Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

J’ai cru bon de mentionner la semaine dernière un sondage mesurant la chute importante du taux de satisfaction des électeurs américains envers la performance de Joe Biden. Je soulignais qu’il ne s’agissait que d’un baromètre parmi d’autres, mais qu’il représentait quand même un plancher depuis la prise de fonction du président démocrate. Celui-ci ne récoltait que 38% d’opinions favorables contre 53% d’opinions défavorables, selon ce sondage de l’Université Quinnipiac.

Il n’en fallait pas plus pour que de nombreux médias américains se mettent à publier une avalanche d’articles et de commentaires sur l’échec actuel ou éventuel de la présidence de Joe Biden. On trouve des exemples de cette couverture ici, ici et ici.

Il ne s’agit pas de dire que ces médias ont tout faux. Joe Biden est aux prises avec des problèmes multiples et sérieux qui pourraient plomber sa présidence. Mais il ne s’en tire vraiment pas si mal, si l’on fie à trois des quatre plus récents sondages que l’on peut consulte sur le site FiveThirtyEight !

Arrêtons-nous sur le sondage réalisé par YouGov pour CBS. On ne peut pas en conclure que le taux d’approbation de Joe Biden a connu un bon de 12 points de pourcentage depuis le baromètre de l’Université Quinnipiac. Mais ça fait réfléchir sur l’industrie du sondage et du commentariat.

(Photo Reuters)

24 réflexions sur “Les sondages se suivent…

  1. Pierre S. dit :

    ————————

    Avec l’état désastreux dans lequel l’imposteur Trump lui a laissé le pays
    Biden s’en sort admirablement bien. Le contexte actuel est plus pourri et toxique que quand
    Obama a dût relever le pays de 8 ans d’incompétence de G W Bush et sa gang.

  2. Pierre Lesage dit :

    comment croire à la crédibilité des « maisons de sondage » souvent inféodées dans un biais et aux clivages des opinions.

  3. Haïku dit :

    « A la question : faites vous encore confiance aux instituts de sondage ?
    64% répondent non.
    Et 59% répondent oui. »
    (P. Geluck)

    1. MarcB dit :

      C’est la preuve que les maisons de sondages donne leur 123%! 😉

    2. danielm dit :

      Sans compter les indécis et ceux et celles qui ne répondent pas!

      1. Haïku dit :

        @MarcB et
        @danielm
        😉👌

  4. Madalton dit :

    Les gens se plaignent de la gestion de l’économie et de la gestion de la pandémie par l’administration Biden. Pourtant, ce sont les républicains du sénat qui bloque le projet de 3,5 milliards pour les infrastructures et les gouverneurs républicains qui mettent les bâtons dans les roues des mesures sanitaires.

    1. C’est ridicule au point que plusieurs americain font porter le blame tout ce qui se passe au pays au président en poste lorsqu’on leur demande leur opinion.
      Mais vont voter plus massivement pour un président sortant lorsqu’il se représentent. Quel que soit c’est résultat. *Ce qui rend la défaite du loser encore plus grande.

      Les sondages donne une idée des tendances… mais sont malheureusement trop souvent pris pour de la vérité en bar.

      Les sondage que je prends au sérieux, je prend la peine de voir la question qui a été posé. Très souvent ca amène a une meilleur compréhension des facteur affecter la réponse des répondant.

      Par exemple, juste le fait de nommer ou pas Biden dans la question (Biden vs le gouvernement) vas affecter la réponse de plusieurs répondant ripous.

  5. anizev dit :

    La présidence tient à l’adoption de ces plans de relance malheureusement bloqués par Manchin et Sinema. C’est deux là ne semblent pas réaliser dans quel merdier ils mettent le gouvernement démocrate et j’ai lu quelque part que la majorité des démocrates appuient ces plans de relance.

  6. Apocalypse dit :

    Ok, d’accord que ce n’est pas si mal, mais on voit arriver les élections de mi-mandat et pas certain que c’est suffisant pour nous redonner confiance. On va espérer quelques (très) bons coups pour permettre aux démocrates de garder les deux(2) chambres, car autrement, ça risque d’être une suite de présidence dans le pas drôle du tout pour M. Biden. 😰

  7. Apocalypse dit :

    @anizev – 12:53

    Les partisans républicains ne s’attendent à rien lorsque ce sont les républicains sont au pouvoir et c’est exactement ce qu’ils obtiennent, rien ou presque, mais les partisans démocrates sont beaucoup plus exigeants et veulent voir du concret, des mesures qui vont améliorer leur vie, alors on est plus critique lorsque ce sont les démocrates qui sont au pouvoir.

  8. Duduche dit :

    À mon avis, un des (faux) problèmes liés à l’image de Biden est qu’il est nettement moins visible médiatiquement que l’animateur de téléréalité qui l’a précédé. On peut supposer, sans doute à raison, que c’est parce qu’il agit plus qu’il ne se vante mais cela peut donner l’impression qu’il est peu actif ou dépassé par la situation. Et ça laisse la place à des discours insidieux qui suggèrent de manière trompeuses qu’il a eu amplement le temps de mettre ses projets à l’œuvre, ce qui n’est évidemment pas le cas en huit mois entrecoupés de crises pressantes (Afghanistan, migrants) et une forte opposition au Sénat. Reste à savoir s’il arrivera à mener des projets suffisamment porteurs pour renverser cette impression, au moins auprès des électeurs qui pourraient hésiter à voter pour les Démocrates en 2022 et 2024.

    Il faut aussi noter que Kamala Harris ne semble pas toujours attirer l’attention pour de bonnes raisons. Même si les cas des présidents et vice-président(e)s sont a juger séparément, l’ensemble de l’administration influence la perception du POTUS.

  9. Pierre S. dit :

    —————–

    Les républicains ne veulent pas la présidence, ils veulent le pouvoir et ca, ca change tout …
    Ils ont prèt à briser les institutions pour y arriver.

  10. Apocalypse dit :

    HS – dans le genre … très! Je vous passe un article – Cyberpresse – portant la détection de patients plus à risques que d’autres face à la Covid-19 et ça nous vient du Québec:

    https://www.lapresse.ca/covid-19/2021-10-12/formes-graves-de-la-covid-19/une-decouverte-montrealaise-pour-identifier-les-patients-les-plus-a-risque.php

    Une découverte montréalaise pour identifier les patients les plus à risque

    👏👏

    1. MarcB dit :

      Intéressant, quoique de l’article « les individus porteurs du marqueur génétique HLA-B7, ce qui représente 35 % de la population mondiale, ont plus de risque d’avoir une réponse immunitaire moins efficace face à la COVID-19. », j’aimerais avoir plus de chiffres. « plus de risque », est-ce 5%, 50% ou 500%?

      Mais ça reste quand même super pertinent pour prioriser la distribution de vaccin, et peut-être aussi les choix de vaccins si on est capable d’aller plus loin dans la corrélation marqueurs génétiques et réaction allergique.

  11. loup2 dit :

    HS. Leylah va bientôt débuter son match contre une américaine à Indian Wells.
    Allez Leylah, t’es capable.

  12. gigido66 dit :

    HS
    La Presse +
    Publié à 15h26
    ÉTATS-UNIS
    La jeune voyageuse Gabby Petito a été étranglée.

  13. z6web dit :

    H.S maintenant comment il va recevoir l’argent des autres pays si il se représente en 2024

    https://www.tvanouvelles.ca/2021/10/12/la-trump-organization-en-discussions-pour-vendre-son-hotel-de-luxe-de-washington-1

  14. _renaud dit :

    Moi je l’aime bien Biden. Au début je n’étais pas certain, je trouvais que les gens s’excitaient avec lui seulement parce qu’il n’était pas Trump et qu’il faisait preuve d’un peu d’empathie.

    Maintenant qu’il est en place depuis quelques mois ce qui m’impressionne c’est à quel point il est solide dans sa prise décision. Je ne sais pas si c’est son âge ou le fait qu’il vise seulement un mandat mais il ne semble vraiment pas diriger en fonction des sondages ou de l’opinion populaire.

    Son retrait des troupes est un bon exemple. Il aurait pu faire comme les autres présidents avant lui et ne rien faire. Politiquement c’était la chose à faire. Ce n’était pas un enjeu politique si important que ça, mais il l’a fait. D’ailleurs j’ai bien aimé son petit jab aux présidents qui n’ont pas voulu prendre la décision.

    1. Layla dit :

      @_renaud

      « Je ne sais pas si c’est son âge ou le fait qu’il vise seulement un mandat »

      Cet homme a été politicien plus de 40 ans dont 8 ans comme vice-président, mon idée c’est que souvent il devait se dire si j’étais président je ferais ceci ou cela…à venir jusqu’à maintenant il me semble bien entouré…Jen Psaki fait une bonne « job »

      Je ne savais pas qu’il visait un seul mandat, est ce qu’il a dit ça?

  15. kintouai dit :

    Chose certaine, les sondages ne se trompent pas sur une chose : 2 Amaricains sur 5 (sans doute un record dans le monde dit civilisé) ont appuyé et continuent d’appuyer — sans aucune raison valable autre que leur propre connerie — un parti qui n’a rien à foutre d’eux si ce n’est de leur vider les poches à leur propre profit.

    On s’entend pour dire que 150 millions de tarés, c’est quand même beaucoup de monde et que, comme disait André Dussollier dans le film « Tais-toi ! » : « S’il fallait enfermer tous les cons, vous imaginez la taille des bâtiments ! »

    Les historiens du futur s’étonneront qu’un peuple comportant un nombre aussi effarant de débiles profonds ait pu se hisser jusqu’au sommet de l’humanité. Si le shithole USA n’avait pas attiré des cerveaux de partout dans le monde pour rehausser le QI famélique de l’Amaricain moyen, le pays serait peut-être encore en train de patauger dans la merde de son idiotie congénitale.

  16. Layla dit :

    HS

    Lincoln Project… si vous avez du temps lisez quelques commentaires il y en a un qui a eu 78 réponses.

    https://youtu.be/-GKv0Dnu890

  17. Alexander dit :

    On doit respirer par le nez avec les sondages.

    Biden a hérité du marasme de l’Afghanistan et y a mis fin. Les problèmes d’immigration se sont multipliés depuis quelques années. Il n’y a pas de bonnes façons de faire face à la vague.

    Avec le COVID, il a bien géré la vaccination, malgré les Abbott et De Santis de ce monde qui le défient continuellement, au risque de menacer la santé de leur population.

    Ses réformes sont très ambitieuses et se frottent aux conservateurs, même dans son propre parti. Manchin et Sinema prennent une place exagérée dans l’équation, mais c’est aussi le prix de la démocratie.

    Et le système politique américain favorise l’obstruction de la minorité sur la volonté de la majorité.

    Y en aura pas de facile, mais la qualité de Biden est qu’il garde le cap dans la tourmente.

  18. Haïku dit :

    RE:
    « Il n’en fallait pas plus pour que de nombreux médias américains se mettent à publier une avalanche d’articles et de commentaires sur l’échec actuel ou éventuel de la présidence de Joe Biden »
    —————-
    Pause musicale de circonstance:
    ‘Yesterday'(The Beatles/Katy Perry)

    *https://youtu.be/wfPEhK0vjPk

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :