Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le camp Trump a dépensé 3 millions de dollars pour obtenir un recomptage des voix dans les deux comtés les plus populeux du Wisconsin. Le comté de Milwaukee, qui inclut la ville du même nom, a complété son recomptage vendredi. Le recomptage a ajouté 257 voix au total original de Joe Biden et 125 à celui de Donald Trump. Le président désigné se retrouve donc avec un gain net de 132 voix après ce recomptage. Merci Donald!

Le comté de Dane, dont le siège est Madison, capitale de l’État, doit compléter son recomptage ce dimanche. Biden a remporté le Badger State par un peu plus de 20 000 voix.

(Photo AP)

192 réflexions sur “Quand Trump donne des votes à Biden au Wisconsin

  1. marylap dit :

    À voir comment le monsieur avec le manteau jaune porte son masque, je parie qu’il est l’observateur Républicain.

    1. garoloup dit :

      un tricheur c’t’un tricheur…il triche avec son masque…un CON-servateur c’est sûr…

    2. Pierre dit :

      Et surtout …presqu’aussi pire, un supporteur des Packers de Greenbay … que je deteste …
      Pierre (de Chicago …)

      1. gigido66 dit :

        Serait-ce de la partisanerie sportive?😉
        Moi, j’aime bien Aaron Rodgers…je vous taquine …
        Dans les faits, j’aime bien le jeu et les calculs stratégiques et ce, peu importe l’équipe.

      2. @Pierre (28/11/2020 à 14:11)

        Bonjour Pierre.

        Je suis un fan des Packers de Green Bay et fier de l’être.

        Je les appuie depuis plus de 50 ans dans les bons comme les moins bons moments.

        Green Bay est le plus petit marché de la NFL et la franchise réussit à compétionner contre les équipes de gros marchés (N.Y,, L.A., Chicago, Philadelphie,. etc).

        De grands noms sont passés dans cette organisation (Lombardi, Hutson, Nietschke, White, Starr, Hornung, Taylor, Favre, Rodgers, etc).

        26 membres de cette prestigieuse équipe (joueurs, entraîneurs, DG) font partie du Temple de la Renommée du football (Canton, Ohio)

        N’oubliez pas que le Wisconsin a donné une victoire serrée mais convaincante à Biden (20 600 votes de majorité).

        Donc GO PACKERS GO.

        Bon Week-end

      3. jeani dit :

        @Pierre et Gilles Morissette

        Au milieu des années 50, mes parents ont acheté leur première télévision . Vous pouvez vous imaginer la qualité de l’image où on voyait plus de « neige » que la partie en tant que tel.

        N’ayant pas trop sorti à ce moment de ma campagne natale, je croyais regarder une partie des Packers de … Granby.

        C’est peut-être pour cette raison que j’y ai vécu plus de 40 années et que je suis devenu par la suite un fan inconditionnel de football.

      4. Carl Poulin dit :

        @ Gilles Morissette
        Vous avez omis un point très important à propos des Packers, c’est la seule équipe de tout sports professionnels confondus en Amérique du Nord dont les propriétaires sont les partisans de celle-ci.

    3. lanaudoise dit :

      Pas pour rien que ceux qui comptent sont protégés par un plexiglas.

      1. @Carl Poulin ( 28/11/2020 à 14:20)

        J’avais oublié ce détail fort important. Merci de me le rappeler.

        C’est ce qui caractérise les Packers des autres équipes de la NFL. Elle n’est pas contrôlée par de riches propriétaires mais elle appartient à la communauté. C’est ni plus ni moins un bien collectif

        Voici un lien intéressant qui permet de découvrir un peu cette ville.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Green_Bay

    4. Dekessey dit :

      🤣
      Bien vu!

    5. AB road dit :

      En plus, un autre indice, jaune et républicain vont de pair…

  2. christian reny dit :

    il se sert de l argent des tarés qui le financent

  3. Mona dit :

    132 sur 3 M$ c’est un bon ratio pour cet abruti qui se dit financier !!

    1. garoloup dit :

      Donc le GOP a payé 23,622$ pour chacun des 127 votes allant à Biden…quelle générosité!!! 🤣

    2. Haïku dit :

      Exact. 🤣 !!

    3. gigido66 dit :

      Cependant, ne nous emballons pas🤪, il reste encore un comté pour lequel ils ont payé…mais j’imagine que ce sera, à la fin de l’exercice, un résultat pas mal nul.
      Donc probablement tout cet argent pour presque zéro résultat!
      Fou de même!😂🤣

    4. Comme je disais dans le billet précédent, comment voulez-vous qu’il ne fasse pas faillite avec des casinos ? Est-ce qu’il joue aux courses ? Et congédie les chevaux après ?

  4. Payer 3,3 M$ pour finalement donner un avantage net de 132 voix à… Biden.

    RISIBLE. RIDICULE.

    Je me demande ce que les « tatas » qui ont envoyé du fric à « DiaperDon » doivent penser de tout ça.

    Comme l’a si bien dit un jour, un humoriste: « There’s a sucker born every minute » !!

    1. garoloup dit :

      ce serait monsieur Barnum, le gars du cirque, qui aurait sorti cette maxime.

  5. chicpourtout dit :

    C’est pas mal hein dépensé autant d’$$$$ et le lancer par les fenêtres quand on ne paie pas un sous….
    Allons-y quelques millions par ici et par là…
    Quelles dépenses frivoles et inutiles….
    Il peut bien avoir fait de nombreuses faillites!! Quel piètre gestionnaire cet homme.. 🧐

    1. xnicden dit :

      J’ai lu quelqu’un qui demandait: On gage combien que Trump va poursuivre pour se faire rembourser?

      Le pire est que ce n’est même pas à si farfelue comme possibilité.

      1. Bidulen dit :

        TRump devrait poursuivre tous ceux qui ont voté pour Biden. C’est leur faute si l’élu a foiré.

      2. Benton Fraser dit :

        Je ne serais plutôt pas surpris que Trump ait touché une côte sur le 3 millions de dollars dépensé….

      3. Tiger Mulligan dit :

        @benton
        c’est ça l’arnaque, il continue ses démarches car cela lui permet de récolter des fonds, et il garde 75% des sommes recueillies. Donc pour ce 3 millions dépensé 9 autres millions sont allés dans ses poches. Voila pourquoi il garde les contestations judiciaires en vie même si a première vue elles semblent futiles. En fait elles sont futiles mais utiles $$$

    2. Robert Giroux dit :

      « Quel piètre gestionnaire cet homme.. »

      Absolument pas ! C’est surtout l’argent des autres qu’il tirait par les fenêtres
      et qui lui permettait ensuite de ne pas payer d’impôts !

      1. chicpourtout dit :

        Vu sous cet angle… Néanmoins, ce n’est pas mieux… vous êtes en train de me dire qu’il escroquait les gens. De loin respectable… Si vous appelez ça être « un bon gestionnaire… ».

  6. NStrider dit :

    J’espère que « the Campaign » va aller jusqu’à la cour suprême dans au moins une cause.
    Comme le 45 l’avait prédit: « We’re going to win so much, you’re going to be so sick and tired of winning »
    Je ne tanne pas de le voir perdre

    1. Benton Fraser dit :

      Dans mon cas, je paraphrase Trump: Je suis tanné de le voir perdre…. qu’il s’efface!

  7. Roger Allard dit :

    Qu’est-ce qu’on ferait pas avec l’argent des autres ?

    C’est pas à cet âge que le Duce va changer.

    Bon, v’la dix cents, mon petit Duce. Va te chercher une tite boite de porpcorn rose sucré chez Pit le Dep.

  8. Toile dit :

    Absolument hilarant cette issue. Comment les zombies vont comprendre…. s’ils le peuvent?
    Plus con que ça, tu meurs.

    1. gigido66 dit :

      Dieu ne répond plus…abonné absent!

      1. Haïku dit :

        LOL !!! 🤣

  9. treblig dit :

    Il n’y a pas eu de fraude massive même au recomptage. Parce que, s’il y avait une fraude, plusieurs sénateurs républicains ( dont McConnel et Lindsay Graham) n’auraient pas été élus. Et certains représentants ( je pense ici à Gaertz et Gomerth) non plus.

    C’est de la bouddhiste que dépend Trump pour tenter de se sauver la face. C’est tout.

    1. treblig dit :

      Boulechite.

    2. Benton Fraser dit :

      J’ajouterais que si les gens élisent des types comme McConnel et Lindsay Graham, c’est qu’il y a une fraude, tout au moins les gens ont été fraudés par de fausses représentations…

  10. jeani dit :

    Tout une victoire pour le milliardaire de 6 pieds trois pouces.

    Remarquez que la phrase précédente est fausse sur toute la ligne…

    1. chicpourtout dit :

      Absolument! Ce « pauvre obèse à moumouth »… mal habillé (il a des complets de mauvaise coupe qui lui donne un air vieux et ses éternelles cravates pendantes rouge…
      Un homme moche d’allure et d’esprit.

  11. ghislain1957 dit :

    Le pire dans tout ça, c’est que ça lui a coûté 3 millions de dollars pour perdre encor une fois avec pus de votes pour son adversaire. Bravo mon Champion!

  12. marcandreki dit :

    En février 2021, un homme se présente à la maison blanche et demande à voir le président Trump. Un marine lui répond que Trump n’est plus président et qu’il n’habite plus par conséquent l’endroit. L’homme s’en va. Le lendemain, le même homme revient à la maison blanche et demande au même marine de voir le président Trump. Le marine lui répond de la même manière puis l’homme s’en va. Quatre jours durant se répète le même manège. Puis, le lendemain, alors que l’homme revient encore, le marine prend les devant et lui demande:

    Pourquoi monsieur revenez-vous chaque jour me poser la même question alors que vous connaissez déjà la réponse?

    Comprenez-moi, soldat, ça me fait tellement plaisir à chaque fois de vous entendre dire que Trump n’est plus président …

    Je vois, monsieur. Alors, à demain!

    Robert Harrington
    The Palmer Report
    https://www.palmerreport.com/analysis/the-dangerous-petulant-child-donald-trump-has-been-subdued/34469/

    1. gigido66 dit :

      👏👏👏😂

    2. Haïku dit :

      💯excellent 💯

    3. Madalton dit :

      Trump, comme Johnson, m’assisterait pas à l’assermentation de Biden mais tiendrait évènement pour sa réélection de 2024.

      https://www.rawstory.com/2020/11/trump-considering-trolling-biden-inauguration-with-2024-campaign-event-report/?utm_source=&utm_medium=email&utm_campaign=5964&recip_id=532340&list_id=1

      1. Benton Fraser dit :

        Il y a encore de l’argent a faire avec le cirque Trump… il presse le citron au maximum!

      2. franlabrecque dit :

        C’est que en 2024 l’andouille orange sera dans un institut psychiatrique depuis longtemps, 👎

    4. renalavo dit :

      Pour le vrai, je n’ai jamais tant ri de puis que je suis abonné à ce blogue. Ça fait mouche en ces temps tristes de pandémie. Surtout, ne lâchez pas.

      1. chicpourtout dit :

        @renalavo
        Ici il y a des gens qui ont le sens de l’humour, de la répartie, de la culture générale et sont instruits. La quasi totalité des blogueurs qui échangent ici le font avec respect. Dans ce blogue, on partage vraiment des idées pas des insultes comme dans la plupart des médias sociaux. Le blogue de M. Hétu, est unique en son genre, pas de vulgarités et d’idioties. Des blagues occasionnelles, des « clins d’oeil du jour » et parfois quelques partages de belles mélodies entre nous (bien que nous ne nous connaissons pas). Nous adorons ce blogue et respectons vivement son fondateur cela fait la différence. 🌞

      2. Mona dit :

        Belle réponse @chicpourtout et que je ypartage totalement.
        Le blog de Mr Hetu recrée intelligemment de la pensée et des liens. Ce qui est très rare.

    5. Rick dit :

      « Trump is a one-term failure, a reject, a repudiated loser. The American people have spoken. »
      Bien dit! cet article est jouissif!😉

    6. Mona dit :

      Genial @marcandrecki…on ne s’en lasse pas 😉

    7. Carl Poulin dit :

      Est bonne! Est bonne! Est bonne!

  13. Danielle Vallée dit :

    Le plus comique c’est qu’il y a eu trois cas de fraudes en Floride avec des faux candidats qui n’ont fait aucune campagne, juste des pamphlets payés par des républicains, pour diviser le vote et faire entrer des républicains à la Chambre des représentants.

    Un des faux candidats portait le même nom de famille que le candidat démocrate. Une autre n’avait même jamais voté de sa vie.

    A date publiquement les gens disent que les règles sont tellement larges en Floride que c’est sûrement malhonnête mais pas illégal.

    Alors Trump a raison: les Républicains ont beaucoup fraudé dans ces élections.

    1. Madalton dit :

      J’ai lu la même chose mais c’était en Géorgie.

  14. Daniel dit :

    Merci à la campagne de Trump. Vous avez injecté 3 $ M dans l’économie du Wisconsin en faisant travailler toutes ces personnes employées au re comptage! Moins de file d’attente aux soupes populaires?

    1. garoloup dit :

      C’est ça la fameuse théorie dite du «  »ruissellement »…les pauvres ramassent la petite monnaie qui tombe de la poche des riches…

  15. Roger Allard dit :

    Le Duce prévoit un événement en rapport avec sa campagne pour 2024, le jour de l’inauguration de Biden.

    Ça ne me surprend pas du personnage. Un rat d’égout.

    https://www.politicususa.com/2020/11/28/trump-is-planning-to-hold-a-2024-campaign-event-on-the-day-of-bidens-inauguration.html

  16. chrstianb dit :

    @Bidulen

    TRump devrait poursuivre tous ceux qui ont voté pour Biden. C’est leur faute si l’élu a foiré.

    Pourquoi pas?
    https://www.interest.co.nz/sites/default/files/styles/full_width/public/embedded_images/Cartoon_0.jpg

    1. Haïku dit :

      😉 !!

  17. Louise dit :

    Ya pas à dire, il est très bon en calcul le grand homme d’affaires !
    Je ne comprend pas ce qui le pousse à continuer de s’humilier de la sorte. Il perd ses requêtes une après l’autre et il ne lâche pas. C’est vraiment dans l’ordre du pathologique.
    Je viens de lire qu’il veut organiser un ralliement pour sa campagne de 2024 le jour même de l’assermentation de Joe Biden.
    Il n’y a personne pour lui faire comprendre qu’il est à côté de la plaque ?

    1. Il va dire qu’il y avait plus de monde à son rallye qu’à l’inauguration. Photos à l’appui sur Twitter.

      1. Layla dit :

        @Richard Desrochers 15:44
        Ben justement parlant de l’inauguration, je me dis qu’il n’aura pas le plaisir de dire qu’il y avait à son inauguration des milliers et p-e même des millions de plus que Joe Biden. Parce que je ne pense pas que Joe Biden va permettre un grand rassemblement, donc définitivement il y aura beaucoup beaucoup beaucoup moins de monde qu’à son inauguration. une autre balloune de crever pour tiny.

      2. chicpourtout dit :

        M. Biden n’a pas besoin de rassemblement de la sorte pour « nourrir » son égo 😉 il laisse ça à trompette…

      3. Haïku dit :

        Layla
        Votre réflexion a du visou ! 👌

      4. @Layla
        Vous avez raison. En plus, pour Biden, ils seront masqués, pour que la police ne puisse les identifier et les associer à Antifa. Car il y aura certainement du vandalisme, des incendies et de la violence à l’inauguration. Promesse de Trump.
        Au rallye de Trump, il y aura seulement un virus en liberté.

    2. gigido66 dit :

      Serait-ce que quelqu’un, pour lui changer les idées et le détourner de l’idée fixe qu’il a, lui a proposé un autre « joujou » pour que babytrump focalise sur lui et arrête de se ridiculiser et s’enfoncer plus profondément.???
      Un peu comme on fait avec un chien …détourner son attention vers quelque chose d’autre qui pourrait lui sembler plus intéressant?

      1. garoloup dit :

        Genre une poupoune comme McEnnany…😉

  18. Superlulu dit :

    Ça fait cher du vote.
    À ce prix, trump sera en faillite.

    1. Benton Fraser dit :

      Il dépense l’argent des autres….

  19. InfoPhile dit :

    J’espère que l’on trouvera un moyen de sanctionner Trump et son pantin suite à leur tentative d’obstruction au processus démocratique américain par une délégitimation totalement infondée des résultats.

  20. stemplar dit :

    Tired of winning?

  21. Loufaf dit :

    Continuez les zombies à donner de l ‘ argent à votre gourou, pour prouver finalement, qu’ il n’ y a pas eu de fraude!!

    1. Aube 2005 dit :

      Ses zombies se font frauder et enculer par Tout Jaune et n’y voient rien. TRUMP SECT.
      Ils garnissent sa caisse pour qu’il puisse aller convertir les russes.
      Ca me fait penser a mes petits chinois dans les années 1950. C’est beau le Vatican.

  22. treblig dit :

    Les représailles de Trump ?

    Il veut déqualifier des milliers d’emplois de fonctionnaires permanents ( schedule F) pour les rendre plus faciles à congédier comme pour les emplois politiques. La limite étant le 19 janvier soit un jour avant l’assermentation de Biden. Tout pour saboter la transition.

  23. Madalton dit :

    Pendant ce temps, des anciens dirigeants de la CIA suggèrent à Biden de cesser la tradition de tenir au courant l’ancien président sur les briefings des affaires étrangères. NO BRAINER.

    https://www.rawstory.com/2020/11/critics-say-trump-cant-be-trusted-with-americas-national-secrets-after-leaving-office-heres-why/

    1. Mona dit :

      Merci@Madalton
      Enfin ils comprennent qu’on ne tient pas la porte à un voyou sinon il nous la rabat dans la figure

    2. xnicden dit :

      Bonne idée. On fait un peu de censure pour ce qui est le plus délicat. Avec un ex président normal, le chiendent serait de faire en sorte d’éviter de vendre la mèche mais avec lui c’est faisable.

  24. noirod dit :

    Ce qui est moche toutefois c’ est que l’imbéchef n’ a même plus besoin de notre aide pour avoir l’air d’un cave.

  25. Mona dit :

    Une contre-attaque aux accusations de fraude électorales !

    L’entreprise Dominion prévoit une action en justice contre l’avocate Sidney Powell responsable de tous préjudices résultant des allégations mensongères de fraude électorale dans l’élection de 2020.

    Les salariés subissent des rumeurs, harcèlement, menaces, menaces de mort …

    « Ces affirmations dans le dossier Powell ( de 104 pages) ne sont pas sensées et ne sont étayées par aucune présentation de preuves…Cette activité criminelle a dûment été signalée aux organismes d’application de la loi approprié et nous avons l’attention de tenir Madame Powell, ainsi que ceux qui aident et encouragent ses actions frauduleuses, pour responsables de tous préjudices qui pourraient en résulter. »

    https://www.newsweek.com/dominion-voting-systems-says-it-will-hold-sidney-powell-accountable-any-harm-connected-voter-1550873

    Une question aux juristes : aux Usa il n’y a pas un ordre des avocats comme en France ?

    1. MarcoUBCQ dit :

      J’espère que cette poursuite réussira, et que tout ceux qui propagent des faussetés qui mettent en péril la vie et la santé d’autrui soient aussi poursuivis.

    2. el_kabong dit :

      Ça devrait fermer la trappe aux membres du culte orangé qu’on peut lire sur les réseaux sociaux et qui prétendaient que « si Dominion n’a rien à se reprocher, pourquoi ils ne poursuivent pas? » (mentalité typiquement amaricaine)…

    3. garoloup dit :

      Au Québec il y a le Barreau.

      1. AUx ÉU il y le Barr, mais ce ne sont pas les mêmes règles…

    4. chicpourtout dit :

      Bien sûr qu’il y en a un l’ « American Barr Association » entre autre. Pour pratiquer on doit en faire partie.

      1. chicpourtout dit :

        Oups… « Bar » s’écrit avec un r… Ne pas confondre avec l’autre Barr svp….🧐

  26. Danielle Vallee dit :

    @Madalton: je viens justement d’entendre que ce n’est pas une nécessité de « briefer » l’ancien président, mais une délicatesse, et seulement basé sur le besoin de savoir (need to know) .
    Comme il a toujours affirmé qu’il en sait déjà plus que tout le monde, il n’aura pas besoin de briefing.

    C’est déjà assez frustrant de penser que le pays va payer des gardes du corps à toute sa famille de sangsues jusqu’à la fin de leurs jours….

    1. ProMap dit :

      Et si on changeait les gardes du corps pour des gardes de prison!

      1. Haïku dit :

        J’approuve 💯% !!!

      2. xnicden dit :

        😯 👍

    2. Madalton dit :

      J’avais oublié qu’il en savait plus que tous les experts.

  27. MarcoUBCQ dit :

    Et si Donald détruisait les chances de ré-élections de ceux qui l’ont appuyé? Quand tu poses des mines anti-personnel partout, ça fini par te sauter en pleine face.

  28. FlorentNaldeau dit :

    Gilles Morissette,13h56 « Payer 3,3 M$ pour finalement donner un avantage net de 132 voix à… Biden. »

    Il faut croire que c’est ça « The Art of the Deal », dans sa plus absolue et substantifique quintessence…

  29. griloup dit :

    Ça lui à couté 22 727,27$ US par vote transféré à Joe Biden! Merci oncle Donald 🙂

  30. Pierre s. dit :

    ——————————-

    si les deux postes au sénat en Géorgie devenait démocrates ?
    Parce que rien de ce que fait Trump depuis le 3 novembre n’est constructif
    patriotique ou même un tant soit peu intelligent.

    Et sa sortie sans classe et sans intelligence sera remarqué par la planète au complet
    et sera source de honte et d’embarrassement pour les USA … comme ce l’est régulièrement
    depuis 4 ans d’ailleurs.

  31. lechatderuelle dit :

    Pierre s. Les USA sont habitués d’avoir l’air épais et dans des dossiers pas mal plus percutants qu’une élection…

    trump est une insignifiance pour les USA… un détail….

    nous lui donnons trop d’importance…. il n’en a aucune….

    Bush fils a fait des dommages collatéraux passablement pires que trump… mais il demeurait plus discret…. et donc les gens s’en souviennent moins….

    les faits et les gestes de trump sont tellement marginaux comparativement aux décisions de Bush fils et Obama… mais surexposés si bien qu’on imagine qu’il est un danger….

    il a fait quoi de tangible…. ? ;a peu près rien….

    Bush fils a inventé un ennemi et une guerre…
    Obama a poursuivi des lanceurs d’alertes e autorisé les assassinats extra-territoriaux…

    ce sont des décisions passablement plus dommageables que les coups de gueule de trump…

    trump a brassé du vent pendant t4 ans… et encore aujourd’hui, il ne produit rien … trump et un mirage…

    la planète s’en tape, mais sérieusement de trump…..

    trump a pensé à trump….

    la Géorgie donnera le ton des prochains 4 ans… mais l’attribuer à trump est exagéré….

    Étrangement la Géorgie a plutôt été démocrate das son histoire….mais dans les années 60 elle a penché du côté républicain et depuis 1984, elle est républicaine…sauf 1992…

    Comment évaluer cet état?? il est clair que trump n’a rien à voir dans cet état… c’est pas mal plus profond …

    1. Carl Poulin dit :

      Au matoud’ruelle
       » Obama a poursuivi des lanceurs d’alertes et autorisé des assassinats extra-territoriaux »
      Pouvez-vous nous expliquer dans quel contexte et pourquoi il aurait agit ainsi?

      1. MarcoUBCQ dit :

        Les méfaits de l’administration Obama sont largement rapportés par PBS via son extraordinaire émission « Frontline », disponible sur la toile. Le Canada, avec CBC, y contribue parfois (Voir les reportages sur Poutine et sa fabrication du terrorisme Tchétchène).

    2. MarcoUBCQ dit :

      Je crois, comme vous, que les bouffonneries de Donald tendent à occulter les méfaits de toutes les présidences états-uniennes passées. Le royaume du fric avant tout est maintenant obsolète.

  32. jaylowblow dit :

    Je suis pas mal certain que Trump se fou éperdument du résultat de ces recomptages et de ses recours judiciaires. Tout ce qu’il veut, c’est de se renflouer avec les dons de ses crétins de partisans et d’entretenir le doute dans leur esprit quant à la légitimité de la victoire de Joe Biden et à la fiabilité du processus électoral. Pendant ce temps il sabote tout ce qu’il peut, laisse la pandémie faire le plus de ravage possible et à la minute où Joe Biden s’assoira au bureau ovale il twittera « Regardez comment sleepy Joe est un mauvais président, il est là depuis même pas encore une journée et ça n’a jamais été aussi mal, vous seriez bien mieux avec moi ».

    Il est comme le gars qui laisse son appartement dans un état de délabrement totale suite à son éviction et dès que les nouveaux locataires arrivent il dit au propriétaire « regardez comment ils traitent votre appartement vous seriez bien mieux de me reprendre ». Pathétique mais efficace auprès de sa base de dégénérés.

  33. Danielle Vallée dit :

    @lechatderuelle: vous portez vos lunettes roses ce soir.
    Bush fils a été responsable de la mort d’à peu près 250 000 personnes au Moyen Orient.
    Trump a été responsable de la mort d’à peu près 250 000 aux États Unis, et de milliers d’autres au Yémen, en Syrie, en Iraq, en Afghanistan, en Amérique centrale.

    Je pense qu’ils ont été très productifs, moi. Sans compter que les deux ont foutu la première économie du monde sur les genoux. Il faut le faire! 👍

    1. Les morts causés par Bush Jr étaient aux Moyen-Orient, les Américains ne vont pas déchirer leur chemise pour ça… Mais le même nombre aux ÉU, la moitié des Américains n’y croit pas, c’est là le drame. Comme pour l’attentat du WTC, on ne se demande pas combien de victimes hors de ÉU à cause de décisions politiques américaines, pourtant là-bas aussi il y a eu des civils. L’Axe du mal n’est pas une explication, mais le refus de comprendre comment des pays ont dû en arriver là.

  34. Alexander dit :

    Une très bonne nouvelle que de voir que, malgré les jérémiades et les insanités de Trump et Giuliani, les institutions américaines responsables des élections se tiennent debout.

    Wisconsin, Michigan, Georgie, Arizona, Pennsylvanie. Bang, bang et bang.

    Les représentants républicains et démocrates respectent la loi et les institutions.

    Ça fait changement de la bande de licheux de sénateurs quine l’ont pas fait quand c’était le temps.

    Y aurait-il de l’espoir?

  35. _cameleon_ dit :

    Il n’y a pas seulement qu’aux états-désunis que la liberté est menacée.

    Voyez ce projet de loi qu’on tente de passer en France pour interdire de filmer les policier / permettre une impunité sans borne par l’imposition d’une forme de censure …

    Je sens que ça ne passera pas …

    1. Benton Fraser dit :

      C’est assez paradoxale lorsque la tendance dans certains pays est que les policiers doivent porter eux-mêmes une caméra!!!

      1. Haïku dit :

        Exactement !
        Et je dirais même plus, paradoxale x1000. 😨

    2. Dan Lebrun dit :

      @Cameleon
      Surtout dans le pays qui a inventé les Ripoux

      1. Ce pays ne les a pas inventés, il leur a seulement donné un nom !

    3. MarcoUBCQ dit :

      Manque de pot, 4 policiers viennent juste d’être filmés tabassant un honnête citoyen. Macron peut bieu aller se faire fout$#?&@**(?*(&?*&.

  36. el_kabong dit :

    Évidemment, le minable orangé prétend maintenant que le recomptage au Wisconsin n’était pas pour trouver des erreur de décompte mais des bulletins illégaux et qu’ils en ont bien sûr trouvé des tonnes…

  37. Pierre s. dit :

    —————————————–

    Trump est complètement débile.
    Son set up cette semaine assit à une petite table était non seulement risible
    mais à l’image de cette présidence … petit et incompétent, sans aucune civilité.

    Il perd l’élection il veut des recomptage, il perd les recomptage et c est pas encore correct ?

    Le 20 janvier à 12h01, ce crétin ne sera plus protégé par les pouvoirs et privilèges de la présidence.
    Et le karma risque de lui revenir assez solidement en pleine face.

  38. Layla dit :

    « Le camp Trump a dépensé 3 millions de dollars … »

    Ce 3 millions j’imagine qu’il a été payé avec les dons sollicités après l’élection.

    C’est un peu vague dans ma tête mais on disait que pour tous les dons de moins de X dollars une partie servirait à rembourser la dette du GOP et/ ou déposé dans le compte personnel de DT et n’irait pas au fonds de défense. Comme je vous disais c’est vague dans ma tête.

    Mais ce qui est encore plus vague c’est combien les imbéciles heureux ont cotisé? Un ou deux millions de plus pour pouvoir payer ce 3 millions, si tout l’argent n’allait pas au fond de la défense, et ce juste pour le Wisconsin.
    Méchante arnaque. Bonne chance au gars qui s’est vu offrir 1 million des 2,5 millions qu’il a donné pour qu’il ne poursuive pas.

    « Merci Donald » moi je dirais merci les imbéciles heureux.

    1. Dan Lebrun dit :

      J’aime autant voir ces 3 millions aboutir dans les coffres de l’état plutôt que de les voir aboutir dans les poches de Trump et de sa famille de mouettes. Pour ce qui est de ceux qui ont contribué, c’est triste, considérant que pour certains d’entre eux, c’est de la bouffe en moins à mettre au frigo.

      1. kintouai dit :

        Faut être vraiment taré de chez taré pour priver sa famille de nourriture afin d’engraisser cette grosse merde qui constitue d’ailleurs, à elle seule, une forme d’engrais (et n’a donc nul besoin d’être engraissée).

    2. CBT dit :

      Ce gars qui a donné 2.5 millions est un naïf pour contribuer une aussi grosse somme à cette mascarade de Trump, il n’a qu’à s’en prendre à lui-même de ne récupérer qu’un million.

      S’il ne savait pas que Trump est un arnaqueur, c’est parce qu’il s’est bouché les oreilles sur la réputation de Trump, il l’apprend à ses dépens. J’imagine qu’il était un fervent pathétique à l’applaudir, beau temps, mauvais temps…là, c’est un mauvais temps pour longtemps.

      1. Ne comptez sur Fox News, OAON ou NewsMax pour lui dire qu’il s’est fait baiser. Je doute aussi qu’il reçoive un courriel de l’équipe de Trump pour dire combien sa contribution a été utile. Quoique…

  39. karma278 dit :

    Une nouvelle qui fait du bien à la rate…

    Ted Cruz et John >Brennan (ex-directeur de la CIA) ont un bel échange sur Twitter en rapport avec l’assassinat d’hier

    Cruz a tweeté ceci en réponse au tweet initial de Brennan :

    “It’s bizarre to see a former head of the CIA consistently side with Iranian zealots who chant “Death to America.” And reflexively condemn Israel. Does Joe Biden agree?”

    John O. Brennan (le tweet initial de Brennan)
    @JohnBrennan
    This was a criminal act & highly reckless. It risks lethal retaliation & a new round of regional conflict. Iranian leaders would be wise to wait for the return of responsible American leadership on the global stage & to resist the urge to respond against perceived culprits. https://twitter.com/AP/status/1332334130433036290…
    2:53 PM · Nov 27, 2020 »

    Brennan a répondu à Ted Cruz :

    « It is typical for you to mischaracterize my comment. Your lawless attitude & simple-minded approach to serious national security matters demonstrate that you are unworthy to represent the good people of Texas. »
    4:58 PM · Nov 27, 2020
    https://www.newsweek.com/ex-cia-head-john-brennan-calls-ted-cruz-simple-minded-twitter-row-over-iran-killing-1550905

    Simple-minded. hihihihi
    Pif!🥊 Paf!🥊
    Happy txgiving, Ted 🦃🦃🦃

  40. jeanfrancoiscouture dit :

    «Un gain net de 132 voix». Un petit gain qui fait plaisir et qui mérite bien une petite musique. Après tout, c’est le weekend.

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture:
      Vous proposez un minuet de Boccherini.
      Bien reçu !!!
      ———–
      Ajout amical:
      -« La politique peut être renforcée par la musique,
      mais la musique a une puissance qui défie la politique. »(Nelson Mandela).

      -« La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour.
      Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos;
      et elle console ceux qui pleurent. »(Pablo Casals).

      -« Si on veut connaître un peuple, il faut écouter sa musique. »(Platon).

      -« La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée. »(Platon).

      -« La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. »(Nietzsche).

      1. Tout à fait juste. J’ajouterais ceci.
        De tous les présidents, je crois que Trump est le seul à ne pas avoir de chien (ou de chat, ou de hamster, quoiqu’Il y ait beaucoup de rats à son service, et des couleuvres*). On dit : qui n’aime pas les animaux n’aime pas les gens.
        (Au fait, je me méfierais de ce qu’en dit Platon (ou ce qu’il attribue à Socrate ?), car sa vision de la musique (et de quelques autres choses) a des atomes crochus avec la vision hitlérienne.)

        *Et une tortue.

      2. gigido66 dit :

        La tortue!🤣

      3. Haïku dit :

        @Richard Desrochers:
        Superbe réplique de votre part ! 😉
        Anecdote:
        Lors de ma jeunesse, j’avais une tortue.
        Et comme dirait Frank Zappa ‘The Torture Never Stops’.

      4. MarcoUBCQ dit :

        Un animal est un être vivant particulièrement vulnérable à la folie humaine. Quiconque n’aime pas les animaux n’aimera pas les enfants. Quiconque n’aime pas les enfants n’aime pas la vie. Capice?

      5. Haïku dit :

        @MarcoUBCQ
        Question amicale:
        À quel endroit est destiné votre « Capice » ?
        Je suis curieux.

      6. MarcoUBCQ dit :

        Donald n’aime pas la vie.

  41. Danielle Vallée dit :

    @Layla: « rembourser la dette du GOP et/ ou déposé dans le compte personnel de DT et n’irait pas au fonds de défense. »
    La nouvelle règle c’est 75% pour payer la dette et aller dans un PAC pour son élection de 2024. Donc 25% pour le fonds de dépenses.

    Il va sûrement détourner l’argent pour 2024 en engageant toute sa famille comme consultants et Giuliani comme avocat, mais ça n’ira pas directement à lui. Juste indirectement, comme d’habitude.

    1. Danielle Vallée dit :

      Un vrai parrain ne touche jamais à l’argent directement.

    2. Layla dit :

      @Danielle Vallée 19:26

      C’est un peu plussss pire. Misère.

      Je lisais hier que le clan DT a peur de Brad Parscale . On verra bien si c’est vrai, mais on nous disait que cet homme avait détourné de l’argent mais donnait une Tite ristourne à DT.

      Derrière son tweet d’hier, il y a probablement un non-dit du genre, vous avez intérêt à sortir vos dollars avant que je ne me vide le coeur. Désolée, mais après 4 ans, mon cerveau automatiquement pense c’est quoi le non-dit.

      « Parscale a tweeté aujourd’hui: «Joyeux vendredi. Je vais sur Fox News la semaine prochaine pour une émission spéciale de 30 minutes avec Martha MacCallum. Ce sera ma première fois à la télévision depuis juin. Tant de choses à dire enfin! » (politicususa)

  42. Carl Poulin dit :

    Trumpcul et son magicien jurisible ce sont présentés au casino avec des dés pipés en espérant qu’en jouant sur plusieurs tables ils finiraient bien par gagner au moins une fois. Bein non! Ils ont surestimé les croupions de croupiers qu’ Ils avaient eux-mêmes nommé aux différentes tables de jeux et que ceux-ci ayant décroché un job qu’ils n’auraient jamais crû avoir de leur vie le défendront au mépris de leurs mécènes pour ne pas le perdre.

    1. « Jurisible ». à retenir !

  43. Carl Poulin dit :

    La chanson favorite du lamentable est « Money » de The Flying Lizards.

  44. _cameleon_ dit :

    @Carl Poulin:

    The Flying Lizards – Money
    https://www.youtube.com/watch?v=E-P2qL3qkzk

    Merci, dans mes signets !

    1. gl000001 dit :

      Super. Je l’avais oubliée cette version.

  45. Pierre s. dit :

    ————————-

    Pour ce qui est de 2024, inquiétez vous pas trop …

    Depuis le 3 novembre le gros donald est en décompensation psychologique.
    Ses quelques rares apparitions publiques ont été catastrophiques et la grande majorité
    de ses tweets sont tagué comme mensonges et calomnies.

    Et encore quelques semaines et le 20 janvier à 12h01, il sera dépouillé de la seule chose quilui reste
    la protection et l’imunité hallucinante qui viens avec le titre de président des États Unis.
    Sans cela il sera comme un débile sans veste pare balle au beau milieu d’un champs de tirs.

    il ne survivra pas psychologiquement à l,ann.e 2021 qui s,en viens et tout les retours de justice et
    des nombreux ennemis qu’il a tenté d’humilier, d’écraser et de menacer ces 4 dernieres années.

    C’est un pleutre un crétin et un braillard ….. sans l’aura présidentiel il sera maintenant percu comme
    tel par la grande majorité des 74 millions de voteyrs républicains dont plusieurs d’ailleurs n’ont pas
    voté Trump mais tout simplement républicain, de droite et contre Biden.

  46. renalavo dit :

    J’en ai entendu une maudite bonne en écoutant CNN durant le souper. Écoutez ça: Biden, s’il veut entrer à la Maison Blanche, devra prouver noir sur blanc qu’il a obtenu la majorité des votes, sinon lui, Donald J. Trump va l’en empêcher. Ha!Ha!Ha! Ha!Ha!Ha!…Chu pus capable d’arrêter.

    1. Gaétan Julien dit :

      Le plus drôle c’est que Trumpy l’aide involontairement à le prouver en perdant un à un tout les recomptages qu’il a exigé!

  47. leonard1625 dit :

    Presque HS. A lire la chronique de Rima Elkouri de La Presse au sujet d’un livre d’un professeur d’histoire de l’UdeS, J-P Le Galunec.

    https://www.lapresse.ca/actualites/2020-11-28/george-floyd-et-les-combats-importes.php

    Ce monsieur a tout à fait raison en écrivant que de nombreux chroniqueurs de droite versent dans la démagogie crasse en déformant complètement les discours des mouvements progressifs dans le but de les délégitimer.

    J’avais observé que ces chroniqueurs utilisaient leurs moindres faux-pas pour monter la population contre toute tentative de réflexion sur leurs revendications. Les exemples sont très nombreux. Je ne vais qu’en relever un, publié aujourd’hui. Bock-Coté (encore lui!) s’énerve le poil des jambes à propos d’une lettre, plutôt irrationnelle c’est vrai, écrit dans le Huffington Post par une obscure jeune Montréalaise d’origine chinoise.

    Bock-Coté affirme qu’elle représente bien l’idéologie dominante de ceux qui déplorent l’existence de racisme au Québec. On reconnaît évidemment la tactique constamment employée par ces chroniqueurs, si c’est vrai pour un, c’est vrai pour tous. Sa chronique est suivie d’une tonne de commentaires encore plus débiles.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Toute tentative de diminuer la vie de quelque façon que ce soit est un affront à la vie de tous.

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      Étant moi-même issu de la «diversité» même si c’est une diversité «blanche», je serais bien mal placé pour déplorer la présence de la différence autour de moi. Par contre, j’avoue que ceux qui déplorent que, par exemple, la ville de Québec ne soit pas assez «diversifiée», que cela soit une sorte de «défaut» à corriger me fatiguent passablement.
      Les voyageurs qui sont allés au Japon n’en reviennent pas en déplorant qu’il y ait trop de japonais au Japon, que Tokyo n’est pas assez «diverse». Je suis allé dans des pays que l’on peut raisonnablement qualifier de «monoculturels» et il ne m’est jamais venu en tête qu’il manquait là de gens qui m’auraient ressemblé. Et quand je vais ailleurs, ça n’est pas pour tenter d’y retrouver des compatriotes qui y auraient immigré et qui se seraient rassemblés en un groupe tricoté serré. Ce que je recherche, ce sont les gens du cru auxquels je prends bien soin de ne pas leur reprocher ce qu’ils sont….ou ne sont pas.

      Quant aux divers «opinioneurs» qui écrivent à propos de nous ici, là ou ailleurs et qui fatiguent les chroniqueurs, nous sommes ici justement dans le domaine des opinions. Comme disait si bien Clint Eastwood dans son personnage de Dirty Harry: «Les opinions c’est comme……! Chacun en a un» Et moi, je les laisse «opinioner» à leur guise. De ce côté là, je suis du côté du «First Amendment» qui protège la liberté de parole. Chacun peut bien dire ou écrire ce qu’il ou elle veut dans la mesure où, ce faisant, on n’enfreint pas la Loi. Et moi, je suis bien capable de réagir soit par un haussement d’épaules marquant mon indifférence ou par une réaction directe quand je le juge opportun.

      1. kintouai dit :

        Excellente réponse (et toujours pleine de GBS, comme d’habitude) !

      2. Haïku dit :

        jeanfrancoiscouture
        RE: « Clint Eastwood dans son personnage de Dirty Harry ».
        ——-
        Quelle est la meilleure citation ?
        Est-ce:
        -« Go ahead, make my day. »
        Ou
        -« You have to ask yourself one question. Do I feel lucky ? ». 😉

      3. kintouai dit :

        Ajout à mon 1h35

        De toute manière, si jamais homo sapiens survit encore quelques siècles (ce dont on peut douter, vu que la planète qui l’a accueilli commence déjà à en avoir marre de son comportement égoïste et destructeur), il n’y aura plus de Blancs, plus de Noirs, plus de Jaunes, plus de Rouges, plus de Bruns.

        Il n’y aura que des personnes métissées.

        (Quoique, homo sapiens est tellement con qu’il trouvera sûrement le moyen d’établir des hiérarchies dans le métissage…)

      4. Mona dit :

        Excellent@kintouai.
        Et les trumpiens, y’en aura plus, on aura faim…on les aura bouffé 😉
        ..après les avoir cuit très très longtemps.
        Bon, c’est dimanche matin !!

      5. leonard1625 dit :

        @jeanfrancoiscouture Qui blâment ainsi la ville de Québec? Ëtes-vous certain que n’est pas plutôt la fonction publique du Québec qui est mise en cause?

        Pour revenir à Bock-Coté, pourquoi n’est-il pas, contrairement à vous, capable d’un haussement d’épaules? La réponse est fort simple, Bock-Coté et les autres montent en épingle ces dérapages sans grande importance pour radicaliser une partie de la population. Cela ne vous rappelle-t-il pas un certain parti politique américain?

      6. leonard1625 dit :

        @kintouai 02:03 Fort possible que vos deux hypothèses se réalisent. N’y aura-il aussi qu’une seule langue? Et si oui, laquelle?

      7. kintouai dit :

        @leonard1625 Votre 3h18 «N’y aura-il aussi qu’une seule langue? Et si oui, laquelle?»

        La question à un million.

        Bien des linguistes se sont penchés sur le sujet.

        Je jette ci-après, en vrac, quelques réflexions.

        À la fin du XXe siècle, on disait que l’espagnol, en forte croissance aux USA, pourrait concurrencer l’anglais et même le supplanter. Dans «Blade Runner», un inspecteur de police parle un pidgin, mélange d’espagnol, d’anglais et de japonais (je signale ici l’erreur de Ridley Scott de faire du japonais une langue importante à l’avenir. Il a été trompé par la force de l’économie japonaise à l’époque). Espagnol, donc, je ne crois pas.

        Jacques Chirac a déjà déclaré être heureux que le français ne soit plus la «lingua franca» de l’humanité, car elle s’abâtardirait, comme c’est le cas de l’anglais actuellement. Certes, le nombre de locuteurs anglais est immense, mais quelle est devenue la qualité de cette langue ? Elle ne fait que s’appauvrir.

        Si l’Islam réussit à imposer sa dictature politique et morale dans le monde, l’arabe pourrait avoir des chances de devenir une langue essentielle. À mon avis, le caractère régressif de l’Islam lui nuira plus qu’autre chose.

        On a déjà affirmé aussi que, par sa structure (ses milliers de caractères), le mandarin est la langue qui se prêterait le mieux à l’informatique. Si on ajoute à cette qualité le nombre croissant de locuteurs et la montée en puissance de la Chine, le mandarin deviendra sans doute une langue essentielle à l’avenir.

        Quant au français, même si certains prévoient que cette langue pourrait devenir la langue principale de l’Afrique, je ne crois pas qu’elle retrouvera jamais le prestige qu’elle a eu au XIXe siècle. Tout au plus ajoutera-t-elle sa beauté et son élégance dans le vocabulaire de la langue dominante. De toute manière, les Français eux-mêmes méprisent leur langue. Ainsi, le confinement a donné naissance à des termes anglais (« drive » et « click and collect », par exemple — pourquoi pas « service au volant » ou « clic et cueillette » ?) et les Gaulois, malgré leur difficulté à apprendre les langues étrangères, ont pour l’anglais une vénération qui présage bien mal de l’avenir.

        Que reste-t-il ? Le russe et l’hindi. J’ai du mal à croire que l’une ou l’autre de ces deux langues puissent se tailler la part du lion dans le futur de l’humanité.

        Le pidgin (voir cet article dans Wikipédia) est une langue véhiculaire, souvent constituée de deux ou trois langues, dont l’une est dominante. Ainsi, en Océanie, deux peuples utilisent le terme «yumi» pour désigner le mot «nous» (yumi = you + me).

        Sans présager de l’avenir qui nous attend, je crois que nos descendants lointains (s’ils parviennent à exister) parleront une sorte de pidgin, dominé par le mandarin avec une forte présence d’un anglais très appauvri. Les langues créoles se multiplieront, compensant ainsi la disparition de centaines de langues vernaculaires.

        Mais autant les auteurs de science-fiction n’ont fait qu’entrevoir une foule d’inventions réalisées ces dernières années, autant les prospectivistes sont dans le brouillard sur ce qui attend homo sapiens (mieux connu sous le nom d’«homo cretinus») au cours des siècles à venir.

        Le sujet mériterait certes une étude plus approfondie, ce qui n’est pas le but ici. Je suppose que d’autres contributeurs pourront apporter leur lumière à cette brève tentative de réponse.

      8. leonard1625 dit :

        @kintouai 06:41 Bravo! Je m’attendais, au mieux, à une très courte réponse.

        J’aurai eu tendance à favoriser l’anglais sur le chinois à cause de l’informatique. Vous m’apprenez (et à bien d’autres, j’en suis certain) que des experts jugent le chinois plus approprié pour l’informatique. Cela change beaucoup la donne.

        Vous avez écrit « les Gaulois, malgré leur difficulté à apprendre les langues étrangères, ont pour l’anglais une vénération qui présage bien mal de l’avenir »

        Pendant longtemps, une tendance était très prononcée chez les Gaulois: je vous parle anglais, mais je veux être certain que vous sachiez que je suis francophone.

        D’autre part, le français était très apprécié des Américains, du moins dans le milieu culturel. Je pense que la venue de l’internet a contribué à diminuer cet engouement.

  48. Haïku dit :

    RE:
    Le camp Trump a dépensé 3 millions de dollars pour obtenir un recomptage des voix dans les deux comtés les plus populeux du Wisconsin, etc..
    —–
    ‘Shop the money’,
    ou plutôt « Shock the Monkey »/Peter Gabriel ?

    *https://youtu.be/CnVf1ZoCJSo

  49. _cameleon_ dit :

    Puisque c’est vendredi …

    Une nouvelle tentative de rallier les .. (insérez votre qualificatif ici)

    the B-52’s – Give Me Back My Man

    1. Haïku dit :

      Bon rappel lèzardien des années ’80. 😉

  50. Pierre s. dit :

    —————————-

    À un moment donné …..

    Devant le cirque que Trump laisse perdurer il devra y avoir un arrêt d’agir …
    Y a des limites à monopoliser les autorités, les procureurs et les juges sans avoir aucune preuves
    ni rien a apporter pour soutenir leur délire. Ca s’appelle au minimum du méfait public ca et c’est
    encore considéré comme un crime.

    Méfait public certes d’accuser des gens à tors sans preuve mais également après révision des votes et
    recomptage sans aucune preuve d’irrégularités substantielles. Mais également toute une suite
    d’accusation d’atteinte à la réputation de menace et d’intimidation de témoins ( Dont un qui a apporté
    la preuve que les républicains lui offrait de l’argent pour mentir).

    Les accusations ca peut aller des deux bords et présentement les républicains se commettent dans des
    manoeuvres qui laissent des traces qui pourraient leur revenir en pleine face

  51. MarcoUBCQ dit :

    La phase Donald ressemble vraiment à la phase McCarthy: Un court moment, quoique violent, durant lequel les pires éléments s’en donnent à coeur joie pour terroriser et discriminer contre ceux qui osent être vivant et non pas conformes. Donald est factice, et donc une caricature d’un être vivant. Ceux qui se battent contre lui et ce qu’il représente, quoiqu’imparfaits et contradictoires, sont malgré tout vivant et donc porteur de la vie et de l’avenir. Donald c’est le passé, la peur du changement, la peur de la vie. Rien ne peut gagner contre la vie, seuls quelques batailles peuvent être victorieuses.

    1. Mona dit :

      Oui @MarcoUBCQ Trump appartient au passé car il est dépositaire des références sociales et culturelles d’un vivre ensemble entre humains, aujourd’hui dépassé. C’est un aspect.

      Mais il est aussi dans la modernité par sa transgression, sa communication directe et rapide, par le recentrage sur l’individu et non sur le collectif. Il est, de ce point de vue un homme moderne, tout au moins adapté à son époque.

      Et ce qui est le plus paradoxale est que Joe Biden, par son langage, sa posture, sa lenteur, peut apparaitre has been…alors qu’il est détenteur de valeurs humaines plus adapté à l’humanité mondialisée vers laquelle nous devons (devrions) nous diriger.
      Ou est donc le clivage entre ces deux apparences contradictoires et paradoxales? Ces deux visions du monde.

      Il me semble qu’il se trouve dans la morale : respect de l’autre, de la différence, communautarisme et non séparatisme mais aussi honnêteté intellectuelle, respect du socle républicain, respect de la loi et des usages commun, respect d’un corpus, perfectible mais produit par le vivre ensemble.

      Un fois respectée cet aspect moral (défaillance la plus coupable chez Trump andCo) le dialogue entre « conservateur » et « progressiste » devient possible, justifié (c’est un problème de curseur et de références philosophiques) et même bienvenue dans tout groupe humain, source de débats et de créativité.

      Mais si quelqu’un vous dit :  » que les autres crèvent j’en ai rien à foutre du moment que ma famille et mon cercle est préservé  » et qu’il en fait un signe de ralliement de tous les frustrés, assimilant volontairement différence à concurrence…il n’y a ni conservateur ni progressiste…il y a un voyou, manipulateur, menteur , criminel ( d’autant qu’il est détenteur de la représentation de sa charge ) qui a bénéficié d’une faille de l’histoire pour s’infiltrer…provisoirement !!

      Pardon, j’ai été longue…bon dimanche matin.
      😏

      1. Ziggy9361 dit :

        Merci et bravo @ Mona pour avoir regarder au travers l’âme de la bête et en même temps nous la décrire si justement.

      2. MarcoUBCQ dit :

        Il me semble que ce que vous qualifiez de modernité, le recentrage sur l’individu, est bien partie prenante du passé. Le souci du bien-être des enfants, des animaux et du monde vivant en général, du bien-être physique et mental de chacun, tout ce que Donald et ses fidèles méprisent, me semble faire partie de la modernité, sauf exceptions ici et là chez de petits groupes humains. La facilité et les méfaits ont toujours été les premiers réflexes des êtres humains quand un nouveau pouvoir apparait. La montée de Trump tient aux réseaux sociaux, qui commencent lentement mais surement à rentrer dans les rangs et aisni à respecter l’ensemble de la communauté, avec les travers communs à l’humanité bien sûr, entre autre de favoriser les plus riches. L’apport humanitaire des réseaux sociaux va se faire sentir plus tard, car un tel pouvoir est impossible à maîtriser. Pensons-y: Tous les êtres humains sont inter-reliés directement et instantanément!

  52. xnicden dit :

    @ Richard Desrochers 20:39

    « De tous les présidents, je crois que Trump est le seul à ne pas avoir de chien (ou de chat, ou de hamster, quoiqu’Il y ait beaucoup de rats à son service, et des couleuvres*). On dit : qui n’aime pas les animaux n’aime pas les gens. »

    J’aime bien vos rats et couleuvres. Un article que je viens de lire montre comment ceux-ci ont encouragé le délire de Trump depuis les élections.

    https://www.washingtonpost.com/politics/trump-election-overturn/2020/11/28/34f45226-2f47-11eb-96c2-aac3f162215d_story.html

    Et un des passages qui m’a frappé souligne qu’être traité comme un chien est une des expressions favorites de Trump:

    “If you were a Republican poll watcher, you were treated like a dog,” Trump complained, using one of his favorite put-downs, even though many people treat dogs well, like members of their own families. »

    1. chicpourtout dit :

      «On dit : qui n’aime pas les animaux n’aime pas les gens. »
      Absolument. J’en suis convaincue.
      Il est d’ailleurs démontrer que les enfants en bas âge qui maltraitent les petits animaux et les insectes finissent par maltraiter et être cruels avec des personnes rendus à l’âge adulte.

  53. torukmaktoo dit :

    >> « Le recomptage a ajouté 257 voix au total original de Joe Biden et 125 à celui de Donald Trump. Le président désigné se retrouve donc avec un gain net de 132 voix après ce recomptage »

    A l’échelle nationale sur 154 millions de voix, ça donnerait plus d’1,25 millions de voix supplémentaires à Biden. N’est-ce pas?

  54. jeanfrancoiscouture dit :

    @Haïku, 01:36: « Go ahead, make my day. » Ou -« You have to ask yourself one question. Do I feel lucky ? ». (Dirty Harry)

    En fait, mon «duo» de choix consiste en «Go ahead, make my day.» et celle-ci que je n’ai pas traduite au complet dans mon «post»: https://www.youtube.com/watch?v=hVlYMctb7Y4

    1. Haïku dit :

      LOL !
      Un grand classique. 🤣👌👌

  55. jeanfrancoiscouture dit :

    @kintouai, 06:41: Très belle recherche bien expliquée. Merci.
    Perso, je pense que tous les mélanges de langues, qu’il m’arrive de qualifier méchamment de sous-langues, comme les globish, pidgin, yiddish, créole, certaines variantes du «québécois» et probablement bien d’autres que je ne connais pas vont continuer à exister et à être inventées ici, là ou ailleurs.
    Les «vraies» langues structurées, capables de soutenir la réflexion, l’érudition, les nuances subtiles, la science, vont certainement continuer aussi à exister mais, comme toujours, ne seront pas les langues maniées soit par les classes dites populaires issues de ces même langues et encore moins par toutes les classes populaires dites «métissées» qui n’auront pas eu la possibilité de s’instruire.
    Même la langue anglaise que tant de gens aiment détester ou encore confondre avec le «globish» n’est pas une langue «simple et facile». Écouter des érudits britanniques ou simplement lire The Economist suffit à nous convaincre que l’anglais bien maîtrisé est capable de raffinement et de nuances au même titre que le français. Aucune langue «pidginisée» n’est capable de cela ni à l’oral ni à l’écrit.
    La race humaine est-elle destinée à se «pidginiser»? C’est possible mais pour cela demandera du temps, un temps que nous n’aurons que si nous trouvons le moyen de cesser de massacrer la seule planète où on peut encore vivre. Et comme nous n’avons pas l’air de vouloir et pouvoir vraiment y arriver, le problème de l’appauvrissement global des langues ne se posera probablement qu’en théorie et après que la planète nous aura donné un sérieux coup de pied au derrière, coup de pied dont la pandémie actuelle n’est qu’un avant-goût.

  56. « N’y aura-il aussi qu’une seule langue? Et si oui, laquelle? »

    Étant docteur en linguistique, et ayant étudié et enseigné divers aspects de cette matière pendant quarante ans, je me crois en droit d’apporter ici ma contribution.
    La justifier complètement et factuellement demanderait un livre entier, alors j’arrondirai un peu les coins. Parce qu’en matière de langues, ce que connaissent la majorité des gens est souvent loin des réalités.

    Les langues sont condamnées à changer, à pratiquer des emprunts les unes aux autres, ça fait partie de leur ADN. Les disparités géographiques, économiques et culturelles, les regroupements inévitables en communautés font en sorte qu’il soit impossible qu’une langue quelconque devienne l’unique langue commune de l’humanité, puisque les différenciations apparaîtront inévitablement avec le temps et les distances. Toutefois, le progrès dans les communications et les technologies (téléphone, télévision, cinéma, média sociaux) ont pour effet de ralentir la diffusion des particularités, mais ne parviendront jamais à l’arrêter. Le cerveau humain ne peut éviter les raccourcis que sons les changements de sens (généralisations ou particularisations), les analogies (des formes sont créées pour suivre un modèle productif et remplacer un modèle improductif), la physiologie vocale ne peut éviter non plus les raccourcis et une certaine tendance à la simplification articulatoire ou à l’inertie: or, ces raccourcis ne se produisent pas dans toutes les communautés en même temps ni dans la même direction.
    Alors, que l’anglais, ou le mandarin, ou l’arabe, devienne une langue dominante, possible, exclusive, quasi impossible (l’identification à une langue est un grand facteur de résistance, même si à un niveau local, la disparition presque complète des langues celtiques (au profit de l’anglais ou du français), par exemple, ne relève pas de l’exceptionnel). À l’échelle de la planète, impensable — et si ce devait être le cas, les particularités mentionnées plus haut détruiraient cette unité.

    Je citerai pour terminer des extraits de diverses notes de mes cours de voilà quelques années.

    • Le linguiste […] doit pourtant lutter contre un culte encore plus insidieux parce qu’inconscient : celui de la norme, et il doit lutter contre l’idée que la langue existe avant (sinon sans) les gens qui la parlent, contre l’idée que Dieu a d’abord créé la grammaire française, et Dieu vit que cela était bon, puis il a commis l’erreur de créer des gens pour la parler. Hélas, l’homme a voulu parler à sa manière, en mangeant le fruit de l’Arbre de la Science de la Catachrèse et de la Syllepse, et s’est vu à tout jamais chassé du Paradis linguistique, condamné à parler des langues qui bougent tout le temps.

    • Si tout le monde est prêt à croire n’importe quoi sur les faits de langue, comme par exemple que les emprunts à l’anglais mènent tout droit à l’assimilation, que l’inuktituk a 14, ou 40, ou 240 mots pour « neige » (la rumeur est très inconstante — et repose sur un malentendu), qu’en Afrique on ne parle que des « dialectes », ou que le français québécois est une forme dégénérée du français des grammaires, français que pourtant nos ancêtres n’ont jamais parlé, c’est que personne ne sait avant le collège, sinon l’université, qu’il existe une discipline qui s’appelle la linguistique et qui n’est pas la grammaire. D’où l’idée fort répandue qu’un linguiste, si ce n’est pas un professeur de langue, alors c’est quelqu’un qui pourchasse les fautes du français, ou bien quelqu’un qui apprend à parler toutes sortes de langues pour rien. On peut très bien arriver à l’université sans rien connaître de la physique ou de la biologie, mais on sait au moins que ces disciplines existent et on ne met pas en question leur utilité. Rien de tel pour la linguistique. Pire : non seulement faut-il alors enseigner les notions les plus élémentaires, mais en plus il faut défaire en partie ce que des années de grammaire ont déformé d’idées sur la langue et sur la façon de l’analyser, dont l’aspect le plus évident est l’identification abusive de la langue et de l’orthographe. C’est d’ailleurs pourquoi il faut faire intervenir tant d’exemples et d’analyses d’autres langues : ici, on peut croire que l’étudiant retrouvera une virginité grammaticale et ne se mettra pas à chercher la règle d’accord du participe passé en souahéli. Cela ne garantit pas contre quelques surprises : la grammaire française graphogénique et lexicocentriste laisse habituellement des traces indélébiles de l’hégémonie de l’infinitif, et certains se mettent à la chasse aux pronoms là où il n’y a que des préfixes, simplement parce que ceux-ci désignent des personnes. Rien de plus périlleux pour un esprit non averti que d’analyser sa propre langue. On risque de n’y trouver que ce que d’autres, souvent à tort, y ont déjà mis.

  57. leonard1625 dit :

    @richard desrosiers 08:56 La linguistique comprend-elle aussi l’étude de l’organisation des pensées? En ce sens, elle serait la mère des sciences cognitives, incluant les mathématiques.

    Il doit y avoir une forte demande chez les linguistes pour alimenter tous les programmes d’intelligence artificielle, en particulier les programmes de correction ou de traduction. Ils se perfectionnent très rapidement. Personnellement, je suis ébloui.

    Parlant d’AI, je recommande la très sympathique chronique d’Yves Boisvert sur le jeu d’échecs et l’ancien champion canadien, Alexandre Lesiège. On y décrit aussi les prouesses d’AlphaZero.

    J’ai visionné plusieurs parties AlphaZero-Stockfish sur Youtube. C’est un délice de voir AlphaZero coincer spectaculairement son adversaire.

    https://www.lapresse.ca/actualites/2020-11-29/le-romantisme-retrouve-des-echecs.php

    1. Je ne crois pas que les rapports entre langue (ou langage, terme par lequel on désigne la faculté humaine qui permet les langues) soit près d’être élucidé.
      Ce qui est certain, c’est que les langues ne sont pas des codes — elles sont ambiguës, souvent illogiques, et comme disait le grammairien Vaugelas voilà longtemps, dans la langue certaine choses se font par la logique, d’autres sans la logique, et d’autres encore malgré la logique.
      Incidemment il y a eu vers le milieu du XXe siècle un courant initié par Benjamin Lee Whorf et qui se rattache plus ou moins aux idées du linguistique américain Edward Sapir : il s’agit de l’hypothèse Whorf-Sapir, qui veut que la langue spécifique qu’on parle conditionne notre pensée et nos perceptions. Je ne crois pas que cette hypothèse soit encore défendue aujourd’hui sérieusement. Les langues spécifiques ont une portée très limitée sur la cognition, alors que la cognition a un effet général qui affecte toutes les langues (par exemple, certaines langues ont un système très rudimentaire de classification des couleurs (seulement trois termes), mais leurs locuteurs sont capables de percevoir les mêmes nuances que les locuteurs de langues ayant un système de dénominations plus élaboré).

      L’intelligence artificielle a beaucoup profité des systèmes de reconnaissance de la parole auxquels ont contribué les phonéticiens (identifier les variations physiques individuelles de prononciation et les différentes possibilités du timbre de voix, du registre (homme-femme-enfant) de façon à obtenir une reconnaissance mécanique), Pour la traduction et la correction, je penserais que l’intelligence artificielle a une contribution moindre, car il s’agit d’identifier des patterns syntaxiques et de proposer des équivalents parmi tout un choix de possibilités, ce qui n’est pas de la tarte, ce que des programmes font plus ou moins adroitement. L’intelligence artificielle contribue dans la mesure où le contexte que les humains identifient sans y penser doit être intégré dans les connaissances de la machine. Un bulletin météo pose moins de difficulté qu’un discours électoral. Mais je n’ai pas personnellement eu affaire à des problèmes où l’intelligence artificielle intervenait. J’ai eu des étudiants qui ont poursuivi dans cette voix, par exemple chez Druide.

      Comme j’aime bien me citer, je crois que ce passage annonce bien les difficultés auxquelles doit faire face toute tentative de (re)produire un message linguistique :

      « Les langues ne sont pas des codes. L’emploi de leurs éléments n’est jamais fixé ni dans le temps ni dans l’espace. Surtout, elles sont plus souvent qu’autrement pleines d’ambiguïtés et d’approximations : les mots ont la plupart du temps plusieurs sens, ils ont des homonymes, parfois des synonymes, bref, une langue n’est jamais limpide. Elles sont constamment en changement : les sons se transforment, ou apparaissent ou disparaissent, les mots changent de sens, s’inventent ou disparaissent, les structures de phrases se modifient et les mots changent de place dans la phrase. C’est dire comme les langues sont inconstantes, dans le temps et dans l’espace.
      Allons plus loin. Les organes qui nous permettent l’usage de la parole n’ont pas été prévus pour cet usage. C’est d’ailleurs pour cette raison que du point de vue des sons les langues changent : ces organes sont réticents à prononcer les sons du langage. Cela est vrai aussi pour le sens des mots ou pour les structures syntaxiques : le cerveau humain ne peut s’empêcher d’opérer des analogies, des synthèses, des réinterprétations, d’emprun-ter des raccourcis, enfin, de constamment saper la langue.
      Mais c’est aussi pour cette raison que la langue est créatrice et qu’elle donne naissance à la poésie, aux jeux de mots et d’esprit, en deux mots à la littérature — et pas seulement écrite. N’oublions pas que tous les peuples qui ont adopté l’écriture dès la plus ancienne antiquité nous ont laissé des épopées qui témoignent de leur invention mythique tout autant que de leur plaisir à jouer sur les formes linguistiques, ceci toujours à partir d’une tradition orale plus ancienne.

      1. richard311253 dit :

        Comme c’est intéressant, permettez moi de profiter de vos connaissance.

        Vous écrivez, « Les organes qui nous permettent l’usage de la parole n’ont pas été prévus pour cet usage. »

        Je me demande si les mal entendants et muets, de par leur handicap, n’ont pas une idée généralement plus précise de l’information qui leur est donné.

      2. richard311253
        J’avoue ne pas comprendre le sens de votre questionnement. Une idée… de l’information qui leur est donnée… ?
        Je ne sais pas si ça peut avoir rapport, mais les malentendants et les muets ont quand même la faculté de langage. C’est l’entrée d’information (auditive) ou la sortie qui sont affectées. Ceci dit, le concours de l’image et éventuellement de l’écriture constitue pour eux un canal qui assure la communication. Il y a toutes sortes de stratégies pour pallier les inconvénients.
        Ce qui me fait penser que j’aimerais bien revoir ce film fort bien coté, et reposant sur une histoire vécue, « Miracle en Alabama » (il ne s’agit pas d’élections).

      3. jeanfrancoiscouture dit :

        @Richard Desrochers: «« Miracle en Alabama »
        Superbe film en effet. À voir ou a revoir, c’est selon. Et pour le bénéfice de nos collègues du blogue, une revue de la vie de Helen Keller. Fascinante histoire qui a inspiré ce film.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Helen_Keller

      4. jeanfrancoiscouture dit :

        @Richard Desrochers: «(par exemple, certaines langues ont un système très rudimentaire de classification des couleurs (seulement trois termes), mais leurs locuteurs sont capables de percevoir les mêmes nuances que les locuteurs de langues ayant un système de dénominations plus élaboré).»

        Percevoir les nuances est une chose et avoir les outils pour les exprimer verbalement en est une autre. Il suffit d’avoir travaillé dans un atelier de mécanique et avoir rencontré des clients tentant de nous expliquer le problème qu’ils voudraient que nous réglions pour constater qu’entre savoir où se situe le problème et l’expliquer au réparateur requiert le vocabulaire idoine qui devient «vous savez, le machin gris situé à côté du truc noir, juste sous le gros etc. etc.»
        Bien entendu, mon exemple ne relève pas de la nuance des couleurs à laquelle vous faites allusion mais si on ne possède pas le vocabulaire, comment alors expliquer ou décrire surtout quand nous sommes dans l’abstrait d’où, à mon humble avis de non linguiste, la supériorité des langues bien constituées sur les divers sabirs que nous rencontrons ici et là.

      5. MarcoUBCQ dit :

        En relation d’aide, au sens large, il est question d’écouter et d’apprendre ce que la personne qu’on écoute veut dire quand elle utilise tel et tel mot. Mais il est aussi question, pour la personne qui écoute, d’introduire de nouvelles significations pour certains mots. Il s’agit, comme l’histoire d’une langue, d’une co-création vivante qui donne un nouveau sens à la vie des 2 protagonistes. Le but rechercher dans une relation d’aide n’est pas strictement le changement de la personne écoutée, mais un échange harmonieux dans lequel la pesonne écoutée intègre des pistes et des sensations qui vont l’accompagner dorénavant de façon permanente pour être elle-même en harmonie intérieure optimum au jour le jour. Dans un monde plus libre, tout thérapeute n’aurait aucune transaction matérielle ou économique avec son « aidée », car les 2 personnes profitent de leurs échanges.

    2. MarcoUBCQ dit :

      Plutôt qu’intelligence artificielle, je propose plutôt logiciel autonome. En effet, un logiciel, malgré son apparence qui ressemblera de plus en plus à celle d’un être vivant, ne sera jamais plus intelligent qu’une fourchette. Un être vivant est fondée sur des bases infinies et impossibles à définir une fois pour toute. Il semble même que la pensée est en inter-relation avec la création de l’Univers. Je crois en fait que ces nouveaux logiciels seront comme nos machines, incluant les robots, c’est-à-dire qu’ils libéreront l’humanité de plusieurs tâches. L’humanité s’est forgée grâce au temps libre que son intelligence lui a permis d’acquérir. Ces logiciels nous donneront encore plus de temps que nous pourrons passer à une existence nouvelle elle-aussi.

      1. Mona dit :

        @MarcoUBCQ
        Je repond a votre remarque de 13.17 qui ne proposait pas de REPONDRE.

        Sans doute me suis-je exprimée trop rapidement faisant plus précisément référence à l’individualisme privé par opposition à l’individualisme citoyen.
        C’est (malheureusement) d’époque…

        Un article que j’ai retrouvé pour alimenter notre réflexion.

        https://www.cairn.info/revue-projet-2002-3-page-37.htm

  58. richard311253 dit :

    Intéressant tous ces commentaires sur la langue du futur.

    D’autant intéressant que cela permet de délaisser target45 et ses conspirations. Ça fait du bien !

    Alors, mon avis, peu importe la langue, celle du futur, le premier obstacle demeurera la certitude généralisée que parler, écrire et lire suffit pour quiconque d’être un bon communicateur.

    Parler, écrire et lire sont des outils de communication et comme tous les outils, il faut les maitriser, donc de l’expérience de communication, pour devenir un bon communicateur. Est-ce le cas ?

    La seconde embûche, est l’ouverture à la réception du message, c’est essentiel !

    Ces deux conditions sont primordiales à une bonne communication, après le choix de la langue devient pratique et efficient.

  59. Haïku dit :

    RE: « N’y aura-il aussi qu’une seule langue? Et si oui, laquelle? »
    ———
    @Richard Desrochers- 08:56
    @jeanfrancoiscouture – 08:48
    @leonard1625 – 07:27
    @kintouai – 06:41
    ——–
    Fascinantes réflexions !!!
    Chapeau bas. 🎩👏👏👏

  60. kintouai dit :

    Deux petits commentaires pour ajouter à cette virtuose démonstration d’érudition.

    1- Malgré les progrès extraordinaires de l’AI, il reste étonnant que la formidable puissance informatique n’ait pas encore entièrement résolu le problème de la traduction. Certes, les traductions informatiques ont connu une amélioration fulgurante ces dernières années, mais je n’entrevois pas encore le moment où elles surpasseront les traductions humaines. Même si les machines peuvent traiter des milliards de possibilités, le seul choix valable semble souvent leur échapper. La capacité, pour l’humain, de déterminer le mot juste ou la formulation à la fois la plus compréhensible et la plus agréable à lire serait-elle le talon d’Achille de la machine ? Y a-t-il dans le cerveau humain un mécanisme subtil — qu’on l’appelle «intuition», «âme» ou autre — qu’aucun programmeur n’a encore découvert ?

    2- Si la langue n’a aucune incidence sur l’intelligence, comme le suggère Richard Desrochers, comment expliquer, par exemple, le fait que le salaire moyen des Asiatiques, dont les langues sont extrêmement complexes — je pense aux milliers de caractères du mandarin, dont l’apprentissage doit stimuler de façon particulière les facultés intellectuelles — soit le plus élevé aux USA, devant les Blancs et loin devant les Latinos et les Noirs ? Il y a, bien évidemment, d’autres facteurs, mais comment rejeter du revers de la main le fait que la langue a peut-être une incidence sur l’intelligence ?

    1. Madalton dit :

      Complexe vous dites. Imaginez, les chinois éduqués maîtrisent environ 8 000 caractères sur les 100 000 environ.

    2. Vos questions sont parfaitement légitimes. Voici ce que, sans trop réfléchir (on est dimanche)(non, dimanche n’a rien à voir, je suis simplement paresseux), je peux en dire.
      1. J’ai fait mention plus tôt des informations contextuelles, à portée du locuteur sans même qu’il en ait conscience, et dans quoi il faut inclure la connaissance du monde. Comprendre un discours, ou un simple énoncé, ne se fait pas qu’à partir d’informations linguistiques. Comment un ordinateur pourrait comprendre le « sens/non-sens » de ce vers « La terre est bleue comme une orange » s’il ne sait rien de la terre ou des oranges ? Comment pourrait-il traduire des énoncés comme « Ne vous gênez pas » ou « C’est du joli ! » qui signifient le contraire de ce qu’ils disent ! Bref, l’ironie n’est pas dans ses cordes.
      2. Il faut distinguer maîtrise de la langue comme norme et maîtrise de son propre dialecte et niveau de langue. Vous évoquer ici plusieurs questions différentes. Les caractères utilisés par les langues chinoises sont considérables, mais le nombre de ceux utilisés couramment et connus par tous est moindre que le nombre de mots qu’on trouve dans le Petit Robert. Le chinois n’est pas une langue complexe du point de vue syntaxique, et certainement pas du point de vue morphologique (pas de suffixes ou de préfixes), pas de phénomènes d’accord, les indications de temps et autres modalités ne sont pas obligatoires, et s’indiquent par un mot (un mot comme « futur, plus tard » ou « avant, autrefois » et non pas une terminaison comme en français qui est différente à chaque personne [je ferAI, tu ferAS, ils ferONT]. Pas de conjugaison. La difficulté tient aux « classificateur » (étant donné les nombreux homonymes, un mot doit indiquer dans quel domaine un autre mot doit être compris (comme si en français, je devais accompagner le mot ver/vers/verre de «insecte » ou « poésie » ou « boisson ». L »autre difficulté ce sont les tons, puisque le contour mélodique sert aussi à différencier des homonymes. Quand aux différences de salaire entre Asiatiques, Blancs et Latinos ou Noirs, rien à voir avec la langue. Mais avec la culture (je ne sais plus quelle vedette locale disait ici qu’un Vietnamien ou Chinois qui ne veut pas être au moins dentiste, c’est la honte) et le degré de confiance et d’opportunité dans la communauté.

      1. kintouai dit :

        Bravo pour votre analyse.

        Pour ce qui est de la traduction machine, il me revient un exemple qui illustre bien la difficulté pour l’IA de surpasser l’humain.

        Le panneau routier « slippery when wet » a longtemps été mal traduit par « glissant si humide ». Une telle traduction ne tient pas compte du génie de la langue d’arrivée par rapport à la langue de départ. Or, que lit-on en France sur les panneaux équivalents : «chaussée glissante». Le français suppose donc que le locuteur est assez intelligent pour ne pas avoir à se faire rappeler que la chaussée sera glissante en cas de pluie ou autre. La simple mention du fait qu’elle est glissante l’informera que la chaussée ne sera pas glissante par temps sec, mais qu’elle le sera par temps humide.

        «Quand aux différences de salaire entre Asiatiques, Blancs et Latinos ou Noirs, rien à voir avec la langue.»

        Je vous trouve certes un peu catégorique (comme la plupart de ceux qui, détenant un savoir, ont perdu l’humilité de le mettre en doute), mais je ne vous en tiens pas rigueur. Surtout que vous apportez un argument fort important : la culture. L’exemple que vous donnez est d’ailleurs très explicite. Il me rappelle cet article récent sur le nombre de suicides au Japon (20 000 par an), le taux le plus élevé au monde avec la Corée du Sud. Il ne fait donc aucun doute que la pression exercée sur les Asiatiques dès leur plus jeune âge joue un rôle dans leurs performances.

    3. Samati dit :

      Le développement de la mémoire que suppose l’apprentissage d’une langue complexe pourrait expliquer le développement de certaines facultés intellectuelles. Plus près de chez nous, les personnes de religion juive semblent avoir développer des capacités créatives et intellectuelles hors normes. Plus de 20% des prix Nobels (sur un total de 900 ont été attribués à des personnes ayant pour religion d’origine le judaïsme).

      On ne compte plus l’importance dans nos sociétés occidentales l’influence que cette petite population regroupée autour d’une religion difficile d’apprentissage ont eu sur nous. De Karl Marx à Noam Chomsky, à Trotski, à Sigmund Freud, à Albert Einstein, à Bob Dylan, à Cohen, à Spielberg, à Paul Krugman, à Stanley Kubrick, à Carl Sagan, à Arthur Miller, à Isaac Asimov, à Franz Kafka, …etc.

      Paradoxalement ils forment le plus grand groupe de personnes ayant renoncées à la religion pour promouvoir différentes formes d’athéisme.

      Il doit y avoir un ingrédient dans leur éducation qui les amènent à développer cette créativité.

      1. gl000001 dit :

        Ce que je trouve fascinant lorsqu’on parle de cognition et langage, c’est la dyslexie. Certaines langues donnent plus de fil à retordre aux dyslexiques. Anglais et français versus espagnol et italien.
        Wiki :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Dyslexie#Rôle_du_contexte
        L’environnement linguistique désigne notamment la langue parlée, car les langues à plus forte transparence orthographique sont moins handicapantes. Les enfants dyslexiques qui doivent maîtriser des langues transparentes comme l’italien ou l’espagnol lisent le plus souvent sans erreur ; leur trouble se manifeste essentiellement par une lenteur de lecture [réf. nécessaire]. Au contraire, les erreurs de lecture (déformation des mots, décodage partiel) sont fréquentes dans les langues à l’orthographe opaque comme l’anglais ou le français. Dans ces langues, le trouble affecte à la fois la qualité (exactitude) et le temps de lecture.

      2. Ziggy9361 dit :

        Apprendre une autre langue stimule le cerveau et est peu nous préserver de maladie dégénératire .

      3. leonard1625 dit :

        @Samati Les personnes de religion juive n’ont pas toujours été à l’avant-scène du développement intellectuel. Il est vrai qu’à partir d’environ 1850 et pour presque un siècle et demi, ils ont eu une formidable explosion de créativité. Fort possible que ce soit le résultat d’une poussée subite, propulsée par une liberté nouvellement acquise. Les historiens et sociologues sont mieux placés pour l’expliquer. Par contre, il me semble que leur rayonnement se ternit depuis quelques décennies.

  61. Autre défaite de « TinyDesk » devant la CS de Pennsylvannie.

    On est rendu à combien? 37 ?, 38 ?, 39 ?. Je m’excuse mais je crois avoir perdu le compte.

    Soyez rassuré, le cirque se poursuivra car « DiaperDon » ne lâchera pas le morceau même si son dossier est en train de couler à Vitesse Grand V.

    Pendant ce temps la situation du COVID-19 devient catastrophique dans certains États et le Thanksgiving ne va pas améliorer les choses.

    https://www.cnn.com/2020/11/27/health/us-coronavirus-friday/index.html

    Who cares !!. Le « Loser » n’en n’a rien à cirer trop occupé qu’il est à soigner son égo, écouter la télé, s’empifrer de « fast-food », jouer au golf, et envoyer des messages sur son compte Twitter.

    Plus que 54 jours avant le 21 janvier 2021.

    1. Il a promis qu’il ne changerait pas d’idée pour au moins six mois. (Ou jusqu’à ce qu’il soit tanné de gagner…)

    2. Madalton dit :

      Il a dit sur Fox qu’il avait les meilleurs avocats mais qu’il serait difficile de se rendre à la SCOTUS. Cependant, il affirme que c’est impossible que Biden ait récolté 80 M de votes.

      Il a aussi réaffirmé que les républicains ne prendraient plus le pouvoir avec le vote par la poste.

      C’est sûr, ça permet de contourner toutes les embûches contre le vote des démocrates.

      1. el_kabong dit :

        « Cependant, il affirme que c’est impossible que Biden ait récolté 80 M de votes. »

        En cela il rejoint simplement la masse de ses suiveux, qu’on ne peut plus désigner comme membre d’un parti politique, mais d’un culte.
        D’après les commentaires lus sur les réseaux sociaux, ils se divisent en 2 catégories:
        – ceux qui ont la foi que quelque chose va arriver sous peu, le « attendez, vous allez wouère ».
        – ceux qui ont simplement la foi : des preuves, ils n’en ont rien à cirer, ils « savent » que l’élection est truquée.

        Sans surprise, le minable orangé fait partie de la 2e catégorie…

  62. Situation invraisemblable.

    Les Broncos de Denver (NFL) vont affronter les Saints de la Nouvelle Orléans aujourd’hui alors que leurs quatre (4) quart-arrières (le régulier et trois remplacants) ne pourront jouer après avoir été en contact avec un coéquipier infecté.

    https://www.nfl.com/news/broncos-lock-rypien-bortles-not-allowed-to-play-in-week-12-qbs-were-evaluated-fo

    1. gl000001 dit :

      La gardienne de but d’une équipe de la NCAA a pris la place du botteur de précision de l’équipe de football de son université. Il était confiné. Elle a fait un seul botté d’envoi et aucun placement ou transformation parce que l’équipe a perdu 41-0 !!
      https://www.lapresse.ca/sports/football/2020-11-28/ncaa/sarah-fuller-ecrit-son-nom-dans-l-histoire-du-football.php

  63. Ziggy9361 dit :

    Sans vouloir jeter une roche dans la mare de vos savantes réflexions,je me permet d’émettre mon avis sur ce sujet hautement subjectif selon les différentes hypothèses que vous avez relevés.
    Avez vous seulement envisager que le langage à pour but de communiquer entre individus de la même tribu,bourgade,village,ville,pays
    sur des sujets qui leurs sont communs,et ça sans égard à l’intelligence.
    Comme exemple un fermier et disons un pêcheur n’ont pas la même préoccupation du linguiste dans son université pour la différence de prononciation d’une région à une autre et ce n’est pas par manque d’instruction mais l’intérêt n’y est tout simplement pas là comme le linguiste n’est pas exiter par les techniques de pêche ou de culture potagère.

    Pour ce qui est de I.A. quand ça sera à point ce sera un extraordinaire outil de communication,pour certain le pouvoir d’insulter les gens dans leur propre langue sera une autre corde à leur arc.

    Petite anecdote un de mes beau-frères était recteur dans une université du Québec et son dada consistait à nous reprendre quand on glissait du joual ou même du Québecois/anglais,tout le monde le surnommait Mr. Le Rectum.

  64. Apocalypse dit :

    @kintouai – 12:24

    ‘1- Malgré les progrès extraordinaires de l’AI, il reste étonnant que la formidable puissance informatique n’ait pas encore entièrement résolu le problème de la traduction.’

    Parce que le problème n’est pas si simple. Effectivement, aussitôt que tu fais des phrases complexes, les logiciels, l’IA peine à suivre et ce n’est pas surprenant. On ne s’en rend pas compte, mais la masse de connaissances que nous avons entre les deux(2) oreilles pour être capable de faire ce qu’on fait, sans y penser, tous les jours est sidérante. De plus, on a beau parler de la puissance informatique de nos jours, mais il n’y a absolument aucune comparaison à faire avec la puissance du cerveau humain.

    J’ai lu sur le cerveau et je connais quelque chose sur l’IA et les ordinateurs; il n’y a aucune comparaison possible. Certains pensent qu’un(1) seul cerveau est plus puissant que TOUS les ordinateurs de la planète, alors ce n’est pas demain qu’on approchera des performances des humains.

    Pour terminer, les plus gros réseaux de neurones en IA comptent quelques millions de neurones et l’entrainement de ces réseaux est très problématique et prend des mois. Il y a 140 millions de neurones dans chaque hémisphère du cerveau qui s’occupent de la vision, c’est hallucinant et ça prend une puissance prodigieuse, dont seul le cerveau est capable, pour nous permettre de voir de manière aussi extraordinaire.

    1. leonard1625 dit :

      @apocalypse Pour terminer, les plus gros réseaux de neurones en IA comptent quelques millions de neurones et l’entrainement de ces réseaux est très problématique et prend des mois.

      Une « neurone » occupe très peu d’espace et leur nombre ne pose physiquement pas de problème. Bien sur, les entraîner est délicat, mais le temps requis dépend évidemment beaucoup de la tache à accomplir. Le programme AlphaZero est parti de rien, à part le guide des coups permis. Il s’est auto entraîné pendant seulement 9 heures, puis il a battu décisivement le meilleur programme d’échecs conçu avant lui.

      Pourquoi ne l’ont-ils pas laisser s’entraîner plus longtemps? J’imagine qu’après les 9 heures, il ne progressait plus. Il avait atteint les limites permises par sa conception.

  65. Apocalypse dit :

    @Richard Desrochers – 11:42 et cie

    Très intéressante discussion sur le langage! 👍👍👏👏

  66. jeanfrancoiscouture 13:47
    Vous avez bien raison de faire la distinction entre la perception des choses et leur expression.

    J’ajouterai qu’il faut aussi faire une distinction entre maîtrise de la langue et connaissance du monde ou des choses. Les langues « constituées », si par là vous entendez des langues qui ont un vocabulaire étendu, raffiné, sont effectivement des langues… constituées. Le français (et ceci est vrai de toutes les langues normalisées) n’était au départ qu’un parler parmi les autres parlers qui se sont différenciés à partir du latin. Il est devenu ce qu’on appelle une norme spontanée quand la puissance économique et politique s’est installée à Paris et a donc concurrencé les parlers (français aussi) des autres régions. Mais encore là c’était un parler pauvre si on le compare à ce qu’il est devenu. Il a dû s’enrichir (et c’est là que des auteurs, des grammairiens activistes, des traducteurs, interviennent) en empruntant au latin et au grec (dans les domaines juridiques, politiques, religieux, philosophiques, techniques), aux autres dialectes français, aux autres langues. Ce travail n’a pas été fait pour d’autres dialectes français. Les grammairiens se sont livrés des batailles (il faut accepter ceci, non il faut pas, il faut rejeter ceci, non, pas d’accord), ont forgé des dictionnaires et des grammaires, ont envahi l’espace communicatif, et s’est ainsi formé une norme (souvent répressive) regardant de haut les autres formes de français.

    C’est au point où on en vient à croire que ce qui n’est pas la norme ou n’est pas suffisamment raffiné n’est pas du français, bref on en vient à une vision élitiste de la langue. Mais on atteint alors le seuil où il ne s’agit plus de maîtrise de la langue, mais de maîtrise d’une forme de culture. Tout le monde maîtrise sa langue, même le plus ignorant des déplorables, mais cette maîtrise ne suffit que pour des besoins immédiats, pas trop spécifiques, comme le seraient la mécanique dans votre exemple (et je serais particulièrement nul en vocabulaire de mécanique) ou la géométrie ou la philosophie.

    Beaucoup de gens qui reprochent aux franco-québécois leur manque de maîtrise du français (quand ce n’est pas simplement celle de l’orthographe) sont des gens dont le métier est en partie la maîtrise de la langue (professeurs, journalistes, traducteurs), comme si les gens « ordinaires » n’avaient rien d’autre à faire que de peaufiner leurs moyens d’expression. La langue n’est pas un but en soi, c’est un moyen pour vivre dans la société et le milieu où on se trouve.

  67. igreck dit :

    Non, mais quel CON ! Et il CON-tinue sa croisade malgré toute logique ! Un grand Malade et c’est ÇA qui a CON-duit le pays pendant près de 4 ans !

  68. richard311253 dit :

    @Richard Desrosiers,

    J’ai écris,  » Je me demande si les mal entendants et muets, de par leur handicap, n’ont pas une idée généralement plus précise de l’information qui leur est donné. »

    Je dois être clair en effet. Le langage des signes est la langue des sourds et muets. Est qu’on aurait noté, chez ces derniers, une meilleure précision et compréhension d’une situation ou d’un fait dû à la particularité de la langue des signes ?

    La langue des signes n’élimine t’elle pas, par sa singularité, un maximum de définitions du même mot, qui comme vous le dites est propre aux langues parlées ?

    J’espère être plus clair.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :