Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

À titre de maire de Portland et responsable de la police locale, Ted Wheeler a été la cible des critiques et des revendications formulées par les manifestants qui s’assemblent chaque soir depuis 56 jours devant un tribunal fédéral situé au coeur de sa ville. On lui a notamment reproché d’avoir permis à ses policiers de recourir au gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, dont certains, issus de la mouvance d’extrême-gauche Antifa, ont couvert l’édifice de graffiti, lancer des projectiles contre les policiers et allumé des feux.

Or, pour la première fois depuis le début des manifestations, le maire s’est joint aux protestataires mercredi. Au cours d’une soirée tendue, il a tenté d’échanger avec eux, disant vouloir se mettre à l’écoute de leurs demandes, qui incluent la réduction de moitié du budget alloué à la police, la libération des manifestants détenus et le départ des agents fédéraux déployés à Portland par l’administration Trump. Chahuté par certains manifestants qui ont réclamé sa démission, le maire Wheeler a dénoncé la présence de ces agents fédéraux.

«La raison pour laquelle je suis ici ce soir est de me tenir à vos côtés», a déclaré Wheeler à la foule. «S’ils lancent des gaz lacrymogènes contre vous, ils lancent des gaz lacrymogènes contre moi.»

C’est ce que les agents fédéraux ont fait un peu plus tard, comme l’illustre la vidéo ci-dessous publiée sur le compte Twitter d’un journaliste du New York Times. Le maire de Portland a accusé les agents fédéraux d’avoir réagi de façon «excessive et odieuse».

À 3 h du matin, la situation à l’extérieur du tribunal fédéral s’était détériorée au point d’être qualifiée d’«émeute» par la police de Portland.

Ce qui se passe à Portland depuis des dizaines de jours est un exemple de ce qu’on voit souvent après des manifestations pacifiques. Des éléments radicaux s’y infiltrent pour provoquer des affrontements ou commettre des actes de vandalisme. Des manifestants du mouvement Black Lives Matter ont déploré le phénomène qui a servi de justification à l’administration Trump pour déployer des agents fédéraux qui ont effectué par la suite des arrestations parfois arbitraires et employé des tactiques dénoncées pour leur brutalité afin de mettre fin au «chaos et à l’anarchie».

Cette photo prise au cours de la soirée de mercredi donne une idée de ce qui s’est passé avant les gaz lacrymogènes.

(Photos AP et Getty Images)

41 réflexions sur “Portland : un maire entre deux feux

  1. Sueurs dit :

    Ça va de mieux en mieux…

  2. Salvador E. Rodriguez dit :

    Je serais tellement pas surpris qu’un jour on apprenne que Trump paie (paie et un gros mot ici car ce même Trump habituellement trouvé le moyen de ne pas payer) des agents provocateur pour mettre anarchie et désordre dans la foule.

    C’est pas un Trump non plus qui ira parler comme ça à des manifestantS ou même à des citoyens non trié au préalablement. Sa seul sortie sur les rue que je sache c’est devant la maison blanche entre un cordon de sécurité de multe policiers.

    1. Bon voyons! Trump n’a rien fait de tout ça…
      …il a demandé à quelqu’un de s’en occuper.

      C’est fort possible avec tous ces contacts à l’éthique élastique qu’il s’es fait au long des années. Son entourage familial et ceux qu’il place en intérim en sont une belle démonstration.

    2. Lily D. dit :

      J’adhère à votre point de vue. Diviser pour mieux régner, c’est sa façon de fonctionner depuis le début. Il n’a pas de prises sur le coronavirus, mais peut envoyer des mercenaires pour faire diversion, foutre le bordel et instiller la peur. Ses publicités vont d’ailleurs dans le sens d’installer un climat d’insécurité.

      Lors de ses nouveaux points de presse sur le coronavirus, il parle peu du virus et contrôle le message. J’ai même eu l’impression que certaines questions étaient prévues dans ce sens. Par exemple, une journaliste l’a interrogé pour savoir si sa gestion de la pandémie devrait être le seul élément sur lequel ses électeurs devraient juger sa présidence. Bien sûr, il a répondu qu’il fallait tenir compte de la meilleure économie, etc. Bref, il semble que, via ses briefings, il va trouver le moyen de passer ses messages électoraux, en essayant de donner aux gens l’impression qu’il les tient informés et qu’il se préoccupe de la pandémie et, par le fait même, d’eux.

      Il a déclaré qu’il n’avait pas besoin de la présence des spécialistes de la santé publique avec qui il assure s’entendre très bien. Ceux-ci lui explique tout et il retransmet les renseignements lui-même au peuple… Maintenant qu’on sait qu’il peut répéter : personne, femme, homme, caméra et télé plusieurs minutes plus tard, on devrait être rassurés.

      Bref, la stratégie est plutôt inquiétante. Espérons que la majorité des électeurs va voir clair dans son jeu. Pour lui, la fin justifie les moyens et on sait qu’il ne reculera devant rien pour conserver le pouvoir.

    3. lanaudoise dit :

      Pas besoin d’en payer, juste de demander à Barr d’en envoyer payé aux frais du bon peuple. Il me souvient que certains mettaient le feu aux granges et mettaient des bombes ici, en 1970. Alors…

  3. titejasette dit :

    Maintenant que le maire ait vérifié de visu, qu’il ait été gazé… Que compte-t-il faire contre ces agents fédéraux ?

    Si je comprends bien, des journalistes et de caméra-men ont suivi le parcours du maire. Il y a donc des preuves ?

    1. Felix-Antoine dit :

      @titejasette Le gaz a été envoyé parce que les voyous ont tentés d’incendier le tribunal fédéral.

      http://twitter.com/MrAndyNgo/status/1286187623258628097?s=20

      1. titejasette dit :

        @Felix-Antoine

        Étiez-vous présent lors de cette manifestation ? Comment pouvez-vous savoir si  » Le gaz a été envoyé parce que les voyous ont tentés d’incendier le tribunal fédéral. » A quel moment exactement le gaz a été envoyé ? (avant ou après ?).

        Des voyous ? des agents provocateurs ? On ne saura jamais qui ils sont exactement !

        Vous recopiez un message sur Twitter ? C’est hallucinant votre affaire !

        Relisez mon post. Je demande des preuves (des vidéos) pour voir avant de me prononcer. Une enquête si possible pour savoir qui sont ces voyous. C’est facile de faire proter l’odieux par n’importe qui… Bonne chance la prochaine fois !

      2. Felix-Antoine dit :

        @titejasette Le message Twitter contient une vidéo des voyous qui allument le feu.

        Si vous voulez savoir ce qui se passe réellement à Portland, suivez Nancy Rommelman ou Ngo sur Twitter.

        Si vous préférez entendre que les manifestations sont pacifique et que Putin et Trump sont responsable de tout cela, vous avez CNN, le NYT et le WAPO.

      3. Benton Fraser dit :

        Faut croire qu’ils ne savent pas viser!!!

      4. el_kabong dit :

        @felix-antoine

        Votre tite vidéo est tellement serrée qu’elle pourrait avoir été prise n’importe où dans le monde…

        Par ailleurs, pourquoi la vision des personnes que vous proposez devrait être plus « réelle » et « objective » que celle des médias? Simplement p.q. ce sont des membres du culte, comme vous, et qui ont la même vision que vous?

        Je préfère la vision de personne dont le travail est justement de rapporter les faits tels qu’ils les voit et non les échos d’une réalité alternative…

      5. Gilles Morissette dit :

        @Félix-Antoine (23/07/2020 à 11:26

        État de situation du coronavirus aux USA en date du 22 juillet.

        3 918.612 cas d’infections
        142 163 décès

        Et ça continue d’augmenter à un rythme effarent.. La situation est hors contrôle. La gestion de la pandémie par votre gourou et son administration de crapules est DÉSASTREUSE.

        https://www.cnn.com/2020/07/23/health/us-coronavirus-thursday/index.html

        On vous comprend de vouloir faire absolument parler de ce qui se passe à Portland et ailleurs. Belle tentative de diversion. Typique d’un membre de la secte des adorateurs de Bunker Boy.

        Vous devriez relire attentivement le post de M. Hétu notamment la partie où il explique ce qui peut se passer dans des manifestations lorsque des éléments perturbateurs s’y infiltrent pour faire du grabuge.

        Il y a des choses que vus n’avez manifestemnents pas très bien saisi dans son excellenter analyse.

        Trouvez-vous donc des sources d’informations plus crédibles qu’une blogueuse dont personne ne connaît et dont la crédibilité semble à tout le moins discutable.

        On vous prendra peut-être davantage au sérieux et vous aurez l’air plus « crédible » dans vos interventions.

      6. Achalante dit :

        Est-ce qu’ils essaient de mettre le feu à chaque soir? Parce que ça fait des jours que vous nous servez cette « explication »….

        De toutes façon, considérant que les personnes qui disent ceci essaie de faire croire que Mme Oman a participé à un camp d’entraînement du Hamas, avec pour preuve une photo datant d’avant sa naissance, ça ressemble à de l’intox, purement et simplement.

      7. simonolivier dit :

        Andy Ngo est un activiste d’extrême-droite. Qu’est-ce qui nous prouve que ces images sont d’hier soir? Voici ce que Rolling Stone, Vox et The Hill ont a dire de Ngo
        Andy Ngo is a *far-right activist* and blogger who writes bogus scare pieces to incite hatred against Muslims, he’s not a journalist in any capacity.

  4. Marylap dit :

    La situation se calmait avant l’arrivé de la police secrète. Si je suis d’accord que les manifestation ont été infiltrées par les casseurs, le gros du problème repose quand même sur la réaction excessive de Trump. Parce que si c’était des groupes d’extrême droite qui manifestaient, Trump aurait envoyé sa gestapo pour protéger les manifestants.

  5. Jean Saisrien dit :

    >>issus de la mouvance d’extrême-gauche Antifa

    Ouch…

    1. gl000001 dit :

      En fait, c’est la mouvance d’extrême-décence anti-trump. Et ça ne devrait pas faire mal 😉

  6. treblig dit :

    Rien de nouveau sous le soleil même ici au Québec. Des éléments antifas radicaux s’infiltrent dans des manifestations pacifiques pour mener des actions violentes. Ce qui nuit aux revendications légitimes des manifestants. On ne vois plus que ces actions violentes au bulletin de nouvelles. Ce qui fait l’affaire de Trump.

  7. Gina dit :

    Je ne crois pas que ce sont des éléments antifa radicaux , je pense surtout que ce sont des contre-manifestants de souche républicaine qui viennent foutre le bordel pour justifier la présence de la garde de trump

    1. treblig dit :

      @gina

      Une réponse à la normande : P’tête bin que oui, p »tête bin que non. N’était pas à la manifestation, je ne connais pas l’identité des antifascistes ou celle des agents provocateurs. Sauf que les débordements attirent l’attention des médias.

  8. monsieur8 dit :

    « [le maire] a tenté d’échanger avec eux, disant vouloir se mettre à l’écoute de leurs demandes ».

    Enfin !!

    On ne parle plus que des casseurs et de la réaction des forces de l’ordre. Qui relaie les revendications des manifestants? Qui propose un début de solution aux problèmes qu’ils dénoncent? Qui les écoute?

    1. Qui pose des questions aux Républicains qui font dans leur pantalon juste à l’idée de contredire le parrain.
      On peut donner ça à Trump. Il a bien dompter ses petits chiens. La force de la croquette et de la « strappe »

  9. Réal Tremblay dit :

     » Yes! Merci,merci,merci mon Dieu! » -@Donald J.Trump-RealGodfather
    Trump doit être content ce matin devant son miroir et avec son regard « C’est moi le king »
    Et si la situation devient incontrôlable? « Beuuuu! C’est la faute à ces communistes démocrates! » Sniff!

  10. Pierre s. dit :

    ———————-

    Trump c’est l’épouvantail, la diversion, il n est pas assez brillant pour orchestrer ca
    Regardez du coté de Bannon, Miller, Barr,

  11. Apocalypse dit :

    On pourra au moins dire une chose à propos de Ted Wheeler, il a des balls, ce qui n’est pas rien.

    Désolant, des gens qui manifestent pacifiquement et des têtes brûlées qui viennent foutre le bordel. Avoir l’esprit tordu, on pourrait se demander s’ils ne sont pas des partisans de Donald Trump qui veulent lui donner des munitions contre la gauche – celle des Etats-Unis, on s’entend – et les démocrates.

  12. Apocalypse dit :

    @Salvador E. Rodriguez – 11:18

    ‘Je serais tellement pas surpris qu’un jour on apprenne que Trump paie …’

    Pas certain que Donald Trump a besoin de les payer. Plusieurs de ses partisans sont tellement obsédés par cet homme qu’ils sont sans doute prêt à faire n’importe quoi pour l’aider.

    1. gl000001 dit :

      Gratuitement en plus. Comme le gars avec ses bombes envoyées à Obama, Clinton …

      1. Haïku dit :

        Très bonne remarque !

  13. HS

    Une autre défaite pour 45

    Un juge ordonne la libération de Cohen « saying he believes the government retaliated against him for writing a book about trump »

    1. Madalton dit :

      Vous m’avez devancé. Trump pourrait l’envoyer payer certains casseurs à Portland.😁

  14. constella1 dit :

    HS
    La faillure sur deux pattes selon Lincoln Project
    https://youtu.be/2uLJkpH__os

    1. Wow! L’art du montage à l’oeuvre.
      Une rétrospective de déclarations qui me fait penser qu’il a tellement cracher de la bouette, que j’en avais oublié quelques unes.
      J’espère qu’elle passe sur Fox. Sa base ne pourra pas clamer « fake news! ». Il vient de le faire en plein dans votre façe.

      1. Haïku dit :

        Bravo Lincoln Project ! 👌

      2. Haïku dit :

        @Réal Tremblay
        Merci pour le lien.
        En effet, un très bon article !

  15. titejasette dit :

    J’ai déjà donné les raisons pour lesquelles il faut arrêter de manifester (dans un des posts précédents).

    Les preuves ont été recueillies pour punir ces agents fédéraux. Qu’on remette ce dossier entre les mains de la Justice. Je l’espère qu’ils arrêtent toute manifestation dès maintenant. Je crois le simple citoyen devrait commencer à avoir peur des méthodes de travail pas très catholiques de ces Boeufs. S’ils continuent encore de manifester, et ce, malgré cela, soit:

    -ils sont fous et risquent de gros problèmes pour rien

    ou

    -ils sont des agents provocateurs payés pour créer le chaos

  16. titejasette dit :

    @Felix-Antoine 11h50

    Je ne suis pas abonnée à Twitter (et je n’ai pas l’intention de me brancher). Je ne sais pas qui vous êtes exactement, ni qui sont les deux autres personnes dont vous aviez mentionnées le nom dans votre post.

    Je me tiens informée en lisant les grands journeaux et autres médias de masse. Vous croyez p-e qu’en me donnant leur nom, je suis plus susceptible de les croire ?

  17. monsieur8 dit :

    @titejasette: Arrêter de manifester dès maintenant?

    Ce serait une grande victoire pour Trump.

    ——-

    « Ils sont fous et risquent de gros problèmes pour rien ».

    Pour rien? S’attaquer aux causes du racisme systémique de la société, ce n’est pas rien!

    1. titejasette dit :

      @monsieur8 12h23

      Le racisme systémique de la société existe depuis des siècles et ce, dans la plupart des pays. Il a été reconnu par la planète et la plupart des Américains depuis la mort récente des deux Noirs.

      Il ne faut pas oublier que le problème c’est Trump et comment s’en débarrasser. Trump ne veut pas le reconnaitre et c’est tant pis. Ne vous trumpez pas de cible. Commençons d’abord par nous débarrasser de Trump et combattons le racisme à compter du 3 novembre.

      En passant, Obama a-t-il fait qq chose avec ce problème ?

  18. Gilles Morissette dit :

    Ce genre de débordement était facilement prévisible.

    Il est assez clair pour quiconque a un peu de jugement et de discernement (les adeptes de la secte des adorateurs et ça inclus « Félix-Antoine », n’en n’ont pas.) que toute cette violence est le fait de provocateurs, d’éléments radicaux qui se sont infiltrés dans les manifestations pour faire du grabuge.

    Ils sont à la solde de qui? Voilà la question.

    Ce genre de comportement s’est déjà vu ailleurs dont ici à Toronto et à Montréal.

    Ceci dit, les organisateurs de ces manifestations devront mieux les encadrer afoin d’empêcher les éléments perturbateurs de s’y infiltrer.

    « Plus facile à dire qu’à faire » me direz-vous. Vrai.

    Cependant, il ne faut pas donner à la meute de chiens enragés et de « goons » de Bunker Boy, un prétexte pour foncer dans le tas et matraquer les manifestants à bras raccourcis. Ils n’attendent que ça.

    Le maire Wheeler a montré qu’il avait du cran en allant faire face aux manifestants dont certains lui étaient très hostiles.

    On ne peut pas en dire autant de Bunker Boy. Il agit comme un vrai pyromane. Il met le feu et se cache comme un couillon pur ne pas en porter la responsabilité.

  19. Linda Hart dit :

    L’extrême gauche antifa … serait-elle à vendre à n’importe qui prêt à y mettre le prix, pour permettre en l’espèce à certain individu, ayant une lourde tendance à la dictature, de s’arroger le rôle de sauveur de la nation par l’envoi d’agents fédéraux chargés de transformer des manifestations pacifiques en véritables foires sur le pont avec la contribution de ladite extrême gauche antifa ? Poser la question me semble parfaitement légitime quand on voit, un peu partout, des manifestations pacifiques régulièrement dégénérer en émeutes. L’extrême gauche antifa et le black bloc illustrent-ils le mot de Kant : « tout homme a son prix, pour lequel il se vend » ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :