Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Nulle part ailleurs en Amérique, les entreprises ne peuvent s’en tirer en acceptant de ne pas payer leurs travailleurs à un taux de rémunération équitable sur la base de la théorie selon laquelle leur produit est défini par le fait de ne pas payer leurs travailleurs à un taux de rémunération équitable. Et selon les principes ordinaires de la loi antitrust, il n’est pas évident de comprendre pourquoi le sport universitaire devrait être différent. La NCAA n’est pas au-dessus de la loi.»

Brett Kavanaugh, juge à la Cour suprême des États-Unis, ouvrant la voie à la rémunération des athlètes universitaires dans une opinion offerte en appui à une décision unanime affirmant que la NCAA, qui supervise le sport universitaire, viole les lois antitrusts en limitant les avantages de nature éducative dont peuvent jouir les athlètes-étudiants. Modeste dans sa portée, cette décision pourrait cependant être le prélude à une attaque frontale au statut amateur imposé aux athlètes de la NCAA par une industrie sportive qui rapporte des milliards de dollars aux universités.

(Photo capture d’écran)

65 réflexions sur “La citation du jour

  1. Léo Mico dit :

    Selon lui les serveurs par exemple sont payés « à un taux de rémunération équitable » ?

    1. Labinne2 dit :

      Comparer à un joueur de la NCAA ou la LHJMQ oui, un serveur recevra un salaire au dessus du salaire minimum alors que les joueur ne reçoivent rien.

    2. gl000001 dit :

      Au volley-ball, tous les joueurs sur le terrain jouent le rôle de serveur lors de la rotation. Ils sont donc payés 1/6 de ce qu’ils devraient ? 😉

  2. MarcB dit :

    Je suis un peu ambigue suite à cette décision.

    Je suis content pour ces athlètes amateurs qui pourront être payés à leur juste valeur. Mais en même temps, l’argent récolté par ces Universités n’allait pas dans les poches de « méchant capitalistes », mais servaient au financement des Universités. Je suis certain qu’il devait y avoir quelques recteurs qui se graissaient la patte, mais ce devrait rester des exceptions.
    Si les revenus diminuent parce qu’il faut payer quelques millions ces joueurs universitaires, ou ira-t-on chercher le manque à gagner des universités? Une hausse des frais d’inscriptions? Ce n’est pas les gouvernements américains (fédéral et états) qui vont les financer, malheureusement.

    Idéalement, ces joueurs universitaires devraient avoir un salaire décents, qque dizaines de milliers de USD. Mais j’aimerais surtout que les profits des sports universitaires allent directement dans des bourses d’études ciblant les communautés d’ou viennent ces joueurs étudiants.

    (mais bon, je suis rêveur, et c’est probablement communiste mon idée…)

    1. Madalton dit :

      Les coachs au football universitaire gagnent des millions. Jim Harbaugh fait 4,1 M$ par année plus bonis.

      https://247sports.com/Article/Jim-Harbaugh-contract-extension-pay-cut-Michigan-Wolverines-football-158901906/

      1. MarcB dit :

        Oui, mais est-ce que la solution est de payer un jeune de 17 ans 10M$ et plus par an, ou de mettre une limite au salaire des coachs pour éviter que ceux-ci s’approprient des fonds qui devraient aller à l’éducation?

      2. Madalton dit :

        @MarcB,

        Je ne crois pas que les joueurs devraient être payés 10 M$ cependant. Peut-être le salaire minimum des recrues de la NFL qui ne sont pas des super vedettes, soit 610 k$.

    2. anizev dit :

      Les université pourront comme les compagnies exigées un prix d’admission plus élevée, un prix pour un hot-dog plus élevé, etc. Pas certain si les universités sont transparentes dans les revenues récoltées et la distribution de ces mêmes revenues.

    3. La NCAA se remplit les poches de milliards de dollars. En 2019, les revenus ont atteint 1.18 milliards de dollars. Par comparaison, la WNBA n’a généré que 60 millions durant cette période, et pourtant les athlètes de la WNBA sont rémunérées (quoique beaucoup moins que les hommes). De plus, dans la NCAA il est interdit aux athlètes de profiter de leurs noms, peu importe la situation. Quelque chose d’aussi banale que d’avoir un canal YouTube monétisé n’est pas permis. D’accepter un cadeau, aussi banal soit-il, c’est pas permis. Les athlètes ne sont pas assurés, alors si tu te blesses, c’est ton problème, sans compte que ta bourse peut être annulée si tu ne peux pas jouer. Tout ça est permis parceque les athlètes ne sont pas payés, donc ne sont pas des employés et pas soumis aux protections de travailleurs. C’est de l’escalavage.

    4. Jean Létourneau dit :

      @MarcB:
      Avec cette décision, c’est la fin du sport amateur. La business du sport universitaire l’avait toujours été jusqu’à un certain point. Maintenant c’est l’aveu total. Grosses universités, gros joueurs, plus que jamais…

      Sort ton cash ! Si tu veux que je jouse ton blues 😉

  3. Danielle Vallée dit :

    @MarcB: Les universités sont pleines de collecteurs de fonds qui se font grassement payer pour astiquer les généreux donateurs. Qu’ils se bougent les fesses!
    Je les vois même faire des publicités: ‘encouragez-nous au lieu d’encourager x,y,z…car nous traitons mieux nos joueurs.’ Pourquoi pas?

    Beaucoup de ces jeunes hommes pleins de talent deviennent infirmes pour le reste de leur vie, beaucoup se retrouvent avec des lésions au cerveau qui détruisent leur existence.
    Il ne manque pas d’argent aux États-Unis. Que les représentants financiers travaillent pour l’obtenir au lieu d’abuser d’enfants.

    1. MarcB dit :

      @Danielle

      On parle de la NCAA, basketball. Les risques de commotions sont assez faible.

      On parle aussi de 1.1G$ par an seulement pour le « March Madness ». C’est beaucoup d’argent, probablement plus que ce que les collecteurs de fonds peuvent espérer aller chercher. A partir d’un certain point, même les généreux donateurs vont dire c’est assez.

      1. karma278 dit :

        @MarcB

        « On parle de la NCAA, basketball.  »

        SAY WHAaaaaaat?

        La NCAA, c’est aussi le football,

        Et là, les risques de commotion cérébrales sont très élevées et les chances d’une carrière professionnelle minces.

        Les universités exploitent leurs athlètes.

      2. MarcB dit :

        @karma278

        Mon erreur, effectivement la NCAA couvre aussi le football.

        Cependant, je persiste à croire que les profits du sport universitaire devraient servir à augmenter l’accessibilité et la qualité de l’éducation plutôt que de donner des dizaines de millions par années à quelques jeunes de 17/18 ans.

        Quand à exploiter les athlètes universitaires, il ne faut pas oublier que les sports ne sont pas tous aussi payants que le basketball ou le football. Une parente éloignée a bénéficié d’une bourse universitaire pour l’équipe de golf. Sans ce type de bourse valant des dizaines de milliers de dollars par ans, beaucoup de ces athlètes n’auraient jamais pu aller à l’université.

  4. Pierre Lesage dit :

    et les lignes juniors au Canada?

    1. Achalante dit :

      Au moins les soins de santé sont gratuits, et les frais de scolarité ne sont pas faramineux. Au moins au Québec…

  5. Pierre S. dit :

    ——————————

    Pour les serveurs …oui

    Parce que selon Brett …  »they love beer »

    1. Haïku dit :

      Bon rappel ! 😉👌

  6. Lecteur_curieux dit :

    Qu’est-ce qui est une rémunération équitable et sur qu’elles bases ?

    Un pourcentage des revenus que les universités font devraient retourner aux athlètes ?

    Probablement mais la différence entre les sports, les programmes universitaires et le sport masculin versus celui féminin vont jouer à quel niveau ?

    N’empêche qu’au football et au basketball les universités exploitent vraiment les athlètes.

    Et en même temps je ne voulais pas que le commerce prenne autant de place dans le sport étudiant.

    Au Canada, c’est l’inverse outre le football il pourrait y avoir plus de place pour le commerce et le privé mais qui viennent pour faire de l’argent et non par simple volonté de redonner ce qu’ils ont reçu. La générosité est toujours ou presque en partie intéressée. Moins chez les anciens athlètes redonnant à leur Alma Mater.

  7. Le Champ dit :

    Au-dela de la rémunération ce qui va se produire c’est l’énorme différence qu’il y aura entre les petits et moyens programmes et les megas ( Alabama-LSU ohio etc….) En plus de tout les pseudo agents et profiteurs qui vont maintenants profiter de jeunes quis sont recruter aussi jeunes que 15 ans…

    Bref un autre changement social majeur aux USA , définitivement une époque mouvementée..

  8. Philippe Gauthier dit :

    C’est faux de prétendre que les athlètes ne reçoivent rien puisque la plupart sont boursiers. Mais ce n’est pas du salaire.

  9. Gaetan GC Caron dit :

    Mais, est-ce que ces athletes n’ont pas accès gratuitement ou même avec bourse aux grandes universités en échange de leur talent sportif ? Je ne dis pas que la NCAA ne tire pas profit de la situation, mais il me semble que les frais universitaires annuels sont élevés… j’irais même jusqu’à croire que certains de ces athletes n’obtiendraient pas leur diplome sans les passes droits que leur talents sportifs les procure. Je me trompe peut-être bien sur !

  10. Gilles Morissette dit :

    Comme je l’ai dit sur le post précédent en HS, le jugement de la SCOTUS marque un tournant dans le sport universitaire et collégial aux USA.

    La NCAA exerce un véritable monopole et a, entre les mains, le sort, l’avenir de plusieurs jeunes étudiants-athlètes.

    Elle a de longues tentacules que ce soit au football, basketball, baseball, hockey, soccer, etc.

    Comme le dit si bien « MaDalton » dans son commentaire de 15:13, « il y a des coachs universitaires, au football par exemple, qui ont des contrats plus lucratifs que ceux de la NFL.

    Les grosses univesités (Ohio State, Florida State, Michigan, Alabama, USC, etc) ont même des dépisteurs qui surveillent étroitement les écoles secondaires afin d’y dénicher la perle rare qui leurs permettra d’espérer se rendre au Championnat National.

    Suffit de regarder les matchs de la NCAA le samedi après-midi, parfois en soirée, sur les réseaux nationaux de télé (ABC, Fox Sports, NBC, ESPN, etc) pour constater l’ampleur du phénomène.

    Cette décision va donc forcer la NCAA à revoir ses façons de faire.

    Espérons que se seront les étudiants-athlètes qui en ressortiront gagnants.

  11. Alexander dit :

    Cette SCOTUS nouvelle mouture nous sort des jugements intéressants jusqu’à maintenant. Et un jugement unanime l’est encore plus.

    Le sport universitaire est une énorme business. Le partage de la tarte mérite réflexion.

    On va donner la chance au coureur, mais en tant que profane de la Loi, me semble que les jugements relevés ces derniers temps font du sens pour moi.

    Des juges qui jugent, sans jugement personnel, c’est ce qui me permet de mieux jauger la qualité de juges.

    On verra bien dans les prochaines causes si je me trompe ou pas.

  12. jeani dit :

    Ma fille qui a joué au football (le vrai) universitaire au Québec et son conjoint ne pouvaient comparer les budgets qui étaient consacrés à leur sport à celui du football (le faux).

    Bien entendu, ce qui est appelé le football (les joueurs ne touchent le ballon à peu près jamais avec leurs pieds) des assistances payantes et le nombre de joueurs par équipe permettent un budget en rien comparable au football, surtout féminin.

    Aux USA, des stades de « football » pouvant contenir autour de 100 000 personnes ne sont pas rares.

    Ce sport est extrêmement populaire aux USA, c’est peut être pour ça que la chose a poussé l’ancien entraîneur tuberville à se présenter chez les républicains. Ce dernier se prosterne devant l’abruti depuis ce temps.

    1. treblig dit :

      @jeani

      Le football est appelé ainsi parce que le ballon fait , exactement un pied (foot) de long. Et les nord-américains que nous sommes étaient peu intéressés par le soccer ( football) à l’époque.

      Le terme association football a été abrégé, au fil du temps, en association, puis assoc. qui s’est finalement réduit en soc. La fin du mot avec -er aurait été ajoutée sur le modèle de » rugger « , forme populaire pour rugby.

      Site web

      1. jeani dit :

        @treblig

        Quand les États-Uniens vont descendre de leur piédestal, ils s’appercevront que leur ballon mesure 30,5 cm.

        Alors, ce n’est pas demain la veille!

      2. @jieani
        Ces pieds ne maîtriseront jamais la situation !

  13. Benton Fraser dit :

    Je crois que les joueurs « amateurs » des universités ont des bourses d’études qui paient tous les frais d’études… ce qui loin d’être le cas pour les études qui travaillent disons comme serveurs pour payer leur études… du moins d’être un peu moins endettés!
    Je crois qu’il ne faut pas se focusser sur le côté individualiste et que les sports universitaires devraient permettre des bourses… pas seulement pour les sportifs!

    C’est tout même paradoxale que le système prône l’individualité… dans des sports d’équipes!!!

    1. Madalton dit :

      En fin de semaine, j’ai lu que les gens de 60 ans et plus aux ÉU ont des dettes d’études totalisant 1700 milliards de $. C’est rendu une dette pour la vie.

      1. Benton Fraser dit :

        En appliquant des règles de calculs simple selon le guide de Normand Baillargeon, j’étais sceptique sur le chiffre de 1700 milliards de $ pour les 60 et plus comme dette d’étude. (Grosso modo, 20% de la population pour les 60% et plus donc 20% ont faire des études universitaire, un arrive a une dette d’environ $125 000 par personne… et je doute que les études dans les années 70-80 soit aussi chère… même aux ÉU!)
        .
        J’ai donc vérifié sur le Net et dans un article de Le Monde, on parle d’une dette totale d’étude de l’ensemble des américains de $1600 milliards en 2019. (On peut dire qu’en 2020, elle doit ressembler à $1700 milliards!)

        De plus, cette dette était 3 fois moindre voilà 12 ans aux États-Unis, je doute qu’il y est eu un grand retour aux études des 50 ans et plus au cours des 12 dernières années aux ÉU!

        Mais $1600 et ou $1700, cela reste énorme!

        https://www.lemonde.fr/campus/article/2020/05/19/la-dette-etudiante-boulet-d-une-economie-americaine-en-crise_6040144_4401467.html

      2. gl000001 dit :

        C’est combien de porte-avions et de jets ?

      3. Madalton dit :

        @ Benton Fraser,

        J’ai l’impression que les gens ne remboursent qu’une partie du capital et que les intérêts augmentent la dette. Il faut présumer qu’il y a plus de gens de 60 ans qu’il y a 12 ans. Donc, le montant augmente par le fait même.

  14. HS
    Un sondage du parti républicain donne les résultats suivants pour le favori à la candidature présidentielle :
    De Santis : 74,12
    Trump: 71, 43
    Sur dix candidats, Cruz est le troisième, quelque 30 points derrière.
    Bon dernier : Pence, précédé de Junior.

    C’est un peu tôt, mais pas inintéressant.

    1. Danielle Vallée dit :

      @Richard Desrochers : pas croyable que sur un pays de 330 millions, c’est leur liste AA.
      Ils sont sérieusement entourés.

      1. Danielle Vallée dit :

        Encroutés… pas entourés, même si Google pense différemment.

    2. Haïku dit :

      @Richard Desrochers
      Merci pour l’info.
      De Santis ???
      Ouff !! Soupir…

      1. Danielle Vallée dit :

        Attendez un peu, Trump va le démolir suite à ce sondage. Ça va être comique.

      2. @Danielle Vallée.
        Bon point ! DT ne pourra pas admettre ça. Ou bien il va l’ignorer, ou bien il va dénoncer le sondage comme loin de la vérité, fake as anybody had never seen before, ou bien il va tout faire pour démolir de Santis, peut-être le qualifier de traître, en tout cas ne pas l’endosser, en espérant que son absence d’appui va couler De Santis comme un Titanic.
        À moins, s’il a résolu de ne pas se présenter, qu’il dise que c’est le meilleur choix (c.-à-d. lèche-cul) de tout le parti.
        Mais non, l’orgueil va prendre le dessus. Les républicains n’ont rien compris, dira-t-il.

    3. Carl Poulin dit :

      @ Richard Desrochers
      De Santis devance « Le Gros Menteur »?
      Ha bein batinse! Le gouverneur de l’État dans lequel est allé se réfugier la persona non grata numero uno de la planète qui colle une jambette électorale à son idole! On aura presque tout vu de la part des Républichiants et de leurs disciples sectaires. La suite risque d’être très désopilante, surtout que junior fait partie du peloton de queue.
      Hip pip aux rats! Hip et repipe aux rats!

      1. Haïku dit :

        @Carl Poulin
        LOL !! 😂🤣👌

    4. Madalton dit :

      DeSantis a toujours dit qu’il ne se présentera pas contre Trump en 2024. si Trump ne se présente pas, il se présentera sûrement.

      1. Carl Poulin dit :

        @ Madalton
        De Santis ment aussi souvent que son gourou, alors c’est pas « Le Gros Menteur » qui va l’arrêter.
        De Santis doit sûrement sentir l’odeur du sang qui émane autour de sa proie qui devrait bientôt être mise en accusation pour plusieurs de ses frasques criminelles dont on connaît tous l’existence.

    5. gigido66 dit :

      « Le diable est aux vaches ». Le trump n’est pas premier, oh que ça va barder en Floride!, La Bête va trouver les mots et les expressions pour descendre De Santis, je ne donne pas cher de sa réputation quand l’ire de l’abonimable se sera déchaîner sur lui.

      1. ProMap dit :

        Est-ce que trump va » l’endorser. » Selon lui, lorsqu’il « endorse » kkun, c’est l’élection assurée et si le candidat ne passe pas, c’est une élection volée par l’autre, le ou la communiste.

        ps : trump devrait être contant, il a fait le mème score qu’en 2020 soit Trump: 71, 43. Si DeSantis a 74,12, c’est que ce sondage a été hijacké par le laptop de Hunter. C’est sûr.

      2. @ProMap
        Et on sait que Hunter est de mèche avec la Chine. Ou l’Ukraine. Ou l’Italie via satellite.

        Ou le Liechtenstein. Ou le Bhoutan. Peut-être San Marino.

  15. Madalton dit :

    HS mais relié au sports, soit la NFL. Carl Nassib, joueur de ligne défensive des Raiders de Vegas, a déclaré qu’il était gai. Premier joueur actif de la NFL à sortir du placard. Bravo!

    1. Carl Poulin dit :

      À 6’7″ et faisant osciller la balance à plus de 275lbs de muscles je n’aurais pas peur des représailles des autres joueurs, surtout qu’il ne doit pas être le seul de son camp.

    2. gl000001 dit :

      Michael Sam avait été repêché en 2014. Il a été coupé deux fois par deux équipes au camp d’entrainement. Il est venu jouer à Montréal. Il a joué deux parties et a pris sa retraite. Il avait des problèmes de santé mentale (?). Par la suite, on l’a vu à Dancing With the Stars.
      Il y a eu d’autres joueurs qui se sont déclarés gay après leur retraite. Wikipedia.

    3. xnicden dit :

      Oui bravo!

      Il ne faut pas négliger l’impact positif de ce genre de nouvelle pour les jeunes gais.

    4. xnicden dit :

      En y repensant, pour quelle autre raison serait-il sensé pour ne pas dire juste acceptable d’encourager un joueur d’une équipe de Las Vegas? 😄😄

  16. Carl Poulin dit :

    En décalage…
    Les ostis d’curés…
    Malheureusement ils vont sévir encore très longtemps, gracieuseté du pope-sicle Jean-Paul II. Suite à un de ses pèlerinages en Amérique du Sud, ce dernier avait déclaré que les sud-américains (pauvres et sous-éduqués) représentaient l’avenir de la base de l’Église catholique. Pas besoin de vous dire qu’il a perdu l’estime que je lui portais, un politcien Républichiant n’aurait pas mieux élaboré ses états d’âmes devant ses disciples.

  17. ProMap dit :

    La question que je me pose dans tout ce charabia universitaire américain : est-ce que ces étudiants-athlètes étudient quelque chose autre que je fonce sur l’autre en face et je le démolie?

    Ceci dit, j’aime le football américain, mais lorsque l’Euro ou le Mundial de se pointe, alors là je suis aux anges.

    1. Robert Giroux dit :

      Si on fait exception des « surdoués », la carrière d’un joueur de football pro ne dure, en moyenne, que quatre ans pour la très grande majorité des joueurs. Ce qui fait que les athlètes-étudiants ont intérêt à terminer leurs études avant de se lancer ds l’aventure du sport professionnel.

      Il est certain que les meilleurs font l’objet de certains passe-droits et bénéficient d’avantages matériels pendant leurs études mais ce n’est pas le cas pour le reste des joueurs. Si leurs résultats académiques ne sont pas à la hauteur, il y a des dizaines d’étudiants qui attendent sur les lignes de côté, prêts à prendre leur place.

      On peut aussi comparer le système universitaire américain qui forme les joueurs de footbal, basketball, baseball … avec le système mis en place au Canada pour alimenter les ligues de hockey professionnelles.

      Les joueurs québécois de la LHJMQ sont supposés faire leur CEGEP assis ds un autobus qui les « barouettent » aux quatres coins du Québec et des Maritimes pour jouer presque qu’une centaine de matchs par année incluant les parties hors-concours et les séries éliminatoires.

       » … est-ce que ces étudiants-athlètes étudient quelque chose autre que je fonce sur l’autre en face et je le démolie?  »

      WOW ! Vous êtes sérieux ? Faut rien connaître au football pour proférer une telle ânerie !

  18. Jean Létourneau dit :

    Je crois que le problème principal c’est que le bassin principal de recrutement pour la NFL et la NBA soit les universités. Il n’y a pas de ligues de basketball ou de football indépendantes. Les étudiants qui s’inscrivent dans les programmes de sport-études en basketball et football visent une carrière professionnelle et c’est ce que ces universités leurs font miroiter. Les études passent nettement au second plan. Pourquoi les universités encouragent des équipes sportives « semi-professionnelles », alors qu’elles devraient promouvoir la formation scolaire en premier lieu ?

    Cette distorsion ne fera que s’accentuer en payant les joueurs. Tous les problèmes mentionnés par les autres intervenants sont réels (coaches surpayés, recruteurs pour les grosses université, joueurs non-assurables etc.). Mais l’université c’est avant tout une institution d’enseignement. Pourquoi pas des ligues de haut-niveau indépendantes des université ?

    C’est très idéaliste, je sais, mais peut-être plus raisonnable.

  19. Haïku dit :

    Re: la rémunération des athlètes.
    ———–
    Dans deux temps:
    #1:
    -« En sport, tout demande de la détermination.
    Les trois D :
    Détermination,
    Disponibilité,
    Discipline ;
    et la réussite est à portée de main. »(P. Roth).

    -#2:
    « La finance est l’art de faire passer l’argent de mains en mains jusqu’à ce qu’il ait disparu. »
    (R. Sarnoff).
    ———–
    Ajout pas très amical:

    -« Mes fils, je préfère qu’ils soient nés dans le sport, plutôt que dans la musique classique.
    Parce que ça, ça me fait chier.
    J’ai rien contre.
    Mais je préfère regarder un match de curling qu’écouter du Mozart. »(L. Nicollin).
    ——
    (NDLR: Monsieur Nicollin vous êtes un con de première classe. GFY !!!
    Même dans le RIP.)

  20. Haïku dit :

    HS,
    Pause musicale:
    « Groin Up »……
    Oups, « Growing Up »/(Peter Gabriel….)😉

    *https://youtu.be/tn2VPj1R76U

  21. Haïku dit :

    HS, quoique:
    Hommage à Ron De Santis….
    « Big Time »/Peter Gabriel.

    ‘I’m on my way, I’m making it……

    *https://youtu.be/PBAl9cchQac

    1. gl000001 dit :

      Ca faisait longtemps que je pensais à ces paroles pour un hommage au 45

      But I’m a creep
      I’m a weirdo
      What the hell am I doin’ here?
      I don’t belong here
      I don’t care if it hurts
      I wanna have control

      *https://www.youtube.com/watch?v=XFkzRNyygfk

      1. Haïku dit :

        Radiohead ! 👍👍👍

      2. Jean Létourneau dit :

        Oui Radio Head, !?¿!
        Quel lapsus, merci Haïku !

  22. Jean Létourneau dit :

    Cold Play !
    Merci. Le CataschTrumph Orange pourrait avoir cette bette:
    https://nsm09.casimages.com/img/2021/06/22//21062202235814553317471221.jpg

  23. citoyen dit :

    les chanteurs amateurs, les producteurs de contenus sociaux et tous les apprentis devraient aussi recevoir un salaire.

  24. citoyen dit :

    la politique devrait s’inspirer du sport et avoir un volet jeunesse, équipe et développement social dans sa forme.

  25. citoyen dit :

    les jeux olympiques devraient aussi être rémunérés.

Répondre à Danielle Vallée Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :