Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La question est plus que jamais d’actualité, à la veille de la disculpation par le procureur de Manhattan Cyrus Vance de deux des hommes reconnus coupables de l’assassinat de Malcolm X, l’un des plus célèbres leaders noirs des années 1950 et 1960. La disculpation de Muhammad A. Aziz et Khalil Islam intervient après une enquête de 20 mois déclenchée par le procureur de Manhattan, de concert avec les avocats des deux hommes, après la diffusion sur Netflix d’un documentaire sur cette affaire.

« À l’heure où le racisme et la discrimination dans le système de justice pénale sont à nouveau au centre d’un mouvement de protestation national, [cette décision] révèle une vérité amère : deux des personnes condamnées pour le meurtre de Malcolm X – des Noirs musulmans arrêtés à la hâte et jugés sur la base de preuves douteuses – ont été eux-mêmes victimes de la discrimination et de l’injustice qu’il a dénoncées dans des termes qui ont fait écho à travers les décennies », écrit le New York Times dans un article sur le sujet.

L’enquête du procureur de Manhattan a notamment révélé que le FBI et le NYPD, deux des agences policières les plus importantes aux États-Unis, « ont dissimulé des preuves essentielles qui, si elles avaient été communiquées, auraient probablement conduit à l’acquittement des deux hommes », précise le Times.

Malcolm X a été assassiné le 21 février 1965 alors qu’il prenait la parole dans une salle de bal de Harlem. Trois hommes lui ont coupé la parole en ouvrant le feu sur lui. Un an auparavant, il avait quitté la Nation of Islam, l’organisation séparatiste noire dont il était devenu désabusé.

L’enquête de Cyrus Vance n’a pas permis de déterminer qui, selon les procureurs, a réellement tué Malcolm X. « Et ceux qui ont été précédemment impliqués mais jamais arrêtés sont morts », indique le Times.

L’enquête n’a pas non plus « mis en évidence une conspiration de la police ou du gouvernement » pour assassiner Malcolm X. « Elle a également laissé des questions sans réponse sur les raisons pour lesquelles la police et le gouvernement fédéral n’ont pas réussi à empêcher l’assassinat. »

Né au Nebraska et élevé au Michigan, Malcom X avait connu la délinquance et la prison avant de devenir le porte-parole de la Nation of Islam. Malgré des propos souvent radicaux, voire racistes à l’endroit des Blancs, il s’était attiré de nombreux admirateurs chez les Noirs, déçus par l’approche intégrationniste de Martin Luther King, avant de quitter l’organisation et adopter une attitude moins sectaire.

(Photos AP)

12 réflexions sur “Qui a tué Malcolm X ?

  1. marylap dit :

    Si la police et le gouvernement n’ont pas réussi à empêcher l’assassinat, c’est parce qu’ils n’ont probablement pas cherché à le faire. Malcom X n’était pas très populaire auprès d’eux. C’est aussi probablement pourquoi ils n’ont jamais vraiment cherché les assassins.

    1. MarcB dit :

      Il y avait 3 assassins. Un, Thomas Hagan, a été arrêté sur place par la foule en colère, les deux autres (Aziz et Khalil) avaient été identifiés par des témoins. Hagan a reconnu son geste, mais a juré que Aziz et Islam n’étaient pas ses complices. Donc oui, la police a fort probablement été paresseuse.

      Comme par hasard, j’ai la chanson « Hurricane » de Bob Dylan qui me vient à l’esprit:
      « To the white folks who watched he was a revolutionary bum
      And to the black folks he was just a crazy [n-word] »
      La population, tant blanche que noire, voulait des coupables, peu importe qu’ils soient innocents.

  2. Haïku dit :

    Je cite Malcolm X (RIP), hors contexte:

    « Un bulletin de vote est une balle.
    On ne vote pas tant qu’on ne voit pas la cible, et si la cible est hors d’atteinte,
    on garde le bulletin dans la poche. »

  3. Apocalypse dit :

    ‘Muhammad A. Aziz et Khalil Islam…’

    Je viens de faire une petite recherche et les deux(2) ont fait vingt(20) ans de prison faisant suite à un dossier géré par des incompétents et je suis gentil à leur endroit; ça donne le goût de 😱😱😱.

    Je vais faire mon pessimiste et dire qu’il est (fort) probable que nous ne saurons jamais qui a tué Malcolm X?

  4. Apocalypse dit :

    @MarcB – 15:09

    ‘La population, tant blanche que noire, voulait des coupables, peu importe qu’ils soient innocents.’

    Si ce fût la motivation pour trouver des coupables à tout prix, alors j’espère que tous ces gens ont mal dormi tout au cours des vingt(20) dernières années.

    1. MarcB dit :

      Non, ils n’ont surement pas mal dormi. Hagan, qui a plaidé coupable, ainsi que Aziz et Khalil, étaient membres du « Nation of Islam ». Pour les autorités, Aziz et Khalil étaient automatiquement coupable par association. Comme le chantait Dylan « To the white folks who watched he was a revolutionary bum », dans ce cas « they were just revolutionary bums ».

      La même chose s’est produite en Irlande (Guildford Four et Maguire Seven), ou même dans une moindre mesure au Québec en 1970 quand des centaines de Felquistes ont été arrêtés. La population se foutaient un peu qu’ils soient innocents des crimes pour lesquels ils étaient accusés, dans leur tête ils étaient certainement coupable de quelque chose…

  5. Réal Tremblay dit :

    Permettez-moi de crier au complot et ce sans aucune preuve. Ne trouvez-vous pas bizarre que des noirs aient tué un noir?
    Est-ce que le fait d’avoir quitté Nation Of Islam a servi de couverture pour quelques méchants blancs désireux de se débarrasser d’un méchant menaçant leur pouvoir?

    1. gl000001 dit :

      Non. On le voit dans les rues de Montréal ces temps-ci 🙁

  6. gigido66 dit :

    Excusez la digression, mais ça me fait dire…Tout comme on ne connaîtra jamais qui a assassiné Kennedy c’était à la même époque…

  7. Jean Saisrien dit :

    Pas moi.. j’avais deux jours.

  8. simonolivier dit :

    Dans le procès Rittenhouse, la défense vient de demander un mistrial. Pour la deuxième fois. Et le supposé juge semble tenté de l’accorder.

    1. chrstianb dit :

      Pour quelle raison?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :