Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Dans un tweet nocturne, Donald Trump a menacé de faire abattre des manifestants à Minneapolis, où certains d’entre eux ont mis le feu à un poste de police lors de la troisième nuit de violences consécutives après la mort de George Floyd, cet Afro-Américain de 46 ans décédé après qu’un policier s’est agenouillé sur son cou jusqu’à ce qu’il tombe inconscient :

«Ces BRUTES déshonorent la mémoire de George Floyd et je ne laisserai pas cela se produire. Je viens de parler au gouverneur Tim Walz et je lui ai dit que l’armée est avec lui jusqu’au bout. S’il y a un problème quelconque, nous assumerons le contrôle mais, quand les pillages commencent, les tirs commencent. Merci!»

Dans un tweet précédent, le président avait mis au défi le «faible maire de la gauche radicale, Jacob Frey» de mettre de l’ordre dans sa ville, faute de quoi il déploierait la garde nationale à Minneapolis «pour faire le travail».

À noter que Twitter a masqué le tweet menaçant de Trump en affirmant qu’il contrevenait à ses règles sur la «glorification de la violence». Il s’agit d’une autre première pour le réseau social, qui avait signalé des tweets «trompeurs» de Trump plus tôt cette semaine.

(Photo AFP/Getty Images)

112 réflexions sur “Trump menace d’abattre des manifestants

  1. gl000001 dit :

    Il pense que ça va calmer les choses.
    Ca fait trois ans qu’il pille ou laisse piller les USA. Il faudrait donc commencer à tirer sur lui et ses amis ?

    1. Racza dit :

      Il ne veut rien calmer du tout. Il a été élu par le chaos il veut être réélu par le chaos. La fin de la saison 3 de house of cards est son leitmotiv pour un second mandat.

      1. gl000001 dit :

        Merci pour l’info. Je n’ai pas écouté House of Cards car je trouvais ça trop exagéré !!! Hihihihi !!

  2. Salvador E. Rodriguez dit :

    Je suis sûr que le président Trump en rêve. Tirer et tuer dans une foule. Son fantasme.

    1. Roger Allard dit :

      Un Rambo avec un haut-parleur accroché dans le cou. Il devient brave quand il est caché derrière les protestataires.

    2. MarcoUBCQ dit :

      Ce genre de brute ne tolèrerait pas longtemps de tels agissements. Himmler a voulut protéger les soldats SS d’avoir à assassiner des juifs à bout portant en suggérant les chambres à gaz (Je prend un raccourci historique ici). Donald est un lâche, comme tous ceux qui l’aiment. Ces gens s’ouvrent la trappe sans arrêt mais n’ont pas le courage de leurs convictions.

  3. Tiger Mulligan dit :

    Quand des états-uniens meurent pas un mot mais si on s’attaque aux biens la cela mérite la mort, l’exécution !!! Toujours le sens des priorités ce dictateur wannabe !!!!

    1. nemiscau dit :

      @ Tiger Mulligan

      En effet, c’est tellement choquant de la part de Trump et de bien des capitalistes sauvages de vouloir exécuter sur le champ des gens qui s’en prennent (bien que très violemment ici) à des biens ou des bâtiments seulement.

      Par ailleurs, je trouve ces tweets de Trump trop arrangés avec le gars des vues pour que ça puisse venir de lui, tôt le matin en plus. A mon avis, ce gros paresseux ne compose presque aucun (sinon aucun) de ces tweets qui semblent préparés à l’avance (genre dans les heures ou jours avant) et sont envoyés à des moments stratégiques pour attiser le feu de la haine entre les supporters de Trump et ses détracteurs (et/ou pour simplement détourner l’attention de d’autres erreurs ou scandales de l’administration Trump).

      Oui, le contenu des tweets de Trump qui font l’objet de cet excellent billet de M. Hetu est moralement dégueulasse et extrêmement irresponsable, mais ils ne sont pas l’effet d’un coup de tête de Trump, mais d’autres coups fourrés de « ses cerveaux » d’extrême-droite.

      1. Aube 2005 dit :

        Que ce soit lui ou un autre qui écrit ces merdes, il doit assumer car ces hargnes proviennent de son realdonaldtrump et il doit ASSUMER.

        Et un début de GUERRE CIVILE?

      2. Achalante dit :

        @Nemiscau: Très bonne analyse. Oui, ça vient probablement d’un de ses conseillers, ceux qui veulent la destruction de l’état de droit aux États-Unis. A-t’il changé son mot de passe depuis qu’il a « renvoyé » Bannon?

        @Aube 2005 : Assumer? Lui? Êtes-vous sûre d’être bien réveillée? 😉 Non, il devrait être poursuivi pour incitation à la haine. (Menace de mort serait mieux, mais comme il n’a pas visé une personne en particulier, il peut s’en sortir. Ou simplement dire qu’il ne parlait pas de tirs mortels, mais de balles en caoutchouc, gaz lacrymogènes, ou autres méthodes de répression des foules.) Par ailleurs, il voit probablement une guerre civile comme un façon d’être réélu, ou peut-être de faire annuler les élections… Vous savez, déclarer un état d’urgence, une « loi des mesures de guerre » (la version US, à tout le moins), ou autre.

      3. simonolivier dit :

        Ses cerveaux d’extrême-droite qui ne connaissent pas la Constitution encore. Trump n’a pas l’autorité d’utiliser des forces fédérales sans l’approbation du Congrès. Il ne peut tasser le gouverneur et le maire sans qu’il y ait déclaration de l’état d’urgence par le gouverneur. Il est ti brave Cadet Bone Spurs dans son bureau de la MB.

      4. richard311253 dit :

        Le bon Donald joue, dans cet autre cas, d’une tactique qui lui a bien servi jusqu’à maintenant, l’intimidation.

        Il semble que certains, comme Twitter a trouvé une façon de contrer cette embêtante tactique car n’oublions pas qu’il est le président élu des États Unis et qu’on l’aime ou pas, il y a tout de même une réserve éthique nécessaire dû à son statu.

        Quand tu te confrontes à ce gars là, peux-tu utiliser le même langage, les mêmes formules vulgaires, la condescendance ? Pourquoi les opposants n’ont pas donné de jolis surnoms à ce président hors normes ? Il ne se gène pas lui alors pourquoi ? Parce que ses opposants n’ont pas d’imagination ?

        Biden vient de le traiter d’idiot, l’affaire du masque on s’en souvient. Pas de « reebond » ? Pas d’outrage présidentiel ? Alors si les opposants peuvent traiter le président de minable sans représaille aucune, on peut imaginer l’allure que va prendre la campagne électorale présidentielle, c’est va être joli. Fallait que quelqu’un ose car il y a le décorum pour tous sauf le bon Donald qui n’en a rien à foutre du décorum, encore une patente de la gauche.

        Twitter à fait le premier pas vers un « ça suffit les folies ». Que vont faire les autres médias sociaux ? Que va faire Zucky de face de book ?

  4. Martin cote dit :

    Trump a glorifié les suprematisme blancs Charlottesville et il continue sa propagande raciste..il sait qu’il n’aura pas le vote noir de toute façon……..il n’a pas été capable de gérer une pandémie et il va l’être encore moins pour gérer ces émeutes……Trump aura modifié de fond en comble le visage des Etats-Unis durant çe mandat et il va falloir un president capable de réunifier ce pays en novembre….beaucoup de travail sera à faire…çe pays est retourné 50 ans en arrière avec çe gros moron comme president…

    1. Pierre dit :

      La réalité est autre. Le gros moron va recevoir des votes de bcp noirs et des pauvres américains qui veulent sauver leur pays. Il va être réélu et ça va mal finir pour les noirs et les pauvres.

      1. garoloup dit :

        Votre affirmation est plutôt bizarre…pourquoi les Noirs se rallieraient- ils à Trump? Parce qu’il menace de les faire abattre?

      2. FrancoisP73 dit :

        @garoloup 29/05/2020 à 08:02

        […] « pourquoi les Noirs se rallieraient- ils à Trump? »

        Ce n’est pas ce que Pierre à dit, si je l’ai bien compris.

        Malgré le racisme marqué de Trump, la gestion déficiente de la pandémie, la mise au rancart de l’environnement, la destruction du déjà bien frêle filet social, une grande proportion de la communauté afro-américaine, souvent plus pauvre, va tout de même voter pour lui dû au fait que pré-Covid19, l’économie était quand même « bonne ». Eux aussi veulent leur part du gâteau et croient que Trump pourra leur donner. C’est de la grande naïveté, mais c’est ancré dans la tête des gens que TOUS peuvent être riches.

        Ça fait penser à ce bon vieux Obélix avec son « quand l’appétit va tout va ». Z’avez qu’à remplacer appétit par économie. Comme si le mot richesse impliquait le partage de celle-çi, aux USA. Ouais…

        Le bon vieux « American Dream » dans toute sa foutaise.

        « The reason they call it the American Dream is because you have to be asleep to believe it. » – George Carlin

      3. franlabrecque dit :

        L’idiot orange se fout éperdument de la mémoire de George Floyd, c’est reconnu qu’il n’aime pas les noirs, donc va couche couche panier menteur invétéré.👎

      4. Haïku dit :

        FrancoisP73
        Cré George Carlin. 👌👌

    2. Malheureusement je crois que les 2 ans mandats de Obama, ont réveillé une frange raciste au sein de la population américaine que l’on croyait éteinte, mais non loin de là et Trump a légitimité cette frange… ça n’augure rien de bon pour les prochaines décennies. Bcp de jeunes dans ces rassemblements – donc un renversement de tendances qui prendra du temps

  5. xnicden dit :

    De @Time il y a 4 heures:

    Trump weighed in on the fire, and called violent protesters “thugs” and appeared to suggest that they should be shot. He tweeted, “When the looting starts, the shooting starts. Thank you!”

    « appeared to suggest ». Comme s’il y avait un doute possible sur le sens des propos de Trump. Le quart de nuit chez certains grands médias est couvert par des peureux. Ou par des gens qui ne veulent pas saboter leurs chances d’aller travailler chez Fox News.

  6. Pietrovitch dit :

    Un bel exemple pour la démocratie dans le monde. Quand l’armée de Xi Jinping foncera dans le peuple de Hong Kong il n’aura qu’à citer les paroles de Trump comme exemple de gestion de masse.
    Quand Trump se plaindra de la gestion chinoise sur Hong Kong il se fera rappeler ses « douces » paroles

  7. richard311253 dit :

    Le bon Donald est à fleur de peau. Il veut, par cette bravade, donner l’impression qu’il est en contrôle et l’homme de la situation.

    Imaginons une seule minute si l’armée tirait dans le tas ?

    La police vient d’arrêter en direct une équipe de CNN, belle image que j’intitullerait « Great America Again »

    Cet homme, s’il en est un car je me pose la question au vue de ses agissements, dit beaucoup de chose, en écrit encore plus et qu’est-ce qui se passe ? Rien ! De l’esbrouffe de vendeur

    Sinon que Twitter a récidiver avec un autre avertissement. Ça commence sérieusement à être intéressant car le bon Donald, avec son décret, est pris à son propre jeu, soit celui de la jouer à fond, d’aller jusqu’au bout avec sa prétention de dominer tout le monde ainsi que les médias sociaux.

    1. Daniel A. dit :

      L’apprenti-sorcier quoi!

  8. Daniel A. dit :

    Le voila qu’il prend exemple sur Duterte aux Philippines. À la différence près qu’aux Philippines, la police tire pour de vrai sur des personnes accusées (très, très vaguement) d’être des trafiquants de drogue. Duterte s’est même vanté d’avoir avoir tué lui-même. Et un grand nombre de Philippins en redemande. Voilà ce qui un début de ce qui pourrait se passer aux États-Unis. Cette chose qui squatte la Maison Blanche est un danger. Et ceux qui au gouvernement le soutiennent sont des bombes à retardement.

    1. Toile dit :

      On a pensé à la même chose en même temps…hihii

    2. xnicden dit :

      Bien vu.

    3. gigido66 dit :

      Le même nom m’est passé par la tête…

  9. Toile dit :

    Ma foi il s’inspire de Dingdong, Rodrigo Duterte, Président des Philippines. Tant qu’à y être, fais comme lui, de son propre aveu, tues en du monde à vue. Aux Phillipines, c’est juste de la racaille de consommateurs ou de vendeurs de drogue. A Minneapolis, après tout juste des perturbateurs noirs ! Allo dingdong fêlé raide. Au lieu d’apaiser la douleur ne serait ce que par des paroles creuses, quoi de mieux que de jetter une allumette dans le brasier.

    Bravo pour Twitter.

  10. Bartien dit :

    Est-ce que je viens de lire que trump est scandalisé que la mémoire de Georges Floyd soit déshonorée par ces »brutes » ??

    C’est vraiment généreux de sa part.

  11. fylouz29 dit :

    Philadelphie, 13 mai 1985.

    1. Layla dit :

      @filouz29
      « Le 13 mai 1985, la police de Philadelphie, en Pennsylvanie, bombarda le quartier général de MOVE, communauté fondée par John Africa dans les années 1970 aux États-Unis. Le largage d’une bombe incendiaire sur leur maison tua onze personnes, dont des enfants, toutes brûlées vives. Seuls deux rescapés réchapperont à ce massacre. La police a volontairement laissé brûler tout le bloc, à savoir une soixantaine de maisons. »

      « Une bombe incendiaire », c’est affreux cette histoire-là. Je n’ai pas été dans les détails mais cette riposte de la police…misère, je ne peux pas croire qu’il n’y avait pas d’autres solutions. Il ne peut pas être assez bête pour reproduire une telle attaque.

      1. gigido66 dit :

        Vous seriez surprise! Ce bonhomme divague dangereusement du haut de son pied d’estale, croyant qu’il est le Seigneur du monde…

  12. Emalion dit :

    En marche vers un État policier, j’aurai honte d’être américain ce matin, Cet État est géré par des abrutis c’est claire

  13. noirod dit :

    Je cite la provenance de CNN parce que je n’ en croyais pas mes yeux de voir cet échange entre le gros pas de classe et le maire de Minneapolis:
    Trump’s tweet: « A total lack of leadership. Either the very weak radical left mayor, Jacob Frey, get his act together and bring the city under control, or I will send in the National Guard and get the job done right, » Trump said.

    Frey’s response: The mayor addressed the President’s comments at a press conference tonight.
    « Weakness is refusing to take responsibility for your own actions. Weakness is pointing your finger at somebody else, during a time of crisis. Donald Trump knows nothing about the strength of Minneapolis. We are strong as hell. Is this a difficult time period? Yes. But you better be damn sure that we’re going to get through this, » he said.

    Je ne sais plus quoi dire, écrire penser…Ce gros clisse de cave la est dangereux et irresponsable et des fois (souvent) j’me dis que seul un pays en feu et a sang va réussir a le faire détrôner. Il menace sont propre peuple viarge !

    Je ne savais toutefois pas que Twitter avait mis ses culottes et ajouté un chapitre au roman qui l’oppose au führer. Bravo ! Même si je suis loin d’ être toujours d’ accord avec le laxisme démontré par les (non) modérateurs des réseaux sociaux, il faut se tenir debout devant un dictateur. Parce que réveillez vous ! Les U.S. of A sont une dictature .

  14. NStrider dit :

    En voyant l’attitude du 45, et je reprends ici , ce que j’avais inscrit dans un autre commentaire, j’ai de plus en plus peur de voir ce le 45 va provoquer s’il perd ses élections et ce sans compter ce qu’il va faire d’ici là. Il y a 79 jours entre l’élection et la date de l’inauguration. Je crois qu’il va passer son temps à fomenter des troubles durant cette période. Et je ne crois pas que ce soit seulement sous forme de “dog whistle”, ces déclarations vont être aussi claire que celle-ci. Il vient non seulement de dire qu’il incite directement l’armée ou la garde nationale à tirer, mais d’inciter indirectement tous ces gens armés d’arme d’assaut, les gens croyant faire parie des “not so well regulated militia” ( mon interprétation, mon ironie) d’utiliser aussi leur armes

    1. Dekessey dit :

      C’est terminé les USA.
      C’est devenu quelque chose d’autre, et ça ne reviendra plus comme avant, même si Biden est élu.

  15. Mona dit :

    La logique trumpienne est implacable en toute contravention avec l’état de droit.
    1. Il attise une rivalité entre groupes ethniques et tout ce qui est « fractionnable ».
    2. Il exploite ces divisions et conflits
    3. Il les instrumentalise opportunément en créant des événements marquants
    4. Il se fonde sur ces événements pour rétablir, au nom de l’état de droit qu’il a détruit, un état de droit dévoyé dans sa logique.

    Aux constitutionnalistes de bosser et à la société civile de s’organiser.

    « Certains hommes, législateurs, juges, philosophes, honnêtes gens, disent : nous marchons dans la justice. / – Oui, comme les voleurs dans le grand chemin. »
    Victor Hugo

  16. Cubbies dit :

    Trump qui parle d’un manque de leadership?????

    Hahahahahahahahaha

    Il récolte ce qu’il sème depuis plus de 3 ans. Arrange-toi avec ça maintenant. C’est facile d’être brave en pitonnant sur un téléphone. Ils ont perdu le contrôle de la situation.

  17. ghislain1957 dit :

    Serait-ce que le gros clown orange, en bon dictateur, aurait l’intention d’imiter la Chine et le massacre de la place Tian An’men?

    1. Daniel A. dit :

      Ou les musulmans ouïghours dans la province du Xinjiang! Ou encore les tibétains, que la Chine appelle maintenant pompeusement la Région autonome du Tibet. Ou encore les membres du Falun Gong qu’on emprisonne arbitrairement et qu’on tue pour vendre leurs organes aux riches étrangers.

  18. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    @richardhetu
    Rappel : selon le procureur du comté de Hennepin, juridiction qui inclut Minneapolis, il y aurait des preuves ne permettant pas d’inculper les policiers impliqués dans l’arrestation de #GeorgeFloyd. Il n’a donné aucune précision sur la nature de ces preuves.

    La preuve vidéo contre les policiers est désastatrice, on se demande bien ce que le procureur peut avoir; un histoire à suivre…

    1. ghislain1957 dit :

      @ Apocalypse

      « Rappel : selon le procureur du comté de Hennepin, juridiction qui inclut Minneapolis, il y aurait des preuves ne permettant pas d’inculper les policiers impliqués dans l’arrestation de #GeorgeFloyd. »

      Si j’étais ce procureur, je resterait bien cloîtré à la maison, loin des manifestants.

      1. Madalton dit :

        Être à la place des 4 policiers congédiés, je ne resterais pas à la maison. Je me trouverais un autre endroit pour rester.

      2. Boozadvisor dit :

        Être à leur place, j’me prendrais haut et court.

    2. simonolivier dit :

      @apocalypse
      Ce n’est pas ce qu’a dit le procureur du comté.

      Ce qu’il veut c’est une preuve qui exclut le doute raisonnable. C’est ce que tout procureur veut.Ses paroles:

      : “I will not rush justice,” said Hennepin County Attorney Mike Freeman. “We have to do this right. We have to prove this in a court of law. … Please: Give me and give the United States attorney the time to do this right, and we will bring you justice — I promise.”

      Très différents de ce que affirmez. Encore de la lecture sélective ou du troncage de phrase?

  19. Apocalypse dit :

    Après un manque consternant de jugement des policiers, on leur demanderait de tirer dans le tas …; une idée qui ne pouvait sortir que de la tête de Donald Trump.

    En toutes circonstances, cet homme a toujours la mauvaise réaction, le mauvais choix de mots, on se dit qu’il doit faire par exprès, mais sans doute pas, c’est fort probablement son naturel 😢.

  20. kyrahplatane dit :

    C’est incroyable l’arrestation de l’équipe de
    CNN, ce doit être un ordre du dotart.

  21. Apocalypse dit :

    HS – mais vraiment de très peu; comme nous sommes encore avec Donald Trump et Twitter; une chronique intéressant d’Yves Boisvert sur Cyberpresse sur ce sujet:

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202005/29/01-5275488-trump-contre-twitter.php

  22. Le Champ dit :

    Dans un commentaire précédent je me disais que la réaction de Trump face à cette situation serait dictée par l’avantage qu’il en retirait selon lui, nous avons notre réponse ce matin. Malgré tout les gestes ,commentaires, décisions et magouilles qu’il a fait depuis le début de son mandat il a toujours réussie à garder une chance d’être réélu et si jamais après cet événement et la gestion qu’il a décidé d’en faire ( tirer Dans le tas) il était réélu et bien la Maurice on serait tous dans grosse marde et surtout les américains qui ne sont pas a l’image de sa base et de la gang de crosseurs qui le soutiennent.

  23. POLITICON dit :

    PRÉOCCUPANT, TRÈS PRÉOCCUPANT!

    Lorsque l’homme le plus puissant de la planète utilise dans un twit: ‘weak radical left’, ‘control’, ‘national guard’, ‘military’, ‘the shooting starts’…le message est clair, on ouvre le feu sur la population.

    Pas question pour lui de tenter de calmer le jeu, d’apaiser les manifestants, rassurer la population, apporter son appui aux responsables. Rien, les ‘radical left’ sont faibles et le danger est tel que l’ordre sera donné de tirer sur les gens.

    Pour Trump, pas de problème si ses MAGA se présentent masqués et armés dans une cour de justice, mais l’assassinat filmé d’une minorité visible ou les assassins sont encore en liberté, n’ont pas encore été arrêtés et emprisonnés pour enquête, pas de problème pour le président.

    Trump est en train de mettre la table pour une guerre civile. Lorsqu’il cible publiquement un élu du parti politique adverse, le traite de faible et radical il le rend déjà responsable d’une possible tuerie, il commet une erreur monumental pour la démocratie qu’il a déjà fragilisée depuis son accession au pouvoir. Cet homme est dangereux, il traîne dans les sondages, sa réputation est mal menée dans les médias, il ne prend aucune responsabilité pour 100 000 morts de la pandémie, l’économie est en décrépitude, il contrôle la justice, menace de détruire les médias et se retrouve malheureusement le commandant en chef de l’armée la plus puissante de la planète. Selon moi, il n’y plus de doute, la table est dressée pour un dérapage sans précédent si personne n’arrive à faire comprendre le bon sens à Machiavel junior.

    1. Dekessey dit :

      « Trump est en train de mettre la table pour une guerre civile. »
      Tout à fait.
      On peut déjà enlever le « United »

  24. Toile dit :

    Ca c’est le comportement d’un simili président. J’ose à peine imaginer sa conduite dans son organisation mafieuse qui porte son indigne nom ou encore dans un conflit matrimonial. Ça doit lette et presque tentant des idéations homicidaires à défaut de suicidaires. Remarquez que les règles, ils sont fou.

  25. Guy Gibo dit :

    Tout va bien: « La sécurité nationale exige que l’on reporte la date des élections…  »

    Hier twitter… aujourd’hui CNN… Demain le Washington Post? Le premier amendement en prend pour son rhume…

    1. Gaétan Laberge dit :

      Il est beaucoup plus empressé à défendre le second amendement que le premier.

  26. Richard Desrochers dit :

    @Bartien 7:01
    Je me demande s’il ne s’est pas trompé entre Floyd et Chauvin.

  27. danielm dit :

    Malheureusement le racisme patent de certains corps policiers et de ses membres reflète bien celui de la société américaine. À ce cocktail s’ajoute une pauvreté de plus en plus émergente exacerbée par les mesures économiques de Donald Trump qui creusent encore plus les écarts favorisent le marais exclusif des super-nantis au détriment des exclus involontaires de l’équation.
    Une enquête nationale (fédérale) et publique sur les agissements et le protocole d’intervention des forces policières aux États-Unis serait très appropriée. Elle aurait le mérite de révéler l’ampleur et les ramifications de ce contexte racial. Mais cette approche logique n’a aucune chance d’être adoptée par l’organisation Trump qui comme à l’habitude va noyer le poisson dans un torrent d’esbroufe et de contradictions.
    La question est maintenant de savoir si la société américaine a suffisamment d’élasticité pour continuer d’ignorer ses problèmes qui sont loin d’être nouveaux, rappelez-vous 1968, 1992, etc. Toute cette violence découle d’une impuissance désespérée face à une situation qui semble sans issue.

    1. Réal Tremblay dit :

      Trump est confronté à deux gros problèmes. L’écart de richesse et le racisme. Il est une partie intégré et tire profit de ces problèmes donc pour le futur, rien de bon ne pointe à l’horizon.

  28. Robert Giroux dit :

    « Le désordre est le meilleur serviteur de l’ordre établi. […]
    Toute destruction brouillonne, affaiblit les faibles,
    enrichit les riches, accroît la puissance des puissants. »
    (Jean-Paul Sartre – Le diable et le bon dieu)

    « Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence. »
    (Gandhi)

  29. Dit en passant dit :

    Une autre hypothèse ; personne n’a écrit sur sa gestion catastrophique de la pandémie, du nombre de morts qui augmentent. Le chaos selon DT. Quand une bombe scandalise trop de monde, on en lâche une plus grosse ailleurs. Et on ne parles plus de la première.
    Attendez-vous à ceci jusqu’à Novembre. No limit.

  30. danielm dit :

    Finalement Donald Trump a manifesté plus d’empathie envers Georges Floyd que pour l’ensemble des victimes du Covid-19 et c’est pourquoi je ne lui prête aucune sincérité. C’est sûrement un comportement opportuniste né, encore une fois, de son esprit spéculatif. Tout un président, en fait…*
    * H.s. Le déchainement des supporteurs de Trump dans les forums de Radio-Canada était hallucinant ces derniers jours. Sont-ils tous parents et consanguins?

  31. jeanfrancoiscouture dit :

    «Trump: I’d ‘Bomb the S**t’ Out of ISIS»
    https://www.thedailybeast.com/cheats/2015/11/12/trump-i-d-bomb-the-s-t-out-of-isis

    On savait cet homme capable de faire des déclarations incendiaires restant la plupart du temps sans suites à l’exception de sa guerre des «tarifs» avec la Chine. Cette déclaration sur Minneapolis sera-t-elle de la même farine que ses habituels et rageurs glapissements nocturnes?
    Mais quand la tête de l’État perd la boule, même si ça n’est que verbal, c’est dangereux. Comme l’a dit le philosophe, «Le fanatisme est la mort de la conversation». Les manifestants/incendiaires/pillards ne sont pas intéressés à écouter ni les appels à la modération ni les menaces de représailles. La «militarisation» complète du conflit n’est pas la solution. Je me rappelle l’arrivée de l’armée lors de la crise d’Oka dans les années 90. Ce fut une action d’interposition et non une action de «nettoyage». Cela prit du temps mais la crise à fini par se terminer dans le calme.
    Le ton et le vocabulaire Donald Trump ne vont pas du tout dans le même sens.Veut-il que la Garde Nationale fasse comme en 1970 sur le campus de Kent State? (4 morts et 9 blessés). Cet homme est dangereux.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Kent_State_shootings

  32. jeanfrancoiscouture dit :

    «Trump: I’d ‘Bomb the S**t’ Out of ISIS»
    https://www.thedailybeast.com/cheats/2015/11/12/trump-i-d-bomb-the-s-t-out-of-isis

    On savait cet homme capable de faire des déclarations incendiaires restant la plupart du temps sans suites à l’exception de sa guerre des «tarifs» avec la Chine. Cette déclaration sur Minneapolis sera-t-elle de la même farine que ses habituels et rageurs glapissements nocturnes?
    Mais quand la tête de l’État perd la boule, même si ça n’est que verbal, c’est dangereux. Comme l’a dit le philosophe, «Le fanatisme est la mort de la conversation». Les manifestants/incendiaires/pillards ne sont pas intéressés à écouter ni les appels à la modération ni les menaces de représailles. La «militarisation» complète du conflit n’est pas la solution. Je me rappelle l’arrivée de l’armée lors de la crise d’Oka dans les années 90. Ce fut une action d’interposition et non une action de «nettoyage». Cela prit du temps mais la crise à fini par se terminer dans le calme.
    Le ton et le vocabulaire Donald Trump ne vont pas du tout dans le même sens.Veut-il que la Garde Nationale fasse comme en 1970 sur le campus de Kent State? (4 morts et 9 blessés). Cet homme est dangereux.

    *https://en.wikipedia.org/wiki/Kent_State_shootings

  33. richard311253 dit :

    Il y a une chose qui me saute aux yeux ce matin, « n’est pas politicien qui veut ».

    Le bon Donald est aux abois, il ne sait pas quoi faire.

    Voilà une affirmation de ma part qui vaut ce qui vaut car dans le fond je n’en sait rien mais ……………………….

    Dans ma vie active, j’ai été représentant, un vendeur quoi ! Je regarde aller le bon Donald et je dirais que les réflexes du monsieur sont plus ceux d’un vendeur que ceux d’un politicien. Qui plus est, ce sont des réflexes de vendeur d’une autre époque, milieu années 1950.

    Il n’est pas question de cautionner les actions du bonhomme.

    Le bon Donald, par inconscience et incompétence du monde politique, par ce fond d’homme mauvais et narcissique, donne à chacune de ces paroles et écrits un petit bout de corde qui au final, je l’espère, aura juste la bonne longueur car convenez qu’il serait dommage qu’avec une corde trop longue les pieds finissent par lui toucher par terre.

    1. gl000001 dit :

      Un vendeur oui. Mais un très mauvais vendeur surement !
      Un vendeur qui travaille pour son portefeuille, pas pour satisfaire le client.

  34. treblig dit :

    Cette lente accumulation de la richesse vers le haut depuis l’époque Reagan exacerbe les tensions sociales et ne peut mener qu’à une chose : une répétition de la révolution française avec son cortège de guillotines.

    Les paroles d’un dangereux militant marxiste?

    Oh que non. Ce sont presque les mots d’un Bill Gates ou d’un Warren Buffet qui sonnent l’alarme.

  35. Mabuse dit :

    @ Robert Giroux 08:00
    « Le désordre est le meilleur serviteur de l’ordre établi. […]
    Toute destruction brouillonne, affaiblit les faibles,
    enrichit les riches, accroît la puissance des puissants. »
    (Jean-Paul Sartre – Le diable et le bon dieu)

    Exactement! On a beau dire que les émeutes sont largement compréhensibles sinon justifiées, dans les circonstances, il demeure qu’elles font l’affaire de Trump et de ses supporteurs à tous les points de vue: elles occultent la pandémie et sa mauvaise gestion, elles permettent d’oublier aussi l’état de l’économie, étayent ses craintes de fraudes électorales, justifient l’hésitation à soutenir économiquement des « THUGS », valident l’idée d’avoir des vigilantes pour surveiller les bureaux de scrutin et intimider les électeurs dans les districts des minorités visibles des États cruciaux.

    Bref, Trump occulte les causes des émeutes pour mener une nouvelle charge de l’Amérique blanche suprémaciste et raciste contre la minorité noire, les pauvres et les laissés pour compte. La violence risque de se propager plus vite que la pandémie, au point où il n’y aura peut-être pas d’élections…

    Où est Obama?

  36. lechatderuelle dit :

    toujours dans le mauvais train ce vieux monsieur…..

    trump est incapable de voir plus loin que ce que la télé lui rapporte….

    il voit des gens piller et vandaliser, alors son option est de tirer dans le tas…
    Solution simple à un problème simple se dit-il….

    l’image trump se fissure de partout et, espérons-le, les gens commenceront à voir qui est ce petit personnage….

    1. Réal Tremblay dit :

      Sa base ne se fissure pas et elle doit penser que Trump doit foncer dans le tas. J’espère avoir tort.

  37. jcvirgil dit :

    Décidément le virus chinois a eu raison de Trump. Il ordonne maintenant de tirer sur des manifestants !

    1. danielm dit :

      Très subtilement raisonné!

  38. Mabuse dit :

    @treblig 08:17
    « Cette lente accumulation de la richesse vers le haut depuis l’époque Reagan exacerbe les tensions sociales et ne peut mener qu’à une chose : une répétition de la révolution française avec son cortège de guillotines. »

    Je suis d’accord que la concentration de la richesse s’est accélérée depuis Reagan, mais le problème de fond est aussi racial et cela remonte aux origines du pays. La guerre de sécession n’aura finalement rien réglé, non plus que les lois beaucoup plus récentes comme le Civil Rights Act de 1964. L’élection d’Obama comme président aura été le déclencheur de la réaction suprémaciste blanche et de l’élection de Trump.

    Il y aura énormément à faire pour que le « I have a Dream » de MLK ne demeure pas qu’un rêve. Les émeutes ne sont pas la solution mais une bataille rangée se dessine et ne pourra être évitée. Les USA vivent un apartheid de facto: *https://www.theguardian.com/commentisfree/2020/may/27/coronavirus-america-racial-caste-system

    « The coronavirus has laid bare the reality of America’s racial caste system
    Malaika Jabali
    Alors que Brown a jeté les bases de la déségrégation des États-Unis, ce pays a été construit sur un fondement bien plus ancré de suprématie blanche. Les Afro-Américains ont été considérés comme des biens plus longtemps que nous n’avons été considérés comme des citoyens. Nos richesses et nos ressources ont été extraites plus longtemps que nous n’avons pu les accumuler ou les entretenir. La pratique intentionnelle et ouverte de la suprématie blanche a duré plus longtemps qu’elle n’a été dissimulée et subtile, ou qu’elle n’a été qualifiée de micro-agression et de privilège racial dans les cercles universitaires. Cela fait 66 ans que la plus haute cour du pays a affirmé que la ségrégation dans les écoles publiques était intrinsèquement inégale – et 400 ans que l’Amérique prouve que ses affirmations de liberté et d’égalité ne sont que des paroles en l’air.

    Au cours des 66 prochaines années, pour tenir les promesses de Brown, nous devrons repenser nos structures sociales.Ce réexamen exige de se débarrasser de l’individualisme bien ancré qui a permis aux propriétaires terriens blancs d’assimiler la souffrance humaine à leur droit à l’esclavage.

    Il faudra surtout se battre, car rien de tout cela ne se fera sans cela. Alors que la Maison Blanche et les législateurs républicains pillent le trésor du pays pour renflouer les banques et les entreprises, les gouvernements des États conservateurs et leurs électeurs de droite exigent avec rage que le pays « rouvre ».  »

    Traduit avec DeepL.com/Translator (version gratuite)

  39. jcvirgil dit :

    Et voila twitter qui *agit* contre le POTUS.;

    Quelques heures après, le réseau social américain a masqué ce tweet avec un message d’avertissement, laissant simplement la possibilité de le retweeter avec des commentaires, mais pas de le retweeter ni de le «liker» ou d’y répondre. Le tweet reste intégralement visible lorsqu’on clique sur le message.

    «Ce tweet viole les règles de Twitter sur l’apologie de la violence. Toutefois, Twitter estime qu’il est dans l’intérêt du public que ce tweet reste accessible», selon le réseau social.

    Si on traduit le tout en termes clair le tweet de Trump est un message haineux et criminel, mais twitter ne se sent pas le pouvoir de le retirer tout simplement …

    https://www.journaldemontreal.com/2020/05/29/twitter-masque-un-tweet-de-trump-faisant-lapologie-de-la-violence

    1. Cubbies dit :

      Pour en rajouter davantage, le même message de Trump est maintenant affiché sur le compte officiel du Président des États Unis et non seulement sur son compte personnel.

      C’est un dérapage total. Ils sont cinglés.

  40. lechatderuelle dit :

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202005/29/01-5275521-manifestations-a-minneapolis-une-equipe-de-cnn-arretee.php

    Finalement y’a pas que trump dans le mauvais train….

    ça dérape de partout dans ce pays…..
    Silence radio des autorités à propos de ce dérapage incroyable…. aux USA…. la presse est muselée, réduite au silence par une arrestation afin de « cacher » la couverture en direct des manifestations!!
    Wow… j’aurais pas cru voir ça de mon vivant…….

    Aux USA, où on crie Liberté pour tout et rien…. les gens tolèrent que les médias sont intimidés et agressés par les forces de l’ordre…..

    c’est profond ce qui se passe aux USA….

    le dérapage est pour bientôt….

    On voit qu’un Chef d’état est là pour guider, pour calmer le jeu et pour entretenir un sentiment de justice sociale ….de par une prise de décision rapide et qui apaise…

    trump n’est pas ça… il ne mesure pas la portée de ses paroles….
    il cautionne l’agressivité par ses répliques assassines et enfantines… il stimule la violence de par son attitude et sa mesquinerie…
    tout ce qui le dérange est identifié comme un « ennemi », un truc gluant, une « chose » normale de détester…

    Sans Capitaine sur un bateau, la mutinerie devient vite une réalité….

    Les USA dérivent de plus en plus ….

    1. jcvirgil dit :

      @chat de ruelle

      Hélas le dérapage ne fait que commencer. La guerre totale contre la Chine semble la seule solution de cette administration pour se sortir de l’impasse profonde où ils sont présentement.

      Il faut se méfier quand des rats sont acculés dans un coin. Le déclin des États-Unis est irréversible. Seront-ils tentés de finir le tout avec un gros feu d’artifice.?

      Un sociopathe comme Trump n’hésitera surement pas.

  41. Mariette Beaudoin dit :

    Je me souviens très bien des émeutes à Montréal-Nord il y a quelques années suite à une bavure policière qui avait entraîné la mort de Freddy Villanueva. Le maire Gérald Tremblay avait demandé à Simple Plan de faire un spectacle-bénéfice pour ces jeunes. Cela avait rapporté 100 000 $ aux organismes communautaires qui venaient en aide aux jeunes. Cet acte de bonté avait-il été à l’origine de l’apaisement des plus réfractaires ? Je l’ignore, mais cela n’avait sûrement pas nui. Ce n’est pas Trump qui aurait fait ça ! Il faudrait écrire au maire de Minneapolis de s’inspirer du geste de monsieur Tremblay pour calmer les policiers et les jeunes récalcitrants. Il est nécessaire de rendre hommage à monsieur Floyd et à sa famille afin qu’il ne soit pas mort pour rien.

    1. Madalton dit :

      En temps de pandémie avec la distanciation, un concert virtuel n’aurait pas le même impact, si impact eu lieu.

      1. Mariette Beaudoin dit :

        Ça peut être autre chose qu’un concert. Ce que je voulais dire, c’est qu’une proposition de paix peut toujours se trouver. C’est évident que ça prend de l’imagination, mais ce sera toujours mieux que d’opposer la force. C’est aberrant, la réaction de Trump. Encore une fois, hélas.

    2. Réal Tremblay dit :

      Un peu illusoire par ce que le racisme est endémique aux U.S. et que le Président se trouve du côté endémique.

    3. gl000001 dit :

      Ce n’était pas une bavure. Le jeune a voulu prendre l’arme d’un des policiers. Si son frère n’avait pas résisté à son arrestation, son petit frère serait encore vivant.

      1. Surlaclôture dit :

        Je ne suis pas d’accord avec vous. la mort de Villanueva est une bavure induite par des années de racisme systémique à Montréal-Nord, racisme spontané et puissant né à la suite de l’arrivée massive des victimes de Duvalier fils, dont j’été été la témoin directe et impuissante. L’erreur commise par les deux jeunes procède de la même aberration, à laquelle ils furent confrontés dès la naissance.

        C’était un incident inéluctable et tragique, et le blâme est sur l’opresseur, en principe.

      2. gl000001 dit :

        En « principe », l’autorité c’est la police et on essaie pas de leur prendre leurs armes et on ne leur attaque pas. Vous pouvez remonter jusqu’à Caïn et Abel si vous voulez mais les deux principales actions qui ont déclenché tout ça, c’est le présence illégale dans le parc du grand frère et sa résistance aux policiers.

      3. gl000001 dit :

        « L’erreur commise par les deux jeunes procède de la même aberration, à laquelle ils furent confrontés dès la naissance. »
        Il est né au Honduras alors arrêtez de parler de Montréal-Nord s.v.p. ?

      4. Surlaclôture dit :

        « Il est né au Honduras alors arrêtez de parler de Montréal-Nord s.v.p. ? »

        Vous avez raison, mauvais choix de mots, mes excuses.

        Pour le reste, et pour avoir vu Montréal-Nord transformer sous mes yeux les victimes de la dictature en têtes de turc pour les bons bourgeois de l’autre bord du boulevard Rolland, je ne peux qu’être en désaccord sur votre analyse, pas assez systémique à mon point de vue.

      5. gl000001 dit :

        Comme je disais, regardez aussi « systémiquement » que vous voulez, on parle d’un cas très spécifique. J’ai de la famille à Montréal-Nord moi aussi. C’est pas drôle partout.

  42. Louise dit :

    TRUMP MENACE D’ABATTRE DES MANIFESTANTS

    Juste le titre du billet est une aberration invraisemblable. Trump est le président des États-Unis et au lieu de chercher à régler pacifiquement un conflit en écoutant la colère des noirs et en cherchant des solutions, il leur oppose une colère et une violence qui ne fait qu’exacerber la révolte.
    Cet homme est fondamentalement violent et il ne cherche qu’une occasion pour passer à l’acte dans une situation où il pourra par la suite se disculper en prétextant qu’il n’a fait que son devoir dans les circonstances.
    Ceux qui essaient de condamner ses comportements se font toujours prendre comme dans une trappe à rat.Ils seront accusés d’avoir créé le problème et pire encore, leur vie privée sera scrutée à la loupe pour les salir et les menacer eux et leur famille.

    Pendant ce temps Trump réussit à tout coup à détourner l’attention de sa gestion catastrophique.
    Il crée une crise pour en cacher une autre et c’est ainsi que dans son esprit dérangé, il croit qu’il gagne tout le temps.J’espère bien que la réalité le rattrapera le 3 novembre.
    C’est la seule porte de sortie pour les américains et même s’il n’est pas réélu, il ne se retirera pas tranquillement dans ses terres pour réfléchir à ses vieux péchés.
    Ce pays n’est pas sorti du bois malheureusement.

  43. Sjonka dit :

    Un peu HS mais pertinent dans les circonstances. Voici ce que je viens de voir sur Reddit. Le déclin de l’empire états-uniens est en « downhill » !

    https://www.reddit.com/r/PublicFreakout/comments/gsgwpm/video_proof_that_the_protesters_didnt_start_the/?utm_source=share&utm_medium=ios_app&utm_name=iossmf

    1. Dekessey dit :

      Je suis sans voix.
      Ce n’est pas un afro-américain, et il s’enfuit tout de suite.
      Méchant coup monté.

    2. simonolivier dit :

      reddit, pas vraiment une source fiable

  44. Réal Tremblay dit :

    L’occasion rêvée pour distraire du virus et affirmer sa masculinité. Je suppose que le maire est D. et que le gouverneur est R.
    Il vaudrait mieux appeler au calme et avoir une conversation avec les autorités policières au lieu de mettre de l’huile sur le feu.
    Mais ce sont des noirs dont il s’agit et ce n’est pas son électorat donc…

    1. simonolivier dit :

      Les deux sont démocrates.

  45. Layla dit :

    Il vient de recommencer son petit jeu comme avec OBAMAGATE qui laissait place à toutes les suppositions en écrivant tantôt sur un tweet seulement CHINA.
    Pour ce qui est de Twitter, du maire de Minneapolis ça va pas être un «  beautiful day » pour eux aujourd’hui. Quoique là il essaie peut-être de faire une diversion avec CHINA.

    1. jcvirgil dit :

      @Layla 9h17

      J’ai bien peur que ce soit plus qu’une diversion. Ce sera probablement le thème central de sa réélection . Rassembler les Américains sous le drapeaux avec une guerre totale contre l’ennemi chinois, dont l’économie remise sur pied fonctionne actuellement alors que celle des États-Unis est en pleine récession..

      Préparons nous à des *preuves* que le virus chinois est sorti d’un laboratoire dans une première salve de guerre bactériologique.

      Théorie du complot ou réalité ? L’avenir nous le dira ….à moins que non !

      1. Layla dit :

        @Jcvirgil 9:41

        Mon post était dans le sens qu’en écrivant juste le mot CHINA il reproduisait la même chose que lorsqu’il a écrit seulement le mot OBAMAGATE.
        Comme on ne savait pas exactement ce à quoi il faisait référence les gens ont pris plaisir à faire toutes sortes de suppositions des fois assez farfelues.
        Ce matin la même chose suite à son CHINA en lettres majuscules, il y avait des commentaires de complots mais aussi des farfelus. Pourquoi juste CHINA toujours sa façon de dire sans dire. Layla

    2. jcvirgil dit :

      @Layla 10h08

      C’est probablement une strategie de communicstion pour déplacer les projecteurs sur la Chine en attirant l’attention des Américains sur ce qui va suivre, soit une attaque en règle contre la Chine.

  46. Marc dit :

    Il rêve d’une guerre civile 2.0 dont il serait le général victorieux à la tête de son armée de MAGAs. Tout cela va très mal finir à mon humble avis.

  47. onbo dit :

    On cherche souvent très loin ce qui est tout près de soi.

    On cherche du regard au loin et de tout côté cet arbre magnifique dont on nous a tant parlé.

    Il se peut alors qu’on soit confortablement assis, adossé à cet introuvable objet de notre quête.

    Pourquoi la forêt nous apparaît être si belle à observer, mais que malgré tout nous ayons un sentiment de manque et de défaite comme membre de la famille humaine.

    Existe-t-il ce mot qui puisse servir de lien, de mot de passe de solidarité qui pourrait unir tous les membres de la famille humaine?

    Ne serait-il pas magnifique d’éprouver ce sentiment qui ferait qu’en aucun moment de notre vie nous nous sentions seul ou délaissé en société?

    Il m’a pourtant semblé que les personnels de soin qui continuent encore et encore à sauver des vies durant cette épreuve planétaire majeure du coronavirus-19 témoignent de l’existence au quotidien de ce lien de solidarité humaine.

    Dans les textes fondateurs et des Chartes des sociétés nord-américaine, on trouve les deux mots LIBERTÉ ET ÉGALITÉ. Ce sont deux mots d’une solidité exceptionnelle.

    Mais une table peut-elle être stable sur seulement deux pattes, fussent-elles les plus solides?

    Quel est ce mot manquant, quel le nom de cette patte qui affirme la solidarité et qui compléterait le trépied nécessaire à pouvoir, comme disait l’inventeur du paratonnerre, rendre possible de sauver la Constitution des USA… et le pays?

    1. constella1 dit :

      Onbo

      Puisque vous parlez de trépied votre propos nous amène forcément vers ce troisième élément fondemmental que vous avez nommé dailleurs soit la solidarité dans l’adversité , les moments difficiles voire tragiques comme une pandémie. Afin que l’égalité et la liberté demeurent et soient réelles il faut une solidarité commune si je puis dire
      Mais bien d’autres sont essentiels pour que ça fonctionne
      La tolérance et surtout, surtout l’ouverture j’oserais dire l’ouverture d’esprit qui manque cruellement dans ce pays actuellement
      Que ce soit pour envisager un changement socio -politique (j’y inclus les armes le soutien social l’éducation gratuite et améliorée les soins de santé santé accessibles) que ce soit pour une acceptation de la différence de l’autre . Tout cela je dirais est interdépendant finalement pour un réel changement de mentalité et finalement que ces mots puissent avoir du sens

      Et finalement un réel leader qui ne fera pas que passer en saupoudrant ici et là quelques idées qui resteront au bout du compte lettre morte mais bien réussir à amorcer ces changements fondemmentaux qui dans le temps devront être permanents si l’on veut que ce pays s’en sorte . Ce qui suppose quelques leaders les uns à la suite des autres qui reprendront le flambeau . Une tâche titanesque
      Et là je n’ai même pas parlé des différentes influences néfastes comme les leaders religieux influents sur plusieurs lois ou le lobbying des armes à feu .Ta liberté arrête ou la mienne commence dirait un fan du gun même si pour nous ce devrait être le contraire .Cela me semble insurmontable

  48. Lecteur_curieux dit :

    Entre le style autoritaire/réactionnaire et la gauche radicale il doit bien y avoir une forme de pensée pluraliste possible.

  49. MarcoUBCQ dit :

    La pseudo-présidence a eu un impact majeur sur la société états-unienne. Il ne faut par contre pas oublier qu’il y aura un ressac, et si ce dernier est à la mesure du premier, la réponse sera terrible. Il faudra peut-être que des innocents meurent par balles pour que le ressac débute. La violence inouïe dont fait preuve Donald et ses fidèles envers leurs adversaires ne devrait jamais quitter l’esprit de toute personne qui contemple ce qui se passe présentement aux États-Unis. Parce que les agissements des républicains et leurs collaborateurs ont l’apparence de légalité, ne devrait pas aveugler les observateurs au sujet de leur nature profondément violente. Si un chat vous mord et vous blesse, il n’est pas violent: Il se défend!

    1. Carl Poulin dit :

      @ MarcoUQCB
      Donc il va changer son nom pour Donald Catrump?

  50. Madalton dit :

    En 1989, il voulait ramener la peine de mort et la bonne police du temps suite au meurtre d’une femme dans Central Park. Les accusés noirs ont été blanchis récemment. Ça ne date pas d’hier qu’il est dangereux.

    https://www.usatoday.com/story/life/tv/2019/06/03/looking-back-trumps-involvement-1989-central-park-five-case/1212335001/

  51. Pierre s. dit :

    ————————–

    Cet imposteur ne contrôle absolument rien du tout.
    Quand même twitter identifie le message du POTUS comme une incitation à la
    violence …. fou raide.

    hey, 25 ieme amendement et vite

  52. papitibi dit :

    Trump a mis Twitter au défi de ‘censurer’ le compte officiel The White House.
    Alors il a republié à 8h17 le tweet ‘When the looting starts, the shooting starts’ sur le compte Twitter de la White House et…

    Twitter a publié la même mise en garde:: Ce tweet a enfreint les règles de Twitter relatives à la glorification de la violence…

    https://twitter.com/WhiteHouse/status/1266342941649506304

    1. Carl Poulin dit :

      @ papitibi
      Il a dû passer du orange au rouge écarlate en une fraction de seconde.

  53. Gilles Morissette dit :

    De plus en plus fou.

    Au lieu de se comporter comme un bon président le ferait, en lançant des appels au calme, en parlant de réconciliation, de la nécessité de d’instaurer un dialogue entre la police et la communauté Afro-Américaine, cet abruti joue au pyromane.

    Tirer sur les manifestants ne fera qu’empirer les choses. N’importe laquelle personne doté d’un minimum d’intelligence est capable de comprendre ça.

    Or, il est clair que l’Idiot-En-Chef ne fait pas partie de cette catégorie de personnes.

    Bravo à Twitter pour avoir refusé de céder à son odieux chantage. (voir également le tweet de M. Hétu)

    L’avertissement apparaissant sur son tweet incitant à la violence est une sage décision.

    Ce message était indigne d’un président des USA. Il est plutôt l’oeuvre d’un esprit grandement dérangé.

    Il vient de se le faire foutre en plein dans sa sale gueule.

  54. Stemplar dit :

    Et pourtant, il y a trois ans, à Charleston…

    1. Stemplar dit :

      Bon retour, Pspitibi!

      1. papitibi dit :

        Merci…

      2. Stemplar dit :

        Désolé pour la faute de frappe.

  55. richard311253 dit :

    @gl000001 9h41

    Je repost mon message qui s’est retrouvé ailleurs

    Le bon Donald joue, dans cet autre cas, d’une tactique qui lui a bien servi jusqu’à maintenant, l’intimidation.

    Il semble que certains, comme Twitter a trouvé une façon de contrer cette embêtante tactique car n’oublions pas qu’il est le président élu des États Unis et qu’on l’aime ou pas, il y a tout de même une réserve éthique nécessaire dû à son statu.

    Quand tu te confrontes à ce gars là, peux-tu utiliser le même langage, les mêmes formules vulgaires, la condescendance ? Pourquoi les opposants n’ont pas donné de jolis surnoms à ce président hors normes ? Il ne se gène pas lui alors pourquoi ? Parce que ses opposants n’ont pas d’imagination ?

    Biden vient de le traiter d’idiot, l’affaire du masque on s’en souvient. Pas de « reebond » ? Pas d’outrage présidentiel ? Alors si les opposants peuvent traiter le président de minable sans représailles aucune, on peut imaginer l’allure que va prendre la campagne électorale présidentielle, c’est va être joli. Fallait que quelqu’un ose car il y a le décorum pour tous sauf le bon Donald qui n’en a rien à foutre du décorum, encore une patente de la gauche.

    Twitter à fait le premier pas vers un « ça suffit les folies ». Que vont faire les autres médias sociaux ? Que va faire Zucky de face de book ?

    1. gl000001 dit :

      « une tactique qui lui a bien servi jusqu’à maintenant »
      Mais c’est fini. Il ne fait plus rien pour essayer de faire monter son 40% de supporteurs. Le Maire de Minnéapolis, Biden, plein d’autres lui répondent. Ca sera encore plus le chaos comme quelqu’un disait plus haut.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :