Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La publication jeudi des données du recensement 2020 a lancé le processus par lequel les circonscriptions électorales des États-Unis seront redessinées aux États-Unis, soit par des commissions indépendantes soit par des élus partisans, selon les États. Au premier coup d’oeil, ces données contiennent de bonnes nouvelles pour les démocrates : la population blanche et rurale, qui tend à voter pour le Parti républicain, est en déclin, alors que la population multiraciale et urbaine, qui préfère généralement le Parti démocrate, est en pleine expansion. La croissance de villes telles New York et Chicago a également dépassé les projections. Mais il y a un hic. Ou deux.

Les États qui connaissent le plus grand essor démographique se trouvent dans le sud du pays, y compris au Texas, où les élus républicains contrôlent le redécoupage des circonscriptions électorales. Ils peuvent ainsi mettre à profit le gerrymandering (le découpage électoral partisan permis par la Cour suprême) pour augmenter leurs chances de remporter les sièges supplémentaires à la Chambre des représentants que leur procure l’augmentation de leur population.

Il faut aussi dire que les Hispaniques qui sont responsables en bonne partie de la hausse de la population dans la plupart des États sont plus nombreux qu’à une certaine époque à voter pour le Parti républicain. Mais il reste que leur présence fait du Texas, de l’Arizona et de la Géorgie, entre autres, des États de plus en plus démocrates.

Le défi des républicains, si l’on peut dire, sera de réussir à diluer le poids électoral de cette population de plus en plus hispanique, asiatique et multiraciale dans une population blanche et rurale en déclin. On pourra suivre leurs efforts sur cette carte interactive du site FiveThirtyEight. En attendant, certains analystes assez alarmistes estiment à 12 à 14 sièges le nombre de sièges à la Chambre des représentants que les républicains pourraient remporter en 2022 grâce seulement au gerrymandering.

C’est évidemment un jeu qui se joue à deux. Dans l’État de New York, par exemple, le nouveau découpage des circonscriptions pourrait faire perdre un siège ou deux aux républicains. Mais il est assez clair que la Chambre des représentants issue des élections de mi-mandat de 2022 ne correspondra pas au portrait des États-Unis brossé par le recensement de 2020.

(Illustration FiveThirtyEight)

37 réflexions sur “Recensement et gerrymandering

  1. Loufaf dit :

    C’ est là que nous voyons cette fausse démocratie à l’ oeuvre. On ne respecte pas la volonté du peuple, mais le système politique, avec la bénédiction de la CS , permet une tricherie à ciel ouvert pour favoriser un parti. Misère!!

    1. ProMap dit :

      Que ce soit pour l’un ou l’autre des parti, je n’ai jamy compris la logique juridique de la CS dans un pays démocratique. Sur quel partie de la constitution de base-t-elle?

      1. ProMap dit :

        Misère que ça va mal ce matin.

        des partis, je n’ai jamais ….Sur quelle partie….

      2. Benton Fraser dit :

        Sans doute que le CS est devenu le « Confederate States »!

  2. Bidulen dit :

    Amerikkka first!

  3. captmichel dit :

    si c est ça la démocratie hum… ça me semble arrange

  4. Stéphane dit :

    « une population blanche et rurale en déclin »… Pas fort pour une population à majorité pro-vie!

    1. Madalton dit :

      Une population pro-vie qui ne veut pas protéger les enfants en interdisant le port du masque à l’école.

      1. Stéphane dit :

        Pro-vie, mais pour la peine de mort!

  5. gl000001 dit :

    Immonde tricherie qui pue la swamp.

  6. gl000001 dit :

    Si ton programme politique ne passe plus dans la population, c’est que tu es « passé date », obsolete, dépassé, has-been … Donc tu fais quoi ? Tu t’informes sur ce que veut la population et tu t’adaptes.
    La solution républicain est de ne rien changer à son programme et tricher pour l’imposer aux gens. Le message est clair : ils se crissent des gens, leurs électeurs. Les gens qu’ils doivent représenter.
    Le 2e amendement parle d’une milice pour se défendre d’un gouvernement qui s’oppose à la population. C’est exactement le modèle des républicains !!! Ce sont eux qui devraient se retrouver avec des canons de carabine dans la face !!!
    (Juste une preuve par l’absurde. Je ne fais pas la promotion de la violence 😉 )

    1. Haïku dit :

      Fort bien dit ! 👌

  7. Lorraine Johnson dit :

    Explication nécessaire pour votre dernière phrase svp

    Dois-je comprendre que cette nouvelle configuration ne s’appliquera qu’en 2024 ?

  8. jcvirgil dit :

    C’est ironique de voir que dans le pays qui se veut un phare mondial de la démocratie, le découpage électoral et autres mesures connexes sont en place depuis des années pour empêcher leurs concitoyens qui n’ont pas la bonne couleur de peau, ou la bonne lignée génétique * wasp *de voter .

    Un moment donné toutes ces crosses en contradiction totales avec l’image vertueuse que leurs politiciens tentent de donner du pays, va finir par les rattraper autant au niveau national que mondial.

    1. Guy LB dit :

      @ jcvirgil : 👍 bien d’accord avec vous
      pour trouver ignoble le mensonge sur lequel repose la supposée démocratie américaine, mais pas du tout convaincu que ça va les rattraper un jour. Depuis le temps qu’ils vivent avec leurs contradictions anti-démocratiques, ils ne peuvent plus s’en passer. La démocratie à l’américaine, ils y croient, en dépit de l’évidence qui leur démontre tout le contraire.

      1. jcvirgil dit :

        @Guy LB

        Il me semble que c’est sur ce blogue que j’ai lu la maxime.*Quand t’es plus cru , t’es cuit *. 😎

        Dans leur cas ça s’applique de plus en plus dans leurs relations internationales sauf chez leurs états vassaux comme le Canada et l’UE.

        À l’interne ils se concoctent un remake de la guerre de sécession tellement la fracture est grande dans leur société.

      2. Helene dit :

        En effet, tout dans les mots, rien dans les faits!

      3. Guy LB dit :

        @ jcvirgil : 👌« leurs états vassaux » ✔️
        mots particulièrement bien choisis, qu’on les dirait faits sur mesure.

  9. jeanfrancoiscouture dit :

    «gerrymandering (le découpage électoral partisan permis par la Cour suprême) »

    Tout est là. La triche validée par l’institution gardienne de la Constitution et, prétend-on, de la démocratie qui non seulement a laissé passer cette pratique mais aussi autorisé le financement débridé.

    Remarquez que dans les systèmes d’inspiration british, -comme le Canada- le système uninominal à un tour ainsi que l’existence de partis politiques dont le chef est d’abord choisi uniquement par ses membres et qui est un élu dans une seule circonscription électorale. Le chef du Gouvernement n’est donc jamais choisi directement par le peuple. Qui plus est, le parti au pouvoir, comme c’est généralement le cas en situation de multipartisme, n’obtient qu’une pluralité des voix et donc un mandat majoritaire avec une minorité du vote populaire.

    Et pourtant, le système fonctionne. Cela est dû à un système judiciaire beaucoup moins teinté par la partisannerie que celui des USA, à une structure électorale mieux définie et mieux encadrée sur le plan national, un financement sous surveillance étroite et des mœurs politiques certes perfectibles mais beaucoup moins altérées et monopolisées par des groupes ou des individus préoccupés seulement par leurs intérêts particuliers.

    1. gl000001 dit :

      « chef du Gouvernement n’est donc jamais choisi directement par le peuple. »
      Aux USA aussi. Le chef du gouvernement est choisi par le collège électoral. Une autre institution dinosaurienne !!!

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @gl00000: «Le chef du gouvernement est choisi par le collège électoral.»

        En fait, c’est le chef de l’État qui est choisi. Aux USA, le «gouvernement» si on peut l’appeler ainsi, est un amalgame du chef de l’État, du Sénat et de la Chambre des représentants aux prises avec le satané jeu des «checks and balance» devenu dysfonctionnel tout comme le fameux «Collège électoral» que les Fondateurs voyaient comme le dernier rempart contre de possibles aberrations populaires. Le «Collège» n’est plus maintenant qu’un tamponneur qui estampille les choix individuels colligés état par état selon le principe du «winner takes all» ce qui peut conduire à une présidence élue sans la majorité des électeurs ayant effectivement voté et encore moins avec une majorité de citoyens.

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        J’allais oublier: Parlant d’aberrations, ici, le «Chef de l’État (le GG) » est choisi par le chef du Gouvernement. Comble de l’aberration, la cheffe de l’État récemment choisie est une membre des nations que la «maison mère» britannique aurait voulu voir disparaitre et dont la «filiale» canadienne avait organisé l’effacement avec le «Indian Act» de 1876.

        Qu’une membre de ces nations accepte le poste, est-ce une reconnaissance donc une victoire pour ces nations ou une victoire pour l’Empire dans lequel elle accepte de s’intégrer jusqu’à accepter gentiment de le représenter?

    2. marie4poches4 dit :

      J’ajouterais que dans notre système, les membres du cabinet du PM sont choisis parmi des gens qui ont été élus par la population, ce qui est à mon avis d’une importance capitale, contrairement au cabinet du POTUS. Peut-être que si les membres du cabinet de 45 avait été élu par la population, cette présidence aurait été moins désastreuse.

      1. Guy LB dit :

        @ marie4poches : 👌très bonne observation.
        Ah, si on pouvait seulement revenir en arrière pour vérifier cette intéressante hypothèse…

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        @marie4poches4: Trump choisir les membres de son cabinet parmi des élus républicains? J’imagine sans peine la sorte d’élus qu’il aurait choisis. Il se serait fait un devoir et un plaisir de piger dans la frange la plus réactionnaire pour s’entourer de gens lui ressemblant et comme il ne manque pas de spécimens convenant à ses besoins, le résultat aurait été encore pire.

  10. La generation baby boomer ont décider de profiter de la vie plutot que d’avoir des enfants, beaucoup de ma génération sont enfant unique, deux c’était rare. On nous considérait comme une grosse famille a 4 enfants.

    Maintenant qu’il sont rendu vieux, ils sont en panique parce qu’il sont rendu un espèce en voit de disparition et qu’ils se font remplacer par des immigrants car il y a pénurie d’employé…

    1. jeani dit :

      @philippe

      Prétendez-vous que la génération qui a suivi ( j’imagine que c’est la vôtre) fait preuve l’altruisme en fondant de grosses familles?

      Adieu les voyages, la libarté et la belle vie, on s’occupe de notre marmaille. Il est facile de juger les boomers qui proviennent, pour la plupart de familles pauvres et qui ont dû se battre pour vivre le mieux possible.

      À noter que j’ai 4 beaux enfants et que je n’ai pas fait mieux ou pires que les autres boomers…

    2. Benton Fraser dit :

      Finalement, les boomers auraient dû faire une couple d’enfants de plus pour qu’ils travaillent dans les champs et les fast-foods!

  11. Faut-il le rappeler, l’élimination du “gerrymandering” est une des propositions importantes du “For the People Act”.

    Les repus-pis-pleins qui n’ont plus de programme électoral depuis que le CataschTrumph Orange est à leur tête*, se démènent présentement dans l’une des deux principales activités pour gagner les prochaines élections et essayer de se maintenir en vie. La 1ère consiste à diminuer le vote non-favorable par des lois restrictives dans des états ciblés.

    La 2ème consiste à distribuer (diluer vs concentrer) les votes repus-pis-pleins pour optimiser la récolte de représentants. Cela se fait en découpant “logiquement” les états en counties de façon à concentrer les Démocrates dans des counties les plus populeux possibles, pour qu’ils soient minoritaires dans un plus grand nombre de counties au final.

    *PS: Les repus, qui sont sans queue ni tête avec DJT, on bien mérité l’appellation États-Eunuques d’Amérique, les pas de couilles sous la direction du CataschTrumph Orange!

  12. xnicden dit :

    La nouvelle commission indépendante du Michigan chargée du découpage électoral se magasine une firme d’avocats pour assurer leur défense en cour au besoin.

    Le chiendent est que la seule qui s’est montrée intéressée s’est illustrée par sa défense des redécoupages hyper partisans d’Ohio, Pennsylvanie, Caroline du Nord, etc. Si la commission va de l’avant, elle embauchera littéralement les avocats du GOP spécialisés en redécoupage.

    https://twitter.com/davedaley3/status/1424494893687140353?s=19

    Il est possible que ce ne soit pas une manoeuvre d’infiltration du parti républicain, mais simplement des professionnels prêts à mettre sincèrement leur expertise au service d’un nouveau client. Mais juste se poser la question est consternant.

    1. gl000001 dit :

      « spécialisés en redécoupage. »
      Ils ont des programmes universitaire spécialisés en gerrymandering en quelque part !!!
      Ca ne serait pas surprenant !!

      1. @gl quintuple zéro un
        Il y a déjà plusieurs algorithmes programmés. La connaissance d’une démographie précise est obtenue par l’analyse de chacune des sites de votation. On roule ses programmes en parallèle, on analyse ensuite les résultats pour trouver le meilleur scénario.

    2. @ xnicden
      @ gl quintuple zéro un

      Ce qu’a pu créé le plus grand spécialiste du découpage:
      https://kids.kiddle.co/images/a/a7/Frankenstein%27s_monster_%28Boris_Karloff%29.jpg

      1. Haïku dit :

        Très à propos ! 😂👌

  13. Gilbert Duquette dit :

    Scotus et le gerrymamdering

    Gill v. Whitford, 585 U.S. ___ (2018), was a United States Supreme Court case involving the constitutionality of partisan gerrymandering. Other forms of gerrymandering based on racial or ethnic grounds have been deemed unconstitutional, and while the Supreme Court has identified that extreme partisan gerrymandering can also be unconstitutional, the Court has not agreed on how this can be defined, leaving the question to lower courts to decide

  14. gl000001 dit :

    HS: Lorsqu’on dit que les anti-vax sont des hommes des cavernes, en fait, ils sont bien pires !!! Voyez cet homme des cavernes « moderne » qui se fait vacciner lui !!
    https://www.lapresse.ca/actualites/insolite/2021-08-13/serbie/un-homme-des-cavernes-se-fait-vacciner-et-appelle-a-l-imiter.php

  15. citoyen dit :

    c’est la suite de la manufacturisation politique à des fins partisanes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :