Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Nous sommes au cœur d’un débat fondamental sur la trajectoire future de notre monde. Entre ceux qui affirment que, compte tenu de tous les défis auxquels nous faisons face, depuis la quatrième révolution industrielle jusqu’à une pandémie mondiale, l’autoritarisme est la meilleure façon d’avancer, et ceux qui comprennent que la démocratie est essentielle pour répondre à ces défis. Les historiens étudieront et écriront sur cette époque. Nous sommes à un moment crucial. Et je suis intimement convaincu que la démocratie doit l’emporter. Nous devons absolument démontrer que nos démocraties peuvent encore profiter à nos peuples », a insisté Joe Biden. « La démocratie n’arrive pas par hasard. Nous devons la défendre, la renforcer, la renouveler.»

Joe Biden, président des États-Unis, prononçant un discours de politique étrangère très attendu lors de la conférence sur la sécurité de Munich, où il a annoncé le «retour» de son pays sur la scène internationale. Il a pris la parole par visioconférence, peu après avoir participé à sa première réunion virtuelle du G7.

P.S. : Vous avez jusqu’à ce soir pour participer à la première campagne de financement de ce blogue en 2021, si ce n’est déjà fait. Merci à tous ceux et celles qui ont contribué ou qui contribueront au maintien de ce site consacré à l’actualité américain.

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Getty Images)





53 réflexions sur “La citation du jour

  1. Niouininon dit :

    Je repose quand il parle, ce sage homme …

    1. franlabrecque dit :

      Ça fait toute une différence de l’idiot orange qui n’avait aucune connaissance dans absolument rien de lire et entendre ce président. Bravo.

  2. Chanounou dit :

    Deja dit mais..
    Quel plaisir de relire enfin des interventions politiques avec une vision, exprimée au travers
    d’un vocabulaire choisi mais compréhensible par tous.
    Suis même pas sûre qu’avec son
     » vocabulaire de bac à sable « ( niveau enfant de 5 ans), Catastrumpf 1er aurait été capable d’aligner les 2 dernières phrases et , eussent- elles figuré sur le prompteur qu’il aurait trouvé moyen d’y ajouter une  » trumpfinade  » rendant le texte incohérent ou incompréhensible….

  3. Loufaf dit :

    Enfin , un président digne de ce nom, qui ne fait plus honte aux États-Unis.
    Bienvenue M. Biden sur la scène internationale!

  4. Pierre S. dit :

    —————–

    on est même pas passé proche d’entendre ca ces dernières 4 années.

  5. Pierre Lesage dit :

    Je pense dans ce cas là que les E-U n’ont d’autre choix que d’envisager le boycott des prochains jeux d’hiver à Beijing

    1. gl000001 dit :

      « Beijing » … merci d’utiliser le vrai nom.
      t**** aurait probablement boycotté aussi mais à cause du « kung flu ».

      1. yolandgingras dit :

        Prtite précision, juste pour éviter de culpabiliser les « vieux » comme moi…

        La francisation « Pékin » aurait été introduite par un jésuite français au xvie ou xviie siècle6 et est donc antérieure au changement de prononciation (palatalisation) qui survint pendant la dynastie Qing et qui transforma le [k] devant un [i] en [tɕ] (notée ‹ j › en pinyin). Cette appellation est semblable à celle qu’ont adoptée la plupart des langues occidentales : Pechino /pe.ˈki.no/ en italien, Peking en allemand et en néerlandais, ou encore Pequim en portugais, par exemple.

        En revanche, le terme Beijing est d’usage courant en anglais, où il a remplacé Peking7.

        À l’ONU, « Beijing » et « Pékin » sont employés en français

        Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9kin#Toponymie

      2. gl000001 dit :

        Je ne crois pas que ça soit une question d’âge. J’ai 57 ans et je dis Beijing.
        J’ai eu un collègue chinois qui a habité en France et maintenant au Canada et il m’a répété souvent que Pékin est insultant pour un chinois. Il en est sorti de la Chine à l’âge de 15 ans et ça l’a toujours fâché d’entendre Pékin par les français, le gouvernement du Canada en français, La Presse, Radio-Canada …
        Depuis 15-20 ans, on revient aux vrais noms des villes. mumbaī au lieu de Bombay par exemple. Mais Pékin reste. Je me demande bien pourquoi.

  6. gl000001 dit :

    On voit la différence entre un discours simple et discours simpliste que l’autre avait le don de nous sortir. L’autre écouterait cela et ne comprendrait probablement pas qu’il parle de lui lorsqu’il mentionne l’autoritarisme.

    1. Haïku dit :

      Bon point ! 👏👏

  7. Apocalypse dit :

    ‘Nous devons la défendre, la renforcer, la renouveler.’ (Joe Biden)

    Et nous n’allons pas retenir notre souffle; encore du parlage qui va aller nulle part. La soi-disante démocratie américaine a de sérieux, sérieux problèmes et sans doute, aucun moyen de les corriger; alors on va parler et parler sans que rien ne change.

    Dans ce pays, la tête dans le sable et on va continuer à jouer à l’autruche. Il suffit de voir la réaction de l’administration Biden dans le dossier Iranien pour voir que rien ne changera. Les démocrates ne sont pas mieux que les républicains, simplement un peu moins pire.

    1. Shaun Karter dit :

      @Apocalypse +1000

      C’est un ramassis de phrases creuses qui n’auront aucune action en arrière pour les concrétiser mais un bon Président pour plusieurs est un vieux monsieur qui parle avec une voix rassurante.

      1. Apocalypse dit :

        Effectivement, parler, c’est facile!

        Joe Biden est un bon gars, mais ce n’est pas lui qui va instaurer une vraie démocratie aux Etats-Unis; ça prendrait une bien, bien plus grande pointure que lui et pas certain qu’elle existe.

      2. Chanounou dit :

        🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱🙄🥱

      3. Benton Fraser dit :

        Une personne qui ne ment pas sans cesse, qui n’utilise pas les phrases intimidantes d’un dictateur, prends ses responsabilités ne qui ne parle pas que de lui, c’est déjà un bon président pour plusieurs chez singe…

  8. Louise dit :

    Apocalypse

    Ayoye ! Vous n’êtes pas trop optimiste ce matin ! On a tous nos mauvais jours, espérons que vous allez reconnecter à l’espoir de jours meilleurs

  9. Louise dit :

    « La démocratie n’arrive pas par hasard. Nous devons la défendre, la renforcer, la renouveler.»

    Parole très sage et réaliste venant d’un homme qui sait d’expérience que lorsqu’on veut quelque chose, il faut souvent travailler très fort pour le faire arriver.
    Plus je vois aller Joe Biden et plus je l’apprécie. Même s’il est affaibli physiquement, il est rendu au meilleur de sa vie et j’espère que les américains sauront le reconnaître.

  10. lechatderuelle dit :

    c’est clair que ce discours est de la diplomatie… les mots sont choisis et dans un bon contexte.. juste ça c’est un immense changement…

    maintenant, il faut le démontrer… ça fait 30 ans que les USA promettent, disent, affirment sans jamais y aller tangiblement…

    l’Humanité a besoin de gestes …. et les USA qui aiment se définir comme le leader du monde doivent le prouver….

    des guerres stériles et sans nécessités doivent cesser… les tensions avec des pseudos ennemis doivent prendre une autre tangente… le capitaliste sauvage doit être freiner…. les changements climatiques doivent être affrontés avec la même collaboration qu’avec cette recherche du vaccin…
    l’Humanité doit faire un pas…. il est temps de quitter l’adolescence…

    1. Shaun Karter dit :

      @lechatderuelle « maintenant, il faut le démontrer… ça fait 30 ans que les USA promettent, disent, affirment sans jamais y aller tangiblement… »

      On s’entend que ce n’est pas avec Joe Biden que ces changements vont arriver. Joe Biden c’est l’antithèse du changement, il est littéralement en place pour retourner à ce qui n’était déjà plus acceptable auparavant, c’est tout dire.

      1. Benton Fraser dit :

        Le mensonge, le raciste, la cupidité, la corruption et la dictature ne sont pas des changements acceptables n’en vous déplaise!

        Et la justice, l’environnement, l’honnêteté et la démocratie d’un Joe Biden reste un changement pour un monde meilleur…

      2. gigido66 dit :

        Le MAGA, c’est exactement l’antithèse du changement!

      3. Benton Fraser dit :

        Avez-vous remarqué que les personnes qui veulent « imposer » des changements sont toujours figées dans les stéréotypes!

      4. lechatderuelle dit :

        Shaun Karter néanmoins, Biden est 1000 fois plus crédible que machin, 1000 fois plus allumé qu machin et 1000 fois plus pertinent que machin…

        le problème US en ce moment est républicain….

        si les républicains font un ménage des « fusibles sautés » dans leur gang et collaborent pour encourager les avancées et cesser de tout teindre de partisanerie, on pourrait voir le début du commencement de quelque chose…

        et disons-le, les USA doivent faire le ménage dans leur propre cour avant tout…

        il faudra des décisions courageuses… car la routine reviendra bien assez tôt… budget, éducation absente, inégalités sociales tueries de masse, racisme, dreamers, et changements climatiques…..

      5. Ziggy9361 dit :

        Radovan…bla,bla,bla..c’est pas à cause que deux pessimistes viennent de te donner l’occasion dt’ouvrir la bouche que tu peux te permettre de dire des niaiseries surtout avec tes antécédents.

        Biden c’est pas l’invention du jour mais à la présidence des Étatsunis c’est mille fois mieux que ton
        idole ,le destructeur sans génie ,narcissique, adoré par des imbéciles.

        Peut-être qu’il ne pourra pas toute réparé les dégats fait par la chiure de mouches, qui aura une
        place bien mérité dans les chiottes de l’histoire des USA.

        Mr,Hétu dans le billets précédent j’ai cru comprendre que vous vous êtes déplacé sur le site de
        rally trumpien et que vous étiez même sur le site du capitol et que vous avez parlé avec des
        maga,pour vous faire apostrophé par deux mégères aviez -vous une identification « PRESS » ou
        « MEDIA  » sur vous ça me paraît téméraire dans cette zone d’insurrection prévisible,je sais quec’est votre métier et qu’un code de déontologie existe pour un journaliste en reportage pour ce qui est de l’identification,mais qu’il est différent en zone critique et dangereuse.(nsurection,guerre)

      6. Normand dit :

        Qu’est-ce qui n’était déjà plus acceptable auparavant ? Qu’est-ce qui s’est amélioré depuis 4-5 ans ?
        De toute façon il n’est pas question de faire tant de changement mais de conserver nos acquis, ce serait déjà pas mal.

      7. el_kabong dit :

        @shaun karter

        Parlant de phrase creuse, si vous me précisiez à quoi vous faites allusion par « ce qui n’était déjà plus acceptable auparavant » où Biden voudrait supposément « retourner »…

    2. spritzer dit :

      @lechatderuelle

      « des guerres stériles et sans nécessités doivent cesser… les tensions avec des pseudos ennemis doivent prendre une autre tangente…  »

      C’est justement le contraire qu’il annonce quand il parle de renouer les liens avec l’Europe, renforcer les alliances, mais dans le but de confronter la Chine et la Russie. Ce qui parait être un désir noble de refaire les ponts avec l’Europe et les autres alliés est en fait une demande qui va devenir insistante à ces pays de s’engager avec les US dans la voie de la confrontation avec la Chine et la Russie, et ça va se terminer on ne sait pas comment mais on s’en doute.

      1. Benton Fraser dit :

        Mais non…

        Seulement confronter les dirigeants voyous.

        Ce n’est pas la faut des États-Unis s’il y a des dictateurs dans ces pays! (Sauf a une époque certains pays de l’Amérique du sud!!!)

    3. gl000001 dit :

      « sans jamais y aller tangiblement »
      L’accord nucléaire iranien de t**** a défait, c’était de la marde ?

  11. Apocalypse dit :

    @Louise – 13:20

    ‘Ayoye ! Vous n’êtes pas trop optimiste ce matin !’

    Dans la vie, lorsque tu veux avancer, tu regardes la vérité en face, ce que Joe Biden et les américains ne feront pas; on continue à croire qu’on les bons de l’histoire et les meilleurs avec le résultat qui est sous nos yeux.

    On s’entend que Joe Biden sera bien mieux que Donald Trump, mais ce sera loin, loin d’être suffisant pour permettre aux Etats-Unis de remonter la pente; c’est un pays en déclin et ça prendrait un miracle pour éviter ce qui les attend dans quelques décennies…

    1. Louise dit :

      Apocalypse

      C’est sûr que Joe Biden ne va pas tout réparer à lui seul et surtout pas dans seulement quatre ans.
      Mais il faut admettre qu’il est entouré d’une bonne équipe et que les propositions qu’il fait sont un très bon début. On sait aussi que les républicains vont lui mettre des bâtons dans les roues pour essayer de saboter son programme. Ce n’est pas une raison pour ne pas essayer.
      Personnellement je compte beaucoup sur la jeunée génération qui votera dans quelques années.
      Il faut aussi dire que l’évolution d’un pays se fait toujours très lentement et que ce ne sera jamais parfait.

      p.s. En écrivant ma première réponse, j’ai pensé qu’elle était trop personnelle. Je voulais cliquer sur « annuler la réponse » et j’ai été trop vite en cliquant sur « laisser un commentaire. » Désolée !

    2. Madalton dit :

      Pour vous encourager un peu, Biden vient d’annuler le décret de Trump sur les toilettes à faible consommation d’eau. Ç’avance.😉

      https://www.politicususa.com/2021/02/19/biden-trump-toilet.html

      1. Louise dit :

        Madalton

        Ça avance un petit tas…. oh pardon, un petit pas à la fois. 😜😜😜

      2. Haïku dit :

        Louise
        🤣👏👏👏

      3. Chanounou dit :

        @Madalton
        C’est une disposition fédérale ? C.a.d que ça s’applique AUSSI en Floride????
        Si oui… , l’a pas fini de hurler sous la douche l’Énerve abricoté pour rincer la tonne de shampoing et de mousse lustrante de sa « capillositė » ex-presidentielle…🦰🦰🦰🦰

    3. gl000001 dit :

      « ce que Joe Biden et les américains ne feront pas »
      Aussi catégorique et décisif que lechatderuelle. Très négatif ce matin !!

  12. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 13:47

    ‘maintenant, il faut le démontrer…’

    Les paroles sont effectivement rafraîchissantes, MAIS vient la partie difficile comme vous dites: ‘le démontrer’. On va souhaiter qu’on le fasse, mais on ne va pas retenir notre souffle.

  13. Alexander dit :

    Je vois plus le discours de Biden dans l’évolution que dans la révolution.

    Il ne peut tout piétiner ses adversaires sans en tenir compte.

    S’il essaye de tout changer trop vite, il va juste se casser le nez.

    C’est un discours intelligent et sage. Et son premier 30 jours montre que les bottines suivent les babines.

    Pas de grandes envolées, juste bien planter ses pions un à un et se positionner.

    Il ne règlera pas le sort de l’humanité, mais peut largement contribuer à son apaisement.

    C’est commencé.

  14. InfoPhile dit :

    Je crois utile de rappeler que c’est la Cour Suprême américaine, composée d’honorables et compétents juges (!), qui a légitimé les lois Jim Crow. Que voulez-vous, la liberté impliquerait le droit de discriminer, concluait-elle à l’époque.

    D’autre part, René Lévesque disait de la démocratie qu’elle n’est jamais acquise (de manière définitive) et que, donc, la vigilance est de mise.

    La démocratie suppose donc un combat perpétuel. Gare à ses tenants s’ils baissent la garde en la prenant pour ce qu’elle ne sera jamais : acquise.

    Peut-être était-ce en partie cela, le quatrième thème de Nietzsche, l’éternel recommencement.

    1. Benton Fraser dit :

      @InfoPhile

      Comment se rappeler une chose qui n’est pas arrivée!?!?!?

      La Cour Suprême américaine a plutôt mis des bâtons dans les roues de ces lois sudistes…..

      1. InfoPhile dit :

        Merci de me permettre de rectifier quelque peu. Il fallait en effet que je parle de juges au niveau des États, et non ceux de la Cour Suprême. Des juges quand même…

        «Les Black Codes sont un ensemble de lois américaines, votées par les États ou au niveau local, qui avaient pour objet de limiter les droits fondamentaux et les droits civiques des Noirs»

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Black_Codes

      2. InfoPhile dit :

        @Benton Fraser

        Finalement, il va falloir vous raviser.

        Je parlais de cet arrêt de la Cour Suprême (pas exactement des bâtons dans les roues de ces lois sudistes …) :

        «L’arrêt Hall v. DeCuir et la légalisation de la ségrégation»

        https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9gr%C3%A9gation_raciale_aux_%C3%89tats-Unis#L'arr%C3%AAt_Hall_v._DeCuir_et_la_l%C3%A9galisation_de_la_s%C3%A9gr%C3%A9gation

      3. Benton Fraser dit :

        C’est un arrêt qui date de 1870, 5 ans après la guerre civile américaine où même le gouvernement Lincoln n’osait pas affirmer qu’on se battait contre l’esclavage, de peur que cela démotivement les gens qui auraient la pensée de se battre pour les noirs!

        L’arrêt comme tel se dit que la mesure n’est pas discriminatoire tant que le même service soit offert aux blancs et aux noirs malgré qu’ils soient séparé, ce qui est la portion ségrationniste.

      4. InfoPhile dit :

        @Benton Fraser

        «C’est un arrêt qui date de 1870»

        Plus précisément, c’est en 1877 que la Cour Suprême américaine a rendu sa décision. Soit 12 ans après la fin de la guerre civile et tout juste à la fin de la Reconstruction. Aussi, faut-il rappeler que les lois Jim Crow ont été en vigueur pendant près de 100 ans ?

        Ici, une petite parenthèse incidente: Pensez-vous sincèrement que l’offre des services étaient la même pour les Blancs comme pour les Noirs ?

        Mais il y a eu pire : L’infâme arrêt Plessis v. Ferguson, en 1896, avait été validée par 7 juges de cette même Cour Suprême sur 8 (le 9ième étant absent ou malade).

        «la mesure n’est pas discriminatoire» écrivez-vous.

        Or, le fondement même des lois Jim Crow supportait une ségrégation basée sur la race dont les conséquences discriminatoires, aussi prévisibles que claires, ne pouvaient pas échapper à l’entendement de qui que ce soit. Vous vouliez peut-être dire plutôt que ces lois n’étaient pas anticonstitutionnelles, du moins au yeux de la Cour Suprême, celle composée d’honorables et compétents juges.

        Cela se discute encore, mais effectivement la thèse voulant qu’il ne fallait pas trop bousculer le Sud, terriblement raciste, reste valable; les plaies de la guerre civile n’étant alors que trop peu cicatrisées. La décision de la C.S. s’inscrivait probablement dans le contexte du Compromis. Ce qui au fond confirmerait son rôle politique … contrairement à ce que la constitution prévoyait.

        Mais je ne vois pas comment cette interprétation de la C.S. des 13e, 14e et 15e amendements, qui pourtant visaient à garantir l’égalité de droits aux anciens esclaves, peut être compatible avec l’essence de ces amendements.

        J’eusse souhaité que votre intervention eût été moins tempêtueuse. Néanmoins, elle aura favorisé le rafraîchissement de mes connaissances de l’histoire américaine et permis d’étayer factuellement mon propos.

  15. Layla dit :

    Souvenir

    G7 de 2020 wiki

    Le sommet du G7 de 2020 aurait dû se dérouler du 10 au 12 juin à Miami, au golf du président des États-Unis (Trump National Doral Miami (en))1,2, mais confronté à des critiques, le Président Donald Trump avait décidé ensuite de le relocaliser à Camp David.

    Le 19 mars 2020, en raison de la pandémie de maladie à coronavirus, Donald Trump avait décidé de remplacer la rencontre par une visioconférence.

    Toutefois, le 30 mai 2020, il avait proposé qu’une partie du sommet se tînt à la Maison-Blanche ; mais la chancelière allemande Angela Merkel avait refusé de s’y rendre, toujours pour des raisons sanitaires.

    Le Président Donald Trump avait alors décidé de reporter le sommet au second semestre4. Accaparé par la campagne électorale pour sa réélection, il avait précisé que ce sommet se tiendrait dans une « atmosphère plus calme » après le scrutin du 3 novembre.

    Mais finalement, il n’aura jamais lieu.

    Donald Trump avait indiqué à la fin du sommet de 2019 qu’il comptait inviter le président russe Vladimir Poutine5, dont le pays a été exclu du G8.

    Fin mai 2020, Donald Trump avait indiqué qu’il voulait inviter l’Inde, l’Australie, la Corée du Sud et la Russie.

    En octobre 2019, Washington avait fait savoir que la question du réchauffement climatique ne serait pas abordée au sommet du G7.

  16. spritzer dit :

    @Benton Fraser

    Si ça vous convient que Biden engage l’humanité dans cette voie stérile et dangereuse…

    1. Ziggy9361 dit :

      Spritzer ont connaît ta grande admiration pour la Russie de poutine mais hélas pour toi ce n’est pas un allié naturel pour les Étatsunis. Ça aurait pu être diffèrent si après la chute du rideau de fer qui confirmait la faillite du régime communiste la glasnost et sa perestroika serait devenu le leitmotiv de la nouvelle Russie peut-être c’eût été possible. Tant qu’à la Chine c’est carrément un adversaire commercial que politique qui n’est plus tout à fait communiste mais toujours aussi répressive et belliqueuse.

      Tant qu’à ça Spritzer pourquoi pas continué l’amitié presque charnel entamé par Trumpadour qui se trouvait si beau dans ce miroir.

      1. Ziggy9361 dit :

        …avec Kim le rondouillard, gentils petit dictateur…

      2. spritzer dit :

        @Ziggy9361

        La relation des États-Unis avec ses alliés en est une de maitre à vassal et la Russie n’accepte pas ce type de relation, et les États-Unis n’acceptent pas qu’on lui tienne tête. Ça n’a rien à voir avec le régime en place, sinon pourquoi les US s’entendent si bien avec toutes sortes de dictateurs, mais ils ne sont pas capable de blairer Poutine et Xi ?

  17. Apocalypse dit :

    @Louise – 14:26

    ‘Il faut aussi dire que l’évolution d’un pays se fait toujours très lentement et que ce ne sera jamais parfait.’

    Je n’aurais pas de problème avec une évolution qui se fait lentement, MAIS je ne suis pas certain du tout qu’on peut parler d’évolution. On verra si M. Biden peut faire repartir la machine vers … l’avant.

    Pour ce qui est de votre ‘p.s’, je n’avais absolument aucun problème avec votre post 😊.

  18. citoyen dit :

    Entre les deux partis et le sénat contrôlé par les deux partis, il devrait y avoir une chambre des experts qui viendrait donner un autre point de vue.

  19. À chaque fois que le président Biden s’exprime, des paroles sensées, pleines de GBS, sortent de sa poche.

    Il parle avec la sagesse d’une personne qui a du vécu, de l’expérience qui est capable de faire preuve d’empathie et de compassion.

    Tout le contraire de son prédécesseur quoi !!

    Oui, les USA sont de retour… au 21e siècle.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :