Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden s’attaquera ce mercredi aux problèmes des chaîne d’approvisionnement, qui font craindre aux grands détaillants des pénuries de produits et des hausses de prix pendant la prochaine saison des fêtes. Il annoncera notamment une entente par laquelle le port de Los Angeles acceptera de doubler ses heures de travail et de passer à des opérations 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Le port de Los Angeles rejoindra ainsi un autre port californien, celui de Long Beach, qui a mis en place des horaires de nuit et de week-end similaires il y a quelques semaines. Les deux ports gèrent environ 40% du trafic des conteneurs entrant aux États-Unis.

Mais le problème n’est pas seulement de faire entrer les conteneurs dans les ports américains. Il consiste également à les sortir de là, comme l’illustrait plus tôt cette semaine le New York Times en décrivant la situation du port de Savannah, en Georgie, où les conteneurs s’empilent à perte de vue. Il faut aussi les transporter vers les magasins et les usines qui attendent parfois pendant des mois leurs commandes.

Aussi le président Biden annoncera-t-il également que la Maison-Blanche a contribué à obtenir l’engagement de trois des plus grands transporteurs de marchandises – Walmart, FedEx et UPS – à prendre des mesures pour passer à des opérations 24/7.

La dimension économique de l’intervention de Joe Biden est évidente. Mais cette intervention n’est pas non plus étrangère aux critiques qui imputent aux politiques du président les problèmes des chaînes d’approvisionnement. Selon ces critiques, son administration a mis dans la poche des contribuables un surplus d’argent, les poussant non seulement à consommer davantage mais également à bouder les emplois dans les transports et les entrepôts de marchandises.

Le président fera valoir que les problèmes de la chaîne d’approvisionnement sont mondiaux et attribuables à la pandémie de coronavirus.

(Photo Getty Images)

25 réflexions sur “Chaînes d’approvisionnement : Biden s’en mêle

  1. Maximilien dit :

    c’est comme s’il fallait un plan d’infrastructure pour optimiser les operations.

    comme si …

    (et c’est pas déjà du 24/24 7jours les ports de containers ? )

  2. sorel49 dit :

    Quand tout est fabriqué en Chine !!!

    1. cotenord07 dit :

      @ sorel49 :

      En Chine, à Taïwan, au Japon, au Vietnam, aux Philippines, au Bangladesh, en Inde…

  3. brady4u dit :

    RÉOUVERTURE DES FRONTIÈRES TERRESTRES

    https://www.wkbw.com/news/local-news/higgins-us-expected-to-reopen-land-border-to-vaccinated-canadians-in-november

    Homeland Security Secretary Alejandro N. Mayorkas said in a press release early Wednesday travelers who are fully vaccinated for COVID-19 may enter the U.S. via land and ferry ports of entry provided they have proper documentation showing proof of vaccination.

  4. cotenord07 dit :

    Le billet et la photo illustrent bien l’ampleur de notre société de consommation, en Amérique du Nord…

    On peut aussi penser à tout l’emballage et à tous les plastiques (de différents types) qui sont associés à cette quantité faramineuse de biens qui transitent par les ports de la côte ouest des États-Unis, ainsi que par le port de Vancouver en Colombie-Britannique…

  5. Duduche dit :

    La solution à une crise (économie vacillante, marasme sanitaire) est donc toujours d’en alimenter une pire (surconsommation: pollution, réchauffement climatique, etc.). Le reste de la planète n’a pas fini de subir le cancer de l’humanité.

    Désolé pour ce propos pessimiste.

  6. Toile dit :

    L’inflation se montrait le nez avant la pandémie, question de bulle immobilière et de spéculation. La pandémie a aggravé la chose. L’administration Biden peut etre y avoir contribué mais n’est pas la cause, du moins à mes yeux. Cela étant dit, reconnaitre le problème et y mettre des mesures, c’est dejà pas mal mieux, que de le nier comme certains l’ont fait et le font toujours. Et les changements climatiques nous promettent un avenir plus difficile avec beaucoup de changements drastiques dans nos modes de vie et de consommation.

    Si les conteneurs sur la cote Pacifique se perdent à vue, j’ose à peine imaginer ceux de Shanghai, le plus gros du monde.

  7. Marylap dit :

    Il y a des gens qui se plaignent que Biden a remis de l’argent dans les poches des citoyens??? Donc c’est de sa faute si l’économie reprend du mieux? Eh ben.

  8. Mona dit :

    Ma grand-mère dirait :  » c’est un cautère sur une jambe de bois ».

    1. Mona dit :

      Sous tendu par deux objectifs autodestructeurs de nos sociétés : comment faire pour vendre pas cher donc beaucoup avec des coûts ultra bas et comment faire pour produire beacoup avec des marges ultra hautes.

  9. Toile dit :

    Petite anecdote: mon beau fils est camionneur long courrier. Au début de la pandémie, il se rendait en autre en Californie pour y chercher légumes et fruits. Interdiction de descendre du camion pour vérifier la marchandise chargée. Bilan de l’opération: il revenait avec des denrées de qualité inférieure au prix payé.

    1. constella1 dit :

      Toile
      Des cons encore une fois tant qu’à moi.Vous achetez les yeux fermés ou pas pantoute!
      Je n’achète plus de fruits et légumes USA tant que je peux
      Vous venez de me donnez une autre raison de pas de le faire…

  10. noirod dit :

    Je comprends qu’ il en va de la santé de l’économie mais ca reste qu’on panique parce qu’ on ne pourra pas consommer frénétiquement dans 2 mois même si on doit s’endetter pour le faire, même si … On a vite oublié la nécessité de favoriser l’ essentiel et de consacrer les énergies sur l’ auto-suffisance. Tous ces méga navires étrangers n’ ont rien a voir avec l’ auto-suffisance mettons…

  11. Math dit :

    « Selon ces critiques, son administration a mis dans la poche des contribuables un surplus d’argent »
    Donc les critiques du président se plaignent que les Américains moyens soient moins pauvres? C’est bien ça que que comprends?

    1. Toile dit :

      C’est bien je comprends moi aussi. Effets involontaires et indésirables du ruissellement! Juste pas dans les bonnes poches….

    2. Roger Allard dit :

      C’est tout à fait injuste pour les ultra-riches qui n’ont rien reçu de cette manne.

      Qu’on ramène le Duce, l’économie lui y connaît ça.

  12. gl000001 dit :

    Le 45 a accéléré l’économie et voulait l’accélérer encore plus. Quel héros !!
    Biden remet l’économie sur les rails et c’est un zéro !!
    Républicain = miroir déformant !!

    1. Haïku dit :

      Bien vu ! 👍

  13. monsieur8 dit :

    Tous ceci me rappelle une chanson de Marka: « Nous consommons ».

    « Nous sommes cons
    Nous consommons
    Ce qu’on nous somme de consommer… »

    https://m.youtube.com/watch?v=9X0sHw6v8B0

    Noël et le Black Friday me foutent la déprime.

  14. Jean Létourneau dit :

    Le problème s’apparente à celui du Royaume-Uni qui est en manque de camionneurs depuis que la pandémie s’est jointe au Brexit. Faire travailler des sous-payés sur des horaires 24×7 ça ressemble étrangement au domaine de la santé où la main-d’œuvre essentielle est brûlée.

  15. POLITICON dit :

    Pauvres pays riches consommateurs qui craignent ne pas avoir leurs gugusses chinois inutiles à un prix raisonnables pour Noël. J’ai l’impression que la covid a le dos large dans les circonstances. Le GOP continuent à danser tout croche. Après les coupures d’impôts octroyées par Trump aux millionaires milliardaires et grandes corporations ne peuvent-elles pas servir à livrer la marchandise à des prix raisonnables? Le capitalisme sauvage se trouve aussi dans les porcs! Oups, les ports!

  16. Apocalypse dit :

    ‘Selon ces critiques, son administration a mis dans la poche des contribuables un surplus d’argent, les poussant non seulement à consommer davantage mais également à bouder les emplois dans les transports et les entrepôts de marchandises.’

    Décidément, M. Biden a le dos large! 🤣

    Peut-être que si certains emplois ne trouvent pas preneur, c’est parce que le chèque de paie est trop mince 🤔.

    1. Donc, il veulent que le gouvernement forcent les gens a etre pauvre pour qu’il n’ait pas le choix de prendre des job a des salaire minable.

      Vive la liberté!

  17. _renaud dit :

    Pour la partie surconsommation on a seulement le gout de dire (avec raison) que c’est une bonne affaire mais ça demeure un problème assez sérieux.

    Et on ne parle pas nécessairement des objets de premières nécessités. Personne ne va mourir de faim. C’est plus les trucs comme disons, les articles de plomberies. C’est quand même utile pour construire une maison.

  18. Gina dit :

    Tout ce qu’on peut déduire de la situation sur cette pandémie, c’est que tous les gouvernements de droite ou de gauche ne se préoccupent vraiment pas de la situation des travailleurs et de leur santé physique ou mentale. L’important c’est de produire ou donner des services à moindre coût pour leurs pourvoyeurs multimilliardaires qui engraissent leurs caisses électorales. Alors que le problème de manque de main-d’oeuvre existait bien avant la pandémie. Dans le domaine de la santé cela fait plus de 20 ans que la pénurie de main-d’oeuvre perdure et tous les animateurs de radio disent de quoi se plaignent les privilégiées de la société parce qu’elles ont un bon salaire. Est-ce que ces mêmes personnes accepteraient de travailler dans les mêmes conditions. Bien sûr que non. Il y en en particulier qui sont payés pour faire la propagande pour la CAQ dans le but d’imposer des quarts de travail de 12 heures aux infirmières et infirmiers
    Est-ce que ces animateurs accepteraient de partir de la maison à 7h du matin et revenir à 21h ou 21h30 parce que les infirmières doivent faire leurs notes avant de partir. Ce qui fonctionne dans le milieu anglophone ne fonctionnera jamais dans les hôpitaux francophones parce que personne ne parle du quota de patients. Les administrateurs augmentent le quota de patients. Et cela , personne n’en parle.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :