Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le 13 août dernier, neuf représentants démocrates modérés ont envoyé un ultimatum à Nancy Pelosi. Si la présidente de la Chambre des représentants ne tenait pas sous peu un vote sur un projet de loi bipartisan de 1 000 milliards de dollars sur les infrastructures traditionnelles, ils n’appuieraient pas la résolution budgétaire de 3 500 milliards de dollars déjà adoptée par le Sénat pour renforcer les programmes sociaux et environnementaux. Sans leur appui, cette résolution ne pouvait être adoptée.

Or, Pelosi a réussi ce mardi à satisfaire les modérés et les progressistes de son groupe. Elle s’est engagée à tenir un vote le 27 septembre prochain sur le projet de loi sur les infrastructures, négocié et adopté par le Sénat, à condition d’avoir l’appui des démocrates modérés pour la résolution budgétaire de 3 500 milliards de dollars.

Cette résolution, faut-il le rappeler, n’est que le point de départ de la rédaction d’un projet de loi qui pourra être adopté par le Sénat sans l’appui des républicains. Encore faudra-t-il qu’il soit soutenu par tous les membres du groupe démocrate, ce qui n’est pas encore le cas. N’empêche : pour le moment, les démocrates viennent de franchir une étape importante vers l’adoption de projets ambitieux qui pourraient permettre à Joe Biden de faire oublier ses déboires en Afghanistan.

De commenter Pelosi : « Aujourd’hui est un grand jour de fierté pour notre pays et pour les démocrates. Non seulement nous construisons l’infrastructure physique de l’Amérique, mais nous construisons aussi l’infrastructure humaine de l’Amérique, pour permettre à beaucoup plus de gens de participer au succès de notre économie et à la croissance de notre société. »


(Photo AP)

14 réflexions sur “Plan de 3 500 milliards de dollars : les démocrates modérés rentrent dans le rang

  1. Boileau dit :

    Il faudra plusieurs bonnes nouvelles comme çà pour faite oublier la débandade américaine!
    Ou une grosse dose de Viagra! 🤷

    1. CBT dit :

      Évidemment, les sondages ne seraient pas aussi sévères si les républicains avaient faillis à la sortie des troupes américaines de l’Afghanistan, c’est toujours impardonnable lorsque ce sont les démocrates. D’autant plus que rien n’assure que DT aurait réussi brillamment en mai 2021, il n’avait aucun plan B plus que son entente bidon qui n’a jamais été respectée.

      Avec le résultat de 48 000 personnes ramenées aux États-Unis à ce jour, c’est probablement un meilleur résultat qu’espéré, mais cela n’influence pas l’opinion publique, les gens ne regardent que les images traumatisantes des afghans en panique, ils ne lisent pas les informations exactes sur la situation.

    2. Igreck dit :

      💪👍

  2. RaybRoy dit :

    Encore une fois Nancy Pelosi fait un travail colossal pour unifier ces Démocrates qui peuvent se battre eux mêmes sans les ripouxblicains.

  3. PROBERT dit :

    Il en faudrait aussi des politiciens républicains avec des principe et qui sont capables de défier la ligne de parti en raison de leurs convictions. Nos enfants verront peut être ça un jour.

    1. Il y en a

      Le deux sénatrices du Maine et de l’Alaska et le sénateur de l’Utah

      Sans oublier Mme McCain

      1. PROBERT dit :

        Oui vous avez tout à fait raison.

  4. monsieur8 dit :

    Magicienne Pelosi!

    1. Haïku dit :

      Je seconde !

  5. jeani dit :

    « Non seulement nous construisons l’infrastructure physique de l’Amérique … »

    Trop gentille cette Nancy, au Québec nous avons beaucoup de routes à réparer.

    Est-ce que la construction physique commencera en Amérique du Sud, en Amérique Centrale ou quelque part en Amérique du Nord?

    1. Haïku dit :

      Bien envoyé ! 😉👌

    2. Ah, oui, il y a un mur à réparer. La seule infrastructure que l’autre a entreprise, et là encore, c’est la faillite.

  6. treblig dit :

    Pas loin du 2/3 de la population approuve ces projets d’infrastructures.

    Les républicains, une fois revenus dans leur district, vont aussi s’en vanter auprès de leurs électeurs. Bête de même la politique partisane.

  7. Stéphane dit :

    Dois-je comprendre que les démocrates modérés appuieraient la résolution budgétaire « en échange » de tenir un vote sur le projet de loi bipartisan?

    Et Nancy Pelosi s’engage à tenir ce vote sur le projet de loi bipartisan « en échange » d’avoir l’appui des démocrates modérés sur la résolution budgétaire?

    Si ce n’est pas du pareil au même, est-ce seulement une question de faire passer l’un avant l’autre?

    Si oui, dans quel but?

    Sinon, ça ne me paraît pas trop difficile comme négociation!

    Ai-je manqué quelques choses?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :