Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Vous avez peut-être eu vent la semaine dernière de l’échec des pourparlers entre les sénateurs démocrates et républicains sur un projet de réforme de la police lancé dans la foulée du meurtre de George Floyd. Dimanche, l’un des sénateurs du GOP, Tim Scott (photo), a attribué cet échec à l’appui des démocrates au définancement de la police. Je devine votre scepticisme, car aucun sénateur démocrate ne se dit en faveur d’une telle politique.

Et vous savez quoi? Vous n’avez pas peut-être pas tort. Les démocrates proposaient d’augmenter le financement de la police pour les ressources en santé mentale, la collecte de données, le recrutement d’agents et les caméras corporelles. Ils posaient cependant certaines conditions à l’éligibilité des services de police à certaines subventions. Figuraient parmi ces conditions l’interdiction des prises d’étranglement et des mandats de perquisition permettant aux agents d’entrer sans frapper. D’autres conditions visaient à limiter les transferts d’équipements militaires aux forces de l’ordre et à créer un registre national des policiers licenciés pour abus.

C’est ça, le définancement de la police ? « Nous avons environ 1 milliard de dollars de subventions qui vont à la police », a répondu Tim Scott sur CBS dimanche. «Lorsque vous commencez à dire : ‘Pour recevoir ces fonds, vous devez faire A, B et C. Et si vous ne faites pas B et C, vous perdez littéralement l’éligibilité pour les deux principaux pots d’argent – les subventions Byrne et les subventions COP’ – lorsque vous dites aux agences locales d’application de la loi que vous n’êtes pas éligibles pour l’argent, cela revient à défrayer la police, il n’y a aucune façon de tourner cela. »

Vraiment ?

(Photo capture d’écran)

19 réflexions sur “C’est ça, le définancement de la police ?

  1. Pierre S. dit :

    —————————

    Y a bien des crétins du coté républicain qui ne font pas la différence entre
    définancement et reddition de compte.

    1. marylap dit :

      Le QOP a horreur de la reddition de compte. Ça défait leur argumentaire et leur donne tort sur toute la ligne.

    2. jaylowblow dit :

      Il y a aussi des républicains qui ne font pas la différence entre une visite touristique et une insurrection meurtrière. Il n’y a aucun espoir pour ces tarés.

      1. En tout cas, le 6 janvier, les insurgés ne sont pas entrés sans frapper.

        Mais Trump leur avait donné un mandat.

  2. Benton Fraser dit :

    En gros pour Tim Scott, s’il faut mettre comme conditions des choses comme le respecte de la loi et des droits des citoyens pour que la police reçoive des subventions, c’est du définancement de la police!!!

    1. gl000001 dit :

      Belle preuve par l’absurde 😉
      L’argent donné à la famille George Floyd en compensation pour son meurtre est du définancement aussi. Elle aurait mieux servi pour acheter des armes pour la police. 🙁

  3. Mouski dit :

    Comment font des réseaux nationaux comme CBS pour laisser n’importe quel menteur venir saupoudrer le peuple américains de toutes ces fausses affirmations. Ça me dépasse.

    1. christal dit :

      Effectivement. Je me trompe ou Il me semble qu’on ne voit les démocrates défendre leurs politiques avec autant de hargne que leur adversaire en met pour les démolir. J’avoue que n’étant pas doué pour les langues que mes principales sources d’informations sont les articles de mons Hétu et ce blogue, mais vu de loin, j’ai l’impression que les républicons utilisent toutes les tribunes pour mousser leurs positions et leurs mensonges alors que je trouve les démocrates passifs.
      Je me trompe? Je ne comprends pas?

  4. garoloup dit :

    Ce Tim Scott est un biscuit Oreo qui défend les prérogatives des Blancs et refuse des mesures qui protégeraient les victimes habituelles des policiers, soit les Afro-Américains.

    1. Faut croire qu’il n’a pas encore commis d’infraction au code de la route. Ou qu’il a un chauffeur blanc.

      1. Haïku dit :

        Richard Desrochers
        Oeil de lynx ! 😉👍

  5. Haïku dit :

    Cher Monsieur Tim Scott,
    « Le pire mensonge est de se mentir à soi-même. »(Marc Levy)

  6. gl000001 dit :

    Tu ne peux mentir dans ces conditions sinon tu perds ta job ou tu vas en prison :
    – Mentir à la police lors d’une enquête
    – Mentir à un juge
    – Mentir sur les états financiers de ta compagnie
    – Mentir sur tes impôts
    – Mentir à la douane
    – Mentir à ton curé (!)
    – Tu es un politicien démocrate

    Mais tu peux mentir sans conséquences si :
    – Tu es un politicien républicain !!!

    1. C’est parce qu’il y a pour eux des conséquences à dire la vérité.

  7. treblig dit :

    Sans définancer il peut être possible de financer autrement la police. Les policiers de Montréal reconnaissent qu’une large partie des interventions policières relèvent plutôt de la santé mentale. Quand on a fermé les grandes institutions comme Louis-Hyppolite Lafontaine, les ressources n’ont pas suivis dans le milieu naturel. Un problème qui était déjà souligné lors de la désirinstitution des malades au début des années 80.

    Donc un peu moins de policiers armés et plus d’intervenants sociaux. C’est le sens que je donne à ce définancement.

  8. Charlot dit :

    Les américains sont mûrs pour des cours accélérés de Novlangue. Il y a beaucoup trop de mots inutiles dans leurs écrits et discours.

    1. Haïku dit :

      @Charlot
      Bien envoyé ! 👌👌

  9. POLITICON dit :

    Pauvre M. Scott! Ce qu’il nous dit dans le fond c’est qu’il veut le milliard pour que les forces de l’ordre puisse continuer à défoncer des portes sans perquisition obligatoire; tirer à bout portant quand l’agent qui a 6 mois de training le juge opportun; continuer à pratiquer la fameuse prise meurtrière qu’on a réservé à Floyd dans ses derniers moments. Pour Scott, la formation, l’éducation, la prévention, le soutien psychologique des agents ca lui importe peu. Il a le culot de rejeté la faute sur les démocrates.

    1. Scott craint peut-être le Grand remplacement ? La police n’a pour tâche que de s’assurer que ça n’arrive pas. C’est un grand privilège pour lui de faire partie de ceux qui empêchent que l’ADN d’une minorité ne vienne le priver de son ascendant sur ceux qui lui ressemblent. C’est la mentalité du colonisé. Je fais partie du pouvoir, ne venez pas me faire concurrence,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :