Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après avoir fait face pendant deux journées aux questions des membres de la commission judiciaire du Sénat, Amy Coney Barrett semble être assurée d’être confirmée à la Cour suprême par la chambre haute. Comme elle l’avait fait mardi, la juge conservatrice a esquivé la plupart des questions des sénateurs démocrates, évitant ainsi toute controverse majeure. Mais elle a peut-être donné une indication de la façon dont elle votera dans le premier dossier qu’elle devra examiner, si elle est bel et bien confirmée avant l’élection présidentielle.

En novembre, la plus haute instance devra décider si la loi sur la santé de Barack Obama doit être considérée inconstitutionnelle après l’invalidation par des tribunaux d’un élément central de la loi, qui menace de faire s’effondrer tout l’édifice. Cet élément est la disparition de l’obligation faite aux Américains de souscrire une assurance maladie sous peine de pénalités financières. Or, selon un jugement conservateur du Texas, la disparition de cette «clé de voute» de la loi signifie que tout le reste est inconstitutionnel.

Les démocrates et les défenseurs de l’Obamacare estiment que la loi, même amputée de cet élément abrogé par les républicains, demeure non seulement constitutionnelle mais également plus nécessaire que jamais en cette période de pandémie. Plus de 20 millions d’Américains sont assurés grâce à l’Obamacare.

Les juges de la Cour suprême devront donc décider si un élément de la loi peut être «séparable» sans que tout le reste s’effondre. Sur ce sujet, la juge a déclaré : «La présomption est toujours en faveur de la séparabilité». Elle a aussi dit : «Je ne suis pas en mission pour détruire l’Obamacare.»

Cette déclaration ne garantit pas qu’elle sauvera la loi sur la santé, mais elle représente un indice. Pour le reste, y compris l’avortement et le mariage gai, la juge Barrett a été beaucoup moins ouverte. Interrogée par Kamala Harris, elle a notamment admis que la cigarette causait le cancer, que la COVID-19 était une maladie contagieuse mais refusé de dire si le changement climatique était une réalité et une menace.

«Vous m’avez posé une série de questions qui ne sont pas du tout controversées… et vous essayez ensuite de faire une analogie pour me demander mon avis sur un sujet de débat public très controversé, ce que je ne ferai pas. Je n’exprimerai pas d’opinion sur une question de politique publique, surtout si elle est politiquement controversée», a-t-elle déclaré.

(Photo AP)



51 réflexions sur “La juge Barrett sauvera-t-elle l’Obamacare?

  1. Maximilien Lincourt dit :

    Oui,Je vous donne l’obamacare et vous me donnez roe.vs,wade.

  2. christian reny dit :

    une femme pourrait être la base du plus grand recul de la condition féminine aux USA

    1. jcvirgil dit :

      Assurément. Espérons que les femmes américaines qui sont en majorité contre cette nomination se rendront aux urnes, ce qui causera la fin de l’administration Trump.

      Plus l’écart sera grand plus il sera difficile pour lui de contester les résultats de l’élection et la nomination de cette extrémiste religieuse à la SCOTUS au lieu de lui donner un outil pour cette contestation devant la cour aura causé sa perte.Ce serait un juste retour des choses.

  3. ghislain1957 dit :

    Est-ce que le renard sauvera les poules du poulailler?

  4. kyrahplatane dit :

    Handmaid Barbie va être confirmée.
    Tricherie des républicains et surtout lindsey graham le sépulcre blanchi,

  5. Danielle Vallée dit :

    La portion la plus importante du sujet du jour est le tweet de la fille de Nancy Pelosi:
    ‘Judge Barrett, who never tried a case, was so intent on lecturing a professional trial…..’
    Phrase assassine mais combien vraie: Elle n’a jamais débattu un cas en Cour.

  6. Ne vous fiez aucunement en sa réponse.

    Elle a simplement dit aux Démocrates ce qu’ils voulaient entendre.

    J’ai zéro confiance envers ACB. Ses réponses évasives sur des questions que n’importe lequel juriste aurait su répondre sans hésitation, jettent de sérieux doutes sur sa probité et son sens de l’éthique.

    Elle est du même moule que Kavanaugh, la « I like beer » en moins.

    Elle a une mission à accomplir et n’ayez aucun doute quant à ses intentions.

    L’Obamacare, l’IVG, l’environnement, toutes les avancés progressistes faites dans ce pays depuis des décennies, vont y passer.

    Les néo-conservateurs et les intégristes religieux et les « fanas de la P’tite Drette » peuvent dormir tranquille. Leur avenir sera dorénavent assuré.

    Sa confirmation n’est qu’une question de temps. Les Démocrates ont bien essayé de faire la « job » mais les dés étaient pipés à l’avance.

    Tout ce qu’on peut espérer est que les électeurs feront payer le prix aux salopards de « Répugnants » qui, comme à leurs habitudes, ont vendu leur honneur et leur intégrité afin de satisfaire leur « Mafieux de Boss ».

    Honte à eux !!

  7. Louise dit :

    « …. la plus haute instance devra décider si la loi sur la santé de Barack Obama doit être considérée inconstitutionnelle. »
    Que la juge Barrett vote oui ou non à cette question, cela ne changera pas l’issue du vote puisque les républicains ont une majorité absolue à la Cour Suprême.

    Moi aussi je crains que les convictions de la juge viennent interférer dans les jugements qu’elle va rendre mais comme tous les juges ont une responsabilité égale, je ne vois pas pourquoi on lui ferait porter seule le fardeau de décisions rétrogrades.

    Ceux qui sont le plus à blâmer actuellement sont les législateurs qui ne sont pas honnêtes en se précipitant pour nommer cette juge avant les élections sans se préoccuper de l’avis de la majorité de la population.

    1. Alexander dit :

      @Louise

      5-3 ou 6-3, c’est un peu du pareil au même.

      C’est le Sénat qui est largement coupable dans le processus. Un vulgaire calcul politique à courte vue. Mais la gang à McConnell est finalement la vraie honte de ce gouvernement.

      Ils ont nommé Kavanaugh malgré des faits troublants, ils ont bloqué l’impeachment sans même entendre les témoins, et maintenant ils nomment Barrett deux semaines avant les élections.

      L’Histoire ne sera pas tendre pour ces traîtres à la Constitution.

  8. Apocalypse dit :

    ‘La juge Barrett sauvera-t-elle l’Obamacare?’

    Avec ce qu’on sait de cette femme et certaines de ses réponses durant ses audiences, disons qu’il faut avoir la foi pour répondre oui 👿.

    1. Madalton dit :

      Il faudrait demander à son mari son avis et on aurait la réponse. 😉

      1. Haïku dit :

        😉 !!

  9. Benton Fraser dit :

    La question est que les lois doivent-elle s’aligner sur la science ou sur des préceptes religieux ?

    1. Capitaine B dit :

      Elle a répondu ne pas avoir d’opinion sur les changements climatiques. Alors tsé la science…

  10. Loufaf dit :

    Ça prenait bien une cour de conservateurs retors pour penser qu’ en abrogeant un article de la loi, on aboli toute la loi!
    Dans cette cause sur l’Obamacare, nous verrons si elle fera preuve de jugement ou d’ allégeance au despote et à son parti, ce sera un bon test en tout cas.

  11. Pierre s. dit :

    ——————–

    elle est l’incarnation parfaite de la droite ultra conservatrice ….
    Des paroles rassurantes et peu compromettantes … suivi par des geste drastiques et
    des décision qui portent atteinte aux droits des femmes, des démunis, des enfants et
    des minorités.

    Tout ca, au nom de dieu … bien sur.

    1. chicpourtout dit :

      @Pierre s.
      Quand on lit votre résumé de la situation, ça refroidirai n’importe qui en faveur de sa candidature….
      Incroyable non? une femme si jeune aussi « dans sa bulle » pro années quarante.
      Il fut un temps où les femmes devaient porter des chapeaux pour aller à l’église. J’ai l’impression que les femmes américaines vont retourner à cette époque archaïque…
      Pour le progrès, on repassera…

      1. gl000001 dit :

        C’est la peur qui mène beaucoup de gens. Le conservatisme est basé là-dessus. Peur de Dieu, du changement, des « autres », de la science … ultimement de soi-même !!

      2. Pierre S. dit :

        ————————-

        Gilead, la servante écarlate
        Une œuvre prophétique de Margaret Atwood.

  12. jfk999 dit :

    Je le dis et je le répète, avec tout le respect que j’ai pour RBG : son orgueil, son envie de rester à la SCOTUS, son désir de continuer à écrire l’histoire, son sentiment d’être la seule à pouvoir continuer son travail, son … auront probablement pour conséquence de détruire l’entierté de son héritage !

    En effet, à 80 ans, au début du second mandat d’Obama, elle aurait dû avoir cette réflexion simple: s’il y a un président républicain après et s’il fait 2 mandats … je dois tenir 12 ans et me rendrai à l’age honorable de 92 ans pour espérer être remplacer par quelqu’un avec des convictions proches des miennes.
    Je pense que le calcul était simple. Je rappelle qu’à cette époque Trump, n’était pas encore réellement sur la scène politique et le candidat républicain le plus probable à ce moment-là était Jeb Bush, elle ne pouvait donc se dire selon moi, les démocrates sont assurés d’avoir la prochaine maison blanche (chose qu’elle aurait pu penser en voyant la candidature de Trump plus tard, même si elle se serait trompée comme beaucoup et moi le premier).

    Bref, je pense que les juges à tendance démocrates devraient mieux faire leur calcul. Et qu’arrivé à un certain âge, il est préférable de passer la main dans de bonnes conditions et pour quelqu’un qui saura défendre et prolonger leur héritage. D’autant plus, mais là, c’est mon avis personnel, je pense que quelqu’un de plus jeune est parfois mieux à même de resesentir la société actuelle (attention, je me rends compte qu’il s’agit-là d’un cliché et d’une généralité facile. Ce n’est pas une règle absolue, elle souffre de très grosses exceptions, prenons la plus proche RBG vs ACB).

    Soit, pour résumé : quel gachis!

    1. Benton Fraser dit :

      Un juge, surtout de la SCOTUS, ne devrait pas se baser sur un calcul politique.

      De plus, c’est un peu comme dire qu’à la façon donc elle s’habite, elle l’a bien cherchée….

      1. jfk999 dit :

        Dans l’idée, je suis entièrement d’accord avec vous … Dans les faits aux USA … J’ai beaucoup plus de doute. Quoiqu’il en soit à 80 ans et hors de tout calcul politique … Il est peut-être temps de laisser la place à d’autre afin de profiter d’une retraite bien méritée.

        Et je ne blâme pas RBG, je suis juste triste pour son héritage qui risque bien de violer en éclat dans 5.. 4… 3… 2… 1… ACB.

      2. jfk999 dit :

        J’ajouterai également que si un juge ne doit pas faire ce genre de calcul politique, Je pense que RBG faisait malgré tout ces calculs, Sinon, pouvez-vous m’expliquer pourquoi elle n’a pas démissionné ces 3 dernières années alors qu’elle se savait malade et très certainement comdamnée ?

    2. Madalton dit :

      Elle espérait aussi se faire remplacer par une POTUS.

      1. jfk999 dit :

        Si c’était son seul objectif … Marquer encore plus l’histoire!

        Elle risque de ne pas être déçue avec une SCOTUS à 6-3… Marquer l’histoire, c’est sur elle va être marquée au fer blanc!

  13. xnicden dit :

    « La présomption est toujours en faveur de la séparabilité»

    Si l’obligation de souscrire à une assurance saute, la seule façon de financer la protection de ceux porteurs d’une condition préexistante dans ce qu’il restera d’Obamacare sera par des subventions massives aux compagnies d’assurance.

    Quoi qu’il en soit, Barrett sait très bien qu’une présomption peut toujours être surmontée.

    Et elle n’a pas dit si le fardeau pour la convaincre à cet effet serait très exigeant. Mais j’ai ma petite idée.

    1. Achalante dit :

      Bien dit.

  14. Guy Gibo dit :

    Finalement après avoir visionné ici et là la commission je crois que je pourrais très bien me présenter comme candidat à la Cour Suprême des USA. J’ai tous les pré requis soit un diplôme de Trump’s University, une nomination à venir comme juge si je vote du bon bord, je suis catho pratiquant et… ET … Je n’aurai répondre aux questions en affirmant à répétition que je ne peux donner un avis considérant que je ne connais pas tous les aboutissants d’un bord et de l’autre des questions.

  15. FlorentNaldeau dit :

    Il ne faut pas nécessairement présumer des décisions d’un candidat à la SCOTUS à partir de ses réponses pendant les audiences du comité sénatorial. Qui aurait pu prédire que Anthony Kennedy, nommé par Reagan après Bork eut été rejeté, serait si souvent le vote décisif du côté « libéral » de la Cour? Ces juges ne sont nullement tenus de se conformer à ce que semblent indiquer leurs réponses, qui ne sont d’ailleurs le plus souvent que l’affirmation de grand principes fondés sur des considérations juridiques générales. Lorsqu’une cause réelle se présente devant eux, ils peuvent à ce moment-là se dédouaner en disant qu’ils se prononcent sur les faits spécifiques à la cause en question.

    @jfk999, 08h10
    Il est vrai que rétrospectivement ce fut un mauvais calcul de la part de RBG. Mais c’est le même calcul que faisaient la plupart des observateurs et électeurs au même moment. La victoire de HRC semblait assurée et l’idée d’avoir DT comme Président était absurde. Le calcul n’était d’ailleurs pas totalement faux puisque HRC a remporté le vote populaire, mais la plupart des gens avaient mal prévu le résultat au Collège électoral.

    Il est certain que RBG aurait pu être plus prudente et ne pas s’appuyer sur la possibilité que les Démocrates fassent mentir l’histoire récente en décrochant un troisième mandat consécutif à la MB. Par ailleurs si elle était partie, surtout vers la fin du mandat de BO, qui sait si les Républicains n’auraient pas tenté de réserver à la nomination de son remplaçant le même sort qu’a connu celle de Garland.

    Elle voulait établir un record de longévité à la Cour et les ÉU devront vivre avec les conséquences de ce choix, qui n’étaient pas évidentes lorsqu’elle a fait ce choix. Il est toujours bien plus facile d’analyser le passé que de prédire l’avenir.

    1. jfk999 dit :

      Le moment duquel je parle, est le début du deuxième mandat. Pas la fin. Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’à la fin, l’euphorie prévalait chez tous les démocrates avec la quasi certitude de l’emportée « facilement ».

      Mais au début de ce mamdat, nous n’avions aucune certitude, ni sur le candidat démocrate (même si on avait un doute) ni sur le candidat républicain (même si beaucoup citaient Jeb Bush). Soit à ce moment là, prendre un pari sur potentiellement 12 ans alors qu’on en a déjà 80, personnellement, je dis, à tout le moins, que c’est osé. Et si l’objectif du pari était d’inscrire son nom sur un record aussi futile que celui que vous évoquez … c’est osé et stupide (on dirait presque du trump qui pari sur l’arrivée d’un vaccin en moins de 6 mois pour sa réélection, bien qu’ici l’enjeu est moins futile).

      Bref, je suis d’accord on ne refera pas l’histoire. Mais il serait surtout intéressant de ne pas l’oublier afin de ne pas en reproduire les erreurs.

      Et je dédis cette morale à tous les juges progressistes qui devront se poser la question pendant le mandat de Biden (s’il est élu). Parce que même si j’ose espérer qu’il sera élu, il faut se rendre compte que dans 4 ans … Se pourrait-être bien plus compliqué, parce que d’ici là :
      – Il faudra vivre dans un nouveau monde, post-covid, qu’il sera difficile d’apprivoiser et encore plus de dompter
      – il faudra relever le défi de faire rebondir l’économie sans faire exploser la dette de trop (je fais confiance à l’hypocrisie républicaine pour se rappeler subitement que la dette c’est mal … surtout si c’est un démocrate qui la creuse)
      – il faudra enfin entamer un processus de redistribution des richesses un peu plus tangible
      – il faudra reconstruire les liens avec les alliés, reconstruire toute une série d’accord
      – il faudra peut-être renverser certaines décisions de l’administration actuelle, qui ne seront pas simple à inverser (exemple l’ambassade US en Israel)
      – il faudra renouer avec des politiques qui intègre la composante écologique (et beaucoup d’américains ont encore du mal à accepter cette réalité)
      – il faudra vivre avec une scotus qui pourrait être hostile par moment
      – il faudra vivre avec une menace terroriste intérieur grandissante, et l’élection ne va pas la faire disparaître comme par magie
      – il ne faudra surtout pas perdre les mid-terms car avec une des deux chambres qui s’oppose, il faudra réaliser toute la liste précédente (et plus encore) en seulement 2 ans.

      Et je ne parle même pas du fait que le prochain candidat démocrate sera probablement une femme de couleur! Et dans ce pays, je ne suis pas sûr que ce soit un réel avantage pour l’élection présidentiel (même si ces considérations ne devraient pas rentrer en ligne de compte … malheureusement c’est le cas, ça compte).

      Donc oui, certains jugent devront selon moi se poser les bonnes questions dans les 2-3 prochaines années! Et, je pense qu’il serait sage d’éviter de faire le même pari inutile que RBG.
      Je parle des juges de la SCOTUS (surtout Breyer, 82 ans quand même), mais aussi de tous les autres niveaux (même si j’avoue ne pas savoir si eux sont nommé à vie comme pour la SCOTUS).
      Espérons également de Thomas jette l’éponge, mais, il n’a « que » 72 ans. Et je le soupçonne de ne pas lacher de son propre chef pendant un mandat démocrate.

  16. Danielle Vallée dit :

    Mais Jos Biden a donné en public le secret de l’antidote à la cour Suprême.
    Même la candidate le répète sans cesse: elle va voter sur les lois telles que les lois sont écrites et c’est au législatif de faire des lois qui se tiennent.
    Biden a dit qu’il allait faire de l’obamacare ‘the law of the land’. Même chose pour tout le dommage qu’elle pourrait causer.
    Ce qu’il faut c’est un Congrès et un Sénat démocrate,
    Comme quelqu’un l’a déjà mentionné ce matin, l’effort pour la faire nommer va peut-être créer le ressac pour dégommer les républicains et régler tous ces problèmes.

  17. Toile dit :

    Les voix de Dieu sont impénétrables et j’ai foi en Dieu qu’il saura me guider dans le meilleur choix dans ces questions de débats politiques dont je ne saurai voir, un peu à la manière des précieuses ridicules. C’est tu assez clair ou vaseux à votre goût?

    Elle n’a jamais débattu de cas en cours ? Que cela ne tienne, elle se bat à tous les instants contre les offensives du diable. N’oublions pas sa mission terrestre. Elle transcende la vie humaine, celle de la justice humaine, donc populaire, infidèle.

    Je tente de m’imaginer en train de soumettre à un tribunal un fardeau de preuves basés sur un ramassis de convictions alors que j’ai jamais plaidé . Me ferait démolir raide en contre interrogatoire. Fini la crédibilité à tout jamais.

    Aie je déjà dis que je déteste les mangeux de balustres.

    1. gl000001 dit :

      Le seul espoir est qu’elle se rende compte un jour qu’elle en a beaucoup par-dessus la tête et qu’elle va démissionner. Ou que son mari lui ordonne de démissionner. Ou Dieu 😉

    2. Danielle Vallée dit :

      Ayant moi-même fréquenté une école religieuse, je dirais qu’elle a l’attitude inculquée dans ce genre de milieu. Bonne petite fille, les mains sur les genoux la plupart du temps. Elle croit que c’est un débat théorique pour voir qui a les meilleurs talents d’orateur.
      Elle ne ressent rien de la peine et des souffrances des gens.
      Le seul moment ou je l’ai vue stressée c’est quand le sénateur Whitehouse lui a fait la démonstration du fait que l’argent a acheté la cour Suprême. La panique se lisait dans son regard.
      En plus , le sénateur a plaidé des cas devant la Cour Suprême, et elle s’est rendu compte je crois du fait que le calibre des débats là ou elle veut aller est drôlement plus élevé que ce à quoi elle est habituée.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        Ne pas oublier qu’elle n’a jamais plaidé devant un tribunal. Elle a passé la quasi totalité de sa carrière sur les lignes de côté soit à enseigner «le Droit» ou à jouer au «Monday Morning Quarterback» en analysant les décisions d’autrui mais toujours dans le cadre étroit de ses convictions personnelles, Je pense qu’elle va trouver le temps long.

  18. xnicden dit :

    Un point qui m’avait échappé…Elle a déjà écrit un article à l’effet que l’obligation de souscrire à une assurance est inconstitutionnelle. Et au contraire de ce qu’elle laisse entendre, cela sera au coeur des débats à la SCOTUS.

    La question de la séparabilité ou non sera abordée seulement si les juges concluent que la clause est inconstitutionnelle.

    À ce sujet, et pour ce qui est de d’autres réponses qu’elle a données, voir:

    https://www.thenation.com/article/politics/amy-coney-barrett-roe-aca/p

  19. Toile dit :

    En 2020 tu as besoin de ce type de juges comme une vache a besoin de 2 queues. Que fonctionnel et pertinent que pour chasser plus de mouches. Rien d’autre. La question n’est pas pourrait elle surpasser mais que fait elle là comme nomination ? La réponse est claire.

  20. Alexander dit :

    La CS en prend pour son rhume sur ce blogue. On assimile chaque juge à un parti politique et on oublie que chaque juge doit juger en fonction de la Constitution et ses lois et non son allégeance politique.

    Que certains juges aient une vision originaliste ou progressiste de l’interprétation du droit, ça relève de leur bagage professionnel.

    C’est quand même réducteur.

    Je ne connais pas Barrett mais j’espère qu’elle est un bon juge au plus profond d’elle-même et qu’elle n’est pas le pantin décrié ici.

    Ses réponses semblent calculées et évasives et font craindre le pire, mais elle pourrait aussi s’avérer aussi une excellente juge avec les années.

    Si j’étais à sa place, moi aussi je resterais prudent dans mes réponses plutôt que de me peinturer dans le coin en laissant aller mes feelings personnels trop vite.

    Si les dés sont pipés avec notre cher Sénat républicain, aussi bien s’y faire et espérer que chacun fasse sa job au meilleur d’eux-mêmes et non par minable retour d’ascenseur.

    1. Dekessey dit :

      Lisez Alexandre Sirois. ACB a une interprétation de la constitution qui pourrait être un net recul pour la société américaine. Sans compter ses solides croyances religieuses…

      https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2020-10-14/la-terrible-justice-de-trump.php

  21. Dekessey dit :

    Elle est d’accord pour dire que la COVID est infectueuse. « It’s an obvious fact », en effet, parce que c’est confirmé par les scientifiques.
    Elle a compris les étiquettes sur les paquets de cigarettes qui dit que fumer risque de donner le cancer. C’est un message du « surgeon general », un scientifique.
    Par contre, selon elle, le réchauffement climatique est une question à débattre, même si 99% des scientifiques le confirment.

    Comment faire confiance à cette disciple de l’église?

    Elle n’est pas « en mission pour détruire l’Obamacare », mais comment va-t-elle agir quand elle lira tous les jugements de ses amis conservateurs basés sur leur interprétation des textes de la constitution?

    Sa nomination va sans douter fouetter les démocrates et les femmes à aller voter contre ces arriérés, mais à quel prix?!?!

  22. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 08:55

    ‘C’est la peur qui mène beaucoup de gens.;

    Je dirais la majorité des gens. Les gens réagissent mal sous l’emprise de la peur; la raison, la rationalité prennent le bord et alors … DANGER 👿.

    Pas pour rien que Paul Atreides disait dans Dune: ‘fear is the mind killer’ (i.e. la peur tue l’esprit).

    1. gl000001 dit :

      Bien sur. Tout le monde réagit mal lorsqu’on a peur mais ce n’est pas ce dont je parle.
      Les ultra-conservateurs l’ont érigé en système. Ils se laissent gouverner par elle. Ils veulent le statu quo pour diminuer la peur qui vient de l’inconnu du nouveau.
      Les progressistes veulent « mieux » même si ça fait peur. Ils se disent qu’ensemble, on peut se supporter dans ces moments de peur et faire bouger les choses.

  23. Apocalypse dit :

    @Dekessey – 09:20

    ‘Elle n’est pas « en mission pour détruire l’Obamacare »…’

    Je la crois sur ce point, MAIS c’est une originaliste et donc, si elle trouve quelque chose dans la constitution pour voter contre une partie de l’Obamacare, elle va le faire 😢.

    C’est ce qu’on appelle penser en deux(2) dimensions; l’absence d’un ‘medicare for all’ aux Etats-Unis a sans doute coûté bien des vies, peut-être des milliers, mais si on trouve la ‘virgule’ qui permet de se débarasser de l’Obamacare, on va le faire sans hésiter; bien curieux de pays…

  24. ProMap dit :

    Quelle genre de personne cherche-t-on pour combler un poste à la CS?

    D’abord, une personne structurée, intelligente. Elle semble l’avoir démontré. Cependant, ces qualités sont aussi exigées pour tout poste administratif, politiques ou juridique de haut niveau.

    Ce qui est spécifique à la CS, entre autre, est la connaissance de la Loi et de la jurisprudence. La personne nominée doit faire la preuve de l’étendue de sa connaissance. Elle a faillie à mon avis.

    À cet égard, je reviens sur la question de Mme Feinstein. Question facile a répondre en y mettant toutes les réserves voulues. Et non, elle a suivi le plan de match qui fait d’elle une excellente candidate en audition, une élève obeissante, mais qui laisse entendre qu’elle réinventera la roue à chaque decision à rendre. A-t-Elle eu peur de la réaction de trump? Du GOP?

    Je lui souhaite bonne chance. Elle en aura bien besoin.

  25. chrstianb dit :

    La fin de l’Obamacare, c’est le retour des conditions préexistantes pour la non couverture en assurance maladie. Et comme la COVID-19 risque fort d’être une condition préexistante, 9 millions d’américains ne seraient plus assurables…
    Tiens, en lien éloigné concernant la santé:
    La menace du robinet
    par Marc Thibodeau de Lapresse

    Bien que la qualité de l’eau soit généralement bonne au pays, des millions d’Américains doivent se demander, en se versant un verre dans le confort de leur domicile, s’ils mettent leur santé en péril. La problématique est particulièrement criante en région rurale, où le vieillissement des infrastructures et le manque de ressources forment un périlleux cocktail. La Presse s’est rendue au Kentucky et en Virginie-Occidentale pour faire le point

    Et en parlant d’une entreprise de charbon, Massey, qui a pollué une grande région du Kentuky:

    …Massey a dû payer à l’époque une amende fédérale dérisoire de 5000 $ pour sa négligence.
    L’organisation chargée de mener l’enquête contre l’entreprise et son dirigeant, un important contributeur du Parti républicain, était sous la gouverne de la femme de l’influent sénateur du Kentucky Mitch McConnell. Elle a coupé court à l’exercice, suscitant des allégations d’ingérence qui ont été largement étayées par la suite.

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-10-15/la-presse-au-kentucky-et-en-virginie-occidentale/la-menace-du-robinet.php

  26. igreck dit :

    La réputée revue scientifique Nature a publié hier un éditorial acerbe à l’égard du président Donald Trump, dans lequel elle donne son appui au candidat démocrate Joe Biden.

    «Aucun autre président dans l’histoire récente n’a essayé à ce point de politiser les agences gouvernementales et de les purger de l’expertise scientifique, écrit Nature. Les actions du gouvernement Trump accélèrent les changements climatiques, rasent la nature, souillent l’air et tuent la vie sauvage — ainsi que des humains.»

    Nature, qui dit refuser de ne rien faire (stand by), critique également la gestion de la crise du coronavirus par le gouvernement américain, qui «a échoué de manière catastrophique au moment le plus important». Le magazine estime que le fait que Biden croie en la vérité, aux preuves, à la science et à la démocratie fait en sorte qu’il est «la seule option» dans cette élection.

    (Lu dans Le Devoir)

    1. gl000001 dit :

      Scientific America aussi. En plus de 100 ans, ils ne se sont jamais prononcé pour une élection.

  27. Achalante dit :

    J’ai comme l’idée que l’un des premiers projets de loi des démocrates sera d’encadrer précisément à quel délais des élections le sénat peu confirmer une nomination, et quels sont les droits d’un président d’avenant que le sénat refuse de tenir les auditions en dehors de ce délais. Évidemment, une loi ne peut être appliquée rétroactivement, mais ça devrait empêcher de futurs magouillages de ce genre.

    Après quoi, ils verront si ils peuvent pousser dehors quelques juges (Kavanaugh suite à une réelle enquête, peut-être d’autres qui auraient une conscience), ou si ils doivent augmenter le nombre de juges. Ça pourra bien déchirer sa chemise côté républicain, mais ils l’auront cherché.

  28. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 09:40

    ‘Les ultra-conservateurs l’ont érigé en système.’

    Good one! 🤣

    Vous avez raison, ils utilisent la peur, mais ils sont loin d’être les seuls.

    Aussitôt qu’un politicien va penser que quelque chose peut l’aider à prendre ou à garder le pouvoir, je vous laisse devenir ce qu’il (ou elle) va faire…

  29. Stemplar dit :

    « (…) elle a notamment admis que la cigarette causait le cancer (…) »

    C’était vraiment une question?

    « (…) Je n’exprimerai pas d’opinion sur une question de politique publique, surtout si elle est politiquement controversée»

    Pas donner son opinion est une opinion en soi.

  30. FlorentNaldeau dit :

    @Achalante,10h57 « Après quoi, ils verront si ils peuvent pousser dehors quelques juges »

    La procédure d’impeachment n’a donné lieu que 2 ou 3 fois à la mise en accusation d’un juge de la CS par les Représentants. Et aucun n’a été reconnu coupable au Sénat, de sorte qu’ils ont tous conservé leur poste. Ce n’est pas facile de dégommer un juge de la SCOTUS et il faudrait que les fautes reprochées soient très substantielles et graves pour convaincre même des Démocrates de voter en ce sens puisque ce serait un précédent constitutionnel majeur, qui ne peut être justifié au simple motif de l’expédient politique.

    À moins évidemment qu’un peu de persuasion amicale et cajolante auprès de certains d’entre eux n’arrive à les convaincre de partir de leur propre gré. Soyez prudents et ne pariez pas votre fonds de pension sur cette issue.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :