Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le Parti républicain semble penser que sa conquête de la majorité à la Chambre des représentants en 2022 passe par l’exploitation des controverses entourant la soi-disant «culture du bannissement». Un de ses bras financiers s’est d’ailleurs mis à offrir cette semaine un exemplaire du livre pour enfants The Cat in the Hat du Dr Seuss à tous les donateurs qui verseront 25$ ou plus à sa campagne pour reprendre le contrôle de la Chambre. Ce classique, faut-il préciser, n’est pas parmi les six livres qui ont été retirés par la succession de l’artiste en raison d’images jugées racistes.

Au moment où le Congrès se penche sur un ambitieux projet de soutien à l’économie de 1 900 milliards de dollars pour surmonter les séquelles de la pandémie de coronavirus, la fixation des républicains et de leurs alliés médiatiques sur la «culture du bannissement» peut sembler étrange. Mais elle traduit une conviction partagée par les Donald Trump, Ted Cruz, Josh Hawley et Fox News, entre autres, selon laquelle ce thème mobilisera l’électorat républicain en 2022.

Cette conviction révèle une contradiction. Tout en se décrivant de plus en plus comme le parti de la classe ouvrière, le Grand Old Party se désintéresse à peu près complètement des questions économiques touchant les gagne-petit et reste focaliser sur les questions culturelles qui ont contribué au succès de Trump, un phénomène auquel fait état le New York Times dans cet article dont je cite un extrait : «À l’intérieur et à l’extérieur du parti, les critiques voient un schéma familier : les responsables républicains, suivant l’exemple de M. Trump, exploitent la colère culturelle et le ressentiment racial d’une partie importante de la classe ouvrière blanche, mais n’ont pas fait d’effort concerté pour aider ces Américains sur le plan économique.»

Une crise de migrants étant en train de se matérialiser à la frontière sud, les méfaits de la «culture du bannissement» seront bientôt éclipsés par l’immigration illégale comme sujet de préoccupation numéro un des républicain. Mais ils reviendront en temps et lieu. Car c’est payant politiquement.

(Photo capture d’écran)

57 réflexions sur “La «culture du bannissement», c’est payant politiquement

  1. Joaquim dit :

    C’est évident que la culture du bannissement dérange et avec raison. C’est sûr par contre qu’il y a une différence entre ne plus publier une œuvre ouvertement raciste et faire taire ceux qui ne sont pas aussi wokes que les plus wokes de tous. On l’a vu ici aussi. Malheureusement, l’extrême-gauche, avec ses relents de Révolution culturelle, joue le jeu de l’extrême-droite et des Trumpettes. Il me semble que le message devrait être clair, surtout dans un pays comme les Etats-Unis: centre, centre, centre…

  2. treblig dit :

    Les chiens ( républicains) aboient, la caravane ( démocrate) passe.

    Biden est entrain de préparer un plan pour réinvestir massivement ( on parle de 2 000 milliards dans un premier temps ) dans les infrastructures. Alors, les fredaines larmoyantes des républicains, on s’en tape le coquillard.

  3. Et on se rappelle qui a voulu interdire les lives de Harry Potter, les télétubies, etc.

    1. Achalante dit :

      Excellent point. À bas tout ce qui est progressiste! Et à bas les progressistes qui les empêchent d’être (silencieusement) racistes!

      Ils crient à la censure quand des corporations (privées) refusent de porter leur message, mais menacent de faire taire (avec des armes) les minorités et leurs alliés quand ils protestent dans les rues.

      Mais bon. Les Républicains n’en sont plus à une hypocrisie près…

  4. Toile dit :

    Avec ce « Car c’est payant politiquement » tout est dit car la motivation première des ripoux, c’est la garde du pouvoir. Le reste, que d’insignifiantes balivernes.

  5. el_kabong dit :

    Chez Faux Noise on a exploité cette histoire pendant un bon 3 jours, mur à mur… C’est certain que c’était plus pertinent que de parler de l’audition du directeur du fbi au sénat qui est venu dire, entre autres, qu’on cherchait encore les blm et antifa parmi les casseurs du capitole…

  6. FlorentNaldeau dit :

    Il est assez paradoxal que certaines grandes gueules Républicaines et leurs relais médiatiques déchirent leur chemise et dénoncent à grands cris la culture du bannissement, eux qui ont pourtant tenté il y a seulement quelques semaines de bannir des millions de votes pourtant tout à fait légitimes.

    1. Haïku dit :

      Très bon point !!

    2. Guy LB dit :

      @ FlorentNaldeau :
      Paradoxal, en effet, et totalement indécent.
      Merci de le rappeler et de le porter à l’attention de tous.
      L’utilisation du miroir est-elle interdite chez les républicains ? Ou peut-être est-ce simplement la conscience qui leur fait défaut…

      1. Achalante dit :

        C’est à se demander si ce ne sont pas des vampires nouveaux genres. Ils s’abreuvent à la sueur des petits travailleurs… Mais ne peuvent toujours pas se voir dans un miroir. (Alors ils regardent les tableaux et photos de vrais gagnants, et s’imaginent que c’est à ça qu’ils ressemblent.)

    3. gl000001 dit :

      Ils ont également voulu bannir le vraies nouvelles, les médias, la Constitution, la science …

  7. Guy LB dit :

    Comme le rappelle el_kabong,
    les républicains vont se saisir avec ravissement de n’importe quel sujet qui détourne l’attention de leur indifférence au bien-être du pays et qui entretient la colère de leur base blanche à l’égard des « colorés » qui jalousent leur aisance matérielle et envient leur supériorité sociale.
    Vivement une réforme de la représentation au Congrès américain pour contrer cette approche contre-productive de la gouvernance…

  8. Danielle Vallée dit :

    Ce n’est pas la gauche qui a décidé de ne pas republier 6 livres sur les 60 de la collection. C’est l’organisme qui gère la collection.

    Les 6 livres montraient des boxeurs noirs commes des gorilles, et des juifs comme des insatiables avares.

    Ça ne fait rien, Tucker va dire que c’est AOC qui en a fait la demande. Tout pour attiser la haine, contrairement à l’intention de l’organisme en question.

    (CNN)Six Dr. Seuss books will no longer be published because they « portray people in ways that are hurtful and wrong, » the business that preserves the author’s legacy said.

    The titles are:
    « And to Think That I Saw It on Mulberry Street »
    « If I Ran the Zoo »
    « McElligot’s Pool »
    « On Beyond Zebra! »
    « Scrambled Eggs Super! »
    « The Cat’s Quizzer »

    Il en reste au mois 54….

    1. Benton Fraser dit :

      En « donnant » un livre non retiré, l’idée en autre est de semer la confusion dans l’esprit des gens qui pensent recevoir un livre retiré et qui ce diront qu’il n’y a pas de raison de le retirer!!!

      1. xnicden dit :

        👍

      2. Guy LB dit :

        @ Benton Fraser : 👍
        Oui, oui, ça tombe sous le sens. C’était le détail qui m’échappait dans la stratégie tordue des républicains. Maintenant, tout se tient.
        Merci.

  9. marcandreki dit :

    Le corollaire de cette stratégie républicaine c’est le climat de violence quelle entretient. On en a eu des tonnes de preuve pendant les quatre dernière années du one term, twice impeached so called president. Suivant cette logique, on pourrait dire dire ainsi que la culture de violence raciste du QOP est payante.

    Mais au final, cela n’élargira pas la base républicaine car c’est la même stratégie qui a coulé la chose en novembre. Cela devrait réjouir si ce n’était pas aussi déprimant parce qu’extrêmement dangereux.

  10. Dekessey dit :

    Ça peut sembler insignifiant, mais comme l’indique le titre, c’est payant politiquement.
    Les démocrates doivent réparer le gâchis laissé par Trump, mais ils feraient erreur en ignorant l’aspect culturel.

  11. MarcoUBCQ dit :

    Une tempête dans un verre d’eau encore. L’absence de substance des républicains est sidérante, et je crois qu’à terme ça va contribuer à leur débandade. Je note aujourd’hui une chose que je n’avais pas perçue clairement auparavant: La haine qu’entretient une partie des électeurs traditionnels du GOP envers toute autre personne de la planète toute entière est frappante quand on s’y attarde. C’est la colle qui tient tout ce monde ensemble. Pourquoi? Parce que ça leur donne droit, inconsciemment, de projeter tous leurs travers personnels, toutes leurs difficultés, sur les autres. Ainsi leur monde fait sens et ils sont solidement unis autour d’un délire qui lui est vide. Ça les rend aussi impuissant, comme tous les chialeux de ce monde, qui pestent incessamment sur le monde cruel et méchant envers eux. Ils sont donc inconscients qu’ils attendent le messie (L’amour inconditionnel), comme s’il allait leur servir cet amour sur un plateau d’argent. Projeter à outrance c’est comme boire à outrance.

    Cette impuissance ronge toute personne qui abuse de la projection, qui est très utile quand on en détecte sa présence (100% des êtres humains projètent car c’est un procédé lié à l’empathie, que possèdent même les pires psychopathes, mais chez qui elle est devenue délirante). Cette population facilement manipulable et donc facilement détroussé et blessée de par la maladie et la pauvreté que ça provoque, ne peux que dépérir de plus en plus, pour laisser place aux citoyens plus responsables et plus sains d’esprit.

    1. Haïku dit :

      Excellente analyse ! 👏👏👏

    2. Gina dit :

      @MarcoUBCQ
      C’est sûr , la potomanie finit coûte que coûte à tuer ceux qui abusent trop de ce qu’ils croient être bon pour eux . Les républicains abreuvent de leurs idéologies racistes et de l’exclusion pour être au pouvoir , mais ils s’excluent eux-mêmes de la Maison Blanche comme les potomanes qui meurent de leurs obsessions à boire trop .

      1. gl000001 dit :

        Potomanie … c’est près de la potusmanie ?

  12. Capitaine B dit :

    Les médias conservateurs ne cessent de bannir de leur fil d’actualité les vraies nouvelles. Il y a donc raison de s’inquiéter de cette culture du bannissement!

    1. Bannir explicitement et critiquer n’est pas la seule manière de neutraliser un discours. Taire la vérité ou celles qui sont pertinentes est une façon très efficace de répandre un message. Critiquer est déjà donner de la visibilité et prêter flanc aux opinions opposées. Ignorer est une façon de favoriser l’ignorance. Le mensonge par omission est dévastateur. Si tous les auditeurs de certains chaînes apprenaient quelques vérités sur 45 ou certains Républicains, il y aurait quelques désaffections. Mais les mensonges ne suffisent pas si certains silences ne viennent pas les appuyer.

  13. lechatderuelle dit :

    Quand un parti n’a aucun plan, aucune vision à moyen et long terme, pas de projet sociétal, ça donne ça…

    un surf sur ce qui est la saveur du jour….

    Comme toute chose cette condescendance et cette paresse intellectuelle auront, elles aussi, leur point de bascule, de saturation…
    Les lois de la chimie sont universelles aussi…

    à force d’ajouter des litres et des litres de stupidités dans leur programme, ça va virer d’un coup en changeant de couleur…. classique….

    ils ont avancé à l’aveugle pendant 4 ans, sans rien créer ou améliorer … ils n’étaient aucun plan de travail pour 2020-2024…. et actuellement plutôt que de se regarder froidement, ils cherchent encore des excuses chez les autres….

    le peuple US est patient sans bon sens….ou épais c’est selon…

  14. lechatderuelle dit :

    https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2021-03-05/le-senat-americain-paralyse-lors-du-vote-sur-le-plan-de-relance.php

    eh ben… je ne l’avais pas vu venir celle-là… Manchin qui veut jouir de son moment de gloire….

    décidément….

    Il me semble que les électeurs de son état devraient mettre de la pression sur le petit monsieur…. comment un seul homme peut-il faire planter un tel programme par sa simple stupidité!

    Mais bon, les USA semblent apprécier voir les leurs crever de faim et tout perdre… ça les rend plus riches sans effort…. y’a du sable dans l’engrenage US…

  15. On voit le clivage.

    Pendant que les Démocrates traitent des dossiers qui ont des impacts majeurs sur la vie des Américains (ex.la pandémie, l’économie, le « COVID-19 Relief Bill », la vaccination, les infrastructures, la réforme de la police etc). les Républicains exploitent des thèmes qui divisent.

    Ces enfoirés ne sont bons qu’à attiser la haine, la méfiance de l’Autre, le mépris et l’intolérance d’un certain électorat.

    Ils se contrefichent de tout ce qui pourrait être bénéfique pour la population. Leur obstruction face au « COVID-19 Relief Bill » en est un bel exemple.

    Pendant que des gens vivent des moments difficiles, qu’ils sont rendus à la limite de leurs ressources, ces CRAPULES se livrent à de la petite (très petite) politique partisanne.

    Oui, ça peut-être payant, politiquement parlant, pendant un certain temps mais en Novembre 2022, on se rappellera davantage ce que l’administration Biden aura ou n’aura pas fait afin d’améliorer le sort des Américains plutôt que de la « culture du bannissement et des livres du Dr. Seuss.

    Ceci dit, les Démocrates devront quand même garder un oeil sur ces questions, même si elles apparaissent peu ou pas importantes pour certains.

    Ils ne doivent surtout pas laisser l’Extrême-gauche, notamment les « Wokes » les plus radicaux, prendre le contrôle de l’agenda politique.

    Lors d’élections, le facteur humain (L’émotivité) peut parfois jouer un certain rôle et un manipulateur tordu comme « DiaperDon » peut en tirer profit, surtout si la situation des Américains ne s’améliorent pas.

    Il ne faut JAMAIS sous-estimer la nature humaine surtout dans un pays aussi polarisé que les USA.

    Il est bon de toujours se rappeler, comme le dit la publicité d’Éduc’Alcool, que « La modération a bien meilleur goût ».

    1. ouppss dit :

      OUIN…

  16. ghislain1957 dit :

    Parlant de la culture du bannissement, Hillary Clinton a remis sur le nez des ripoux-blicains les « Freedom Fries ».

    Hillary Clinton brings up ‘Freedom Fries’ to mock ‘cancel culture’:

    Hillary Clinton
    @HillaryClinton
    The party of « Freedom Fries » would like you to know that « cancel culture » is a very serious problem.

    https://twitter.com/HillaryClinton/status/1367520387639242754

    1. Benton Fraser dit :

      Et comme je l’ai déjà dit, les républicains n’ont aucun problème avec le « cancel vote »!

      1. xnicden dit :

        Les Dixie Chicks en auraient long à dire.

  17. sousmarin dit :

    On ne peut nier que, côté bannissement, les R. sont des experts !
    Mais leur manœuvre est aussi subtile qu’un fil blanc sur une peau noire, ou l’inverse d’ailleurs.

    Comme des gamins dans une cour de récréation, ils montrent du doigt des abus dans le vain espoir que les leurs, bien plus graves, passeront inaperçus.
    Et il nous faut reconnaître que pour rabaisser, encore et encore, la barre de la décence, les R. sont des champions hors catégorie !

  18. Haïku dit :

    HS,
    C’est vendredi….
    —————‐-‐-‐—-
    En 2005, un couple montréalais décide de partir en vacances dans le sud,
    et de descendre au même hôtel qu’il y a 20 ans, lors de leur lune de miel.

    Mais, au dernier moment, à cause d’un problème au travail, la femme ne peut pas prendre son jeudi.

    Il est donc décidé que le mari prendrait l’avion le jeudi, et sa femme le lendemain.

    L’homme arrive à l’hôtel comme prévu, et se rend compte que dans la chambre, il y a un ordi.

    Il décide alors d’envoyer un courriel à sa femme. Mais il se trompe en écrivant l’adresse…..

    C’est ainsi qu’à Québec, une veuve qui vient de rentrer des funérailles de son mari mort d’une crise cardiaque reçoit le courriel.

    La veuve consulte sa boîte aux lettres électronique pour voir s’il n’y a pas de messages de la famille ou des amis.
    C’est ainsi qu’à la lecture du premier d’entre eux, elle s’évanouit.
    Son fils entre dans la chambre et trouve sa mère allongée sur le sol, sans connaissance, au pied de l’ordinateur.

    Sur l’écran, on peut lire le message suivant:
    ——————
    « A mon épouse bien-aimée, je suis bien arrivé.

    Tu seras certainement surprise de recevoir de mes nouvelles maintenant et de cette manière.
    Ici, ils ont des ordinateurs, et on peux envoyer des messages à celles et ceux que nous aimons.
    Je viens d’arriver, et j’ai vérifié que tout était prêt pour ton arrivée, demain vendredi.

    J’ai hâte de te revoir.

    J’espère que ton voyage se passera aussi bien que s’est passé le mien.

    P.S. : Il n’est pas nécessaire que tu apportes beaucoup de vêtements; il fait une chaleur d’enfer ici ! « 

    1. chanounou dit :

      😉😂👍

    2. Je commence à croire que Layla était Secrétaire à l’humour du vendredi sous Trump et que Biden l’a remplacée par Haïku. Je m’explique mal que les deux soient aussi compétents, c’est pas normal.

      1. xnicden dit :

        😅😅😅

    3. Dekessey dit :

      Merci!
      👍

    4. Loufaf dit :

      @Haiku😆😆😃

    5. Madalton dit :

      🤣🤣🤣

  19. HS

    Un membre du Département d’État (State Department) nommé par « DiaperDon » a comparu en Cour Fédéral auourd’hui en rapport avec l’insurrection avortée du 6 janvier dernier.

    C’est le premier et j’ai l’impression que ce ne sera pas le dernier.

    https://www.cnn.com/2021/03/05/politics/state-department-capitol-riot-federico-klein/index.html

    1. Gina dit :

      Et on n’a pas encore trouvé aucun membre des BLM , ni de l’antifa que les républicains accusent d’avoir infiltré les prouds boys de l’oranger orang outan président

  20. lechatderuelle dit :

    hs….

    https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2021-03-05/venezuela/face-a-l-inflation-de-3000-des-billets-de-1-million-de-bolivars-sont-emis.php

    Un kilogramme de tomates, huit petits pains, un soda de 250 ml ou un savon de mauvaise qualité coûtent environ 1 million de bolivars, dans une économie vénézuélienne marquée par une quatrième année d’hyperinflation, laquelle a atteint près de 3000 % en 2020.

    aucun sens…

  21. Haïku dit :

    HS,
    C’est vendredi, prise 2…
    ——————————————–
    Lors d’une vacance à Amsterdam, un monsieur prend un taxi avec son petit garçon.
    Sur le parcours, le véhicule emprunte une rue mal famée,
    tout au long de laquelle des prostituées arpentent le trottoir.

    – Qui c’est, les dames ? demande le gamin.
    – Je ne sais pas, répond le père gêné. Je ne les connais pas…
    – Ce sont des putains, dit le chauffeur.
    – Qu’est-ce qu’elles font là, les putains ?
    – Elles tapinent, dit le chauffeur.
    – Ça veut dire qu’elles attendent leur mari… ajoute précipitamment le père.
    – Ah ! Elles ont un mari ?
    – Elles en ont même plusieurs par jour, ricane le chauffeur.
    – Alors, si elles ont beaucoup de maris, elles ont beaucoup d’enfants….

    Le petit ajoute: « Dis, papa; qu’est-ce qu’ils font quand ils sont grands, les enfants de putains ? »
    – « Ils deviennent chauffeurs de taxi » répond le père, exaspéré.

    1. Dekessey dit :

      😂

  22. constella1 dit :

    Après les mots de Trump, ceux de Biden
    Article de m Hetu ds La Presse

    https://lp.ca/onu3UC

  23. chrstianb dit :

    HS.
    Des nouvelles de Dan Gertler? Pas directement. Les deux employés qui ont dénoncé la corruption qui a fait perdre 1,36 milliard $ au gouvernement de la République démocratique du Congo viennent d’être condamnés à mort par contumace pour de vols de documents.
    https://www.lapresse.ca/international/afrique/2021-03-04/republique-democratique-du-congo/ils-denoncent-un-cas-de-corruption-ils-sont-condamnes-a-mort.php

  24. titejasette dit :

    HS

    Un milliardaire, Robert Brockman, ancien PDG de la société de logiciels Reynolds & Reynolds, est accusé en octobre dernier d’avoir mis en place le plus grand système de fraude fiscale de l’histoire des États-Unis. Le montant de la fraude s’élèverait à 2 milliards de dollars. Il était un des donateurs prolifiques pour les groupes et les causes républicains.

    Les dirigeants de GOP ont gardé le silence sur les accusations portées contre lui.

  25. Alexander dit :

    « …exploitent la colère culturelle et le ressentiment racial d’une partie importante de la classe ouvrière blanche »

    Et vlan sur la cible.

    Le génie malsain de Trump aura été de monnayer les frustrations de tout un pan de la population sans apporter de solution constructive.

    Il a fait le pari que diviser le pays et alimenter la controverse était rentable, financièrement et politiquement.

    Il a transposé sa propre maladie, bien réelle, en une maladie collective rentable pour lui et ses pairs. Le GOP prend le pari risqué de tabler sur l’infection trumpiste de la population pour se rapprocher du pouvoir.

    Ce type est un coronavirus bien pire que le COVID-19 car le vaccin contre la bêtise n’existe pas encore, loin s’en faut.

    La bêtise humaine est infinie, disait Einstein.

  26. titejasette dit :

    He is now faking dementia to avoid going on trial….

    https://www.dailymail.co.uk/news/article-9322081/Billionaire-charged-tax-fraud-scheme-accused-faking-dementia.html

    DEMENTIA ? ça c’est une bonne idée ! l’ex 45 le croit fortement

    1. MarcoUBCQ dit :

      Je me rappelle avoir vu un millionnaire, passablement âgé et donc devant faire attention à son dos (le talon d’achille des êtres humains), se pencher pour ramasser un sous de 1 cent. Certaines personnes aiment l’argent plus que tout, comme un alcoolique aime l’alcool plus que tout, et n’importe-quel autre dépendant qui se gave de l’illlusion que le bonheur vient de l’extérieur. Comme Thrain dans « Bilbo le Hobbit 1 », la cupidité rend fou et mène à des désastres. L’avarice et l’avidité sont pourtant des pêchés, et ces gens se disent fidèles aux préceptes de la bible. C’est quand même tout un tour de passe-passe d’avoir convaincu tant de personnes que faire le mal est faire le bien et faire le bien c’est faire le mal. Aux États-Unis on vent du vent, de la poussière, du coca-cola, vide de qualités et de substance (de temps en temps c’est bon, de ous les jours c’est toxique). Aux États-Unis on était un grand pays, maintenant réduit et hors-circuit. Aux USA on se croyait les meilleurs, pour finir par être en partie les pires. Aux USA ce n’est plus ça, et ce sera tellement au-delà de ce qu’ils « croyaient ».

  27. MarcoUBCQ dit :

    La projection comme outil politique a été utilisée à outrance par les répus. Les enfants des adeptes du « c’est la faute aux autres même si dans le fond ce sont nos propres leaders qui nous rendent malades » vivent en 2021 eux, et la colle qui cimente ceux qui haïssent et méprisent tout ce qui n’est pas membre de leur secte risque de perdre énormément de son pouvoir d’unification. Les prochaines années seront probablement difficiles pour ces vieux adeptes du cauchemar amerloque. Passons au 21ième siècle maintenant.

  28. Nefer111 dit :

    La réalité de la supposé « Cancel culture » …
    https://youtu.be/CPNZTtoQBmA

  29. Nefer111 dit :

    Je vous rajoute la version « longue »
    Enjoy !
    https://youtu.be/t2DA1uwVsdE

    1. Haïku dit :

      Nefer111
      Merci pour le lien.
      C’est en plein dans le mille! 🤣👌

  30. Alexander dit :

    @ MarcoUBCQ

    Les américains ont vraiment besoin d’une psychothérapie collective.

    On ne peut même pas dire que c’est le COVID qui a mené à ça.

    L’anormalité est devenue la normalité.

    La réalité alternative a supplanté la réalité.

    À l’ère numérique, c’est un peu inquiétant car on en vient à falsifier et manipuler les faits sans cadre de référence.

  31. sousmarin dit :

    Plus le balancier va vite, plus certains le renvoient fort dans l’autre sens en espérant illusoirement améliorer la situation !

  32. citoyen dit :

    si la politique mettait autant d’effort à bâtir des ponts qu’à fermer des portes, le monde irait beaucoup mieux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :