Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

D’abord, un rappel. En juin 2019, E. Jean Carroll, chroniqueuse de longue date pour le magazine Elle, publie un livre dans lequel elle accuse Donald Trump de l’avoir violée dans une salle d’essayage du magasin Bergdorf Goodman à Manhattan à la fin de 1995 ou au début de 1996.

En novembre 2019, Carroll poursuit le président pour diffamation, l’accusant d’avoir déclaré dans le Bureau ovale que l’agression n’a jamais eu lieu et qu’il n’aurait pu commettre ce viol parce que la journaliste n’était «pas mon genre». Elle reproche aussi au président d’avoir déclaré dans un communiqué officiel qu’elle mentait au sujet de cette affaire. Le président nie aussi avoir jamais rencontré Carroll, même si une photo remontant à 1987 tend à prouver le contraire.

Retour au présent : dans une intervention extraordinaire, le ministère de la Justice a annoncé que ses avocats remplaceront les avocats personnels de Donald Trump dans cette affaire, au prétexte que celui-ci agissait en sa qualité officielle de président lorsqu’il a nié avoir jamais connu Carroll. Selon cette logique, les contribuables américains défraieront donc la défense de Trump et le procureur général des États-Unis Bill Barr en sera le superviseur.

L’intervention de Barr et compagnie survient au moment où Donald Trump pourrait être forcé à fournir une déposition et un échantillon d’ADN pour déterminer si son matériel génétique se trouve sur une robe que Carroll aurait portée au moment du viol présumé.

La réaction de l’avocate de Roberta Kaplan : «L’effort de Trump pour utiliser le pouvoir du gouvernement américain afin d’échapper à la responsabilité de ses fautes privées est sans précédent et montre encore plus clairement jusqu’où il est prêt à aller pour empêcher la vérité de sortir.»

Celles de Carroll :

Selon les experts, les employés du gouvernement fédéral jouissent d’une immunité contre la plupart des poursuites en diffamation. La question est de savoir si cette immunité s’étend à des affaires qui ont précédé l’arrivée au pouvoir d’un président.

(Photos Getty Images)

90 réflexions sur “Affaire de viol : Barr au secours de Trump

  1. POLITICON dit :

    Bonne chance à Jean Carroll qui devra batailler contre la Justice américaine avant de pouvoir combattre Trump dans une salle de cour. C’est tout un système qui tentera de lui fermer la trappe et les citoyens payeront les frais du grabbeur de poussie le plus populaire au monde. S’il n’était pas président, je donnerais Trump perdant, mais quand le département de la justice pige dans un fond sans limite pour défendre un potentiel violeur, c’est qu’il n’y a plus de justice pour le citoyen ordinaire chez nos voisins.

  2. Jacques dit :

    Avec toute la merde qu’il laisse traîner derrière lui, trouver un morceau d’ADN ne devrait pas être trop difficile.

  3. Pierre Belley dit :

    Il me semble que ce n’est pas son genre de violer les femmes….

    1. Benton Fraser dit :

      Autant que ce n’est pas son genre de violer les lois….

  4. titejasette dit :

    « La question est de savoir si cette immunité s’étend à des affaires qui ont précédé l’arrivée au pouvoir d’un président. » – Billet.

    M. Hétu,

    Une cour de justice va-t-elle avoir le pouvoir de trancher cette question ?

    Cette affaire commence à m’intéresser sérieusement, et ce, à cause de, je vous cite « un échantillon d’ADN pour déterminer si son matériel génétique se trouve sur une robe que Carroll aurait portée au moment du viol présumé. »

    Sans cette vérification d’ADN, cette affaire ne vaut pas grande chose.

    Moi qui avais sous-estimé le sérieux de cette poursuite, grâce à votre billet, je viens de comprendre la tenacité et la patience de la présumée victime.

    Wow et Merci !

    1. Marylap dit :

      La cour a le pouvoir de trancher la question. Reste à savoir si la manoeuvre de Barr va fonctionner.
      J’ai l’impression que c’est juste une tactique pour faire retarder le procès après les élections. Trump et ses avocats ont souvent fait traîner les procédure dans le but que le/la plaignant(e) abandonne la poursuite par manque d’argent.

      1. titejasette dit :

        @Marylap 7:56

        Si Trump gagne les élections de Novembre, cette affaire de poursuite va le hanter pendant 4 ans.

        Si le DoJ prend la défense de Trump, le peuple prendra la défense de la victime et s’occupera du paiement des honoraires d’avocat.

        Etk, je l’espère.

      2. Marylap dit :

        @titejasette Si Trump gagne le procès n’aura jamais lieu parce que Barr va trouver une façon de l’annuler. C’est pour ça qu’il cherche à tout prix à le retarder. Ça et aussi éviter de payer lui-même ses avocats (chose qu’il rechigne souvent à faire). Mais si Trump perd, alors là il va être dans la m*rde jusqu’au cou. Et il va devoir payer lui-même.

  5. ghislain1957 dit :

    Encore une fois, Bill « la carpette » Barr nous prouve qu’il n’est pas l’AG des zétats-zunis, mais l’avocat personnel de Coronavirus 1er.

    Question: Est-ce que les employés du département de la justice ont le droit de se récuser devant le ridicule de cette situation?

  6. Duduche dit :

    L’administration de ce pays s’enlise dans la corruption et l’absence de droits. Il faut vraiment espérer que le bouffi perde en novembre parce que l’exemple offert risque de corrompre d’autres démocraties.

    1. chrstianb dit :

      Les autres démocraties n’ont pas besoin de trump pour être corrompues. Le danger est plus intérieur. C’est tout le système démocratique américain qui vacille et qui risque de tomber.

  7. gl000001 dit :

    J’ai hâte de voir la lutte autour de l’échantillon d’ADN parce qu’avec les avancées de la science de nos jours, j’imagine qu’on pourrait l’analyser et trouver plein de choses là-dedans !! Du genre, quel anti-dépresseur il prend ? Quelle drogue contre la démence ?

    1. Richard Desrochers dit :

      Et autant de corruption dans son ADN que dans ses rapports d’impôt.

    2. Igreck dit :

      On pourra découvrir que son ADN contient plus de gènes néandertaliens que la plupart des autres êtres humains !

  8. richard311253 dit :

    Je ne suis tellement pas surpris par cette nouvelle forme de manipulation personnelle du pouvoir. Quelle imagination débordante pour se sortir d’impasses troublantes, au vu et au su de tous, sans actions concrètes de l’establishment américain pour stopper l’inimaginable vanité de ce président. Cette paralysie du système face à tant de gestes arrogants ne lui permet-il pas de croire qu’il est omnipuissant ?

    Il m’apparait évident que toutes ces révélations dans les médias/livres/médias sociaux sur les frasques de ce monsieur, ainsi que les moyens de s’en sortir, le sert plus que le dessert dans l’opinion publique.

    En lisant hier les commentaires suite à un article dans le Journal de Québec, J’ai été surpris par le nombre d’intervenants qui aimaient ce président au point de souhaiter un équivalent canadien.

    Faudra bien qu’une de ces personnes m’explique pourquoi elle aime cet homme ? Juste ça ! Pas ce qu’il a fait, son bilan politique, non, non, pourquoi il/elle aime ce monsieur au point d’en souhaiter un équivalent ici. Je suis ouvert.

    Un autre point me tarabuste grave, les journalistes et leur attitude face à ce président. Si je comprend le rôle du journaliste comme rapporteur objectif de la nouvelle, quelle qu’elle soit, s’entend-on pour dire qu’avec ce personnage on est ailleurs ? Tous les codes ont explosés, plus rien ne tient alors que l’ordre établi est littéralement bulldozer sauf pour les journalistes qui suivent la règles.

    Je comprend que le président fait de l’audimat, qu’il fait vendre de l’abonnement, des livres, sans faire bouger ou influencer les pour et les contre. Avec cette façon de faire, les journalistes sont en train de reporter ce président à la présidence. Serait-ce que le besoin de faire de l’argent est à ce point impérieux ? Il est dit que le Washington Post et le New York Time ont augmenté leur abonnement grâce ou à cause du président

    Attention, le défi est de taille car il faut parler de l’homme sans lui faire de la publicité car il est un maître en la matière. Ce président manipule, joue avec les journalistes. Y aura t’il quelqu’un dans le monde de la nouvelle qui trouvera un moyen de le contrer tout en faisant objectivement son travail.

    Ce que je vois, ce que je lis sur les résultats de la campagne présidentielle actuelle me fait peur et ça ne fait que commencer.

    VOTE USA, VOTE

    1. Louise dit :

      richard

      « Ce président manipule, joue avec les journalistes. »

      Vous avez raison. Un autre exemple: hier lors d’une conférence de presse Trump a demandé à un journaliste d’enlever son masque sous prétexte qu’il ne le comprenait pas.
      Le journaliste a refusé et a proposé de parler plus fort.
      Par la suite deux journalistes ont enlevé leur masque pour s’adresser au président et Trump les a louangés.
      Il s’est donc servi des journalistes pour envoyer son message à la population.
      Comme manipulateur on ne fait pas mieux !

      1. gigido66 dit :

        J’ai été choquée de voir l’un des journalistes enlever son masque juste parce que la Chose l’entendait difficilement…petit à petit le message passe…devant ce président, le masque ne se porte pas, il est mal vu et pire, inacceptable: « Enlevez ce masque que je ne pourrais voir! »

      2. chicpourtout dit :

        On peut voir aisément comment cet homme est toxique et ne respecte pas les autres.

    2. Je me suis souvent poser la question à savoir comment une personne peut apprécier un semblable qui se trouve être un menteur, tricheur et manipulateur.
      Si ce n’est que que cette personne elle-même s’y projette, je ne sais quoi répondre et peut-être suis-je borné et pauvre d’esprit pour ne pas aimer ce Président infâme et abject.
      Qui sait.

      1. Richard Desrochers dit :

        Trump fait impunément ce que ces gens souhaiteraient, consciemment ou non, pouvoir faire impunément.

      2. Igreck dit :

        Je suis de votre avis. Les électrumps se reconnaissent dans cet être grossier, menteur, manipulateur, misogyne, homophobe, raciste… 40% de l’électo-RAT… Inquiétant !?

    3. Gina dit :

      @Richard3111253
      Les gens qui rêvent d’un trump au Canada sont ceux qui ont peur de poser des gestes illégaux maintenant et qui pensent qu’ ils auront le droit de tout faire s’ils ont un trump canadien , comme par exemple tabassé leurs voisins qui ne sont de la même origine qu’ eux , de,manifester ouvertement leur racisme sans se faire poursuivre pour des crimes haineux . Ce sont ces gens qui rêvent d’un trump canadien .

    4. Guy Pelletier dit :

      @richard311253

      Il n’y a aucune surprise que tant de commentateurs du Journal de Québec aient écrits de tels commentaires, on y retrouve tout ce qui grouille de très très à droite, de libertariens et réactionnaires des abonnés des radios et médias vidanges et complotiste tels les Brethbart, Alex Jones, FOX News………….. OAN de ce monde. Donald Trump étant pour eux ce qui se rapproche le plus d’un grand leader. C’est vrai qu’ils l’adulent voudraient pour le Canada et le Québec son clone bien loin des Conservateurs et Caquistes trop à « gauchistes » pour eux. Ils sont bruyant, sont très visibles sur les forum de discussion mais sont très largement minoritaire au sein de la droite canadienne et québécois celle du GBS.

  9. Louise dit :

    Trump-Barr un duo toxique pour la justice américaine.

    Un autre scandale qui éclabousse la présidence. Trump est passé maître dans l’art de contourner les règles et de minimiser ses crimes au point où une grande partie de la population en vient à considérer que finalement ce n’est pas si grave que ça ou à baisser les bras en pensant que de toute façon il n’y a rien à faire.
    Rendu à cette étape c’est très grave parce que les gens sont désensibilisés face à la fraude et le danger est grand que les règles qui garantissent une certaine équité devant la justice soient bafouées par d’autres aussi. L’exemple vient de haut !

    1. chicpourtout dit :

      @Louise
      Vous voyez comment on assiste avec lui à une banalisation de tout (mensonges, viol, fraude, etc).

    2. Igreck dit :

      Il n’est pas surprenant que Trompe agisse et s’exprime comme un adolescent attardé. Il pousse à l’extrême les limites pour voir jusqu’où il peut aller sans se faire sanctionner. Einstein ne disait-il pas que le Monde est dangereux, non pas à cause des gens mauvais mais à cause des honnêtes gens qui ne font rien pour les arrêter. VOTE !

  10. Benton Fraser dit :

    Donc maintenant, selon les républicains, par immunité, Clinton était en droit de mentir sur sa relation avec Monica!

    1. March dit :

      Non non, tu n’as rien compris.

      C’est un Démocrate, alors cette règle ne s’applique pas a eux, juste au membre du GOP. Donc, c’était tout à fait légitime de faire un procès à Clinton. Surtout que cette infraction s’est produit pendant sa présidence alors que pour Dump, ça s’Est passé des années avant son mandat.

      Barr doit être jugée comme étant quelqu’un qui a repoussé la démocratie vers une tyrannie et une dictature.

      1. Igreck dit :

        De droit divin… Trompe n’occupe-t-il pas cette présidence non en tant qu’élu mais en tant que l’Élu ? Nuance !!!

    2. Luis Garcia dit :

      @Benton Fraser Mentir sous serment? Clinton était un juriste brillant, il savait parfaitement ce qu’il faisait, à un moment donné, il faut arrêter de défendre l’indéfendable.

      1. gl000001 dit :

        Alors, c’est aujourd’hui que vous arrêtez de défendre trump ?

      2. jeani dit :

        « Clinton était un juriste brillant »

        Quel commentaire stupide! Un soudeur, un infirmier, un médecin, lorsqu’une de ces personnes ment, elle sait très bien ce qu’elle fait.

        En ce qui concerne trump, c’est lorsqu’il dit la vérité qu’il ne sait pas ce qu’il fait ou dit…

      3. Luis Garcia dit :

        @Jeani Et Bill Clinton, qui a été deux fois plutôt qu’une, le procureur général de l’Arkansas devait savoir à quoi il s’exposait en allant mentir sous serment en tant que Président des États-Unis.

      4. Richard Desrochers dit :

        @gl000…
        Garcia va être obligé de vous répondre que Trump ne savait pas ce qu’il faisait !

      5. Benton Fraser dit :

        Donc Barr n’est pas un juriste brillant…. et Trump ne sait pas ce qu’il fait!

        Merci…

      6. Bartien dit :

        Ahahah simon qui dit d’arrêter de défendre l’indéfendable elle est bonne celle-là AHAHAHAHAHA.

        Cré tata

        Ahahahah

    3. Madalton dit :

      Donc, il peut être l’objet d’un impeachment.🤔

  11. titejasette dit :

    @Luis Charlot – HS (résultat des sondages dans plusieurs États, dont celui de la Floride)

    Sondages faits par la CNBC

    1- Joe Biden est à la tête de Donald Trump dans six États clés, selon un nouveau sondage CNBC/Change Research.

    2- L’avance de Joe Biden sur Donald Trump en Arizona, Floride, Michigan, Caroline du Nord, Pennsylvanie et Wisconsin est inchangée par rapport à il y a deux semaines, avant la Convention nationale républicaine de 2020.

    3- L’opinion des électeurs sur Biden et Trump n’a pas non plus changé depuis deux semaines.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    https://www.cnbc.com/2020/09/09/2020-election-polls-trump-leads-biden-in-az-fl-mi-nc-pa-and-wi.html

  12. Loufaf dit :

    Jusqu’où le consigliere Barr peut- il aller pour défendre le parrain? Il semble qu’ il n’ y ait aucune limite!
    En plus de protester contre le racisme, les gens devraient protester contre l’ AG qui affiche ouvertement sa corruption et entraîne son département avec lui.
    Il place lui et son boss, au- dessus des lois et ce , malgré ce que la cour suprême a statué.
    Le donald est dangereux, mais je pense que Barr l’ est tout autant , si non plus.

    1. gigido66 dit :

      Barr, c’est le changeur de couches merdiques de la Chose.

  13. Profiteur un jour, profiteur toujours. Ce Président en est le plus bel exemple.
    Déjà qu’il coûte une fortune avec ses *trips* de golf et de ce que l’on ne sait pas, il s’organise pour envoyer la facture de sa défense aux contribuables. Un autre *bill* à ajouter à la longue liste de tous les avantages fiscaux qu’il a pompés, tel un vampire avec le sang de ses victimes, dans le corps de pays.
    L’indécence sans limite de ce parasite présidentiel soulève le coeur. Yeurk!

  14. Toile dit :

    Je ne suis pas suffisant ferré en droit criminel encore moins américain. Mais le droit, dans tous ses champs d’application, a une logique ( pas toujours facile cependant). Ici, le gros débat est le temps. En droit canadien si tu étais mineur au moment du crime, c’est la jeunesse qui a juridiction même si tu es arrêté en tant qu’adulte et tu comparais dans le district où le crime a été commis sauf si on demande obtient d’être déféré Les faits reprochés au pussy grabber datent d’avant sa présidence. Il était donc citoyen. Ici par contre, il s’agit de droit civil, non ? Parce que la démarche premiere est une action en diffamation mais la logique demeure la même.
    1- Comment diable, peut-on se draper d’une immunité, laquelle est toujours prétendue ?
    2- comment diable un des officiels de la justice peuvent il substituer en défenseur de cette cochenrie sans enfreindre la notion d’apparence de neutralité ?

    Ok, je connais la réponse. Quand tu es une ordure qui se calisse de tout sauf de son cul et que tu as une autre ordure comme Doj.

    La ( les ) conséquence, outre la jurisprudence,
    1- les contribuables paient les frais de pussy grabber.
    2- l’état a toutes les ressources pour faire chier la victime.
    3- l’état a toutes les ressources pour contester sans fin, ce qui est le propre de pussy grabber. Ça va prendre un ultra magot pour que les avocats de madame Caroll suivent la cadence.

    Des vrais ordures. Et puis de nouveau fuck la constitution.

    Dans le scandale ruby gate, les soirées « bang bang » de Sylvio Berlusconi, celui ci s’est vu condamner. Il est vrai aussi qu’il a pas trop lésiner sur une victime, un ex mannequin qui s’est vue avec une tentative d’empoisonnement . Mais il ne s’en est pas sorti.

  15. Louise dit :

    Trump a toujours eu besoin de quelqu’un pour le couvrir, c’est comme ça qu’il n’a jamais eu à répondre de ses crimes sauf en donnant de l’argent pour cacher ses méfaits.
    Au début il y a eu Roy Cohn qui a été son maître de la magouille, ensuite Roger Stone qui a pris la relève puis Michael Cohen qui a même fait de la prison pour son boss et maintenant c’est Barr le ministre de la justice.
    Tout ce qui gravite autour de Trump est sale et dégoûtant.

    1. ProMap dit :

      C’est pour cette raison qu’il ne peut mentir sous serment, il ne répond jamais de ses actes sous serment. Une seule exception qui confirme la règle: son assermentation comme président où il jure de défendre la Constitution des USA. On sait aujourd’hui qu’il a menti sous serment ce jour-là.

    2. chicpourtout dit :

      Et ça ne date pas d’hier, sa nièce a déclaré qu’il avait payé quelqu’un pour passer les tests d’admission à l’université à sa place… Il a appris rapidement dès sa tendre jeunesse comment se servir des autres et avec de l’$$$ bien sûr…
      Il doit être du genre à se dire qu’avec de l’$$$$ on peut tout avoir…

      1. Igreck dit :

        Dans ce pays il n’a pas tort de penser de la sorte !

      2. chicpourtout dit :

        Peut-être, mais ce n’est pas un apprentissage respectable et des valeurs a inculquer… On ne crée pas des administrateurs plein d’intégrité de la sorte

  16. Toile dit :

    Je salue bien bas toute l’énergie et le courage de cette dame car sa démarche et le maintien de cette démarche est un vrai calvaire. Faut croire en titi à nos valeurs pour s’auto infliger pareil enfer. J’espère que sa famille est bien à l’abri.

  17. Toile dit :

    Par contre, aucune issue possible avant le 3 novembre. Bon, est ce que ca change quelque chose? Oui arrêt possible des procédures de Barr. Pis si il perd les élections, beu bye le cash et l’immunité prétendue même si la cour a tranché qu’il ne l’avait pas.

    1. chicpourtout dit :

      @Toile
      Avez-vous vu hier dans «La Presse» cet article concernant ce médecin spécialiste qui a agressé sexuellement 28 femmes?
      Pas une mais bien 28… vous avez bien lu.
      A des années différentes 3 femmes ont fait des signalements. Quand l’histoire est sortie dans les média, 25 autres ont fait par la suite des signalements
      En bout de ligne, savez-vous combien d’années de prison ont été suggéré? Trois ans… 3 petites années!!!
      C’est à se poser de sérieuses questions sur le processus actuel…
      Avez-vous une idée avec quoi ont vécu ces femmes toutes ces années?
      «Les plaignantes ont déclaré dans l’exposé conjoint des faits qu’elles n’avaient pas signalé Keith Hoyte aux autorités plus tôt parce qu’elles pensaient qu’on ne les croirait pas, qu’elles seraient jugées ou qu’elles seraient perçues comme des patientes difficiles.»
      Oui et elles vivront avec ce traumatisme toute leur vie…
      Souhaitons donc une grande chance à cette dame qui pousuit trompette.
      J’espère vivement qu’elle ne sera pas menacée, intimidée comme dans le processus du juge Kavanaugh…
      Je reste convaincue qu’on va lui étirer le processus au maximum pour l’épuiser et la ruiner rien de moins… c’est prévisible.

      Voici le lien : https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2020-09-08/agressions-sexuelles-les-victimes-d-un-neurologue-de-calgary-vont-prendre-la-parole.php

  18. Dekessey dit :

    HS:

    Christian Tybring-Gjedde, a member of the Norwegian parliament, has once again nominated US President Donald Trump for a Nobel Peace Prize, citing his work in the Israel-United Arab Emirates peace conflict. According to the official Nobel website, there were 318 candidates for the 2020 Peace Prize

    Sans joke?

    1. Toile dit :

      Hum… c’est quoi les critères de nomination ? Le mec il veut perdre toute crédibilité et celle de son organisation ?

    2. Toile dit :

      Le prix Nobel de la paix récompense « la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix » selon les volontés, définies par le testament, d’Alfred Nobel.
      fr.wikipedia.org › wiki › Prix_Nobe…

      Ben le mec, il s’est pas trop lire «  ayant le mieux contribué » ou bedon il est allé à Moscou pour des douches jaunes pisse.

    3. MarcB dit :

      Pour ceux qui se demande qui est Christian Tybring-Gjedde: https://en.wikipedia.org/wiki/Christian_Tybring-Gjedde
      Extraits pertinents:
      – « politician for the right-wing Progress Party »
      – « he has compared the hijab to Ku Klux Klan and Nazi outfits, considering it an « Islamic uniform », and said that Norway should take a « tough stand » against Islamisation « happening before our eyes » »
      – « he believed Norway would face economic and cultural ruin in just a few years time due to too high immigration »
      Qui s’assemble se ressemble… Disons que son agenda raciste et islamophobe mettent en lumière pourquoi il propose Trump comme candidat au prix Nobel de la paix.

      1. Toile dit :

        Assez éclairant comme argumentaire. Christain Tybring-Gjedde doit être un adepte du néo-nazi Anders Behring Breivik, auteur d’une tuerie qui a fait 77 morts en 2011, qui avait prétendu à des conditions de détention inhumaine alors que lui avait abattu comme des chiens des enfants

  19. Igreck dit :

    Shithole country !

  20. jcvirgil dit :

    On se croirait en 2016, les Démocrates s’enfoncent dans la stratégie qui a causé leur défaite. Mettre les projecteurs sur la personnalité maladive de Trump et son passé d’agresseur sexuel en ne proposant rien pour attirer la partie progressiste de l’électorat depuis que Sanders et Warren sont sortis de la course.

    Il ne faudra pas s »étonner si le résultat final ressemble à celui de 2016 alors que les progressistes sont demeurés chez eux et que les *Trump lovers* n’ont pas changés de camp. Après tout les pasteurs lui ont pardonnés ses fredaines depuis longtemps.

    1. gl000001 dit :

      Il reste 54 jours.

      1. jcvirgil dit :

        @Gl 5zéro+1

        C’est vrai. Ils ont le temps de se reprendre , à moins qu’ils aient peu de réels changements à proposer à l’électorat et qu’ils croient que la haine de Trump suffira à leur faire gagner l’élection sans qu’ils ne soient contraints de mettre en place des mesures qui déplairaient à une partie de leurs contributeurs.

        À suivre…

      2. gl000001 dit :

        Ils ont présenté un plan crédible. Ils ne font pas que tabler sur la haine de trump.

    2. Luis Garcia dit :

      @jcvirgil Bingo.

      1. Benton Fraser dit :

        @jcvigil

        Un appui de Garcia, c’est le baisé de la mort!

    3. Alexander dit :

      @jcvirgil

      Je suis convaincu qu’un candidat trop progressiste aurait nui aux démocrates pour aller chercher le centre mou républicain nécessaire pour faire pencher la balance.

      On oublie que les EU sont un pays beaucoup plus conservateur que le Canada. C’est le royaume du capitalisme pur et dur.

      Faire sortir le vote? Si le vote ne sort pas cette fois-ci, ben les américains auront simplement ce qu’ils méritent. Et ils vivront avec les conséquences.

      Le problème, c’est que le reste de la planète va aussi en subir les conséquences.

      1. jcvirgil dit :

        @Alexandre

        Homme de peu de foi 🙂 Il y a dans ce pays autour de 50% de l’électorat composé d’abstentionnistes qui ne croit plus au système politique du pays à aller chercher.
        Personnellement je crois que c’est l’élection de la dernière chance des Démocrates pour donner enfin à manger à ces gens et à leur aile plus à gauche au sein du parti. .S’ils ne réussissent pas on pourrait probablement assister à la formation d’un nouveau parti politique .

    4. spritzer dit :

      @jcvirgil

      S’ils avaient au moins un bon orateur énergique ils gagneraient assurément même avec le programme actuel.

      1. jcvirgil dit :

        Ça aiderait surement… Ils vont peut-être gagner pareil mais c’est la suite qui m’inquiète…

      2. Benton Fraser dit :

        En faite, il faut un mauvais orateur confus pour être président… et aussi menteur, raciste et misogyne….

        La stratégie, ni le candidat démocrate n’a rien a y voir. Le système démocratique américain est pogné dans la gangrène républicaine.

        C’est plutôt paradoxale de faire des reproches aux democrats alors que les républicains ont tous les tares!!!

        Cela sous-entends un anti-américanisme profound où l’on cible tout ce qui bouge, sans distinction….

      3. Igreck dit :

        C’est quoi le rapport avec votre invitation à « Dans la Bande » !?! 😳

  21. xnicden dit :

    Je suis assez d’accord avec Marylap 07:56. Ça ressemble beaucoup à une tactique pour faire retarder les procédures jusqu’à après les élections. On peut aussi présumer que ça doit faire économiser des $ à la campagne de Trump, laquelle paie les avocats de celui-ci pour beaucoup de choses.

    C’est assez renversant de voir que Barr a même le front de demander que la cause soit transférée à une cour fédérale et que le gouvernement américain soit substitué à Trump comme défendeur.

    C’est ni plus ni moins une défense « l’État c’est moi ».

    1. Igreck dit :

      L’Empereur est nu !

      1. gl000001 dit :

        L’Empereur sera exilé. 😉

      2. xnicden dit :

        Très à propos mais…😲 Vous venez de me mettre une image en tête et je ne suis pas certaine qu’il y a assez d’eau de javel dans le monde pour l’effacer 😅

      3. jeanfrancoiscouture dit :

        Igreck: «L’Empereur est nu !»
        Et c’est là que tout le monde détourne le regard tant la scène choque à la fois l’œil et l’esprit.

    2. Et si la cause est transférée au niveau fédéral et que 45 perd son élection, il démissionnera entre novembre et janvier et obtiendra le pardon de Pence….

      1. xnicden dit :

        Est-ce qu’il peut y avoir un pardon dans une cause civile?

        Je vois surtout comme avantage que si la défense est condamnée à payer des dommages à madame, et que c’est le gouvernement qui est le défenseur, ce n’est pas Trump qui écrira le chèque .

      2. Pas de pardon dans une cause civile. Mais si la cause est transférée au niveau fédéral est-ce que ça demeure une cause civile?
        Je n’en ai aucune idée…

  22. Ziggy9361 dit :

    Faire coulé le gros jambon avec juste de vrais preuves basées sur l’ADN trouvé sur la robe de cette dame ne sera pas suffisant, parce que preuve est faîte en regardant ses enfants que si c’est du sperme le gène prépondérant qu’il vont ý trouver est le gène de la démence trop courant dans le sud des États, par contre si c’est des squames la la preuve sera plus forte surtout si la couleur orange est présente,si c’est de la bave c’est normal c’est un ost.e de baveux.

    1. treblig dit :

      HS

      Selon Nat Silver, Trump pourrait rééditer son exploit d’ être réélu par le collège électoral tout en perdant le vote populaire. En 2016, Trump à perdu le vote populaire par 3 millions de vote. Selon un scénario plausible, il pourrait garder la présidence avec 5 ou 6 millions de votes en moins que Biden.

  23. ProMap dit :

    HS
    Pas moins de 16 retweets ce matin de personnes le félicitant pour sa nomination au Prix Nobel de la paix.

    Narcisse est heureux.

    1. spritzer dit :

      @ProMap

      Trump a été nominé par un avocat Norvégien, et si je comprends bien, on peut nominer qui ont veut. Autrement, Trump prix Nobel de la paix, ça sonne bizarre.
      https://www.hitc.com/en-gb/2020/09/09/who-is-christian-tybring-gjedde/

      1. ProMap dit :

        Absolument. Merci pour l’article.

  24. Toile dit :

    « Carroll poursuit le président pour diffamation« . Sauf erreur de ma part , on est en matière civile pas criminel. La règle du hors de tout doute ne s’applique pas. Par contre, ils peuvent gosser longtemps sur la recevabilité de la preuve d’Adn et sur les moeurs de madame Caroll. Enfin, tout ce qui sera utile car elle a un fardeau de preuves suffisantes ( disons plus que suffisantes) en matière de diffamation, objet de la requête. Sous réserve de ce que je connais, bien sur.

    1. ProMap dit :

      Ça fait presque 4 ans qu’ils gossent sur ses rapport d’impôt. Gosser deux mois sur cette poursuite, y’a rien-là.

    2. xnicden dit :

      Est-ce que les moeurs et antécédents de Sharpie Pussy Grabber 1er pourraient être aussi examinées?

  25. Cubbies dit :

    Un peu plus bas, un peu plus creux. Barr est égal à lui-même: il se comporte en Ordure.

    VOTE

  26. Pierre s. dit :

    ————————-

    la somme de toute les entraves à la justice commisent par Barr au DOJ devrait lui valoir
    un jour quelques solides accusations au criminel.

  27. La Valet-De-Pied se comporte comme une vrai crapule sans morale, sans honneur, sans dignté.

    Il trouve le moyen de pervertir, encore une fois, la fonction d’AG, en la mettant au service de son « Mafieux de Boss »

    La Justice au service du pouvoir.

    Bravo à madame Carroll. Il lui faut beaucoup de cran pour s’attaquer à une fripouile comme Bunker Boy tout en sachant qu’elle aura toute la horde d’avocats du DOJ sur le dos.

    Cette administration ne recule vraiment devant rien ppur sauver le « cul » du « Coward-En-Chef »

  28. Gimas dit :

    Comment un président peut contrôler un homme de loi comme Barr, il le tient par les couilles.
    Cherchez , il y a une raison quelque part.
    Un vieux théorème dit Deux quantités égales à une troisième, sont égales entre elles.
    Poutine tient Trump par les couilles (golden shower), et Trump tient Barr avec quoi?

  29. jeanfrancoiscouture dit :

    Quand on en est rendu à ce point dans la torsion et le distorsion des faits, on peut parler de «jésuistique» ou encore de son synonyme officiel, la «casusitique»** et cela n’est pas un compliment. Le sans-gène de cette clique dont la boussole n’indique qu’une seule direction soit leur propre intérêt vient d’encore une fois nous surprendre. Espérons que le 3 novembre sera marqué du panneau «Enf of the Road»

    **Le mot « casuistique » vient du latin casus qui signifie : un « événement », ou « cas » particulier. Dans l’usage moderne, le terme casuistique est généralement employé péjorativement pour qualifier un mode d’argumentation jugé spécieux ou sophistique.

  30. Jean dit :

    C’est le dernier paragraphe du texte de monsieur Hétu qui est important. Si les employés fédéraux jouissent d’une immunité contre la diffamation, la cause est morte et enterrée. Ca n’ira pas plus loin et Trump gagne. Si cela se rend jusqu’en cour suprême, Trump gagne encore car il gagne du temps, comme toujours.
    Si Barr se croit obligé d’intervenir pour cette affaire, imaginez tout ce qu’il est prêt à faire au lendemain du 3 novembre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :