Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’administration n’a pas l’intention d’expulser de migrants haïtiens arrêtés à la frontière sud vers un centre de détention de Guantanamo, a fait savoir mercredi soir une porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure. Cette mise au point est intervenue après que la chaîne NBC a révélé qu’un appel d’offres avait été lancé la semaine dernière par le service de l’Immigration et des Douanes demandant à des entreprises privées de se porter candidates pour fournir des agents, dont certains devaient parler couramment espagnol ou créole, pour travailler dans un centre de détention pour migrants situé sur la base navale américaine.

La porte-parole a indiqué que l’appel d’offres était une « première étape typique et routinière du renouvellement d’un contrat » et que les migrants détenus à Guantanamo étaient seulement ceux qui été repêchés en mer. L’information de NBC a soulevé un tollé après avoir été diffusée par NBC et sur les réseaux sociaux.

Cette mise au point ne devrait cependant pas mettre fin aux critiques dont fait l’objet l’administration Biden concernant son traitement des migrants haïtiens à la frontière sud. On lui reproche notamment d’avoir utilisé une règle sanitaire (Title 42) instaurée par l’administration Trump au début de la pandémie pour expulser sommairement quelque 1 500 migrants haïtiens vers Haïti, où certains d’entre eux n’ont pas vécu depuis dix ans après avoir travaillé au Brésil ou au Chili, entre autres pays d’Amérique latine.

Selon le New York Times, cette règle a été utilisée pour expulser 56% des migrants qui se sont présentés à la frontière sud entre les mois de février et août. Les autres ont été admis aux États-Unis et ils ont reçu une date de comparution pour l’examen de leur dossier ainsi qu’un bracelet électronique.

Joe Biden a abandonné la règle dès le début de sa présidence, contribuant à l’afflux de migrants vers la frontière sud selon ses critiques. Un juge fédéral l’a par la suite forcé à la réimposer. Ce qui n’empêche pas les républicains ces jours-ci d’accuser le président et les démocrates de prôner des frontières ouvertes.

Le New York Times fait état des divergences au sein de l’administration Biden sur la façon de traiter les migrants haïtiens, dont une grande partie ne réponde pas nécessairement aux critères permettant d’obtenir l’asile. Fuir la pauvreté n’est généralement pas suffisant. N’empêche : le président démocrate, qui avait promis de traiter les migrants de façon « humaine », voit aujourd’hui son administration être accusée de racisme en raison de son traitement des migrants haïtiens.

(Photo Getty Images)

26 réflexions sur “Pas de migrants haïtiens à Guantanamo

  1. Mona dit :

    Faiblesse idéologique, faiblesse morale, Incohérence de comportement = les democrates sont obligatoirement perdants car leur « humanisme » s’arrête à la culture de  » l’efficacité de l’argent roi ».
    Les autres prennent des chemin directs vers leurs intérêts et plus lisibles pour des simples d’esprit !
    😟

    1. Haïku dit :

      Mona
      Sages paroles ! 👌

  2. PROBERT dit :

    Nous voyons depuis longtemps des populations massives fuir des régions en raison de la guerre et de la pauvreté. Bientôt nous verrons aussi des gens fuir en raison de l’environnement. Ce ne sera plus l’arsenal militaire du pays voisin qui sera la plus grande menace, mais sa population terrorisée et affamée.

  3. treblig dit :

    C’est l’image que le cinéma et la télévision des États-Unis projette à l’étranger. Un pays riche où les maisons sont belles et où chacun peut avoir une automobile. Même les ghettos noirs apparaissent relativement confortables pour un exilé cubain.

    Faut pas se surprendre que plusieurs croient au rêve américain.

  4. Le Champ dit :

    Le déplacement des populations fait partie intégrante de l’histoire de l’humanité et les conflits qu’ils engendrent aussi donc la question qui tue est ou le prochain conflit impliquant des super-puissance ce passera-t-il ?? Une chose est sure il se passera par pays interposés et le mouvement des populations sera un enjeux crucial . peut-etre que ca sera une des rares fois que la Chine sera expansioniste mais je crois qu’il faut regarder de ce coté pour commencer.

    De notre coté de l’Océan les midterms américain nous en dirint long sur ce qui vient et l’impact que cela aura sur nous.

  5. jcvirgil dit :

    Toute une patate chaude pour l’administration Biden, quand par la force des choses *les bottines ne suivent pas les babines*… Les images des gardes frontières montés à cheval poursuivant les pauvres haitiens au lasso sont fortes .

    Mentionner une détention possible à Guantanamo le centre de torture institué par W.Bush c’est comme la cerise sur un sundae infect qui propage l’image d’un pays en dérive.

  6. Tic et Tac dit :

    Les démocrates vont prendre une raclée historique dans les « midterms », il n’y absolument RIEN qui va bien pour cette administration jusqu’à présent.

    1. gl000001 dit :

      La vaccination va bien. Ce sont les républicains qui s’y opposent.
      L’environnement va bien. Ils ont défait plein de mesures stupides au 45.
      Vous en voulez d’autres ?

      1. Tic et Tac dit :

        @gl00001 La moyenne quotidienne de décès COVID dans le pays est prartiquement le plus haut qu’elle a été depuis le début de la crise.

        L’environement va bien? Ok boss lol

      2. gl000001 dit :

        Analyse superficielle. Forcez-vous un peu !!

      3. ProMap dit :

        Tic et Tac – Vous êtes franchement malhonnête.

        « La moyenne quotidienne de décès COVID dans les états républicains est largement le plus haute qu’elle a été depuis le début de la crise. »

        Voilà, j’ai corrigé votre phrase pour qu’elle concorde avec la réalité. Votre phrase impute à l’administration Biden le laxisme d’un parti (Républicain) qui accepte que ses concitoyens meurent pour la cause de leur reprise du pouvoir désirée. McConnell l’a dit au printemps : les Ripoux ne feront AUCUN effort pour accepter lois et budgets de l’administration Biden. La population, bof! Des gouverneurs savent que leur poste bientôt ou dans très peu de temps sera sérieusement mis en jeu. Leur réaction est claire.

        Ce parti n’a plus rien à offrir que des slogans. Point final.

      4. simonolivier dit :

        Encore changé de pseudo Simon?

    2. Jean Létourneau dit :

      Raclée historique ?
      Dur quoi basez-vous cette affirmation ?

    3. gigido66 dit :

      En fait, ce qui va bien est automatiquement annihilé par des républicains en réaction à tout ce qui vient des démocrates.
      Résultat, tout semble venir de l’administration en place, mais ce n’est qu’illusion, si on gratte un peu la surface, c’est assez évident de voir d’où provient le problème. Les empêcheurs de tourner en rond sont présents et ils sont très actifs et très « criards », s’étouffant au moindre faux pas.

    4. A.Talon dit :

      Coucouche panier, le picoté! Et plus un mot sinon on t’envoie chez le vétérinaire te faire castrer.

  7. Louise dit :

    Je croyais que c’était Kamala Harris qui était responsable du dossier de l’immigration.
    Il me semble qu’on n’en entend pas beaucoup parler ces temps-ci, où est-elle ?

    On ne s’attend pas à ce que cette administration règle tous les problèmes du jour au lendemain, mais ils ont la responsabilité des présenter un plan à court, moyen et long terme à la population pour faire face à cette situation complexe.

    On va leur envoyer Erin O’Toole, lui il connaît ça les plans ! 😁

    1. Haïku dit :

      Louise
      RE: ‘les plans d’Erin O’Toole’
      ——
      Excellent parallèle ! 😉

  8. Haïku dit :

    Ironie:
    « Il y a des gens qui peuvent être ailleurs quand ils veulent,
    ils n’ont pas besoin d’avoir un passeport. »(Jacques Prévert)

  9. Apocalypse dit :

    Suivant la présidence de Donald Trump, cette présidence aurait été un challenge pour l’excellente tête qu’était – et c’est toujours le cas – Barack Obama, ou même Hillary Clinton, et nous sommes en présence d’un homme, Joe Biden, dont le déclin intellectuel était évident lors de la course à l’investiture démocrate. Il suffit de jeter un oeil sur son débat avec Paul Ryan pour s’en convaincre. 🤔

    Vous pouvez aussi écouté Bernie Sanders et vous allez voir toute la différence avec le Joe Biden de nos jours.

    ‘Secular Talk’ en parlait justement hier; à la Maison-Blanche, tout est scripté pour empêcher Joe Biden de se retrouver dans une situation où il devrait répondre du tac au tac dans laquelle il risque de paraître tout mélangé et que les choses dérapent. 😰

    Vous direz qu’il est bien entouré, sans doute, mais il reste que c’est lui le président et ça soulève des doutes sur cette présidence et sa suite; d’ailleurs, on regarde ce qui se passe et c’est inquiétant.

    Ca prend quelqu’un capable d’être décisif dans ses décisions, en prendre de bonnes et rapidement à part de cela, ce qui n’est pas toujours le cas, loin de là.

    Des élections s’en viennent en 2022 et les démocrates risquent de perdre les deux chambres, ce qui signifierait la paralysie jusqu’en en 2024, alors temps de rehausser son jeu d’un couple de crans.

  10. Apocalypse dit :

    @Tic et Tac – 08:29

    ‘… il n’y absolument RIEN qui va bien pour cette administration jusqu’à présent.’

    Ce n’est pas vrai!

    Il reste que certains dossiers engendrent des critiques. Lorsque des démocrates critiquent la situation avec les immigrants à la frontière, ça ne regarde pas bien. Ca fait déjà quelques jours que cette situation perdure et on attend toujours des actions claires et décisives de la Maison-Blanche.

    On dira que ce n’est pas un dossier facile, mais désolé, vous vouliez la Maison-Blanche, vous l’avez et les excuses, ça ne va pas vous aider, mais pas du tout; les gens attendent des solutions.

  11. Apocalypse dit :

    *correction – 09:21

    … Vous pouvez aussi écoutER Bernie Sanders…

  12. A.Talon dit :

    «Fuir la pauvreté n’est généralement pas suffisant.»

    Et pourtant, n’est-ce pas l’un des mythes fondateurs de ce pays?

    «Envoyez-moi vos fatigués, vos pauvres,
    Envoyez-moi vos cohortes qui aspirent à vivre libres,
    Les rebuts de vos rivages surpeuplés.
    Envoyez-les moi, les déshérités, que la tempête m’apporte,
    De ma lumière, j’éclaire la porte d’or !»
    — Extrait de «The New Colossus», sonnet gravé sur le socle de la Statue de la Liberté

  13. Apocalypse dit :

    @Louise – 08:51

    ‘On va leur envoyer Erin O’Toole, lui il connaît ça les plans ! 😁’

    🤣

    Kamala Harris et la vice-présidence, je pense que les choses ne sont peut-être pas aussi bien qu’elle le prévoyait.

    Si les démocrates comptaient sur elle pour 2024, il faudra probablement revoir les … plans. 😉

  14. A.Talon dit :

    «le président démocrate, qui avait promis de traiter les migrants de façon « humaine », voit aujourd’hui son administration être accusée de racisme en raison de son traitement des migrants haïtiens.»

    Et qui l’accuse avec le plus de véhémence d’une telle infamie? Vous l’avez deviné: les Républikkkons. Ceux-là même qui prônent la fermeture de la frontière sud avec le Mexique, le profilage racial policier dans les grandes villes, la restriction du droits de vote des minorités visibles et l’emprisonnement de jeunes enfants latinos dans des camps de concentration. Ceux-là même qui ont tout fait pour s’opposer à la lutte pour les droits civiques des années ’50-60 et qui continuent de s’opposer aux mesures favorisant l’égalité des droits. De beaux Pharisens, ces Républikkkons…

  15. Jean Létourneau dit :

    L’envoyé spécial des États-Unis pour Haïti, Daniel Foote

    Il a remis sa démission au secrétaire d’État Anthony Blinken, affirmant qu’il « ne sera pas associé à la décision inhumaine et contre-productive des États-Unis d’expulser des milliers de réfugiés haïtiens et d’immigrants illégaux vers Haïti » de la frontière américaine. Foote a déclaré que l’approche politique américaine à l’égard du pays est profondément imparfaite et que les Haïtiens ne devraient pas être renvoyés dans « un pays où les responsables américains sont confinés dans des complexes sécurisés en raison du danger posé par les gangs armés qui contrôlent la vie quotidienne ».

    https://www.npr.org/live-updates/covid-booster-vaccine-florida-abortion#u-s-special-envoy-for-haiti-resigns-over-decision-to-deport-thousands-at-border

    1. Haïku dit :

      Jean Létourneau
      Merci pour l’info.
      Enfin, une réaction raisonnable.

Répondre à Tic et Tac Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :