Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

En annonçant mercredi devant le Congrès américain que Hong Kong ne jouissait plus de l’autonomie vis-à-vis de Pékin, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a lancé un processus qui pourrait mener Donald Trump à mettre fin au statut commercial privilégié dont jouit le territoire auprès des États-Unis. Une telle décision ne serait pas seulement susceptible de remettre en cause le rôle de l’ancienne colonie britannique comme place d’affaires mondiale. Elle risquerait aussi de plonger les États-Unis et le Chine dans une nouvelle guerre froide aux conséquences imprévisibles.

Selon une loi adoptée l’an dernier par le Congrès, le secrétaire d’État américain était tenu de «certifier» si Hong Kong jouissait toujours de son autonomie. Mike Pompeo a déclaré que ce n’était plus le cas au vu de la décision de la Chine «d’imposer de manière unilatérale et arbitraire» la loi sur la sécurité nationale, qui vise officiellement à interdire le terrorisme, la sécession, la subversion et l’ingérence étrangère.

À défaut de retirer à Hong Kong son statut commercial privilégié, le président américain pourrait adopter des sanctions économiques ciblées contre Pékin en guise de représailles.

(Photo Getty Images)

66 réflexions sur “Les États-Unis, la Chine et Hong Kong

  1. gl000001 dit :

    « VOTE ».
    #OBAMAGREAT

  2. christian reny dit :

    sait-il au moins ce qu’il fait j’en doute

  3. lechatderuelle dit :

    quelqu’un croyait que l’après pandémie serait différente???

    les dirigeants n’ont pas été « changés » par le virus….

    toujours la mème vision passéiste du monde dans lequel on se débat….

  4. Capitaine B dit :

    Je me demande pourquoi trump tient tant à un deuxième mandat. À ce rythme là, le travail de démolition sera achevé avant janvier prochain.

    1. Alain dit :

      Il tient ABSOLUMENT car s’il n’est pas réélu, il perd son immunité présidentielle et sera sujet à des poursuites pénales sur son passé car ce sera en dedans du temps de la prescription pénale. Et je ne crois pas que si il n’est pas réélu, le système de justice américain fera bien des courbettes pour l’exempter en cour, d’où sa volonté actuelle de nommer bien des juges républicains qui lui seront favorables. Il prépare le terrain.

  5. SEBB dit :

    Peu importe ce qu’on peut penser de Trump, Pompéo, etc… Dès que le Royaume Uni à rétrocédé Hong Kong en 1997, ceci est inévitable. Un pays deux systèmes c’est n’est que de la poudre aux yeux temporaire que la Chine lance aux yeux des occidentaux. La fin de l’histoire c’est que la Chine veut occuper 100% de son territoire et même plus, beaucoup plus. Hier c’était Hong Kong et Macao, Demain ce sera Taiwan et après qui sait. Si on était à leurs places on ferait la même chose.

    Maintenant, l’intervention de l’équipe de rêve de la maison blanche ne fera qu’accélérer ou ralentir l’inévitable un pays, un système.

    1. karma278 dit :

      « Si on était à leurs places on ferait la même chose. »

      « Girl, say whaaaaat? », comme elles disent

      La forte majorité d’entre nous n’est pas prédatrice mais plutôt unificatrice. L’harmonie a tellement meilleur goût.

      1. SEBB dit :

        Si on était à la place de la Chine, on voudrait unifier nos provinces historique sous notre gouvernement et non avoir des puissances étrangères à nos portes. Pour nous au Canada ce n’est pas le cas donc c’est facile de dire non mais regardez partout dans le monde où cette situation existe…

      2. Achalante dit :

        @SEBB: Et pourtant, le Canada a « récemment » créé le territoire du Nunavut pour donner plus d’autonomie aux Inuits. Et certains territoires européens obtiennent eux aussi une autonomie plus grande. Il est possible de maintenir un territoire autonome; pas besoin d’y imposer la loi martiale ni d’y censurer les idées.

    2. Benton Fraser dit :

      On n’est pas à leur place parce que nous sommes pas une dictature.

  6. jeanlouischarette dit :

    Lasti d’épais va partir la 3ième guerre mondiale en croyant que celle contre la Covid n’en est pas une. Juste parce que sont imbécillité lui a fait perdre celle-ci

  7. Pierre Kiroule dit :

    Quoi de mieux qu’une petite guéguerre — froide ou chaude, pour employer la terminologie des épidémiologistes — pour faire oublier l’inénarrable incompétence de cette bande de salopards qu’un peuple déboussolé (le mot est faible) s’est donné pour diriger ce pays en pleine déliquescence morale et sociale !

  8. Gilles Morissette dit :

    Une bonne guerre comerciale avec la Chine. Au diable les conséquences.

    Rien de tel pour exciter la vase électorale du Gros Taré.

    La dernière chose que les USA, la Chine et le Monde ont besoin actuellement est d’une guerre comerciale au moment même on essaie tant bien que mal de repartir l’économie.

    La loi adopté par la Chine était on ne peut plus prévisible et ça devait arriver tôt ou tard.

    Il faudra s’y faire. La Chine va faire tout ce qu’elle peut pour étendre son autorité sur les territoires comme celui de Hong Kong.

    Les « sparages » de l’administration du Gros Enfoiré n’y changeront rien.

  9. Daniel A. dit :

    Mike Pompeo est dans les patates.

    Je connais bien la situation de Hong Kong. J’y travaille « in and out » depuis le début des années 90 à raison d’au moins deux voyages par année, parfois trois. Et, de par la nature de mon travail, je dois constamment évaluer l’évolution politique de la région.

    L’ancienne colonie britannique a été rétrocédé à la Chine en 1997. En vertu de l’accord signé avec les britanniques, la Chine s’est engagé à maintenir les systèmes économiques et législatif et le mode de vie hongkongais pendant 50 ans, c’est-à-dire jusqu’en 2047.

    Depuis la rétrocession de 1997, la Chine n’a pas cessé d’empiéter sur cette entente en rognant petit à petit les droits de Hong Kong prévus à l’entente de 1997.

    Lorsque Barr « certifie » que Hong Kong ne jouissait plus de son autonomie, il est complètement dans le champs.

    1. Madalton dit :

      Est-ce qu’il y avait des clauses prévues en cas du non respect par la Chine? Si oui, quelles sont les conséquences?

      1. Daniel A. dit :

        Pas vraiment. Les Britanniques n’avaient pas grand chose à offrir et n’étaient pas en position de force. Surtout qu’ils ont obtenu en retour le financement par les banques britanniques du nouvel aéroport et de toutes les infrastructures s’y rapportant. Ce qui représente plusieurs milliards de dollars.

        Ci-joint un texte très instructif sur l’entente de 1997.

        https://www.persee.fr/doc/afdi_0066-3085_1985_num_31_1_2652

      2. Madalton dit :

        Merci pour le lien.
        Que serait-il arrivé si la Chine était encore représentée par Taïwan?

      3. Daniel A. dit :

        @Madalton

        Vous semblez dire que Taiwan représenterait la Chine. Je ne comprends pas votre question. Taiwan n’a jamais représenté la Chine. Pouvez-vous préciser votre question et j’y répondrai au mieux de ma connaissance.

    2. Daniel A. dit :

      @Madalton

      Vous semblez dire que Taiwan représenterait la Chine. Je ne comprends pas votre question. Taiwan n’a jamais représenté la Chine. Pouvez-vous préciser votre question et j’y répondrai au mieux de ma connaissance.

  10. ghislain1957 dit :

    Le Canada, l’Australie, la Grande-Bretagne et les USA ont émis une déclaration conjointe exprimant leur inquiétude face à cette nouvelle loi promulguée par le PCC aujourd’hui.

    Connaissant personnellement les libertés dont jouissent les résidents de Hong Kong versus la situation des Chinois sur le continent (Mainland) j’appuie totalement cette déclaration conjointe face à une loi qui permettra à Beijing et au Parti Communiste de réprimer toute tentative de dissidence.

  11. Madalton dit :

    Le Canada s’est joint aux USA, UK et l’Australie dans la semonce contre Pékin.

    https://www.lapresse.ca/actualites/politique/202005/28/01-5275383-loi-sur-la-securite-nationale-a-hong-kong-ottawa-semonce-pekin.php

    1. ghislain1957 dit :

      @ Madalton

      Vous m’avez devancé pour ce qui est de mettre le lien de l’article sur ce blogue.

  12. Réal Tremblay dit :

    Une belle occasion de ramener la Chine dans le discours publique. Après Tweeter, voilà une belle occasion pour Trump peu importe les conséquences.
    Est-ce que la Chine est dans son droit? Est-ce que la Russie était dans son droit avec la Crimée? L’impérialisme n’est pas mort, loin de là.

  13. Gilles Morissette dit :

    Un peu HS mais quand même.

    Voici une intéressante analyse sur les aspects légaux et illégaux du décret que le Mafieux-En-Chef se prépare à signer.

    https://www.cnn.com/2020/05/28/politics/trump-social-media-order-legal-limits/index.html

    1. papitibi dit :

      Merci de confirmer l’opinion que j’avais émise à l’égard de ce décret.
      C’est évident que le First Amendment a préséance sur un décret pestilentiel visant à interdire à Twitter de publier une mise en garde, laquelle constitue une manière d’exprimer une opinion éditoriale.

      Mais le Pestilent à tête jaune n’a pas fini de ridiculiser la Constitution et les Institutions…

  14. jeanfrancoiscouture dit :

    La Chine est rendu à un point où, à l’exception d’une guerre frontale et totale, elle peut se contre foutre de tout ce que le monde occidental peut penser, dire ou faire. La seule chose qui me surprend c’est le temps qu’à mis Xi Jinping pour en arriver là. J’avais prédit cette issue dès le début des «troubles» à Hong-Kong. Je ne leur donnais pas six mois avant de voir les troupes débarquer.

    À cet égard, elle ressemble à ces milliardaires instantanés qui se permettent de narguer tout le monde dans les démocraties sans grandes conséquences. Seule une dictature comme celle de Poutine a pu mettre au pas les oligarques qui le narguaient mais au final, le résultat est encore pire car cette dictature oligarchique a désormais ses propres oligarques qui marchent main dans la main avec le pouvoir.
    La querelle de Donald Trump avec Twitter commence d’ailleurs à ressembler à celles de Poutine avec les premiers oligarques. On sait où cela a conduit. Je vois mal un Mitch McConnell ne pas être d’accord avec Trump. Reste la Cour dite «Suprême» dont j’espère, peut-être naïvement, un sursaut de dignité.

    1. spritzer dit :

      Les oligarques des années 90 auxquels Poutine s’est attaqué saignaient la Russie à blanc et étaient au-dessus des lois, on parle de dangereux individus qui n’hésitaient pas à liquider leurs ennemis. Dire que la situation aujourd’hui est pire qu’à cet époque n’est pas sérieux.

      1. Madalton dit :

        J’ai l’impression que Putin s’est joint à eux. Selon certains, Putin vaudrait 200 milliards de $.

      2. spritzer dit :

        @Madalton

        Il vaudrait deux fois Bezos?… En passant c’est pas « certains », mais uniquement Bill Browder qui a fait cette affirmation Disons qu’il y a des raisons de douter.

      3. Benton Fraser dit :

        C’était une guerre d’oligarques et Poutine était le plus puissant. Il a soumit une partie des oligarques et liquidé les récalcitrants…

      4. spritzer dit :

        @Benton Fraser

        Il était le plus puissant mais il n’était pas un oligarque, il avait l’État derrière lui. Et c’est vrai qu’il a soumis à l’État une partie des oligarques mais il n’a pas liquidé, mais écarté les récalcitrants comme Berezovsky et Khodorkovsky… Vous voyez comme c’est simple.

    2. Pierre Kiroule dit :

      @jfCouture Vous avez tout à fait raison.

      La Nature a horreur du vide.

      À cette arrogance manifestée par la Chine depuis quelques années s’est ajoutée l’abdication totale du Gros Taré et sa gang de fripouilles à l’égard des anciennes responsabilités internationales de la soi-disant Première Puissance mondiale.

      En crachant sur ses alliés et sur ses alliances, le Gros Taré n’a fait que renforcer une tendance déjà présente : affaiblissement des USA et renforcement de la Chine (et, dans une moindre mesure, de la Russie) à l’échelle mondiale.

      Le malheur dans tout ça, c’est que, quand les USA auront complètement été relégués au second plan, nous regretterons la « pax americana », car le joug des fourbes Chinois sera beaucoup plus rude et impitoyable que celui qu’imposaient les USA.

  15. Duduche dit :

    Il me semble que renier le caractère particulier de Hong Kong revient à abandonner un peu plus HK aux chinois. Vouloir punir la Chine en retirant du support à la résistance contre l’impérialisme chinois parait contrintuitif. Peu importe la rhétorique de Pompeo.

    1. P Lacerte dit :

      C’est exactement ma lecture du geste de Pompéo… les yankees livrent littéralement Taiwan à la Chine… reniant 40 ans d’engagement envers Taiwan…

      Encore tourner le dos à un allié…

      1. Guy Pelletier dit :

        @p Lacerte

        Une façon de rapatrier aux USA les usines fabricants des micro-processeurs actuellement basées à Taïwan pour bien se faire voir par les nationalistes américains à la veille de l’élection présidentielle. Trump et sa gang se foutent éperdument de Taïwan et Hong kong.

  16. Michel T dit :

    Si on combine cette histoire avec l’extradition probable de la vp finances de Huawei, on commence à avoir une liste d’ingrédients assez complète pour que ça revire mal… un président disjoncté qui est incapable de gérer ses tweets contre des chinois méthodiques (aux agissements fort déplaisants)… juste du plaisir

  17. Apocalypse dit :

    Je ne fais pas partie des optimistes pour la situation de Hong Kong. Croire que des protestations contre la Chine va les faire reculer, oublier ça! Il faudrait que tous les pays boycottent tout ce qui vient de ce pays et bien entendu, ça n’arrivera pas. On va prendre quelques mesures pour pouvoir dire qu’on a fait quelque chose.

    Les autorités Chinoises peuvent faire ce qu’elles veulent et Hong Kong va faire partie de la grande famille chinoise bien, bien avant 2047 😢.

    On va espérer que les Etats-Unis se trouvent un président digne de ce nom pour faire plus sérieux que la présidence actuelle qui n’est qu’une très mauvaise joke.

    1. Daniel A. dit :

      @Apocalypse

      Vous avez entièrement raison. Les protestations à HK ne feront jamais reculer la Chine. La Chine considère déjà HK comme une province chinoise. Et pour se prémunir d’un éventuel revirement de situation, la Chine a déjà, depuis plusieurs année, placé ses pions pour remplacer HK comme centre financier international, notamment à Shanghai et à Shenzhen.

      1. spritzer dit :

        C’est normal que la Chine ait développé des centres financiers sur le continent. Ce qui va nuire le plus à Hong Kong est l’instabilité et la violence des manifestations, une situation toxique pour les affaires.

      2. Daniel A. dit :

        @spritzer

        Sans autres renseignements de votre part, je ne suis pas certain de votre affirmation à l’effet qu’il était normal pour la Chine de développer des centres financiers sur le continent. En 1993, l’économie de Hong Kong représentait 27% de l’économie chinoise selon la Banque mondiale. En 2018, le PIB de Hong Kong ne représentait plus que 2,7% de l’économie chinoise. Le développement de centres financiers sur le continent était davantage un calcul politique face à Hong Kong. Affaiblir la démocratie de HK pour mieux l’absorber.

      3. spritzer dit :

        @Daniel A.

        La différence entre 1993 et 2018 est dans le développement de la Chine plus que dans l’affaiblissement de HK. C’était illusoire de penser que la Chine resterait à la remorque de HK. Avec plus d’un milliard de population c’était évident que des centres financiers allaient émerger sur le continent qui allaient chanllenger HK. Avec une population de 7 millions, HK ne peut pas rivaliser avec Shanghai.

      4. Daniel A. dit :

        @spritzer

        Encore là, je ne suis pas certain de votre affirmation à l’effet que HK ne peut pas rivaliser avec Shanghai. Il est vrai que l’importance financière de Shanghai s’est accru considérablement. Mais elle ne s’est pas encore imposée comme place financière internationale. HK demeure encore la plaque tournante asiatique de la finance mondiale. La raison est simple. La confiance que place la finance internationale à l’égard de Shanghai (sous giron communiste) et de HK (démocratie – du moins en théorie jusqu’en 2047).

  18. Apocalypse dit :

    @jeanfrancoiscouture – 13:56

    ‘La Chine est rendu à un point où, à l’exception d’une guerre frontale et totale, elle peut se contre foutre de tout ce que le monde occidental peut penser, dire ou faire.’

    👍👍

    Exactement ce que je pense … malheureusement!

    1. Darth Smart dit :

      Une amorce de guerre avec la Chine ferait bien l’affaire de Trump à la fin de septembre ou au début d’octobre, s’il continue à tirer de l’arrière dans les sondages. Je ne serais pas surpris que Trump envoie toute la 7e flotte aux abords de la mer de Chine à cet époque, en prétextant un regain des tensions diplomatiques entre les USA et la Chine. Ce faisant, il justifierait le report des élections, sous prétexte qu’une guerre se dessine. Qu’est-ce qu’un ou deux chasseurs abattus, au cours d’un dangereux début d’escalade, que des négociations diplomatiques via un tiers pays, par exemple la Russie ou la France, viendront ensuite apaiser ? On prétextera un malencontreux malentendu ou une simple erreur humaine. On saluera le courage de ces valeureux pilotes perdus au nom de la patrie. On traduira en cour martiale, le colonel ou le général responsable de cette déplorable erreur et on lui accordera ensuite la grâce présidentielle . . . et le POTUS 45 sera encore en poste.

  19. Richard Desrochers dit :

    Politique parfaitement cohérente, comme d’habitude… Blâmer tout haut la Chine pour la pandémie, puis lui faire une fleur. Blâme en politique intérieure, cadeau en politique intérieure.

    Ou la guerre commerciale n’aboutit pas ?

  20. Mabuse dit :

    Pax sinica pour la planète entière!

  21. treblig dit :

    Il n’y aura pas de guerre  » chaude » dans l’état actuel des choses entre les USA et la Chine.

    Pour une raison toute simple mais coûteuse : sans porte-avion moderne, la Chine ne peut sécuriser ses approvisionnements en pétrole en provenance du Moyen-Orient. Sans pétrole, l’économie chinoise va s’effondrer en quelques semaines. Les USA viennent de lancer les travaux pour un 12e porte-avion : l’Entreprise qui est aussi à propulsion nucléaire comme tous ses prédécesseurs depuis le Nimitz.

    La Chine possède un seul très lent et peu efficace porte-avion au diésel et sans catapulte. Ce qui limite sa portée et le temps qu’il peut tenir au combat sans devoir s’ approvisionner de nouveau en pétrole. Oubliez ça

    1. spritzer dit :

      Je me demande si la Russie ne viendrait pas combler le manque en approvisionnement de pétrole de la Chine, au détriment de l’Europe peut-être, en cas de conflit qui serait assurément initié par les États-Unis. La Chine et la Russie ont une bonne entente, et un ne sera pas écrasé sans que l’autre intervienne.

      1. lechatderuelle dit :

        spritzer il y a un intérêt certain…. la Russie peut fournir en pétrole et en gaz la Chine et se garantir un fond …..
        la Chine peut aussi se garantir un approvisionnement lui permettant de se « moderniser » et se transformer en « pays de services » plutôt que de pays « fabricants »….
        Le fric est dans le service….

        Les USA n’ont que peu de capacités de torpiller ce genre d’ententes, sinon on « annexant » des pays satellites pour qu’eux deviennent les fournisseurs des cochonneries à bas prix que l’Occident consume…..
        Le Vietnam, le Laos, la Thaïlande, le Bangladesh seront fortement courtisés…..

        les USA ont ignoré l’Afrique trop longtemps….

        Bref, les USA se font saper le rythme par les Chinois…

    2. InfoPhile dit :

      Petite correction cher Treblig, la Chine possède maintenant deux porte-avions. Le deuxième étant entièrement de conception/construction chinoise.

      Vous avez raison de souligner sa fragilité face au pétrole. Elle en produit trop peu. Ce qui explique ses choix pro-nucléaires fondés sur une standardisation des centrales par laquelle les coûts sont abaissés. Ni plus ni moins des centrales toutes pareilles fabriquées en série.

      Il me semble qu’elle devrait prendre acte du fait qu’elle a pu s’élever au rang de puissance sans que le détroit de Malaka ne lui soit bloqué tout en profitant de la clause de la nation la plus favorisée. Je ne m’aventure pas plus loin, le risque d’outrepasser mes petites compétences étant franchement trop élevé.

  22. nickoleterrible dit :

    J’ai de la misère à comprendre; si il met fin au statut commercial privilégié ça doit faire l’affaire de Pékin.

  23. papitibi dit :

    @ Réal Tremblay 13h45
    Est-ce que la Chine est dans son droit? Est-ce que la Russie était dans son droit avec la Crimée? L’impérialisme n’est pas mort, loin de là.

    Tous les empires cherchent à s’étendre. Alexandre le Grand, les Perses, l’Empire Romain, les Goths, Charlemagne… Les 13 colonies ex-britanniques de 1776 ont franchi les Appalaches et atteint le Pacifique – ce qui était, somme toute, moins ‘naturel’ que l’annexion de la Crimée par Moscou ou l,asservissement de Hong-Kong et de Macao par la Chine, avec des visées sur Taiwan.

    Ce sont des ‘Chinois’ qui vivent à Hong-Kong, à Macao ou Taiwan. Par contre, les habitants du Tibet, c’était des Tibétains, et les habitants du Xinjiang n’étaient pas Chinois; c’était des Ouïghours, de religion musulmane et de langue et culture turque, La Chine y asservit Tibétains et Ouîghours, et peuple leurs territoires respectifs de ‘vrais’ Chinois. .

    La Crimée, c’est (peut-être) un peu différent; bien que rattachée géographiquement à l’Ukraine, ses habitants étaient plutôt russophones mais l’URSS avait cédé la gestion du territoire à l’Ukraine alors que, anyways, c’est Moscou – en RUSSIE – qui décidait évidemment de tout… jusqu’à l’éclatement de l’URSS.

    L’impérialisme US, ça, c’est ‘substile’! Washington a cessé d’annexer des territoires mais donne à ses lois une portée extra-territoriale. Google, Amazon, IBM installent des serveurs au Québec? Bof… les donnes qui y transitent – incluant les échanges entre Québécois / Canadiens / Finlandais ou whatever, Washington pourra y avoir accès sans la moindre limitation, pcq c’est des compagnies incorporées .aux USA. Washington interdit aux corporations US de faire affaires avec la Chinoise Huawei sous prétexte que Huawei aurait violé l’embargo décrété par les USA contre l’IIran…

    Ce qui revient à dire qu’un Canadien ou un Espagnol se voit à toutes fins pratique privé par les USA du plaisir de posséder un téléphone Huawei de dernière génération… On peut-tu parler ici d’IMPÉRIALISME ÉCONOMIQUE?

    Full Disclosure: Mon smartphone est très performant. Excellent rapport qualité-prix; à sa sortie en 2019, c’était le vaisseau-amiral de Huawei mais quand le temps viendra de le remplacer, Trump m’oblige à changer de marque. Et ça me fait chier! Et si, en guise de représailles Beijing mettait fin à l’exportation de lithium et autres terres rares aux USA, gros, gros souci pour l’économie US. Quien toé!

    1. InfoPhile dit :

      «Washington a cessé d’annexer des territoires mais donne à ses lois une portée extra-territoriale»

      Là vous êtes au coeur de l’affaire Huawei qui a mis les Chinois en rogne et placé le Canada entre l’arbre et l’écorce.

      Il était devenu criminel de commercer avec l’Iran (pourquoi ? Ah oui, c’était le voeu de Netanyahou, mécontent de ne pouvoir assujettir les quelques opposants à la colonisation de la Cisjordanie). Et gare à ceux qui voulaient masquer leurs opérations/collaboration avec l’Iran.

      Le bellicisme de Trump, qui n’est que trop compatible avec celui des républicains, est ainsi dévoilé au peuple américain qui n’y voit cependant que trop l’avantage de fabriquer et vendre des armes à la richissime Arabie Saoudite tout en ignorant l’ignominie sous-jacente.

      Quand l’intérêt personnel se drape de l’intérêt régional ou national…

  24. Gilles Morissette dit :

    Un autre HS

    Voici l’opinion du Juge Napolitano (Fox News) sur les aspects illégaux du décret que se prépare à signer le Gros Taré.

    Il est assez clair que ce salopard n’en n’a rien à cirer du Premier Amendement et de la Constitution en général.

    Pendant ce temps, les médias ne parlent pas de sa désatreuse gestion de la pandémie et de la récession économique qui frappe le pays.

    1. Haïku dit :

      @Gilles Morissette
      Merci pour le lien.
      +1000 pour le commentaire incisif de Brian Tyler Cohen ! 👌

  25. papitibi dit :

    @ Treblig 15h19
    sans porte-avion moderne, la Chine ne peut sécuriser ses approvisionnements en pétrole en provenance du Moyen-Orient. Sans pétrole, l’économie chinoise va s’effondrer en quelques semaines

    Tout à fait. Encore que le pétrole peut AUSSI transiter par des pays limitrophes…

    Cela dit, l’industrie US dépend de plus en plus de son approvisionnement en terres rares – incluant le lithium. Or la Chine en détient le gros des réserves mondiales. Tu fermes le robinet du pétrole? OK, moi je cesse de t’approvisionner en lithium et autres terres rares.

    Deux économies destinées à mourir par strangulation? Cela dit, si WalMart , BestBuy et Amazon ne peuvent plus s’approvisionner en pantoufles, en gugusses électroniques ou en toute autre chose Made in China, il restera plus grand chose à mettre sur les tablettes!

    Xi Jinping ne va pas en élection en novembre, lui. Contrairement à Trump. Alors Xi va survivre à la gué-guerre. Trump, c’est moins sûr! Surtout que, comme Trump se plait à le dire, ce qui peut nuire à sa ré-élection, c’est un virus CHINOIS fabriqué en labo pour le faire chier. Sont forts, c’tes maudits Chinois-là! Alors le prochain man-made virus sorti de Chine, c’est pour quand? Et ce sera quoi? Un virus qui détruit les bâtons de golf? Un virus qui transformera sa moumoute jaune-pisse en moumoute rose-nanane? Un virus qui rendrait l’électorat plus conscient et menacerait ainsi sa réélection?

    1. lechatderuelle dit :

      papitibi Il demeure que l’Occident peut se fournir en cochonneries pour les Wallmart et autres ailleurs… le Vietnam, le Bangladesh, et autres pays qui rêvent de devenir un « tigre Chinois »…..

      La Chine peut se fournir en pétrole via la Russie….

      Les 2 économies sont basées sur la surconsommation….

      Faudra voir comment la Chine se positionnera en « services »…. si elle prend sa place, elle délogera des pans de l’économie occidentale et là, le problème sera sérieux….

      Mais la Chine demeure fragile … nourri autant de gens oblige de faire pas mal d’investissements en Afrique…. Continent oublié par les USA depuis tre`s longtemps… mais. il suffirait d’une percée USA sur ce continent et les données changeraient radicalement…..

      La Chine est plus fragile que les USA en ce moment….
      Car du cheap labour, il y en aura ailleurs….

      trump est une mouche … pas un problème…..

      1. InfoPhile dit :

        «La Chine peut se fournir en pétrole via la Russie»

        Non. Il faudrait au préalable construire des oléoducs de grandes capacités. Une affaire d’au moins dix ans pour en arriver à ce qu’elle soit trop dépendante de la Russie. Déjà que des gazoducs l’approvisionnent en gaz naturel… russe.

      2. gl000001 dit :

        La Chine, dans ses villes de 10 millions d’habitants, construit des ponts Champlain en moins de 2 ans et des méga0tours d’habitation en béton à une vitesse folle. Les ***ducs pourraient se construire très vite.

      3. InfoPhile dit :

        @gl000001

        En tout cas, si ça allait aussi vite du côté chinois, ça craindrais du côté russe. 🙂

        Essentiellement, elle serait en matière d’énergie trop dépendante d’une seule entité, la Russie, pour que ce soit une option valable pour elle.

    2. Haïku dit :

      @papitibi – 16:39
      Superbe commentaire ! 🤣👏👌
      Oufff….

    3. InfoPhile dit :

      «Or la Chine en détient le gros des réserves mondiales.»

      Plus précisément, la Chine en domine la production du fait qu’elle accepte la pollution en conséquence. Ce qui défie toute concurrence… et abaisse l’espérance de vie des Chinois vivant près des centres de production/exploitation.

  26. Gilles Morissette dit :

    Désolé mais je n’ai pu m’empêcher de vous faire partager ce vidéo hallucinant d’une fefan de Whiny Tiny Brain dans toute sa splendeur.

    Ce vidéo représente bien, à mon avis, la quintessence de la pensée des tarés qui composent sa vase électorale.

    Rien d’autre à ajouter.

    1. gl000001 dit :

      Socialiste car il ne pense qu’à l’argent !!!!
      Je retourne à l’école. J’ai tout compris tout croche. J’avais des 90+ dans mes cours d’histoire, de géographie, d’économie. Les profs étaient hors de tout doute, incompétents !!

    2. Encorutilfaluquejelesus dit :

      Elle s’est fait un sacré beau modèle de Trump! Mais quelle mouche l’a piquée?? 🤨

  27. Haïku dit :

    @Gilles Morissette
    RE: « Rien d’autre à ajouter. »

    Moi oui:
    -Tristement hilarant ! 🤣😨🤣😨😨😨….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :