apocalypse dit :

    @monsieur8 – 10:30

    ‘Tout ça au retour de la COP26. Comment ne pas devenir cynique?’

    Je ne sais pas pour vous, mais je suis cynique depuis longtemps!

    La population n’a qu’elle à blâmer pour donner le pouvoir à des gens qui disent ce qu’elle veut entendre.

    Tant qu’il va y avoir du pétrole, on sera pris avec ce problème à moins que de plus en plus de catastrophes se produisent et réveille ENFIN toute la planète. 😴

  7. Madalton dit :

    La hausse des prix de l’essence et la tempête qui va toucher l’Est des ÉU va empêcher les déplacements. C’est bon pour l’environnement.

    Cependant, la hausse du prix de l’essence a un impact sur l’inflation et par ricochet sur le prix des aliments. À court terme, il vaut mieux donner de l’air à la population qui en a le plus besoin. À San Francisco, le gallon se vend 5.80$.

  8. La stratégie est des plus ridicule.

    Biden vide 50 million de baril de sa réserve pour faire baisser les prix.
    Si, je dit bien si, les prix baisse, Biden vas renflouer la réserve ce qui vas faire remonté le prix plus haut que ce qu’il était.

    Donc ca changeras rien!

    FLOP26!

  9. Yann Lachuer dit :

    Donc l’administration va piger dans la réserve stratégique pour résoudre un problème qu’elle a créé elle-même en coupant dans la production domestique de pétrole?

    C’est à cause de gestes de la sorte, et non pas Fox News, que le taux d’approbation de Biden est tourbillonne dans le bol de toilette.

    1. Yann Lachuer ahahah … l’art de ne rien comprendre….. franchement….

      Le prix explose parce que les grands producteurs profitent de la situation…. les pétrolières poussent les prix vers la hausse en empochant d’énormes profits…

      rien à voir avec un ralentissement ciblé ici et là sur la planète…

      Il y a une petite guerre de fric entre l’OPEP et la Russie et la tentative de reprise post-pandémie favorise le moment pour doper les prix à la pompe sans raison valable…..

      Laisser entendre que Biden est une des causes est pathétique….

      Le problème est que les USA ne sont même pas capable de simplement modifier leur mode de vie….

      ils subissent de plus en plus les effets collatéraux du système capitaliste de plus en plus extrême…

      Rien à voir avec le court terme… rien à voir avec l’arrêt des développements futurs de l’exploitation aux USA….

      Que la Chine, le Japon et la Corée entre autre participent à cette tentative s’explique comment selon ta logique???

      1. @ lechatderuelle

        Laissez tomber toute discussion avec un Troll. Par difnition, un troll ne sait aps de quoi il parle il commente que pour provoquer une réaction.

      2. Yann Lachuer dit :

        @lechatderuelle Quand le marché percoit que l’administration Biden allait continuer à imprimer de l’argent en malade tout en coupant sa production de pétrole, guess what? Ils s’ajustent.

        L’abandon de l’oléoduc Keystone XL, réglemenation accrue du raffinage du pétrole, interdiction de forage pétrolier sur les territoires fédéraux, tout ça n’a joué aucun rôle?

      3. Yann Lachuer Absolument aucun rôle…. même pas proche et tenter de les mettre en lien est une démonstration absurde….

        Imprimer de l’argent en malade??? N’importe quoi encore…
        Les USA ont une dette pharaonique depuis des lustres sans que ça ne mette en péril les capacités du pays….
        On parle des USA…
        Biden n’imprime pas d’argent, il le rend plus mobile, plus accessible pour les moins riches car en bout de route ce fric revient toujours à son point de départ, dans la poche de celui qui l’avait initialement….

        Les USA n’ont rien coupé encore…

        Keystone était essentiellement pour aider l’Alberta pas les USA…
        ne mélange pas tout…

        Ce qui joue un rôle dans cette décision prise par plusieurs pays est de volontairement ralentir les entrées de capitaux, essentiellement en Russie …
        ce qui joue un rôle est un manque de préparatifs des dirigeants mondiaux face à cette réalité de diminuer l’utilisation des carburants fossiles, d’amorcer un changement radical du mode de vie …. et l’avidité des producteurs, raffineurs et exploitants pétroliers….

        Les USA ont 740 millions de barils de pétrole stockés aux USA… et ils demeurent, encore en 2021, un des plus importants exploitants de pétrole sur Terre….
        Actuellement les USA produisent autour de 20 millions de barils de pétrole par jour avec leurs gisements territoriaux… suffisamment pour soutenir leur autonomie….

        Alors de grâce, lâche nous avec tes hypothèses et théories fumeuses….

      4. Aaaah le nombrilisme Americain qui croient encore que ces eux qui mennent le monde qui que c’est eux qui controle tout!

        Les US ont un import/export total negatif, il exporte plus qu’il importe.

        En gros, il pourrait fermer leur frontière au pétrole et être autosuffisant et fixer leur propre prix. Je connais un pays qui a nationaliser toutes les source d’énergie (petrol gas electricité) et le peuple a accès a de l’énergie a très bon cout.

        mais les US sont pas socialiste, alors il paient plus cher leur gaz… et demande a leur gov d’intervenir.

        Aah oui, et il y a ceux qui, un jour, te disent que les gouvernement se font controler par le cash des pétroliere.
        et l’autre jours que c’est les gouv. qui sont responsable du niveau du prix du marché des pétrolières.

        Bizarrement les gens vont pas protester devant les pétrolière qui se font du cash a planche (de vrai gagnant patriote)
        Mais vont pleurer a Biden de faire un socialiste de lui et d’intervenir…

    2. Benton Fraser dit :

      « Donc l’administration va piger dans la réserve stratégique pour résoudre un problème qu’elle a créé elle-même en coupant dans la production domestique de pétrole? »

      Du n’importe quoi…

      Pour Fox News, effectivement, ils n’ont rien a y voir dans le pétrole, seulement dans la division du pays!
      Savez-vous pourquoi que contrairement aux autres grands médias, Fox News ne s’excuse ni corrige ses erreurs ? (plutôt des mensonges dans son cas, c’est délibéré!)
      Parce que Fox News a établit en cours qu’elle n’est pas un média d’informations mais de divertissements, ce qui lui permets de dire n’importe quoi!!!

      1. gl000001 dit :

        « dire n’importe quoi »
        Comme Yann !! Y’en n’aura pas de facile !!

  10. Anyway… les americain sont rendu a blamer le manque de main d’oeuvre sur Biden alors que la raison est qu’une génération entiere n’as pas fait asssez d’enfant… ainsi que les autre suivantes.
    C’est pas a coup de décret que l’on peux regler ce genre de probleme!

    Surtout quand la seule solution est l’immigration dont les americain ne veulent rien savoir.

    1. MarcB dit :

      « … la raison est qu’une génération entiere n’as pas fait asssez d’enfant… »

      Pour certain républicains, c’est pourquoi il faut interdire l’avortement! On veux surtout pas que « des étranges viennent nous dire comment vivre à moi, ma soeur et nos enfants! » (RBO)

  11. Louise dit :

    C’est clair que nous assistons à l’effondrement écologique et les gouvernements ne savent pas comment gérer la transition essentielle vers des énergies propres. Il ne s’agit pas seulement de Biden.
    Tous les pays gouvernent encore selon les anciens modèles de consommation pour soutenir la croissance économique. C’est perdu d’avance parce que la consommation excessive dans tous les domaines est la cause des changements climatiques.

    L’humanité est à un carrefour et réagit comme un chien qui court après sa queue.
    Je ne crois pas qu’on puisse s’en sortir sans souffrir. Si on ne veut pas s’imposer volontairement les restrictions nécessaires, la nature va se charger de nous rappeler à l’ordre.

    Je mets mon espoir dans la jeune génération qui va comprendre et appliquer les nouvelles technologies qui vont nous sortir de cette crise. Enfin, c’est ce que j’espère sinon on est foutus.

  12. Le hausse des prix à la pompe constitue le meilleur moyen pour accélérer la transition vers des énergies plus vertes. Mais surtout, la meilleure solution qu’est la réduction de la consommation. C’est p’t’être le temps de troquer son gros VU pour un vélo, camarade! 😔

    Pas facile de jongler avec des idées conceptuellement intéressantes et la réalité des sondages et d’autres impératifs plus concrets. Je remets le lien de la chanson “Plus de pétrole” de Ricet Barrier où cette ambiguïté est bien illustrée :

    1. Yann Lachuer dit :

      @Jean Létourneau « Le hausse des prix à la pompe constitue le meilleur moyen pour accélérer la transition vers des énergies plus vertes. »

      Et Zing! Une phrase qui résume parfaitement l’objectif de l’administration Biden. Chapeau à vous M. Létourneau!

      1. Jean Létourneau dit :

        @Yann Lachuer

        La hausse des prix mondiaux ne peu pas être imputée à l’administration Biden. C’est une conjecture mondiale d’offre et de demande dans un contexte post-COVID ou les transportent redémarrent en grande… pompe ! Biden se voit ironiquement forcé de puiser dans la réserve espérer pour contenir les prix, sondages et opinions publique obligent, malheureusement.

      2. chrstianb dit :

        @Yann Lachuer
        Alors comment expliquer que Biden veut baisser le prix du pétrole avec les 50 millions de barils?

  13. gl000001 dit :

    On voit sur la photo « Crude oil ». Je me suis arrêté à la quatrième lettre.
    Crud : polite word for « shit ».

    1. Haïku dit :

      😂👌 !

    2. Jean Létourneau dit :

      HS – Crud
      C’est aussi un jeu joué en en équipe autour d’une table de snooker avec 2 billes seulement.

      https://www.aewa.org/Library/crud2.html

      1. gl000001 dit :

        Cool.

  14. _renaud dit :

    C’est une bonne décision de Biden. Et non, on ne doit pas faire de lien avec COP 26 ou se réjouir étant donné que l’augmentation des prix du pétrole va accélérer la transition vers des énergies vertes.

    Comme d’autres personnées l’ont déja mentionnés, il y a des guerres de prix présentement dans le secteur du pétrole et en bout de ligne c’est encore les citoyens les plus pauvres qui écopent. Avec l’inflation ça devient de plus en plus difficile pour les pauvres et la classe moyenne. Tant mieux si Biden peut leur donner un peu lousse.

  15. En pleine pandémie, les gens virent fou pcq le gouvernement forcent les gens a porter le masque en publique.

    Imaginer si le gouvernement forcerait la population a changer son mode de vie, son mode de transport, les interdirait de surconsommer, les forcerait a manger bio, a manger moins de viande, a utiliser des sources d’énergie renouvellable, etc…

    Les gens descendrait dans la rue et on couperait des tete!

    Le peuple ne veut pas changer
    Les végétariens veulent que leur légume ait la texture et le gout de la viande!

    Il n’y a rien qui vas changer tant qu’il ne commenceras pas a avoir plusieurs mort de façon très visible.
    Et même la, des peuples d’exceptionnelle (US) vont vivrent dans le dénis jusqu’à leur extinction.

    1. gl000001 dit :

      Soleil vert. Soylent green !!

  16. InfoPhile dit :

    « Donc l’administration va piger dans la réserve stratégique pour résoudre un problème qu’elle a créé elle-même en coupant dans la production domestique de pétrole? » Yann Lachuer 11:22

    Non ! Vilaine exagération! La production américaine de pétrole était à la baisse en raison de l’effondrement des prix en conséquence d’une baisse de la demande en raison de la COVID-19…

    « Dans ses prévisions sur le secteur pétrolier présentées début janvier 2021, la Federal Reserve Bank of Dallas mentionne que les entreprises concernées déclaraient, dans son dernier sondage (réalisé en mars 2020), avoir besoin d’un prix du baril de WTI compris entre 46 $ et 52 $ pour que de nouveaux forages soient rentables(5) (« breakeven price »). Au 29 janvier, le cours du WTI avoisine 53 $ par baril. »

    Les prix actuels n’ont pas à voir avec la politique énergétique de Joe ailleurs que dans votre esprit simplificateur et trumpiste.

    https://www.connaissancedesenergies.org/etats-unis-une-deuxieme-annee-de-baisse-de-la-production-de-petrole-et-de-gaz-en-2021-210129

    1. gl000001 dit :

      Finalement des faits probants. Malheureusement, pour les Yann de ce monde, les faits ont peu d’effet sur ces défaitistes.

  17. kelvinator dit :

    Est-ce qu’on laisse les prix haut et on donne aux pétrolières des gros profits, en plus d’enrichir la Russie et l’Arabie saoudite?
    ou on baisse les prix qui profitera davantage aux plus pauvres tandis que les riches ne verront aucune différence dans leur porte-feuille?
    Il faut voir les avantages et désavantage de chaque décision.

    C’est davantage par l’éducation que la taxation qu’on peut vraiment avoir un impact sur le climat. Plusieurs familles sont prisonniers des banlieues et n’ont d’autres choix puisque le prix en ville sont trop haut pour être prêt de leurs travail.

    1. En toute logique, les ripous demandent a Biden de Controller le prix de vente des entreprises privé pour le bien commun de tous.

      C’est tu moi ou les ripous sont devenu anti-capitaliste???

      1. kelvinator dit :

        C’est comme le respect du corps des anti-vaxx vs. le corps des femmes enceinte. Ils sont plein de contradictions, c’est pourquoi ils sont malhonnête et n’ont pas de compas moral.

      2. @kelvin, J’aurais inversé la logique: Ils sont malhonnete, c’est pourquoi il sont plein de contradiction : )

  18. Peter dit :

    Le but est de lutter contre la flambée du prix, mais cela ne fonctionnera qu’à court terme…. Nous sommes comme dans un bar open…. mais à bord du Titanic…. l’impact est imminent. 1) La demande va bientôt dépasser l’offre de façon majeure i.e La directrice de la stratégie du groupe français Total, Helle Kristoffersen, a souligné très ouvertement le risque d’un déficit de dix millions de barils par jour d’ici 2025, et le déficit pourrait grimper à 30 miilions de baril/jour d’ici 2030 p 2) Les coûts pour sortir le pétrole (EROI) explose, d’ici 2035, la production mondiale de pétrole pourrait entrer dans un déclin terminal exponentiel… Oubliez les chocs pétroliers de 1973, 1979, et 2008, .le prochain choc sera pharaonique….

Répondre à Yann Lachuer Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :