Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La commission du Congrès chargée d’enquêter sur le 6-Janvier doit adopter ce mardi un rapport recommandant à la justice américaine de poursuivre Steve Bannon pour son refus d’obéir à une assignation à comparaître. L’ensemble de la Chambre des représentants devra ensuite approuver le document pour que le dossier soit examiné par le procureur fédéral du district de Columbia ou le ministère de la Justice. Le rapport laisse attendre que l’attaque contre le Capitole par des partisans de Donald Trump était le résultat d’un effort concerté et coordonné.

Le document cite notamment les commentaires de Bannon lors d’une balado diffusée la veille de l’assaut du Capitole. L’ancien conseiller de Donald Trump s’exprime comme s’il savait que quelque chose d’important et de violent allait se passer le lendemain, jour de la certification par le Congrès des résultats de l’élection présidentielle du 3 novembre 2020. « Cela ne va pas se passer comme vous le pensez. OK, ça va être extraordinairement différent. Tout ce que je peux dire c’est, accrochez-vous. […] Vous avez fait en sorte que cela arrive et demain c’est le jour du match. Alors accrochez-vous. On se prépare », a-t-il dit.

« L’enfer va se déchaîner demain. […] Tant de gens ont dit : ‟Si je faisais une révolution, je serais à Washington.” Eh bien, c’est votre moment dans l’histoire », a-t-il ajouté en évoquant une « crise constitutionnelle » en voie « d’augmenter de cinq ordres de grandeur demain ».

« Tout converge, et maintenant nous sommes sur le point d’attaquer demain. »

Le rapport indique que Bannon aurait rencontré d’autres promoteurs du grand mensonge « qui se sont rassemblés à l’hôtel Willard, à deux pâtés de maisons de la Maison-Blanche, les jours entourant l’attaque du 6 janvier. […] Le groupe qui s’est rassemblé à l’hôtel Willard comprendrait des membres de l’équipe juridique de la campagne de Trump (dont Rudolph Giuliani et John Eastman), plusieurs partisans éminents des fausses allégations de fraude électorale dont M. Trump avait fait la promotion (par exemple, Russell Ramsland, Jr et Boris Epshteyn), ainsi que Roger Stone, qui a quitté l’hôtel avec des gardes du corps appartenant aux Oath Keepers, et le porte-parole de la campagne, Jason Miller ».

La commission spéciale de la Chambre voudrait notamment savoir si Bannon a lui-même communiqué avec des membres des Oath Keepers ou d’autres groupes d’extrême droite avant, pendant ou après le 6 janvier. L’ex-conseiller présidentiel a refusé d’obéir à son assignation à comparaître, invoquant le privilège de l’exécutif, un droit qui ne le protège vraisemblablement pas.

Donald Trump, lui, a fait valoir ce même droit dans la poursuite qu’il a intentée lundi contre la commission spéciale de la Chambre afin de se soustraire à sa demande de produire de nombreux documents sur ses communications avant, pendant et après le 6 janvier. On sait que la Maison-Blanche de Joe Biden a demandé aux Archives nationales de fournir ces documents à la commission, soutenant que le privilège de l’exécutif « ne devrait pas être utilisé pour cacher au Congrès ou au public des informations qui reflètent un effort clair et apparent pou subvertir la Constitution elle-même ».

L’action en justice de Trump signifie que la commission ne verra pas de sitôt les documents qu’elle a réclamés de l’ex-président. Elle soulève des questions qui n’ont jamais été tranchées par Cour suprême, dont celle de savoir si un ancien président peut exercer des pouvoirs résiduels concernant le privilège de l’exécutif.

Dans ce cas, comme dans celui de Bannon, il s’agit donc moins de s’accrocher que de s’armer de patience.

(Photo AP)



53 réflexions sur “6-Janvier : pourquoi le témoignage de Bannon est crucial

  1. Labinne2 dit :

    Comme ses rapports d’impôts, il ne veut vraiment pas que le public voit ces documents, je me demande pourquoi…

    1. Benton Fraser dit :

      Trump croit que le manque de transparence et l’opacité le montre plus honnête… et il a sans doute raison!

  2. Ceptik dit :

    Et en prévision de son témoignage, faudra aussi inverser le mécanisme du détecteur de mensonges pour en prévenir la surchauffe.

    1. Labinne2 dit :

      Quand tu témoigne sous serment, les mensonges se fond plus rares, c’est une des raisons pourquoi ils ne veulent pas témoigner.

      1. orycterope944 dit :

        Sauf quand la vérité en est une alternative. Trump et ses complices sont experts dans l’art de dire « leur » vérité, ce qui dans les faits, de leur point de vue, n’est pas un mensonge. Et avec la cours suprême qui penche du côté droit, la vérité alternative pourrait devenir la seule vérité.

      2. Ceptik dit :

        Serment ou pas, pour ces gens-là, les faits alternatifs ne sont pas des mensonges.

      3. Labinne2 dit :

        @orycterope944

        Je crois pas qu’ils seraient assez courageux pour aller placer « leur vérité alternative » devant le congrès et espérer une cour suprême à leur avantage par la suite, c’est un jeu plutôt risqué.

      4. MarcB dit :

        Dans l’optique anglo-saxonne conservatrice, mentir sous serment (parjurer) est un des pires péchés. Non seulement à cause du mensonge, mais aussi car on a fait serment sur la bible de dire la vérité. Clinton s’est fait mettre en accusation (impeached), non pas parce qu’il avait eu une aventure avec Monica L, mais parce qu’il avait menti sous serment, « I never had sex with that woman ».

        Dans le cas des Bannon, Stone, etc…, la parjure est relativement facile à prouver tellement leur mensonges sont gros. Donc oui, il leur faut éviter de témoigner sous serment à tout prix!

      5. NStrider dit :

        “Clinton s’est fait mettre en accusation (impeached), non pas parce qu’il avait eu une aventure avec Monica L, mais parce…”
        Sans doute parce qu’il cherchait à faire avaler était un peu gros … comme mensonge🤥

  3. Léo Mico dit :

    Je prédis que ni Bannon, ni aucun républicain impliqué dans le 6 janvier ne témoignera jamais.
    Au pire ils seront condamnés pour entrave au Congrès et auront une amende ou quelques semaines de prison avec sursis.
    Le sujet du 6 janvier deviendra de plus en plus politisé jusqu’à ce que 50% des citoyens pensent que tout a été inventé dans le but de nuire à Trump.
    Et dans quelques années des lois interdiront de parler du 6 janvier dans les écoles.

    1. MarcB dit :

      Entrave au congrès (ou au tribunal) peut quand même vous mener en prison jusqu’à ce que vous acceptiez de témoigner.

      1. Léo Mico dit :

        @MarcB : il suffira que Bannon fasse durer les procédures jusqu’en 2024, et Trump pourra alors le gracier.

      2. MarcB dit :

        @LeoM

        Oui, mais Bannon court le risque de passer ce temps en prison…

        Oui, la grâce présidentielle de 2024 par Donald 1er est probablement ce qu’espèrent tout ses partisans hardcores.

  4. quinlope dit :

    « Le flambeau d’la démocratie » a-t-on dit?
    La maxime « justice delayed is justice déniée » prendra tout son sens.

  5. quinlope dit :

    « justice denied »

  6. Mona dit :

    Et si on les harcelait tous, fiscalement, commercialement, financièrement …en les poussant à la faute ?
    Ou est le maillon faible qui ne résistera pas à la pression.?
    Qui est l’élu (de leur bon dieu) qui va les faire tomber dans le chaudron ?

    1. Mona dit :

      … d’huile bouillante, naturellement.
      Le Moyen Age est créatif dans ce domaine !
      (Il faut dire que je viens de travailler sur l’inquisition en Espagne, très créative Isabelle…la Catholique 😉)

      1. Haïku dit :

        @Mona
        💯excellent 💯 😉

  7. Madalton dit :

    Trump ne paiera pas ses avocats. Il demande que les honoraires de ses avocats soient payés par le gouvernement car c’est Biden qui a autorisé la remise des documents.

    Selon cet article, le privilège exécutif demeure au Président en poste. S’il y a un conflit avec un ancien Président, le Président actuel gagne.

    https://www.politicususa.com/2021/10/18/trump-files-lawsuit-claiming-that-the-1-6-committee-is-harassing-him.html

  8. Layla dit :

    Steve Bannon a bien essayé de se soustraire de témoigner lors du procès de Roger Stone, mais quand il a fini par témoigner il semble que cela a fait très mal à R.Stone, au point que lorsque Bannon a été arrêté Roger Stone a dit «  Karma est une garce, mais je vais prier pour lui » dans mes mots bien sûr.

    Mais cette fois-ci il semble lui même très impliqué et en dette envers celui qui l’a gracié.

  9. Madalton dit :

    Je croyais que la SCOTUS avait tranché sur le privilège exécutif dans la cause u Watergate. Nixon a été obligé de remettre les enregistrements de ses appels au comité du congrès.

    1. simonolivier dit :

      @madalton La SCOTUS n’a pas tranché de faàon claire sur le privilège mais sur le cas précis de Nixon puisque les documents requis par le Congrès contenaient de façon probable des preuves que le Président avait participé à un crime. Elle n’a jamais statué sur l’application du privilège à un ancien Président.

      1. Madalton dit :

        Merci. Si la décision, même si la décision n’est pas claire, s’applique à un POTUS, elle devrait s’appliquer à un ancien président.

      2. Capitaine B dit :

        Dans ce cas-ci, avant de décider si ça s’applique ou non à un ancien président, la cour suprême devra d’abord décider si le-dit ancien président a le droit d’invoquer un tel privilège. Des mois et des mois d’attente, en espérant peut-être un changement important au mid-term qui permettrait de balayer l’enquête sous le tapis.

        On est habitué que le nerf de la guerre soit l’argent, mais pour les répus ça semble plus être le temps.

  10. Jean Létourneau dit :

    Je me demande

    J’ai lu que la peine maximale pour outrage serait d’un an. Bannon aurait-il le choix entre témoigner ou un an en prison (et ne pas témoigner) ?

    1. marie4poches4 dit :

      Et la peine minimale est d’un mois…..

      1. Jean Létourneau dit :

        @marie4poches4
        Oui, merci je n’avais pas mentionné. Mais s’il décide de purger une peine de prison pour. ne pas comparaître, il me semble que la Loi est ben mal tricotée…

      2. MarcB dit :

        Aux USA, la peine peut aller jusqu’à 6 mois si coupable.
        « That in case the accused is a natural person the fine to be paid shall not exceed the sum of $1,000, nor shall imprisonment exceed the term of six months »
        *https://www.law.cornell.edu/uscode/text/42/1995

        Cependant, dans certain cas, devant le refus de se soumettre à un ordre de la cour, la personne peut être emprisonné indéfiniment:
        « In civil contempt cases there is no principle of proportionality. In Chadwick v. Janecka (3d Cir. 2002), a U.S. court of appeals held that H. Beatty Chadwick could be held indefinitely under federal law, for his failure to produce US$2.5 million as state court ordered in a civil trial. Chadwick had been imprisoned for nine years at that time and continued to be held in prison until 2009, when a state court set him free after 14 years, making his imprisonment the longest on a contempt charge to date. »
        *https://en.wikipedia.org/wiki/Contempt_of_court

        Ce qui n’empêchera pas Bannon d’épuiser TOUS les recours possibles avent de se présenter au Congrès..

  11. Loufaf dit :

    L’ anarchiste Bannon ne se présentera jamais devant la commission , quitte à aller en prison, ce qui en ferait un héros aux yeux des trumpistes fanatisés.
    Et les autres cités à comparaître prendront tous les moyens pour retarder leur comparution .
    Au final, ils essaieront de faire passer le comité d’ enquête pour un cirque qui cherche à nuire au gros fêlé.
    Tant qu’ à lui , le GOP l’ a rendu intouchable , à force de faire front pour le protéger de toute poursuite.

    Au final, je crois que les reps ne veulent plus de la démocratie et veulent instaurer un genre de régime autoritaire .Et quand on pense qui ils veulent installer encore une fois à la MB, ça fait peur….

  12. Charlot dit :

    Bannon devant la cour? Pourquoi? Est-ce que quelqu’un pense sérieusement qu’un gars qui a fomenté un coup d’état, va se gêner pour se parjurer à répétition? Quand on prépare un coup d’état, les institutions on n’en a rien à faire, on est au dessus de ça. Quand, de plus, certaines de ces institutions sont déjà gangrenées jusqu’à la moelle, le constat est évident. Non, vraiment, la démocratie aux USA ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Triste quand même.

  13. anizev dit :

    Stratégie habituelle de Trump – faire des poursuites à répétition. Ça va prendre des années avant que ça aboutisse et lorsque les républicains reprendront la chambre et le sénat, ils aboliront cette commission.
    Difficile de comprendre comment Bannon peut se croire protéger par les privilèges de l’exécutif sauf si c’est une manœuvre de diversion afin de gagner du temps jusqu’en 2022.

  14. anizev dit :

    Et j’ajouterais que Trump est moins scrupuleux à lancer des poursuites alors que l’on attend encore de la justice américaine de le poursuivre sur un tas de dossiers. Rien ne semble se passer.

  15. Alexander dit :

    Pas compliqué, le temps joue en faveur des anarchistes. Ils ont tout intérêt à étirer les procédures et le bla-bla au maximum.

    Biden se débat à mettre ses réformes en place, malgré la réticence de ses propres troupes, pendant que les républicains font de l’obstruction systématique et visent à reconquérir le Congrès en 2022.

    Biden fait le mieux qu’il peut, mais il s’affaiblît au contact de ses propres troupes qui ne sont pas assez unies. Pendant ce temps, les républicains se retranchent derrière leur leader, contre toute éthique.

    Une enquête du Congrès serait vite enterrée à jamais par les leaders républicains.

    Ils savent parfaitement ce qu’il s’est passé et bafouent leur serment à la Constitution. Des traîtres en fait, et fiers de l’être. Le pouvoir avant le pays.

    Bannon est un dangereux anarchiste, mais il est puissamment protégé.

    Le Deep State n’est pas celui que l’on pense.

    Mais il y a une force puissante qui peut les contrecarrer: le Destin.

    Et personne ne va me faire croire que le Destin va favoriser des traîtres.

    On n’est pas au bout de nos surprises.

    1. Toile dit :

      « Mais il y a une force puissante qui peut les contrecarrer: le Destin »

      La mort a aussi cette force.

  16. Toile dit :

    Le témoignage de Bannon est crucial. Sans l’ombre d’un doute. Mais là n’est pas la question. Son corps se rendra t il au congrès? Un immense pont qu’il y mettra jamais les pieds. Il est trop stratège pour cela et permettez moi de croire que toutes les forces occultes seront mises à contribution en ce sens. Et même s’il s’y rendait, le mec va pas dire: et bien oui messieurs dames…

    Question. Les propos de Bannon qui sont rapportés en italique dans le rapport, ils proviennent d’enregistrement, une taupe, de ouïe dire ?

  17. Haïku dit :

    Steve Bannon:
    coupable tel qu’inculpé !!! 👎👎

  18. marie4poches4 dit :

    HS pour ceux que ça intéressent…moi, je suis toujours sidérée de voir autant de jalousie et de haine

    Statement by Donald J. Trump, 45th President of the

    United States of America

    Wonderful to see Colin Powell, who made big mistakes on Iraq and famously, so-called
    weapons of mass destruction, be treated in death so beautifully by the Fake News Media.
    Hope that happens to me someday. He was a classic RINO, if even that, always being the first
    to attack other Republicans. He made plenty of mistakes, but anyway, may he rest in peace!

    1. Haïku dit :

      Ouache !!
      Tout à fait incroyable ! 😱

    2. Jean Létourneau dit :

      Fallait un commentaire dans ce cens puisque c’était un afro-américain qui avait changé allégeance une fois retiré.

    3. NStrider dit :

      Quelle absence de savoir vivre! Mais pourquoi s’en étonner on connaît le personnage.

    4. Charlot dit :

      Toujours plus profond dans la fosse à purin

    5. MarcB dit :

      Dans la tête de Trump, Collin Powell est un looser parce qu’il est mort de la Covid alors que lui, « Donald le Magnifique », y a survécu.

      Je suis certain que le haut commandement militaire US va se souvenir longtemps comment Powell et McCain ont été traité par Trump…

    6. gl000001 dit :

      Il ne voulait pas se faire inviter à ses funérailles !! Méchant cheap !!!

  19. Jean Létourneau dit :

    Ce matin dans le NY Times

    Trump Sues to Block Release of White House Papers to Jan. 6 Inquiry
    The case raises novel constitutional questions about the scope of an ex-president’s executive privilege powers if the current president disagrees.

    https://www.nytimes.com/2021/10/18/us/politics/trump-lawsuit-capitol-riot.html?campaign_id=9&emc=edit_nn_20211019&instance_id=43203&nl=the-morning&regi_id=168593134&segment_id=72032&te=1&user_id=3fd3e982d4669e8617dc978cbf6d4c6f

  20. Ziggy9361 dit :

     » j’en ai rien à ciré de Steve Bannon le débraillé,que j’ai gracié à la demande d’un ami, un grand ami le patriote Roger Stone toujours de bon conseille.
    Beleive me tout ce qu’il peut dire est ou sera un ramassis de faussetés je le connais à peine d’ailleurs
    Yvanka détestait sa façon grossière de se gratter l’entre jambe en la fixant en dessous du menton
    et entre les épaules en semblant dire j’aimerais être à la place de ton père.

    À l’image de McConnell, de McCarthy,de Grassley et de bien d’autres républicains il n’a pas de parole
    et se dédit selon les interlocuteurs et ses intérêts. Le 6 janvier aussi nauséabond qu’un rot de Bannon
    tout ce qui sort de sa bouche est avarié,est un hiatus dans notre marché vers le MAGA.

    Donald Trump le #45

    1. gl000001 dit :

      « Celui qui le dit, c’est lui qui l’est » 😉

  21. L'Ange aux cheveux d'or dit :

    La commission du 6 Janvier sera morte et enterrée lorsque le GOP reprendra le contrôle de la chambre des représentants en 2022. Aucun de ces individus n’aura à témoigner dans cette histoire.

  22. Jean Saisrien dit :

    Il n’ira pas et il ne se passera rien…
    ….d’autant plus que Trump va peut-être gagner sa cause avec les documents de la WH.

    La machine est corrompue à la moelle.

  23. jeanfrancoiscouture dit :

    «L’action en justice de Trump signifie que la commission ne verra pas de sitôt les documents qu’elle a réclamés de l’ex-président.»

    Ou comment utiliser l’arme de la justice pour ne pas avoir à faire face à la Justice. (notez ici le «J» majuscule).

    Un espoir cependant: L’arrêt de la CS obligeant Nixon à remettre les fameuses bandes magnétiques.
    Bémol nécessaire ici: la composition de la CS a bien changé depuis, principalement grâce.au perdant de 2020. N’espérons donc pas trop.

    https://www.persee.fr/doc/ridc_0035-3337_1975_num_27_4_16504

  24. sousmarin dit :

    Tout ceci est bien loin de ce devrait être la Justice.
    Mais où est-elle passée ?

    1. _cameleon_ dit :

      A la mème place que le bonheur ?

      Christophe Maé – Il est où le bonheur (Clip officiel)
      https://www.youtube.com/watch?v=m5qXr9lLdwA&ab_channel=CHRISTOPHEMA%C3%89

      Signé Noëlemac le jovialiste.

  25. fylouz29 dit :

    Si je refuse de répondre à une assignation, on m’envoie la police.
    Si c’est un copain du Donald, il faut demander la permission à la Chambre des représentants.
    Il y a vraiment un marais.

    1. Haïku dit :

      Malheureusement, très vrai !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :