Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Le choix que j’ai dû faire en tant que président était soit de respecter l’accord sur le retrait de nos forces, soit d’intensifier le conflit, de renvoyer des milliers de soldats américains au combat et de s’engager dans la troisième décennie de conflit. Je soutiens fermement ma décision. »

Joe Biden, président des États-Unis, défendant la façon dont il a géré le retrait des troupes américaines d’Afghanistan où, a-t-il reconnu, «ça s’est passé plus vite que prévu», une allusion à la rapidité avec laquelle le pays est tombé aux mains des talibans.

P.S. : « Je suis le président des États-Unis et la responsabilité s’arrête ici», a encore dit Joe Biden, tout en pointant du doigt les dirigeants politiques afghans et l’armée nationale afghane pour la débandade des derniers jours. « Les dirigeants politiques afghans ont abandonné et ont fui le pays… Des Américains ne devraient pas mourir dans une guerre que les Afghans eux-mêmes ne sont pas prêts à faire. »

(Photo AP)

91 réflexions sur “La citation du jour II

  1. gigido66 dit :

    Bien envoyé, Joe!
    That’s it, that’s all!

    Si « la chose » a fait des tractations avec les Talibans, ça devait sûrement être tout sauf légal…et comme ils sont comme lui, leur parole ne vaut pas grand chose…ils l’ont roulé dans la farine de sarrazin…ils étaient prêts…ils ont précipité leur redéploiement le temps de le dire, sans attendre que les « envahisseurs » partent….alors aussi bien leur laisser toute la place et revenir « in the land of the Free ad the home of the brave »…

    1. Mona dit :

      @gigido66
      J’ai adoré la « farine de sarazin » ☺️
      Merci pour un humour salvateur, aujourd’hui surtout !

      1. gigido66 dit :

        😉

      2. Sarrazins, avec la majuscule, ça nous fait remonter à Charlemagne et à la Chanson de… Roulant. Dans la farine.

      3. Haïku dit :

        @Richard Desrochers
        Coquin va ! 😂👌👍

      4. Jean Létourneau dit :

        @Richard desrochers:

        Sarrasins ou Sarrazins est l’un des noms donnés durant l’époque médiévale en Europe aux peuples de confession musulmane. On les appelle aussi « Arabes », « Mahométans », « Ismaélites » ou « Agarènes ». D’autres termes sont employés également comme « Maures », qui renvoient aux Arabes et aux Berbères de l’Afrique du Nord après la conquête musulmane. Le terme de « Sarrasin » est déjà employé dans La Chanson de Roland (1080 de notre ère), texte dans lequel il s’applique aux Basques.

  2. Layla dit :

    « « Les dirigeants politiques afghans ont abandonné et ont fui le pays… Des Américains ne devraient pas mourir dans une guerre que les Afghans eux-mêmes ne sont pas prêts à faire. »

    C’est exactement ma réflexion depuis hier…

    De plus on s’attend à ce que le capitaine quitte le navire le dernier, ce n’est pas ce qu’on a vu hier.

    En regardant les talibans circulés sans euphorie au parlement c’était comme si cette guerre avait été trop facile.

    1. Jean Létourneau dit :

      J’étais arrivé à la même conclusion, quand j’ai vu le gouvernement en place et les troupes entraînées par les Étatzuniens prendre la poudre d’escampette. C’est à se demander si une bonne partie de l’armée afghane était pro-talibans, et que c’était un secret de polichinelle.

      1. xnicden dit :

        J’ai lu qu’un grand nombre de bataillons de l’armée étaent sans ravitaillement en armes et nourrirure depuis des semaines, voire des mois. Cela a aussi joué.

      2. Jean Létourneau dit :

        @xnicden:
        Merci de la précision, Cela a très certainement joué.

      3. Guy LB dit :

        @xnicden : 👍 vous avez parfaitement raison.
        Depuis que la retraite américaine a commencé, les salaires de l’armée afghane n’étaient plus payés par l’administration militaire américaine, et le ravitaillement ne passait plus par les contractuels privés américains. Toutes ces responsabilités ont été transférées, sans préparation, à l’administration afghane. Je vous laisse deviner combien de soldes ont trouvé leur chemin vers les poches des militaires afghans, et quelle portion de l’intendance a été assurée, payée, organisée… Le vide créé par cette énorme corruption a été, à n’en pas douter, le principal «détricoteur » de l’armée afghane. L’analphabétisme, la désertion (25% !) et la formation inappropriée (équipements trop sophistiqués) ont fait le reste, en jouant leur rôle habituel de sape habituel dans une structure militaire déjà fragilisée.

  3. Toile dit :

    « Le choix que j’ai dû faire en tant que président était soit de respecter l’accord sur le retrait de nos forces, soit d’intensifier le conflit, de renvoyer des milliers de soldats américains au combat et de…. »

    J’avais donc soit à respecter l’accord ( le deal) convenue par la bête sans le gouvernement afghan ou bedon m’engager dans un enlisement. Drôle de choix qui n’en sont pas. Mais cela n’explique pas la déconvenue du Pentagone sur sa lecture de la situation.

    1. Achalante dit :

      Peut-être que le Pentagone pensait que l’armée Afghane se défendrait davantage, alors qu’ils se sont (peut-être, encore une fois) dits : « si les États-Uniens partent, pourquoi je devrais mourir sans raison? Aussi bien aller se faire oublier ou changer de côté, et espérer survivre. » Sans résistance de l’armée locale, les Talibans n’ont eu aucun mal à avancer.

      Par contre, combien de temps tiendront-ils le pays? Ont-ils suffisamment de soldat pour pacifier le pays? Pourront-ils imposer leurs lois partout, ou trouveront-ils de la résistance (civile ou autre) dans certaines régions?

      Beaucoup, beaucoup de questions verront leurs réponses apparaître au cours des prochains jours, mois, années…

      1. Igreck dit :

        Si les Afghans eux-mêmes ne veulent pas se battre pour leur pays, cela prouve que les Amers n’avaient pas à se mêler de leur choix d’avenir⁉️

    2. Louise dit :

      Toile

      « ….cela n’explique pas la déconvenue du Pentagone sur sa lecture de la situation. »

      D’après tout ce que j’ai entendu aujourd’hui, partout dans le monde personne n’a été capable de prévoir la rapidité avec laquelle les talibans se sont emparés du pouvoir. Donc il faut mettre un bémol sur la responsabilité du Pentagone.

    3. constella1 dit :

      Toile
      Tout à fait

    4. NStrider dit :

      Il n’y a pas de déconvenue, ils savaient ce qui se passait et ce qui était pour arriver et si on avait tourné notre attention de ce côté on l’aurait su aussi et aurait peut-être moins l’air de chevreuil pris dans les phares d’une voiture aujourd’hui.

      Cet article date de 2019.
      Un petit extrait:
      « Les documents contredisent également une longue litanie de déclarations publiques de présidents, de commandants militaires et de diplomates américains qui ont assuré aux Américains année après année qu’ils faisaient des progrès en Afghanistan et que la guerre valait la peine d’être menée. »

      https://www.washingtonpost.com/graphics/2019/investigations/afghanistan-papers/afghanistan-war-confidential-documents/

      1. Guy LB dit :

        @ NStrider : Exactement! 👍
        Toutes les analyses sérieuses en sont arrivées à la conclusion que la formation de l’armée afghane n’était qu’une mauvaise farce, que prétendre le contraire servait les intérêts de certains profiteurs, et que la débandade de ces derniers jours était parfaitement prévisible et prévue.

  4. HebenMonVieux! dit :

     » Des Américains ne devraient pas mourir dans une guerre que les Afghans eux-mêmes ne sont pas prêts à faire. »

    C’est triste mais c’est ça. Si après 20 ans où l’armée afghane est censée avoir été formé elle ne résiste pas plus qu’une semaine face aux talibans, j’aurais aussi de la difficulté à voir des américains ou pour nous, des canadiens perdre la vie pour des gens qui ne se sont pas pris en mains eux-mêmes.

    1. galgator dit :

      J’avoue que je suis très déçu de l’armée Afghane et de leur régime politique. Ils ont abandonné le combat et en donnant tout leur équipement aux talibans. Mais bon, c’est plus facile à dire qu’à faire, assis confortablement sur ma chaise que d’être dans l’action face à des barbares sans pitié. C’est un échec lamentable autant des USA que des afghans qui ont perdu tout espoir depuis belle lurette!

  5. treblig dit :

    Ben voilà. Les États-Unis n’auraient jamais dû envahir l’Afghanistan. Comme ils n’auraient jamais dû envahir le Vietnam ou l’Iraq d’où ils sont incapables de sortir rapidement après une intervention militaire.

    Les attentes étaient trop élevées : pleins de McDo et de filles en jupes partout à travers le pays.

    Remplacer une culture religieuse vieille de plus d’un millénaire en moins de 20 ans est une mission impossible.

    1. AMC dit :

      Les attentats du 11 septembre justifie amplement la guerre d’Afghanistan. C’est d’être resté 20 ans qui ne l’est pas.

    2. garoloup dit :

      « Remplacer une culture religieuse vieille de plus d’un millénaire en moins de 20 ans est une mission impossible. »
      On l’a pourtant fait au Québec en une quinzaine d’années…mais la motivation venait du peuple québécois et non d’une culture étrangère.

      1. Guy LB dit :

        @ garoloup : 👌Pas mal comme observation.
        Ça donne à réfléchir. Mais restons précis : au Québec, on parle quand même de plus de 50 ans, pas de seulement 20 ans.

  6. Layla dit :

    Qu’est ce que j’aime son honnêteté, au lieu de tout nier et se justifier par des mensonges qui entrainent toujours d’autres mensonges pour justifier le mensonge précédent, lui il coupe court… voici les faits…

    « Mais j’ai toujours promis au peuple américain que je serais honnête avec vous. La vérité est que cela s’est déroulé plus rapidement que nous ne l’avions prévu. »

    1. Mona dit :

      @Layla 👍
      Je partage. Rare.

      1. Guy LB dit :

        … et rafraîchissant.

  7. Toile dit :

    La débandade de l’armée afghane tient dans quelques mots: depuis le retrait américain, la maigre solde n’est pas perçu. En autres.

    1. Layla dit :

      @Toile 17:37
      Et cet argent selon votre lien d’un précédent billet est allé à l’administration Ghani et cet argent va se retrouver entre les mains des talibans…pas certaine moi, on verra.

      1. Toile dit :

        En principe si, vu qu’ils forment le gouvernement. En tk, ils mettront pas le magot dans l’éducation!

      2. @Si, ils vont mettre ça dans des écoles coraniques, pour les garçons. Et les garçons éduqueront les filles. Ça fera des économies.

  8. Loufaf dit :

    Qui nous dit que le gouvernement afghan n’ était pas de mèche avec les talibans?
    Biden a raison, pourquoi des soldats américains devraient mourir à la place de ceux qui ne voudraient pas des talibans comme dirigeants?
    Il n’ y a peu être pas de sortie honorable , mais il faut sortir de ce guêpier. Et ce n’ est pas à Biden seul de porter l’ odieux de l’ avenir de l’ Afghanistan!

  9. Mona dit :

    Jai regardé exceptionnellement la télévision aujourd’hui et je suis atterrée de voir ces journalistes (français) pérorer sur l’administration Biden comme si elle devait assumer seule les conséquences des erreurs stratégiques passées.
    Quelque soit le choix de Joe Biden il aurait été mauvais parceque la situation est pourrie de tous les côtés et l’Occident en est aussi responsable.

  10. Alexander dit :

    Si 300 000 soldats ne sont pas prêts à défendre leur pays devant 75 000 talibans, alors le message est clair: ils ne veulent pas défendre.

    Quand tu as le pouvoir, mais pas le vouloir, ça mène à ça.

    C’est moins la débandade des EU qui voulaient en finir que celle d’un pays qui ne croit pas dans les réformes.

    Probablement que l’époque corrompue à l’os de Karzaï et la fuite en catamini de Ghani rendent les soldats complètement désabusés.

    La question pour les afghans, dans quel type de pays veulent-ils vivre?

    Quand même triste à mourir si les filles devaient retourner à l’âge de pierre; elles méritent tellement mieux.

    Dans des grands pays voisins comme l’Iran et la Turquie, rien n’est parfait, loin s’en faut, mais les filles ont accès à l’éducation.

    Si au moins les talibans 2.0 leur faisaient une place acceptable, c’est tout le pays qui y gagnerait.

    Mais les EU ont tiré la ligne, bien trop tard et un peu maladroitement, mais il faut qu’ils partent: ils ne comprennent pas grand chose à la dynamique du Moyen-Orient. Ils foutent le bordel et puis s’en vont.

    Ils sont trop imbus d’eux-mêmes pour écouter les autres et s’adapter aux autres.

  11. treblig dit :

    La vie est cruelle pour les femmes afghanes, comme celle du Yémen, de l’Arabie saoudite ou du Congo. On y peut rien sauf intervenir militairement ce qui est vu ( avec raison) comme une forme moderne du colonialisme ou d’impérialisme.

    Déjà que le Canada en a pleins les bottes avec sa propre violence conjugale.

    1. Guy LB dit :

      @ treblig : 👍
      « Déjà que le Canada en a pleins les bottes avec sa propre violence conjugale. »
      Oui, en effet. Avant d’aller faire la leçon aux autres, il faut faire le ménage chez soi.

  12. Louise dit :

    Biden a tout à fait raison, il fallait que les américains se retirent de cette guerre qui a peut-être favorisé une partie de la population mais qui n’a résolu aucun des problèmes majeurs de cette société.
    Les soldats afghans sont équipés, sont entraînés et pourtant ils n’ont pas défendu leur pays.
    Ce n’est pas avec de l’argent, même beaucoup d’argent qu’on peut changer l’esprit des gens.

    Peut-être que ça faisait l’affaire des pays autour de voir les américains prendre tous les risques et se faire critiquer. Maintenant c’est à leur tour de se mouiller et d’aider leur voisin pour combattre le terrorisme qui va certainement se répandre si personne ne bouge.

  13. Vox Populi Vox Dei dit :

    Biden a donc blamé, en succession, Donald Trump, le peuple afghan, le Président afghan, l’historique des guerres en Afghanistan pour finalement dire que « la responsabilité s’arrête ici ».

    On ne sait pas pourquoi il a dit en conférence de presse il y a un mois que les talibans ne reprendraient pas le contrôle du pays. Il n’a rien dit sur ce qu’il ferait pour sortir les américains et les alliés toujours pris là-bas. Il n’a répondu à aucune question et on a appris après son adresse qu’il retournait à Camp David.

    Dur de trouver un sens à tout cela.

  14. Igreck dit :

    Quel dirigeant sensé⁉️L’intelligence au pouvoir… et dire que le gros désastre ambulant 🤡 l’invite à démissionner❗️

  15. _cameleon_ dit :

    Je viens de voir ces images terribles d’un corps tombant d’un avion militaire américain. Après qu’une foule tentait désespérément de s’accrocher à l’appareil.

    Ouf ! Ça va frapper l’imaginaire …

  16. _cameleon_ dit :

    Taliban in Afghanistan: Terrifying Video Shows People Falling Off Plane Mid-Air In Kabul
    https://www.youtube.com/watch?v=-qNthLakb6Q&ab_channel=Indiatimes

    Attention je n’ai pas vérifié la source.

    1. Haïku dit :

      Ouache !!!

    2. Madalton dit :

      3 garçons sont tombés de l’avion pour atterrir sur un toit de maison. Ils seraient tombés au moment lorsque le train d’atterrissage a été entré.

  17. ProMap dit :

    Les talibans ont préparé de longue date la marche vers Kaboul. l’Afghanistan est le pays du deal local. Ils ont préparé leurs deals partout sur le territoire, de petits deals avec le chef de tel village, le commerçant Y, peut-être même avec des commandants locaux de l’armée afghane, etc. Lorsqu’est venu le temps de lancer l’attaque, tous ces petits deals de sont réalisés. Il n’y avait plus de résistance.

    L’armée afghane n’a pas combattu parce que son organisation a été désagrégée par de petites ententes stratégiques partout sur le territoire.

    Voir cet article pour mieux comprendre la culture ou les cultures de ce pays.

    Opinion | Why Afghan Forces So Quickly Laid Down Their Arms

    https://www.politico.com/news/magazine/2021/08/16/afghanistan-history-taliban-collapse-504977

    Les stratèges occidentaux ne l’on pas apprivoisé cette culture, pas plus que le soit disant maître du deal.

  18. Layla dit :

    Dans sa déclaration il dit « Nous leur avons donné tous les outils dont ils pouvaient avoir besoin. Nous avons payé leurs salaires, assuré l’entretien de leur armée de l’air, ce que les talibans n’ont pas. Les talibans n’ont pas d’armée de l’air. Nous avons fourni un appui aérien rapproché. »

    Les talibans n’ont pas d’armée de guerre mais les afghans oui. Alors c’est un net avantage qu’il nous précise, et ils se sont fait évincés en deux temps trois mouvements. Clairement ils ne voulaient pas s’investir.

    Il y a quelque chose qui ne colle pas dans cette histoire des derniers jours.

    Leurs femmes leurs enfants ne méritaient pas qu’ils donnent leur vies pour eux, surtout avec cet avantage qu’ils avaient sur les talibans.?

    Ma conclusion ce n’est pas les USA ont abandonné ces femmes et ces enfants.

    Bon je continue ma lecture.

    https://www.whitehouse.gov/briefing-room/speeches-remarks/2021/08/16/remarks-by-president-biden-on-afghanistan/

    1. Layla dit :

      Correction de mon 18:23

      Les talibans n’ont pas d’armée de l’air et non Les talibans n’ont pas d’armée de guerre. Franchement.

  19. Layla dit :

    Permettez un autre point de sa déclaration que je trouve très crédible.

    « Je sais que l’on se demande pourquoi nous n’avons pas commencé à évacuer les Afghans — les civils plus tôt. Une partie de la réponse est que certains des Afghans ne voulaient pas partir plus tôt – toujours pleins d’espoir pour leur pays. Et en partie parce que le gouvernement afghan et ses partisans nous ont découragés d’organiser un exode massif pour éviter de déclencher, comme ils disaient, « une crise de confiance ».

  20. Roger Allard dit :

    Ce qui reste à voir est la capacité, sinon le vouloir, de sortir les interprètes et autres officiels afghans (sans qui les USA et consorts n’auraient jamais pu persévérer) de ce bourbier pour les amener en pays sur.

    Présentement, il y a tellement de confusion et de damage control qu’on semble négliger le sort de ces gens pour qui il s’agit d’une question de vie ou de mort.

  21. jcvirgil dit :

    Dans les faits les seuls gagnants dans cette aventure afghane à part les Talibans , c’est la fameuse industrie de la mort qui s’est gavée de fonds publics pendant vingt ans dans une guerre qui était tout simplement impossible à gagner.

    Dommage pour eux ils devront maintenant se trouver un autre conflit pour continuer de détourner des fonds publics à leur profit..

    1. Carl Poulin dit :

      @ jcvirgil
      Vous parlez des crosseurs à la Dick Cheney?

  22. marie4poches4 dit :

    Les coûts de cette guerre en $

    Dr. Mizanur Rahman
    @prof_mizanur

    “In the 20 years since September 11, 2001, the United States has spent more than $2 trillion on the war in Afghanistan. That’s $300 million dollars per day, every day, for two decades. Or $50,000 for each of Afghanistan’s 40 million people.”

    1. Carl Poulin dit :

      @ marie4poches4
      Ça faisse dans l’dash ce genre de statistiques…. surtout lorsque l’objectif premier était d’éliminer l’organisation terroriste d’Al-Quaïda.

    2. si au 1 er jour de leur arrivée, les USA avaient offert un chèque de 50 000 $ pour chaque Afghan, aujourd’hui ce pays serait florissant et les affaires avec les USA seraient très rentables…

      les gens auraient pu se nourrir et de loger…. les enfant auraient été à l’école et donc mieux instruits auraient aider à l’émancipation de leur pays….

      ç’aurait été un investissement intelligent….
      faire une stupide guerre pour le même prix donne le résultat que l’on voit….

      1. jcvirgil dit :

        Dans les faits tout cet argent a donné à manger au monstre dont le president Esinhower avait exhorté les Americains à se méfier lors de son discours de départ en 1962.

        Le fameux et insatiable complexe militaro-industriel qui détourne à son profit des milliards de fonds publics qui pourraient servir à se donner une société meilleure et ce au Canada comme aux Etats-Unis.

      2. Benton Fraser dit :

        Il ne faut pas oublier qu’une bonne partie des dépenses américaines en Afghanistan l’ont été pour les entreprises américaines eux-mêmes….

    3. Madalton dit :

      300 M$ par jour, ça pourrait payer un système de santé universel et un système d’éducation de qualité.

      1. Benton Fraser dit :

        Sauf que les compagnies d’assurances sont extrêmement puissantes.

        Voilà quelques années, j’écoutais une série télévisée sur les collectionneurs extrêmes (collections de montres de luxe, de voiture et même d’avion de la seconde guerre mondiale) aux États-Unis. Chaque collectionneur nommait son domaine d’emploi. De la troisième à la première position, on retrouvait dans le pétrole, les finances et en première position, dans l’assurance!

  23. Carl Poulin dit :

    Le « Gros Menteur » aurait dû recevoir une formation minimale sur les thèmes suivants avant de signer le rappel des troupes Américaines d’Afghanistan: Pachtounes, Pakistan, Al Qaïda, Oussama Ben Laden, Talibans, Arabie Saoudite, Kalashnikov, Moyen-Âge, Jihad, Islamistes pures et durs, terroristes etc.
    GROS IMBÉCILE DE BÂTARD!

  24. Apocalypse dit :

    ‘ « Les dirigeants politiques afghans ont abandonné et ont fui le pays… Des Américains ne devraient pas mourir dans une guerre que les Afghans eux-mêmes ne sont pas prêts à faire. »’

    Un argument que je peux acheter, MAIS n’aurait-on pas dû se rendre compte de ce manque de caractère des Afghans il y a longtemps? 🤔

    Dans la vie, les gens ne changent pas tant que cela et si tu n’a pas de caractère, désolé, tu risques fort de ne jamais en avoir, ça ne s’achète pas. 😢

    Avec cette capitulation aussi rapide des Afghans, disons que l’étoile de Joe Biden ne pâlit pas trop dans mon bouquin, sinon pas du tout!

    1. Carl Poulin dit :

      @ Apocalypse
      Tout à fait d’accord. Allez consulter le lien du Devoir qu’un de nos habitués blogueurs nous a transmis sur le billet précédent.

  25. Quatre fois plus de combattants afghans que de Talibans, avec une force aérienne… Je ne suis pas loin de penser — aussi parce que j’ai déjà lu des choses dans ce sens — qu’une bonne partie de la population se rangeait du côté des envahisseurs et leur a souhaité la bienvenue. Un peu comme au Vietnam, une administration corrompue et une bonne infiltration (sans compter la propagande et le financement de services) facilitent le succès des envahisseurs autant que l’hostilité du terrain, jungles ou montagnes.

  26. leonard1625 dit :

    Hey … Biden a des amis ici. Je suis du nombre, sauf qu’un bon ami sait critiquer au besoin.

    « respecter l’accord sur le retrait de nos forces » Come on, cet accord fait par Trump était une farce. De plus, il était évident depuis des mois que les talibans n’avaient aucune intention de le respecter.

    Oui, un retrait s’imposait, mais les Américains, au moment qu’il devenait clair que les talibans progressaient sans affronter de grande résistance, aurait du faire une pause et protéger à tout le moins la grande région de Kaboul, le temps d’évacuer de façon ordonnée tout le monde souhaité. Ca ne prend pas une décennie.

    Biden se défend bien. Tant mieux, car il en aura bien besoin si jamais les talibans se montrent intraitables avec les civils afghans.

    1. Carl Poulin dit :

      @ leonard1625
      Biden n’avait pas le choix de respecter un accord signé par son prédécesseur. En ne respectant pas cet accord il ce serait mis à dos plusieurs factions militaires de son pays et plusieurs politiciens d’autres pays. C’est sans compter les Républichiants qui ont déjà commencer à vomir sur cette retraite des soldats Américains qui a pourtant été signée unilatéralement entre le « Gros Menteur » et les Taliblichiants sans la présence du gouvernement Afghan.

    2. Capitaine B dit :

      Le gros gluant s’était assuré de bien saboter l’opération avec son deal. Les prisonniers talibans avaient déjà été libérés donc aucun moyen de pression pour les garder tranquille. De plus les troupes américaines avaient été réduites à 2500 (3500 selon certains médias) ce qui aurait été suffisant pour épauler l’armée afghane pour défendre Kaboul. Mais sans celle-ci, tu ne vas pas loin avec 2500 soldats contre une armée en marche, surtout si t’as le bordel causé par l’évacuation à gérer en plus. Il a fallu 5000 soldats de plus pour protéger l’aéroport seulement, alors Kaboul au complet?

      Je crois que des têtes vont rouler au Pentagone et aux services de renseignements quand l’évaluation sera terminée et qu’ils en feront le bilan. Ce fiasco avec le gouvernement afghan et son « armée » est la responsabilité de quelqu’un… et ce quelqu’un n’est pas Biden.

      Réjouissons nous que pour l’instant l’évacuation se déroule bien malgré la panique. Les talibans semblent avoir aussi hâte que les occidentaux qu’ils aient quitter le pays.

  27. jeani dit :

    Kayleigh McEnamy assuré que le très petit minable aurait géré bien mieux cette sortie de l’Afghanistan.

    Moi, comme OBSERVATEUR, je les aurais mis au pas ces barbus. Maudit que c’est facile quand tu n’as pas à prendre la décision!

    https://www.rawstory.com/kayleigh-mcenany-trump-afghanistan-withdrawal/?utm_source=push_notifications

  28. loup2 dit :

    Gros HS
    Bravo le journal de montréal
    Il faudrait que j’ouvre un compte face de bouc pour signaler la faute.
    Non, jamais.
    https://pix.cyber-nux.fr/upload/original/1629158091.png
    TORT calvince pas tord.
    J’vais lui tordre le coup le titreur .

    1. C’est parce qu’elle est tordue !

      1. Haïku dit :

        Torrieu !!
        Quelle erreur grammaticale. 😉

    2. loup2 dit :

      Et voila. Personne remarque qu’il fallait écrire *tordre le cou*.
      Héhéhéhé. Je me bidonne.
      Du coup je me tord moi même le cou.
      Bonne soirée 😉

    3. jeanfrancoiscouture dit :

      @ loup2: «Il faudrait que j’ouvre un compte face de bouc pour signaler la faute. Non, jamais.»

      Pareil pour moi. Vous aussi vous en avez sans doute ras-le-bol de tous ces médias qui se plaignent de se faire piquer des revenus par le GAFAM et qui sont les premiers à vouloir nous lancer dans les pattes du petit Zuckerberg si on veut communiquer avec eux? Même l’auguste Société Radio-Canada nous fait le coup avec l’émission Bonsoir/Bonsoir avec le dénommé Wautier qui ne nous laisse que Face de bouc si on souhaite commenter ou participer à ses petits concours/quizz et autres machins. Y m’énerve, mais y m’énerve avec son FB. Pas question que je m’inscrive là-dessus pour commenter les articles du JdeM ni quoi que ce soit d’autre dans n’importe quel média ou commerce.
      Quand une municipalité nous dit qu’elle met son programme d’activités sur «son» FB, je réagis toujours en demandant si, par un heureux hasard, il n’y aurait pas aussi un bon vieux site WEB.

      1. xnicden dit :

        J’ai déjà lu l’avantage de FB pour les médias est que ceux-ci n’ont pas à faire la modération des commentaires, c’est la responsabilité de FB. Ils épargnent ainsi beaucoup de $ en plus de ne pas engager leur responsabilité. Est-ce que quelqu’un peut confirmer?

    4. Jean Létourneau dit :

      J’ai déjà travaillé au JdeM. À l »époque les textes tirés fil de presse n’étaient pas révisés. Ni vérifiés par l’excellent correcteur typographique ProLexis.

      L’impression a des règles beaucoup plus strictes que le web. Par exemple, il y a des espaces fines non-sécables devant les signes de ponctuation doubles sauf deux-points (point-virgule, point d’interrogation, point d’exclamation), et à l’intérieur des guillemets français pour les séparer du texte mis en exergue.

      Bref, il y avait deux standards différents dépendant de la source du texte. Cette absurdité était une conséquence de négociation syndicale.

      1. Jean Létourneau dit :

        J’ai déjà travaillé au JdeM. À l’époque les textes tirés des fils de presse, comme AFP, PC et AP (Agence France Presse, Presse Canadienne, American Press) n’étaient pas révisés, ni vérifiés par l’excellent correcteur typographique ProLexis.

        http://www.prolexis.com/correction-de-la-typographie

  29. Carl Poulin dit :

    @ jeani
    Moi ces barbus je les auraient rasé de très près… jusqu’à la jugulaire!

  30. anizev dit :

    N’empêche cette sortie catastrophique va hanter Biden pour le restant de sa présidence. Ils auraient dû se douter que les soldats afghans allaient déquerpir dès qu’ils allaient voir un bout de sandale des talibans.

  31. aux USA, sont pathétiques de vouloir donner une paternité à cette fuite de l’Afghanistan…. ce n’est pas le geste d’un seul homme, du Président, mais la représentation de ce que sont les USA pour le reste de la planète…

    des fouteurs de troubles, des arrogants qui ne finissent pas ce qu’ils commencent…. ce n’est pas Biden qui a l’air fou et qui devra trainer cette humiliation toute sa vie, mais bien tout le peuple US au grand complet.

    Ce sont les USA qui font en sorte d’avoir l’air fou…. ils envoient leurs soldats mourir un peu partout pour absolument rien, sans plan de départ, sans stratégie et surtout sans plan de retrait à leur avantage…..

    les USA partent toujours la queue entre les jambes, penauds …. pour se chercher un coupable afin de ne pas se sentir concernés….

    la sortie catastrophique est le résultat de leur planification de ce bourbier depuis 20 ans… s’ils étaient demeurés là-bas un autre 20 ans, la sortie aurait été toute aussi humiliante en 2041….

  32. Haïku dit :

    RE: « …le retrait des troupes américaines… »
    (Est-ce une référence au ‘coitus interruptus’ ?)
    ———————–

    -« Celui qui sait vaincre, n’entreprend pas la guerre. »(Proverbe Chinois)

    -« La guerre arrivée, le diable agrandit son enfer. »(Proverbe Espagnol)

    -« Il est plus facile d’être en guerre avec des ennemis sages
    que d’être en paix avec des amis insensés. »(Proverbe Afghan)
      (PS: ça ne s’invente pas !)

  33. kintouai dit :

    De toute manière, il n’y a rien à faire avec les fondEmentalistes* religieux, quels qu’ils soient.

    * Le Petit Robert : Fondement : Anus, rectum.

    1. gl000001 dit :

      Autre synonyme : trou de balle !!

      1. Haïku dit :

        Autre synonyme:
        « I’ll bust a cap in you’ ass in a drive-by bro »(Un rapper ÉtatZunien). 😉

  34. A.Talon dit :

    «Le choix que j’ai dû faire en tant que président était soit de respecter l’accord sur le retrait de nos forces, soit d’intensifier le conflit…» (Président Biden)

    C’est bien ce que je disais l’autre jour: il s’agissait d’un «lose-lose situation». À ce jeu-là, il faut toujours choisir la solution où l’on perd le moins. Ce retrait catastrophe «made in Drumpf» sera vite oublié face aux trois années et demie de pouvoir restant à faire au Président Biden. Sept longues éternités politiques, dirait Robert Bourassa. Il peut se passer tellement de choses, bonnes et mauvaises, durant ce temps…

  35. A.Talon dit :

    PAUSE CINÉMA

    Pour se changer un peu les idées, pourquoi ne pas regarder l’une des célèbres aventures de Tintin? Vous savez, ce jeune reporter qui n’a jamais écrit une ligne? Vrai qu’il n’est jamais allé en Afghanistan, sauf erreur de ma part, mais il a tout de même voyagé en «Arabie Khémédite», pas trop loin de là.

    «Les aventures de Tintin – Au pays de l’or noir (1080p)»

  36. Boozadvisor-bongsandfeet dit :

    Il est tard, le sujet a peut-être été déjà abordé, corrigez-moi si je me trompe, mais j’ai crû entendre le Président Biden dire Mister Donald en zappant d’une chaîne à l’autre. Ai-je bien entendu?

  37. A.Talon dit :

    PAUSE MUSICALE

    Les enfants sont couchés? ‘Apocalypse’ aussi? Paaaarfait! Profitons de l’intimité complice et de la douceur de la nuit pour retrouver en catimini la pianiste sud-coréenne Leezy, plus envoutante et spectaculaire que jamais. Elle nous interprète «Romance», du pianiste et compositeur japonais Yuhki Kuramoto. Oui, je sais. Il fait chaud chez elle, dans son logement…

    «Yuhki kuramoto Romance くらもとゆうき 유키구라모토 로망스 달콤한인생 ost piano cover ピアノ»

  38. Madalton dit :

    Ted Cruz qui critique la journaliste qui fait un reportage en direct de l’Afghanistan parce qu’elle porte un hijab. Il se fait ramasser car il s’est enfui au Mexique lors d’une panne de courant l’hiver dernier. Pas sûr qu’il irait en Afghanistan présentement ce peureux.

    https://www.usatoday.com/story/news/politics/2021/08/16/cnn-fires-back-ted-cruz-criticizing-reporters-head-covering/8157113002/?utm_source=usatoday-Daily%20Briefing&utm_medium=email&utm_campaign=narrative&utm_term=article_body&utm_content=8872UT-E-NLETTER02-Weekday

    1. spritzer dit :

      La vidéo de la journaliste. Je ne sais pas si elle était obligé d’en porter un noir. Un plus pâle aurait été plus beau.
      https://twitter.com/JackPosobiec/status/1427287286425735169

    2. Haïku dit :

      RE: Ted Cruz:
      Plus con que ça……… 👎👎

  39. FlorentNaldeau dit :

    JB se comporte exactement selon sa conception du rôle de Président des ÉU: la personne qui, après consultation et discussions, prend la décision finale puis en assume la responsabilité et les conséquences, positives ou négatives. Dans ce dossier, il a pris la décision que ses prédécesseurs ont tous refusé de choisir, en raison des coûts politiques potentiels associés; il a eu le courage (ou l’inconscience) d’aller jusqu’au bout du geste annoncé. Je ne le critiquerai pas sur cet aspect.

    Par contre, là où il prête le flanc à la critique c’est sur la manière dont il a procédé. Les modalités du retrait et l’effondrement spectaculairement rapide du pays ont de quoi soulever bien des interrogations sur la qualité du travail de renseignement dont les ÉU disposaient quant aux capacités militaires des talibans. Laura-Julie Perreault dans un éditorial publié ce matin dans La Presse (https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2021-08-17/afghanistan/comment-reprendre-un-pays-sans-trop-se-fatiguer.php) explique une des raisons de l’efficacité à première vue surprenante du retour des talibans. Ceux-ci auraient multiplié le pots-de-vin, soudoyant les leaders militaires au cours des derniers de mois, de manière que ceux-ci soient prêts à leur laisser le champ entièrement libre le moment venu, de sorte que le pays s’est dissous comme un château de sable avec l’avancée de la marée talibane.

    Comment les ÉU ont-ils pu rater ce fait, annonciateur de la débâcle? Ou alors ils l’ont su et n’en ont tenu aucune compte. Incompétence manifeste dans chaque cas. Le calendrier de retrait extrêmement rapide n’a fait qu’accélérer les choses. D’un autre côté, devaient-ils rester sur place pour soutenir un pays que ses propres militaires et responsables civils n’ont ni le courage ni la volonté de défendre eux-même, tout en étant prêts à monnayer son avenir?

    La position des ÉU sur l’échiquier mondial est souvent paradoxale. Les autres pays occidentaux sont certainement bien contents que ce pays prenne l’initiative de telles interventions militaires et en assume la plus grande part des coûts, que ce soit en argent, en matériel ou en personnel militaire. Non seulement cela les dégage de la responsabilité de faire de même, mais cela leur permet par ailleurs quand ça les arrange de critiquer – très hypocritement – les ÉU pour faire du « nation building ». Et lorsque l’aventure prend fin, alors là ces « alliés » se retrouvent bien démunis car ils ne peuvent plus compter sur le grand frère pour jouer à leur place le rôle de police de la civilisation occidentale auprès des régimes totalitaires et répressifs, comme le seront certainement de nouveau les talibans an Afghanistan.

    Que JB ait fait ce que d’autres Présidents n’ont pas eu le courage de faire peut porter à conclure qu’il a déjà décidé de ne pas solliciter un second mandat. Puisqu’il n’aura pas de prix politique personnel à payer, il peut se sentir les coudées beaucoup plus franches pour poser des gestes difficiles, qui susciteront certainement la controverse. Y aura-t-il d’autres exemples de même nature au cours des 3 prochaines années et demie?

  40. Igreck dit :

    L’Afghanistan n’est pas un pays au sens occidental du terme. C’est un ensemble disparate de tribus montagnardes sur lesquelles on a planté un drapeau « national ». Les talibans eux-mêmes ne sont pas plus afghans que pakistanais ou ouzbeks. Ils ne voient pas le monde à l’aide de ces concepts. Les talibans sont une secte religieuse armée, appuyée en sous-main par des régimes qui ont leurs propres intérêts.

    Comme d’habitude, les États-uniens n’ont jamais essayé de comprendre cette réalité.

    https://www.journaldemontreal.com/2021/08/17/afghanistan-nous-sommes-tous-concernes

  41. Igreck dit :

    LA CROISADE DÉMOCRATIQUE

    Est-ce le rôle de l’Occident de toujours s’immiscer dans les affaires internes des autres pays ? C’était le rêve des enfants du siècle des Lumières qui ont fait tomber la monarchie en France : diffuser leurs idées révolutionnaires, « exporter » leurs idéaux aux quatre coins du monde et libérer les peuples des autres pays pour qu’ils puissent, eux aussi, s’extirper des ténèbres et s’affranchir de la tyrannie.

    https://www.journaldemontreal.com/2021/08/17/imposer-la-democratie-a-la-pointe-du-fusil

  42. Igreck dit :

    Fin d’un fantasme
    Certaines différences culturelles sont insurmontables. Résumons-le simplement : l’Occident n’a pas vocation à s’installer en terre d’islam, et l’islam n’a pas vocation à s’implanter en Occident.

    https://www.journaldemontreal.com/2021/08/18/afghanistan-la-fin-dune-illusion

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :