Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

De La Havane à Santiago de Cuba, des milliers de Cubains sont descendus dans la rue dimanche pour protester contre les pannes d’électricité, les pénuries de nourriture et une recrudescence des cas de contamination à la COVID-19, entre autres. Scandant «liberté» et «oui, nous le pouvons», ils ont ainsi participé aux premières manifestations d’envergure contre le régime autoritaire de leur pays depuis des décennies. En réaction, le président cubain Miguel Díaz-Canel a appelé les citoyens «révolutionnaires» à descendre à leur tour dans la rue pour combattre les «mercenaires» à la solde des États-Unis.

Plusieurs politiciens américains, républicains pour la plupart, ont salué les protestataires cubains, qui ont par ailleurs poussé des exilés cubains de Miami à manifester leur solidarité dans le quartier Little Havana. Lors d’une conférence de presse, le maire de Miami Francis Suarez a prôné une intervention internationale menée par les États-Unis pour «protéger le peuple cubain contre un bain de sang».

À en juger par leurs commentaires, ces trois présidentiables du GOP ne seraient peut-être pas opposés à une telle politique :

Après avoir été critiquée par des conservateurs pour un tweet attribuant les manifestations cubaines seulement aux conditions sanitaires liées à la COVID-19, Julie Chung a publié ce deuxième gazouillis au nom du département d’État américain :

(Photo Getty Images)

73 réflexions sur “Manifestations de La Havane à Miami

  1. treblig dit :

    Soupir <—— très gros soupir.

    Et si Biden mettait fin à l’embargo de Cuba comme Obama l’a fait ?

  2. Labinne2 dit :

    « ces trois présidentiables du GOP »

    Rubio, Pompeo et Cotton ? présidentiable ?

    1. Richard Hétu dit :

      Présidentiable, selon Larousse : Qui est susceptible de se porter candidat à la présidence de la République, à une présidence.

      1. Labinne2 dit :

        Vue de cette angle, vous pourriez donc ajouter mon nom a la liste ?

        Labinne2 for president !!! je promet de faire des promesses !!!

      2. Labinne2 dit :

        Je vous promet ceci, cela et les autres choses…

        (Gilligan)

      3. Carl Poulin dit :

        Le Larousse n’a pas la même définition du mot « présidentielle » que celle de mon propre dictionnaire.

      4. papitibi dit :

        Le sens donné par Larousse n’est pas nécessairement le plus conforme à l’économie de la langue. Surtout que si N’IMPORTE QUEL WÉZI-WÉZO est ‘susceptible de se porter candidat’ dans la mesure où la règle (âge minimum, citoyenneté, etc) est respectée, ceux et celles qui correspondent à une définition plus logique du terme sont ceux/celles dont la candidature est probable ou possible eu égard aux ambitions connues (ou non), à la renommée, aux compétences, etc

        Oui, Trump était présidentiable, en ce sens qu’il était susceptible de voir dans sa candidature (bidon!) une manière de faire la promotion de la marque Trump. Mais pour le reste, ouf!!!

        Cela dit, Larousse est GÉ-NÉ-RA-LE-MENT une source à laquelle on peut s’abreuver (presque) aveuglément. Mais PAS cette fois-ci.

        J’ai 71 ans, mon père était un US born citizen, si bien que si je veux obtenir la citoyenneté US, j’y ai droit, semble-t-il. Donc, je suis PRÉSIDENTIABLE? Heu… N-O-N. Dans le sens que si je me portais candidat, la possibilité que je sois élu est NULLE. Donc, je ne suis PAS présidentiable. Period!

      5. NStrider dit :

        Selon l’article II de la Constitution des États-Unis, le président doit être un citoyen de naissance des États-Unis, avoir au moins 35 ans et résider aux États-Unis depuis 14 ans.
        J’ignore si vous êtes vous même né aux États-Unis mais si vous l’êtes vous avez un « délai de carence » de 14 ans, vous deviendriez donc « présidentiable » à 85 ans si vous déménager demain.😋😋😋

      6. NStrider dit :

        Déménagez

  3. senorflash dit :

    Je croyais que c’était pour encourager les pauvres milliardaires qui sont dans l’espace… pauvre eux. Vous savez, eux aussi ils ont des hauts et des bas. Tout comme vous (bon certes les bas, ne sont pas lié a la famine, la coercition et la mort, mais bon… qui n’a pas perdu une chaussette ?)

    1. Carl Poulin dit :

      @ senorflash
      Allez sur Wikipédia pour consulter la liste des 25 donnateurs américains les plus généreux et vous serez en mesure de constater qu’il y en a plusieurs qui sont sensibles à la pauvreté, la santé et le bien-être des plus démunis de la planète. Contrairement au « Gros Menteur » ils n’ont pas créé de fiducies caritatives pour profiter des dons qu’ils reçoivent. D’ailleurs, le nom de l’innommable et ignoble personnage n’apparaît pas sur cette liste.

  4. Louise dit :

    Diviser pour régner, quel aveu de faiblesse et d’impuissance !

    Les révolutionnaires contre les mercenaires pour attiser encore plus la colère et la les conflits.
    Le président Canel n’a pas même pas daigné écouter les revendications de ses concitoyens, il a tout de suite réagi en donnant l’ordre de combattre.
    Ces gens qui manifestent pour leur vie, parce qu’ils n’ont plus rien, méritent mieux qu’une réponse violente à leur revendications.

    D’autre part, le gouvernement américain a mis en garde les autorités cubaines contre tout usage de la violence. Oui et puis après ?
    Que va faire et que peut faire le gouvernement Biden ?

    À mon avis la levée de l’embargo serait une bien meilleure réponse que des parole creuses pour la liberté d’expression.

  5. gl000001 dit :

    Joe devraient envoyer à Cuba les doses de vaccin que les républicains ne veulent pas. Ca calmerait un peu la grogne. Ca serait un début d’ouverture avec le gouvernement de Cuba.

  6. Guy Pelletier dit :

    Quel genre de Cuba ces trois « présidentiables » proposent-ils? Le genre qui existait avant la « rovoluzion » cubaine? Un pays qui repasserait directement et très rapidement aux mains des mafias, financiers, riches et mégas corporations américaines pour leurs seuls intérêts? Les Cubains « libres » mais ayant perdus leurs terres agricoles, les terrains le long des côtes, leur autonomie et souveraineté, devenus des citoyens de seconde zones dans leur propre pays? Évidement ces trois « présidentiables » ne suggéreront de commencer par mettre fin à l’embargo contre ce pays en place depuis les années 60 qui n’est rien d’autre qu’une forme de représailles mais surtout avertissement pour les pays qui oseraient se tourner vers un système politique et économique « socialiste » butant hors de leur pays les multinationales et intérêt$$$$$$ Américains capitalistes. Évidement qu’on souhaite des changements de gouvernance et politique dans ce pays mais comment s’assurer qu’une future « démocratie » soit au service et intérêts des Cubains sans être détournée par les puissants intérêts Américains.

    1. simonolivier dit :

      Ces trois « présidentiables » proposent pas mal le même genre de chaos que les amirequins ont apporté en Irak, en Lybie et ailleurs dans le monde.

  7. jcvirgil dit :

    C’est certain que la levée de l’embargo aiderait à faire face aux pénuries, mais les Cubains s’y sont un peu habitués vu que la plupart n’étaient même pas nés lorsque les dirigeants du pays champion des droits et libertés les a mises en place pour les punir d’avoir renversé un dictateur qui tenait le peuple dans la misère , pendant qu’eux-mêmes allaient s’encanailler dans les casinos et les bordels de la Havane.

    Quand à la réaction des leaders républicains c’est clair qu’ils sont nostalgiques du bon vieux temps !

  8. jcvirgil dit :

    Au sujet de cet embargo de nombreuses résolutions proposant aux États-Unis de cesser leur embargo sur Cuba ont été votées, à une très large majorité à l’ONU. En 2013, seuls deux États, les États-Unis et Israël, sur plus de 190 ont voté contre la résolution demandant la fin totale de l’embargo.

    Une association de malfaiteurs internationaux avec un*deal* style ; tu me soutiens quand je vais massacrer du palestinien et je te soutiens quand tu tente d’affamer des peuples pour les politiques de leurs dirigeants que tu n’aimes pas..

  9. anizev dit :

    hum, cuba est une menace pour le monde selon le pompeux Pompeo. Il faudrait qu’il s’explique et oui à la levée de l’embargo.

    1. gl000001 dit :

      Ce sont de vilains communistes !!

      1. karma278 dit :

        C’est pas du communisme, c’est de la dictature répressive violente…

        I know that you already know that, mais il me semble utile de rappeler l’évidence

      2. gl000001 dit :

        « Violente ». Oui, mais on ne parle pas de la Corée du Nord ou de la Chine là ! Ca n’approche même pas les Philippines ou la Turquie qui ne sont pas une dictature (en théorie).

  10. Superlulu dit :

    Le gouvernement Cubain dit qu’a ce jour 1.2 millions d’habitants de l’île ont reçu trois doses du vaciin Amabala.
    Et que 6.8 millions une simple dose.
    Mon épouse me dit que personne n’a été vacciné dans la province de Holguin.
    Le téléphone arabe fonctionne à la vitesse de l’éclair à Cuba.
    Le gouvernement a coupé l’internet hier en fin d’après midi lorsque la manifestation de Banes (30 km de La Havane) s’est étendu comme une traînée de poudre. D’un bout à l’autre du pays.
    Un jeune a même reçu une balle au ventre à Camaguey.
    Des voitures de police renversées. Du jamais vu à Cuba.

    La police et l’armée est partout et frappent à coup de bâton, tuyaux de plastique et autres.
    Diaz Canel, dit que les gens qui sont descendus dans la rue sont des révolutionnaires confus.

  11. papitibi dit :

    Mike Pompeo: Now, American leadership must be clear: we stand with the freedom-loving people of Cuba. #SOSCuba

    The Question izze: does Pompeo stand with the Freedom-Loving BLACK LIVES MATTER movement?

    1. Haïku dit :

      Bull’s-eye !

  12. Charlot dit :

    C’est une excellente idée, ça, d’aller rétablir la démocratie à Cuba. Parlez-en aux Afghans, aux Iraquiens et aux…..ah et puis zut.

  13. Madalton dit :

    Pour l’embargo, Biden a eu d’autres chats à fouetter depuis son inauguration. Je crois qu’éventuellement, il va renverser le décret de Trump.

    Hier matin, avant que les manifestations ne débutent, je disais à mon fils que je ne comprenais pas que le peuple cubain ne se révoltait pas. Depuis des années, j’étais convaincu qu’une fois les Castro hors du pouvoir, les cubains allaient descendre dans la rue. Quelques heures plus tard…

    1. gl000001 dit :

      Joe, William, Jack ou Averell ?

      1. Haïku dit :

        Coquin va. 😉

  14. papitibi dit :

    Le Sénateur Tom Cotton écrit: Today, Americans stand with the Cuban people as they bravely take to the streets and demand freedom

    The Question izze: est-ce que ce brave Sénateur Répu appuie avec la même fougue le mouvement de libération des utérus et le droit des femmes à obtenir un avortement, SURTOUT (mais pas exclusivement) à la suite d’un viol ou quand le foetus n’est pas viable?

    On parle ici de femmes z’américaines, là, là…

    Ce brave Sénateur appuie-t-il le droit des Blacks à VOTER sans contrainte? Appuie-t-il le droit des Blacks à ne pas se faire éclater le cerveau par un policier? A-t-il appuyé le droit de George Floyd à RES-PI-RER sous le genou assassin du policier Chauvin?

    Heu…

  15. Léo Mico dit :

    Selon Mike Pompeo, le gouvernement cubain est une menace pour le monde.
    C’est-à-dire ?

    Il ne confond pas avec le meilleur ami de Trump, le dictateur fou de Corée du Nord ?

    1. gl000001 dit :

      Le jazz cubain, le rhum pas cher, les cigares … armes de destruction massive.
      72 minutes de destruction pour vous :

      1. Haïku dit :

        Muchas gracias ! 🎵

      2. papitibi dit :

        Merci pour le réveil de ces merveilleux souvenirs. Retour vers toutes ces ‘jeunesses’ du Buena Vista Social Club dont la musique a été importée aux States par Ry Cooder, dont le plus jeune d’entre les plus jeunes, Compay Secundo! Mon budget CD’s avait explosé!

        Mon engouement avait toutefois précédé la gang du Buena Vista de quelques décennies; à combien de concerts avais-je assisté au pavillon cubain d’Expo 67, souvent juché dans une sorte d’escalier en colimaçon plutôt inconfortable si ma mémoire ne me fait pas défaut… Cette année là, j’avais renoncé à occuper un emploi d’été… faque sur les 180 jours qu’aura duré Expo 67, j’ai dû m’y rendre plus de 160 fois. Dont 3 escapades le jour où Expo avait ouvert ses portes: une fois avec des chums, une deuxième fois avec d’autres chums et une troisième fois avec mes vieux!

        La kultur universelle et l’ouverture au monde et aux idées… que demander de mieux pour un tit-coune qui, cette année-là, avait fêté ses 18 ans… Aucun revenu, des dettes plein les poches, mais le coeur et la tête mauditement bin remplis!

  16. jcvirgil dit :

    Un autre fait et à considérer quand on regarde Cuba. Comment un peuple qui vit sous embargo depuis bientôt soixante ans , où les pénuries de biens essentiels se font sentir quotidiennement peut-il maintenant dépasser en espérance de vie son obèse voisin ?

    Je risque deux explications . La première se bourrer de toutes les merdes que l’industrie du fast-food et des aliments de l’agro chimie industrielle ne fait pas vivre plus vieux et deux les Américains auraient avantage à s’inspirer du modèle cubain pour leur système de santé…

    1. constella1 dit :

      jcvirgil
      Absolument 👍

  17. monsieur8 dit :

    Si les politiciens américains veulent vraiment aider le peuple cubain, qu’ils lèvent l’embargo. Sinon, qu’ils ferment leurs gueules !!

    Obama avait débuté une réflexion intéressante sur la relation USA-Cuba. Ça allait dans le bon sens. Trump a gelé tout ça, et Biden préfère poursuivre la politique trumpienne plutôt que de renouer avec le dialogue, comme son ex boss.

    1. gl000001 dit :

      « Biden préfère poursuivre la politique trumpienne  »
      Il a promis durant sa campagne d’adresser le problème. Joe ne peut tout faire en même temps. Laissez-lui une chance.

    2. gl000001 dit :

      Ca prend l’approbation du Congrès pour lever l’embargo.
      https://www.cnn.com/2021/06/20/opinions/cuba-us-relations-biden-miguel/index.html

    3. lanaudoise dit :

      On sait comment Trump délirait à propos de tout ce qu’Obama avait réalisé. De plus, il voulait s’assurer des votes des Cubains de la Floride. En taisant ses propres tractation$$$ avec le régime.

  18. parfoislucide dit :

    Je crois plus que Biden ne veut pas s’aliéner les votes hispaniques de Floride pour les mid-terms en touchant à l’embargo.

  19. Samati dit :

    @ Superlulu, 12/07/2021 à 08:14

    Merci du témoignage qui illustre le ras de bol de la population dominée par une petite élite qui compte sur la délation et la répression pour se maintenir au pouvoir. La crise du COVID pourrait amener la fin de ce régime qui n’a plus rien de révolutionnaire.

    Pour ceux ont visité certains hôpitaux cubains (pas ceux pour les touristes mais ceux pour la population cubaine) savent l’état de délabrement et de saleté qui y règnent (les toilettes débordent, les planchers sont d’une saleté et d’une puanteur à vomir), et la pandémie n’a fait que montrer à la population cubaine l’incompétence de la dictature en place.

    Je suis confiant que l’administration Biden saura poursuivre la politique d’ouverture d’Obama, condition nécessaire pour mettre fin à la dictature en place et redonner un peu de dignité à la population cubaine qui le mérite.

  20. kelvinator dit :

    Évidemment, l’embargo devient le bouc-émissaire tout désigné pour éviter de cibler les dérives totalitaires et dictatoriale du pays…

    Commercer avec Cuba est semblable à commercer avec la Corée du Nord. C’est perpétuer un régime totalitaire. Donc quel est le moyen de contrer un régime totalitaire autre que l’embargo?
    Je suis persuadé que ceux qui critique l’embargo n’ont pas d’autres solutions.

    1. gl000001 dit :

      Plutôt que de généraliser comme ça, quelles sont vos solutions ?

      1. kelvinator dit :

        Généraliser?

        Il n’y a pas 50 solutions justement. On peut seulement faire pression sans avoir recours à la force.

      2. gl000001 dit :

        Généraliser : « Je suis persuadé que ceux qui critique l’embargo n’ont pas d’autres solutions. »

      3. kelvinator dit :

        Ceux qui critique l’embargo est le seul critère. Ou est le critère de la minorité appliqué à la majorité?

      4. gl000001 dit :

        « Ceux qui critique l’embargo est le seul critère »
        C’est vous qui concluez ainsi. Donc généralisation. CQFD.

      5. kelvinator dit :

        OK, donc vous lancez en l’air des accusations sans les substancier avec des arguments…
        Vous n’avez pas l’air de comprendre que la généralisation implique d’appliquer le comportement d’une minorité à la totalité du groupe.

      6. gl000001 dit :

        J’ai mis un argument et vous ne le comprenez pas comme d’habitude. Je parle de vous qui avez insulté tout le monde ici en généralisant.

      7. kelvinator dit :

        Généraliser serait de dire que quiconque s’opposant à l’embargo n’a pas de solution parce que X n’a pas de solution…
        Vous savez « appliquer le comportement d’une minorité à la totalité du groupe »

        Avez-vous vu une solution dans les réponses?

      8. gl000001 dit :

        Oui

      9. kelvinator dit :

        J’adore comment vous évitez soigneusement de répondre parce que vous savez que cela compromettrait votre position. Non, il n’y a aucune solution pour renverser la dictature cubaine, que des insultes envers les USA…

      10. gl000001 dit :

        Et moi, j’adore comment vous déformez tout pour éviter de prendre le blâme qui vous revient.

      11. kelvinator dit :

        Hahahaha, déformez, alors que vous déformez le sens de généralisation sans aucune explication crédible… Elle est bien bonne!!!

      12. gl000001 dit :

        Encore !!

      13. kelvinator dit :

        Ce sont des accusations sans fondement qui sont contestés et que vous ne prenez jamais la peine d’y réponde. C’est comme lorsque vous m’accusez d’être misogyne ou quelque autres lubies.

      14. gl000001 dit :

        C’est parce que vous détournez toujours la conversation pour des peccadilles que tout le monde a compris mais que vous faites semblant de ne pas comprendre. Toujours la même tactique.

      15. kelvinator dit :

        Encore des attaques personnelles sans fondement… Autre exemple de votre mauvaise foi, indiquez ou dans vos accusations de généraliser j’aurai détourné « la conversation pour des peccadilles que tout le monde a compris mais que vous faites semblant de ne pas comprendre. » ??

      16. gl000001 dit :

        Tout était dit dans ma première intervention. mais vous appliquez la méthode Roy Cohn++. Nier et détourner.

      17. kelvinator dit :

        Je suis le seul à avoir tenter des explications.
        Vous lancez constamment des procès d’intention, à chaque fois vous m’affublez d’une mauvaise intention et m’accuser de nier et détourner lorsque je me défend.

        C’est le comble de la mauvaise foi. La preuve, vous ne pouvez expliquez votre position sans lancer des accusations. Ça démontre votre piètre aptitude à argumenter lorsque votre opinion est contredite. Même chose pour AOC, vous voyez rouge dès qu’on la critique le moindrement. Il y a un lien.

      18. gl000001 dit :

        Bien oui. Continuez à croire ça.

      19. gl000001 dit :

        « Généraliser serait de dire que quiconque s’opposant à l’embargo n’a pas de solution parce que X n’a pas de solution… »
        C’est ce que vous avez fait en équivalant X à Personne !!

    2. _cameleon_ dit :

      Après 60 ans de cette punition collective / cruelle / illégale envers la population Cubaine vous devriez ‘allumer’ que ça n’a jamais fonctionné et que ça ne fonctionnera jamais !
      Le but de cette punition collective est de provoquer un soulèvement de la population a force de privations et de misère.

      Vous supportez cette mesure cruelle / inhumaine ?

      1. kelvinator dit :

        Vous ne répondez pas à la question.
        Quel est la solution autre que l’embargo pour faire pression? Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné au juste? Vous simplifiez l’embargo à un simple désir de créer un soulèvement, mais le but est de ne pas soutenir le régime totalitaire. Les autres pays peuvent toujours commercer de la nourriture, la population ne devrait pas manquer de nourriture.

        Est-ce qu’ouvrir le commerce, qui perpétue la dictature, qui continue à tuer sa population, est bien mieux? Dans lequel des scenario la population souffre le moins?

      2. _cameleon_ dit :

        « la population ne devrait pas manquer de nourriture »

        Pour de nombreuse raison (qu’il serait trop long d’aborder ici) Cuba importe quelque 80% de la nourriture consommée sur l’ile.

        Le hic c’est que le gouvernement n’as plus de fric.
        Sans parler d’autre petit tracas comme le Brésil de Bolsonaro qui coupe les exportations de poulet, la pénurie chronique de pétrole (gracieuseté du blocus des USA), principale source d’électricité, et sans parler de la pandémie, la chute drastique du tourisme et les obstacles aux transferts d’argent de l’étranger (une des principale source de revenu) imposés par l’innommable.

        Plus besoin de frapper, ils sont déjà par terre … (!!!)

      3. kelvinator dit :

        Pourquoi le gouvernement refuse de mettre fin à l’embargo en acceptant les demandes de démocratisation internationale?

      4. _cameleon_ dit :

        @kelvinator

        « Pourquoi le gouvernement refuse de mettre fin à l’embargo en acceptant les demandes de démocratisation internationale? »

        C’est pourtant facile à comprendre.
        Le régime et de nombreux citoyens craignent que les USA se ‘payeraient’ l’élection en corrompant tout ce qui bouge et qui est ‘de leur bord’.

        Ça signifierait le retour en arrière de 60 ans, avant la révolution et un retour à la ‘normale’ telle que conçue par les dirigeants des USA. i.e. Bar ouvert sur les ressources naturelles et humaines aux plus greedys.

  21. leonard1625 dit :

    Pompeo « The Cuban government poses a threat to the world » Est bonne!

    Les républicains ne sont qu trop heureux de voir les démocrates pris avec une patate chaude. Enlever l’embargo serait décrié comme un soutien au régime en place. Régime qui, depuis au moins 30 ans, aurait du laisser sa place à une démocratie.

  22. treblig dit :

    Selon une journaliste cubaine, La Havane, fin 2015, il y avait plus de 34 000 familles éligibles pour un relogement, soit plus de 34 000 familles habitant dans des bâtiments dont l’état de délabrement représentait un péril pour leur vie. La chose a empiré depuis ce temps.

    Des écroulements, comme celui de Miami récemment, sont choses courantes à Cuba mais surtout dans la vieille ville de La Havane. Cuba manque cruellement de capitaux pour rebâtir les infrastructures du pays.

    Alors la levée de l’embargo devient une nécessité.

  23. Gilles Morissette dit :

    Cuba est loin d’être un modèle de transparence et de démocratie. La liberté d’expression y est bafoué à chaque jour.

    Cependant, tout n’est pas « pourri « à Cuba. Leur système de santé public où chaque citoyen cubain y a accès, peu importe sa condition sociale, pourrait inspirer les Amerloques.

    Rappelez-vous ce que Michael Moore avait fait avec des Américains aux prises avec des problèmes de santé dans son film « Sicko » (2007). Ce film avait suscité de nombreuses critiques bonnes et mauvaises, plusieurs ayant reproché à Moore son sens de l’exagération.

    Voici un lien intéressant.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Sicko

    Ceci étant dit, le président Biden pourrait commencer par réactiver la politique d’ouverture pratiqué par l’ex-président Obama.

    Ce serait un bon début qui permettrait peut-être à Cuba de se sortir de la situation dans laquelle l’embargo américain l’a plongé.

    Lever immédiatement l’embargo comme le demandent certains, serait suicidaire pour l’administration Biden surtout à 16 mois des Mid-Terms, là où se jouera le sort de la bataille pour le contrôle du Congrès.

    Oui, la levée de l’embargo se fera mais à certaines conditions. Le président Biden ne donnera pas une « free pass » au gouvernement cubain.

    On constate encore une fois, toute la turpitude et l’hypocrisie de certains élus « républichiants » qui essaient de se faire du capital politique avec ces manifestations.

    Ces salopards parlent de liberté, de démocratie, de respect des droits de la personne, de dignité alors qu’ils:

    1.Votent des lois pour restreindre le droit de vote des Afro-Américains;

    2.Cautionnent les paroles et gestes posés par LA CHOSE;

    3.Restent silencieux face à l’attaque brutale contre le Capitole, symbole de la LIBERTÉ et de la DÉMOCRATIE dans leur pays;

    4.Minimisent la violence faite par les flics racistes aux Afro-Américains;

    5.Font reculer les droits des femmes en matière d’IVG à l’époque des Servantes Écarlates;

    6. Font tout pour qu’une Commission bipartite du Congrès ne puisse enquêter afin de faire connaître au peuple américain la vérité sur ce qui s’est passé le 6 janvier dernier.

    Comme d’habitude, ils se comportent comme les rats qu’ils sont. Rien de nouveau sous le soleil.

  24. _cameleon_ dit :

    Pour ce qui est du ‘totalitarisme’ de Cuba facile d’en comprendre la cause.

    Dréter des élections libres à Cuba feraient que des $milliard$ pleuvraient des USA pour acheter l’élection en corrompant ‘leurs’ candidats et l’ile serait de retour a la situation pré 1960 en quelques années.

    Pour le manque de liberté de parole et la répression des opposants, c’est une évidence.

    1. kelvinator dit :

      Vous vous rendez compte que la situation actuelle est déjà 100 fois pire que la situation hypothétique que vous brandissez comme inévitable?

  25. _cameleon_ dit :

    @ leonard1625 dit : Pompeo « The Cuban government poses a threat to the world » Est bonne!

    Traduction: Un Cuba qui réussirait, cause une menace au monde du capitalisme sauvage, parce que cela pourrait inciter d’autres nations des Caraïbes ou d’ailleurs d’imiter Cuba et dire: Fuera Gringos !

Répondre à anizev Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :