Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Lourd bilan à Chicago au cours du long week-end de la fête nationale américaine : selon le Chicago Sun-Times, la violence liée aux armes à feu à fait au moins 14 morts, dont une fillette de 7 ans et un garçon de 14 ans, et 63 blessés. «Nous ne pouvons pas rester insensibles à ça», a déclaré la mairesse de Chicago Lori Lightfoot sur Twitter. «Nous faisons des progrès pour réduire le nombre des fusillades, mais nous devons faire mieux.»

Les progrès auxquels la mairesse sont relatifs. Le New York Times consacre un article sur le sujet dans son édition de lundi. Du 1er janvier au 2 juillet, Chicago a recensé 336 meurtres, selon les données de la police. À ce rythme, la ville devrait atteindre son record de 778 homicides établi en 2016. Il est vrai que ce nombre a décliné au cours des dernières années, passant de 658 en 2017 à 567 en 2018 et à 492 en 2019.

Au nombre des victimes entre le 20 juin et le 2 juillet 2020 : 9 enfants de moins de 18 ans, dont un bébé de 20 mois.

«La ville des vents est en train de devenir la ville du sang», a dit un prêtre au Times au sujet de cette hécatombe qui survient en plein débat national sur le travail des policiers. À Chicago, les policiers estiment que la violence liée aux armes à feu prouve qu’ils ont besoin d’un meilleur appui pour faire face aux éléments criminels responsables de la grande majorité des homicides. Leurs critiques affirment de leur côté que la hausse des homicides prouve qu’ils font mal leur travail et que les problèmes endémiques – chômage, maladie mentale et addiction – devraient recevoir plus d’attention.

Fait à noter : toute proportion gardée, la violence liée aux armes à feu gagne aussi du terrain à New York, dont le taux d’homicides a décliné de façon ininterrompue sur plusieurs décennies. Le une du New York Post témoigne d’un week-end ensanglanté :

(Photo AP)

30 réflexions sur “«La ville des vents est en train de devenir la ville du sang»

  1. Guy Gibo dit :

    Le travail des policiers? POurquoi pas le 2eme amendement qui veut que tous peuvent s’armer de fusils et mitraillettes pour se défendre. Mais ils sont où les bons citoyens pour défendre leurs voisins avec leur armada? Ils sont aveugles…

  2. ghislain1957 dit :

    « À Chicago, les policiers estiment que la violence liée aux armes à feu prouve qu’ils ont besoin d’un meilleur appui pour faire face aux éléments criminels responsables de la grande majorité des homicides. »

    Un contrôle des armes à feu serait un bon départ, n’est-ce pas. Mais bon, la NRA tient les politiciens par les couilles, en particulier les républicains…

    1. Pierre dit :

      Chicago a des règles très strictes sur les armes à feu. Le problème est que l’Indiana, dont les règles sont très faibles, est à moins de 30 minutes de la ville. Le Wisconsin quant à lui, est à 1:30 de la ville.

  3. treblig dit :

    Pendant ce temps, l’île de Montréal a rapporté 25 meurtres pour un peu plus de 2 millions d’habitants en 2019 dont la majorité est dû aux règlements de comptes du crime organisé. À titre de comparaison, Philadelphie, avec une population comparable, a enregistré 353 meurtres pendant la même période.

    1. Duduche dit :

      Toutes proportions gardées, on pourrait faire un parallèle avec la covid-19: comme pour les armes à feu, pas mal de politiciens regardent ailleurs plutôt que de constater l’ampleur de l’épidémie et le nombre de mort, et réagir fermement. Dans le cas de la covid-19, il y a quand même un peu plus de réactions. Il faut dire que les décès par armes à feu sont « seulement » de l’ordre de 30-40 000 / ans aux USA (10-15 000 pour les meurtres et 20-25 000 pour les suicides).

    2. papitibi dit :

      Tout le monde sait – la NRA en tête! – que si les Montréalais étaient armés, personne n’oserait cribler son voisin , de peur d.être pris pour cible à son tour.

      Mais qu’est-ce que ça va leur prendre, à ces maudits Québécois, pour être ENFIN conscients du danger qu’ils encourent faute d’être armés?

      Heu…

  4. Carl Poulin dit :

    GUNS TO HELL!

  5. Louise dit :

    « ….les problèmes endémiques – chômage, maladie mentale et addiction – devraient recevoir plus d’attention. » et j’ajouterais plus d’argent.

    Il est là le coeur du problème et par conséquent il contient une partie de la solution.
    C’est justement pour cela que les gens manifestent actuellement. La brutalité policière est seulement un aspect du problème. Aussi longtemps qu’il y aura de la discrimination raciale qui empêche les noirs d’avoir accès à une éducation de qualité, d’avoir accès à des soins de santé abordables sinon gratuits, qui les tient à l’écart des emplois payants qui a comme conséquence de les maintenir dans la pauvreté et le désespoir, ce genre de situation déplorable va persister.

    1. treblig dit :

      @Louise

      Le rappeur Fifty cents, dans une chanson, a bien résumé la mentalité du ghetto :

       » Get Rich or Die Tryin « .

    2. Michèle dit :

      @ Louise
      Vous m’avez devancée. Je suis entièrement d’accord avec vos propos! 👏🏻👍🏻

    3. gigido66 dit :

      Vous avez tout compris…pourquoi « diable » ces Américains ne font-ils pas la même analyse que tous les gens sensés. L’esprit du Wild Wild West est toujours trop présent dans leur cerveau…

  6. Yossi dit :

    La police à Chicago a tout simplement abandonné depuis des lunes. C’est le résultat lorsque le travail du corps de police devient la punching bag des élus de la ville.

    Et New York qui commence maintenant à surpasser Chicago dans un weekend en violence, est-ce surprenant à voir comment se comporte De Blasio envers ses policiers?

  7. C’est en lisant ce genre de nouvelles que je me dis comme nous sommes bien ici, pour le moment. Perdre son enfant de 7 ans ou son bébé de vingt mois est une horreur indéfinissable.
    Quand une société tient à son deuxième amendement et à ses lucratifs profits…

    1. gigido66 dit :

      Et…que cette même société est, pour une bonne proportion de ses citoyens, pro-vie…j’en perds de grands bouts dans leur logique!

  8. Carl Poulin dit :

    Si les politiciens Américains voulaient vraiment abolir le 2ième amendement de leur constitution il serait le plus facile à débattre devant la SCOTUS. Basé sur le fait que celui-ci ait été adopté alors que les armes automatiques et les revolvers à chargeurs n’existaient pas, il serait difficile aux membres de la SCOTUS d’ignorer la futilité et surtout les dangers de maintenir ce vétuste droit au port d’arme.

  9. spritzer dit :

    C’est incroyable la différence avec le Canada. Toronto doit se comparer avec Chicago en terme de population et ils ont eu 142 morts en 2018 et ça ne dépassait pas le 100 auparavant. Tu n’as pas envie d’aller vivre aux États quand tu prends connaissance de ces chiffres.

  10. Benton Fraser dit :

    Doctrine républicaine/NRA pas assez poussée à bout:
    Il faut plus d’armes pour les « good guy »!

    1. Yossi dit :

      @Benton Fraser Peut-être que je me trompe mais j’ai la vive impression que les habitants de Chicago qui se tirent dessus comme des pigeons ne sont pas des membres de la NRA.

  11. Sjonka dit :

    Je ne veux même plus commenter ou débattre de ce sujet. Quand des enfants du primaire se font abattre et que rien ne change, pourquoi je perdrais mon énergie. J’ai compris que c’est peine perdue aux états-pourris.

  12. lechatderuelle dit :

    il y a tellement d’armes en circulation aux USA que même en éliminant le 2 eme amendement de leur Constitution, il faudrait un siècle pour reprendre un espèce de contrôle…..

    Les gens aux USA n’ont pas de soutien social…. sans un changement en profondeur de la société qui devra passer du capitalisme sauvage à un capitalisme socialisme, rien ne changera….

    Le Peuple est violent…. la mentalité est violente…. ils trempent dans cette idéologie de violence partout….

    Les guerres, les soldats, la glorification de la violence comme solution de paix… les USA sont un pays guerrier…..

    L’Éducation est à revoir…. l’urbanisme est à revoir…. la privatisation de tous les services est à revoir…. mais comment y arriver dans un pays qui a « peur » de son gouvernement…..

    Comment faire comprendre à un Peuple que de payer un service en groupe est plus avantageux que de le payer seul???
    Que la prévention est plus rentable que la répression…..

    aux USA c’est le désespoir qui s’exprime à chaque coup de feu…..

    Les politiciens USA sont, généralement inutiles … ils y sont pour leur propre intérêt ….

    Rien ne change véritablement aux USA…. ils sont toujours empêtrés dans les mêmes problèmes de fond depuis 40 ans….

    1. spritzer dit :

      « L’Éducation est à revoir…. l’urbanisme est à revoir…. la privatisation de tous les services est à revoir…. mais comment y arriver dans un pays qui a « peur » de son gouvernement…..  »

      Le problème est plutôt que le gouvernement n’est pas intéressé à faire ces investissements. L’argent va dans le militaire et en plus ce secteur est corrompu et c’est normal avec tout l’argent qui s’y engouffre.

    2. Igreck dit :

      Je dirais depuis le Mayflower !? Puritanisme assassin !

  13. jcvirgil dit :

    Comme dit une vieille chanson :*Whats new pussicat, woh oh oh oh. *

    Ils ont l’exemple de sociétés au nord de leurs frontieres qui font cent fois mieux qu’eux en contrôlant l’accès de leurs citoyens aux armes à feu.

    Leurs politiciens ont décidés encore une fois de se coucher devant un puissant lobby au lieu de passer des lois pour assurer la sécurité des gens qu’ils ont le devoir de protéger .

    Leurs familles continueront d’enterrer leurs morts en espérant que ça ne leur arrive pas à eux ,tant qu’ils ne feront pas le ménage de la racaille qui les gouvernent.

  14. noirod dit :

    Et pourtant ! Ils en sont insensibilisés c’ est bien pire que d’être insensibles. Parce que ca , c’ est la routine quotidienne de plusieurs villes américaines et particulièrement a Chicago . Bon soit, rien comme une fête pour exacerber les susceptibilités et développer le syndrome de la gâchette fragile. Mais vous vous attendez a quoi au juste de ce pays qui glorifie le gun hein ? En une époque ou tu as tout avantage a gagner et plus rien a perdre c’ est encore surprenant que la loi du plus fort ne ronge pas encore le far-west. Plus de job, plus de bouffe, plus d’ espoir, le virus mortel, la police blanche, la société blanche, la haine présidentielle…Tous les éléments y sont et même si on est a certains endroits sur le bord de…je m’étonne que la guerre civile ne soit pas déclenchée chez nos voisins.

    1. jcvirgil dit :

      La guerre civile n’est pas encore arrivée, mais la décadence oui !

      La gestion catastrophique de la crise du Covid 19 sûrement la pire de la planète pour un pays dit * évolué*, est là pour le prouver.

      Pourtant le grand malade qu’ils ont élu comme président , qui est de fait la risée de la planète, se permet encore de les citer en exemple…

  15. PROBERT dit :

    Je n’ai jamais compris comment les américains chrétiens pouvaient concilier certaines des valeurs de leur société avec le message du Christ, qu’ils disent être en centre de leur vie. Je pense principalement à leur matérialisme, la recherche de la fortune et la culture des armes à feu. Comme je n’ai jamais compris comment ils ont pu élire un président comme Obama pour deux mandats et un homme comme Trump pour leur succéder.

    1. Benton Fraser dit :

      Il faut avoir la foi… les voies du Seigneur sont impénétrables!

  16. Madalton dit :

    Pourtant Trump avait dit en janvier 2017 que le problème de la violence à Chicago pouvait être réglé en une semaine. Il faut croire que sa solution n’a pas fonctionné comme pour le mur, la COVID, etc.

    Il a souvent blâmé aussi Obama, dont il était sénateur de l’Illinois avant d’être président, pour ne pas avoir réglé le problème.

    https://www.washingtonpost.com/news/post-nation/wp/2017/01/26/trump-calls-chicago-violence-very-easily-fixable-and-blames-it-on-political-correctness/

  17. Gilles Morissette dit :

    La violence par les armes à feu est un grave problème pour lequel des solutions simplistes ne fonctionnent pas.

    Armer davantage les policiers, leurs donner plus de pouvoirs en matière d’arrestation en croyant que ça va tout régler.?Ce ne sont pas des solutions viables à moyen et long terme.

    Combattre la pauvreté, inverstir dans l’éducation des Jeunes, dans la santé, dans la création d’emplois offrir de meilleurs chances aux minorités, favoriser des mesures qui vont faire en sorte de rapprocher la police de la population (police bcommunautaire),etc. Ce n’est peut-être pas « spectaculaure » mais drôlement plus efficace et avec de meilleurs chances de réussite.

    Faire en sorte d’exercer un meilleur contrôle des armes à feu parmi la population,ne pourrait certes pas nuire. mais là, on s’attaque à un autre problème.

    Ce sera long, ça va coûter ds sous, beaucoup de sous mais si ça peut faire baisser un tant soit peu, la tension qui existe présentement dans certaines villes américaines, l’investissement en aura valu la peine.

    Ben quoi, on peut rêver.

  18. Nefer111 dit :

    Ça fait plus de 10 ans que Chicago est devenu la ville la plus dangereuse des États-Unis … Et à dire franchement si j’allais la bas je sais pas qui je craidrais le plus les supposés bandits ou la police qui tue … 🙄

Répondre à Yossi Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :