Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le NASDAQ est devenu jeudi le premier des trois indices majeurs de Wall Street à retourner en territoire positif après la débandade boursière provoquée par la pandémie de coronavirus. L’indice composé des valeurs du secteur technologique était entré en territoire négatif le 25 février dernier avant de tomber dans un bear market le 12 mars.

Le NASDAQ pourrait être rejoint en territoire positif par le Dow Jones et le S&P 500 dans un avenir plus ou moins rapproché. Quand on dit que la bourse n’est pas la «vraie» économique…

(Photo Getty Images)

69 réflexions sur “Pendant ce temps, à Wall Street…

  1. Pierre s. dit :

    ————————-

    Wlall sreet ???

    ah oui, les  »vrais victimes » de cette affreuse pandémie communiste.

    1. gl000001 dit :

      « Wall » street ? trump aime ça le « Wall ». Plutôt que dire qu’il voulait bâtir un mur, il voulait peut-être dire « rebâtir » Wall street ?

  2. Gilles Morissette dit :

    Ça prouve simplenent que les « Riches » trouvent toujours le moyen de s’enrichir même en pleine crise économique.

    Il y aura toujours quelqu’un quelque part pour s’en mettre plein les poches pendant que le taux de chômage, comme le nombre de décès lié au COVID-19, explosent.

    Les « Riches » s’enrichissent, les « Pauvres » s’apauvrissent.

    Le capitalisme sauvage à son meilleur.

    MAKE AMERICA SHIT AGAIN !!

    1. Pierre dit :

      Je me tape Billions sur crave en ce moment, il y a pas bcp d’argent propre à WS surtout à partir des edge founds..

    2. Soleil Levant couchant dit :

      L’ignorance économique dans toute sa splendeur ! mieux vaut se taire que de dire ces niaiseries….

      1. Daniel A. dit :

        Je me joins à vous et je me tais devant tant d’ignorance économique.

    3. jcvirgil dit :

      Les riches trouvent toujours le moyen de s’enrichir, c’est bien vrai. Surtout quand on leur sert sur un plateau les moyens de le faire en mettant à leur disposition les revenus de l’État ou qu’il emprunte pour les renflouer. Même avec beaucoup de volonté ce serait difficile de trouver le moyen de perdre quand c’est le cas.

    4. nickoleterrible dit :

      Y a pas juste des riches là…je sais qu’il y a de la détresse vécue par plein de gens présentement et je compatis, heureux aussi d’être dans un pays qui met de l’avant des mesures d’aide…il y a beaucoup de gens comme moi qui économisent petit à petit, année après année, et que leur actif n’est pas dans une maison un chalet ou une voiture neuve…mes économies sont dans des fonds de placement et oui je suis content que ça remonte. Je vis frugalement, sans bling bling, je vois ben du monde avec un salaire égal ou inférieur au mien qui vivent à fond dans le crédit, moi j’ai choisi de vivre plus simplement ce qui me permettra de prendre ma retraite une bonne dizaine d’années plus tôt. Si ça avait pris 10 ans remonter au même niveau ça aurait changé mon avenir. La bourse ce n’est pas juste des milliardaires, c’est des petits investisseurs, des fonds de retraite, c’est aussi des actifs comme la caisse de dépôt qui touche l’ensemble des québécois.

  3. NStrider dit :

    À lire l’article couverture du « the Economist” du 7 mai qui décrit exactement ce qui se passe.

    https://www.economist.com/leaders/2020/05/07/the-market-v-the-real-economy?cid1=cust/ednew/n/bl/n/2020/05/7n/owned/n/n/nwl/n/n/NA/468836/n

    1. Pierre dit :

      @nstrider
      Merci excellent article

  4. Robert Mainville dit :

    La logique expliquant la poussée de la bourse est assez simple à comprendre.

    En raison de l’état comateux de l’économie, il y a présentement un excès d’épargne (les gens ne dépensent plus). Dans ce cas, où peut bien aller cet excès d’épargne ?

    Inutile de le placer dans le marché des obligations, les taux d’intérêt sont à 0%. Donc, il ne reste que la bourse, où on trouve (trouvait) plusieurs bonnes aubaines.

    Conclusion : l’état actuel de la bourse ne fait qu’illustrer le décalage entre la vraie économie et l’économie spéculative.

    1. Et ces hausses sur les bourses vont encourager le Président à se débarrasser du confinement au plus vite, convaincu qu’il a raison.
      Attendons le mur de la réalité qui s’en vient, malheureusement.

  5. lechatderuelle dit :

    la bourse vit ailleurs….
    ce ne sont que des anticipations de mouvements…

    le moindre mouvement de panique par certains est aussitôt absorber par d’autres…

    c’est certain qu’à court terme avec les déconfinements partout, les indices de reprise économique sont obligatoirement « bonnes » car elles seront meilleures que les les 2 derniers mois…
    cependant, si on regarde plus loin, ça devient vite flou….

    il est clair que c’est le bon temps pour faire des « provisions » si on a la capacité de gérer le stress et qu’on est « mobile » rapidement…..

    toutefois, l’été s’annonce difficile et instable… plusieurs entreprises fermeront….. des pans entiers de l’économie ne seront pas redémarrés….
    ET, aussi, il y aura des expansions dans plusieurs secteurs où des « marques » récupèreront des places de marché laissées vacantes par la faillite de « petits joueurs »….

    ce sera brutal à la bourse cet été…. rt encore pire si les USA ratent leur sortie de crise…. et rien ne laisse croire que les USA réussiront pour le moment…

  6. Guy Pelletier dit :

    Avec les garanties *d’aides* financières du gouvernement américain et de ceux des États. Le dégraissage d’emplois qu’elles ont fait profitant de la crise pour en passer une petit vite et mettre fin à leurs liens d’emplois avec des millions de travailleurs. Le déconfinement en cours nul doute que l’avenir s’annonce radieux et très profitables pour ces big corpos et leur riches actionnaires de contrôle surtout pour WallStreet et toute la gang de financiers et spéculateurs ces rats gravitant dans ce système pourri. Une crise qui comme d’habitude profitera généreusement aux plus privilégiés, qui ramassera très bientôt les lourdes factures de ces *sauvetages*…………comme d’habitude la classe moyenne mais encore plus les moins privilégiés les plus pauvres qui perdront le peu de services et programmes sociaux qu’ils avaient. Faut bien des sacrifices pour enrichir encore plus les plus *méritants* ceux qui suqatent la Maison Blanche et leurs petits amis tous partis confondus.

  7. Jacques Rivard dit :

    L’importance de Wall Street ne concerne que les États-Unis, pour différentes raisons économiques personnelles particulières à ce pays.

    Que Wall Street soit positif ou négatif, n’influence en rien la pauvreté ou le racisme pour nos chers amis états-uniens.

    C’est trop complexe à expliquer brièvement, mais les états-uniens sont pognés avec ce système ridicule.
    Et ce qui est encore plus ridicule: c’est que tous les médias internationaux s’inquiètent et nous informent des indices des bourses new-yorkaise, alors que ça n’a absolument rien à faire avec nous.

    1. Dekessey dit :

       » alors que ça n’a absolument rien à faire avec nous. »

      heu… je suis pas un expert dans le domaine, mais j’en connais assez pour dire que les indices de Wall Street ont un ÉNORME impact sur notre économie.

      1. Richard Desrochers dit :

        Les indices à la bourse ne reflètent pas ce qui se passe, mais ce qu’on croit qu’il va se passer.
        L’idée d’un début de déconfinement, de reprise du travail et de la consommation n’y est sans doute pas étrangère.

    2. nickoleterrible dit :

      Ben là…il y a plein de manières qu’on est touchés, si vous avez un fond de pension il y en a une partie qui est en spéculatif. Ou encore si vous investissez directement ou dans des fonds spéculatifs selon votre volonté il y en une partie en fonds américains, une partie en fonds internationaux. J’ai un ami qui ne jurait que par les investissements américains, il y a 2 ans il se vantait de faire 20 % de rendement,je l’ai appelé récemment il ne va pas bien, il est stressé, surtout qu’il vient de perdre son travail. si wall street plante, l’économie se contracte, ils achètent moins au Canada.

  8. gl000001 dit :

    Les ti-namis ont fait le plein de bonnes actions pas chères !!
    Des « bonnes actions » héhéhé !! Ils s’achètent des indulgences tant qu’a faire ?

    1. gl000001 dit :

      On devrait faire une haie d’honneur à la sortie du parquet et les applaudir. Des vrais héros !!! Ironie 😉

  9. Danielle Vallée dit :

    Les FAANG ( Facebook, Amazon, Apple, Netflix, Alphabet-Google) n’ont pas vraiment souffert très longtemps de la crise.
    Ces entreprises mènent le Nasdaq. La plus grande partie du rebond vient de ces compagnies.
    Mais elles ont atteint une taille qui fait qu’elles sont très importantes aussi pour le S&P500 (plus représentatif que le Dow).

    Le monde va changer. Si tu es payé pour gérer l’argent des individus, des fonds de pension et des gouvernement, à moins d’être complètement engourdi, tu vas investir dans cette nouvelle économie. Ce n’est pas un crime ou de l’exploitation. C’est accomplir ton travail avec discernement,

    Shopify, compagnie canadienne qui permet à des petits artisans de vendre leur production en ligne, vient de dépasser l’actif de la Banque Royale
    sur les marchés boursiers. Regardez bien la croissance future du concept: ‘le panier bleu’ ici au Québec. La vie change c’est tout.
    Toutes les personnes d’un certain âge vont apprendre à commander tout ce dont elles ont besoin sur l’internet. Les services de livraison vont devenir gigantesques aussi.

  10. Pierre Lesage dit :

    Malheureusement pour les américains, Wall Steet se détache et s’éloigne de plus en plus de Main Street

  11. Micheline L dit :

    Je suis certaine que Trump va s’en vanter. La bourse va mieux, c’est grâce à lui. Tout le reste va mal, c’est la faute des autres. Ses supporteurs sont d’accord avec lui. Ils le vénèrent et le vénéreront jusqu’à la mort, jusqu’à des centaines de milliers de morts.

  12. Daniel A. dit :

    Wow! Tout un cours d’économie que ce blogue. 🤑 Mais je pense que je vais vérifier certaines affirmations juste au cas où. 🥴

    1. gl000001 dit :

      « Due diligence » comme ils disent en latin.
      « Feu sur la diligence » comme disent les rapaces à trump !!

  13. jeani dit :

    De mon côté je suis toujours heureux (SIC) d’aider des compagnies comme Bombardier.

    Malheureusement, je ne peux continuer à remplir les poches de l’ancien patron. Espérons que le petit nouveau va se garder une petite réserve…

  14. Apocalypse dit :

    @Dekessey – 12:22

    ‘heu… je suis pas un expert dans le domaine, mais j’en connais assez pour dire que les indices de Wall Street ont un ÉNORME impact sur notre économie.’

    👍👍

    Vous avez tout à fait raison, un minimum de connaissances et de réflexion sur le monde des bourses et on voit qu’il n’y pas uniquement du négatif, mais aussi (beaucoup) de positifs.

    Des gens peuvent mettre la main sur de l’argent pour partir ou faire grossir leurs entreprises, ce qui entraine des créations d’emplois.

    On s’attarde surtout sur les gens sur s’enrichissent de manière obscène avec la Bourse, mail il y a beaucoup plus.

  15. Apocalypse dit :

    @Daniel A. – 13:04

    ‘Mais je pense que je vais vérifier certaines affirmations juste au cas où.’

    Vous êtes un sage participant 👏👏.

  16. citoyen dit :

    Pour mieux partager le pouvoir, la politique ne devrait pas être à la solde de la job, des médias et de la planche à billet.

    1. gl000001 dit :

      C’est leur prière en effet :
      Au nom de la job, des médias et de la planche à billet. Amène le cash !!

    2. gl000001 dit :

      Vous êtes tordant des fois.

      Si Jesus est maintenant assis à la droite de Dieu et que Dieu est partout … Jesus est partout tabarnouche ? (Yvon Deschamps).
      « A la droite » … Jesus est conservateur et/ou républicain ?

      1. lechatderuelle dit :

        la droite de l’un est la gauche de celui qui regarde….

      2. gl000001 dit :

        Les Répus ont un prisme déformant. Alors ils regardent ou ? Le Diable le sait et Dieu s’en doute !!

  17. Samati dit :

    Hors sujet, mais pas vraiment

    Du nouveau concernant Tara Reade

    Elle a dû quitter sa job parce qu’elle avait été prise à frauder. Elle a justifié cette perte d’emploi en mentant à ses proches et inventé toute cette histoire se disant inconfortable à travailler dans l’entourage de Biden.

    Une personne qui était malhonnête à l’époque, qui l,a été par la suite en continuant de frauder, et qui l’est toujours aujourd’hui en accusant faussement Biden en retour possiblement d’une compensation de …

    Tara Reade was supposedly terminated in 08/06/1993. She was charged with forgery/counterfeiting on 8/02/1993 in San Luis Obispo 3 days before her termination! This could be the missing piece of puzzle!

    1. Haïku dit :

      Samati
      Merci de l’info.

    2. Madalton dit :

      Elle qui demandait hier à Biden de se retirer. À force de parler aux médias, elle ne s’est pas aidée. C’est sûr que les journalistes allaient enquêter et trouver la vérité.

      Je me rappelle, en 1988, le candidat Gary Hart se défendait d’être un coureur de jupon et avait mis au défi les journalistes les journalistes à le suivre et qu’ils verraient qu’il a une vie rangée et ennuyante après qu’un article du Miami Herald mentionnait qu’il avait passé la nuit avec une jeune femme à son appartement de D.C. Il a nié et le lendemain, la jeune femme a été identifiée et s’en était fait de sa campagne présidentielle.

    3. el_kabong dit :

      @samati

      Pour l’instant, la source de cette info ne m’apparaît pas très solide…

  18. Pierre Kiroule dit :

    Pourtant, y a rien de compliqué dans la spéculation — qui n’est que du vent — et la réalité. Tout se résume dans ce slogan : la Bourse ou la Vie !

    1. gl000001 dit :

      Un voleur surprend un homme dans une allée sombre.
      « La bourse ou la vie »
      L’homme répond :
      « La bourse ah ! J’ai tout perdu à la Bourse. Et pour l’avis … ne jouez pas à la Bourse » !!

  19. Apocalypse dit :

    @Samati – 13:38

    ‘… et qui l’est toujours aujourd’hui en accusant faussement Biden…’

    ‘faussement’, ça, on ne le sait pas; mais elle travaille fort pour qu’on doute d’elle et devinez quoi? Ca marche!

  20. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 13:45

    ‘Si Jesus est maintenant assis à la droite de Dieu et que Dieu est partout … Jesus est partout tabarnouche ? (Yvon Deschamps).’

    Quelqu’un pourrait aussi se demander comment on peut être à la droite de quelqu’un qui est partout 😂. En fait. on pourrait même se demander comment il se fait que Jésus existe si Dieu est partout; où Jésus peut-il être?

    1. gl000001 dit :

      C’est une symbiose. Et la colle, c’est le Saint Esprit.

      1. Haïku dit :

        Savoureux ! 😉👌

    2. InfoPhile dit :

      À la même place que le sucre dans le café ? 😉

  21. Gilles Morissette dit :

    Pendant ce temps,un juge de la Cour de la Cour Supérieure a rejeté la demande d’un détenu de l’Établissement de détention de Montréal (Bordeaux) afin d’être libéré dans l’attente de son procès, en invoquant notamment la pandémie.

    Bravo. Ce jugement démontre qu’on ne peut se servir de cette situation pour demander une telle libération. D’autres éléments doivent être pris en considération par le Tribunal.

    Dans le cas de ce détenu, la décision du juge m’apparaît pleinement justifié.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/faits-divers/la-lib%c3%a9ration-dun-d%c3%a9tenu-en-raison-de-la-covid-19-rejet%c3%a9e/ar-BB13NWjR?li=AAgh0dy

  22. onbo dit :

    Ce sont des milliards par centaines que les assureurs n’ont pas à payer, chaque fois que Trump appelle au travail et que les employés n’entrent pas à cause de la covid 19. Refus de travail! que leur répondent d’avance les assureurs. On paie pas tout court, quand bien même tu paierais la part de l’employeur. T’es pas autravail.

    Pourquoi le Gouverneur de Géorgie était si pressé de caller l’ouverture des commerces…
    Pourquoi Trump est si friand de minimiser les effets négatifs de la covid et d’inviter au travail en sachant que des centaines de milliers de gens ne pourront prendre le risque.

    Si je fais erreur, svp corriger.

  23. Gilles Morissette dit :

    Voici deux jugements intéressants rendus par un Juge de Cour Supérieure dans le cas où il y a divergence des parents quant à la pertinence de retourner ou non les enfants à l’école à la fin de la période de confinement.

    Ces jugements vont faire jurispridence car le Tribunal fixe des balises qui permettront de trancher lorsque ce genre de situation survient et ça risque d’arriver.

    sn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/parents-en-désaccord-le-retour-à-lécole-des-enfants-a-été-ordonné-par-un-juge/ar-BB13NZ2Z?li=AAgh0dy

  24. Pierre s. dit :

    —————–

    seul et unique but de trump … se garder a tout prix à l abris de la justice

  25. Gilles Morissette dit :

    Plus ça change, plus c’est pareil.

    Le profilage racial, version NYPD, en 2020.

    Et après, on s’étonne que les relations entre le NYPD et les minorités soient mauvaises.

    https://www.cnn.com/2020/05/08/us/social-distancing-stats-nyc/index.html

  26. fylouz29 dit :

    Le Donald va pouvoir triompher.

  27. Amazonia dit :

    Citation

    « J’ai divisé la société en deux catégories: mes amis ou mes cons à moi et les cons des autres que je ne supporte pas  » Michel Audiard

  28. ducalme dit :

    Sujet très intéressant et des interventions de classe.

    C’est évident que ce n’est pas le temps d’investir dans les blue chips, mais d’aller vers le secteur boursier.

    Si on a de l’argent à placer bien sûr.

    Et dire qu’au Québec, quand j’étais beaucoup plus jeune, on considérait presque comme étant en état de péché mortel les gens qui «jouaient à la bourse».

    Et c’est vrai qu’il y a un aspect ludique que de suivre le cours de la bourse, surtout si l’on investit nous-mêmes, mais pour le péché, on repassera.

    Pour le sujet de Jésus qui, suivant les Écritures, serait assis à la droite du Père, j’ai un peu de difficulté à comprendre.

    Le Père étant un pur esprit, donc incorporel, comment peut-il avoir une droite et une gauche ?

    Parlant des Écritures, je me rappelle qu’à la petite école, les religieuses (qui n’ont rien à voir avec les bouncers) nous enseignaient l’Histoire Sainte.

    Nous avions appris que Dieu avait demandé à Abraham d’immoler son fils Isaac pour lui démontrer son obéissance et son attachement.

    À la dernière minute, Dieu avait arrêté le bras d’Abraham qui allait égorger Isaac.

    Et la religieuse nous demanda qu’est-ce que ce geste de Dieu démontrait.

    La plupart de mes «cobénéficiaires de services éducatifs» dirent que cela démontrait la grande bonté de Dieu.

    Moi, je ne parlais pas, mais la religieuse m’interrogea.

    Je lui répondit : «Parlez moi d’un maudit fou; un Dieu d’amour et de miséricorde qui demande à un père de tuer son fils.»

    Je vous laisse deviner la suite.

  29. Benton Fraser dit :

    Il y a cette incohérence entre l’ancien et le nouveau testament qui m’a toujours intrigué.
    Dans l’ancien, Dieu est toujours vengeur et en… crisse!
    Dans le nouveau, le Christ est tout pardon!

    Un jour, j’étais en formation de plusieurs jours sur la communication. Le professeur qui animait la formation était un père, jésuite je crois, qui avait lui-même enseigné la communication plusieurs années au Vatican.
    Le dimanche, il demanda au groupe s’ils étaient disposé a ce qu’il commence la journée par une messe… ce qu’il fit.
    Il conclut son sermon par une chose qui surpris tout le groupe: « Avez-vous des questions ? »
    Après un bref silence, je levais la main en posant cette question: « J’ai une question: Pourquoi dans l’ancien testament, Dieu est vengeur, rancunier, bref, il est toujours en criss (dit tel quel!) et que dans le nouveau testament, c’est le contraire, le Christ est tout pardon ? »

    Sans être démonté, le père me répondit avec aplomb: « Il ne faut pas y voir une incohérence. Dieu est Dieu et Jésus, bien que le fils de Dieu, c’est fait homme sur la terre. (En gros) L’homme doit se soumettre à Dieu… et non à l’homme aui doit faire preuve de pardon envers les autres hommes. »

    Bon, on est dans la haute théologie, ce n’est sans doute pas pour rien que ce père ensaignait la communication aux évêques et cardinaux! Il m’a comme coupé les jambes!

    1. Benton Fraser dit :

      On est vendredi, on y va de l’humour juif:

      Un rabbin meurt et monte au ciel.
      Il rencontre Dieu qui lui demande comment son séjour sur terre c’est passé.
      « Et bien, dit le rabbin, j’ai eu une belle vie, bien que mon fils en a toujours fait qu’à sa tête. »
      Dieu li dit: « J’ai eu le même problème avec mon fils. »
      Le rabbin: « Ah oui…. qu’avez-vous fait ? »
      Dieu: « Un Nouveau Testament! »

    2. InfoPhile dit :

      En gros, l’inspiration de Jésus n’était pas très, très divine. Et celle de Dieu, pas tellement humaine… 😉

      1. Haïku dit :

        Amen dans le mille. 😉👌

    3. ducalme dit :

      @Benton Fraser

      Jésus est devenu beaucoup conciliant après Vatican II.

      Lorsque Marie Mère de Dieu apparût à Fatima, elle demanda aux enfants de «prier afin qu’elle puisse retenir le bras vengeur de son fils»

      Dans l’Ancien testament, Dieu en chassant nos premiers parents du paradis terrestre (l’Éden) aurait dit : «Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front».

      4000 ans plus tard (j’ai des doutes sur le chiffre), dans la prière que Jésus lui-même nous aurait enseigné, le Notre Père, on dit à Dieu, à la demande de son Fils :«Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien».

      Le Père a plutôt l’attitude de Stephen Harper et le Fils, celle de Bernie Sanders.

      Lors de la création, le premier jour, Dieu créa la lumière et le quatrième jour, il créa les astres.

      D’où venait la lumière du premier jour ?

    4. jeanfrancoiscouture dit :

      @Benton Fraser,16:43: «Il m’a comme coupé les jambes!»

      Comment ça, «coupé les jambes»? Son argument n’est ni imparable ni rédhibitoire.

  30. Haïku dit :

    HS.
    C’est vendredi ?

    « C’est un vieil homme de 80 ans qui va chez le docteur pour un examen annuel.
    Ce dernier lui demande comment vont les choses:

    – Je suis en pleine forme, je sors avec une jeune de 21 ans, et je l’ai mise enceinte.
    Qu’est-ce que vous pensez de ça, doc ?

    – Laissez-moi vous raconter une histoire, dit le docteur.
    C’est une histoire vraie :
    J’ai un ami qui est un passionné de chasse, il n’a jamais manqué une saison.
    Un jour, alors qu’il s’en allait chasser et qu’il était pressé, il se trompa et au lieu de prendre son fusil, il prit son parapluie.
    Au coeur de la forêt, il aperçoit un sanglier énorme qui fonce sur lui.
    Il saisit son parapluie, l’épaule et appuie sur la poignée.
    Savez-vous alors ce qu’il s’est passé ?

    – Non…
    – Eh bien, le sanglier tomba raide mort à ses pieds
    – C’est impossible, s’insurgea le vieillard. Quelqu’un a dû tirer à sa place !
    – C’est précisément là où je voulais en venir. »

    1. ducalme dit :

      Excellent !

  31. jeanfrancoiscouture dit :

    «Quand on dit que la bourse n’est pas la «vraie» économique…»

    Peut-être que c’est le cas mais pour ceux qui, comme disait si bien Nelson Skalbania, «Buy Low & Sell high», c’est du vrai fric qu’ils empochent. Ceux qui se font un sang d’encre ou qui se suicident quand la Bourse dégringole, ce sont ceux qui ont acheté en retard et souvent en empruntant. C’est toujours dangereux d’essayer de sauter dans un train en marche et plus il va vite, pire c’est.. Et ne comptez pas sur ceux qui sont déjà dans le train pour vous tendre une main secourable ou pour vous dire de ne pas sauter.

    1. Haïku dit :

      Sages paroles. 👌
      Merci @jeanfrancoiscouture !

  32. A.Talon dit :

    «Quand on dit que la bourse n’est pas la «vraie» économique…»

    Voilà, tout est dit. Seule la grosse nullité orangée et ses zombies lobotomisés pensent autrement.

  33. papitibi dit :

    CONTENU DI-DAC-TI-QUE

    Gilles Morissette écrit à 14h16
    Voici deux jugements intéressants rendus par un Juge de Cour Supérieure dans le cas où il y a divergence des parents quant à la pertinence de retourner ou non les enfants à l’école à la fin de la période de confinement.

    […] le Tribunal fixe des balises qui permettront de trancher lorsque ce genre de situation survient et ça risque d’arriver.

    Ça risque d’arriver, écris-tu avec fierté?

    C’est pourtant bien toi, homme tout petit, qui m’a chié dessus le mois dernier quand j’avais OSÉ affirmer que ce flou allait donner ouverture à des déchirements (sur le dos des enfants) et à des batailles sur le front judiciaires? Tu m’avais alors accusé de faire des effets de toge – ce qu, bien au contraire, mon constat visait plutôt à condamner.

    Moi, je suis un père divorcé (dont les enfants ont plus de 40 ans!) qui, dans l’exercice de sa profession, a plaidé des centaines de séparations et de divorces, et représenté devant la Chambre de la Jeunesse quelques centaines d’enfants, d’ados et de parents souvent en guerre. Pas de ma faute mais je sais quand même de quoi je parle, tout sale gauchiste sectaire que tu puisses imaginer en moi.

    Cela dit, après son admission au Barreau en ’93, TON juge Cournoyer a fait carrière – au premier chef – en droit du travail et au Service des Affaires Jqridiques de la Ville de Sherbrooke. On est loin du droit scolaire et du droit matrimonial, mettons!

    À mon HUMBLE avis, TON juge, il s’est mis un hénaurme doigt dans l’oeil. Devant la Cour d’Appel, je suis d’avis qu’il se ferait ramasser poliment – dans le genre en tout respect, le savant juge de première instance a erré en droit – ce que les avocats traduisent à l’intention de leurs clients par Il s’est fourré un doigt dans l’oeil

    Je cite un extrait de l’article de MSN actualité sur lequel tu fondes ton opinion:
    Dans ses décisions, le juge rappelle que selon la Loi sur l’instruction publique, chaque enfant québécois a le droit, mais aussi l’obligation, de fréquenter l’école.

    C’est PAS TOUT À FAIT EXACT. Sans égard au décret sur lequel je reviendrai, ce qui est obligatoire, c’est la SCO-LA-RI-SA-TION, laquelle peut être assurée à la maison. La Loi sur l’Instruction publique le prévoit d’ailleurs expressément. Mais TON juge semble en avoir oublié un tit boutte: en vertu de l’article 118 de la Loi sur la santé publique (chapitre S-2.2) le gouvernement peut déclarer un état d’urgence sanitaire. Pour 10 jours. Un décret qu’il a d’ailleurs renouvelé de 10 jours en 10 jours.

    Je serai bon prince: peut-être que ce sont les avocats qui ont OUBLIÉ d’attirer son attention sur les effets de ces décrèts? Anyway, je cite cet extrait de la Gazette Officielle:

    Attendu qu’en vertu de l’article 123 de cette loi, le gouvernement peut notamment, sans délai et sans formalité, pour protéger la santé de la population:
    ordonner la fermeture des établissements d’enseignement ou de tout autre lieu de rassemblement

    Ma source est irréfutable..

    http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=1&file=72163.pdf

    Je cite de nouveau l’article auquel tu réfères:
    Dans les deux causes, le magistrat a donc ordonné le retour à l’école, «à moins de nouvelles directives gouvernementales à l’effet contraire»

    Justement, sacraman! Des directives à l’effet contraire ont été émises par décret, sous l’empire de la Loi sur la Santé publique. Certes, la teneur en a été adoucie – les écoles PRIMAIRES seront accessibles,mais en droit, mon cher MoMo, ACCESSIBILITÉ à la discrétion des parents, c’est ÇA, la directive. Pour le moment.

    Et je maintiens mon objection initiale à cette fréquentation scolaire à la discrétion des parents, sans que le gouvernement ne précise qu’au cas de désaccord, il devra être tenu compte, DANS CET ORDRE, de l’historique des signalements de maltraitance ou de carence alimentaire de l’enfant, du danger de contamination de l’un des parents, et des difficultés d’apprentissage de l’enfant.

    Encore que des facteurs externes pourraientêtre pris en compte: le risque de contamination est réel à Montréal-Nord, mais plutôt théorique à Montmagny ou à Malartic. Un enfant PEUT avoir des difficultés auxquelles un parent particulièrement compétent pourrait faire face plus facilement qu’un prof suppléant sans expérience, par exemple.

    Tu m’avais accusé, dans le temps, d’être un doctrinaire incapable de proposer des solutions constructives. Moi, je t’accuse d’être un béni-oui-oui, une sous-catégorie de zombie CAQuophonique…

    Veuille agréer, mon cher MoMo,mes plus cordiales salutations.

    PS: le sujet abordé ici mérite que je lui consacre quelques lignes additionnelles. Je ne dirai pas où; ça pourrait ressembler à une forme d’auto-promotion, mais certains auront deviné… .

    1. Haïku dit :

      Uh oh.
      papitibi ‘is on the warpath.
      I’ll take cover’.
      Ça promet d’être laid.
      J’aime bien vous lire papitibi et Gilles Morissette en temps de paix.

      1. papitibi dit :

        Oh mais… moi aussi j’aime bien lire Gilles Morissette, sauf quand il dérape. Et dès qu’il aborde le ujet ‘Papitibi’, il dérape solide! J’ai eu droit – à plus d’une reprise – aux épithètes les plus nauséabonds: Gauchiste doctrinaire. Sectaire. Sôôcialissss. Solidaire SoliTaire. Alouette!

        C’est probablement ce petit côté gau-gauche doctrinaire qui m’a dicté ces critiques virulentes que j’ai pondues depuis 2015 au sujet de Bernie Sanders. Encore cette année, je me suis commis CONTRE sa candidature, aussi souvent que l’occasion m’en a été donnée. Étais-je pour autant un chaud partisan de Mrs Clinton? Pantoute. Je me pinçais le nez… Je ne suis as davantage un fan de Jos Bédaine! Trop gaffeur.Me semble facile à déstabiliser… Moi, j’aurais choisi une femme, comme Amy Klobuchar ou Kamala Harris; ni l’une ni l’autre n’est de gauche, pourtant.

        D’ailleurs, et c’est pas très connu au sud de Mont-Laurier, je suis sans doute le seul go-gauche doctrinaire (tel que me décrit le mo-mo des bois) qui ai été pressenti par des partisans de la défunte ADQ pour me porter candidat. Le seul, aussi, sans doute, à avoir travaillé activement dans l’organisation d’un candidat Conservateur. Et, j’imagine, l’un des rares Solidaires à avoir présidé le CA d’un collège privé dont je me suis battu – en vain – pour en empêcher la fermeture.

        Mais bon, Mo-Mo dit que je suis un esti de gauchissss irrécupérable, noyé dans son crédo marxissss-léninissss. J’imagine qu’il en sait plus sur moi que je n’en sais moi-même! At least, he says so… .

        J’ai beau être d’accord avec 98% des propos qu’il tient, Mo-Mo a tout d’un taureau en rut, la bave aux babines, qui n’a pas sa place dans un forum civilisé.

        Encorner les trolls et Jaune-Pisse, ça, c’est autre chose, par contre.

      2. Haïku dit :

        @papitibi
        ‘Ok. Got your griefs.
        But still, I’ll take cover.
        I wouldn’t want you as an enemy.’

        Mais bon, toujours un plaisir de vous lire.
        Comprendo mi amigo, por favor ? 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :