Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Fidèle au thème de cette troisième et dernière campagne de financement de ce blogue en 2021, « Haïku », un de nos commentateurs les plus assidus et appréciés, nous propose un souvenir de spectacle concernant une véritable bête de scène que j’ai eu le plaisir de revoir il n’y a pas trop longtemps au Madison Square Garden en compagnie de Sting. Comme son récit est bref, je me suis permis d’y ajouter une vidéo appropriée. Mais je donne d’abord la parole à notre commentateur :

« En 1993, ma femme, notre fils de 8 ans et moi avons conduit quasiment trois heures pour assister à un spectacle de Peter Gabriel au Forum de Montréal. Nous étions assis en haut dans la dernière rangée, mais je me suis dit que cela valait quand même la peine, étant un si grand fan.

« Après seulement quatre ou cinq morceaux, mon fils nous a demandé « On peut y aller maintenant ? ». Inutile de dire que nous l’avons convaincu de rester jusqu’à la fin. Plus tard, Gabriel a commencé à jouer sa chanson phare Solsbury Hill. Le rythme était contagieux et le public tapait le beat à tout rompre. Juste derrière nous, dans la section des places debout, un type avec un plâtre au bras frappait bruyamment le rythme sur le dévidoir en bois derrière nous. Il s’emportait de plus en plus. À tel point qu’il a commencé à renverser sa bière sur ma tête. Aïe !!!! Ouff !!! 😂

« Mais tout de même, ce fût un concert exceptionnel !! »

Cette interprétation de Solsbury Hill n’est pas celle que Gabriel a livrée au Forum en 1993, mais elle n’est pas piquée des vers :

Merci donc à Haïku pour ce souvenir d’un spectacle que j’avais eu le plaisir de voir en répétition au Spectrum. Merci aussi à tous ceux et celles qui ont déjà contribué à cette campagne de financement, ainsi qu’aux autres qui s’exécuteront d’ici la fin de la soirée!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Tim Mosenfeld)

45 réflexions sur “Une douche de bière avec Peter Gabriel

  1. Réal Tremblay dit :

    À propos de Peter Gagriel que j’ai adoré à la folie, mon frère Régis qui était journaliste au quotidien Le Soleil à cette époque avait une entrevue programmée avec Gabriel. Il m’a téléphoné à Chicoutimi pour savoir si j’étais intéressé de le rencontrer brièvement avant l’entrevue en sachant le grand amour que j’avais pour Genesis et Gabriel par la suite.
    Je ne me rappelle pas la raison que j’ai donnée mais j’étais trop gêné de me retrouver devant mon idole de jeunesse et qui l’est encore d’ailleurs.
    Quel con j’ai été.

    1. xnicden dit :

      Erreur de jeunesse peut être, mais il y en a des pires. 🙂

  2. Paul Gr dit :

    Je ne crois pas me tromper. Ce vidéo est tiré du Secret Word live tour dont la mise en scène était assurée par nul autre que Robert Lepage ( https://petergabriel.com/focus/robert-lepage-makes-dreams-come-down-to-earth/ ). Étant de la région de Québec, vous m’excuserez pour ce brin de chauvinisme.

    J’ai également vu ce spectacle mémorable au « vieux » Colisée.

    Par ailleurs, il va sans dire, mais encore mieux en le disant, que j’ai fait ma contribution.

    P.s.: est-ce que je me trompe ou les RINO sont malgré tout tout aussi sympathiques que les Manchin DINO?

    1. Paul Gr dit :

      J’espère que tout le monde sur ce blogue comprendra l’ironie de mon post-scriptum.

    2. colargol dit :

      désolé de vous contredire mais le video c’est de la tournée « growing up tour » du début des années 2000… La façon simple de deviner c’est la scene circulaire central et la version « chauve » de peter gabriel 🙂

  3. monsieur8 dit :

    Quelle toune !!

    Merci Haïku !

  4. Benton Fraser dit :

    Au printemps 1991, moi et 3 de mes amis, à peine dans le milieu de la vingtaine, avions réservés 4 billets pour le spectacle de la tournée Union du groupe Yes au colisée de Québec
    .
    On a traversé le parc ensemble, arrivé à la billetterie pour récupérer nos billets, petite surprise, trois billets en continue sur la même rangée et un quatrième billets 5 rangées plus haut.
    Pas grave, je me sacrifie pour prendre le quatrième billet. Bizarrement, je me suis retrouvé seul entouré de sièges vides, autant à gauche, à droite, la rangée d’avant et celle d’en arrière avant que le show commence. il y avait mes trois chums qui me regardaient morts de rires me voir isolé comme un pestiféré!
    Mais dès le début du show, voilà qu’une trentaine de gars arrivent autour de moi pour prendre possession des sièges. Tous des types entre 45-50 ans, cheveux longs, vestes de cuir, à l’allure motards/hippies restés dans le début des années 70. Encore une fois, mes chums étaient morts de rire, moi avec mon kit pastel du début des années 90 entouré de hippies vêtus de cuir noir.
    À peine sont-ils arrivés, que les joints commences à circuler autour de moi. (Bien élevé, je les aidaient qu’à les faire circuler!) Assez vite, il devait bien y avoir 30 joints qui circulaient entre les trente types! (Et mes chums encore morts de rires à chaque fois qu’ils se retournaient pour me regarder. Mais à un moment donné, je crois qu’ils m’ont perdus dans la boucane!)

    Ce fut malgré tout un bon spectacle.

    À la fin du spectacle, comme à l’habitude, les gens demandèrent un rappel… sauf que manifestement, Yes ne voulait pas faire de rappel! Les gens criaient de plus en plus fort, toujours pas de rappel. Les lumières s’allument et voilà que l’on commence a démonter l’énorme scène. On restaient tous sur place a crier pendant le démontage. Cela a duré pratiquement une demi-heure quand finalement le groupe n’a pas eu le choix de revenir faire une « tune » pour éviter l’émeute.
    Ils n’ont fait qu’une « tune », sur un « stage » a moitié démonté, toutes les lumières du colisée allumées!

    Le lendemain dans le Journal de Québec, un membre du groupe affirma qu’ils se sont réunit que pour faire du « cash » avec les spectacles.

    Ceci expliquant cela…. mais cela reste de bonnes « tunes »!!!

    1. Robert Giroux dit :

      Ça me rappelle un spectacle d’Emerson, Lake and Palmer au Colisée de Québec
      au début des années 70s où les spectateurs avaient demandé *Lucky Man* toute la soirée… en vain!

      Au 3e rappel… la foule a explosé quand le band a commencé à jouer la toune en question…
      Foule en délire… jusqu’au moment où Keith Emerson a cessé de jouer
      et a quitté la scène… sans jouer la partie finale de synthétiseurs que tout le monde voulait entendre…((rires))

      Ça a eu l’effet d’une vraie douche froide / coïtus interruptus !

      Mais le plus drôle de cette histoire est qu’au moment où on sortait du Colisée,
      la station de radio CFLS de Lévis a commencé à diffuser *Lucky Man*
      et tout le monde a baissé les vitres de leur voiture et *crinqué* le son de leur radio!!

  5. _cameleon_ dit :

    Et pour les nostalgiques, qui comme moi, préfèrent la version originale, qui rappelle tant de souvenirs.

    Peter Gabriel – Solsbury Hill
    https://www.youtube.com/watch?v=_OO2PuGz-H8

    Bien que cette version est, en effet, pas piquées par les verts’ 😉

  6. jeanfrancoiscouture dit :

    «Quelle toune» en effet. Merci Haïku. Et tout ça m’a ramené un bien beau souvenir d’un show que ma blonde et moi étions allés voir en 2019 au St-Denis, à Montréal. le SLAVA’S SNOW SHOW.

    Nous étions dans les premières rangées côté cour et juste devant nous, un sympathique quatuor: un jeune couple avec deux enfants: une jeune fille d’une dizaine d’années et un petit garçon de cinq ou six ans.
    Comme d’habitude, Slava et son équipe nous ont fait tout un «show» (que je recommande à tous ici sur ce blogue.) Au moment de l’envoi des fameux ballons dans la salle, je me suis mis en capter pour les rediriger vers le petit garçon juste devant moi pour qu’il puisse lui aussi s’amuser à les faire flotter. Rien de bien spécial là-dedans, juste faire plaisir à un jeune dont les petits bras étaient si loin des ballons. Ça les ajoutait à ceux que papa et maman réussissaient à détourner.
    C’est au moment de quitter, à la fin du show que j’ai été surpris. Le petit garçon, debout sur son siège, s’est retourné et comme pour me remercier, m’a enlacé et serré dans ses bras. J’avoue que j’ai été ému. Ça ne m’était jamais arrivé dans un événement public et encore moins avec des étrangers. J’ai été encore plus surpris quand sa mère m’a dit que ça, c’était spécial car ça n’était pas le genre du petit de faire un câlin à un étranger.
    Le petit sacripant m’a vraiment fait passer un joli petit moment même si ça n’a duré que quelques secondes. C’était un ajout à la magie de Slava.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      Une partie du Slava’s Snow Show que je n’ai jamais oubliée. À partir de 1:14

  7. NStrider dit :

    HS Parlant de spectacle
    La fossoyeuse des projets d’infrastructure en prend pour son rhume
    *** https://twitter.com/chelseathepope/status/1453147821587111937?s=21

    1. Jean Létourneau dit :

      « The only one who not alowed to know what they stand for is me ».

      Comme le disent les Amères-loques : « It makes my day! »

      La fossoyeuse du cimetière d’images fait aussi parti de la familles des arachnides, plus précisément la synema globosum (thomise Napoléon ou araignée-crabe), petite araignée de la Méditerranée qui ne tisse pas de toile mais surprend sa proie comme un chat pourrait le faire:

      https://nsm09.casimages.com/img/2021/10/24//21102402230614553317634818.jpg

  8. loup2 dit :

    2 avril 1976
    Polyvalente du Cap-de-la-Madeleine, départ en autobus scolaire vers le Forum avec plus de 40 joyeux lurons, encore adolescent,
    qui se gèle la face en montant…
    Spectacle de Genesis.

    Le disque « The lamb lies down on broadway » est pas encore
    disponible ici. Je crois me souvenir…

    Début du spectacle: Après 5 minutes de la première pièce je donne un coup de coude à mon ami; «C’est qui ce groupe? Il ne devait pas y avoir de première partie il me semble.»
    Il répond « Je crois que c’est Genesis»
    Gabriel en jeans et veste de cuir, alors que j’étais habitué de le voir en photo déguisé avec des ailes, un cube sur la tête etc etc.
    J’ai encore mon billet payé 6 piastres et demi taxe incluse.

    Fly on a windshield.

    1. Benton Fraser dit :

      Le groupe québécois Musical Box reprenne depuis presque que 30 ans (!!!) trois des spectacles de Genesis des années 70-77 donc j’ai été voir chaque spectacle de 2 à 4 fois. Ils ont pratiquement tous les équipements de musiques et les effets spéciaux utilisés à l’époque.
      Selon certains membres de Genesis, Musical Box joue mieux qu’eux à l’époque. Remarquez qu’un groupe reprenne sur 30 ans les mêmes pièces qu’ils ont jouées sur 5-6 ans, ils ont plus d’expérience que le groupe original!!!

      P.S.: J’avoue que Genesis est mon groupe fétiche….

    2. Dan Lebrun dit :

      @Loup2
      Le 2 avril 1976 c’était la tournée A Trick of the Tail qui passait au Forum de Montréal, sans Peter Gabriel.
      La tournée The Lamb Lies Down on Broadway s’est arrêtée à Montréal le 15 décembre 1974. Je me rappelle très bien d’avoir assisté aux deux spectacles, en plus d’avoir écouté la tournée Selling England by the Pound en direct à la radio de CHOM-FM en novembre 1973 diffusée du Centre sportif de l’université de Montréal

      1. loup2 dit :

        Ah oui ? Je me suis trompé dans les dates alors car je n’ai pas vu A trick of the tail mais bien The lamb avec le cône fluorescent pour In the cage, le costume *balloune* pour *slipperman*

    3. Dan Lebrun dit :

      Il y a surement une date sur ce billet, Peter Gabriel avait quitté le groupe lors la tournée A Trick of the Tale

      1. loup2 dit :

        J’ai seulement le bout avec le prix et le # de section et siège.
        Je sais très bien que la tournée de The lamb est la dernière de Gabriel avec Genesis
        La date du 2 avril 76 est écrite à l’endos au stylo. A trick of the tail ben j’ai jamais aimé. J’ai décroché de Genesis avec le départ de Gabriel.

  9. xnicden dit :

    Merci Haïku!

    Plus tôt aujourd’hui M. Hétu nous invitait à partager nos souvenirs de spectacle « en tous genres et en tous lieux » et cela m’a bien fait sourire. J’ai deux anecdotes en lien avec le « en tous genres » qui remontent à 2019.

    La première a trait au spectacle de Fête nationale à Laval auquel mes fils m’avaient accompagnée. Un moment donné celui de 19 ans s’éclipse en disant qu’il allait plus près de la scène; la prestation d’un artiste qu’il aimait bien s’annonçait et il voulait être au coeur de l’action….Cela a pris près de deux heures avant qu’il ne réapparaisse en me vantant alors le talent de … Marie-Mai. Venant d’un fan fini de heavy métal comme lui, ayoye! Pendant le trajet du retour nous avons eu une conversation des plus agréable sur les différents styles de musique. Un moment de rapprochement que seul l’art peut rendre possible je crois.

    Ce même été, autre spectacle en plein air auquel j’ai assisté mais seule. Il s’agissait d’une artiste de la relève. J’étais assise derrière un père accompagnant sa jeune fille d’une douzaine d’années. Il sautait aux yeux que le père voulait faire plaisir à sa fille mais qu’il ne connaissait aucunement l’artiste. Entre ses chansons, cette dernière parlait de l’acceptation de la diversité de genre…Lorsque l’artiste a dit « une femme peut avoir un pénis » on a vu clairement le père passer de la surprise à la stupéfaction pendant une fraction de seconde. Il s’est toutefois repris rapidement…De temps à autres il glissait un remarque à sa fille en souriant… J’aime croire que ce spectacle a été l’occasion d’un rapprochement entre le père et la fille. 🙂

  10. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    Richard Hétu@richardhetu
    Joe Manchin semble être en train d’enterrer un par un tous les engagements les plus populaires de Joe Biden et du Parti démocrate.

    Le plan de réconciliation va sans doute passer, mais bien loin des 3.5 trillon dont on parlait.

    Je lisais des commentaires sous une vidéo de ‘The Young Turks’ et même les partisans démocrates en veulent aux démocrates, c’est tout dire. On ne se tire pas une balle dans le pied, mais bien une dans la tête. 😭

    Joe Biden n’avait tout simplement pas le caractère, la combativité pour la présidence. Peut-être qu’il l’avait lorsque plus jeune, mais ce n’est plus le cas; de plus, j’ajouterais qu’il est grand temps que Nancy Pelosi laisse la place à quelqu’un d’autre qui voudra se battre pour le plus grand bien de Monsieur et Madame tout le Monde, ce qui n’est pas le cas. 😴

    La capitulation devant Joe Manchin et Kyrsten Sinema sera complète.

  11. Stellaire11 dit :

    Mon spectacle favori reste toujours celui de J.J. Cale, lors d’un des rares shows qu’il a donné à Montréal au Métropolis. Une salle conquise de fans, une prestation impeccable, une réinterprétation jazzee de ses tounes, du bonheur pur pour les oreilles.

    Hélas il ne reviendra plus 😢 after midnight

    Call me the breeze 🌬

    1. Robert Giroux dit :

      J’ai vu J.J. Cale à Montréal aussi mais ce n’était pas au Métropolis !

      Il avait joué tout son spectacle en se tenant quasiment ds les coulisses !

      Ce gars-là n’aimait pas vraiment se donner en spectacle sous les projecteurs …((rires))

  12. Apocalypse dit :

    Suite à mon post de 22:39

    Simon Castonguay@Weirdostein

    Replying to @richardhetu
    Quel système dysfonctionnel. Big Oil peut dépenser qq $ sur une ou deux personnes et s’assurer de tuer un plan qui profiterait à 330M de personnes.

    Inconcevable dans une société développée. J’en reviendrai jamais.

    *******

    M. Castonguay, nous sommes au moins deux(2)! 😭😭

    Comment diable quelqu’un a-t-il pu croire que des politicien(ne)s acceptant n’importe quel montant d’argent était une bonne idée?

  13. Apocalypse dit :

    @loup2 – 21:30

    Genesis – The lamb lies down on broadway: un chef d’oeuvre! 😍

    Je ne sais pas si vous avez déjà écouté cette pièce illustrée, je vous passe le lien au cas où cela vous intéresse:

    *https://www.youtube.com/watch?v=JszTrQdL314&ab_channel=NathanielBarlam

    The Lamb Lies Down on Broadway Illustrated – Complete

    1. loup2 dit :

      Réplique amicale.
      J’ai déjà vu ce vidéo.
      Autant que possible j’aime mieux *rien voir*, que les images ne détournent pas mon attention au détriment de la musique. 😉

      PS. Comme je termine mon message c’est fly on a winshield qui commence sur votre lien !
      Le son est super bon. Pas besoin d’image.

    2. Benton Fraser dit :

      Il y a cette vidéo où ils ont intégré des scènes du film Dracula de Coppola à la pièce « The Lamia » de cet album et bizarrement, les images s’intègre très bien aux paroles de la chanson!!!

      1. Benton Fraser dit :

        Oups…. la vidéo

  14. jeanfrancoiscouture dit :

    @Apocaly «Joe Biden n’avait tout simplement pas le caractère, la combativité pour la présidence. (….) La capitulation devant Joe Manchin et Kyrsten Sinema sera complète.»

    Ces deux-là ont en main des cartes maitresses: être tous les deux indispensables à la constitution d’une majorité démocrate et rien ni personne ne peut leur faire entendre raison. On aura beau interdire à la marée de monter et descendre en lui expliquant que cela nuit aux riverains, la marée va continuer à faire ce qu’elle fait depuis des millénaires. On ne «capitule» pas devant la marée, on la subit. Et c’est pareil avec ces deux «boqués» qui savent que le pouvoir ne peut leur être arraché, qu’il n’y aura pas de conséquences, que rien ne leur sera enlevé en cas de sabotage des plans de Joe Biden. Alors leur vote n’ira que dans le sens voulu par leurs bailleurs.

    Alors, comment Joe Biden aurait-il pu gagner ce bras de fer? Probablement seulement en les rencontrant en tête à tête derrière des portes closes, sans témoin, et en leur promettant vraiment «un chien de sa chienne» s’il -elle- ne cédaient pas. Bref, en se comportant comme un bully en appliquant la théorie du « »speak softly and carry a big stick; you will go far. » de Theodore Roosevelt. Mais de nos jours, cela est-il encore possible surtout si on ne s’appelle pas Donald Trump?

  15. Apocalypse dit :

    @jeanfrancoiscouture – 23:11

    Petit rappel: Joe Biden est LE président des Etats-Unis!

    Ultimement, c’est LUI le responsable.

    Comme je disais, des partisans démocrates ne sont pas contents et des excuses ne vont rien arranger.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Apocalypse: Vrai que c’est lui le responsable mais, comme avait dit la ministre Georgina Dufoix dans l’affaire du sang contaminé:
      «Je me sens profondément responsable ; pour autant, je ne me sens pas coupable…»

      Le «coupable» ce serait plutôt le système dysfonctionnel de démocratie qui permet à deux «têtes de cochon» qui «boquent» de mettre à mal un président élu par une majorité substantielle d’électeurs. C’est à hurler de rage.

  16. treblig dit :

    En, je sais plus quelle année mais j’avais pas l’âge légal d’entrer dans un débit de boisson. La table d’une douzaine de pieds à l’entrée dans le sous-sol de l’Hôtel Nelson dans le vieux Montréal proposait des tonnes de joints de marihuana et autres douceurs du même acabit pour un ‘show de Plume Latraverse. Et la police, bienveillante, regardais ailleurs.

    Alors le fameux,

    « Pis ceux qui sont en tabarnaque, viendrez nous voir à l’entracte, on est bien ouvert à vos commentaires si vous payez le cognac « , je l’ai entendue avant tout le monde. Ou, du moins, un peu en même temps que tout le monde.

    J’ai reconnu, beaucoup plus tard dans une émission télé, un des frères Dubois qui a témoigné dans l’enquête de la SICO comme un distributeur de mari au Nelson ce soir lá.

    Rien de glorieux. Si on compare aux autres témoignages . Tout juste drôle.

  17. Haïku dit :

    @R. Hétu
    @Réal Tremblay
    @Paul Gr
    @monsieur8
    @cameleon
    @jeanfrancoiscouture
    @loup2
    @xnicden
    @À tous…..
    ——–
    En complément:
    « Come Talk To Me »/Peter Gabriel/Robert Lepage/François Girard….
    *https://youtu.be/JRLjpXLEp1A

    1. loup2 dit :

      C’est le bassiste qui est sur l’album phare *Jaune* de Jean-Pierre Ferland.
      Oui oui . Faites vos recherches sur Tony Levin. Impossible de faire la liste exhaustive ici.
      Lennon, Crimson, Pink Floyd et même Kevin Parent et beaucoup+

      1. Haïku dit :

        @loup2
        RE: »Impossible de faire la liste exhaustive ici. »
        Ajout amical:
        Tony a été dirigé par nul autre que Stravinsky, lorsqu’il était dans le ‘Rochester Philharmonic Orchestra’.
        Ouff !! Comme vous dites, toute un feuille de route !

  18. kintouai dit :

    Contribution faite.

    Peut-être ma dernière, vu que je suis de moins en moins présent sur le blogue et que même mes visites se raréfient.

    Raison : j’ai de plus en plus de mal à supporter la connerie amaricaine. Cet après-midi, un commentaire très éclairant de Jean Saisrien (13h21, billet « Texas : enquête sur des livres traitant de racisme et de sexualité ») m’a convaincu qu’il n’y a plus rien à faire avec ce peuple.

    Je me permets d’en citer un extrait :

    « Sérieux, on a un bureau à Houston et c’est 70/30 pour les « progressistes » dans le bureau mais le 30% de conservateurs parlent aussi fort que s’ils étaient 80%…Vrai que c’est un bureau d’ingénieurs (en grande partie) mais, ça illustre bien le fait que les gens sensés dans cet état ferment juste leur yeules, tout le temps, sur tout…

    Ex: la télé dans le lunch room est toujours à FoxNews… même si certains la changent de canal parfois, il y a toujours une clique qui se fait un devoir de remettre sur cette chaine de dangereux menteurs… même s’ils ne font que passer devant cette salle vitrée, ils font demi-tour pour changer de poste! »

    Les fanatiques (de religion, d’armes à feu, de mensonges, d’argent, etc.) et les crétins ont gagné, tandis que la mince majorité de gens sensés semble avoir baissé les bras.

    Je ne sais pas ce qui pourrait arriver pour que les choses changent, mais la perte des deux Chambres par les Démocrates en 2022 et de la présidence en 2024 m’apparaît inéluctable.

    Dommage !

  19. Jean Létourneau dit :

    @Benton Fraser
    Dead Can Dance, 2 octobre 2005.

    Tout comme Yes, l’ex-couple et ex-formation s’est réunie pour une tournée plusieurs années (presque dix ans) après leur plus récent album. Une compagne de travail avait réussi à acheter des billets pour le spectacle qui s’est vendu en deux petites journées après l’annonce. Initialement, j’étais déçu de me retrouver très haut dans le balcon du Saint-Denis. Je me disais qu’il y aurait dû y avoir une supplémentaire vu la réponse enthousiaste des Québécois.

    Le spectacle a été un moment de magie indescriptible ! Je connaissais ce groupe depuis peu et je n’avais que leur album le plus populaire, « Into the Labyrinth ». Les voix complémentaires de Lisa Gerrard et Brendan Perry m’ont maintenu dans un nuage qui n’avait rien de virtuel.

    P.S.: Il y a finalement eu une supplémentaire et je n’ai aucun regret du concert où j’étais perché haut dans les étoiles.

    « The Ubiquitous Mr. Lovegrove » suivi de « The Wind That Shakes the Barley »:

  20. constella1 dit :

    Kaintouai

    Peut-être ma dernière, vu que je suis de moins en moins présent sur le blogue et que même mes visites se raréfient.

    Raison : j’ai de plus en plus de mal à supporter la connerie amaricaine.
    Ce serait dommage

    J’ai dit à peu près la même chose à la fin d’un billet tard en soirée
    c’était le dernier commentaire il y a quelque jours de cela et comme souvent les gens ne te lisent pas car ils ne reviennent pas pour la majorité relire ce qu’ils ont manqué je suis tombé comme souvent je pense ds le vide
    J’avais dit un truc à ce sujet en lien avec nos limites à recevoir et endurer l’irrecevable l’inconcevable pour notre esprit déjà durement affecté depuis toutes ces années
    Je suis donc aussi bcp moins présente
    Bref je connais votre grande lucidité et implacable jugement face aux aberrations états-uniennes
    Alors je vous dis ,faites comme moi espacez vos présences mais revenez
    N’abandonnez pas ce blogue
    Pour une fois que j’avais trouvé une personne aussi pessimiste que moi
    Ou extra lucide 😉
    Et au final on vous aime bien
    Vous avez votre couleur propre à vous et j’aime bien vos sorties et moments d’indignation dont vous seul. en tenez le secret

    1. kintouai dit :

      Merci. C’est très gentil de votre part.

      Heureux d’avoir trouvé une « âme soeur ». Les pessimistes ont toujours l’impression d’être seuls à crier dans le désert, ce qui accroît encore davantage l’idée très négative qu’ils se font du monde.

      Mais il y a encore ici-bas des gens formidables (d’aucuns diraient des saints et des saintes), mais ils sont si peu nombreux qu’ils passent inaperçus (de toute manière, ils préfèrent l’ombre à la lumière).

      Je ne sais si vous avez lu « Le gorille et l’oiseau » de Zack McDermott » (Jean-Marc Vallée est en train d’en tirer une série pour HBO). Dans cette autobiographie, l’auteur, bipolaire, parle de sa mère, une femme tellement exceptionnelle qu’elle parvient à mener de front une vie familiale extrêmement exigeante et des études à temps plein, qui la mèneront à créer des classes pour aider des délinquants à obtenir leur diplôme d’études secondaires. De telles gens redonnent foi en l’humanité, mais ce sont des perles rares et, surtout, pour un pessimiste comme moi, elles ne ne font que soulever la question :« L’humanité vaut-elle vraiment a peine d’être sauvée ? »

      Je suivrai votre conseil. À bientôt, donc !

      Prenez bien soin de vous !

      1. constella1 dit :

        Non je n’ai pas lu ce livre mais un ami m’en a parlé et de la série à venir sur le sujet .Je vais possiblement le lire c’est ds mes projets

        Je vous dis à bientôt alors également

  21. constella1 dit :

    Haïku

    Merci pour ce joli témoignage
    J’ai vu deux fois Peter Gabriel dont le même que n Hetu soit avec Sting et lui à Montréal

    DES gentleman qui nous ont parlé français tout le long du show
    J’aurais tellement de show à raconter mais ne saurais pas je pense lequel privilégier .Des grands des petits plus intimistes
    Mon plus grand regret est ne pas avoir pu avoir des billets pour Prince venu en coup de vent à Mtl pour un show avec piano seulement quelques jours seulement avant sa mort
    Il lui arrivait d’annoncer dernière minute sa venue et faire des shows plus intimistes
    J’ai vu aussi la grande Tina Turner dont on a parlé également avec ses jambes interminables en 2008 je crois et Joe Cocker faisait sa première partie ..,ce qui m’avait très surprise d’ailleurs
    Je pense aussi entre autre à Emerson Lake and Palmer au stade Olympique
    Y avait de la boucane( pot) là monsieur comme j’ai rarement vu ds ma vie à un show 😉

  22. Danny B dit :

    Je n’ai pas lu tout les commentaires mais je me permet d’ajouter que dans le clip que vous partagez, on voit le bassiste Tony Levin qui joue depuis toujours avec Gabriel et King Crimson. Un virtuose qui a joué sur de très nombreux enregistrements. Ce même Levin a aussi joué avec Kevin Parent sur 2 albums je crois et a même fait quelques spectacles avec lui.

  23. Robert Giroux dit :

    Mon premier spectacle de Pink Floyd a été celui du *MEDDLE* tour
    au Pavillon de la Jeunesse avec leur nouveau système de son *quadraphonique*.
    Un spectacle que je qualifie encore aujourd’huide spirituel et transcendantal (psilocybine!)
    qui m’a profondément marqué et changé profondément mon rapport avec la musique.
    C’était en novembre 1971… il y a 50 ans … Ce qui ne me rajeunit pas du tout du tout !

    Celui que j’ai vu après est DARK SIDE OF THE MOON au Forum en 73 et le dernier à l’Autostade en 75!

    Genesis que j’ai vu en 1973 (FOXTROT) … Le groupe s’était produit deux fois en un mois au GTQ
    et en 1974 (SELLING ENGLAND…) au Centre des congrès, quelques mois à peine après avoir donné DEUX concerts au Capitole

    King Crimson à l’Université Laval, en 1971 deux ans après la sortie de IN THE COURT OF THE CRIMSON KING…
    aussi au mois de novembre, 2 semaines seulement après Pink Floyd!!

    Gentle Giant en 73 aussi au Pavillon Pollack et pleins d’autres aussi …

    DE 1965 à 1975 a été l’âge d’or de la musique en ce qui me concerne
    et il fut une époque où Québec était la Mecque du Rock progressiste…

  24. claude400 dit :

    Amateur de prog ici aussi, mais né trop tard, mon premier show, à 16 ans, ce fut la tournée Duke de Genesis en 1980, moi aussi dans un autobus jaune, un voyage organisé, mais avec de très mauvais billets situés très haut au Forum, presque derrière la scène. J’ai pu voir Phil Collins chanter de dos en chemise hawaïenne et admirer la technique du batteur Chester Thompson et être impressionné par le nombre de baguettes qu’il a cassé durant la soirée. Pour ce qui est de Gabriel je l’ai vu à la Place des Nations en 1983, au sommet artistique de sa carrière solo, après ses deux meilleurs albums, III et IV. L’album Plays Live rend l’essence de cette tournée. J’ai aussi vu le spectacle de Yes pour l’album Union à Montréal. Selon mon souvenir, le spectacle était assez bien, à part pour les pièces de cet imbuvable album qu’était Union. Quel mauvais album!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :