Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Nous n’avons pas encore de déclaration finale de victoire, mais ce que nous disent les chiffres est clair. Nous allons gagner cette course. Il suffit de regarder ce qui s’est passé depuis hier. Il y a 24 heures, nous étions en retard en Géorgie, maintenant nous sommes en tête, et nous allons gagner cet État. Il y a 24 heures, nous étions en retard en Pennsylvanie, et nous allons gagner la Pennsylvanie. […] Nous gagnons en Arizona, nous gagnons au Nevada, et en fait notre avance vient de doubler au Nevada. Nous sommes en bonne voie pour obtenir plus de 300 votes électoraux. Et regardez les chiffres nationaux. Nous allons gagner cette course avec une nette majorité, avec la nation derrière nous.»

Joe Biden espérait s’adresser aux Américains vendredi soir après avoir été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle de 2020. Cette déclaration se faisant toujours attendre, il est quand même allé de l’avant avec un discours au cours duquel il a revendiqué «un mandat d’action» pour affronter la pandémie de coronavirus, la récession économique, le réchauffement climatique et le racisme systémique. Il s’est également posé en rassembleur à l’issue d’une campagne présidentielle et d’une élection qui ont accentué la polarisation politique chez les Américains.

«Le but de notre politique, du travail de la nation, n’est pas d’attiser les flammes des conflits mais de résoudre les problèmes, de garantir la justice, de donner à chacun une chance équitable et d’améliorer la vie de notre peuple. Nous sommes peut-être des adversaires, mais nous ne sommes pas des ennemis. Nous sommes des Américains», a déclaré l’ancien vice-président, qui n’a pas mentionné Donald Trump au cours de son intervention.

(Photo Twitter)

70 réflexions sur “Biden : «Nous allons gagner cette course»

  1. FBeauchamp dit :

    Le résultat de cette élection aurait du être déclarée depuis plusieurs heures. Ménage-t-on l’ego de l’ado de la maison blanche?

    1. Madalton dit :

      On ne veut sûrement pas lui donner des arguments supplémentaires pour contester. Déjà qu’il dit que l’écart se rétrécit en Arizona.

      C’est sûr que le tout devrait être déclaré depuis un certain temps. Les probabilités sont là. On dirait qu’on attend d’avoir 99,5 % du vote pour être sûr. On ne fait que retarder l’évidence. Tôt ou tard, Trump devra se résigner.

      1. CBT dit :

        L’Arizona n’influence pas du tout la victoire de Biden, je crois que la victoire est évidente, mais on dirait que tout le monde a peur de la réaction de Trump, c’est ridicule de le ménager, il n’a jamais épargné personne.

        Qu’on lui garoche en pleine face sa défaite, rien ne changera sa position de toutes façons, il entreprend tous les recours possibles pour s’opposer, mais je pense que ce n’est rien d’alarmant, il fait du bruit parce qu’il est incapable de faire autrement.

      2. Carl Poulin dit :

        @ Madalton
        C’est le supplice de la goutte d’eau qu’il est entrain de subir et c’est mérité.

    2. igreck dit :

      Le traumatisme de 2016 a beaucoup plus affecté les médias que ce qu’on pouvait croire ! Dans le monde d’AVANT, il y a longtemps que les réseaux auraient proclamé Biden vainqueur à partir des projections.

    3. Réal Tremblay dit :

      Sûrement pas l’égo du tricheur en chef mais il est sage de ne pas provoquer les disciples de celui que Dieu a désigné pour sauver les -vrais Américains-.

      1. Duduche dit :

        Comme le bouffi-45 n’hésite pas à accumuler des propos qu’il faudrait tenir vrais sans preuve, les Démocrates devraient prétendre que c’est Dieu qui a voulu la victoire de Biden. Personne ne peut le prouver, évidemment, mais ça pourrait calmer certains des énervés qui acceptent ce genre d’affirmations. Surtout qu’il est connu que Biden est plus religieux – pratiquant – que le bouffi.

        Ce dernier ne doit connaitre de la bible que ce qui est nécessaire pour faire des photos de propagande.

    4. FBeauchamp dit :

      J’aimerais avoir votre avis, M.Hétu pourquoi les réseaux n’ont-ils pas encore déclaré Biden vainqueur entre autre au Nevada?
      (Voir les marges gagnantes de résultats électoraux antérieurs).

    5. Michel Barry dit :

      Ado….Pré scolaire!

  2. gl000001 dit :

    Un discours apaisant. Ca fait différent d’avoir un vrai politicien à la tête de leur pays. On s’ennuyait !

    1. Dekessey dit :

      En effet!
      Pas de polémique, pas d’insulte, pas de provocation, pas de vantardise, pas d’idiotie…
      C’en était presque plate!

      Je blague. C’était le discours qu’il fallait.

  3. Gina. dit :

    @FBeauchamp
    Je pense que vous avez raison . L’ado de 74 ans refuse d’admettre qu’ il est vaincu .

  4. el_kabong dit :

    « …l’ancien vice-président, qui n’a pas mentionné Donald Trump au cours de son intervention. »

    Évidemment la chose à faire; le minable orangé fait partie du passé, il ne sert plus à rien d’y revenir, il faut regarder vers l’avenir…

    1. madjinka dit :

      Ca doit être la règle dés maintenant.

  5. jeanfrancoiscouture dit :

    Un discours convenant très bien à la situation. Attendons la suite. C’est «toute une job» qui attend Joe Biden.

    Et demain c’est samedi alors malgré tout, j’ai pensé à quelque chose pour ce pauvre Donald: Une petite chanson de Cat Stevens pour un samedi soir qui s’annonce difficile:« Another Saturday Night.»
    https://www.youtube.com/watch?v=VQGzmSox2Xc

    Et voici les paroles juste pour ceux d’entre nous qui auraient un peu de difficulté avec l’anglais .

    Another Saturday night
    And I ain’t got nobody
    I got some money ’cause I just got paid
    Now, how I wish I had someone to talk to
    I’m in an awful way
    Let me tell you ’bout it, lookie here

    I got in town a month ago
    I seen a lotta girls since then
    If I could meet ’em I could get ’em
    But as yet I haven’t met ’em
    That’s why I’m in the shape I’m in

    Here, another Saturday night
    And I ain’t got nobody
    I got some money ’cause I just got paid
    Now, how I wish I had someone to talk to
    I’m in an awful way

    Now, another fella told me
    He had a sister who looked just fine
    Instead of being my deliverance
    She had a strange resemblance
    To a cat named Frankenstein

    Here, another Saturday night
    And I ain’t got nobody
    I got some money ’cause I just got paid
    Now, how I wish I had some chick to talk to
    I’m in an awful way, yeah

    Man, another Saturday night, ain’t got nobody
    If I’d’ve been back home now, I’d’ve been swinging
    Two chicks on my arm
    Lord, sad weekend
    Let me tell you now, huh

    It’s hard on a fella
    When he don’t know his way around
    If I don’t find me a honey
    To help me spend my money
    I’m gonna have to blow this town

    Here, another Saturday night
    And I ain’t got nobody
    I got some money ’cause I just got paid
    Now, how I wish I had someone to talk to
    I’m in an awful

    Here it is, another Saturday night
    And I ain’t got nobody
    I got some money ’cause I just got paid
    Now, how I wish I had some chick to talk to
    I’m in an awful

    One more time, another Saturday night
    And I ain’t got nobody
    I got some money ’cause I just got paid
    Now I wish I had some chick to talk to
    I’m in an awful

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      RE: »I’m in an awful ».
      Vos commentaires obliques, seront toujours les bienvenus chez moi.
      C’est un compliment! 😉

    2. Richard Desrochers dit :

      Ce qui me rappelle cette chanson de John Martyn (Sunday’s Child, 1975)
      Saturday night come creeping
      Saturday night come creeping cold
      Saturday night come laughing and dancing
      Sunday leaves you cold

      Saturday night come crying
      Saturday night come weeping and sore
      Saturday night come finds you looking for friends
      That you don’t wanna see no more

      Saturday night come crazy
      Saturday night come swinging and wild
      Saturday night come sharp as my suit
      I want to be a Sunday’s child

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @Richard Desrochers:
        Texte encore plus pertinent à la situation de Donald Trump ces jours-ci. Et quand Martyn dit «I want to be a Sunday’s Child» j’ai envie de dire à Donald que désormais, tous les jours de la semaine risquent de ressembler à un «creeping cold Saturday». Alors, être un «Sunday’s child» ça ne sera pas différent d’être un «any day’s child». Good luck Donald.. 🙂

        Et merci de me faire connaitre John Martyn que je ne connaissais pas, malgré une carrière qui a commencé dans les mêmes années que tant d’artistes britanniques bien connus ici. À première vue, je ne crois pas qu’il ait beaucoup tourné chez-nous. Suis-je dans le vrai?

  6. gl000001 dit :

    Mark Meadows qui a voyagé à visage découvert avec trump, a la Covid !
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-11-06/le-chef-de-cabinet-de-trump-atteint-de-la-covid-19.php

  7. kintouai dit :

    Encore un coup d’épée dans l’eau de la part des salopards de Ripouxblicains.

    Ils ont obtenu du juge conservateur Alito de la Scotus que les bulletins arrivés en PA après le 3 soient mis à part.

    Or, les autorités de l’État ont déclaré qu’ils mettaient déjà ces bulletins à part et ne les comptabilisaient pas.

    Par ailleurs, le Service postal a déclaré qu’il n’avait traité que 4 900 bulletins mercredi et jeudi.

    L’avance de 28 000 votes de Biden tient donc toujours et devrait même augmenter.

    Les carottes (jaune orange) sont cuites pour le Fou Furieux.

    L-O-S-E-R ! Gros cr… de trouduc ! Va te faire foutre, toi, ta famille de pouilleux et ton parti de prostituées (GOP = Grand Ole Prostitute)

    1. Racza dit :

      😂 j’adore la fin de votre commentaire.

  8. 430a dit :

    Y a pas à dire: Biden l’a pas facile…

  9. Samati dit :

    Pour rire un peu …de Trump

    1. ghislain1957 dit :

      @ Samati

      OUCH pour la finale!

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        Même s’il s’agit de Donald Trump, cette «finale» ne m’a pas emballé. Il y a des fois où il faut savoir comment ne pas aller trop loin. Mais comme disait si bien Laurent Fabius commentant sa relation avec Mitterrand: «Moi c’est moi et lui c’est lui.». 🙂

  10. Michigan dit :

    Go Biden

  11. Toile dit :

    L’attente est interminablement longue. On est loin de « si la tendance se maintient ». Autre système, j’en conviens. Bof, on va faire avec, l’issue étant scellée. Et dieu sait que la patience n’est pas dans mon top 10 vertus. La persévérance si. Je comprends que l’on veuille minimiser la porte aux recours et que tous les officiels des bureaux y mettent l’épaule à la roue. C’est pas tant pour ménager la bête, on s’en fout. Ce n’est pas le premier ni le dernier président défait. Mais lui, 0n s’en fout encore plus. Avez vous déjà un remord quelconque à écraser un blafard ? Moi non.

    Le discours de Biden. Sans se proclamer comme tel, il parle et agit comme tel. Ça résume assez bien. Juste ça, présidentiel. Wow. Le sort des américains face à la covid a été inclus dans son propos. Ça c’est sensé vu la dangerosité et vu aussi la fulgurante progression du virus. Il a même annoncé un beau 200,000 possible, A l’opposé de l’autre pour qui la vie ne compte pas sauf si vous êtes un foetus ou que vous pouvez être un faire valoir.

    J’aimerais bien être petit oiseau au sein des murs de la Maison brune. La bête doit se tordre de rage et pestiférer à tous vents. Ça vaudrait ma bouteille de champagne comme effet.

    L’ennui c’est qu’il reste encore 74 jours avant la transition. Une éternité qui laissera le temps à beaucoup de drames et de catastrophes. Il est né maître et élever maître du drame, de la merde en palette. Ça va pas changer. Les américains veulent un changement. En démocratie, c’est la règle de la majorité qui s’applique et on doit s’incliner. Plusieurs républicains le feront sans difficulté.. D’autres pas, c’est ceux là qui sont dangereux pour la nation.

  12. Racza dit :

    «En démocratie, c’est la règle de la majorité qui s’applique et on doit s’incliner. »

    Tout est dit

  13. Racza dit :

    Très intéressant, c’est le serpent qui se mord la queue… et il va devoir rendre des comptes sur cette campagne mais également la précédente. Facile d’être riche quand on dépense l’argent des autres ou que l’on ne paye pas ce que l’on doit

    « La campagne de Donald Trump a lancé des procédures judiciaires dans plusieurs États contestés. Et pour les financer, le président s’est lancé dans une véritable course contre la montre pour amasser des dons auprès de ses partisans. Or, au moins la moitié de ces dons, si ce n’est plus, vont servir à éponger les dettes engendrées par sa campagne, a constaté la journaliste du Wall Street Journal Julie Bykowicz, preuves à l’appui. Pour rappel, le locataire de la Maison-Blanche a multiplié dans les semaines précédant l’élection les rassemblements devant des foules compactes sur le tarmac d’aéroports aux quatre coins du pays. »

    https://www.wsj.com/livecoverage/trump-biden-election-day-2020/card/zU0rMlE7ltxzuW4lIwai

    1. Toile dit :

      @Razca
      Règles pour la bête et le clan :
      – Se faire financer pour ses folies.
      – Détourner les fonds pour son usage personnel
      – Déclarer faillite

      Alors oui, la chose est certes possible. Mais que répondent ces fournisseurs de fonds aux prédicateurs tout acabit? Une normalité, c’est pour la juste cause. Et la bête excelle dans ce domaine. Ses zombies n’y verront pas une exploitation mais une juste contribution pour une cause si « noble ». Mon idée, les sectes fonctionnent ainsi.

  14. Guy Gibo dit :

    Mark Meadows et d’autres employés de la Maison-Blanche qui ont le virus dans le corps… Et personne n’a été informé alors que c’est le cas depuis plusieurs jours et que ce Mark Meadows a été vu avec Trump dans les corridors de la MB. Fauci s’en doutait, lui qui a affirmé ces dernières heures qu’il se tient loin de la M-B qui est le premier foyer d’infection aux USA.

    Quand à Biden j’estime qu’il a fait ce qu’il devait faire… Rien de neuf. La patience est de mise et je suis d’accord avec son discours. Ce n’est pas au futur Président de se déclarer vainqueur mais aux autorités électorales. Ça nous donne une idée de ce que sera son administration: calme, patience et sécurité ainsi que détermination et fermeté. Finis les folies!

  15. Mabuse dit :

    Pas sûr que les médias fassent preuve d’un excès de prudence. La plupart n’ont pas concédé l’Arizona å Biden et ne lui donnent que 253 Grands Électeurs. En Pensylvanie, l’avance de Biden n’est que de quelque 28 000 voix et il reste plus de 100 000 bulletins de vote provisoires (de remplacement) à traiter, ce qui peut être très long car il faut s’assurer que l’électeur n’a pas déjà voté et que le bulletin doit être compté. Même chose en Géorgie où il doit y avoir recomptage. Bref, ça reste très serré et il faut compter tous les votes exerçés légalement: on peut être patient, Biden est en voie de gagner. Laissons Trump endurer le supplice de la goutte!

  16. leonard1625 dit :

    Deux remarques.

    Qu’attendent les médias pour déclarer un vainqueur? Ou (accent grave!), ailleurs qu’aux USA, le gagnant est-il déterminé par les médias? Quelle situation étrange..

    Personne ne parle de Jo Jergenson. Si elle n’avait pas été inscrite, ses votes auraient probablement été reportés à Trump, Regardez en AZ , GA , PA et WI. Elle a plus de votes que la différence entre Biden et Trump.

  17. Alexander dit :

    Biden est habile et sage. Présidentiel.

    Il pose les bases de ce que sera le nouveau discours.

    Il sera inclusif.

    Trump? Il n’existait pas dans son discours.

    Un narcissique psychopathe comme Trump, il n’y a qu’un seul remède contre ça: la distanciation.

    On le scelle dans un bocal de formol et on passe à autre chose.

  18. ghislain1957 dit :

    Quatre jours depuis les élections présidentielles et toujours aucun résultat précis, incroyable. Ça serait tellement plus simple aux zétats-zunis qu’un loi nationale couvre les élections plutôt que de laisser la gestion aux zétats qui ont chacun leur façons de faire. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

    La plusse meilleure démocrassie au monde a des airs de république de bananes.

    1. Mabuse dit :

      Ne pas laisser la gestion des élections fédérales aux États semble de la plus élémentaire logique, sauf que cette fois-ci, avec une gestion centralisée, Trump aurait pu arrêter facilement le décompte des votes postaux et se proclamer réélu ! La décentralisation s’avère ici essentielle à la sauvegarde de la démocratie.

    2. Duduche dit :

      @ghislain1957: comme Mabuse, je pense qu’une gestion centrale aurait été plus facile à corrompre par l’arrogant narcissique qui siège encore dans sa Maison Jaune-Pisseux.

      Si c’est compliqué, à mon avis, c’est justement parce qu’il est démocratique que chaque état d’une fédération garde une certaine indépendance. Même si on vit à une époque qui favorise l’impatience et l’immédiateté des informations, il est louable que les élections se fasse au rythme de la précision et non de la précipitation.

      Après tout, dans une république de banane, on peut savoir que le vainqueur a obtenu 98,785% des voix avant même la fin du scrutin parce que le vote ne sert à rien.

  19. Yolande C. dit :

    Les électeurs et électrices qui ont voté pour Jo Jergenson savaient très bien que les noms de Biden et Trump étaient aussi sur le bulletin de vote et malgré cela. il ont choisi Jergenson.

    Que Jergenson et ses électeurs soient soient plus proche du GOP est évident tout comme en 2000, Nader était plus proche de Gore que de Bush fils.

    En 2016, la candidate du Green Party, Jill Stein était surement plus proche du parti démocrate que du GOP.

    Plus proche de Hillary Clinton personnellement ? Pas plus que moi.

    Jorgensen a reçu 1,17% des votes nationaux et le candidat du Green Party, seulement 0,24% des votes et souvent comme write-in, le parti n’ayant souvent pas réussi à avoir son candidat sur les bulletins soit par manque de signatures ou par manque d’argent pour fournir le dépôt requis par la loi.

    On pourrait tout aussi bien dire que l’absence d’une candidature du Green Party dans tous les états a coûté la victoire à Donald Trump.

    Mais on ne peut tout simplement pas prendre les votes de l’un et les ajouter à ceux de l’autre.

    Seul un deuxième tour de scrutin dans les états où aucun des candidats n’obtient plus de 50% des voix permettrait de voir la force réelle des candidats dans une lutte réduite à deux.

    On en aura un bon exemple en Géorgie pour le poste de sénateur dont voici le résultats actuels sont les suivants :

    David Perdue (R) 2 453 679 votes 49.8%
    Jon Ossoff (D) 2 357 910 votes 47.9%
    Shane Hazel (LB) 114 222 votes 2.3%

    Il manque 0,2% à David Perdue pour être élu au premier tour.

    Peut-ont sur papier ajouter à son résultat les 114 222 votes du libertarien Hazel ?

    Rien n’est moins sûr et l’on saura le 5 janvier lors du second tour où ses votes iront.

    D’autre part, la dynamique en Géorgie en vue du deuxième tour ne sera pas la même que pour le premier tour.

    En regardant les chiffres des divers états, je constate qu’en général, les sénateurs républicains sortant s’en tirent mieux dans leur état que le président Trump dans ces mêmes état.

    Enfin, je trouve que Joe Biden gère très bien la situation.

    Non seulement fait-il face à un adversaire atypique, mais aussi au candidat qui, après lui, dans toute l’histoire des élections présidentielles a reçu le plus de votes, éclipsant les records de Nixon, Reagan, Clinton et Obama.

    Cela mérite un traitement adroit.

    ***https://tinyurl.com/y4trrjpl

  20. richard311253 dit :

    Richard Hétu a écrit dans son billet, « Nous sommes des Américains, a déclaré l’ancien vice-président, qui N’A PAS MENTIONNÉ Donald Trump au cours de son intervention. »

    Pour un narcissique au cube comme le président actuel, n’est-ce pas l’insulte suprême, être ignoré sans même prononcé son nom ?

    M’semble que ça ferait du bien à tout le monde, et pas qu’américain, de ne plus entendre ce nom évocateur de non politique, de violence et d’intolérance, ne trouvez-vous pas ?

    1. Math dit :

      Exactement.
      une fois le gagnant annoncé, je vote pour ne plus jamais entendre parler de Trump, sauf dans les cours d’histoire et, surtout, les cours de justice.
      Que lui et sa famille pourrisse en prison, et qu’on les oubli. Voilà ce qu’il mérite.

      1. igreck dit :

        Il y a un autre patronyme qui est aussi devenu « radioactif « : Hitler !

  21. Yolande C. dit :

    Joe Biden joue très bien sa partition.

    Il bien l’histoire politique des États-Unis et sait qu’il pourrait y avoir des scénarios impossibles à décortiquer comme on a déjà vus.

    https://tinyurl.com/yy53f4mu

    1. Ziggy9361 dit :

      @Mme.Yolande… j’ai lu l’article d’Atlantic que vous soumettez à notre attention dans votre lien au bas de votre commentaire et franchement soit que je suis limité au point de vu jugement ou que cette constitution et surtout ses amendements en plus de ne rien régler au contraire complexifie un processus tordu d’avance.
      Je serais plutôt d’avis de jeter cette constitution dépasser à là déchiqueteuse et de recommancer sur des bases plus actuels digne du 21iem siècles .Oui je sais,il ne prenne pas de leçon des autres étant donner qu’ils sont là référence en ce qui concerne leur supposé démocratie.

  22. March dit :

    Dump voulait sa face sur le mont Rushmore pour l’éternité. Il va maintenant avoir son nom sur le Wall of Shame des président qui n’ont pas été réélu.

    1. Richard Desrochers dit :

      On construira pour lui un Mur des Lamentations.

  23. Guy Gibo dit :

    Je n’ai pas encore vu de Tweets de Trump ce matin…On est samedi alors il doit se préparer à aller jouer sa partie de golf. C’est bon le golf pour retrouver son équilibre mental et je crois qu’il en a grandement besoin.

    1. igreck dit :

      Et il va pouvoir tricher à sa guise sans que personne l’en empêche !

  24. spritzer dit :

    Ce passage de Trump à Biden m’a remis en mémoire celui de Caligula à Claudius, tellement bien rendu dans la série Moi, Claude empereur. Claude était bègue en plus, comme Biden.

    Il était un homme intelligent mais avec des limitations et il avait été placé sur le trône par dérision, mais dans les circonstances il s’en était quand même assez bien tiré si je me fie à la série. Quant à Caligula, on peut surement trouver des points communs, poussés à l’extrême, avec Trump.

  25. Louise dit :

    Monsieur Trump se présente comme un vrai président. Il ne pavoise pas, il attend son heure.
    Il a le ton juste, ses paroles sont modérées et invitent au calme. Surtout il ne cesse de répéter qu’il deviendra le président de tous les américains. « C’est le temps de guérir nos blessures  »
    Ça fait longtemps qu’on n’a pas entendu un tel langage.

    Il parle de l’élection mais il n’oublie pas de mentionner la pandémie qui s’amplifie de jour en jour.
    Il donne de l’espoir aux américains et c’est ce qu’ils ont besoin actuellement.

    1. Louise dit :

      Quelle erreur !!!
      J’ai écrit monsieur Trump au lieu de monsieur Biden. Pardonnez-moi Joe.

      1. Racza dit :

        😂 vous lisant depuis un moment déjà mon cœur a failli lâcher…j’ai failli croire à la sorcellerie

      2. igreck dit :

        Vous vous êtes « trumpée »… on vous pardonne bien sûr ! 😉
        Bonne journée… C’est l’été indien ☀️

      3. Alexander dit :

        @ Louise

        Quelle horreur vous voulez dire!!!

        Mais nous avions tous bien compris le vrai sens.

        On recherche tous le retour à une certaine normalité.

  26. Racza dit :

    Selon nyt
    GA Biden +7248
    PA Biden +28833
    AZ Biden + 29861 (ça baisse légèrement)
    NV Biden +22657
    Bonne journée à toutes et tous

    1. igreck dit :

      C’est l’été indien en plus !!! ☀️

  27. igreck dit :

    Pourquoi pardonner l’impardonnable ? 🧐 Donald Trump quittera la présidence avec un grand nombre de partisans, parfois fanatiques, dans un pays fortement divisé. Cela pourrait suffire à convaincre un nouveau président de lui accorder un pardon, pour qu’il n’y ait pas d’accusations fédérales portées contre lui.😤
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-11-07/prochain-rendez-vous-la-justice.php

  28. Guy Gibo dit :

    On parle beaucoup actuellement des « votes provisoires » qui pourraient venir influencer certains résultats. Si j’ai compris et c’est pas facile les électeurs seraient dans l’obligation de se présenter au bureau électoral pour justifier leur identité, adresse, etc… En voyant le tableau actuel je ne crois pas que les Républicains vont faire un gros effort contrairement au Démocrates qui eux ont tout intérêt à certifier leurs votes…Alors? On y est presque en espérant que ce soit aujourd’hui.

  29. NStrider dit :

    Qui aurait cru que deux hommes de plus de 70 ans réussissent à maintenir une élection si longtemps! 🤗

    1. jcvirgil dit :

      Celle là je la retiens …:)

  30. Carl Poulin dit :

    Excellent article de Yves Boisvert dans La Presse d’aujourd’hui, il résume très bien ce que je pense de l’infâme personnage qu’est Donald Trump.
    Un autre article traite de la sortie du criminel en chef de la MB. Pour éviter des émeutes les Démocrates devraient négocier un pardon présidentiel. Dans mon livre à moi ils devraient plutôt en faire un exemple et prendre des actions légales afin qu’il croupisse en prison pour le reste de ses jours. Un pardon présidentiel équivaudrait à justifier qu’un président est au dessus des lois.

  31. Mabuse dit :

    À voir tous les votes qui restent à compter, la course est encore loin d’être gagnée pour Biden. Bientôt, c’est Trump et les républicains qui vont exiger que le décompte se poursuive, syrtout si l’écart continue de se resserrer avec les bulletins provisoires, le vote militaire et les bulletins corrigés… Ain’t over til it’s ovr!

    1. igreck dit :

      Pendant que les Repus et leur Repoussant s’évertuent à CON-tester les résultats de l’élection contre toute logique, eh bien, ils ne songent pas à démolir ce qui reste debout après quatre années de fragilisation des institutions fédérales.

  32. noirod dit :

    Le discours de Biden provient certainement de la même source qui nourrissait Obama .Un discours posé et rassembleur. Facile direz vous quand celui du gros inculte est tellement insultant et incohérent !
    La lenteur du processus de dépouillement des bulletins de vote ne peut que jouer en faveur de Biden. Pendant que le gros abject de son coté joue ses cartes finales a coup d’épée dans l’eau. Avez vous remarqué que ses sorties sont étrangement espacées maintenant alors qu’il y a une semaine, c’ était comme depuis 2016 a grand coup de Tweeter que veut tu ? Je suis fasciné, même si ce n’ est pas vraiment l’expression, par les scénarios de sortie du gros gluant de la maison brune. On échafaude des complots a la Mussolini, on le voit en exil pour échapper a la justice, s’ auto-gracier….Allo ? Ca fait 4 ans qu’on dénonce cette supercherie qu’ aura été son incompétence et maintenant que Rome brule….J’ espère toutefois que Biden ne lui donnera pas de pardon ,ca serait ben le boutte…Pour empêcher que ne se répète ce scénario faudra que les américains mettent des mécanismes dans leur constitution pour empêcher que ne se reproduise un règne de führer fêlé comme celui que fut celui du cave. Mais bon, on sait que les américains ne veulent surtout pas modifier la constitution même si elle n’ est plus adaptée au modernisme.

    J’ ai hâte que l’ annonce officielle se fasse en tout cas. Au prix de vies humaines j’ en suis conscient et presque convaincu mais c’ est pas cela qui a semblé importuner les américains avec la performance de leur dictateur face au virus hein ? En ce qui me concerne je crois que les américains ont besoin de temps et un 4 ans me semble idéal pour amorcer une reconstruction. Biden n’ est pas le président du futur anyway ! Mais un discours comme le sien va permettre une réflexion plus calme…viendra ensuite la réparation des dommages causés par le zouf et une bonne dose d’humilité pour ce peuple la qui en a pour des décennies a tenter de se repositionner sur la scène mondiale.

  33. Guy Gibo dit :

    On ne doit pas être les seuls qui ont hâte que ça se termine… Je pense à tous ces employés à la Maison-Blanche qui sont au coeur du pire foyer d’infection du virus Corona sur tout le territoire des USA. J’imagine l’anxiété des familles qui attendent leur retour à la maison.

  34. igreck dit :

    Comme le mentionnait quelqu’un plutôt, il faut lire le commentaire de Yves Boisvert dans LaPresse de ce matin :
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-11-07/les-derniers-jours-de-donald-trump.php

  35. FlorentNaldeau dit :

    Il me semble évident que lorsque JB et son équipe ont programmé cette adresse à la nation, ils s’attendaient à ce que suffisamment de résultats soient connus et confirmés pour que leur victoire soit assurée et qu’ils puissent la revendiquer. Il leur était difficile d’annuler une fois cette possibilité écartée. JB a dû se contenter de répéter des paroles rassurantes afin de calmer le jeu, mais c’était nécessairement en-deçà des attentes du public.

    Je crois que JB devrait maintenant attendre qu’un vainqueur soit proclamé avant de faire une autre sortie et ne pas prendre la parole pour simplement répéter « patience, patience mes chers concitoyens »; sinon ses interventions deviendront rapidement futiles et moins conséquentes.

    @leonard1625, 06h01 « Ou (accent grave!), ailleurs qu’aux USA, le gagnant est-il déterminé par les médias? Quelle situation étrange.. »

    En fait, le vainqueur n’est officiellement désigné qu’en janvier, lorsque le Collège électoral a tenu son vote et que le Congrès certifie les résultats. Le décompte des voix est toujours très long, en particulier dans certains États; la Californie est un exemple récurrent où il faut parfois des semaines avant de terminer le dépouillement. L’État a toutefois été attribué à JB parce que les chiffres déjà compilés et la tendance sont inéluctables, comme dans bien d’autres; même chose dans les États remportés par DT et où il reste pourtant encore des bulletins à dépouiller.

    Mais l’électorat et le pays aiment connaître rapidement qui sera leur prochain Président, ne serait-ce que pour lancer le processus de transition. D’où la pratique et la tradition que les médias proclament un vainqueur, en se fondent sur leurs analyses et projections; c’est un résultat officieux mais généralement accepté. Il est d’ailleurs fréquent que ce verdict soit rendu alors que 2 ou 3 États restent encore incertains mais que leur total de Grands Électeurs ne peut rien changer à l’issue. S’il y avait égalité au Collège, les médias ne pourraient rien annoncer (sauf l’égalité) tant que les mécanismes permettant de briser l’impasse n’entrent en jeu, ce qui se ferait donc au début janvier.

    Les médias ont appris à être prudents et à ne pas se prononcer prématurément, ce qui est probablement encore plus essentiel avec un candidat comme DT qui pourrait monter en épingle toute erreur et la décrire comme le signe d’une conspiration pour lui voler la victoire.

  36. stemplar dit :

     » (…) il a revendiqué «un mandat d’action» pour affronter la pandémie de coronavirus, la récession économique, le réchauffement climatique et le racisme systémique. Il s’est également posé en rassembleur (…) »

    Enfin un comportement digne d’un chef.

  37. Biden commence à parler de plus en plus comme un président rassembleur.

    Il espérait prononcer un discours de victoire mais il lui faudra attendre encore un peu.

    Étrange quand même l’attitude des médias américains.

    Si la situation était inversée en Pennsylvanie, Georgie, Arizona et Nevada, que Bunker Boy jouissait de l’avance que Biden possède présentement dans ces quatre états, je suis prêter à parier qu’il aurait été déclaré vainqueur depuis longtemps.

    Pourquoi cette retenue? Peur de déplaire au président?

    À un moment ou l’autre, ils devront se rendre à l’évidence. Les chifres ne mentent pas. L’avance de Biden s’accentue au fur et à mesure que le décompte progresse.

    John King (CNN) a beau essayer de mettre un peu de suspense avec son tableau interactif mais il commence à être redondant.

    On espère que d’ici dimanche soir, les médias auront retrouvé leur courage, qu’ils finiront par reconnaître l’évidence et qu’ils mettront fin à ce spectacle qui commence vraiment à être ennuyant.

  38. FlorentNaldeau dit :

    @Gilles Morissette, 10h19 « On espère que d’ici dimanche soir, les médias auront retrouvé leur courage »

    Je ne crois que les médias ont abdiqué leur courage. Ils agissent avec prudence et sagesse, afin de ne pas attiser davantage les braises sur lesquelles DT ne cesse de souffler. Et de ne pas répéter certaines erreurs célèbres comme la manchette « Dewey defeats Truman », l’annonce par au moins un réseau de la victoire de Gore suivie d’un démenti peu après, et même HRC qui en 2016 a concédé la défaite, puis est revenue sur cette annonce, et s’est finalement résignée.

    Il est vrai toutefois que les analystes devant leurs tableaux numériques peinent à trouver quelque chose de nouveau et d’intéressant à dire.

  39. jeanfrancoiscouture dit :

    Gilles Morissette,10:19: «John King (CNN) a beau essayer de mettre un peu de suspense avec son tableau interactif mais il commence à être redondant.» Vrai qu’il n’est pas facile de faire du neuf avec du vieux. C’est souvent le lot des chaines en continu: recycler des données et demeurer intéressant pour conserver son auditoire et ne pas déplaire aux commanditaires qui payent en fonction des cotes d’écoute.
    Perso, je préfère utiliser abondamment mon ENP et «zapper» à la fois les redondances et les pubs surtout qu’aux USA la majorité des pubs portent sur les offres de services en matière de soins de santé ou de médicaments. On peut voir et entendre un trop-plein de «Absolutely Free This et Free that». Ben sûr Chose. Un cie d’assurance ou une pharma qui paye le prix fort pour des pubs faites par Joe Namath ou Tom Selleck va tout vous donner «Absolutely Free». Après tout, l’hymne national ne parle-t-il pas du «Land of the Free»?.

    Et parlant de tableaux technos, avez-vous vu Pierre-Olivier Zappa sur TVA? Son tableau est technologiquement très proche de celui de John King. Et côté contenu, des fois on jurerait que FOZ a regardé CNN et qu’il reproduit les mêmes données. Certains disent que l’imitation est un compliment mais je me demande ce que FOZ nous répondrait si on lui posait la question. 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :