Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Personne ne s’y attendait. L’espace d’un sommet international à Glasgow, les États-Unis et la Chine ont mis de côté leurs différends sur plusieurs sujets pour annoncer mercredi la conclusion d’un pacte de coopération dans la lutte contre le changement climatique. Parmi les objectifs de l’entente entre les deux principaux émetteurs de gaz à effet de serre de la planète : la réduction des émissions de méthane, la protection des forêts et une sortie progressive du charbon.

« Les États-Unis et la Chine ne manquent pas de différends. Mais sur le climat, la coopération est le seul moyen de faire ce travail », a déclaré John Kerry, envoyé spécial des États-Unis sur le climat, lors d’une conférence de presse mercredi.

« Nous voyons tous les deux que le défi du changement climatique est existentiel et grave », a renchéri son homologue chinois, Xie Zhenhua. « En tant que deux grandes puissances mondiales, la Chine et les États-Unis, nous devons prendre nos responsabilités et travailler ensemble et avec d’autres dans un esprit de coopération pour faire face au changement climatique. »

Tout en voyant ce pacte comme un pas dans la bonne direction, les experts soulignent qu’il ne contient pas de nouveaux engagements de la part de la Chine quant à la date à laquelle elle cessera de rejeter dans l’atmosphère des quantités toujours plus importantes d’émissions de combustibles fossiles et commencera à inverser la tendance.

De commenter le président d’un groupe environnementaliste américain, qui qualifie le pacte sino-américain de « bonne nouvelle » : « Si nous voulons maintenir le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius, il est urgent de voir les engagements à coopérer se traduire par des objectifs climatiques plus audacieux et des réalisations crédibles. »

Personne n’aurait pu prédire un tel accord lorsque Joe Biden a irrité Pékin en se plaignant de l’absence de son homologue chinois à Glasgow. Le pacte a été négocié par deux septuagénaires qui se connaissent depuis plus de 20 ans et qui sont sortis de la retraite pour accepter la responsabilité du dossier du changement climatique dans leur pays respectif.

(Photo AP)

47 réflexions sur “La surprise de Glasgow

  1. jeanfrancoiscouture dit :

    Intéressante analyse sur l’achat de panneaux photovoltaïque en Chine. Et Jancovici a aussi bien d’autres propos sur les économies d’énergie sur différentes tribunes.

    1. kelvinator dit :

      Avec une opposition au nucléaire croissant après Fukushima, le solaire n’est pas la solution parfaite non plus.
      Ce vidéo très intéressant date de 2012, je me demande quel est le chiffre aujourd’hui, je ne l’ai pas trouvé.

      « En revanche, on pense souvent que la transition vers plus d’énergies renouvelable permettrait de réduire les émissions de CO2, mais ce n’est pas forcément vrai en France. En effet, selon RTE, convertir trop vite nos sources de production électrique actuelles vers les renouvelables pourrait augmenter nos émissions de CO2. Plusieurs raisons explique cette spécificité française. D’abord, comme la majorité de nos sources de production, comme le nucléaire, sont déjà décarbonées. Ainsi, remplacer par exemple le nucléaire par du solaire ferait paradoxalement augmenter nos émissions puisque les panneaux photovoltaïques émettent environ 3 fois plus de CO2 que le nucléaire. D’autre part, les énergies renouvelables ont la particularité d’être des énergies intermittentes, ce qui signifie qu’elles ne produisent pas en continu ou à la demande mais seulement à certaines périodes (quand il y a du vent, et du soleil pour le cas de l’éolien ou du photovoltaïque). Cette particularité oblige les gestionnaires de réseaux électrique à créer de nouvelles infrastructures pour le stockage de l’électricité (mais aussi pour adapter le réseau à des variations plus importantes) et cela peut aussi contribuer à augmenter les émissions de CO2. Il ne faut donc pas croire que la transition vers les énergies renouvelable soit forcément la meilleure solution pour lutter contre le réchauffement climatique et limiter les émissions de gaz à effet de serre. »
      https://youmatter.world/fr/co2-kwh-electricite-france-mix-electrique/

      1. chrstianb dit :

        On peut ajouter également que les réseaux électrique européens sont maintenant tous interconnectés. Ce qui fait que lors du manque de production des sources renouvelables en France, l’énergie électrique français provient en partie du marché européen dont celui de l’Allemagne qui roule encore au charbon…

      2. kelvinator dit :

        Qui roule au charbon parce qu’ils ont interdit le nucléaire par peur de Fukushima.

        Nucléaire ou carbone? C’est un des choix difficile qui montre la complexité et la difficulté de cette transition sans voir la classe moyenne s’appauvrir et perdre ses programmes sociaux.

  2. Apocalypse dit :

    ‘pour annoncer mercredi la conclusion d’un pacte de coopération dans la lutte contre le changement climatique. …’

    Désolé pour mon cynisme ce matin (et non, je suis de très bonne humeur), MAIS je vais applaudir lorsqu’on va faire des choses concrètes contre les changements climatiques et non pas, lorsqu’on va parler de faire quelque chose. 😖

    Ca fait beaucoup trop longtemps qu’on ne fait que … PARLER. 🥱

  3. NStrider dit :

    Je vais faire une Greta de moi-même: Bla,bla,bla.
    Malheureusement je n’y crois pas. Et pourtant ces deux pays sont responsables à eux seuls de 40% de la pollution de la planète.

    1. Robert Giroux dit :

      Les pays du G20, dont le Canada fait partie
      sont responsables de 80 % des gaz à effet de serre !

      1. NStrider dit :

        Donc 18 pays du G20 soit: Afrique du Sud, Allemagne, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Corée du Sud, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Russie et laTurquie, sont responsables de 40 % des émissions polluantes!!!

      2. Robert Giroux dit :

        « C’est nous, les pays riches, qui polluons le plus.
        Et les pays qui ont le moins de ressources sont les premières victimes
        du réchauffement climatique auquel on contribue si fort .

        Actuellement, un Québécois émet 9,6 tonnes de CO2 par année.

        Au Niger — où le taux de fécondité est estimé à près de sept enfants par femme —,
        chaque Nigérien émet 0,1 tonne de CO2 par année.

  4. Guy LB dit :

    Ce n’est pas tous les jours que les nouvelles internationales
    nous offrent de quoi se réjouir. Alors, profitons-en.

    Espérons que ce début de coopération timide mènera éventuellement à des ententes et des engagements concrets et substantiels. Qui sait si ce n’est pas là le premier pas vers un nouveau monde ? On a le droit de rêver…

  5. VTS1555 dit :

    Bravo, très positif! La seule manière d’aller de l’avant.
    Merci aux deux septuagénaires!

  6. jeanfrancoiscouture dit :

    Encore Jancovici avec quelques remarques de plus. Un peu long mais pas inintéressant. Il a l’air de croire dans la technologie nucléaire chinoise.

    1. Guy LB dit :

      @ jeanfrancoiscouture : 👌 un grand merci pour cette référence.
      La discussion vaut vraiment le détour et le temps qu’il faut pour l’écouter.
      En plus, j’aime bien la coiffure de Jancovici…

      1. Haïku dit :

        Idem pour moi ! 👌

  7. Guy LB dit :

    @ Apocalypse :
    @ NStrider :

    Vous avez bien raison… et vous avez tort !

    Les ententes concrètes et les accords de coopération qui débouchent sur des changements réels commencent toutes et tous par du bla-bla-bla. C’est comme le mariage : avant de coucher ensemble, il faut d’abord se parler pour apprendre à se connaître. Et tout le monde sait que brusquer les choses ne mènera nulle part…

    1. kelvinator dit :

      C’est un des dangers de critiquer constamment, on crée le cynisme et lorsque de vrais changements arrive, on les dénigre
      Le Green New Deal n’a rien de concret, pourtant il est appuyé par Greta et autres écologistes.

      Comment peut-on critiquer comme inutile une rencontre qui n’est pas terminée? Par pur cynisme!

      1. gl000001 dit :

        Le Green New Deal est un début de quelque chose qui peut mener à mieux. C’est comme la question du premier Référendum. Nous donnez-vous le mandat de commencer à négocier quelque chose.
        C’est mieux que le statu quo ou la régression trumpienne

      2. kelvinator dit :

        C’est justement ce que je soulignait. Toutefois, ces objectifs doivent être réalisable si on ne veut pas alimenter ce cynisme traduit par l’opposition à cette annonce.

        L’objectif du GND « The main goal of the plan is to bring U.S. greenhouse gas emissions down to net-zero and meet 100% of power demand in the country through clean, renewable, and zero-emission energy sources by 2030. » ne semble pas réaliste, et ne pourra qu’alimenter le cynisme contre l’inaction gouvernementale, alors que les émissions individuelles ne cesse d’augmenter…

      3. NStrider dit :

        Je suis passé du scepticisme au cynisme en quelque part entre la COP 6 et la COP 22.

      4. kelvinator dit :

        Si l’objectif est d’influencer les gouvernement, et qu’on clame déjà que ces gouvernements sont immobiles et ne font rien, donc que les actions sont inutiles, on se tire dans le pied selon moi.

        On peut dénoncer le manque d’action sans le cynisme. C’est comme revendiquer que la classe politique adopte un plan de santé universel, et en même temps clâmer que l’establishment est immobile et qu’il ne fera jamais rien parce qu’il est l’ennemi du peuple. C’est détruire d’une main ce que l’on tente de construire de l’autres.

      5. kelvinator dit :

        Également, si on crée des attentes impossible, on ne sera que déçu, ce qui alimente le cynisme et réduit les possibilités d’avancements futurs.

      6. jcvirgil dit :

        @kelvinator

        Cynisme ou réalité ? ….Depuis les réunions du club de Rome en avril 1968 qu’ils se réunissent et publient des rapports comme , *Les Limites à la croissance en 1972, aussi connue sous le nom de « rapport Meadows », qui constitue la première étude importante mettant en exergue les dangers, pour l’environnement et donc l’humanité, de la croissance économique et démographique que connaît alors le monde.*

        On attend encore de vrais changements 53 ans plus tard…

      7. kelvinator dit :

        La réalité est qu’il n’y a pas de solutions miracles non plus.

        Le problème est aussi qu’il faut avoir consensus entre les pays, sinon nous avons quelques pays qui travaille fort, alors que les gros émetteurs comme les USA et la Chine continue à polluer. Peu de pays sont prêt à miner leur économie et baisser les programmes sociaux lorsque d’autres ne font absolument rien. Les objectifs sont alors moins ambitieux.

        C’est aussi plus facile d’accuser les gouvernements que revoir l’achat de s propriété en banlieue lorsqu’on travaille en ville. C’est difficile de faire autrement avec le prix des maisons au centre-ville, alors le voyage en voiture devient la norme et est acceptée, même si c’est très polluant. C’est un peu la même chose avec les gouvernements, les solutions ne sont pas toujours aussi facile à implanter qu’on peut croire. Comme le recours aux énergies renouvellables crée de nombreux problèmes difficile à surmonter dans les pays qui n’ont pas accès à l’hydroélectricité.

      8. kelvinator dit :

        J’ajouterai qu’une de solutions envisagé pour combattre les changements climatiques est la décroissance. Une récession permanente, qui aurait inévitablement un impact négatif sur les revenus de l’État, ses dépenses, et les programmes sociaux. Même les solutions apportés sont porteur de gros problèmes.

    2. Robert Giroux dit :

      Et pourtant, s’envoyer en l’air … – et tout le cirque que cela présuppose –
      est une excellente façon d’apprendre à se connaître un peu ! ((rires))

      Achèteriez-vous une voiture sans faire un essai routier d’abord ?

      “C’est une des superstitions de l’esprit humain d’avoir imaginé que la virginité pouvait être une vertu.”
      (Voltaire)

  8. probert dit :

    On a besoin d’y croire.

  9. Apocalypse dit :

    @Guy LB – 09:55

    Si je me trompe, tant mieux! 😊

    Entretemps, je vais garder mes applaudissements en attente de choses concrètes! 😏

  10. Haïku dit :

    « Il paraît que le réchauffement est amorcé
    et pourtant ma facture de chauffage n’arrête pas d’augmenter. »
    (JP Colpaert)

    1. Robert Giroux dit :

      Très drôle mais ça ne correspond pas vraiment à la réalité !
      Ds les faits, conséquence des changements climatiques, les frais de chauffage baissent …
      C’est le coût de l’électricité que les producteurs augmentent pour compenser !

      1. Autrement dit :

        L’énergie ne sert pas qu’à chauffer, il faudra ajouter au calcul le coût de climatisation.

  11. jcvirgil dit :

    Faut dire que même en 1458 le poète maudit Franois Villon déplorait le réchauffement climatique dans un poème où se répète le refrain :mais où sont les neiges d’antan* …

    Ça date pas d’hier 🙂

    https://www.poetica.fr/poeme-5050/francois-villon-ballade-des-dames-du-temps-jadis/

    1. gl000001 dit :

      Explication à deux sous: Lorsqu’on est jeune, la neige nous monte plus haut 😉

      1. jcvirgil dit :

        Il faut être vieux pour avoir connu les bancs de neige de Montréal qui atteignait selon certains la hauteur des poteaux de téléphone…

        Ce n’est rien cependant à côté des tempêtes qui s’abattent sur la Sibérie . L’auteur Andrei Makine raconte dans son roman *Au temps du fleuve Amour* qu’il pouvait se lever le matin et devoir pelleter pour sortir de sa maison et constater qu’il ne voyait plus que les cheminées du village qui dépassaient de la neige.

        https://www.babelio.com/livres/Makine-Au-temps-du-fleuve-Amour/8958

      2. gl000001 dit :

        C’est arrivé à Terre-Neuve il y a quelques années. Toutes les rues étaient bloquées.
        Une de mes profs au primaire nous disait qu’une fois, il ont du sortir de la maison par une fenêtre au deuxième. Elle habitait à la compagne et le vent avait monté tout un congère !!

      3. Guy LB dit :

        @ gl000001 :
        Que voilà deux sous bien dépensés ! Merci pour le rappel des jours du bon vieux temps. Évidemment, les belles images nous font aussi oublier à quel point on grelottait…

  12. chrstianb dit :

    Pour avoir une idée depuis quand les pétrolières savent que les énergies fossiles provoqueront un réchauffement du climat: 1959.
    Certaines études des scientifiques des pétrolières sont proprement ahurissantes de justesse.
    https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/detecteur-rumeurs/2021/11/09/chercheurs-compagnies-petrolieres-avaient-tot-predit
    Un extrait:
    1971
    La compagnie française Total avait elle aussi mené de telles recherches, a-t-on appris seulement en octobre dernier. Dès 1971, le magazine de la compagnie, Total Information, destiné aux dirigeants et aux employés, contenait un article intitulé « La pollution atmosphérique et le climat ». On peut y lire (citation tirée de l’étude d’octobre dernier): « Si la consommation de charbon et de pétrole continue au même rythme dans les années à venir, la concentration de dioxyde de carbone atteindra 400 parties par million autour de 2010 ». Cette prédiction s’est avérée étonnamment juste. « Cette augmentation est inquiétante (…) L’ordre estimé de magnitude est apparemment petit (de 1 à 1,5 degré Celsius) mais pourrait avoir d’importants impacts. La circulation atmosphérique pourrait être modifiée et il n’est pas impossible d’entrevoir au minimum une fonte partielle des calottes glaciaires, ce qui résulterait certainement en une hausse significative du niveau de la mer. »
    1971, calvaire…

    1. jcvirgil dit :

      @Christian b

      Les entreprises pétrolières ont adopté la même stratégie que le lobby du tabac.

      Nier tant que cela a été possible l’influence de la combustion des énergies fossiles sur le climat et s’acheter des politiciens pour empêcher le plus longtemps possible que des mesures contraignantes soient adoptées par les gouvernements.

      Il y a eu un grand reportage à l’émission Enquête de RC l’an dernier qui détaillait cette corruption gouvernementale depuis les quarante dernières années et comment les ministres de l’environnement ont été tassés par leurs propres confrères détenant des portefeuilles économiques. .

      Pour les dirigeants des grandes corporations la cupidité et le rendement passe avant tout te autre considération.
      C’est pour ça qu’il faut arrêter le lobbying et les dons des entreprises aux partis politiques.

      Tant que ça n’arrivera pas les beaux jours de la corruption des politiciens et des gouvernements va continuer.

  13. jeani dit :

    Les Etats-Unis vont probablement s’y mettre sérieusement à partir de 2024.

    2024, tiens, ça me dit quelque chose!😭

  14. Charlot dit :

    « Le pacte a été négocié par deux septuagénaires qui se connaissent depuis plus de 20 ans et qui sont sortis de la retraite pour accepter la responsabilité du dossier du changement climatique dans leur pays respectif. »

    Parfois les vieux sont encore pertinents, quoiqu’on en dise….

    1. Ceptik dit :

      À ce propos, Nikki Haley vient d’exiger qu’un test d’urine soit administré aux deux mecs!

      1. Haïku dit :

        Ceptik
        Voue êtes impayable ! 😂🤣

      2. Ceptik dit :

        Et c’est dommage!

      3. Ceptik dit :

        Mais ça se répare, vous savez.

  15. Ceptik dit :

    Même gossé en catimini, même conclu en coulisse, même utopique dans ses objectifs, même improbable dans sa mise en œuvre, ce pacte a au moins le mérite de mettre officiellement en lumière l’urgence d’agir pour ces deux pays et de les voir enfin mettre le nez dans leur caca.

  16. InfoPhile dit :

    Il faut le dire, l’option nucléaire coûte cher comparativement aux énergies renouvelables. Et la croissance de ce secteur fera monter le prix de l’uranium dont l’extraction et le raffinement ne sont pas très propres. Sans parler de l’impasse que posent les déchets radioactifs.

    Quant au nucléaire vert – via la filière du thorium -, pratiquement tout reste à faire.

    Il y a plusieurs projets en cours qui illustrent la faisabilité de grandes unités de production et même de stockage d’énergies renouvelables, propres et sécuritaires. En voici deux qui ont retenu récemment mon attention:

    Le Danemark se propose de construire un parc éolien off shore au coût de 30 milliards d’euros qui alimentera en électricité 10 millions de foyers. Il deviendra ainsi un pays exportateur puisque sa population s’élève à moins de 6 millions d’individus. En outre, en guise de stockage il produira de l’hydrogène.

    L’Australie de son côté avec son projet Australia-Asia PowerLink, au coût de 22 milliards $, produira de 17 à 20 gigawatts d’énergie solaire qu’elle stockera en grande partie dans une immense batterie d’une capacité comprise entre 36 et 42 GWh, puis acheminera au gré de la demande vers Singapour via un câble sous-marin de 5.000 km (!) au moyen de la technologie des systèmes de transport longue distance en courant continu haute tension (CCHT).

    N.B. Les récipiendaires du prix Nobel d’économie, Paul Krugman et Peter Diamond, défendent le Green New Deal et son financement tel que le propose Alexandria Ocasio-Cortez. Celle-ci ambitionne à ce que la production d’électricité de son pays fonctionne à 100 % sur les énergies renouvelables d’ici 2035 (et non pas 2030).

    P.S. « Selon un rapport de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, relayé par Le Devoir, plus de la moitié de la production d’énergie renouvelable était moins chère que tout autre carburant fossile en 2019, y compris le moins cher d’entre eux : le charbon. »

    https://www.lapresse.ca/affaires/techno/2021-02-05/ile-artificielle/le-danemark-avance-dans-son-megaprojet-energetique-en-mer-du-nord.php

    https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/solaire-megaprojet-australien-pour-alimenter-une-partie-de-lasie-en-energie-verte

  17. citoyen dit :

    too little too late et la gestion n’existe pas.

  18. citoyen dit :

    cela serait vraiment plus facile de mettre le travail dans le climat que de laisser la démocratie procrastiner dans le sénat.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :