Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

En acceptant d’examiner une loi du Mississippi interdisant d’avorter au-delà de 15 semaines, la Cour suprême des États-Unis a ouvert la voie à une remise en question du droit à l’avortement tel que défini dans la décision historique de 1973 «Roe contre Wade» à quelques mois seulement des élections de mi-mandat. D’où la question : quelle pourrait être la réaction de l’électorat si la plus haute instance, dominée par six juges conservateurs contre trois progressistes, réalisaient le voeu des républicains en tournant le dos à la jurisprudence qui reconnaît le droit à l’avortement tant que le fœtus n’est pas viable, soit entre 22 et 24 semaines de grossesse?

Si l’on se fie à un sondage Quinnipiac rendu public ce jeudi, une forte majorité d’Américains ne réagiraient pas de façon favorable. Selon les résultats de l’étude, 63% d’entre eux sont d’accord avec l’arrêt «Roe contre Wade» contre 28% qui y sont opposés (en 2003, 62% des Américains l’approuvaient et 28% le désapprouvaient).

Mais les Américains sont confiants que la Cour suprême n’osera pas violé sa propre jurisprudence : 61% d’entre eux estiment qu’il est peu probable que l’instance ne renverse cette décision contre 28% qui sont d’avis contraire.

Les Américains pourraient donc avoir la surprise de leur vie fin juin 2022 en apprenant qu’un État peut larguer la décision «Roe contre Wade» et limiter le droit des femmes à l’avortement à une période de leur grossesse où certaines d’entre elles ignorent encore qu’elles sont enceintes.

Une telle affaire ne manquerait pas de devenir un enjeu électoral.

(Photo Reuters)



31 réflexions sur “Le droit à l’avortement et l’opinion publique

  1. gl000001 dit :

    « Enjeu ». Ouais ! Certains jouent avec la vie des gens.

  2. MarcB dit :

    Je me sens un peu coupable d’espérer que « Roe vs Wade » soit renversé pour que ça réveille ce 63% d’américains sur les intentions de l’ultra-droite américaine.

    Cependant, comme 61% des américains, je ne crois pas que le jugement sera renversé. Même si les juges conservateurs aimeraient laisser leur marque, ils doivent bien se rendre compte qu’en imposant leur morale conservatrice, ils iraient à contre-courant de l’opinion publique et risqueraient de délégitimiser la SCOTUS actuelle. Ce qui ouvrirait la porte à des élus proposant l’ajout de nouveaux juges représentant mieux les courants politiques de la population américaine.

    Même ACB, Kavanaugh et Thomas préfèrent être 1 juge parmis 9, versus 1 juge parmis 13.

    1. Madalton dit :

      Moi aussi, je ne crois pas que Roe vs Wade sera renversée.

    2. gigido66 dit :

      J’aime votre raisonnement, souhaitons qu’il va dans le bon sens, mais avec ces juges ultra conservateurs, je crains que ça dérape. Manquerait plus que le Cavanaugh vote pour empêcher les femmes de faire ce qu’elle veulent de leur corps…lui qui, jadis, voulait se payer un plaisir interdit, en faisant ce qu’il voulait avec le corps d’une des leurs!
      😤🤬😤🤬

  3. Bidulen dit :

    Les hommes, blancs et vieux surtout, sont des dieux. Ils savent mieux sur le corps de la femme que la femme elle-même. Les femmes sont des enfants. Ça leur prend un tuteur. La Cour suprême va leur donner ce tuteur pour décider à leur place. Bravo!

    1. MarcB dit :

      Quoique la personne la plus conservatrice et la susceptible de vouloir renverser « Roe vs Wade » est une femme, et aussi la plus jeune membre de la SCOTUS (Amy C Barrett). Ironique. 🙂

      Comme quoi il ne faut pas généraliser. Ce ne sont pas tous « Les hommes blancs et vieux » qui veulent contrôler le corps de femmes.

    2. garoloup dit :

      Je suis un homme blanc et vieux et je suis en faveur de l’avortement tout comme beaucoup d,autres hommes qui ont le même profil que moi.

    3. treblig dit :

      Une carte géographique révèlerait que ce 28% d’opposants à l’avortement est composé principalement de religieux habitants les zones rurales du deep south ou du midwest conservateurs. Ils sont encore plus minoritaire dans les états démocrates. 4 femmes sur 5, par exemple, appuie l’avortement au Massachusetts.

      Renverser Roe vs Wade, dans ces conditions, serait le point de départ d’une série de manifestations comme les américains n’en ont pas connus depuis la guerre du Vietnam. Si la cour suprême désire la paix sociale, il doit maintenir Roe vs Wade.

  4. Dekessey dit :

    Un peu déçu que les américains n’aient pas évolué sur cette question après 20 ans, mais si les juges de la CS voient ces chiffres, je ne suis pas certain qu’ils oseront ranimer ce débat.

    1. anizev dit :

      Effectivement l’opinion n’a pas beaucoup changé en 20 an. On aurait pu croire d’une génération plus jeune aurait fait augmenter le pourcentage de favorable.

    2. Fred dit :

      Il serait intéressant de voir le détail des tranches d’âge et regarder si des fluctuations sont apparus!

    3. MarcB dit :

      @Dekessey

      Certaines régions du Canada aussi n’ont pas évolué. Comme le mentionne @Treblig 15:26, je crois que le clivage se fait entre les zones rurales versus les zone plus urbaines, aux USA et aussi au Canada. Même au Québec, les courants plus conservateurs du genre « on ne veut pas que les gens de Musulmanie viennent imposer leur Shakira icitte » sont plus ruraux. (Herouxville….)

  5. « Mais les Américains sont confiants que la Cour suprême n’osera pas violé sa propre jurisprudence »

    Ils ne pensaient pas non plus que Trump allait devenir président. Si la position est tellement forte, il faudrait un ammendement constitutionnel pour régler cette question une fois pour toute. Je m’attends à ce que Roe vs. Wade soit renversé, ce qui est très dangereux et absolument stupid, mais c’est ce que les Ripouxblicains cherchent à faire depuis longtemps et c’est pour ça qu’ils ont mis la nouvelle juge sur le fast-track.

  6. garoloup dit :

    Si cela devient un enjeu électoral, les Démocrates vont balayer les Ripoublicains

  7. lechatderuelle dit :

    c’est à se demander réellement si une telle décision des juges changerait véritablement quelque chose…

    tout semble figé aux USA…

    les armes à feu, tout le monde s’en fout….
    le racisme, tout le monde s’en fout….
    le 6 janvier tout le monde s’en fout….
    les manigances de machin et sa bande d’hyènes, tout le monde s’en fout…
    les changements climatiques, tout le monde s’en fout….
    les tueries, tout le monde s’en fout…

    la vaccination…. ça semble oublié…. les autres s’en fout…

    l’avortement, tout le monde s’en foutera….

    1. Turcmic dit :

      J’allais écrire un peu la même chose… en situation “normale”, l’avortement est un enjeu de société très important (en fait, il ne devrait pas l’être puisque déjà réglé mais bon…). Dans le magma dans lequel ils sont, l’avortement est au mieux une coquetterie. Quelle tristesse de voir en direct nos voisins dépérirent à ce point.

  8. Alexander dit :

    Je vois mal sous quel argumentaire les juges, même conservateurs, pourraient renverser complètement Roe c. Wade.

    Y apporter certaines subtilités, passe encore, mais renverser? Faudrait avoir l’imagination légale bien fertile.

    Et comme disait MarcB à 14h58, ça déligitimerait la SCOTUS.

    Et ce ne serait pas une bonne affaire, question de crédibilité.

    Je compte sur le juge Roberts pour bien guider ses collègues. Il est conservateur mais il comprend très bien le rôle de la CS.

    Et ACB est tellement mal placée pour renverser ce jugement de 1973. Pour le reste de sa vie, on la qualifierait de pantin au service de Trump. Pas très bon pour sa réputation. Et une vie, c’est long longtemps, surtout à son jeune âge.

    À date, je n’ai pas vu de cause à la CS frappante où les nouveaux juges conservateurs se sont peinturés dans le coin. Des fois, ça a tourné 5-4, mais pas toujours.

    Leur job, c’est de juger en appréciation de la Loi et de la Constitution, pas de faire valoir leur opinion personnelle.

    On verra bien.

  9. Martin dit :

    Je me pose la question les américains comprendront que c’est a cause des républicains si « roe v wade » sera retiré ou si ils vont penser que comme Biden est president il est responsable.

    1. gl000001 dit :

      Réponse facile :
      Obama a hérité d’un déficit monstre de l’administration précédente. Ils pensaient donc que c’était la faute d’Obama.
      L’économie allait bien après l’inauguration de t****. Ils pensaient donc que c’était à cause de t****
      Conclusion : si ça va mal, c’est à cause des démocrates. Si ça va bien, c’est à cause des républicains.

  10. treblig dit :

    Ou en sont les Québécois sur cette question : selon un sondage Léger de 2018, 86% de la population considère que l’avortement devrait être légal partout dans le monde. Consensus presque complet au Québec.

    Ceci expliquant cela, on comprend O’Toole de vouloir reléguer aux oubliettes le projet de criminaliser l’avortement à nouveau malgré les pressions des conservateurs son parti. Même l’Alberta ( 71%) appuie l’avortement. Alors allez en élection générale avec ça au programme, c’est suicidaire.

    1. Moi je suis pour leur suicide : P

      O’tool ne veut meme pas dire que sont partie est contre les anti-avortement et les membre de ce parti vont continuer de faire des projet de loi anti-avortement.

      J’aimerais mieux qu’il soit franc sur les intention de sont parti, que ca suicide sont partie et qu’on n’est pas a dealer avec des projets de loi anti avortement.

  11. Pierre Lesage dit :

    Non pas que je veuille faire de moi un censeur mais le terme « violé » est quelque peu mal placé

    « Mais les Américains sont confiants que la Cour suprême n’osera pas violé sa propre jurisprudence »

    « Renversé » aurait, compte tenu du sujet eut été un choix plus « judicieux ». Sans oublier que n’oublions pas que l’agression sexuelle je pense ne fait même pas partie des exceptions visées par ces lois,

    1. gl000001 dit :

      Le dictionnaire fait la différence entre violer quelqu’un et violer quelque chose.
      https://www.cnrtl.fr/definition/violer

    2. monsieur8 dit :

      En tous cas, « violer » aurait été mieux que « violé »…

      🤓

      1. Haïku dit :

        Exact ! 👌

  12. Gilles Morissette dit :

    « Roe vs Wade » sera-t-il renversé?

    Tout est possible avec la composition actuelle de la SCOTUS.

    J’espère me tromper en pensant que cela pourrait malheureusement arriver.

    L’opinion publique ne compte pas beaucoup dans les décisions de la SCOTUS.

    Elle base généralement celles-ci sur l’interprétation qu’elle fait de la Constitution américaine.

    Donc, espérons qu’avec cette décision, elle ne fera pas reculer la société américaine 60 ans en arrière.

    Si cela s’avérait le cas, les Démocrates auraient un bel argument électoral en vue des Mid-terms même si ce n’est pas le seul thème sur lequel se jouera ce scrutin

  13. anizev dit :

    cela ne sera pas Roe contre Wade mais plutôt républicains contre démocrates que la cour aura à trancher. Cela étant dit, il ne serait pas étonnant qu’il conserve le droit à l’avortement mais en permettant aux États de légiférer, ce qui serait une grande victoire pour les états républicains.

  14. spritzer dit :

    Par ailleurs, 62% des Québécois pensent que le CH va perdre ce soir et 28% pensent le contraire. 10% n’ont pas d’opinion…

  15. Robert Giroux dit :

    Le gouverneur du Texas a signé mercredi une loi interdisant d’avorter après six semaines de grossesse, dans le cadre d’une offensive menée par les États américains conservateurs contre le droit à l’avortement.

    « La loi garantit que chaque enfant non né dont le cœur bat sera sauvé des ravages de l’avortement », a déclaré le républicain Greg Abbott en paraphant le texte, qui ne prévoit pas d’exception en cas d’inceste ou de viol.

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1794657/texas-loi-interdisant-avortement-six-semaines-grossesse

    1. Robert Giroux dit :

      À six, huit, douze ou dix-huit semaines de gestation, le coeur du fétus ne bat pas !
      À huit semaines, les “battements” du coeur sont produits par des cellules cardiaques
      qui se contractent et libèrent du calcium dans l’organisme du foetus.

      Le coeur du foetus n’est pas entièrement formé avant la 18e semaine alors que le muscle cardiaque
      ne se contracte et une circulation sanguine primitive ne se développe qu’autour de la 21e semaine..

  16. Igreck dit :

    Si vous partez de la prémisse qu’un nombre assez (trop) important d’Étatsuniens vivent dans ce nouveau siècle avec des valeurs et comportements qui datent des années 50, il est moins surprenant d’imaginer que des jugements datant du début des années 70 ne cadrent pas avec leur conception de la vie. Et c’est sans compter tous ceux qui croient que les humains ont côtoyé les dinosaures ou pire que la Terre est plate⁉️

Répondre à monsieur8 Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :