Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

C’est l’histoire d’un père qui écrit à une responsable d’une commission scolaire du Kansas pour l’informer qu’il trouve offensant le language employé dans le roman The Hate U Give, qui porte sur les conséquences du meurtre d’un adolescent noir par un policier blanc. Dans sa communication, le père soumet en outre une liste de livres dont il met en doute le contenu. La réaction du responsable?

Dans un courriel aux directeurs et bibliothécaires des écoles de la commission scolaire de Goddard, la responsable annonce que 29 livres ne seront plus en circulation jusqu’à nouvel ordre.

« À l’heure actuelle, le district n’est pas en mesure de savoir si les livres contenus dans cette liste répondent ou non à nos objectifs éducatifs» , a écrit Julie Cannizzo dans le courriel. « De plus, nous avons besoin de mieux comprendre les processus utilisés pour sélectionner les livres pour nos bibliothèques scolaires. Pour ces raisons, nous vous prions de n’autoriser aucun de ces livres à être emprunté pendant que nous sommes en train de rassembler plus d’informations. Si un livre de cette liste est actuellement emprunté, veuillez ne pas permettre qu’il soit emprunté à nouveau une fois qu’il aura été rendu. »

Outre The Hate U Give, la liste des livres mis à l’index de façon au moins temporaire inclut The Handmaid’s Tale, roman de Margaret Atwood, The Bluest Eye, roman de Toni Morrison, Fences, pièce de théâtre d’August Wilson et They Called Themselves The K.K.K., regard historique sur les origines du groupe suprémaciste blanc aux États-Unis.

L’initiative de cette commission scolaire du Kansas s’ajoute à d’autres aux États-Unis qui interdisent aux enseignants d’utiliser certains mots ou concepts dans leurs leçons, tels racisme systémique ou multiculturalisme, ou qui visent à remettre en question la place de certains livres traitant de racisme ou d’homosexualité dans les bibliothèques scolaires.

(Photo KMUW)

44 réflexions sur “Bannira-t-on ces livres au Kansas ?

  1. gl000001 dit :

    Libâââârté !!!!

  2. steelgun dit :

    Des talibans occidentaux.

    1. Benton Fraser dit :

      J’ajouterais que les talibans ont vraiment gagnés la guerre avec les États-Unis, ils ont envahi une bonne partie du sud des États-Unis!

      1. Haïku dit :

        Touché ! 👌👌

  3. Haïku dit :

    Non mais…?!?! 😱
    ——-
    Souvenirs de « Fahrenheit 451″(Ray Bradbury)

    1. danielm dit :

       » Si vous ne voulez pas qu’un homme se pose des problèmes d’ordre politique, ne lui donnez pas deux solutions à choisir ; ne lui en donnez qu’une. Mieux, ne lui en donnez pas du tout. Qu’il oublie jusqu’à l’existence de la guerre. Si le gouvernement est inefficace, tyrannique, vous écrase d’impôts, peu importe tant que les gens n’en savent rien. La paix, Montag » – cité de Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

      1. Haïku dit :

        danielm
        Excellent extrait !!

  4. Math dit :

    Fichu cancel culture hen!

    1. Achalante dit :

      Encore une fois, ils accusent les autres de ce qu’ils font. La supposée « culture du banissement » est d’imposer des conséquences à des actes offensants (incluant discours, blogues, etc.), alors qu’eux, ils font carrément dans la censure.

      Mais bon. L’hypocrisie est une « qualité », chez les Républicains…

  5. MarcB dit :

    Comme la responsable « n’est pas en mesure de savoir si les livres contenus dans cette liste répondent ou non à nos objectifs éducatifs », on pourrrait alonger la liste en ajoutant ces livres:
    * La bible. Dieu noie l’humanité, sauf Noé et sa famille. Il y a dscription de tortures (Jésus sur la croix)
    * The Art of Deal par Donald.
    * La collection de Ayn Rand.
    * etc…

    1. Madalton dit :

      Vous m’avez devancé. Selon la Bible, Dieu a tué 10 M de personnes et le Disble…7.

  6. Peter Allsaints dit :

    J’adore lorsque des gens aux USA veulent interdire des livres. Je prends en note les titres et je les ajoute à ma liste de livre à lire. Avec Noël qui s’en vient, je sais quoi demander 😉

    1. Haïku dit :

      Très bonne idée ! 😂👍

  7. marylap dit :

    En tant que bibliotechnicienne, je désespère des fois. Retirer un livre parce que des parents trouve que le sujet rends les enfants inconfortables est d’un ridicule. Pourquoi j’ai l’impression que les parents qui veulent bannir les livre sur le racisme n’aurait aucun problème à ce que la bibliothèque ait un exemplaire de Mein Kampf?

    1. Achalante dit :

      Parce qu’il n’y a que ce que *eux* trouvent offensant qui est important. Quand c’est d’autres qui en souffrent, c’est correct. Surtout quand « l’autre » a une autre couleur de peau, ou un accent…

  8. Ceptik dit :

    Selon un proverbe africain des plus éclairés, « tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse ne peuvent que chanter la gloire du chasseur ». Or de nombreux « lions » en sont venus à écrire, à dire et à chanter de merveilleuses histoires qu’aujourd’hui d’obscurantistes « chasseurs », imbus d’honteuses glorioles, se démènent à occulter.

    1. Haïku dit :

      👌👍 !!!

  9. jeani dit :

    The handmaids’s tale, n’est-ce pas la réalité de bien des États aux Etats-Desunis?

    On ne veut pas voir la réalité en face?

    1. Achalante dit :

      Ah, mais c’est un livre utopique pour eux; pas dystopique! (Quoi que j’ai lu que certains se plaignaient que les chefs de Gilead étaient dépeints comme des méchants — je paraphrase, évidemment.)

  10. Labinne2 dit :

    Ce qui me fascine le plus est cette tolérance a géométrie variable de certains bon pensants (de droite ou de gauche) qui veulent interdire ce qui ne fait pas leurs affaire tout en se vautrant de la fameuse libarté d’expression. Certains bon pensants crient et déchirent leur chemises dès que quelqu’un se fait couper de Facebook ou Twitter pour non-respect des conventions desdites compagnies et du même souffle veulent mettre au rancart des livres, qui, selon eux, les blessent dans leurs convictions. C’est la même chose avec les bons pensants qui veulent retirer les livres de Tintin ou Astérix car ces livres (qui ont été écrit dans un contexte et un époque différente) pourraient heurter certains groupe.

    Cela est vraiment fascinant, intéressant, intriguant, épeurant…

    1. Robert Giroux dit :

      Sérieux ! Tintin au Congo ,,, Tintin en Amérique …
      À la limite, je peux comprendre mais Astérix … Vraiment ??

      On devrait aussi interdire les cartoons de Bug Bunny …
      Ils donnent une mauvaise image des  » Guns Lovers  » en les faisant passer pour des idiots!!

  11. fylouz29 dit :

    Bon, ben j’ai ma liste de prochains livres à acheter. Merci CS Goddard !

  12. anizev dit :

    Si chaque parent commence à fournir une liste de livres qu’ils trouvent offensant ou qui les mettent mal à l’aise, il ne restera plus rien dans les bibliothèques.
    Une gang d’illettrés.
    Si parent est mal à l’aise avec la science car cela va à l’encontre de ses croyances religieuses, vont-ils enlever les cours de sciences ?
    Une gang de sans génie.
    Mais regarder des films avec quelqu’un qui se fait tuer aux 30 secondes, ça c’est correct.
    Les imbéciles ont pris le pouvoir.

  13. lanaudoise dit :

    Ce livre, The Hate U give a donné un très beau film. Je le reverrais volontiers, et le recommande.

  14. lanaudoise dit :

    Après quoi, on nous rabat le oreilles avec la cancel culture. Alors que celle dont il est question ici agit depuis bien plus longtemps.

  15. _renaud dit :

    Le danger du cancel culture. Ça va des deux côtés. C’était facile à voir venir.

  16. Robert Giroux dit :

    Ils ont oublié de bannir les aventures de Tom Sawyer, Huckleberry Finn (Mark Twain)
    et, plus près de notre époque … Harry Potter !

    1. lanaudoise dit :

      Ah oui? Pourtant, il y a des lustres, ceux-ci étaient bel et bien sur leur liste. Le Tea Party voulait rayer Mark Twain de la culture américaine. Rien de moins.

    2. kelvinator dit :

      Haha, vouloir interdire Harry Potter parce que cela enseignait la sorcellerie aux enfants…
      La « sorcellerie », en 2021!!
      D’un autre côté, les croyances aux cultes sataniques sont encore très populaire…

  17. jaylowblow dit :

    Il suffit qu’on gros taré Trumpeux à barbichette et casquette débarque de son F-250 pendant quelques minutes pour écrire un email à une école pour que la commission scolaire au grand complet interdise tous les livres qui offensent le dit taré. Et pourquoi ça? Parce que la commission scolaire n’attendait que ça pour le faire. Ça ne lui prenait qu’une excuse pour retirer ces livres qui osent parler de racisme. On veut pouvoir détester les colorés sans se le faire reprocher et se sentir coupable. On dort mieux la nuit.

    Le gars a probablement reçu une réponse du genre « Merci de porter ce problème à notre attention, nous nous en occupons sur le champ ». Par contre, aller leur dire que la Bible ou des livres qui parle de créationnisme, du droit de porter des armes ou de la grandeur de Donald Trump vous offensent et ils vont vous envoyer paître à grands coups de pieds dans le derrière.

  18. jcvirgil dit :

    Ça nous ramène à l’époque lointaine où l’Eglise catholique tenait au Quebec , une liste des livres à l’index qui en plus d’être interdits dans les écoles de la CECM et autres dirigées par le clergé, voyait leurs lecteurs condamnés à rien de moins que l’enfer s’ils mourraient en état de péché mortel suite à une de ces lectures …

    C’est une curieuse évolution qui nous ramène en 2021 aux niaiseries religieuses et sociales qu’on croyait disparues depuis fort longtemps.

    1. kelvinator dit :

      Pas seulement l’église, mais aussi les rois de France, qui interdirent notamment l’encyclopédie de Diderot pour défier la monarchie absolue :

      « On a publié ces jours-ci un arrêt du Conseil d’État qui porte que le Roi s’étant fait rendre compte de l’ouvrage intitulé Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts & des Métiers, par une Société de gens de Lettres, Sa Majesté a reconnu que dans les deux premiers volumes de cet ouvrage, qui sont imprimés, on a affecté d’insérer plusieurs maximes tendant à détruire l’autorité Royale, à établir l’esprit d’indépendance, et, sous des termes obscurs et équivoques, à élever les fondements de l’erreur, de la corruption des mœurs, de l’irréligion et de l’incrédulité ; »

      Les attaques du clergé sont cependant plus aggressives :
      « La thèse, soutenue à Paris par l’abbé de Prades, n’a point échappé à l’attention du Saint-Père.
      Après l’avoir fait examiner par des cardinaux et des théologiens, Sa Sainteté l’a condamnée […] comme contenant des propositions respectivement fausses, offensives des oreilles pieuses, malsonnantes, téméraires, erronées, blasphématoires, impies, hérétiques et tendant à favoriser le déisme et le matérialisme. »

      https://www.retronews.fr/education/echo-de-presse/2018/06/15/1752-interdiction-de-lencyclopedie-de-diderot-et-dalembert

      En 2021, wikipedia est censuré dans plusieurs pays. Le GOP suit la voie des régimes totalitaires du monde.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Censorship_of_Wikipedia

  19. Mario Dupuis dit :

    Serait-ce « La Grande Noirceur » 2.0? En tout cas ce n’est pas rassusrant du tout.

  20. Pierre S. dit :

    ———————-

    Bannir des livres ???

    De toute façon la réalité dépasse les fictions les plus pessimistes à propos de cette Amérique psychotique.

  21. probert dit :

    Les politiciens ont le droit de dire tous les mensonges qu’ils veulent. Ils ont le droit de menacer leurs adversaires, et même leur collèques de parti qui ne pensent pas comme eux. Les citoyens américains sont assez responsables, selon la constitution, pour avoir des armes à feux. Dans certains états, ils ont le droit d’utiliser leur arme même s’ils peuvent éviter une menace (stand your ground). Mais ils ne faut pas qu’ils aient la liberté de choisir leur lecture, et de juger eux même de ce qu’ils viennent de lire!

  22. marie4poches4 dit :

    En Virginie, on parle de les brûler…

    School board members in Virginia are literally recommending that we burn books

    The board voted 6-o to order the removal. Berkeley District representative Erin
    Grampp was not in attendance for the vote on that issue.

    Two board members, Courtland representative Rabih Abuismail and Livingston
    representative Kirk Twigg, said they would like to see the removed books
    burned.

    « I think we should throw those books in a fire, » Abuismail said, and Twigg said
    he wants to « see the books before we burn them so we can identify within our
    community that we are eradicating this bad stuff. »

    https://twitter.com/AaronBlake/status/1458479560228577282?s=20

  23. gigido66 dit :

    Je me demande si il y a des ados dans ce pays?
    Le propre de l’adolescence, c’est de transgresser l’interdit, alors il me semble qu’interdire ces lectures porterait davantage les plus allumés et les plus sains adolescents à se procurer illicitement ces lectures interdites. C’est ce que nous faisions à leur âge…
    Faut croire que l’ado « américain » des états républicains, c’est un enfant déjà bien enrégimenté…quand même bizarre ce comportement d’obéir aveuglément. Ils sont anormaux…

  24. gamacheg dit :

    On s’en vient comme cela au Québec. Racisme systémique et multiculturalisme sont déjà des sujets tabous, la censure des ouvrages littéraires n’est pas loin.

    1. Linda Hart dit :

      Mais les wokes canadiens quant à eux ne se contentent pas de censurer, ils brûlent ! Vous en pensez quoi ?
      https://www.ojim.fr/autodafes-au-canada-le-wokisme-fait-detruire-5000-livres/

  25. sousmarin dit :

    Messieurs les « républicains », lâchez-vous, brûlez ces livres impies !
    Rendez-vous compte, certains d’entre eux remettent même l’existence de Dieu en question, prônent le mélange des races, acceptent l’avortement en « libre-service » et encourage, suprême déchéance, le multiculturalisme.
    Et lorsque l’histoire ne colle pas avec vos théories, vous réécrivez l’histoire…bienvenue, camarades, sur la voie « très peu » glorieuse du national populisme.

    1. Linda Hart dit :

      Il est intéressant de constater que l’extrême droite américaine ne soit pas encore rendue à l’autodafé, bien qu’elle s’y soit souvent adonnée dans un passé pas si lointain. Par contre, au Canada, les wokes et autres tenants d’une gauche dont l’extrémisme est sans aucune limite, ne se gênent pas pour le pratiquer et votre propos peut tout à fait leur être appliqué. En fait, existe-t-il une quelconque différence entre les ultra-conservateurs et les fanatiques d’extrême gauche … peut-être les sujets qui excitent leur violence peuvent-ils être différents, mais leur mentalité de curés de la pensée unique, leur dogmatisme infantile et l’extrémisme parfaitement cinglé et dangereux de leurs méthodes sont tout à fait identiques.
      https://www.ojim.fr/autodafes-au-canada-le-wokisme-fait-detruire-5000-livres/

      1. Haïku dit :

        Linda Hart
        Effectivement, cette histoire est tout à fait ahurissante !

  26. Bang! dit :

    KKK version 2021

Répondre à kelvinator Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :