Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Au moment d’être nommé au poste de conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale, en décembre 2016, Michael Flynn était déjà connu comme un complotiste délirant. Il recyclait sur son compte Twitter les thèses les plus abjectes, y compris celle impliquant Hillary Clinton dans un réseau de pédophiles et une autre faisant de Barack Obama un djihadiste qui blanchissait l’argent des terroristes musulmans. Ce penchant pour les théories du complot expliquent en partie pourquoi Obama, Chris Christie et d’autres figures influentes avaient exhorté Donald Trump de ne pas embaucher le général retraité qui s’était fait un nom comme spécialiste du renseignement militaire.

Flynn n’a pas changé, comme le démontrent ces messages qu’il diffuse ou relaie ces jours-ci sur Parler, le Twitter de la droite négationniste et complotiste qui amplifie les allégations infondées de Rudolph Giuliani, Sidney Powell et autres membres actuels ou anciens de l’équipe juridique de Donald Trump sur la fraude électorale monumentale dont le président aurait été victime :

Le même homme homme a obtenu ce mercredi la grâce présidentielle. Comme je le rappelais plus tôt dans la journée, Michael Flynn a été viré par Donald Trump en février 2017 pour avoir menti au vice-président et au FBI. Il avait nié faussement avoir parlé fin décembre 2016 avec l’ambassadeur de Russie à Washington de l’assouplissement des sanctions imposées contre le Kremlin pour son interférence dans l’élection présidentielle de 2016. Il avait plaidé coupable deux fois plutôt qu’une d’avoir menti au FBI. Malgré tout, le ministère de la Justice avait demandé l’abandon des poursuites dont le général retraité faisait l’objet, demande à laquelle un juge fédéral avait refusé d’obtempérer immédiatement.

«C’est mon grand honneur d’annoncer que le général Michael Flynn a bénéficié d’une grâce complète», a tweeté le président.

Délirant. La petite histoire retiendra que ce sont les attaques de Michael Flynn contre Hillary Clinton qui ont provoqué chez les partisans de Donald Trump les premiers «Lock her up!» de la campagne de 2016. Dégoûtant, vous dites?

(Photo Getty Images)

103 réflexions sur “Délires complotistes et grâce présidentielle

  1. Mystik dit :

    Trump va pardonner tout ces individus qui ont été pincés dans cette enquête russe. Tout comme il va pardonner tous les membres de sa famille et de son cabinet. Il n’y a rien de surprenant dans tout ça.

    Reste à voir comment il va s’y prendre pour son propre pardon et, surtout, s’il va pardonner Assange et Snoden.

  2. Gaétan Julien dit :

    Une chance que Ben Laden est mort il aurait été le prochain à être gracié!

    1. Labinne2 dit :

      Selon le général, Ben Laden est en vie sur une île propriété du Deep State et danse avec Elvis et Prince

      1. Gaétan Julien dit :

        Je sais et en plus Bruce Lee leur fait un spectacle d’art Martiaux!

      2. Daniel A. dit :

        @Labinne2

        Je sais pas pour Prince, mais votre allégation sur Elvis est fausse. Je l’ai vu l’autre jour; il travaille dans un pet shop de Laval.

      3. lecumedesjours dit :

        @ Gaétan… c’est drôle j’aurais dit un spectacle d’art martien… directement d’area 51….

  3. ghislain1957 dit :

    Et CE gars là était général? Le pays était en sécurité…

    1. Labinne2 dit :

      Trump est bien président, c’est quand même pas mieux…

    2. Boileau dit :

      @ ghislain

      C’est du délire général isé !

      1. Haïku dit :

        😉😉👌 !

      2. Normand Latour dit :

        Du délire général…risée

  4. Madalton dit :

    C’est un grand honneur…une honte, plutôt.

    1. Haïku dit :

      Exact !
      Vous m’avez devancé.

  5. NStrider dit :

    Je ne trouve pas d’expression ou de locution verbale en français pour rendre avec suffisamment de force ce que j’ai en tête.
    En anglais on dit « Batshit carry ». Disjoncté, fou furieux, fou raide ne rendent pas justice à ce qu’on assiste actuellement.
    J’espère seulement qu’il est réellement « cassé » et qu’il ne pourra pas s’acheter un micro après le 20 janvier. Déjà qu’il va perdre ses privilèges de chef d’état chez Twitter, ça va le rendre encore moins facile à endurer sur les autres tribunes. Je prie ( un fois n’est pas coutume) pour que les médias traditionnels lui accorde moins de place.

    1. MarcoUBCQ dit :

      « Bat-shit crazy » NStrider: Fou comme de la marde de chauve-souris.

  6. danielledcc dit :

    Pardon = culpabilité.
    Dans cas de Trump, pardon = culpabilité + retour d’ascenseur.

  7. marlo63 dit :

    Tout ce mouvement presque clandestin des complotistes ne pourrait-il pas grenouiller, tel des cendres chaudes sous de la paille? après-midi, le Muppet ex-jaune s’étouffait de rage encore en invoquant une élection truquée. Ce sont ces fous armés et vraiment morons qui m’inquiètent.

  8. marylap dit :

    Rassurez moi quelqu’un, il a perdu ses accès aux renseignements quand même? Maintenant, on sait pourquoi Trump l’a engagé. Dire que dans 2 mois, on va avoir des gens compétents pour entourer un président qui agit en président.

    1. Madalton dit :

      Trump l’a engagé et il l’a congédié comme Obama, d’ailleurs.

      Pourquoi gracier quelqu’un que l’on a congédié pour avoir menti à Pence et au FBI?

      1. Guy Pelletier dit :

        @Madalton
        « Pourquoi gracier quelqu’un que l’on a congédié pour avoir menti à Pence et au FBI ».

        Parce qu’il n’a jamais voulu le faire mais s’est senti forcé de le faire ». Il est clair qu’il s’en foutait comme l’an quarante qu’il ait menti à Pence et au FBI, lui pour qui mentir est une vertu qu’il pratique à tous les jours.

  9. FBeauchamp dit :

    Encore deux mois et le personnage qui joue à être président a encore l’opportunité de faire des dommages et de faire d’amples pardons outrageux qui jouent dans sa  » tite game » politique.

    Son besoin narcissique d’attirer les projecteurs ne disparaitra pas. Vite qu’on éteigne les lumières!

    1. lanaudoise dit :

      👍👍👍

  10. Helene dit :

    Imaginez un seul instant que tout ce manège se passe au Canada !!!

  11. spritzer dit :

    Que Flynn soit un complotiste et qu’il soit à la source du crie de ralliement « Lock her up! » ne changer rien à l’affaire.

    Il devrait aller en prison pour avoir menti aux agents du FBI sur un sujet mentionné en passant selon la transcription de sa conversation avec l’ambassadeur russe ? Et d’ailleurs les agents qui l’ont interrogé ne pensait même pas qu’il cherchait à les tromper intentionnellement. Ce roman avec Flynn est ridicule.

    1. Mystik dit :

      @Spritzer Et il a plaidé coupable pour deux raisons :

      1) il était ruiné financièrement par ses frais d’avocat pour cette affaire ( ça lui avait coûté au dessus de 5 millions si je me souviena bien)
      2) Mueller allait inculper son fils pour une histoire de paperasse de lobbyiste s’il ne le faisait pas.

      1. simonolivier dit :

        Mystik rajouter un 3) parce qu’il a effectivement menti au FBI et qu’il était coupable…

  12. lanaudoise dit :

    Coudonc, le reste de l’humanité n’a pas vécu la même soirée électorale que ces illuminés-là. Me semble que Biden a toujours été en avance.

    1. Jaylowblow dit :

      Exactement! Trump et sa gagne de cloportes répètent sans arrêt qu’il menait le soir de l’élection alors que c’est totalement faux. Il n’a jamais été en avant de Biden dans le nombre de grands électeurs, pas à un seul moment.

  13. marcandreki dit :

    Faudra voir ce que le juge Sullivan, qui ne porte pas Flynn dans son coeur fera. Il a déjà remonté les bobettes de Bill Barr pour son ingérence politique et frivole dans le dossier, rien ne dit qu’il ne réclamera pas une audience pour valider si cette grâce présidentielle n’est pas, comme l’ensemble de l’oeuvre de Trump, une vaste entreprise de corruption du Law and order, rendant ce pardon caduque.

    Il faut aussi se rappeler que Flynn a négocié un plea deal et qu’on a laissé tomber d’autres accusations, pour des crimes qui relèveraient peut-être des lois des états. Auquel cas, le pardon n’est plus valide. Il pourrait être poursuivi et Barr ne pourra plus rien faire, il n’aura plus la job.

    Et si ce jour arrive, Il pourrait témoigner contre Trump, et s’il refuse, il fera face à la justice. S’il collabore, il salira les caleçons de Trump

    Non, Flynn n’est pas sorti de l’auberge. Et en ce qui me concerne je chante toujours ce refrain joyeux: LOCK HIM UP

    1. xnicden dit :

      Une « grâce complète » est-ce ça couvre aussi les accusations qui ont été abandonnées dans le cadre de l’accord de plaidoyer de culpabilité?

  14. Apocalypse dit :

    ‘«C’est mon grand honneur d’annoncer que le général Michael Flynn a bénéficié d’une grâce complète»’

    ‘mon grand honneur’ … sérieusement?

    Présenter Barack Obama – ou même Hillary Clinton – dans une conférence serait, dans mon bouquin, un grand honneur, MAIS Michael Flynn, c’est une ordure, alors on repassera sur le grand honneur 😢.

    Lorsque cet homme peut faire quelque chose, c’est plus fort que lui, il faut qu’il le fasse à tout prix pour montrer qu’il a ce pouvoir, c’est une maladie. Donald Trump est un homme qui a le zéro absolu de contrôle sur sa personne.

  15. AB road dit :

    45 ayant échoué son « coup d’état juridique » est maintenant à la tâche de préparer le terrain à son ultime et dernière chance de renverser les résultats officielles de la Présiendielle avec un « coup d’état militaire » avec l’aide de ses supporteurs les plus acharnés et armés jusqu’aux dents, qu’on peut retrouver en grand nombre en civil ou en uniforme de l’armée américaine.

    La suite des choses ne pourrait pas être jolie, comme j’en ai crainte depuis des mois…

    1. Benton Fraser dit :

      Il va « caller » ses proutes boys!

      1. Haïku dit :

        LOL ! 🤣

  16. Toile dit :

    On peut bien s’indigner ( est ce le bon verbe ? ) et la chose est normale. Mais à tout dire qui est surpris par un tel pardon venant de lui, si abject et ignoble?

    Par contre, l’ampleur du délire complotiste chez Flynn me scie en deux. En fonction, ce general devait être un danger national, pas une cenne noire de pondération et de jugeotte. Wow méchante merde vivante qui s’actualise toujours.

  17. Quand je fais le compte, je remarque que Trump tel un mafioso, s’est entouré de menteurs, opportunistes et vire-capots. Tout à son image. Honte à ses supporteurs.

  18. _cameleon_ dit :

    (HS) Si on me le permet ..

    Marc-André Bédard

    A la famille, aux proches et admirateurs de ce grand homme, et pour la mémoire …

    Pergolesi – Stabat Mater (complete/full) – Nathalie Stutzmann

    1. lanaudoise dit :

      Ai entendu tout à l’heure, à la Première chaîne un extrait d’une entrevue de Marc-André Bédard. Un grand homme, un homme bon. Il parlait de Service public et de la nécessité d’éviter la division. Bref, tout le contraire du DT.

    2. Haïku dit :

      Ah, le Stabat Mater de Pergolesi…
      Grand merci ! 👌🎵👌

    3. Samati dit :

      Super, …et la voix du chanteur, incroyablement belle.

    4. FBeauchamp dit :

      Merci pour le lien….sublime!👌👌👌

    5. FBeauchamp dit :

      👌👌👌

  19. lanaudoise dit :

    Négocier le retrait des mesures Magnitski pour services rendus. Ça aussi, c’est dégoûtant. Et le fait qu’un ex-général pactise avec l’ennemi rajoute une couche à l’affaire, une couche de traîtrise, qui en d’autres temps lui aurait valu le peloton d’exécution.

  20. Layla dit :

    « C’est un Grand Honneur… » écrit avec « g » un « h » majuscule.

    Quelle horreur sa perception de ce qui est bien ou mal.

    Mike Flynn il me semble qu’il avait plaidé coupable pour sauver la peau de son fils, une fois que celui-ci est à l’abri de poursuite, il revient sur sa déclaration et il s’en sort pardonné? Wow…si ce n’est pas rire de la justice c’est quoi exactement?

  21. philippe deslauriers dit :

    POur faire suite a l’idée que bunker pourrait s’auto pardonner…
    Le probleme pour Bunker ne seras pas de la faire, les règle de la loi il s’en fou.
    Le probleme seras d’énuméré les crimes pour lesquels il s’absout.

    1. Haïku dit :

      Bien vu !

  22. FlorentNaldeau dit :

    MF savait certainement depuis quelques jours que la décision allait tomber en sa faveur; il surcompense donc afin de satisfaire son bienfaiteur et de flatter son égo en multipliant les déclarations hyperboliques, au point de frôler l’adynaton, un sport dans lequel DT reste quand même sans rival. Il est maintenant dispensé de poursuites et de condamnations de juridiction fédérale, ce qui l’aidera certainement à digérer la dinde demain.

    Et en plus, puisqu’il s’agit d’un pardon « d’initiative personnelle » issu de DT lui-même, et non d’une demande qui aurait suivi le processus administratif régulier du DoJ, il n’a pas eu à signer de déclaration reconnaissant sa culpabilité. Il n’en reste pas moins qu’en vertu d’une décision de la Cour suprême, l’acceptation d’une grâce présidentielle constitue une reconnaissance automatique de culpabilité. Les experts racontent même que Ford avait cette décision en poche partout où il allait afin de répondre aux critiques sur le pardon qu’il avait accordé à son prédécesseur.

    La culpabilité de MF est donc implicite mais il doit s’en battre les paupières avec des pelles à gâteau puisqu’elle moins formelle que la signature d’un document officiel; il n’a pas eu à apposer sa signature sur un document « infamant », de sorte que la notion de « culpabilité implicite » il doit s’en foutre, même si elle reste bien réelle. Parions que les autres qui bénéficieront du même traitement au cours des prochaines semaines réagiront de même.

    @philippe deslauriers, 19h10

    Je ne suis pas certain que DT aurait besoin d’énumérer les infractions visés par un auto-pardon. La formule « Full and Complete Pardon » souvent utilisée est assez englobante pour ne nécessiter aucun détail ni précision.

  23. Encorutilfaluquejelesus dit :

    Après une dinde, un dingue!

    Il va s’en farcir…

    1. Guy LB dit :

      @Encorutilfaluquejelesus :
      « Après une dinde, un dingue! »
      Vachement bien formulé.
      C’est ce qu’on appelle aller à l’essentiel.

      1. Haïku dit :

        Je seconde ! 😉

  24. Mystik dit :

    Ça vient couper l’herbe en dessous du pied du juge Sullivan en plus. Que va-t-il faire maintenant? Donné une sentence symbolique? Il aurait l’air fou à peu près.

    1. NStrider dit :

      Là-dessus je suis en désaccord avec vous. Une sentence quelle qu’elle soit, exemplaire ou à rabais, laisserait une trace encore plus forte que sa propre déclaration de culpabilité. Reconnaissance de culpabilité qu’il a fait, probablement pour éviter de voir déballer et étaler ses crimes et sa turpitude. Même pardonné la culpabilité et la sentence lui collerons à la peau et seront dans les livres d’histoire.

      1. Mystik dit :

        @Nstrider Mais le DOJ voulait abandonner la poursuite, je ne sais même pas s’il pou ait être condamné.

        Le « Hail Mary » de Sullivan semblait être d’étirer cette histoire jusqu’à une présidence Biden et espérer que cette administration décide de reprendre la mise en accusation mais bon, il aura forcé Trump a utilisé un pardon.

      2. NStrider dit :

        Et qui est à la tête du DOJ. Faut être de mauvaise foi pour ne pas voir la lourde main de Barr derrière cette position idéologique et politique.

        https://www.nytimes.com/2020/02/14/us/politics/michael-flynn-prosecutors-barr.html

        https://www.nbcnews.com/politics/justice-department/barr-takes-control-legal-matters-interest-trump-including-stone-sentencing-n1135231

      3. NStrider dit :

        Vous semblez avoir oublié qui est le DOJ et jusqu’à quel point il est inféodé au 45 et à ses délires et que conséquemment il ne joue pas son rôle d’Attorney General mais celui à peine déguisé d’avocat du 45.
        https://www.nbcnews.com/politics/justice-department/barr-takes-control-legal-matters-interest-trump-including-stone-sentencing-n1135231

        https://www.nytimes.com/2020/02/14/us/politics/michael-flynn-prosecutors-barr.html

      4. el_kabong dit :

        @mystik

        Il est évident qu’il n’y aura pas de sentence puisque Flynn est « pardonné »…

        Pour ce qui est de la position de Sullivan, rappel : la cour d’appel de dc a rejeté à 8-2 (les 2 étant les nominés du minable orangé qui suivaient la ligne idéologique) la requête du doj d’arrêter les poursuites. « hail mary » vous dites?,,,

  25. kintouai dit :

    L’émission préférée du Gros Taré : les Flynn-Stone

    Le constructeur automobile préféré de Michael Flynn : General Menteur

    La bouffe préférée de Michael Flynn : General Taouin

    1. Haïku dit :

      Ouch !
      Superbe. 😉👌
      Que dire du Général Électrique ?

  26. MarcoUBCQ dit :

    « Délires et complots »: La pseudo-présidence définie en 2 mots.

  27. Pierre s. dit :

    ——————————–

    Voivci la journée présidentielle de Trump ….

    Propager des théories du complot, Gracier un criminel qui a avoué ses crimes
    et pas un mot sur un bilan de presque 3000 morts américains aujourd’hui.

    3000 morts de la covid et Trump qui tweet …..  » Have a great life General Flynn »

  28. galgator dit :

    Digne des propagandes nazis ! L’histoire se répète malheureusement. Et je ne comprends pas que ce privilège de gracier n’importe qui au nom du président. C’est complètement injuste et dégoûtant!

  29. Apocalypse dit :

    @galgator – 20:01

    ‘Et je ne comprends pas que ce privilège de gracier n’importe qui au nom du président.’

    En ce qui me concerne, ce pouvoir de gracier ne devrait pas exister OU à tout le moins, se faire avec une sérieuse coordination avec le Département de Justice.

    Des gens sont en prison pour des fautes mineures comparativement à ce qu’a fait Michael Flynn, tu parles d’une injustice.

    Il y a plein monde, sans doute la majorité, au Département de Justice qui ont à coeur la ‘Justice’ et qui ne doivent pas la trouver drôle cette décision de Donald Trump et ça ne sera, sans aucun doute, pas sa dernière dans le genre 😢.

    1. Le pouvoir de gracier ne devrait pas pouvoir s’appliquer à des personnes avec qui le président a ou a eu des relations, ça me semble élémentaire.

      Gracier des gens qui ont mis en cause la sécurité du pays ou coupables de crimes qui s’apparentent à la trahison, en dénonçant leurs condamnations comme une injustice, est en soi une trahison. Par contre, il n’a pas hésité à condamner (en paroles et en actes, quoique pas de façon judiciaire — et pour cause) des gens qui dénonçaient ses crimes: Vinman, l’ambassadrice en Ukraine, et tous les gens dont il a voulu salir la réputation, et bien d’autres, qui ne seront pas réhabilités et rétablis dans leur honneur, qui était véritable. Ce sont eux qui, condamnés injustement, méritent un pardon, disons symbolique.

  30. Bunker Boy se sera entouré, tout au long de sa présidence, de crapules, de gangsters, de cinglés, de gens n’ayant ni morale, ni déçence.

    Pourquoi? Parce qu’il voulait avoir autour de lui, des crapules qui lui ressemblent.

    Ceux et celles qui ont découvert son côté sombre, ont quitté le navire avant de perdre complètement leur dignité..

    Dans 50 ans, les Américains étudieront sa présidence et se demanderont comment leurs ancêtres ont pu être assez cons pour élire une ordure semblable.

    Ce sera une époque à oublier, à enterrer au plus profond des « trous noirs » de l’Histoire.

    Donc qu’il ait grâcié Flynn n’a absolument rien de surprenant.

    Après, ce sera au tout de Manafort et Stone, la crème de la crème des salopards.

    1. lechatderuelle dit :

      Gilles Morissette Les USA doivent surtout ne jamais oublier cette présidence impotente et incompétente pour ne plus jamais se faire remplir conmme des gourdes ainsi…

      le ridicule se poursuit encore et encore….

      conflit d’intérêt par-dessus conflit d’intérêt…. c’est ahurissant de voir toute la dérive de la politique américaine….

      on comprend mieux les inégalités sociales qui pourrissent ce pays de l’intérieur…

      1. igreck dit :

        Tout à fait juste ! 👍

    2. chicpourtout dit :

      Absolument! Bien dit…
      Ce sont tous des scélérats entouré d’un butor en chef…

      1. xnicden dit :

        Vous me faites penser, s’il fallait faire un relevé de tous les qualificatifs employés à l’endroit de Sharpie Pussy Grabber 1er, on en aurait pour des mois.

      2. chicpourtout dit :

        Certainement… 😉

      3. Guy LB dit :

        @xnicden:
        marrant, que ça vous soit venu, tout à coup, comme ça… Votre remarque m’a bien fait rigoler.
        Et, curieusement, m’a amené à prendre conscience, à la suite de tous ces commentaires qui déplorent l’usage que fait le Président sortant de l’immense privilège de gracier, qu’on vient tout simplement de refiler la combinaison du coffre-fort au chef des cambrioleurs.
        C’est quand même incroyable comment fonctionnent certaines traditions dans ce pays ! « Lustucru ! » comme on aimait bien dire au collège, dans le temps où on était encore jeune.

    3. lecumedesjours dit :

      tout comme le peuple allemand s’est posé la même question pendant 40 ans….

  31. Haïku dit :

    HS. quoique….
    Allez voir l’entretien de Stephen Colbert avec Obama.
    De mon avis, c’est très rafraîchissant.

    (Oups. Désolé.
    Le lien ne fonctionne pas.
    Quelqu’un(e) à la rescousse ?)

    1. Madalton dit :

      Voilà!

      https://youtu.be/PlUpeINUQjY

      1. Haïku dit :

        Merci Madalton.
        Mais c’est seulement la troisième partie de l’entrevue.

      2. Haïku dit :

        Merci.

  32. Pierre s. dit :

    —————————–

    seule consolation, même gracié, l’histoire retiendra de Michael Flynn que même gracié
    il aura été un salopard qui a avoué ses crimes et qui a tenté de couvrir les agissement criminel
    du pire imposteur a avoir occupé la maison blanche.

    C’est avec cette réputation fort bien mérité que Flynn devra vivre le reste de sa misérable existence.

  33. Ziggy9361 dit :

    Le roi des étatsunis use de son pouvoir régalien vestige de leur descendance royaliste,on peut qualifié de honte ce pouvoir dévolu au président d’une supposé démocratie qui a comme un de ses fondements une constitution et le respect de l’état de droit ce qui suppose dans le cas des USA qu’il existe une séparation des pouvoirs entre l’exécutif et la justice.

  34. MarcoUBCQ dit :

    Ce délire amaricain est une défaite parfaite pour ceux qui veulent abuser de leur pouvoir, détruire le monde naturel en toute impunité, et amasser le plus de fric possible quelles que soient les conséquences. C’est l’apologie de la fin qui justifie les moyens. Quand on sait que plusieurs des ces gens prétendent suivrent les paroles de Jésus, en disant haut et fort que les riches sont aimés de Dieu et que les pauvres sont détestés, on peut tout justifier. Sur youtube de jeunes hommes disaient que si Donald avait des relations sexuelles avec sa fille Ivanka ce serait tout à fait correct. Que dire de plus?

    1. igreck dit :

      C’est l’apologie de la fin qui justifie les moyens.
      N’est-ce pas l’essence même du rêve amer-ri-KKK-ain !?

    2. Haïku dit :

      @MarcoUBCQ.
      « Que dire de plus? »
      ——
      Host*ie d’Calis*e de St-Sacrament de Tab*arnaque!!!
      Je lance un ‘ciboire !’ en plus. 😨

  35. Ziggy9361 dit :

    @Pierre S. ..vous avez tout à fait raison même si le le pire lame duck que les Étatsunis on produit ,un looser doublé d,un menteur ,fraudeur,et voleur responsable de centaine de milliers de morts ose gracié ses amis Stone le manipulateur crapuleux,Flynn le bon gars mais qui ment comme un dentiste lorsque interroger par le FBI sur ses discussions avec les russes et bientôt Manifort le profiteur et entremetteur sans compter la grâce accorder à des soldats qui sont la honte des hommes qui portent le même uniforme qu’eux à cause de leur cruauté inhumaine .
    Comme le procureur Muller le disait dans le cas de Stone  » il reste que c’est un repris de justice « et d’après moi sa s’applique à tous les autres graciés .
    La grâce qui leur fut accordé n’est en fin de compte qu’une annulation de leur peine d’emprisonnement mais n’annule, en rien le fait qu,il ont étés condamnés ce n’est pas une amnistie totale à moins que ça ne soit spécifié.

    Le tour de la grosse crapule approche.

  36. FlorentNaldeau dit :

    Selon mes souvenirs de lecture des « Federalist Papers », il était proposé de confier au Président le pouvoir de gracier un condamné ou un inculpé afin qu’il puisse corriger des erreurs judiciaires ou des excès dans les modalités d’une sentence par exemple. Il me semble aussi qu’il était question de l’utiliser comme outil de réconciliation en cas de rébellion (il y en a eu quelques exemples isolés dans les premiers temps de la République).

    Il y avait des opposants à l’attribution d’un tel pouvoir, mais personne n’était autant choqué par la notion même d’une seule personne investie d’une telle autorité que nous pouvons l’être aujourd’hui. Les ÉU avaient été habitués à vivre sous le joug d’un régime monarchique absolu, avec un souverain doté de pouvoirs exceptionnels, et donc le concept de pardon ne leur était pas vraiment étranger.

    Les partisans de cette option prévoyaient que les Présidents à venir utiliseraient ce pouvoir avec sagesse et humanité. Ils n’avaient probablement pas prévu à quel point les pardons se multiplieraient, ni les abus auxquels certains Présidents pourraient se livrer.

    1. Ziggy9361 dit :

      Le mot important ici est sagesse,et je ne crois tout simplement pas que ça s’applique ici connaissant la grosse citrouille.
      . Étant donné que ces grâces étaient annoncés de longue date et ce dans le but non avouez de les rendent amnésique sur l’implication de la limace du fait qu’il savait et approuvait les magouilles et les magouilleurs.

    2. xnicden dit :

      J’ai l’impression qu’ils avaient une confiance aveugle dans la capacité du Congrès de s’interposer et que la menace d’une destitution suffirait à freiner un président tenté d’abuser de ses pouvoirs…Un Sénat complice n’avait pas été envisagé.

  37. 430a dit :

    Et n’oublions pas la Médaille présidentielle de la Liberté à nul autre que Rush Limbaugh. Trump ne recule devant aucune infamie.

    1. igreck dit :

      Le boutte de la mar** en effet ! 💩

    2. Ziggy9361 dit :

      Pendant que le lieutenant colonel Vindmand qui a servi son pays avec honneur était dénigré pour son honnêteté mais par malheur pour lui il mettait directement en cause Brutus

      Quand Biden nommera le nouveau secrétaire à la justice j’espère que ce dernier aura les mains libre pour s’occuper de la grosse loque en attendant il ne peut pas se qualifier pour une grâce en raison de son serment de protéger la constitution,serment qu’il a trahi en affaiblissant la république face à ses potentiels concurrents étrangers et en vouant le pays à la risée de beaucoup de pays dans le monde et en abandonnant des alliés à un massacre au Kurdistan et ailleurs malgré les avis contraire de son état major.
      Il a négligé d’écouter les avis de ses conseillers experts dans différentes disciplines en se servant à mal essentiel de son pouvoir présidentiel sans avoir les connaissances ce qui a résulté à de nombreuses reprises à de la mortalité par négligence tant chez les alliés et ses propres troupes postés à l’étranger et sur le territoire nationale l’hétacombe se poursuit par son inaction et son refus de reconnaître sa défaite.

      1. Haïku dit :

        @ZIggy9361
        Fort bien dit !
        Chapeau bas. 👌🎩

  38. leonard1625 dit :

    La Chambre des représentants pourrait convoquer Flynn à témoigner pour essayer de lui tirer les vers du nez à propos de ses contacts russes. Peut-être aussi, que des passages radiés de Muller concernent Flynn.

    Espérons que plusieurs passages du rapport Muller soient révélés.

    1. Mystik dit :

      @Leonard1625 Flynn a coopéré a l’enquête de Mueller, il n’a plus rien à révéler.

  39. Mona dit :

    Et voilà comment l’extrême droite française réécrit l’histoire des élections américaines, dans l’hebdomadaire Valeurs Actuelles.

    Trump « AURAIT DU gagner » les élections si la presse avait fait son travail et que twitter n’avait pas censuré le président…

    Trump est victimisé assez intelligemment pour renforcer les activistes violents et déstabiliser les indécis influençables au chant des sirènes testostérones….

    https://www.valeursactuelles.com/monde/presidentielle-trump-aurait-ete-largement-reelu-en-labsence-de-parti-pris-des-medias-affirment-deux-etudes-125962

    1. March dit :

      Et si faux news, twitter et facebook avait fait leur travail, Trump n’aurait jamais gagné une élection et le monde se porterait mieux aujourd’hui.

  40. Mona dit :

    … Et Trump aurait dû avoir 311 grands électeurs !!

  41. kelvinator dit :

    J’ai ri en voyant la photo la première fois.

    1. kelvinator dit :

      J’ignorais que la Mouche était à son procès.

      1. Capitaine B dit :

        Il faut faire attention en mentionnant « la mouche ». J’ai dû retourner voir la photo pour vérifier si vous parliez de Scaramucci ou de La Mouche de Pence. 😂

  42. Carl Poulin dit :

    Lindsay « L’hypocrite no 1 » Graham qui félicite le dictateur du bon usage du droit de grâce présidentielle.

    Ils ce sont tous fermé la gueûle durant les élections et certains de nous croyaient que c’était pour sauver leurs fesses. Bein là on se rend compte qu’on était carrément dans l’champ. Ils sont tous corrompus ces salauds de Républichiants et leur parole ne vaut pas un rond de plomb.

  43. Emma dit :

    HS: @Richard Hétu
    Joyeux Thanksgiving à votre famille et vous.

    1. Richard Hétu dit :

      Merci!

  44. À entendre tous ces complotistes, les Démocrates n’ont commencé à tricher que tard dans les élections. Ils voulaient donner à Trump une chance de prendre de l’avance !

  45. FlorentNaldeau dit :

    @xnicden, 23h46

    L’intention était effectivement que les diverses branches du gouvernement fassent contrepoids l’une contre l’autre, s’opposent au besoin et doivent collaborer (y compris en faisant des compromis) pour en arriver à un résultat satisfaisant. La belle mécanique d’auto-correction conçue par les auteurs de la Constitution devient évidemment inopérante quand l’un des acteurs en présence, en l’occurrence le Congrès, est totalement inféodé à l’exécutif.

    À noter que le Collège électoral faisait partie des divers mécanismes de correction puisqu’il devait corriger les erreurs que pouvait commettre la plèbe ignorante et votante, en garantissant la sagesse du choix final pour la Présidence.

  46. Capitaine B dit :

    Déjà qu’avec McConnell et Barr, le législatif, le judiciaire et l’exécutif couchaient ensemble. Avec la notion de pardon présidentiel, le judiciaire a carrément pris le bord.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :