Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Je consacrais dimanche un billet à la possibilité que les démocrates de la Chambre des représentants reportent la présentation au Sénat de l’article d’«impeachment» visant Donald Trump, histoire de ne pas faire de l’ombre aux 100 premiers jours de Joe Biden à la présidence. Ce scénario semble avoir été écarté. Et l’appui du chef de la majorité au Sénat Mitch McConnell à la mise en accusation du président ouvre une autre possibilité : la tenue d’un procès rapide de Donald Trump qui mènerait à sa destitution et à un vote lui interdisant de briguer une fonction politique à l’avenir.

Le sénateur McConnell est furieux contre Donald Trump. Il lui reproche son incapacité d’exprimer le moindre remord pour l’assaut mortel du Capitole et son rôle dans les défaites des deux candidats républicains lors des élections sénatoriales de la Géorgie, défaites qui on fait perdre aux républicains leur majorité au Sénat. Selon le New York Times, il ne ferme pas la porte à la tenue d’un procès en destitution après la réception par le Sénat de l’article d’impeachment visant Trump. La Chambre adoptera mercredi cet article accusant le président d’«incitation à la violence contre le gouvernement des États-Unis» avec l’appui de nombreux républicains (la Maison-Blanche anticipe la défection de deux douzaines de représentants républicains).

La présidente de la Chambre Nancy Pelosi a déjà choisi l’équipe de représentants démocrates qui agiraient en tant que procureurs dans le cadre d’un procès. Elle a l’intention de présenter l’article d’impeachment adopté dès que possible au Sénat.

Le Sénat n’est pas en session en actuellement. Or, selon les règles, ses membres pourraient être rappelés à Washington si McConnell et le chef de la minorité Chuck Schumer s’entendent à ce sujet. Toujours selon le Times, des conseillers de McConnell estiment qu’une douzaine de sénateurs républicains – et peut-être plus – seraient prêts à condamner Donald Trump dans le cadre d’un procès en destitution. McConnell serait même du nombre, ayant conclu que la survie politique de Donald Trump menace les chances des républicains de reprendre la majorité au Sénat en 2022 et même de gagner la Maison-Blanche en 2024.

Un vote pour destituer le président nécessiterait l’appui d’au moins 17 sénateurs républicains.

Mais les républicains pourraient-ils gagner quoi que ce soit après avoir banni un président faisant l’objet d’un culte auprès des membres de la base de leur parti?

(Photo Getty Images)

113 réflexions sur “Vers un procès rapide de Trump?

  1. Bt627 dit :

    De toute évidence, le calcul politique est de commencer à effriter cette base dès maintenant.

  2. ghislain1957 dit :

    Damn if you do, Damn if you don’t.

    Voilà la situation dans laquelle se retrouve Moscow Mitch. Tout ça pour la simple et bonne raison que, comme tous les ripoux-blicains, c’est un assoiffé de pouvoir. Ils ont eu l’occasion il y a un an de s’en débarasser et d’éviter que tout ne dégénère. Ils ne l’ont pas fait, qu’ils s’en mordent les doigts maintenant.

  3. Normand Champagne dit :

    Je suis un abonné de la première heure de ce blogue. Et cette excellente nouvelle ce matin m’amène ce matin à vous témoigner, M Hétu, à quel point j’apprécie votre blogue. Précis, professionnel et généreux. C’est un bonheur de vous lire à tous les jours.
    Une excellente journée à vous et tous les lecteurs.

    1. 73 88 dit :

      Même commentaire que M Champagne, je regarde les nouvelles américaines tous les jours, et je suis toujours surpris de la clarté de votre blogue, Richard. Peut-être suis-je noyé par les nouvelles de CNN? Je me demande souvent si c’est le regard canadien qui fait la différence, ou vos qualités de journaliste.

      1. helene dit :

        Je suis en parfait accord avec ce commentaire.
        C’est une information à laquelle je peux me fier et je consulte également les nombreux liens donnés par les blogueurs et blogueuses. MERCI !

      2. chicpourtout dit :

        @73 88
        Le regard canadien et les qualités journalistiques sont sans conteste, des valeurs ajoutées. Certainement! 😉

      3. Haïku dit :

        Idem pour moi !
        Merci M.Hétu !!!!

    2. FBeauchamp dit :

      @Normand Champagne,
      Je ne suis pas de la première mais je seconde M.Champagne pour souligner l’appréciation de ce blogue.

      p.s. M.Hétu devrait émettre des équivalences de crédits universitaires pour l’apprentissage que le blogue procure…

      Merci et Bonne Journée!

      1. gl000001 dit :

        Bonne suggestion mais des crédits pour quel sujet ? Etudes américaines, Psychologie : comportement déviants ou Narcissisme 101.

      2. Maïs1988 dit :

        @ FBeauchamp 07:39

        Vous n’avez pas une très haute opinion des études universitaires!

      3. Samati dit :

        @ FBeauchamp

        Il fallait s’attendre à un tel commentaire d’une personne aussi imbue de soi que Maïs1988.

  4. Roger Allard dit :

    Les desseins de la Providence sont impénétrables.

    1. FBeauchamp dit :

      @Maïs1988
      c’est parce que j’ai une très haute opinion de ce blogue et des commentaires qui y sont faits,

  5. POLITICON dit :

    LE TRUMP PARTY

    Le parti républicain deviendra un parti moribond après l’assermentation de Biden. Le parti était la planche de surf sur lequel Trump a plané depuis les primaires républicaines de 2016. Trump a scindé ce parti en 2. L’une trumpiste extrémiste contre les institutions et l’autre accroché aux valeurs des fondateurs un peu édulcorées avec le temps. Trump peut se voir montrer la sortie du parti mais il est évident qu’il en a fondé un autre. Ce qui laisse la place pour les démocrates s’ils jouent bien leur jeu.

    Que Trump devienne Persona Non Grata au sein des républicains, ca ne le dérange pas puisqu’il qu’il n’a plus besoin de ce parti. Il a une base très solide de trumpistes révolutionnaires qui attendent le cri du duce, le fasciste.

    1. vercheres dit :

      Trump ne s’intéresse pas à la politique, il s’intéresse à l’argent et au pouvoir. Et à son égo. Il n’a pas présidé, il a joué au golf. Le culte de la personnalité l’a amené à être appuyé par le plus laid des USA: racistes, misogynes, violents, etc. Et les entreprises l’ont compris. Bye bye Trump!

      Il laissera planer le doute pour se renflouer, mais la scission du parti républicain, si elle a lieu, se fera sans Trump.

    2. Toile dit :

      C’est bien cela. La c… a fonctionné comme l’oiseau « coucou ». Il squatté le nid républicain . Apres la naissance du bébé coucou, celui a tué les autres oeufs que les parents « adoptifs » ont couvé avec grand soin sans y voir la fraude. Arrivé à maturité, celui est bien développé, vole de ses propres ailes, gracieuseté des parents adoptifs.

      C’est tout de même hallucinant que cette collision, schisme béa, annoncé.

  6. FBeauchamp dit :

    Mitch « haît » maintenant ouvertement la brute.

    Le signal formel sera l’appel en accord avec Chuck Schumer du retour du sénat!

    Mitch aura 79 ans le mois prochain et ne se représentera pas. Il pense certainement aux mi-mandats de 2022 pour reprendre la majorité, mais l’assaut sur le Capitole aura peut-être été la goutte d’eau qui a fait déborder l’océan!

    1. Rick dit :

      ..,la goutte d’eau qui a fait déborder LA vase!

    2. AB road dit :

      Et aussi, peut-être le fait que lors de la remise de sa démission, Elaine Chao, l’épouse de McConnell, a dû se faire traiter de tous les noms possibles par la Bête, pour l’humilier.

      Il n’en fallait pas plus pour que Mitch dise que :

      Now, enough is enough!!!

  7. christian reny dit :

    la seule chose qui me fait peur c est que Trump démissionne et que Pence le gracie

    Merci pour ce blogue tellement intéressant

    1. gl000001 dit :

      Destituons Pence en même temps alors. Et peut-on destituer un sénateur ? Si oui, Hawley, Cruz … doivent passer dans le tordeur.

  8. marylap dit :

    Il faut aussi ajouter que plusieurs compagnies qui donnaient de l’argent au GOP ont dit publiquement qu’elles allaient arrêter de le faire. Ça rentre aussi dans le calcul de McConnell. Il ne le fait pas par principe (Trump sst une menace à la démocratie), il le fait parce qu’il vient de perdre le contrôle du Sénat. Alors il pwut continuer d’aller se faire foutre.

  9. ghislain1957 dit :

    Ça ressemble un peu à ça s’ils ne sortent pas tRump.

    Do as much as damage as they can!

  10. Labinne2 dit :

    C’est pas Lindsay Graham qui disait que si le GOP choisissait t…. les républicains seraient détruit ? Et qu’il l’aurait mérité ?

    Voilà…

    1. gl000001 dit :

      Obi Wan Kenobi à Anakin Skywalker : « But you were the Chosen One » !!

  11. Mélanie dit :

    Je crois que McConnell si il le fait c’est bien plus pour ses intérêts personnels.
    Mais peu importe!
    Il voit bien aussi que beaucoup de grande entreprise lâchent le financement électoral de plusieurs candidats du partie républicains.

  12. March dit :

    Ils ont voulu se coller sur le diable, ils vont se bruler. Au final, ils ont le choix entre perdrent la portion la plus à droite d’une frange acquis à Trump ou perdre les indépendants et le centre de l’échiquier politique.

    Le mieux pour eux est de flushé le Trumpisme sinon, ils vont se retrouver marginalisé avec 30% – 35% des votes car la gangrène, ça galope jusqu’a tout bouffer. Donc à long terme, ils vaut mieux flusher le mal et essayé de guérir après. Ils ne faut pas oublier que les jeunes rejètent de plus en plus le trumpiste, la droite pure et dure économique et que la majorité des partisans GOP sont blanc et vieux, donc la démographie future n’est pas en leur faveur.

    Au pire, il va avoir 3 parties, un partie d’extrème droite Trumpiste sans grand plan sauf chialer que tout est mal. C’est la seule chose qu’un populiste sait faire, ça chiale quand l’autre se trompe mais sont incapable d’apporter des solutions et faire avancer la société quand ils sont au pouvoir. le parti républicain au centre (droit) qui essaye d’attraper les indépendants et les démocrates. Le pouvoir alternant entre le nouveau GOP mais surtout les démocrates. Le Gop serait un peu comme la CAQ, ramassant les personnes déçu des deux parties.

  13. Toile dit :

    A la bonne heure si Macturtle est furieux même si c’est pas pour les bonnes raisons. A ce compte, il aurait été pompé depuis des mois.

    « Le sénateur McConnell est furieux contre Donald Trump. Il lui reproche son incapacité d’exprimer le moindre remord pour l’assaut mortel du Capitole et son rôle dans les défaites des deux candidats républicains lors des élections sénatoriales de la Géorgie, défaites qui on fait perdre aux républicains leur majorité au Sénat.« .

    Sans vouloir banaliser les décès au Capitole, il en meurt 400 fois plus par jour désormais et il s’est pas étouffé il me semble. La perte des chambres, voilà ce qui le rend furieux. La perte du contrôle et une tentative de conserver un certain contrôle sur sa propre décadence morale. Ça place ses priorités.

    Bon, si cela l’active pour le résultat recherché tant mieux. Il reste sur le top de ma liste, anyway.

  14. NStrider dit :

    Les républicains « ride the Tiger » depuis quatre ans et c’est maintenant l’heure de descendre. Ils vont perdre des morceaux c’est certain.
    Cependant, ça plus que quatre qu’ils vont dans cette voie. Le 45 n’a fait que décaper le vernis de respectabilité. Tant pis pour eux , qui sème le vent récolte la tempête.

  15. spritzer dit :

    La chambre va adopter l’article mercredi le 20, la journée de l’assermentation de Biden. Est-ce qu’on verra des émeutes ? Est-ce qu’ils vont assermenter Biden dans un lieu plus discret pour éviter le pire ? Cette procédure donne l’impression d’une allumette dans une poudrière.

    1. gl000001 dit :

      Je parlais de leurs damnées sacro-saintes traditions hier. Ils pourraient faire un accroc au protocole et faire ça à l’intérieur en sécurité.

      1. spritzer dit :

        Sans doute, mais quelle image embarrassante devant toute la planète avec Biden obligé de se cacher.

      2. gl000001 dit :

        Au Canada, la cérémonie d’assermentation du premier ministre et des nouveaux députes se fait à l’intérieur. Personne n’a jamais dit qu’ils se cachaient.
        Rien n’est immuable dans le vie. Changer n’est pas une maladie mortelle.

      3. Madalton dit :

        Ils diraient que Biden a fait campagne de sa cave et qu’il est assermenté dans le sous-sol du Capitole.

    2. jcvirgil dit :

      @spritzer

      En effet c’est dangereux. Selon plusieurs observateurs de la scène politique américaine, les Vandales se prépareraient à dévaler, lourdement armés cette fois sur les Capitoles à Washington et dans plusieurs États, le jour de l’assermentation.

      l’Armée et la Garde nationale se préparent .Les rats Mc Connell et autres mentors du parti Républicain qui se sont fort bien accommodés de Trump en appuyant son agenda politique qui leur remplissait les poches et celles de leurs maîtres,durant quatre ans ne veulent pas en être complice de ce qui vient.

      https://www.journaldemontreal.com/2021/01/13/etats-unis-le-week-end-de-tous-les-dangers

      1. spritzer dit :

        « les Vandales se prépareraient à dévaler, lourdement armés cette fois sur les Capitoles à Washington et dans plusieurs États »

        Comme à Rome en 410, mais c’était les Wisigoths et non les Vandales. 🙂 J’ai quand même des doutes sur l’ampleur des manifs qui sont annoncées, ça semble trop gros mais c’est peut-être moi qui suis dans le champs.

    3. Ziggy9361 dit :

      Ha ! Les maudits russes infiltrés partout.

      1. jcvirgil dit :

        @Spritzer

        Wisigoths, Vandales ou autre Ostrogoths ca revient tout au même .
        Sauf que cette fois ci ce seraient des barbares de l’intérieur qui attaqueraient l’Empire .

        Un Empire qui n’aura pas duré mille ans ! En attendant les Chinois se préparent à prendre la relève.

    4. Layla dit :

      @Spritzer
      « La chambre va adopter l’article mercredi le 20, »

      Pas le 20 mais aujourd’hui. C’est du moins ce que j’avais compris et espérait.

      1. spritzer dit :

        @Layla

        Merci, j’avais cru lire cette information dans le billet.

      2. Madalton dit :

        Ils viennent de débuter. Le sénat n’est pas supposer reprendre les travaux que le 19 à moins d’une entente pour reprendre les travaux avant.

      3. Layla dit :

        Ils débattent pendant une heure ensuite on verra combien de républicains vont se râler aux dems.
        J’ai confiance que Mitch va suivre C.Schumer et se servir de 2004, pour se rencontrer cette semaine et non la semaine prochaine.

  16. danielm dit :

    La chèvre et le choux.

    Il n’y a pas de volonté profonde chez les républicains d’agir rapidement pour évincer Donald Trump. Il y a plutôt ce spectacle enfumé pour rassurer les tièdes supporters des républicains qui ont été effrayé, avec raison, de l’assaut au Capitol. Pour eux, on condamne le pseudo désordre social alors qu’il s’agissait bien d’une tentative planifiée d’interrompre le processus de confirmation de l’élection légale (ce qu’ils ont réussi de quelques heures).

    Les républicains vont probablement se servir de cette procédure pour embouteiller le nouveau gouvernement Biden et l’accuser plus tard d’attitude revancharde et conte-productive. La naiveté des électeurs de droite sera de nouveau solliciter et les petits malins complotantes pourront en faire des choux gras.

    Il reste que les républicains ne comprennent rien à ce qu’implique une dérive fasciste dans leur fabulation de l’État sans État: c.a.d. l’abolition du libre arbitre de toute la population embarqué dans l’exercice d’une autorité arbitraire non-imputable alimentée par des dénonciations constantes. C’est un enfer dont la spirale conduit tout droit à une forme politique d’auto-destruction.

    N’attendez rien des républicains!

  17. titejasette dit :

    Le parti politique Trump

    « Que Trump devienne Persona Non Grata au sein des républicains, ca ne le dérange pas puisqu’il qu’il n’a plus besoin de ce parti. Il a une base très solide de trumpistes révolutionnaires qui attendent le cri du duce, le fasciste. » – POLITICON

    Cette base « solide ? » révolutionnaire semble avoir montré à la planète de quel bois elle se chauffe (le 6 janvier). En effet, c’est du terrorite intérieur ! Tout ce que Trump touche, se réduit à une faillite lamentable.

    Si les États-Unis semble avoir réussi à maitriser le terroriste venant de l’extérieur, Ils réussiront facilement à mater ce mouvement dirrigé par un soi-disant Leader simili. Tous les américains sont fichés. Les voisins dénoncent leur voisin. Alors « TRY-ME » – les forces de l’ordre américain

  18. Duduche dit :

    McConnell espérait des regrets de la part du boursoufflé narcissique qui ment plutôt que d’admettre le moindre tort (sauf pour des trucs bénins)? Ça n’est pas très crédible. L’érosion de son pouvoir au Sénat et le mécontentement des donateurs sont de meilleures raisons.

    Vu que nous sommes à une semaine de la transition officielle, le bouffi-45 pourrait être destitué au moment ou Pence perd ses pouvoirs. Le message serait d’autant plus symbolique. Trop, sans doute, pour que McConnell et les autres Républicains non-trumpistes l’acceptent.

  19. treblig dit :

    Dans leurs bureaux, l’establishment républicain analyse les résultats de l’élection de novembre..

    Qui confirme ce que l’on savait : mis à part les hommes blancs du milieu rural qui se maintient, les autres segments plafonnent ou baissent ( du moins en proportion comparativement aux démocrates).

    N’allez surtout pas blâmer le taux de participation, Trump à réussi à mobiliser ses électeurs comme jamais auparavant. Un record de participation. C’est d’ailleurs la mauvaise nouvelle : malgré un tel taux de participation, c’est une défaite cinglante causée par un vieux Biden incapable de soulever les foules.

    Les chàteaux-forts sont tombés ( Géorgie, Arizona) .D’autres vacille ( Texas, Floride). Rien pour rassurer les républicains pour l’avenir

    1. danielm dit :

      Le calcul des républicains, c’est le fractionnement des démocrates et de l’opposition, une opération qui a réussi trop souvent dans l’histoire et même le passé récent et qui est souvent le talon d’Achille des forces sociales progressives.

  20. lechatderuelle dit :

    les gens aux USA votent pour un parti peu importe qui le représente… donc les républicains n’ont rien à craindre de « perdre » des voix en bannissant trump…

    trump est leur héros parce qu’il a été surexposé depuis 4 ans, mais dans les faits, trump n’a rien fait pour les USA et ce « détail » finira par être assimilé par la base…

    trump demeure l’image pas la cause…. les causes de frustrations sont multiples et sans lien entre elles parfois… la force de trump aura été de dire tout et on contraire, s’assurant ainsi d’avoir de la résonance chez tous les frustrés…

    on s’aperçoit que les USA seront très instables à tous les niveaux car trop de gens sont frustrés…. les USA en auront pour une ou 2 décennies à recoller les morceaux et nettoyer les écuries….

    1. danielm dit :

      Ce qui est important pour les républicains, c’est surtout ce que Donald Trump n’a pas fait et … défait au cours de sa présidence. Dans cette perspective il a dépassé, et de beaucoup, d’autres présidents républicains récent comme Ronald Reagan.

  21. Maïs1988 dit :

    Vers un procès rapide de Trump?

    Ça va diviser encore plus le pays. Remarquez que « Diviser pour régner » est le motto des dirigeants.

    Pendant ce temps, Bill Clinton (bombardements en Yougoslavie, abrogation de la Loi Glass-Steagall, 23 visites sur « Fantasy Island » de Jeffrey Epstein) et GW Bush (guerre en Iraq) coulent des jours paisibles pour « services rendus ».

    Les démocrates viennent de prendre le pouvoir, ça paraît, c’est l’heure de la vengeance.

    Trump va y passer. Sa famille aussi. Aucun grain de sable dans l’engrenage dans 4 ans.

    C’est assez ironique, mais surtout très révélateur, que des émeutes à Seattle, Philadelphie, Portland, Minneapolis, Boston, etc. aient amené Joe Biden à mettre un genou à terre, à demander pardon aux émeutiers, « Je vous ai compris » un trémolo étudié dans la gorge, bla, bla, bla, alors que les événements au Capitole vont justifier d’ajouter un cran à l’état policier, plus de surveillances, plus de droits bafoués, moins de liberté, avec bien évidemment la complicité de l’ensemble des médias. Les USA d’aujourd’hui me rappellent dans une certaine mesure l’ex-URSS avec sa propre gérontocratie, kleptocratie, contrôle des médias.

    D’autre part, je doute qu’Ashley Babbitt, abattue de sang-froid (les vidéos le montrent clairement) ait droit à des funérailles nationales, qu’elle soit transfigurée en héroïne, ou qu’un « Square » soit nommé d’après elle. Elle n’était pas « du bon bord ». En rétrospective, eut-elle su, elle aurait dû pousser pour « Defund the police » avant de se présenter au Capitole. Son assassin sera-t-il identifié, sa photo publiée dans tous les médias, poursuivi? Le « tout Hollywood » cherchera-t-il à connaître son adresse? Non. Lui était du « bon bord ».

    1. danielm dit :

      Donald Trump propose l’application sévère des sanctions de droit et précipite les exécutions capitales.*** Vous parlez de vengeance, vous n’avez rien vu de ce que ce personnage exercera après son départ de la Maison Blanche sur ceux et celles qui l’ont trahi.
      *** Peut-on souhaiter un zèle judiciaire équivalent en ce qui concerne ses propres écarts?

    2. Tiens ? Sous votre sharpie/charpie, Biden est devenu un dictateur. Vos lunettes sont à l’envers, je crois.

    3. Francis M. dit :

      @Mais1988

      Toujours intéressant de vous lire… Des propos et réflexions qui diffèrent de la majorité de ce blogue tout en restant intelligents, documentés et respectueux. Une des raisons principales pourquoi je fréquente encore ce blogue. Chapeau !

      Francis

      1. simonolivier dit :

        Perso, ce que je trouve drôle de ce blogue c’est quand l’ami Simon prend un des ses nombreux pseudo pour émettre un commentaire complètement hors-sujet ou déjanté et que plus tard il s’auto-félicite avec un autre de ses pseudos. Est-ce ce que l’on appele le trouble de la personnalité multiple?

      2. dynopax dit :

        Pédanterie et flagornisme vont de pair ici, comme je vois!

        Le CornCob aime bien flirter avec un libertarisme de salon, ça parait bien et ça impressionne son/sa groupie apparament…

    4. treblig dit :

      @maïs1988

      Ashley Babitt, quii menait une foule en colère, a fracassé une fenêtre et elle tentait d’entrer dans un local sécuritaire ou s’étaient réfugiés des sénateurs, des représentants et leurs employés. Un policier a tiré sur elle alors pour protéger ces personnes.

      Bannir est l’artisane de son propre malheur.

    5. vercheres dit :

      Tiens, un troll

  22. richard311253 dit :

    Richard Hétu, vous posez cette question,

    « Mais les républicains pourraient-ils gagner quoi que ce soit après avoir banni un président faisant l’objet d’un culte auprès des membres de la base du parti? »

    J’oserai une tentative de réponse à la hauteur de mes connaissances politiques et du fait humain.

    Les républicains gagneraient la possibilité de revenir le grand parti qu’il a déjà été. J’aurais peut être dû commencer mon intervention par cette question, quel est le véritable visage du parti républicain aujourd’hui ?

    On parle de la base de 45, HOU que ça énerve !!!!! Qui en veut de cette base ? Base surévaluée en nombre, tant qu’à moi, avec ses petits leaders et ses membres qui ne demandent pas mieux au fond de suivre de véritables leaders qui vont leur faire vivre le rêve américains tant espéré. Le fait humain quoi !

    Le danger politique de s’accrocher à cette base est d’oblitérer complètement les véritables républicains de coeur et de valeurs qui forment un groupe en nombre plus important et surtout avec lequel il est possible d’imaginer un futur intelligent basé sur les véritables valeurs républicaines. Le fait politique et humain !

    Chaque pays à sa « meute » ce qui est normal, ce qui l’est moins c’est lorsque l’on accorde à cette dernière une importance qui dépasse celle du bon peuple, le danger i8l est là ! Ça donne 45, ça donne le « tea party » ça donne W. Bush, ça donne Nixon, ça donne l’impensable dans un pays qui s’est cru à l’abri et qui se réveille ce matin d’un mauvais rêve.

    Les républicains vont gagner, s’il vont de l’avant avec la destitution de 45, le respect, le mien en tout cas. On construit un pays en se respectant, pas en mentant, trichant, violant les droits.

  23. Toile dit :

    On en serait peut être à une procédure expéditive et non à une approche 100 jours. Ca aussi à la bonne heure. Ceci implique la naissance toute récente d’un os quelconque dans certains des squelettes républicains, encore là pas nécessairement tous pour les bonnes raisons.

  24. noirod dit :

    Je ne vois pas d’autres options. Ce que cet être immonde a fait devrait être sanctionné et être la priorité numéro un de tout américain normalement constitué…Jugé,emprisonné et automatiquement éloigné de Washington.N’importe quoi de moins que ça révélerait l’hypocrisie des américains. Malheureusement on ne révèlerait rien de nouveau…

  25. danielm dit :

    Je comprend que pour la plupart d’entre nous apôtre de la démocratie et du bon sens commun, nous aimerions un retour au sens de l’honneur chez les républicains mais, et nous nous en doutons, tout cela est vain. Il faut plutôt miser sur une coalition progressive et gagner à la population son droit et son devoir de participer à l’exercice du pouvoir dans ses règles et avec vigilance en opposition à la montée de l’obscurantisme autoritaire des fascistes consentants ou sympathisants.

    1. gl000001 dit :

      Le parti républicain est déjà une coalition avec des éléments pas progressistes. Ca tire vers le bas. C’est dur de s’élever dans ce temps-là !

      1. danielm dit :

        Sans le savoir eux-même (ou l’admettre), les républicains sont déjà les instruments de l’extrême droite raciste et autoritaire et des grands capitalistes de l’armement et de l’exploitation environnementale et humaine.

  26. leonard1625 dit :

    Est-ce possible que l’annonce du FBI disant que de multiples inculpations pour sédition à venir soit pour quelque chose dans le 180 degrés de Moscow Mitch?

    J’ai faits quelques commentaires ces deniers jours sur la légèreté des accusations jusqu’à maintenant. Peut-être que le FBI veut emprisonner au plus vite les maillons faibles et essayer d’en faire des délateurs avec la menace de les inculper avec des accusations de très loin plus graves, s’ils ne collaborent pas.

  27. Sjonka dit :

    McConnell fâché? Oui ! Parce qu’il a eu la peur de sa vie. Pas parce qu’il vient de se trouver un élan patriotique, pas parce que le moron lui a fait perdre sa majorité, pas parce le Capitol a été attaqué.

    Parce que McConnell a eu peur ! La peur que tous les étudiants états-uniens ont connus lors des innombrables tueries mais dont il a toujours refusé de légiférer sur le maudit 2e amendement, parce que ça ne touchait pas sa petite personne. Là, son pôvre petit moi a eu la frousse et il veut se venger.

    Suite a ses propos affirmant que Biden avait gagné, les briques de sa maison ont étés salis, alors il est fâché et veut se venger. C’est bien plus grave que ceux qui ne peuvent pas payer leur loyer avec un chèque de 600$. On a touché à sa maison, sacrilège.

    Tant mieux, Mitch, si cela fait en sorte que tu fasses une seule chose de bien dans toute ta carrière. Rien de tel qu’une bonne peur bleue pour faire bouger une tortue immonde.

  28. Mystik dit :

    Le calcul de Mitch (qui est complètement erroné soi dit en passant) est qu’il croit sincèrement que la base populiste de Trump est là pour rester peu importe qui dirigera le parti. L’ascension de Liz Cheney laisse présager que le parti veut retourner à l’époque des Neo-Cons de W.Bush.

    Est-ce qu’il y a un parti plus déconnecté de sa base sur cette planète que le GOP?

    Misère que le Trump 2.0 va être épeurant. Il ne sera pas un ex-animateur de télé-réalité paumé qui passe son temps à Tweeter et regarder la TV. Il sera un sauvage absolu, peut-être même issu de Q-Anon. Et les américains l’auront pleinement mérités.

    1. leonard1625 dit :

      Steve Bannon, sort de ce corps.

    2. gl000001 dit :

      « Il sera un sauvage absolu, peut-être même issu de Q-Anon. »
      Comment ce parti pourrait faire la même énorme erreur ??? Vous croyez qu’ils sont maso ?
      Arrêtez de prendre vos cauchemars pour la réalité !!

    3. danielm dit :

      C’est une perspective très plausible bien malheureusement. Et l’inertie des gens leur facilitera la voie du pouvoir qu’ils veulent absolu.
      Comme disait Indiana Jones: « Je hais ces gens (nazis)! »

    4. lechatderuelle dit :

      Mystik voikà 2 semaines personne ne parlait de Liz Cheney… alors….

      pourquoi la suite serait un trump 2,0…. ça sort d’où?

      ce qu’on appelle la « base » n’en est pas une…
      c’est un ramassis de frustrés qui veulent être rassurés pour certains….

      le vide que les républicains ont laissé se remplir par trump aura été leur erreur stratégique la plus forte, mais rien n’indique qu’ils ne peuvent pas amoindrir cette frustration en « agissant en vrai parti politique » qui fait sa job et non plus en lobby politique pour leurs commanditaires…..

      les frustrés demeureront des républicains car ils ne sont de père en fils… aux USA rares sont les gens qui vont d’un bord à l’autre a chaque élection.. donc…

      le problème aux USA est que depuis 25 ans, ils refusent d’aborder les sujets chauds et sociaux… si le politique atténue les inégalités, la frustration de certains s’atténuera d’elle-même….

      rien à voir avec un populiste….

      trump est une conséquence, pas une action…. vous inversez la réalité….

  29. senorflash dit :

    Si les républicain veulent vraiment faire leur purge comme la rumeur qui est dans l’air, c’est une occasion a ne pas rater.

    1. danielm dit :

      Moi je dis aux républicains: Étonnez-moi! ***

      *** Mais j’ai bien peur que nous serons déçus de nouveau…

  30. Alexander dit :

    Trump n’est pas un idéologue.

    C’est un être à l’âme noire qui aura su réveiller les peurs et les frustrations de tout un pan du peuple américain, dont il a tiré grand avantage.

    Un escroc, c’est ça.

    Et on lui a mis entre les mains les pouvoirs immenses du POTUS. Dans son narcissisme absolu, il se sentait invisible et immunisé contre tout. Ça l’a amusé et fait jouir longtemps, mais il est aussi responsable de sa propre débandade.

    Toute sa bull…t et ses fake news sont tassées par l’émeute du Capitole, c’est cette trace indélébile qui restera dans l’Histoire, peu importe qu’il soit destitué.

    Les républicains sont fragilisés entre les conservateurs traditionnels et l’extrême droite stimulée par Trump. Au lieu d’unir le parti, Trump l’a divisé comme il a divisé les EU au complet.

    McConnell avait au premier impeachment une chance historique de se débarrasser de Trump et n’a pas saisi sa chance, par opportunisme et par lâcheté.

    Il a misé sur le mauvais cheval et a perdu. Là, il va vouloir sauver sa peau.

    Il y aura une purge dans le parti républicain, d’un bord ou l’autre. Leur immense problème est que leur capacité à prendre le pouvoir revient à utiliser les grands électeurs et le gerrymandering au maximum, car ils glissent en minorité, inexorablement.

    Il faut sortir Trump du paysage politique à jamais, il a fait suffisamment de saccage comme ça.

    C’est le dernier calcul de McConnell, lui qui croyait garder la mainmise du Sénat, sa principale défaite.

    1. Louise dit :

      « …il se sentait invisible… »

      Je crois que vous avez voulu dire invincible.

      1. Alexander dit :

        @Louise

        Cher correcteur! On en échappe des fautes comme ça!

        Invincible plutôt que invisible certainement.

        Quoique qu’un Trump invisible aurait été au plus grand bénéfice de la nation.

  31. gl000001 dit :

    McCain manque beaucoup à ce parti.

    1. danielm dit :

      Dans le ticket McCain-Palin, les républicains ont choisi Palin et Trump n’est que la conséquence de ce choix.

  32. Maïs1988 dit :

    « Mais les républicains pourraient-ils gagner quoi que ce soit après avoir banni un président faisant l’objet d’un culte auprès des membres de la base de leur parti? »

    C’est assez facile pour les Démocrates de s’assurer la main-mise sur les pays pour les 50 prochaines années, de devenir « The natural governing party of the USA ».

    – Régulariser le statut des dizaines de millions d’immigrants illégaux – un vote captif, démocrate assuré,

    – Ouvrir grande la frontière avec le Mexique – davantage d’immigrants, même topo, autant de votes assurés (même les Libéraux au Québec et au Cadenas l’ont compris)

    – Transformer Washington DC en 51 ième état, d’autres votes démocrates/Sénateurs assurés,

    – Transformer Puerto Rico en 52 ième état, encore plus de votes démocrates/Sénateurs

    Même plus besoin de Dominion pour compter les votes

    1. danielm dit :

      Je sens beaucoup de sectarisme ethnique dans vos propos. SVP faites attention à ces débordements.

    2. lechatderuelle dit :

      Maïs1988 plusieurs « évidences » selon vous mais qui ne tiennent pas la route…. en quoi régulariser les illégaux assurerait automatiquement TOUS ces votes aux Démocrates…. assez simpliste comme équation….

      ajouter 2 états de plus ne règle rien dans le partage des Grands Électeurs ou même dans la dynamique des Chambres…..

      y’a un peu trop de pensée magique…

      1. Mystik dit :

        @lechatderuelle Vous êtes sérieux? DC et Porto Rico sont démocrates de bord en bord (DC surtout est à qq’ch comme 88% de démocrates enregistrés), c’est garantir 4 Sénateurs de plus au parti démocrate par défaut.

      2. vercheres dit :

        @Mystik Votre mauvaise fois est lourde. Bien des commentateurs américains avancent que prendre pour acquis que Puerto Rico serait démocrate au niveau national est une erreur. La foi catholique des gens est forte, ce qui tend à rendre les électeurs bien plus conservateurs dans les enjeux sociaux.

      3. lechatderuelle dit :

        mystik… encore des raccourcis….comme si les gens d’un état étaient monolithiques…

        la politique est d’avoir la capacité de rassembler un maximum de gens par des IDÉES et non pas par « osmose homéopathique » comme vous le croyez….

        les républicains n’ont qu’à redevenir un parti politique avec des idées et des candidats crédibles avec un peu de vision et aucun état ne sera « garanti » à un parti…

        encore une fois vous y allez de stéréotypes et d’amalgames qui vous sont propres….

    3. vercheres dit :

      C’est toujours facile de voir un troll quand le jupon dépasse.

    4. Léo Mico dit :

      @Maïs1988

      Vous confirmez donc que le parti républicain arrive à se faire élire uniquement parce qu’il triche.

    5. jcvirgil dit :

      @Mais 8h29

      C’est le *Grand reset* du nouvel ordre mondial, mais il ne passera pas par la continuation de l’Empire américain si on en croit la thèse de Valérie Bugault docteur en droit de l’université de la Sorbonne et auteure de l’essai : Les raisons cachées du désordre mondial* .

      Ceux qui détiennent le véritable pouvoir mondial derrière les gouvernements et le flux monétaire dans les paradis fiscaux, les banquiers commerçants, se prépareraient , à mettre en place un gouvernement mondial avec une monnaie numérique pour remplacer le dollar américain.

      La mise en place de l’Union européenne leur a permis de pratiquer leur modèle de gouvernement et ils seraient maintenant prêts à l’étendre à la grandeur de la planète.

      https://www.babelio.com/livres/Bugault-Les-raisons-cachees-du-desordre-mondial/1206104

      1. chrstianb dit :

        Le grand reset avec l’Union Européenne en exemple??? L’union Européenne qui a failli implosé avec sa crise monétaire. Une Union Européenne qui n’arrive pas à intégrer la Turquie, par exemple, serait le modèle pour la planète?
        Très drôle.
        L’Union Européenne est avant tout un système basé sur ordolibéralisme allemand. Impraticable en dehors de l’Europe car ça nécessite une bonne base industrielle et financière et qui crée des tensions très vives entre les états du nord et les états du sud à l’intérieur même de l’Europe.

    6. Carl Poulin dit :

      @ Pop Corn 1988
      C’est franchement trop facile de voir de quel côté vont vos sentiments politiques américains.
      Vous passez votre temps à déverser votre haine des démocrates en utilisant que des demis vérités, des faits historiques dont vous n’expliquez pas leurs origines factuelles afin de tenter de montrer un côté plus sombre qu’il ne l’est vraiment des antagonistes que vous essayez de démolir sans procès. Exemple:
      L’ intervention de Clinton en Yougoslavie. Faut être mauditement démagogue pour ne pas souligner dans quel contexte les États-Unis sont intervenus dans ce conflit pour éviter un génocide Bosniaques.

      Franchement, je commence à croire que le troll en chef de ce blogue n’est pas celui que plusieurs pointent du doigt car lui comparativement à vous est beaucoup moins dangeureux dans ses propos malicieux.

  33. Louise dit :

    Quelles que soient les raisons pour lesquelles Mitch McConnell a décidé d’appuyer l’impeachment, l’important c’est qu’il le fasse pour vrai et pas seulement déclarer qu’il le fera.
    S’il est sincère il devra convoquer le Sénat pour qu’on en finisse le plus tôt possible avec cette procédure.
    Son appui à l’action des démocrates va certainement entraîner d’autres sénateurs républicains à le suivre.

    Trump doit absolument être démis de ses fonctions. Même s’il n’est plus en poste, il y aura d’autres conséquences pour lui et c’est amplement mérité. Toute sa présidence a été une tragi-comédie indigne d’un pays aussi puissant. L’insurrection de mercredi dernier a été l’ultime transgression des lois encouragée par l’imposteur.

    Après le départ de Trump, il faudra s’occuper de ceux qui risquent de prendre la relève comme Ted Cruz ou Josh Hawley.

  34. Qu’ont à gagner les Républicains avec la destitution?
    Ils ont quelque chose à gagner avec un oui comme avec un non pour simplifier la situation.
    NON pour la destitution. Ils acceptent pour le futur l’idéologie d’un leader qui favorise sa personne et son entourage au détriment du part et de la nation.
    OUI pour la destitution. Saisir une occasion unique pour reconquérir une partie des votes indépendants et redéfinir la ligne de parti.

  35. richard311253 dit :

    @Mystik, vous posez cette question,

    « Est-ce qu’il y a un parti plus déconnecté de sa base sur cette planète que le GOP? »

    Assez d’accord avec vous.

    Si nous parlons ensemble, il serait bon de savoir si nous parlons de la même base. Pour ma part, ce n’est pas cette base populiste et d’extrême droite, fidèle à 45.

    On dit que les gens heureux n’ont pas d’histoire. C’est ce qui devrait former normalement la grande majorité d’un peuple, surtout d’un peuple qui se dit libre.

    Fait humain, si on donne le micro à un extrémiste, il y a plus de chance qu’il fasse + de bruit que si on le donne à une personne qui n’a pas d’histoire.

    Il est important de déterminer réellement combien il y a de ces extrémistes ? Ici il y a autant de réponses qu’il y a de boules de cristal !

  36. Superlulu dit :

    Les Démocrates n’auraient t-ils pas du inclure deux ou trois autres chefs d’inculpation?
    Les républicains vont voter contre le chef de sédition, mais avec 2-3 chefs d’accusation, il y aurait eu espace pour une négociation, quitte à s’entendre sur un seul chef.

    tRump en a suffisamment fait pour lui trouver des dizaines d’accusation.
    Dans ses 25 000 + mensonges, il y a du jus en masse.

  37. FlorentNaldeau dit :

    Comme je le disais hier, l’appui (ou à tout le moins sa non-obstruction) de MMcC change totalement la donne. Même si le procès n’aboutit pas avant la fin du mandat de DT et résulte en fait à une sanction d’inéligibilité électorale, la collaboration des deux leaders au Sénat pourrait permettre de procéder à l’exercice sans trop nuire à la confirmation des du Cabinet de JB, qui reste à mon avis une priorité absolue afin que ces gens commencent leur travail, ce qu’ils ne peuvent faire avant d’être confirmés (les gens nommés par intérim après le départ du Cabinet de DT n’auront pas toute la marge de manœuvre ni le poids politique d’une nomination permanente).

    Par exemple en programmant les audiences de confirmation le matin, ce qui laisserait le temps pour tenir le procès en après-midi comme prévu. Ce sera un peu plus long que normalement, mais ce sera déjà ça de pris. Et si par un jeu miraculeux de collaboration le procès pouvait être mené tambour battant avant l’inauguration, on aurait le scénario rêvé. Ce serait un début de mandat intéressant pour les deux nouveaux Sénateurs de la Georgie, dont l’élection est censée être certifié dans quelques jours (même si le Secrétaire d’État a indiqué ne pas pouvoir garantir que ce serait fait avant le 20 janvier).

    Quelqu’un sait-il si une possible inéligibilité électorale ne couvrirait que les postes de niveau fédéral ou toute charge élective aux ÉU? Non pas que DT s’abaisserait jamais à tenter de devenir shériff de son comté (quoique le poste de gouverneur de la Floride pourrait à la rigueur l’intéresser), mais ce serait encore plus infamant si cela lui fermait toutes les portes politiques.

    1. Toile dit :

      Le terme «  non obstruction » est le mot plus juste qui me convient parce que n’est pas un appui comme tel, juste un « dommage control ». Merci, je retiens.

    2. FBeauchamp dit :

      D’après mes brèves recherches…

      La disqualification fait partie de la « sentence » donnée après la destitution.
      Cette sentence peut être votée par majorité simple et elle pourrait inclure l’interdiction d’occuper un poste fédéral par élection ou désignation (« appointment ».

  38. kyrahplatane dit :

    Si trump est destitué, il perdra tous les avantages que reçoive les anciens présidents
    dont beaucoup d’argent.

  39. Layla dit :

    « Mais les républicains pourraient-ils gagner quoi que ce soit après avoir banni un président faisant l’objet d’un culte auprès des membres de la base de leur parti? »

    Comme il a été dit plusieurs fois cette semaine, les 74 millions qui ont voté républicains ne sont pas tous des pro-Trump soit sa base.
    Ils ont tout à gagner des donateurs ont été clair ils ne contribueront plus aux républicains qui ne reconnaissent pas l’élection, qui restent du côté de DT.

    Oui le peuple américain attache une grande importance au président, mais encore plus à la Constitution ce coup d’état ne passe pas, l’attaque du Capitol c’est une insurrection, point barre.

    Destituer DT c’est la dernière chance pour crever l’abcès qu’ils subissent…ca ne peut pas être pire, la guérison ne sera peut-être pas rapide, mais sur une meilleure voie.

  40. Cubbies dit :

    Ça serait ironique de voir le Bully être destitué par un vote rapide du Sénat sans tenir de procès. Faire le contraire de la première fois: présenter les arguments sans témoin et voter.

    Ici, présenter l’article de la destitution et voter sans procès.

    Je sais, ça n’arrivera pas. C’est tellement fou.

  41. Mystik dit :

    @lechatderuelle « pourquoi la suite serait un trump 2,0…. ça sort d’où? »

    Comment Trump est arrivé?

    Il était le résultat des électeurs républicains en beau calvaire que les élus qu’ils envoyaient à Washington étaient plutôt concernés à bien paraître aux yeux des démocrates et des médias de la capitale nationale plutôt que de représenter leurs intérêts.

    C’est quoi cet impeachment?

    La même boulechite de faire plaisir aux démocrates et aux médias mais sur les stéroides.

    Conclusion? Trump 2.0 s’en vient mais en beaucoup pas mal plus pire.

    1. Bartien dit :

      « C’est quoi cet impeachment?« 

      Choqué mon pauvre??

    2. jcvirgil dit :

      @Mystic 9h31

      Pour compléter votre analyse, c’est surtout que Trump a été le porte étendard d’une autre faction de capitalistes conservateurs et nationalistes dans leur guerre face aux capitalistes*libéraux* pro mondialistes , libre échangistes et faux progressistes représentés par le parti Démocrate. Les deux côtés ont l’argent et leur propre réseau médiatique.

      Leurs fantassins car faut bien qu’il y ait des soldats pour aller au front et leurs éviter de se salir les mains , sont les extrémistes blancs du côté des conservateurs et la milice antifa du côté des libéraux.

      Dans les faits , les grands perdants ce sont les gens de la classe ouvrière américaine qui ne semblent pas comprendre, qu’ils sont consommables pour les deux factions capitalistes qui se battent maintenant. Et que ces deux factions capitalistes pourraient bien ne pas hésiter à verser leur sang dans une guerre civile brutale, juste pour protéger leurs intérêts.

    3. Samati dit :

      @ Mystik

      Trump n’a jamais représenté les intérêts de la base qui le supporte. C’était un mirage qui a duré 4 ans.

  42. FlorentNaldeau dit :

    @FBeauchamp, 09h:21
    J’arrivais à la même conclusion, mais le terrain constitutionnel réserve tant de surprises que je me demandais s’il n’y avait pas quelque subtilité que je n’avais pas vue. Ce serait conforme au principe de primauté de chaque État pour ses affaires et de non-intervention du fédéral dans celles-ci (comme la gestion des élections par exemple). Un président destitué et devenu inéligible pourrait donc se présenter à une élection pour devenir gouverneur.

    1. FBeauchamp dit :

      @FlorentNadeau
      Ce que je comprends c’est qu’une fois reconnu coupable, la sentence est variable et déterminée par la volonté souveraine du Sénat. Mais son autorité est de niveau fédéral et ne va pas à l’encontre de la souveraineté des états, (Mais je ne suis pas spécialiste et je n’ai pas de diplôme universitaire en la matière,,,,encore!)

  43. March dit :

    Mystic: Pour qu’un Trump 2.0 arrive il faut tenir compte de plusieurs facteurs

    La base de dumb est 40% maximum soit sont taux approbation moyen pendant son mandat, donc la base de Trump n’est pas 74M de vote mais beaucoup plus bas.

    Donc :
    1) Qu’il n’y ait pas de grand débordement de violence pro trump prochainement pour ne pas endommagé encore plus la marque populisme face aux personnes modéré.
    2) Il ne faut pas que Dumb en grand narcissique décident de créée son propre partie et divise le vote GOP en deux.
    3) Il faut que cette personne ait la même capacité à parler au peuple et à être teflon face à la critique et au scandale. ainsi que d’être capable de ralié les différentes factions de droite et d’extrême droite.
    4) Il faut que le Gop n’apprennent pas de leurs erreurs et élisent une personne encore plus fous que Dumb comme candidat républicain.
    5) Il faut que les électeurs n’apprennent pas de leur erreurs et élisent une personne encore plus fous que Dumb. Il ne faut pas oublié que la marque populisme est endommagé suite à l’attaque du congrès et que les démocrates vont utiliser cette épouvantail là pendant encore longtemps.
    6) La croissance démographique favorise les démocrates car la majorité des jeunes et des nouveaux arrivant ont tendances à voter en plus grand nombre pour les démocrates.

    Donc un Trump 2.0 encore plus fou va être difficile a arriver, beaucoup de planète à être aligné pour que ça fonctionne. Les campagnes de peur sont très forte aux USA et Trump va servir d’épouventail pendant longtemps comme Clinton et Obama servent d’épouventail aux républicain.

    1. vercheres dit :

      « Le meilleur argument contre la démocratie est un entretien de 5 minutes avec un électeur moyen. » -Churchill

      Penser que les électeurs apprennent de leurs erreurs est une lubie. Pensez à notre bon Québec qui, en pleine commission Charbonneau, replace les libéraux au pouvoir.

      « La croissance démographique favorise les démocrates »
      Ce serait vrai dans n’importe quelle démocratie universelle, d’ailleurs les démocrates ont remporté 7 des 8 derniers suffrages présidentiels, mais ils n’ont eu que la présidence 5 fois, gracieuseté du collège électoral. Si le Texas et la Géorgie s’urbanisent et deviennent bleus de manière durable, alors oui, la démographie les avantagera. Sinon, ajouter des votes démocrates au Massachussetts, en Californie, à New York, etc. ne changera rien.

  44. Pierre S. dit :

    ————————–

    La floride vote républicain …. pourtant elle est pleine de latino et de cubains …

    enough said.

    1. Mystik dit :

      @Pierre S. Parce que les cubains ont l’expérience du cauchemar socialiste et s’en sauve en courant. Les Porto-Ricains et les Mexicains ne voient pas le monde de la même manière alors ils votent démocrates à l’os.

      1. igreck dit :

        Un autre niochon qui confond communisme et socialisme ! En fait, je crois que vous savez faire la différence mais vous continuez à créer la confusion pour tous les gens désinformés car cela sert votre cause.
        – Socialisme : ensemble très divers de courants de pensée et de mouvements politiques, dont le point commun est de rechercher une organisation sociale et économique plus juste. Le but originel du socialisme est d’obtenir l’égalité sociale, ou du moins une RÉDUCTION DES INÉGALITÉS.
        – Communisme : forme d’organisation sociale sans classes, sans État et sans monnaie, où les biens matériels seraient partagés. Il se rattache en particulier à l’œuvre de Karl Marx et Friedrich Engels et, plus largement, à l’école de PENSÉE MARXISTE, qui prône la fin du capitalisme via la collectivisation des moyens de production.
        – Social-démocratie : courant politique et économique qui tend à incorporer certains éléments du socialisme dans une économie capitaliste et libérale. De nos jours, le terme de social-démocratie, désigne un courant politique qui se déclare de centre gauche, RÉFORMISTE tout en appliquant des IDÉES LIBÉRALES sur l’économie de marché.
        – Wikipédia

  45. Pierre S. dit :

    ——————-

    Bon bon maintenant il y a deux sorte d’immigrant, les bons et les mauvais ….
    Mon avis est qu’il y en a qui sont plus naif et plus susceptible d’embarquer dans le délire trumpiste

    N’y voyez pas de conjonctures socio politiques trop complexes, 74% de la population aux USA
    ne s’intéresse pas plus que ca à la politique.

    Pour ce qui est du cauchemar socialiste …. il fait possiblement mieux vivre à Cuba qu’aux USA en
    situation de Pandémie, soyez au minimum un peu honnête.

  46. Les choses évoluent rapidement dans ce dossier.

    Ce qui semblait comme une impossibilité voire une aberration (destitution de la Crapule-En-Chef) apparaît maintenant comme une possibilité réelle.

    « DiaperDon » perd des appuis à Vitesse Grand V.

    Si McConnell met son poids politique (il en a encore qu’on le veuille ou non) en faveur d’un procès rapide pour la destitution, les « carottes sont cuites », et Timy Brain sera éjecté plus rapidement que prévu de la MB.

    Voici une nouvelle qui fera sûrement réfléchir les « Goons » advenant l’éventualité où ils auraient envie de recommencer leur « démonstration » de la semaine dernière.

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-01-13/la-garde-nationale-deployee-a-washington-autorisee-a-porter-des-armes.php?utm_medium=email&utm_source=bulletin&utm_campaign=202101130900-lpca-general-aws

    On espère que les militaires n’auront pas à s’en servir mais si ça dérape, ils ne devront pas « niaiser avec le puck ».

    Si les consanguins veulent jouer à la « gue-guerre », ils trouveront à qui parler.

    Ça risque de leurs faire « TRÈS MAL ».

  47. Seb dit :

    Une des commentatrices sur MSNBC vient de faire une remarque intéressante : lundi est une journée fériée aux États-Unis, puisque c’est la célébration de Martin Luther King Jr. Cependant, le Sénat pourrait quand même décider de siéger. Si Mitch McConnell est véritablement pressé d’agir, le vote pourrait ainsi avoir lieu dès lundi, ce qui serait assez symbolique, à mon avis!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :