Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

À quelques heures du premier discours de Joe Biden devant le Congrès, la Maison-Blanche a fourni les détails d’un plan de 1 800 milliards de dollars pour réduire les inégalités en étendant l’accès à l’éducation, en réduisant les frais de garde d’enfants et en soutenant les femmes sur le marché du travail, entre autres. L’«American Families Plan», qui s’ajoute à un plan d’infrastructure de 2 300 milliards de dollars, sera financé par des hausses d’impôts ciblant les plus plus fortunés.

Le nouveau plan prévoit l’instauration de la prématernelle universelle et la gratuité des deux premières années d’études dans les collèges communautaires. Il propose en outre des crédits d’impôts pour la garde d’enfants et l’expansion d’un crédit d’impôt destiné à combattre la pauvreté. Mais il ne contient pas la promesse de Joe Biden d’abaisser l’âge d’éligibilité au programme d’assurance-maladie public Medicare, une déception ou une trahison pour les progressistes.

Joe Biden, qui détaillera et défendra les propositions de ce plan, aura tout de même fort à faire pour assurer son adoption par un Congrès qui a déjà approuvé un plan de relance de 1 900 milliards de dollars et qui examine ces jours-ci l’«American Jobs Plan» dont le coût est évalué à 2 300 milliards de dollars.

Pour financer son nouveau plan, le président propose notamment d’augmenter de 37% à 39,6% le taux marginal d’imposition sur le revenu pour les 1% des Américains qui gagnent le plus. Il veut en outre relever les taux d’imposition sur les plus-values et les dividendes pour ceux qui gagnent plus de 1 million de dollars par an. Et il éliminerait une disposition du code des impôts qui réduit les plus-values sur certains biens hérités, comme les résidences secondaires, et qui profite largement aux riches.

(Photo Reuters)

26 réflexions sur “Un plan de 1 800 milliards de dollars pour réduire les inégalités

  1. gigido66 dit :

    Qu’en pensent les richards étatsuniens? Et surtout qu’en pense la clique républicaine? Les uns comme l’autre se mélangent plus souvent qu’autrement.
    Alors posons la question seulement aux républicains et vous avez votre réponse…Ça ne passera pas!

    1. MarcB dit :

      Même parmis les riches, il y a toute sorte de gens et opinions différentes.

      Certains comme Warren Buffet, Bill Gates, Jeff Bezos (peut-être?) devraient appuyer ces mesures. Buffet s’est déjà plaint que son taux d’imposition était plus bas que celui de sa secrétaire, et Gates prévoit léguer qu’une fraction de sa fortune à ses enfants. Donc j’espère qu’ils parleront fort pour supporter ces mesures pour montrer l’exemple.

      Vieil article, mais encore d’actualité
      https://www.cnbc.com/2017/07/06/billionaires-who-wont-leave-their-fortunes-to-their-kids.html

      D’autres, comme les frères Koch, vont crier « communiste ». Aucune chance de les faire changer d’avis…

      1. gigido66 dit :

        Comme j’ai précisé: « les uns comme l’autre se mélangent plus souvent qu’autrement », mon propos sous-entendait que ce ne sont pas tous les riches états-uniens qui sont républicains et qui sont contre ce genre de politique. Il m’est avis que ceux qui vont arracher leur chemise seront majoritairement républicains et qu’ils gueuleront plus fort et ceux-celles qui les représentent voteront contre ce plan.

    2. Ziggy9361 dit :

      Ils vont dire c’est inéquitable pour nous qui avons bâti ce pays et qui nous le tenons à bout de bras. Les démocrates vont annulés tout nos efforts et vous n’aurez plus de steak haché et de baloney à vous mettre sous la dent et vos enfants seront enfermés dans des sous-sol de pizzéria en guise de garderie pour les initiés au vice démocrates.

      1. Haïku dit :

        LOL !!! 🤣😂👌

  2. A.Talon dit :

    Bravo pour ce plan de relance digne du ‘New Deal’ du Président Roosevelt! La réduction des inégalités contribuera puissamment à restaurer la démocratie et à stabiliser le pays. C’est ce que devraient se dire tous les véritables patriotes, incluant milliardaires et grandes entreprises, ayant à cœur la grandeur de leur pays.

  3. marie4poches4 dit :

    Biden fait tout ce qu’il peut pour emmener les USA en 2020. Beaucoup de bâtons dans les roues à prévoir!

  4. A.Talon dit :

    «en réduisant les frais de garde d’enfants et en soutenant les femmes sur le marché du travail, entre autres.»

    Tiens! N’était-ce pas le raisonnement de base justifiant la création des CPE au Québec par Mme Marois en 1997? Malgré l’opposition féroce du Canada Anglais et des affaristes libéraux, il va sans dire. Un système ayant somme toute bien fonctionné en dépit des tentatives libérales pour le pervertir au cours des années Charest-Couillard…

    1. Ziggy9361 dit :

      Bien vu Mr.Talon le Québec et Mme.Marois 25 ans en avance.

  5. A.Talon dit :

    «et la gratuité des deux premières années d’études dans les collèges communautaires.»

    Comme au cégep! 🙂 Une belle façon de limiter l’endettement étudiant. Croissance des collèges communautaires à prévoir au cours des prochaines années. Coudonc, le sénateur Sanders ne serait pas derrières ces mesures sociales, par hasard? Un Vermontois, donc un voisin du Québec…

  6. Loufaf dit :

    Bien sûr , ce plan sera vu par les reps comme  » socialisss radical » , le nouveau mot employé à toutes les sauces!
    Si ce plan passe au sénat, ce sera un miracle, car même si le plan est bien accueilli par la population, les républicains n’ en ont rien à cirer du peuple! Et on ne touche pas aux riches!

  7. Dekessey dit :

    Taxer les plus nantis pour favoriser les plus démunis?
    Impossible que les répourricons approuvent ce plan.

    1. A.Talon dit :

      L’inverse serait beaucoup mieux pour ces cr*sseurs, en effet…

  8. A.Talon dit :

    «Pour financer son nouveau plan, le président propose notamment d’augmenter de 37% à 39,6% le taux marginal d’imposition sur le revenu pour les 1% des Américains qui gagnent le plus.»

    Le Président Biden aurait tout avantage à s’entourer de messieurs Gates et Buffett pour faire avaler la pilule aux richissimes égoïstes pullulant dans le pays. Quelque chose me dit que cette mesure ne sera pas suffisante à long terme. Ce qu’il faut, c’est une véritable révolution fiscale qui rapprocherait les priorités sociales des États-Unis de celles des autres nations civilisées. En commençant par rétablir les taux d’imposition existant au 19 janvier 2017, à la veille de la prise du pouvoir par la fripouille orangée.

  9. senorflash dit :

    ça passera jamais

  10. Alexander dit :

    On ne pourra pas accuser Biden de ne pas essayer.

    On verra bien les guerres d’intérêt et si les méga riches sont vraiment des patriotes ou juste des égoïstes au plus fort la poche.

  11. lechatderuelle dit :

    le plus ironique est que les milliardaires s’en tapent joyeusement de cette hausse d’impôt…

    les parvenus et les excités, eux, hurleront à la lune contre ce crime …..

    ça n’enlèvera rien au peuple que les milliardaires paient 2 % de plus d’impôt…..mais la droite USA est contre tout… fait que…

  12. lechatderuelle dit :

    ce qui impressionne est de constater que 2,6 % de hausse d’impôts et quelques arrangements avec les dividendes serviront à financer un programme de près de 2 000 milliards de dollars….

    tout le monde aux USA devrait applaudir cette mesure et ce plan…..

    ce pays s’il était géré pour le Peuple avant tout, serait loin, loin devant tous les autres pays….en partageant mieux la richesse globale….
    mais ils se battent, avec acharnement, pour conserver les inégalités…..

  13. Danielle Vallée dit :

    Les gens d’affaires devraient tous comprendre que plus la classe moyenne a de l’argent, plus la classe moyenne va consommer, ce qui va faire augmenter leurs ventes. La marge de profit va être plus petite mais un dans l’autre ils ne perdront pas grand chose.
    Affamer ta clientèle c’est l’aberration créée par le parti républicain. Ça n’est pas viable à long terme.

    L’histoire nous démontre que soit le petit peuple va venir te chercher pour te couper la tête sur la place publique, soit tu vas mourir à petits feux. Ils espèrent tous prendre leur retraite avant que la marmite saute, mais Koch a bien compris que la marmite est sur le point de sauter, d’où son attitude socialement responsable depuis un peu de temps.

    1. A.Talon dit :

      Le monde des affaires ne claironne-t-il pas constamment que la stabilité socio-politique est essentielle à la bonne conduite des affaires? [C’est même l’argument choc constamment utilisé au Québec en période référendaire.] Or les inégalités croissantes ne font qu’envenimer le climat social et favoriser l’instabilité. 1+1=2 Le monde des affaires devrait donc approuver avec enthousiasme une mesure sociale permettant de renforcer efficacement la stabilité de la société. À moins de préférer, bien entendu, un régime dictatorial à la Somoza avec tout l’équipement répressif approprié: armée dans les rues, escadrons de la mort, police secrète, centres de torture, etc.

  14. Pierre S. dit :

    ————————-

    Et si on comparait les 100 premiers jours de Biden et les 100 premiers jours de Trump ????

    Encore plus cheap ….

    Comparons les 100 premiers jours de Biden et les 100 derniers de Trump, oufffffffffffffffffffffffffff

    1. A.Talon dit :

      Et pourquoi pas comparer les 100 premiers jours du Président Biden avec la totalité des 1462 jours du Conducător orangé? Encore là, ce serait nettement à l’avantage du nouveau président démocrate. Un véritable président des États-Unis versus un petit dictateur d’opérette. Quelqu’un qui sert le bien commun plutôt que de se servir du bien commun.

  15. richard311253 dit :

    Pour ma part, je trouve la tactique de Biden de proposer des plans de financement aux sommes astronomiques est judicieux. L’idée ici est de faire porter l’odieux à des gens qui n’en on rien à cirer de la population. Incidemment ce sont toujorus les mêmes qui bloquent les projets alors cela devient facile de les cibler.

  16. Jean Saisrien dit :

    Well…
    Il va peut-être mériter un jour son titre de socialiste…

    Aussi, c’est TRÈS CHRÉTIEN de sa part: can’t wait de lire les XDROITISTES PSEUDO-CHRÉTIENS à ce sujet !

  17. anizev dit :

    Lex républicains, et Machin, vont s’opposer et crier que les États-Unis versent rapidement vers le socialiste. Toutefois, politiquement c’est rentable car la classe moyenne normale – je ne pense pas aux cinglés religieux – va approuver ce plan et constatera qui bloque ces efforts.

  18. Gilles Morissette dit :

    Ce plan est certes ambitieux mais nécessaire si on veut instaurer un peu de justice sociale dans ce pays.

    Il cible clairement la classe moyenne et a pour objectif de lui donner les moyens d’avoir une meilleure qualité de vie.

    Il s’inscrit dans la tendance « social-démocratie » qui a inspiré Rossevelt et son « New Deal ».

    Cependant, on peut s’attendre à ce que les élus « Répugnants » fassent tout en le pouvoir pour faire dérailler ce projet, comme ils ont tenté de le faire avec le « COVID-19 Relief Bill ».

    On peut être asuré qu’ils essaieront d’utiliser les mêmes tactiques avec « l’American Jobs Plan ».

    Ces enfoirés n’en n’ont rien à foutre des bénéfices que pourraient en retirer la population américaine.

    Ils ne pensent qu’à s’en mettre plein les poches et à protéger leurs « tinamis (1%) » afin que ceux derniers puissent continuer à s’enrichir au détriment de la classe moyenne.

    Attendez-vous de voir les salopards de « Faux News » (Ingraham, Hannity, et l’imbuvable « Mother Fucker » Carlson) monter aux barricades et dénoncer les « maudits socialisss qui veulent nous enlever nos libertés ».

    Les édentés qui composent leur auditoire, applaudiront, même s’ils n’auront pas compris, un seul mot du Plan du président Biden.

    On ne peut demander à des analphabètes fonctionnels et des ignorants de comprendre quelque chose que même des étudiants de niveau secondaire serait capable de comprendre.

    « Sleepy Joe » ne chôme pas depuis qu’il est à la MB. Il reste concentré sur sa « job » et sur les moyens à prendre afin d’atteindre ses objectifs.

    Comparer les 100 premiers jours de cette présidence avec ceux de son prédécesseur est comme comparer le jeu de Sidney Crosby avec celui d’un joueur d’une ligue de garage.

Répondre à Alexander Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :