Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les États-Unis retireront leurs dernières troupes d’Afghanistan d’ici le 11 septembre 2021, soit 20 ans jour pour jour après les attentats terroristes qui ont servi de justification à ce qui est déjà la plus longue intervention militaire de l’histoire américaine, selon une primeur du Washington Post. Ce retrait, qui sera confirmé mercredi par Joe Biden, surviendra plusieurs mois après la date du 1er mai 2021 négociée l’an dernier par Donald Trump avec les talibans. Il ne couronnera pas une victoire incontestable, loin s’en faut.

Certains responsables américains craignent que le retrait mènera à la chute du gouvernement afghan et mettra en péril les gains réalisés au cours des deux dernières décennies en matière de santé, d’éducation et de droits des femmes. Le chef des républicains au Sénat Mitch McConnell fait partie de ces critiques. Il a qualifié la décision du président démocrate d’«imprudente» et de «grave erreur». «C’est une retraite face à un ennemi qui n’a pas encore été vaincu et une abdication du leadership américain», a-t-il dit.

D’autres estiment que l’Afghanistan ne représente tout simplement plus une priorité pour le gouvernement américain. Selon eux, les principales menaces au territoire américain en matière de terrorisme viennent désormais de l’Afrique, du Yémen et de la Syrie, sans compter les défis géostratégiques que représentent la Corée du Nord, la Russie et la Chine.

«Nous sommes allés en Afghanistan pour rendre justice à ceux qui nous ont attaqués le 11 septembre… Nous pensons avoir atteint cet objectif il y a quelques années», a déclaré un membre de l’administration Biden sous le couvert de l’anonymat.

Les États-Unis comptent encore plus de 3 000 soldats en Afghanistan.

(Photo Getty Images)

38 réflexions sur “Vingt-ans plus tard…

  1. NStrider dit :

    « Il ne couronnera pas une victoire incontestable, loin s’en faut. »
    Ce n’est pas le genre de guerre qui se gagne.

    1. MarcB dit :

      Ce que je vais dire est un peu paradoxal, mais les USA ont probablement perdu cette guerre le 9 septembre 2001 quand les talibans ont assassiné Ahmad Shah Massoud lors d’un attendat suicide. Massoud aurait eu le charisme pour unir le peuple Afghan contre les talibans dont il rejetait l’interprétation stricte de l’Islam. Il était progressiste, en faveur des droits des femmes, et d’une très grande culture.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ahmed_Chah_Massoud

      1. Haïku dit :

        @MarcB
        RE: Massoud….
        Pertinent rappel ! 👌

      2. nefer111 dit :

        Rien nest moins sûr !!!
        C’est pas parce qu’il était apprécié en occident qu’il faisais l’unanimité dans son pays … Masoud était un Tadjik et l’Afghanistan est à majorité Pachtoune !

    2. franlabrecque dit :

      Les principales menaces au territoire américain viennent de l’intérieur des d’états avec leurs armes dans les mains de malades mentaux etc. qu’ils peuvent acheter partout dans problèmes.

  2. Benton Fraser dit :

    Sacré farceur ce McConnell… c’est républicain, Trump, qui a négocié le retrait!

    Rien ne change chez les élus républicains, toujours mettre sur le dos des démocrates leurs mauvais coups… et récolter le mérite des bons coups des démocrates!

    1. Danielle Vallée dit :

      Je me disais justement la même chose. Le mois de mai c’est dans 2 semaines. Où il était quand Trump a annoncé le retrait pour le mois de mai? Sacré Mitch, toujours aussi positif. Un élan de fraîcheur et de jovialité.

      1. Guy LB dit :

        @ Danielle Vallée : 👍
        « Un élan de fraîcheur et de jovialité ». Je crois comprendre que vous êtes sarcastique, mais à moi qui suis moins poli que vous, il apparaît davantage comme un mal de ventre permanent. Au moment qui convient le moins, il nous propulse vers le petit coin.

    2. Madalton dit :

      McConnell était en désaccord avec le retrait des troupes quand Trump en a fait l’annonce.

      https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2020-11-16/mitch-mcconnell-met-en-garde-donald-trump-sur-un-retrait-accelere-d-afghanistan.php

      1. Benton Fraser dit :

        McConnll était-il en désaccord lorsque Trump s’est retiré du Vietnam ???

    3. gl000001 dit :

      t**** s’est donc trompé. McColonel-de-mes-deux est un « funny SOB » !!

  3. citoyen dit :

    il faudrait peut être limiter la guerre à la durée du mandat du parti qui s’engage dans cette voie.

    1. gl000001 dit :

      Excellent. Bravo !!

  4. jcvirgil dit :

    20 ans en guerre et des centaines de milliards dépensés dans une guerre et pour s’acheter un gouvernement pour finalement en revenir au même point .

    Quand le dernier soldat américain sera parti les talibans vont reprendre la guerre civile pour réinstaller leur émirat islamique avec l’aide de leurs ptits copains en Arabie saoudite et au Pakistan…

  5. Guy LB dit :

    La prédiction de jcvirgil donne le vertige,
    mais j’ai bien peur qu’elle se réalise.

  6. jeani dit :

    Abdiction du leadership « américain », dixit, mcconnell.

    Quel farceur et quel pince-sans-rire, ce mitch! Il a oublié un petit détail, les Etats-Uniens ont perdu toute crédibilité et tout ce qu’ils avaient de leadership entre janvier 2017 et janvier 2021. Donne-lui une petite chance au 46e et prends ton temps, comme toute bonne tortue devrait le faire, Joe n’a même pas cent jours de complétés.

  7. Gilles Morissette dit :

    Comme à son habitude, McConnell a une mémoire sélective.

    Quelqu’un devrait peut-être rappeler à ce vieux connard qui est celui qui a négocié le retrait des troupes américaines de l’Afghanistan.

    Cependant, il n’est probablement pas intéressé à le savoir.

    Trop hypocrite pour ça

    Les USA n’ont plus d’affaire là bas. Cette « guerre » a coûté suffisamment cher en vies hmaines et en fric.

    Il ya beaucoup d’autres endroits dans le monde où les USA peuvent exercer leur influence, et ce, de façon plus positive qu’une guerre.

    La date du « 11 septembre « sera symbolique pour beaucoup d’Américains.

  8. Dekessey dit :

    « Selon eux, les principales menaces au territoire américain en matière de terrorisme viennent désormais de l’Afrique, du Yémen et de la Syrie… »

    Ils étaient ou eux le 6 janvier? Ils n’ont pas entendu parlé de Qanon, Proud Boys et cie?

    1. Haïku dit :

      Très bon point !!

  9. sousmarin dit :

    Contrairement à l’Irak, l’Afghanistan était une guerre nécessaire pour détruire la base armée de l’Al-Qaïda car les « grands » stratèges étasuniens, lors de l’occupation des troupes soviétiques, ont soutenus les combattants les plus fondamentalistes au lieu de soutenir des combattants acharnés, mais avec un cerveau, comme le commandant Massoud.

    Même pendant la guerre civile, les étasuniens, par l’intermédiaire du Pakistan, ont continué à soutenir les fondamentalistes ; ces derniers ont fini par avoir la peau de Massoud juste avant de montrer aux étasuniens à quel point ils avaient été stupides ; ont-ils vraiment retenus la leçon ?

  10. marcandreki dit :

    Cette décision n’est pas celle de Biden, mais celle de Trump qui, en signant «l’accord de paix» avec les Talibans, allait lier les mains de tout le monde après lui. Ce que soulèvent comme objections McConnell et même Lady Graham peut-être tout à fait vrai ( sauf pour le leadership américains dans le monde, car ça c’est foutu pour des années, thank, Donald Fu…Y. Trump). Mais le grand maitre d’oeuvre de la situation c’est Trump, pas Biden.

    Le bordel va pogner à Kandahar dès le lendemain, on peut en être certain.

    Par incompétence, par arrogance, Trump, en voulant jouer au grand deal maker incompétent qu’il est, s’est assuré que l’Afghanistan redevienne une poudrière fanatique où les femmes entre autres reprendront le mauvais rôle que leur attribuaient les Talibans autrefois

    Un excellent article sur le sujet

    https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2020/11/trump-leaving-biden-mess-afghanistan/617229/

  11. NStrider dit :

    C’est écrit dans le ciel. Je partage malheureusement votre point de vue.

    1. NStrider dit :

      Oups mauvais endroit, c’était voulu en réponse @jcvirgil

  12. treblig dit :

    Le coût maintenant de la guerre en Afghanistan : 2 400 milliards estimés sur 20 ans en tenant compte aussi de l’Iraq. Soit un peu plus que les plans de rénovations des infrastructures de Biden ( 2 000 milliards) pour aller jouer au p’tit soldat quelque part dans le sable.

    Alors plutôt que de réparer les autoroutes, les ponts, les aéroports, les aqueducs \ égouts… qui tombent en ruine, l’armée a touché le gros lot. Et les infrastructures restent obsolètes.

    1. treblig dit :

      Ce qui me rappelle que, vers 1965, alors que la Canada mettait en place l’ assurance maladie, les États-Unis étaient empêtrés dans la coûteuse guerre au Vietnam. Et donc pas les moyens de se payer, en même temps, un système public de santé. Une occasion ratée

    2. Ziggy9361 dit :

      Quand on parle de coût ,faut pas oublier les plus de 7000 soldats tués et 52000 autres blessés ,estropiés,
      handicapés ,ça sa augmente la facture . La question que je me pose pourquoi l’Afghanistan mais pas l’Arabie Saoudite ou le Pakistan ou les fous de Dieu sont enregimentés dans les madrassas financé par
      les wahabbistes Saoudiens aussi puritain que les évangélistes américains et intégristes que les républicains ,pour ce qui est de l’hypocrisie mettez Ben Salmane et McConnell dans une poche et sortez en un par les cheveux pour savoir qui est le pire. Les talibans étaient basés en Afghanistan financés par l’Arabie Saoudite et dressés au Pakistan ,les auteurs de l’attaque sur le W.T.C.étaient Saoudiens.

  13. spritzer dit :

    Sans les Américains peut-être que la Chine et la Russie pourront faire quelque chose par des incitatifs économiques et de sécurité, avec l’aide du Pakistan. Si le projet économique de la Chine prévoit que l’Iran sera un pôle important, tout le monde aura intérêt à ce que les pays autour soient stables et prospères. J’ai plus confiance dans cette possibilité que de voir les US faire quelque chose d’intelligent après 20 ans.

    1. Ziggy9361 dit :

      Ça Spritzer ça passera jamais, votre alternative laissant au Russe ét au Chinois l’alternative d’avoir la mainmise sur la région pour une question de sécurité n’aura sûrement pas l’assentiment des USA et
      que la Chine prévoit que l’Iran serait un pôle important faudrait plus que les souhaits de la Chine.

      Pour les pays de la région l’Iran fait plutôt état paria majoritairement chiites elle est en totale opposition au monde arabe majoritairement sunnites,et c’est pour ça quel cultive ses relations avec les quelques chiites de l’Irak,du hezbollah Libanais

      1. spritzer dit :

        @Ziiggy9361

        La Chine va investir $400 milliards les 20 prochaines années en Iran, ils viennent de signer un accord. Ils ont des projets également au Pakistan. Ils ont intérêt à ce que l’Afghanistan soit stable et profite du développement économique qu’ils vont apporter à la région.

        Si le régime iranien acceptait d’être asservi aux désirs d’Israël et des États-Unis comme les monarchies du Golf le sont, il ne serait jamais question de shiite et de sunnite et les ayatollah seraient reçus à la Maison Blanche pour des picnic.

      2. Ziggy9361 dit :

        Oui c’est assez convaincant

  14. Carl Poulin dit :

    « Nous sommes allés en Afghanistan pour rendre justice à ceux qui nous ont attaqué le 11 septembre…Nous pensons avoir atteint cet objectif » dixit un émasculé de son identité qui fait partie de l’administration Biden.
    Bein celle-là je la trouve très difficile à digérer. C’est en Saudite Arabie qu’il aurait fallu intervenir. l’Afghanistan n’était qu’un prétexte pour ouvrir l’oléoduc si cher à pôpa Bush depuis son attaque en Irak en 1990. Toutes les preuves concernant les membres des équipages terroristes convergeaient vers la Saudite Arabie.

  15. Carl Poulin dit :

    HOOO! Le S & P bat des records à la bourse de New-York. Caïus Détritus 45 va sûrement s’en faire gloire.

  16. Carl Poulin dit :

    Très hors-sujet.
    60 ans plus tard.
    Iouri Gagarine a réalisé le premier vol sidéral humain.
    Moi ça me renverse à chaques fois que je lis sur l’histoire de l’aérospatiale. Surtout depuis mon unique visite à Cap Canaveral. Diplômé en génie aérospatial, j’ai dû la chance d’embarquer dans la capsule Mercury qui se trouvait sur le site de l’exposition. Première et unique fois de ma vie que j’ai ressenti la claustrophobie. Une canne de binnes me semblait plus sécuritaire que cet engin très sombre de l’intérieur et beaucoup plus dangeureuse de l’extérieur. C’était carrément un engin de mort.
    Chapeau bas à tout ces cowboys de l’espace.

  17. anizev dit :

    Donc la plus grand puissance militaire au monde, qui siphonne des milliards, qui a l’armement le plus sophistiqué, n’a pas réussi à vaincre les Talibans. Une autre grande réussite.

  18. leonard1625 dit :

    Je ne peux qu’être triste à l’idée du retour possible des Talibans ou quelque chose de similaire. Kaboul était une ville agréable avant les Talibans, Très dommage que l’OTAN, puis les Américains n’aient pas réussi à les faire disparaître.

    Jamais, je ne dirai que ces efforts n’étaient pas louables.

  19. jeanfrancoiscouture dit :

    @MarcB,16:03 et Haïku, 16:22
    «…..mais les USA ont probablement perdu cette guerre le 9 septembre 2001 quand les talibans ont assassiné Ahmad Shah Massoud lors d’un attentat suicide.»

    Excellent rappel en effet.

    Pour en savoir plus sur Massoud, lire MASSOUD L’AFGHAN par Christophe de Ponfilly, sous-titré: Celui que l’Occident n’a pas écouté, édition ARTE, 1998 et 2001 en réédition avec intéressante postface par l’auteur qui, comme Marc B., relie l’attentat contre Massoud qui a précédé de quelques jours celui du terrible 9/11.

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      Et bien voilà, tout est dit !! 👌

  20. citoyen dit :

    plutôt que de faire de la politique paternalisme peut être que le maternalisme serait mieux pour gérer les crises humanitaires.

Répondre à NStrider Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :