Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Voilà la nouvelle qui aurait dû dominer l’attention des Américains jeudi plutôt que le scénario fascisant mais fantaisiste du report de l’élection présidentielle du 3 novembre. Selon les données du département du Commerce, le PIB américain a connu une chute titanesque de 32,9% au deuxième trimestre, en rythme annualisé, ce qui représente l’élimination de près de cinq années de croissance économique, selon le New York Times, dont la une de l’édition papier est pour le moins saisissante.

Hélas, les mesures de confinement qui ont contribué à cette chute n’ont pas produit les conditions d’une véritable relance économique en raison de la réouverture prématurée de plusieurs États. Cette réouverture est en bonne partie responsable de la forte augmentation des cas de coronavirus dans certaines régions des États-Unis et de la fermeture de plusieurs commerces dans plusieurs États. Le scénario d’une reprise économique avant l’élection de novembre semble de plus en plus illusoire.

Mais la situation aurait été pire encore si Washington n’avait pas adopté des plans d’aide incluant notamment une augmentation de 600 dollars par semaine des primes d’assurance chômage. Augmentation qui prendra fin ce vendredi si elle n’est pas renouvelée. Or, tout indique que les démocrates et les républicains du Congrès ne parviendront pas à s’entendre sur un nouveau plan d’aide avant plusieurs jours, s’ils finissent par le faire.

Les démocrates réclament notamment le maintien de la hausse de 600 dollars des primes d’assurance chômage, alors que les républicains veulent réduire la somme à 200 dollars par semaine au prétexte que le montant supérieur décourage les gens à se remettre au travail.

83 réflexions sur “Le coût de la COVID-19 : cinq années de croissance économique

  1. marylap dit :

    Donc Trump faisait campagne sur l’économie, mais maintenant il ne peut plus le faire et maintenant il veut reporter les élections. Coïncidence, I think not. Soit il y songe vraiment ou bien il a seulment dit ça pour qu’on ne parle pas de la récession. Aucun des 2 scénarios le font bien paraître.

    1. Bartien dit :

      Un ballon d’essaie?

      1. Achalante dit :

        Quelque chose du genre. Même s’il n’en a pas les pouvoirs, ce n’est pas fantaisiste, parce qu’il va essayer quand même. Certains pensent que les troupes fédérales ont été envoyées pour créer un état d’urgence de toutes pièces. Et puis, il tente de discréditer le futur résultat des élections depuis quelque temps.

        J’ai lu un texte d’opinion assez bien étayé il y a quelques jours qui disait que la seule façon d’avoir une passation des pouvoirs à peu près normale, c’est d’avoir des manifestations demandant sa démission. Ce n’est que si il se retire lui-même du portrait qu’il ne mettra pas le bordel.

    2. Labinne2 dit :

      « Aucun des 2 scénarios le font bien paraître »

      J’ai beau chercher, je me creuse les méninges, je penses…non… rien de ce qu’a fait le plusss meilleur prezident du monde ne le fait bien paraitre depuis près de 4 ans..

    3. gigido66 dit :

      Ni l’un ni l’autre n’ayant lu la Constitution américaine,
      Putin a dû le conseiller là-dessus…
      « Pourquoi pas essayer le report de la date des élections, mon p’tit Donald? »

  2. Marlo dit :

    D’aucuns ont beaucoup critiqué la générosité du fédéral, mais sont bien heureux de recevoir assez aisément la PCU quand le robinet de l’employeur se ferme. Le filet social au Canada est un principe naturel. Tout le contraire de nos voisins! Et pendant que ses commettants en arrachent, ce crétin vantait encore SON mur sur Twitter! Combien de milliards gaspillés, qui semblent s’écrouler sous un vent moindrement fort en surcroît?

  3. ghislain1957 dit :

    La septième faillite de Coronavirus 1er. Et il aura réussi l’exploit d’emporter les zétats-zunis avec lui.

    1. gigido66 dit :

      Quelque 4 ans et on assiste à la chute de l’Empire! MAAAAAGAAAAAA!

  4. Martin cote dit :

    600$ de primes d’assurance chômage…beaucoup trop pour les pauvres citoyens qui peinent à payer leur épicerie et leur loyer.mais 1 milliard et demi pour une nouvelle bâtisse pour le FBI afin d’envatager le TRUMP hôtel. ..et des millions pour renflouer le Pentagone que trump a délesté pour son mur….ça c’est une priorité absolue…..

    1. Racza dit :

      Hé oui ! Que disait-il citrouille 45 à propos du marigot ?

  5. Danielle Vallee dit :

    Les sénateurs sont partis jusqu’à la semaine prochaine alors il n’y a pas de chance que les discussions continuent aujourd’hui.

  6. Rick dit :

    Il serait intéressant de faire une comparaison avec le Canads, pour voir quelle économie a le pieux performé…

    1. Rick dit :

      …le mieux…

    2. simonolivier dit :

      @rick Ca tombe bien j’ai fait la comparaison ce matin. Au premmier trimestre de 2020, l’économie canadienne (PIB) s’est contracté de 8%. En avril le PIB a augmenté de 0,3% et de 0,2% en mai. Pas beaucoup mais au moins c’est une hausse. Les prévisions pour juin sont une hausse également. Bloomberg prévoit une croissance de 2,3% pour le trimestre ce qui serait excellent compte tenu de la situation. Ce n’est pas fantaisiste de croire que le Canada pourrait retrouverson rythme normal au premier trimestre 2021.

      Ma source est Bloomberg Financial News

      1. Duduche dit :

        Il faudrait faire parvenir ses données aux suiveux de l’auto-proclamé « génie stable » de l’économie. Peut-être que certains finiraient par comprendre qu’on leur fait avaler de la B*llSh*t depuis le début.

        Le bouffi-45 a probablement commencer à torpiller l’économie américaine avec sa guerre commerciale contre la Chine. Manière comme une autre briser ce qui allait bien depuis Obama. Défaire ce qui allait bien depuis OBama, c’est vraiment son seul programme politique à ce minable.

      2. papitibi dit :

        Certes, le pari qu’a fait Trudeau – pomper des dollars fédéraux (empruntés!) dans les poches des Canadiens – aura mieux réussi que la frilosité de la plusse grande économie du monde, qui consiste essentiellement à ne rien faire ou à faire comme si …

        Au Canada, the name of the game is… reculer pour mieux bondir quand il sera temps de bondir. Aux USA: on recule pas, on avance les yeux fermés pis l’entreprise privée va nous relever. Allez, hop, bsande de fainéants! At Work! Pis ça presse!

        Mais… si notre gros voisin s’étouffe avant de redécoller, il va nous ralentir. Et contrecarrer une partie de nos efforts…

  7. PROBERT dit :

    Au delà des sommes d’argent qui sont dépensées par les gouvernements pour aider ceux qui en ont besoin, il faut aussi qu’il y ai l’entraide entre les gens. S’il y a quelque chose à réapprende de la situation actuelle c’est la nécessité de s’entraider dans les épreuves.

    1. treblig dit :

      L’effet sur le déficit ( et par conséquent, la dette ) est pharaonique. Hors de proportion. Washington, déjà lourdement endetté, augmente ses dépenses et voit ses revenus baisser.

      Et l’ histoire de répète. Les démocrates vont arriver au pouvoir avec de sérieux problèmes de budget hérité des républicains comme sous Obama et Clinton. Vont assainir le bilan tout en ayant l’odieux des hausses de taxes ( z’ont pas le choix) . Et les républicains dans 4 ou 8 ans vont faire campagne sur cette hausse de taxes.

      Hé misère

      1. Haïku dit :

        Bien vu !

  8. Toile dit :

    J’aurais fait de mon meilleur best pour vous rendre la vie agréable et sereine pour vous et les prochaines générations.
    J’aurais fait de mon best pour tout annuler de l’ère Obama.
    J’aurais fait de mon best pour même détruire le peu pendant mon propre règne
    Et j’aurais fait de mon best pour que trump organisation s’en sorte renforcée.
    Dixit Décrapitude 1er

    J’aurais fait de mon best pour que vous adhériez à cette merveilleuse philosophie d’ Ivanka , «  Find something new », si jamais vous obtenez $200 par semaine en compensation.
    Dixit Mitch cocaïne

    1. Réal Tremblay dit :

      Un gros défi pour de réélection monsieur « Je dit non » et opération « c’est qui Trump? » commence à se mettre en marche.

    2. March dit :

      Est-ce que la phrase d’ivanka pour servir à son père. Trouve une autre job, tu n’es pas fait pour celle-là.

  9. jcvirgil dit :

    Le spectre des années 30 et des soupes populaires pointe à l’horizon. Imaginez l’état de l’économie américaine et …mondiale si une deuxième vague devait frapper.Il est temps que les politiciens arrêtent de faire de la partisanerie et de se regarder le nombril et travaillent ensemble pour prendre des mesures pour tenter d’enrayer le tsunami, même si hélas ça donnera pas grand chose….

    Je sais c’est beaucoup demander…

    1. Madalton dit :

      Imaginez un fort ouragan qui frappe la Floride.

      1. simonolivier dit :

        Isiah est justement en route et devrait frapper la Floride la semaine prochaine selon les prévisions de NOAA

  10. Ti-Jone dit :

    Bankrupting America. Sous la gouverne du Donald, le GOP sont en train de mettre le pays en faillite. Bah! c’est la 6e de Trump, y connait ça.

    1. Réal Tremblay dit :

      Et comme dans de nombreuses faillites, ce sont les autres qui paient la note.

    2. Benton Fraser dit :

      Trump fait de l’argent avec les faillites. La stratégie a toujours été de faire payer les autres….

      Là, il est dans le plat de bonbon depuis près 4 ans!!!

      Drain the swamp qu’il disait…. et certains le croient encore!?!?!?!?

  11. Pierre Lesage dit :

    Avec ces décisions pour réduire à 200$, on en vient à penser que les républicains ne veulent absolument pas prendre le pouvoir dans cette période où le contexte sera des plus difficiles. Ça ne vous rappelle pas 2008 ça…

    Sans compter tout le reste, tout le reste…

  12. Réal Tremblay dit :

    Deux observations:

    Un- Les Républicains n’ont pas tort pour le 600$ qui peut démotivé pour la recherche d’un emploi mais encore faut-il qu’il y ait des occasions de travailler, ce qui n’est pas le cas pour beaucoup en ce moment. Vaut mieux qu’il ait de l’argent pour survivre et dépenser que de prévoir allouer 1.8 milliards pour donner un coup de main au Président.

    Deux- Un simple geste de lucidité au début de la pandémie en admettant que l’administration aurait pu s’y prendre autrement en février et en appliquant des mesures simples et peu contraignantes priorisées pas un CDC renforcé malgré les erreurs du début dans les tests.

    Bref, une bonne partie de ces douleurs amoindries si le commandant en chef avait pris la décision de déroger pour une fois à son dépassé principe de Cohen qui dit qu’il ne faut jamais admettre une erreur peu importe les conséquences. Chers Républicains! Vivez maintenant avec vos conséquences puissance 10.

    1. Alexander dit :

      @Réal Tremblay

      Le principe de Cohen? Je ne le connaissais pas, celui-là.

      Ne pas admettre ses erreurs et en refuser les conséquences?

      La pire des situations tant qu’à moi, souvent au nom de l’orgueil et du pouvoir.

      Personne de sensé ne veut consciemment faire des erreurs, mais c’est au contraire une grande preuve d’intelligence de l’admettre et de chercher à les réparer.

      Mais ça prend du courage et de l’humilité pour ça.

      Courage et humilité?

      Trump?

      Des mots qui ne vont pas ensemble.

      1. Réal Tremblay dit :

        @Alexander

        Ce Cohen si chère au coeur du Président Trump. Un triste personnage qui, tout jeune, donna un coup de main pour chasser ces vilains communistes au milieu du siècle dernier et qui a été conseiller de Nixon.
        Roger Stone en est le Cohen #2 étant donné que le #1 est quelques part en enfer.

      2. @ Réal Tremblay

        Vous voulez sans doute parler de Roy Cohn ?

      3. Réal Tremblay dit :

        @marie4poches

        Oui effectivement. Merci. Pas le chanteur et musicien.
        Quoique que je pourrais suggérer que Cohn est a peut-être été un compositeur tellement Trump et Stone suivent fidèlement les partitions.

  13. Toile dit :

    Et la saison des ouragans qui s’amorce sous peu va envenimer la chose. Mathématiquement impossible qu’ils en échappe un. Stocker vos essuie tout: réponse de décrapitude.

  14. Louise dit :

    Décidément les américains passent une très très mauvaise année mais ils ne sont pas les seuls.
    La propagation du virus est mondiale mais la réponse pour l’éradiquer est laissée à chaque pays et le résultat varie selon la compétence et la détermination des dirigeants.
    Avec un président aussi incompétent,ce n’est pas surprenant que les États-Unis arrive le dernier de classe.
    En prévision de la deuxième vague je pense que l’OMS l’ONU et le FMI devraient prendre une plus grande part de leadership pour aider à combattre la crise sanitaire et la crise économique.
    Pourquoi avons-nous des organisations internationales si elles ne sont pas capables d’unir les efforts des pays membres afin de régler des problèmes qui affectent tous les pays ?

    Trump est certes à blâmer pour sa mauvaise gestion de la crise mais en toute objectivité il faut admettre qu’il n’est pas le seul même si c’est le pire.

    1. Paul-Émile Ledoyen dit :

      @Louise Au Canada, on prévoit un déficit record de 343 milliards à cause de la pandémie, disons qu’on est dans la m.rde pas à peu près pour un petit bout de temps.

      1. Madalton dit :

        Les USA ont déjà voté pour 6000 milliards de $ de programmes. Un programme d’aide aux PME est allé en bonne partie aux grandes entreprises. Ils sont en pire position que le Canada qui maitrise mieux la pandémie déjà.

      2. simonolivier dit :

        @M. LeDoyen Pas vraiment tant dans la M. que ça. Le fédéral n’a qu’à augmenter la TPS de 1% et le déficit sera payé en 8 ans selon deu professeurs d’économie émérite (Luc Godbout entre autres) et François Gagnon de Cogeco (pas le sport mais les finances) Et si on regarde le niveau de consommation au Canada, ils ont raison. La dette canadien sera d’environ 55% du PIB et celle des USA sera de 115% du PIB. Selon vous, qui est plus dans la M.?

    2. Alain Neveu dit :

      Chère Louise,

      Je suis d’accord avec vous, mais il faut se rappeler que Trump et ces semblables ont tout fait pour affaiblir les organisations mondiales ! Donc ont est pas sorti du bois comme on dit!!

    3. Guy LB dit :

      @Louise :
      Vous écrivez « Pourquoi avons-nous des organisations internationales si elles ne sont pas capables d’unir les efforts des pays membres afin de régler des problèmes qui affectent tous les pays ? »
      Que voilà une bonne question !
      On connaît quelques éléments de la rétponse: avec des leaders tels que Trump, Bolsonaro, Orban, Erdoğan, et autres egos dérangés, l’effort de coopération international qu’exigerait ce que vous souhaitez ne restera longtemps qu’un beau rêve.

  15. Alexander dit :

    « Le virus n’est qu’une forme de grippe et ça disparaîtra au printemps… »

    En fait Trump se trompait un peu. Juste un peu. Un tout petit petit peu. Et il a entraîné bien des gouverneurs d’état dans son sillon à sous-évaluer l’impact et être aussi longtemps dans le déni.

    Il a manqué une chance historique d’exercer un leadership fédéral pour stopper le tsunami et de proposer une cohésion de réponse à la pandémie.

    Bon, le dommage est fait. La pandémie se poursuit et l’économie est à terre.

    Et Monsieur voudrait retarder encore les élections?

    Non. No way.

    Il est grand temps de se débarrasser de ce monstre d’insignifiance, parfaitement incompétent et sans aucune empathie.

    Il faut retrouver de la cohésion dans ce pays, susciter de l’espoir, investir le maximum dans des moyens de répartir l’économie tout en répartissant la richesse, et bien évidemment tout mettre en œuvre pour trouver un vaccin dont la planète profitera, pas juste les EU.

    Clairement que les EU ne peuvent faire cavalier seul et fermer les murs et les frontières. Le virus est partout et seul un effort planétaire pourra endiguer le fléau.

    L’égoïsme n’a plus sa place. Place au leadership et à l’unité.

    La décision appartient aux américains.

    Vote.

    United.

    1. Madalton dit :

      Il faut aussi tenir compte de l’attitude des sénateurs républicains qui ont appuyé Trump en tout temps. S’ils avaient fait leur travail pour lequel ils ont été élus, on n’en serait pas là.

  16. Maïs1988 dit :

    Oui, la COVID-19 aura été un long cauchemar pour toutes les personnes atteintes, toutes celles abandonnées, toutes celles touchées directement, indirectement.

    Le réveil va être catastrophique. Des gens continueront à mourir post-COVID faute de soins, de suivis, de traitements, de chirurgies non effectuées durant la COVID-19.

    Au-delà des gens, l’économie en a pris pour son rhume. Vous avez remarqué que durant la COVID, Amazon, Walmart etc. sont demeurés ouverts, alors que les petites boutiques, les PME, quasi dans leur ensemble ont été fermées? Alors que certains, les gros, ont fait des affaires d’or, d’autres, les petits, devront déposer le bilan à l’encre rouge.

    Post-COVID, on assistera à des restructurations massives, « survival of the fittess », « la survie du plus apte ». Les riches vont acheter les plus petits pour une bouchée de pain. Bref, les riches continueront de s’enrichir. L’emploi va être lent à redémarrer. Les gouvernements se sont endettés jusqu’au cou. Aux USA, le transfert d’argent s’est fait de la FED vers Wall Street, trop peu pour Main Street. Au Canada, Justin premier et le tout aussi ineffable Bill Morneau ont ajouté plus de $330 milliards à la dette du pays en moins de 6 mois, sans consultation, coordination, évaluation, discussion avec les provinces. Éventuellement, il faudra rembourser ces dettes. Attendez-vous à des hausses d’impôts, de taxes, la création de nouvelles taxes COVID, et bien sûr encore plus d’austérité et son corollaire la privatisation de biens publics. Au Québec, La Presse, fidèle à ses habitudes va nous relancer ses ballons sondes annuels pour privatiser Hydro-Québec, la SAQ, etc. Les soupes populaires ne fourniront pas. Il faudra s’attendre à plus de troubles sociaux, plusieurs légitimes, d’autres au contraire financés, du genre « Rent-a-mob », comme on voit trop souvent, toujours dans le but de « Diviser pour régner »! Ne vous attendez pas à moins de police sous le thème « Defund the police ». Attendez-vous au contraire à une plus grande militarisation de la police.

    Le nouveau paradigme économique sera présenté au World Economic Forum de Davos en janvier 2021 sous le thème « The Great Reset », rien de moins. Les banquiers, la finance, les grosses pharmas, les grosses corporations, bref aucun élu vous l’avez bien compris, vont dicter les nouvelles règles. Il faudra faire avec.

    Al Gore ne sera pas très loin. Il a fait fortune avec le non-bogue de l’an 2000. Chapeau! Il a refait fortune avec la financiarisation de l’écologie, incluant une taxe sur l’air que l’on respire. Décidément!

    1. Alexander dit :

      @Maïs1988

      Pas très Jojo de vous lire ce matin.

      C’est justement l’impact le plus insidieux du COVID, agir sur le moral.

      Je crois plutôt je le reset dont vous parlez peut être une prise de conscience de ce qu’il faut changer sur la planète, mais dans un tout autre sens que ce que vous dépeignez.

      L’être humain ne pourra survivre sans se serrer les coudes.

      Partage des ressources, protection de l’environnement, unité de cohésion entre les peuples.

      Mais ça prend un leadership mondial pour ça.

      Les guéguerres d’intérêt ne feraient qu’empirer les choses.

      Espoir ou défaitisme.

    2. Benton Fraser dit :

      Mon pauvre Maïs éclaté, toujours a viser les mauvaises cibles….

  17. Paul-Émile Ledoyen dit :

    Selon l’article, le PIB a en fait chuté de 9,5% au deuxième trimestre, le 32% est en fait le taux annualisé.

    1. Toile dit :

      Est- ce que ca fait moins mal pour le petit ?

      1. Paul-Émile Ledoyen dit :

        @Toile C’est tout simplement la réalité. Le PIB de l’Allemagne a chuté de 10% pour le deuxième trimestre, eux qui ont mieux fait que pas mal tout les autres pour gérer la pandémie.

  18. jcvirgil dit :

    En tout cas même si ça fait *théorie du complot* de penser que le Covid 19 est une arme biologique et bien que je ne le croie pas , étant difficile d’imaginer que des dirigeants chinois auraient été assez machiavéliques pour rouler un tel coup de dés…

    Force est d’admettre que si elle en était une elle une elle remplierait son rôle à merveille en poussant l’ennemi américain à la faillite. Bientôt ils n’auront plus assez d’argent pour maintenir à flot l’éléphantesque force militaire qu’ils déploient dans leurs centaines de bases militaires partout dans le monde et devront se replier près de leurs côtes…

    1. Maïs1988 dit :

      @jcvirgil 08 :16

      Je ne crois pas que COVID-19 soit une arme biologique développée pour mettre à genoux les USA et l’Occident. Très peu pour moi.
      C’est vrai que l’Asie (Chine, Corée du Sud, Taïwan) très durement frappée a beaucoup mieux répondu que l’Occident.

      Ce que je sais toutefois est que plusieurs laboratoires gouvernementaux dans le monde entier possèdent des banques de souches de coronavirus. Vous pouvez me croire là-dessus. Je sais ce dont je parle.

      Contrairement au narratif officiel, COVID-19 n’a pas démarré dans un marché de Wuhan en décembre 2019. Non, le patient zéro ne vient pas du marché de Wuhan. Déjà en octobre 2019, les agences de renseignement américains avertissaient la Maison-Blanche et l’OTAN qu’une nouvelle maladie avait fait son apparition en Chine. Le Canada, membre de l’OTAN avait été averti. Peut-être pas Justin premier, trop occupé à s’excuser et à verser des larmes quelque part, je ne sais plus trop pour qui, pour quoi, mais le Service canadien du renseignement de sécurité savait. Déjà en octobre, des gens décédaient aux USA, oui, vous avez bien lu, aux USA, de la COVID. Le marché de Wuhan a été un amplificateur, mais l’origine de SARS-CoV-2 est à chercher ailleurs. C’est possible de savoir où en comparant les séquences des différentes souches de COVID-19 et en retraçant la phylogénie. On n’a pas accès à l’ensemble des souches.

      Depuis longtemps, plusieurs souches de coronavirus circulent. COVID-19 représente une souche, pas l’ensemble des coronavirus. Je ne sais même pas pour le moment si la souche qui a frappé l’Iran est la même ou une autre souche, je ne sais pas non plus si la deuxième vague sera la même souche, une nouvelle, ou un mélange. Je ne sais pas si la souche de la deuxième vague en Chine est la même que la première souche.

      Un vaccin sera développé contre COVID-19. Aucun doute. La compagnie va faire fortune. Ce vaccin sera-t-il efficace contre les autres coronavirus? Je ne sais pas.

      Ça demeure hyper-important de connaître l’origine de SARS-CoV-2. Pour le moment, toutefois, les Agences de santé publique focalisent sur autre chose : le message.

      1. jcvirgil dit :

        @Mais 88 11h12

        Intéressant. ce survol , tous ces virus qu’on taponne en laboratoire un peu partout dans le monde ,jusqu’à ce qi’il y en ait un qui s’échappe quelque part pour nous tomber sur la gueule comme disait Léo Ferré en parlant des équations des physiciens du nucléaire.

        D’ailleurs il y a un parallèle à faire avec ces armes de destructions massives que les nations s’obstinent à empiler en mettant des milliards pour les moderniser, même si tout le monde sait que celui qui va ouvrir la boîte de Pandore sonnera le glas de l’humanité.

        Plus le réchauffement climatique qui s’emballe. C’est difficile de rester optimiste…

  19. Cubbies dit :

    La chute de l’économie est l’iceberg qui se dressait devant le Bully. Il vient de le frapper de plein fouet.

    Le Bully avait vraiment l’air dépassé hier lors de son freak show sur le coronavirus en fin d’après-midi. Plus que d’habitude en tous cas. Le bateau prend l’eau de tous les côtés.

  20. Rick dit :

    Les USA n’auraient qu’à instituer une TPS pour rembourser leur énorme déficit… le feront-ils? Les Américains sont allergiques aux taxes mais cette fois-ci, s’ils veulent reprendre le dessus, ils devront faire avec …

    1. jcvirgil dit :

      Déja que la consommation des ménages est ralentie par la crise ça serait le coup de grâce pour plusieurs.Ils seraient mieux d’aller faire un tour du côté des paradis fiscaux , des fiducies , des fondations et de taxer les GAFA .

      Il y a pas mal d’argent qui dort là aussi.

      https://www.oxfam.org/en/node/9579

    2. treblig dit :

      Une tps\tvq aux États-Unis de 15.5% comme au Canada? C’est probablement la meilleure solution pour le rétablissement du budget.

      Sauf que, petit problème, le peuple américain est lourdement endetté dans son ensemble. Le 2\3 des américains vivent d’ un chèque de paye à l’autre. Alors une baisse de son revenu disponible de 15% serait catastrophique pour les ménages américains. Et pour l’économie à court terme.

      Oublions ça pour le moment.

      1. Madalton dit :

        Les États ont une taxe de vente comme on avait au QC avant le 1er juillet 1992. Elle était de 9% à l’époque. Le taux de la taxe de vente des États et comtés varie de 2,9 % à 7,5 %. Voir le lien ci-dessous.

        Certains États n’ont pas d’impôt sur le revenu comme la Floride et le Texas. Il y a de la marge de ce côté. Mais les États de NY et Californie (incluant l’impôt des villes) ont un taux d’imposition plus élevé que le QC.

        https://taxfoundation.org/2020-sales-taxes/

    3. Madalton dit :

      Il faudrait taxer les fortunes de plus de 50 M en partant. Plusieurs sont pour dont Warren Buffet, entre autres.

  21. Apocalypse dit :

    @Maïs1988 – 08:09

    Vous êtes pessimiste à souhait et je partage votre analyse! Durant cette crise, les gens sont préoccupés par une chose: leur survie! Mais le pire pourrait bien être après la fin de pandémie avec toutes les conséquences dont vous parlez.

    Cette crise de la COVID-19 est un désastre biblique et on ne manquera pas, lorsque l’esprit rationnel remplacera la peur actuelle, de se demander si on aurait pas pu faire (beaucoup) mieux pour la gérer, d’autant plus que les avertissements d’une telle crise se faisait entendre depuis des années. L’humanité s’est fait mettre KO et nous sommes toujours au tapis 😢.

    Ca va prend un sérieux retour sur ce qui s’est passé pour se préparer à une autre pandémie et on a toujours le désastre des changements climatiques qui nous guettent; comme on dit, nous ne sommes pas sorti de l’auberge.

    On va y aller une journée à la fois pour ne pas trop se déprimer.

    1. Paul-Émile Ledoyen dit :

      @Apocalypse « Cette crise de la COVID-19 est un désastre biblique et on ne manquera pas, lorsque l’esprit rationnel remplacera la peur actuelle, de se demander si on aurait pas pu faire (beaucoup) mieux pour la gérer, d’autant plus que les avertissements d’une telle crise se faisait entendre depuis des années.  »

      La Suède a gagné son pari, ils sont les seuls qui ont pris une décision éclairée adaptée à leur réalité plutôt que de faire les suiveux qui ont détruits leurs économies en gouvernant par la peur.

      1. Benton Fraser dit :

        C’est drôle de donner l’exemple d’un pays que tous républicains considèrent communiste!

      2. jcvirgil dit :

        En effet .Il n’y avait pas de bonne solution quand on considère tous les morts quelque soit celle qui était choisie…Cependant le confinement radical était la pire pour l’économie . Les Suédois ont opté pour un confinement partiel avec l’aide d’une population disciplinée.
        Avec l’immunité sociale supérieure qui en résulte et une économie moins en déroute ,, Ils seront probablement mieux positionné pour faire face à une deuxième vague.

  22. MarcoUBCQ dit :

    Combien d’années de souffrance à venir pour les États-Unis après la pseudo-présidence?

  23. Apocalypse dit :

    @Alexander – 08:30

    ‘Mais ça prend un leadership mondial pour ça.’

    Exactement et on a malheureusement l’impression qu’il y en a de moins en moins.

    Il faudrait un sérieux leadership des Etats-Unis, mais regarder leur situation, pitoyable. Et ce n’est pas Joe Biden, aussi sympathique soit-il, qui va remettre – ou mettre – ce pays sur les rails.

    1. Alexander dit :

      @ Apocalypse

      Je le cherche moi aussi ce leadership mondial.

      Trop d’individualisme dans la politique. La stratégie de diviser pour mieux régner a amené beaucoup de populistes au pouvoir, Trump en tête de liste évidemment.

      Guerre de pouvoir entre les EU et la Chine en tête de liste, avec la Russie en arrière plan qui fait un travail de sape des institutions pour remonter son pouvoir.

      L’Europe se cherche une unité après le départ de l’Angleterre.

      La pandémie amène tout ce beau monde à un tournant. Ou tout le monde se parle et met de l’eau dans son vin, ou les individualismes vont se poursuivre et tout le monde va payer la note.

      Mon choix est fait, mais ce n’est pas moi qui mène le show.

    1. Madalton dit :

      Ce sont seulement les chiffres de juin. Pour le 2e trimestre, on prévoit une baisse ce 12 %. La récession sera donc confirmée officiellement au Canada.

  24. Capitaine B dit :

    « Le scénario d’une reprise économique avant l’élection de novembre semble de plus en plus illusoire. »

    D’où le tweet du twit hier qui suggérait de reporter les élections le temps de trouver un vaccin et surtout que l’économie reprenne.

  25. March dit :

    Un bon résumé des 3 dernières années aux USA par le lincoln Project

    1. Gilles Morissette dit :

      @March (31/07/2020 à 10:13

      Belle publicité-choc.

      Combien d’Américains, croyez-vous, pensent ainsi?

      Beaucoup plus qu’on le croit.

      J’aime bien ce qui est écrit à la fin:

      « Republicains…we need to wake up. This guy was in a coma. What’s your excuse? »

      Bonne question.

    2. Haïku dit :

      @March
      Merci pour la vidéo.
      Wow !! Superbe pub de Lincoln Project. 👌👏👌👏👌 !!!

  26. Pierre s. dit :

    —————————–

    et l,andouille qui veut 4 ans de plus comme président ….
    ahhhh non c’est vrai 4 ans de plus a l’abris e la justice, le reste on s’en fout.

  27. jeanfrancoiscouture dit :

    @Apocalypse-10:01 @Alexander – 08:30

    ‘Mais ça prend un leadership mondial pour ça.’ «…on a malheureusement l’impression qu’il y en a de moins en moins.»

    En effet. Chacun invente son propre remède, tire de son côté pensant mieux s’en tirer tout seul. Ils me font penser à ce personnage de film dans un véhicule tombé en panne dans la savane africaine et autour duquel rodent des félins attendant que les passagers descendent pour enter à pied. Un des passagers enlève ses bottes de brousse pour enfiler ses souliers de course qu’il était le seul a avoir apportés. À ceux qui lui disent que même avec ses NIKE il ne pourra courir plus vite que les félins, il répond: «Peut-être mais je vais courir plus vite que vous. Ça suffira.»

    Ah, un peu H.S. mais pas tellement: La similitude entre Donald Trump et le personnage de Biff Tannen entrepreneur dans Back to the Future2 a souvent été évoquée sur ce blogue.
    Saviez-vous qu’il y a une version féminine de MM Tannen et Trump? Il s’agit du personnage de Michelle Darnell du film The Boss par Ben Falcone (2016)? Une vraie version féminine des prototypes masculins et ce même à partir de la petite enfance.

    https://en.wikipedia.org/wiki/The_Boss_(2016_film)

  28. Syl20_65 dit :

     »ahhhh non c’est vrai 4 ans de plus a l’abris e la justice, le reste on s’en fout. » Pierre S

    Vous oubliez le siège de Ruth à la cour suprême. Elle ne pourra tenir le coup encore bien longemps. Les vautours répulibans ont bien hâte qu’elle crève pour la remplacer par un autre partisan de la bigoterie.
    La racaille sociopathe a promis à ses déplorables une cour suprême à l’image des talibans qui instaureront une théocratie chrétienne. C’est la seule raison pour laquelle les immoraux hypocrites évangélistes le soutiennent.

  29. Gina dit :

    Je n’ai jamais compris comment le peuple américain s’est fié sur trump en matière d’économie . Trump a fait faillite plusieurs fois et pour se sortir la tête de l’eau il a créé une autre entreprise bidon comme la trump university ( la trump university c’étaient des cours par correspondance à travers plusieurs pays aussi que les étudiants payaient assez chers pour du vent ) . En plus des contracteurs en construction , des ingénieurs , etc qui n’auront jamais l’argent que trump leur doit . Beaucoup de ces entrepreneurs-là ont crié faillite à leur tour aussi. La trump tower de Donald trump a été payé en grande partie par ces entrepreneurs floués . I’ m rich , I’m a trickster also . On ne dirige pas un pays comme on a dirigé des entreprises défaillantes . Et c’est ce que trump a fait . En signant des accords sous pression , comme l’ALENA par exemple ou de défaire des accords qui ne lui plaisent pas . C’est le mode de gestion de trump qui va amener les États-Unis vers une récession . Comment peut-on vivre avec une indemnité de $ 200 par semaine , pour se nourrir , se loger , et payer les différentes factures , Même les $ 600 par semaine que les démocrates veulent donner comme indemnité ne suffisent pas . Un appartement 3 1/2 aux États-Unis coûte au minimum ente $ 1400 et $ 1800 . Un locataire qui ne paie pas son loyer entraînera automatiquement son propriétaire vers la faillite . Et même s’il expulse son locataire , rien ne garantit qu’il va être sorti d’affaires . Et voilà , c’est comme la chaîne de Ponzi de trump .

    1. Benton Fraser dit :

      C’est la culture américaine: « L’apparence! »

      Tout est une question de contenant et non de contenu…. et pour la majorité des américians, le contenant est plus accessible que le contenu, d’où l’attrait du rêve américain!

      Mais comme le disait Carlin: « Pour vivre le rêve américain, il faut être endormi! »

      1. Madalton dit :

        Vous m’avez devancé. Il y a l’apparence et le fait qu’il était une star de la TV. Tout le monde savait qui il était mais ne connaissait pas toute son histoire de faillite et d’imposteur.

  30. Gilles Morissette dit :

    Si Bunker Boy avait fait preuve de plus de leadership, qu’il avait suivi les avis de la Santé Publique notamment lors des périodes de confinement et de réouverture graduelle de l’économie, s’il avait travaillé davantage en concertation avec les gouverneurs qu’il soit Démocrates ou Républicains, l’économie du pays ne se retrouverait peu être pas en si piteux état.

    Tous les pays ont été frappé dûrement par la pandémie.

    Certains ont su prendre les mesures qu’il fallait pour en atténuer (un peu) les conséquences . D’autres pas. Les USA. le Brésil font partie de ce dernier groupe.

    Bunker Boy a démontré, depuis le début de cette pandémie, toute l’étendue de son ignorance, de son incompétence, de son manque d’empathie envers les gens.

    Alors que la situation se détériore davantage, que fait Bunker Boy?

    Il fout le bordel dans la villes car il est incapable de gérer les tensions raciales découlant de l’assassinat de Georges Floyd par des flics, il radotte ses lubies sur la pseudo efficacité l’hydroxychloroquine et nous sert ses habituelles théories du complot qui n’ont aucun sens.

    Certains se demandent si JB a les capacités mentales pour diriger le pays.

    Avec Bunker Boy,on ne se pose même plus cette question. Ce type a fait la preuve depuis longtemps qu’il ne les a pas.

  31. Gina dit :

    @Gilles Morissette
    Vous avez raison Bunker Boy ne dirige rien ; il fait du spectacle et se lamente pourquoi on ne m’aime pas : fait ta job avec compassion et le peuple va comprendre .

  32. Apocalypse dit :

    @jeanfrancoiscouture – 10:47

    ‘En effet. Chacun invente son propre remède, tire de son côté pensant mieux s’en tirer tout seul.’

    Dans le cas de la COVID-19, les pays pouvaient prendre – dans leur petit coin – des décisions pour protéger leur population, mais dans le cas des changements climatiques, ça ne marchera pas. Il va falloir que TOUT le monde travaille ensemble ou TOUT le monde va payer pour les conséquences,

    Disons que je ne suis pas particulièrement optimiste, Il nous reste au plus dix(10) ans pour faire quelque chose de significatif et la grande majorité des pays se trainent encore les pieds 😢.

    Dans le cas de la COVID-19, les gens ont pris au sérieux les consignes pour se protéger, car il sentait un danger immédiat pour leur personne, mais les changements climatiques, les gens ne sentent pas cette menace, alors on repousse à plus tard – sans doute, trop tard – des mesures pour protéger notre civilisation.

  33. Apocalypse dit :

    @jcvirgil – 11:20

    ‘Cependant le confinement radical était la pire pour l’économie.’

    Effectivement, c’est une question qu’on peut se poser. A la limite, peut-être que le confinement était la bonne idée, mais plus on en apprenait sur le virus et plus on aurait dû pouvoir se retourner sur un dix sous. Dans mon bouquin, ce confinement a été trop long.

    De toute manière, même avec une 2ième vague, on ne pourra plus tout refermer. Il faudra s’en remettre à la discipline des Québécois(es) – et non pas au fameux dociles et obéissisants de vice-première ministre du Québec – pour passer au travers sans trop de heurts.

    J’habite au Centre-Ville de Montréal et les gens sont disciplinés. L’ouverture des bars a sans doute été une mauvaise idée qui a causé la hausse de cas de contamination.

  34. spritzer dit :

    Peut-être que nos marionnettes de dirigeants vont penser à régler le cas des paradis fiscaux où des centaines de milliards attendent d’être imposés. Si c’est pas maintenant ce sera jamais!

  35. Apocalypse dit :

    @Maïs1988 – 11:12

    Une chronique qui m’a fait ragé ce matin:

    https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2020-08-01/le-bar-ouvert-de-la-pcu.php

    qui va dans les sens des critiques que vous formuliez envers le gouvernement Trudeau. On ne pourra jamais accuser cet homme de trop réfléchir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :