Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Il y aura une transition en douceur vers une deuxième administration Trump. Nous sommes prêts. Le monde regarde ce qui se passe. Nous comptons les votes. Quand le processus sera terminé, les grands électeurs seront sélectionnés. Il y a un processus que la Constitution énonce assez clairement. Le monde devrait avoir toute confiance dans la transition nécessaire pour que le département d’État soit fonctionnel aujourd’hui […] et qu’il le sera avec le président qui sera en fonction le 20 janvier une minute après 12 h.»

— Mike Pompeo, secrétaire d’État américain, répondant avec un sourire énigmatique à une question sur la période de transition dans laquelle le gouvernement américain est engagé à la suite de l’élection de Joe Biden, résultat qu’il a refusé de reconnaître publiquement.

(Photo Reuters)

75 réflexions sur “La citation du jour

  1. steelgun dit :

    Il fomente un coup d’état ou quoi ?

    1. Pierre dit :

      C est un coup d état. Vous le voyez direct, ça va durer 70 jours.

      1. simonolivier dit :

        Ca ressemble vraiment à une tentative de coup d’état constitutionnel.Serais-ce que Esper a refusé de participer à la parade qui lui a valu un congédiement?

    2. Réal Tremblay dit :

      De mon point de vue, le fait que Barr ait dit de débuter les enquêtes sur le vote et ce quand le comptage n’est pas fini, est un coup d’état avec l’appuie du ministère de la justice pour freiner le décompte. C’est pas l’armée mais le résultat se voudrait le même. Prise de pouvoir détournée.

  2. chicpourtout dit :

    C’est bien cela que l’on appelle de la mauvaise foi…
    Ou encore pour certains, soit être dans le déni ou le délire psychotique…

  3. ddescarreaux dit :

    Pour ceux et celles qui ne peuvent pas faire de «J’aime», j’ai la solution.

    Le problème vient de la configuration «bloquer Pop-Up et redirection» dans le menu «paramètres des sites» sur Chrome.

    Il faut autoriser «https://richardhetu.com/».

    La fenêtre surgissante qui est bloquée, celle de wordpress.com, peut alors apparaitre pour vous identifier.

    Bonne chance.

    1. ghislain1957 dit :

      @ ddescarreaux

      Merci, j’ai ce problème lorsque j’utilise mon ordinateur personnel avec Chrome. Problème réglé!

    2. Luc dit :

      C’est très inquiétant. Hitler, Mussolini et les autres ont réussi grâce à des hommes de main comme Pompeo.

      1. simonolivier dit :

        Sauf qu’aux USA, le général Milley n’embarquera jamais dans ce coup. Et sans l’armée aucun coup ne peut réussir.

    3. gigido66 dit :

      Merci de partager votre solution…ça fonctionne !👍

    4. lanaudoise dit :

      Ne semble pas possible de régler le problème avec la version IPad de Chrome.

    5. 430a dit :

      J’essaie votre solution mais ça ne fonctionne pas encore pour moi. Merci quand même. Je persiste.

  4. Madalton dit :

    Pour ceux qui pensaient que Biden aurait pu le garder. Son chien est mort.

    1. Boozadvisor-bongsandfeet dit :

      Le garder? Mais qui garderait pareil vipère à la maison voire même à son chalet outre-mer?!

    2. Boozadvisor-bongsandfeet dit :

      Mais qui voudrait garder pareille vipère à la maison ou même à son chalet outre-mer?!
      Il me semble qu’il a déjà perdu tout ce qu’il avait de crédibilité bien avant aujourd’hui.

      1. Boozadvisor-bongsandfeet dit :

        (Oh désolée pour le doublon, je croyais avoir encore un problème de publication)

  5. chicpourtout dit :

    Un grand Merci! @ddescarreaux.
    Plusieurs lecteurs rencontrent certaines difficultés techniques. Votre aide est très appréciée.

  6. stellaire11 dit :

    L’annonce d’un coup d’état ? Est-il possible que les républicains obligent les grands électeurs à ne pas suivre le résultat du vote ?

    1. Danielle D. dit :

      Les grands électeurs sont nommés par les états.
      La cour suprême s’est déjà prononcée pour confirmer que les grands électeurs, dans la plupart des états, n’ont pas le libre arbitre pour leur vote.

      1. el_kabong dit :

        @danielle d

        Ce n’est pas tout à fait ça : les grands électeurs sont nommés par les législatures des états et la cs dit que les grands électeurs ne peuvent aller à l’encontre des instructions de vote données par les législatures (ce n’est pas tous les états qui « ordonnent » aux grands électeurs comment voter)…

        En faisant de la politique-fiction, on pourrait assister à un coup d’état tout à fait constitutionnel où, si on donne NC et AK à potus, il suffirait que les législatures de 3 des quatre PA-WI-MI-GA décident que les grands électeurs de ces états voteront pour le président en place et non pour le vainqueur des élections (p.q. trop entachées d’irrégularités pour être légitimes, par ex.) et, voilà… un président réélu en toute légalité…

      2. Dekessey dit :

        J’ai trouvé ce commentaire sur une hypothèse de la stratégie de l’équipe de Trump. Ils miseraient sur la nomination des grands électeurs. Très inquiétant:

        They want to stop certification so the GOP legislatures can seat electors. States have until 12/8 to certify votes and seat electors. Electors meet on 12/14. If state fails to certify results and seat electors, legislature in that state seats electors. PA and MI have GOP legislatures, which would seat electors for Trump.

  7. marylap dit :

    J’espère que les Démocrates vont reprendre le contrôle du Sénat et faire les enquêtes nécessaires sur l’administration Trump. Ça devrait refroidir les ambitions presidentielles d’un bon paquet de monde.

  8. Salvador E. Rodriguez dit :

    Le sourire narquois qui cache comment on tente de mettre fin à la démocratie États-unienne?

    1. Haïku dit :

      Bien vu ! 👌👌

  9. ghislain1957 dit :

    PUKAPAB de cette administration de mafieux qui ne pense qu’au pouvoir et à s’enrichir sur le dos des autres tout en faisant fi des lois et de la Constitution américaine.

    Nous ici qui pensions que tout se terminerait le 3 novembre, force est de constater qu’ils veulent mettre la merde et qu’il vont tout faire pour réussir.

    1. Danielle D. dit :

      C’est certain qu’ils vont faire durer le plaisir…

  10. Pierre S. dit :

    ———————-

    Ce crétin de Pompeo démontre une fois de plus son incompétence mais encore plus grave
    son refus de respecter la démocratie et le choix du peuple de sacrer dehors cette bande de débiles.
    Incroyable de voir le mépris que ces crétins affichent face au processus démocratique.

    vivement la prison pour ces traitres à la nation.
    Et imaginez quand la nouvelle administration fera le ménage
    et découvrira probablement toute les combines et les magouilles
    de cette bandes de criminels.

    1. ghislain1957 dit :

      @ Pierre S

      « Et imaginez quand la nouvelle administration fera le ménage et découvrira probablement toute les combines et les magouilles de cette bandes de criminels. »

      D’ici là beaucoup de disques durs vont subir des dommages et les déchiqueteuses vont se faire aller au maximimum.

    2. Guy lebrasseur dit :

      Incroyable de voir Pompeo le traitre et chien de poche de Trump,se proposer sous la nouvelle administration Biden.
      Comment un Président fraîchement battu aux élections d’une façon démocratique peut-il exercer encore sa fonction deux mois après les élections.
      C’est une grande faille dans la Constitution Américaine de 1789 qu’ils devront corriger un jour.Et on ne parle pas du Collège Électoral qui est une vraie farce en 2020!

  11. jaylowblow dit :

    Ça c’est probablement la déclaration la plus épeurante depuis le 3 novembre. Il avoue carrément que peu importe les résultats finaux des décomptes, des enquêtes, des poursuites, ce sera tout de même un deuxième mandat pour Trump. Richard Hétu demandait la semaine dernière qui allait arrêter Trump mais on doit plutôt se demander qui va arrêter son administration. Ils ne font plus seulement que du déni, ils parlent carrément de coup d’état. Faites quelque chose quelqu’un et ça presse.

  12. treblig dit :

    5.5 millions de votes séparent Biden de Trump et 306 grands électeurs (sur 538). Il ne reste plus que moins de 1% des votes à être dépouiller ( sauf en Alaska). Pas l’ombre d’une preuve d’une arnaque de grande envergure n’a été démontrée.

    Pourtant cette crapule de Pompeo revendique la victoire. Décourageant

  13. kintouai dit :

    Ce gros pourri essaierait-il de revenir avec cette histoire selon laquelle, en cas de contestation, les États pourraient choisir l’allégeance des grands électeurs, au détriment du vote populaire ?

    Si cela arrivait, je crois que l’armée serait appelée à intervenir et à foutre toutes ces saletés en taule pour haute trahison.

  14. Cubbies dit :

    Il est temps de passer à autre chose. Méchante gang de pourris.

  15. C’est un coup d’état en préparation.Il est donc extrêmement important qu’un maximum de chefs d’état reconnaissent Joe Biden comme le président légitimement élu des États-Unis. C’est surtout ainsi que Trump perdra le peu de légitimité qui lui reste. Quant à ceux qui résistent comme Pompeo, Graham, Cruz, McConnell, etc, la seule voie qui reste est celle de l’accusation de haute trahison.

  16. jeanfrancoiscouture dit :

    «Quand le processus sera terminé, les grands électeurs seront sélectionnés.»(Mike Pompeo)

    Ça, c’est inquiétant. Et ça serait bien la première fois que ces foutus électeurs dits «Grands» se livreraient à une activité pour laquelle ce système archaïque a été mis en place: pour censurer un vote populaire qui aurait donné un mauvais choix.
    Le problème c’est que cette première fois en serait une qui censurerait un choix plein de bon sens pour le remplacer par un choix démentiel.
    Quand on parle d’un système dysfonctionnel, nous en aurions là une preuve irréfutable, arrivée trop tard et malheureusement extrêmement périlleuse.

    1. March dit :

      EN fait, c’est en 2016 que les grands électeur auraient du censurer le vote populaire. Ça aurait facilité les 4 dernières années.

    2. Danielle D. dit :

      Les grands électeurs doivent-ils respecter le vote des électeurs de leur État?

      Comme souvent en politique américaine, cela dépend des États.

      La Constitution ne comporte aucune disposition en ce sens, et aucune loi fédérale ne statue sur la question.

      Cet été, dans la foulée de la présidentielle de 2016, la Cour suprême a débouté une poignée de grands électeurs rebelles, statuant à l’unanimité qu’un État avait le droit de limiter l’indépendance des membres du Collège électoral.

      Le vote des grands électeurs est déjà encadré par une loi ou par les règles d’un parti dans 33 des 50 États ainsi que dans le District de Columbia. Certains de ces États imposent une amende à ceux qui ne respectent pas le vote populaire exprimé dans l’État, d’autres annulent leur vote et les remplacent.

      Ailleurs, les grands électeurs conservent leur indépendance.

      Il est cependant rare qu’un grand électeur qui a été désigné par son propre parti joue les rebelles. Selon les Archives nationales des États-Unis, plus de 99 % des grands électeurs ont historiquement voté comme prévu.

      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1740119/explications-college-electoral-grands-electeurs-presidentielle-etats-unis

      1. Rick dit :

        Voici un extrait de cet article de la Presse:
        « Le texte de la Constitution et l’histoire de la nation permettent tous deux à un État de faire respecter l’engagement d’un grand électeur de soutenir le candidat à la présidence de son parti ainsi que le choix des électeurs de l’État », a écrit la juge Elena Kagan, qui a rédigé la décision.
        Un État qui oblige ses électeurs à respecter « le vote de millions de citoyens […] agit en conformité avec la Constitution et avec la confiance d’une nation dans laquelle nous, le peuple, gouvernons », a-t-elle expliqué, en faisant référence au préambule de la Constitution.

        Voilà ce qui devrait nous rassurer un peu…

  17. March dit :

    On sait tous que le but de Dump est de devenir président à vie des USA. Il n’a aucun problème à être vu comme un dictateur.
    Pas pour rien qu’il va congédié tout les gens susceptible de l’aider dans sa quête et placer ses pions à la tête de l’armée, la KBG oups la CIA, le FBI, etc.

    J’espère qu’il va rester quelques gens digne dans ces institution pour mettre tout ce monde en prison.

    Il était déjà considéré comme le pire président de l’histoire, avec son histoire de transition, il va être perçu comme celui qui n’a pas voulu renoncer au pouvoir, rien pour aider sa réputation de bon dernier.

    1. simonolivier dit :

      @ MArch Christopher Wray du FBI et Mme Haspel de la CIA n’embarqueront jamais dans un tel cirque. Wray veut garder son poste et Biden semble vouloir le garder. Tant qu’à Mme Haspel, c’est une protégée de John Brennan. Et ce dernier est parmi les plus anti-Trump qu’il y ait.

    2. lanaudoise dit :

      Déjà que des gens comme le père de la menteuse Sarah Huckabee Sanders réclamaient quatre ans de plus pour compenser les années où notre pauvre petit pit a dû affronter des accusations d’ingérence étrangère.

  18. Danielle Vallée dit :

    LA Maison Blanche vient de demander aux différents ministères de préparer le budget Trump pour février.
    On a vu des tas de choses depuis 5 ans, maintenant on assiste à l’hystérie collective.
    Ils vont essayer de corrompre les grands électeurs, d’après moi c’est leur plan ultime.
    Y a pas personne pour lui mettre un peu de métal entre les deux yeux et soulager ses souffrances?!

  19. Pierre Lesage dit :

    je vous le dit, le logicien Kurt Gödel avait probablement raison. (Source Wikipedia ;
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Kurt_G%C3%B6del#%C3%89migration_aux_%C3%89tats-Unis

    « […] à la fin de l’année 1947, il doit subir un examen en vue de sa naturalisation, avec pour témoins ses amis Oskar Morgenstern et Albert Einstein. Pour une personne possédant ses références, il s’agit d’une formalité, mais Gödel se prépare avec une extrême minutie, et alors qu’il étudie la constitution américaine, il pense y découvrir une faille logique qui permettrait de transformer en toute légalité le régime politique du pays en régime dictatorial.»

  20. Paul Roux dit :

    On assiste en ce moment à une tentative de coup d’État dans la plus importante démocratie du monde. C’est à la fois irréel et effrayant!

  21. Mouski dit :

    C’est de l’aplaventriste dans la plus pure des tradition des valets à la solde de Kim Jon Trump….mais voyons donc, quelle bande d’innocents y incluant Pomoeo. Ce sont des paroles de coup d’état.

  22. lisois dit :

    Mais ils sont dans le délire, ça va prendre des camisoles de force.

  23. Pierre Lesage dit :

    on en vient à se poser la question si l’armée américaine a un rôle de protection de la démocratie…. Ça sent très mauvais, très

  24. Math dit :

    Il y a quelque chose que j’aimerais que vous m’expliquiez quelqu’un. Je comprends le principe des grand électeurs, mais, désolé mon ignorance, qui sont ces gands électeurs, personnelement? Les élus de chaque état? Des personnalités choisis au hasard? Pourquoi on parle toujours de grands électeurs et jamais de personnes en particulier?

    math

    1. simonolivier dit :

      @math Chaque parti dans chaque état choisit un nombre de grands électeurs en fonction du nombre de votes au Collège Électoral.. Et le parti qui remporte l’état a le privilège de nommer les grands électeurs pour l’état qui voteront au Collège Électoral. En général, ce sont des gens proches du parti. Exemple, dans l’état de NY, Mme Clinton est une grande électeure.

      Voici plus de détails si vous lisez l’anglais: https://www.history.com/news/electors-chosen-electoral-college

  25. MarcB dit :

    Peut-être que Pompeo applique la méthode Trump, lancer de la merde partout, et quand les démocrates et autres adultes se fâcheront, l’administration Trump dira: »Vous voyez, tous des extrémistes! ».
    Les chances que les militaires appuient ce coup d’état sont très faible. Ce n’est pas comme si Trump s’était attirer les éloges de « ses généraux » (Mattis et compagnie) et après avoir congédier son xième secrétaire à la défense, l’état major doit en avoir plein son casque du Cheetos à la Maison-Blanche.

  26. el_kabong dit :

    « Quand le processus sera terminé, les grands électeurs seront sélectionnés. »

    Il semble que dans la pensée de Pompeo (et de beaucoup de partisans ripoux-libans) et pour paraphraser une phrase attribuée à Staline (mais qu’il n’a en fait jamais dite) : les gens qui votent ne décident rien, ceux qui comptent les votes non plus; ce sont ceux qui choisissent les grands électeurs qui décident de tout…

  27. Robert Seymour dit :

    A moins de vouloir une guerre civile en bonne et due forme il doit rire le Pompeo. La ils se conduisent exactement comme les autocrates d’Afrique. La honte jusqu’au bout.

  28. ProMap dit :

    Scénario théoriquement utopique;

    1. Les grands électeurs (notez les minuscules) réinstallent la chose (minusvule toujours pertinente) à la tête du pays.

    2. Les dirigeants des pays non totalitaires ne reconnsissent pas officiellement la légitimité de la nouvelle administration de la chose.

    3. C’est le bordel planétaire dans 1, 2, 3,…

    J’aimerais bien que ce scénario merdique demeure utopique.

    1. jaylowblow dit :

      Le mot utopique se réfère plutôt a un idéal, un scénario tellement parfait qu’il ne peut être qu’imaginaire car irréalisable.

      1. ProMap dit :

        Vous avez raison. J’aurais dû utiliser dystopie.

  29. Madalton dit :

    Les démocrates ont atteint 218 sièges au Congrès. Ils sont assurées de la majorité.

  30. Mabuse dit :

    Ça serait beaucoup mieux si les USA étaient un pays d’Afrique:

    Mike Pompeo – le 8 octobre 2020

    « Les États-Unis s’engagent à soutenir des élections libres, équitables et inclusives. La conduite des élections est importante non seulement pour les Africains, mais aussi pour les défenseurs de la démocratie dans le monde entier. Nous pensons que toutes les parties doivent participer pacifiquement au processus démocratique. La répression et l’intimidation n’ont pas leur place dans les démocraties.

    Le droit de réunion pacifique et la liberté d’expression et d’association sont au cœur d’une démocratie qui fonctionne. L’adhésion à ces normes démocratiques et à l’État de droit permet à tous les citoyens d’engager un dialogue politique et de soutenir leur choix de candidats, de partis et de programmes. Nous surveillerons de près les actions des personnes qui interfèrent dans le processus démocratique et n’hésiterons pas à envisager les conséquences – y compris les restrictions de visa – pour les responsables de la violence liée aux élections. En tant que partenaires de longue date des nations africaines, nous nous soucions de la trajectoire démocratique de la région et nous nous engageons à travailler de manière constructive avec les partenaires internationaux et régionaux. »

    Traduit avec DeepL.com/Translator (version gratuite)

  31. Gina dit :

    Je vous l’ai dit dans un de mes commentaires hier , que trump préparait un coup d’état en révoquant Esper .

    1. Rick dit :

      L’armée devra intervenir assez rapidement, avant que les dégâts soient trop avancés…encore quelques semaines et ces ripoux conforteront leur scénario de renversement d’un État démocratique. Ils devront mettre sous arrêt Trump et sa bande qui complotent pour usurper le pouvoir.
      L’heure est à l’action, avant qu’il soit trop tard.

  32. Alexander dit :

    Une deuxième administration Trump…

    Curieux que la planète entière comprend que Biden a nettement gagné mais que Pompeo parle comme si c’était Trump qui était vainqueur.

    À moins que les grands électeurs ne virent leur capot de bord pour des raisons purement malhonnêtes.

    Voler des élections vous dites?

  33. M.Rustik dit :

    Nous aurions pu lire:
     » Il y aura un COUP D’ÉTAT vers une deuxième administration Trump. Nous sommes prêts. Le monde regarde ce qui se passe. Nous comptons les votes. Quand le processus sera terminé, les grands électeurs seront sélectionnés ET NOUS LES FORCERONS D’UNE MANIÈRE OU D’UNE AUTRE À VOTER TRUMP. Il y a un processus que la Constitution énonce assez clairement. Le monde devrait avoir toute confiance dans la transition nécessaire pour que le département d’État soit fonctionnel aujourd’hui […] et qu’il le sera avec le président qui sera en fonction le 20 janvier une minute après 12 h.»

    1. Boozadvisor-bongsandfeet dit :

      Ben voyons, me semble que ce problème a été réglé ya 4 mois avec le jugement de la Cour.
      Si mon lien ne fonctionne pas, voir l’article de Radio Canada
      La Cour Suprême des États-Unis donne tort aux grands électeurs déloyaux.
      On y apprend entre autres qu’il y a quand même 32 états où les bottines des grands électeurs doivent suivre les babines de leur population. De plus, rien ne dit que les états restants vont souvent à contre-courant même s’ils le peuvent. Au contraire. Les stats sont dans le texte.
      https://ici.radio-canada.ca/amp/1717604/cour-supreme-etats-unis-vote-populaire-obligation-grands-electeurs-deloyaux

  34. leonard1625 dit :

    Est-ce que Pompeo s’est mal exprimé? Le reste de sa réponse ne cadre pas du tout avec le « transition to a second Trump administration » ». Il faut l’espérer profondément.

    Le sort du pays et d’une grande partie du monde repose sur l’armée américaine. Qui aurait cru cela possible voilà à peine 5 ans ?

    Comme a écrit Paul Roux, c’est irréel et effrayant.

    1. igreck dit :

      Dictature du Tiers-Monde ! Ça se peut-tu misère !!!

  35. Ce gros enfoiré a été on ne peu plus clair.

    Cette administratuion de « mafiosis » est en train de fomenter un véritable Coup d’état.

    Jamais l’expression « République de Bananes » n’a pris tout son sens.

    On est en train de « hijacker » la démocratie et les consanguins de la secte des adorateurs de Bunker Boy applaudissent à tout rompre.

    Qui arrêtera cette folie, ce délire, avant que cela ne dégénère.?

    Qui aurait crû qu’une telle chose puisse se produire dans un pays qui se permet de donner des leçons de démocratie à la planète !!!

  36. Amazonia dit :

    C’est du déni. Il ne faut pas prendre ces paroles au sérieux.

  37. constella1 dit :

    Pompeo met plein de gens dans l’embarras mais surtout ses diplomates .Il leur fait carrément perdre la face
    J’imagine toute la confusion que cela amène dans leur quotidien

    New from CNN’s @kylieatwood and @jmhansler: « State Department officials and diplomats are shocked, confused and outraged » after Pompeo failed to recognize Biden’s victory at today’s presser. One US diplomat said « I am sick. » Another diplomat: « This is actually incredibly scary. »

  38. galgator dit :

    Un vrai trou du c…!

  39. P-o Tremblay dit :

    Ils vont corrompre les grands électeurs et ceux ci voteront pour Trump. Trump et son organisation paieront le montant punitif pour les grands électeurs et selon la constitution il sera légitime

    1. Yves Caron dit :

      C’est exactement ma compréhension de leur stratégie !

      Les États ayant des gouverneurs Républicains seront manipulés par la mafia de Trump et leurs Grands Électeurs vont voter Républicains même si le peuple de l’état à voté majoritairement Démocrate.

      Est-ce que les Démocrates pourront éviter cette fraude ?

  40. FBeauchamp dit :

    Moralement, iL y a beaucoup de petite personnes dans cette supposée administration. Vite, vite dans les méandres de l’oubli!

  41. leonard1625 dit :

    Est-ce qu’un second impeachment, mené de toute urgence, est possible?

    Dans ce cas et s’il s’avérait manifeste que Trump essaie de rester en place, est-ce qu’une vingtaine de sénateurs républicains voteraient pour l’impeachment?

  42. igreck dit :

    Est-il possible qu’un dividu soit plus épais que Trompe ? On a trouvé ! Une grosse « pompe » d’usine de traitement des eaux usées !

  43. igreck dit :

    Selon Broch, le leader démagogue démoniaque mène les masses vers la perte de leur rationalité en s’adressant à leurs peurs et à leurs instincts et en excitant leurs pulsions les plus primitives. C’est exactement ce qu’a fait Donald pour prendre le pouvoir.
    https://www.journaldemontreal.com/2020/11/09/trump-un-phenomene-de-folie-collective

  44. Amazonia dit :

    Pompeo ne croit pas ce qu’il dit. C’est tout juste pour endormir Trump, le propriétaire du code nucléaire jusqu’au 20 Janvier. Le sourire de Pompeo, n’a pas une autre signification.

    Il faut donner de l’espoir au fou jusqu’au terme de son mandat. Il fera moins de dégâts ainsi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :