Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

4,8% : pourcentage du plongeon du produit intérieur brut des États-Unis au premier trimestre en rythme annuel, selon une estimation préliminaire du département du Commerce, qui donne un aperçu des conséquences économiques des mesures de confinement adoptées pour endiguer la pandémie de coronavirus.

La crise sanitaire a donc mis fin à dix années de croissance consécutive aux États-Unis. Et elle devrait entraîner une contraction du PIB beaucoup plus prononcée au deuxième trimestre.

(Illustration Bureau of Economic Analysis)

39 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. patofbarnak dit :

    C’est excellent ! Comme ça, l’environnement aura un très petit répit. La déchéance de cette civilisation stupide de consommation éphémère va peut être ramener l’humanité sur une meilleure voie, celle de la sauvegarde de l’environnement. Sinon, la civilisation « moderne » est condamnée à disparaître purement et simplement.

  2. Alexander dit :

    Et dire que Trump utilisait la croissance économique comme principal argument pour sa réélection.

    Il va certainement blâmer les chinois pour la pandémie, ça ne peut pas être de sa faute.

    Mais la réalité, c’est une destruction de l’économie et un taux de mortalité qui dépasse la guerre du Vietnam.

    Act of God vous dites.

    Comme si Dieu, s’il existe, avait décidé de réveiller les américains là où ca fait mal, leur santé et leur poche.

    Cette pandémie est un test ultime de solidarité et de partage des richesses.

    L’égocentrisme et l’avarice n’ont pas leur place. Donc, DT n’a pas sa place.

    1. Madalton dit :

      il veut poursuivre la Chine pour plusieurs milliards. Il veut peut-être renflouer l’économie avec cette poursuite bidon.

      1. Guy Pelletier dit :

        @Madalton

        Il devra expliqué pourquoi les pays s’en sortant les mieux sont ceux qui avertis par l’OMS en même temps que les États-unis et la Maison Blanche au lieu de nier les avertissements sérieux d’une pandémie mondiale l’ont prise au sérieux pris des difficiles décisions pour bien préparer leur pays a y faire fasse. D’autant que la Maison Blanche et le président des États-Unis étaient informés mi-janvier par leurs services de renseignements basés en Chine de ce qu’il se passait réellement sur le terrain.

      2. Achalante dit :

        Remarquez, les poursuites bidons sont ses principales armes; ce n’est donc pas une surprise. Mais il va trouver que la Chine est moins facile à intimider que des petites entreprises ou des particuliers.

  3. quinlope dit :

    Espérons qu’il plongera avec le PIB après avoir bu un trait de Lysol.

  4. Louise dit :

    Qu’est-ce que le vendeur de chars usagés va trouver comme argument de vente puisqu’il comptait sur l’économie pour assurer sa réélection ?
    Il va probablement dire aux américains que si ça n’avait été de sa bonne gestion cela aurait pu être bien pire. Ceux qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts et qui sont endettés vivent déjà le pire, ils ne veulent rien entendre des vantardises de leur pseudo président.
    Les sondages ne sont pas bons pour lui et j’espère que ça va continuer de descendre.
    Il est indigne d’occuper sa fonction.

    1. ghislain1957 dit :

      @ Louise

      Je me suis permis de modifier votre phrase:

      Il va « sûrement » dire aux américains que si ça n’avait été de sa bonne gestion cela aurait pu être bien pire.

    2. MarcoUBCQ dit :

      J’en ai marre de ce cliché de « vendeur de chars usagés »: Certains offrent d’excellents véhicules à un prix décent, d’autres pas. Autrement dit, un vendeur/vendeuse de chars usagés = 100% du reste de l’humanité. Sti.

      1. Louise dit :

        MarcoUBCQ

        Vous avez raison, c’est un vieux cliché qui est méprisant pour les vrais vendeurs d’autos usagées.
        Je vais essayer de trouver mieux la prochaine fois.

      2. Madalton dit :

        C’est un vieux cliché des années 70 qui persiste. Auto jamais sortie l’hiver, a appartenu à un curé, odomètre trafiqué,etc. Vous avez raison que ce n’est plus véridique aujourd’hui dans la très grande majorité des cas. Les garanties exigées par le gouvernement a aidé à nettoyer cette industrie depuis longtemps.

  5. lechatderuelle dit :

    ce qui sera plus lourdement ressenti aux USA est que le gouvernement central n’a pas injecté d’argent pour soutenir les familles, les laissant s’appauvrir un peu plus….
    ce « trou » sera long à combler, ce qui ne peut que ralentir l’économie de ce pays…

    si le gouvernement avait injecté des fonds vers les familles, chaque semaine, cet argent reviendrait déjà au gouvernement sous forme de taxes et d’impôts….

    Faudra voir l’écart qui se dessinera entre les gouvernements pro-actifs lors de la pandémie et les autres …

    L’économie n’a pas été détruite, elle a été stoppée….

    elle repartira… mais en laissant les familles à leur sort, l,économie US a creusé un trou qui sera plus difficile à remplir avant de reprendre l’erre d’aller d’avant….
    ça va jouer dur avec les taxes de douanes et taxes compensatoires pour tenter de nuire aux autres pour essayer de sortir les USA de son ornière….
    Surtout si le réflexe « local » demeure réel….

    Le Canada est mieux d’être prêt!!

    1. Madalton dit :

      Trump qui suggère de ne pas venir en aide aux États qui ont des villes sanctuaires. On est encore plus loin de votre constat.

      https://www.politicususa.com/2020/04/29/trump-suggests-states-with-sanctuary-city-policies-would-be-denied-coronavirus-relief.html

      1. Guy Pelletier dit :

        @Madalton

        Il ne lui reste plus rien que cela pour conserver sa *base* électorale de continuer sa petite gé-guerre de petit politicien mesquin contre les villes et États démocrates qui n’ont pas votés pour lui ne se sont pas pliés à ses demandes en ce qui concerne l’immigration. Il ne semble même pas se rendre compte que les Américains en ont soupé de lui et ses gé-guerres minables dignes d’un partisans fanatisé pas du président des États-Unis. Il ne semble même pas se rendre compte que comme président des États-Unis il n’a plus de poids sur les gouverneurs qui ont décidés de se passer de la Maison Blanche et s’arranger entre eux.

        Après avoir fait perdre l’influence des USA sur le monde il est entrain de faire perdre celle de la Maison Blanche de la présidence aux USA même.

  6. 45 est mal pris. S’il mise sur l’économie il y aura plus de morts par sa faute. S’il mise sur les recommandations des scientifiques, l’économie va s’enfoncer. À mon avis, il est foutu!

  7. Loufaf dit :

    Quand M. Obama a pris le pouvoir, l’ économie était au plancher. Quand il a quitté, tout avait décollé et voguait allègrement. Le génie d’ étable en a hérité et s’ est vanté que c’ est grâce à sa bonne  » gestion » que tout allait si bien au pays.
    C’ est maintenant à lui de faire ses preuves et de relever le défi de repartir l’ économie. Mais a-t-il un plan bien établi , à part baisser encore une fois l’ impôt des riches, couper dans les programmes sociaux, etc.. et faisant fi de la pandémie.Je pense que ce défi dépasse largement ses compétences , et ce n’ est pas la bande d’ imbéciles et de béni oui oui qui l’ entourent qui l’ inspireront.
    Tant que la pandémie sévira au zétats et que les morts s’ accumuleront, le gros despote peut mettre un X sur sa réélection.

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    @Louise, 09:32. «Il va probablement dire aux américains que si ça n’avait été de sa bonne gestion cela aurait pu être bien pire.»

    Ça serait oublier que plus la vitesse est élevée, plus ça fait de dégâts quand on entre en collision avec un obstacle solide et plus ça coûte cher pour réparer la bagnole quand elle n’est pas déclarée «perte totale».

  9. Gina dit :

    Trump mise sur l’économie et sa propre science . Pas celle des experts .

  10. ghislain1957 dit :

    « La crise sanitaire a donc mis fin à dix années de croissance consécutive aux États-Unis. »

    Moi je vois ça autrement. Si tRump avait pris en charge cette crise dès les premiers avertissements de ses services de renseignements en janvier, cette crise et cette débandade des marchés financiers aurait été tout autre. Mais comme à l’habitude, il a préféré fanfaronner et accuser tout le monde autour de lui plutôt que d’agir.

  11. POLITICON dit :

    Après avoir sabré dans les dépenses pour supporter les pauvres et diminuer le taux d’imposition des riches de façon substantielle et injecter des dizaines de milliards supplémentaires dans la défense, DT avait déjà fait grimper la dette publique à vitesse grand V. Avec une économie en surchauffe qui pouvait lui apporter une certaine fierté, les USA pouvaient tout de même gérer l’économie avec des entrées importantes.

    La pandémie est venu stopper son élan et il n’a plus de leviers nécessaires pour mousser sa campagne. Économie démoli, soins de santé à la dérive, ses relations internationales sont un flop monumental, sa gestion de la pandémie est désastreuse, ses entreprises sont en difficultés, ses appuis diminuent comme peau de chagrin, il tire de la patte dans les sondages et non seulement il fait couler le parti républicain avec lui mais son pays aussi dans une année électorale en plus.

    Ennemi redoutable, le coronavirus a touché DT dans ses tranchés politiques au point où il va tenter de rejeter la faute sur la Chine peut-être mais lui qui aime comparer les USA avec les autres pays, se rendra vite compte que les statistiques sur la quantité de morts auront vite fait de démontrer son incompétence et en filigrane, l’échec total sur tous les pans de son administration. Comme quoi, s’il peut contrôler la justice, les lois naturelles se sont occupé de lui barrer la route et le détruire à petit feu. Il ne lui reste qu’a annuler les élections et repartir à zéro. Mais sa personne est devenue le cauchemar des républicains et la planche de salut des démocrates supportés pour une fois par l’évidence que le pays est en chute libre son l’administration Trump.

  12. Danielle Vallée dit :

    @Dit en passant: Sur le sujet précédent. Je ne fais jamais cela mais là ça vaut la peine.
    Vous vous questionnez: Et si MosowMitch voulait perdre l’élection?
    En fait McConnell veut que Trump perde l’élection et que les Républicains gardent le Sénat.
    Pour s’assurer de faire suer quiconque deviendra président. On a déjà vu cela….2012 all over again.
    Trump a fait une colère parce que le Sénat a envoyé un mémo dans tous les bureaux de comté spécifiant: ‘Ne défendez pas Trump’ si vous voulez être réélu s’entend.
    De là l’importance pour les démocrates de déloger McConnell et les Républicains. C’est 10 fois plus important que l’élection du président.

    1. POLITICON dit :

      Excellent commentaire Danielle. Vous avez raison, il faut attaquer le parti républicain au Congrès et non seulement Trump aux prochaines élections. C’est d’une importance capitale sinon rien de ce que Biden promet en campagne ne verra le jour si le Sénat est majoritairement occupé par les Républicains. Je ne m’en fais pas trop pour la chambre des Représentants qui devrait rester démocrate.

    2. onbo dit :

      @Danielle Vallée

      Vraiment d’accord, puissance 1000*

      En politique, je prie jamais.. Mais voilà que j’en suis à prier le Cosmos que les Républicains perdent le Sénat par une marge éclatante. Tout commence là.

    3. darrylfzanuck dit :

      pendant ce temps McConnell fait des pieds et des mains pour nommer et confirmer le plus de juges fédéraux possible et chaque nouvelle de RBG le fait sursauter,RBG reste juge malgré sa mauvaise santé pour proteger les americains des conservateurs.Elle attend les élections car McConnell la remplacerait aussitot élections ou pas ce qu’il a refusé a Obams 1 ans avant l’élection de 2016.Le Senat est possible pour les Dems -merci au covid19- mais pas certain… seulement les 2 tiers des sieges sont en cause

  13. onbo dit :

    …Mais c’est ce que Trump voulait, jeter le pays à terre. Et c’est ce que Bannon voulait ouvertement, jeter les USA à terre. Bannon, le chef de campagne de Trump, on a oublié?

    Trump a atteint son but, sauf que plus vite que prévu, trop vite même à son goût.

    Il voulait juste mettre le Pays à ses pieds, juste le voir implorer pour obtenir ses faveurs aux plus obéissants.

    Voyez comment il distribue les scott towels, les masques respiratoires, les comprimés de chloroquine, les respirateurs et les subsides: aux plus gentils à son endroit.

    Faire de ses électeurs les plus dociles ses meilleurs clients pour qu’ils demeurent ses électeurs les plus serviles.

    Trump n’a lu du Prince que la dernière page et s’est dit: Ah, je savais déjà! je suis un génie! À moi la gloire, la majesté et l’indépendance de tout tracas!

    …Monsieur Misfit, la dernière page du Prince est une sorte de quatrième de couverture, un piège doux pour t’inviter à la lecture d’un contenu que tu n’aurais jamais lu, qui te surprendra, qui t’amènera à te questionner de fond en comble… Est-ce vraiment vrai que je suis entièrement libre de faire le bien comme de faire le mal et que mille moyens existent pour faire l’un comme l’autre?

    ……….
    Hier soir, Richard Desrochers nous offrait cette perle de savoir, que je reposte pour ceux qui l’auraient manquée. Elle vaut la peine d »être copiée via un courriel à vous même….. des heures de plaisir et d’efforts aussi 🙂

    «  » » »
    « Aristote disait, parlant de la tragédie (mais je résume) « : ce qui est faux mais vraisemblable est préférable à ce qui est vrai mais invraisemblable ». On peut préférer un hoax des Démocrates à un virus qui bouleverse notre mode de vie. Si ce que la science dit dérange, trouvons autre chose.

    Toute les conspirations patinent là-dessus, et pourtant la glace est mince. Au point où pour certains ce qui est faux et invraisemblable est préférable à ce qui est vrai et vraisemblable. La science a peu de poids devant les préjugés, si elle ne conforte pas plus que ces derniers. » RD

    merci à Richard Desrochers.

  14. Carl Poulin dit :

    @ Danielle Vallée
    Où avez-vous eû cette information que le sénat aurait envoyé un mémo demandant aux élus Républichiants de ne pas appuyer le gros dément s’ils voulaient être réélus?

  15. Capitaine B dit :

    Vous vous rappelez peut-être que lorsque trump avait annoncé sa baisse de taxe en 2017, il prévoyait que l’augmentation du PIB et la création d’emplois allaient largement combler la perte de revenu de l’état.

    Maintenant que l’économie est stoppée et que le taux de chômage a décollé plus vite et plus haut que les fusées de Kim Jong Un, le peu d’entreprises qui tournent et de gens qui travaillent encore ne suffisent plus à remplir les coffres de l’état.

    Nous étions pas mal tous d’accord ici que les efforts de trump pour surstimuler une économie en temps de prospérité était carrément stupide, un manque flagrant de vision à long terme. Nous nous disions qu’il fallait se garder de la marge de manoeuvre pour les temps difficile.

    Et bien nous y sommes! Et ça n’aura pas pris deux mois. Alors imaginez ce que ce sera cet automne, aux élections. Ou en janvier, quand Biden prendra le relais.

    Ce monstre qu’est l’économie américaine n’est pas seulement endormi, il est en hibernation pour un bon bout de temps. Pas certain qu’il suffira qu’un président démocrate le chatouille pour le faire sortir de sa torpeur cette fois-ci.

    1. Madalton dit :

      Il faut dire que la PLC est arrivé au pouvoir avec un déficit zéro suite à la crise de 2008-2009. Trudeau a créé des déficit depuis son élection en 2015 jusqu’au 31 mars 2020 pour un montant de 96 G$, incluant un déficit de 26 G$ pour l’exercice terminé le 31 mars 2020 selon les chiffres de Bill Morneau publié en décembre 2019. On s’entend que ce 26 G$ a dû être dépassé avec ce qui s’est passé en mars.

      Tout cet argent représente près de la moitié des programmes mis en place pour la pandémie.

      1. Achalante dit :

        Erm… Il y a pire que Trudeau. Harper est arrivé au pouvoir avec des surplus de plus de dix milliards par année, après les compressions dures de Chrétien. Vous vous souvenez? Les coupures dans l’assurance chômage et le pillage dans les surplus… Harper a tout distribué à ses amis et grandes entreprises (en oubliant bien sûr ceux qui avaient payé pour atteindre l’équilibre) et reparti le bal des déficits.

  16. MarcoUBCQ dit :

    Donald est là pour déstabiliser suffisamment les USA pour transformer ce pays en quelque chose de potable. Donald n’a aucune espèce d’idée de ce qu’il fait là, on s’entend. Mais si on prend beaucoup de recul et qu’on regarde l’ensemble du pays à tous les points de vue, force est d’admettre qu’il arrive précisément au bon moment pour enfin détruire l’emprise des ratspublicains sur une partie du peuple. Soyons réalistes: Le parti ratspublicain va être associé à Donald-catastrophe dans l’esprit et le coeur de ceux qui votent républicains historiquement. Ces électeurs vont réagir viscéralement à tout ça, car c’est clair pour nous tous qu’ils ne votent pas ratspublicains avec leur tête. Donald a raison de dire qu’il est utile au peuple, car il sert justement les intérêts de ce dernier sans en avoir quelque conscience que ce soit. Vire Donald le « Political cluster bomb » dont le pays avait tant besoin (Bombe à fragments politique).

    1. MarcoUBCQ dit :

      vive Donald (vire? Un lapsus?)

  17. Pierre S. dit :

    ——————-

    Et l’andouille a complètement dopé l’économie pendant les deux premieres années
    de son mandat. Il a zéro marge de manœuvre, la chute va être brutale.

    Surement la faute de B Obama, H Clinton, La Chine, les FAKE NEWS ….

    Un fait demeure … les américains ont donné la présidence a un gars qui a fait faillite 7 ou 8 fois …..

  18. darrylfzanuck dit :

    les chiffres de ce matin sont estimés-ils pourraient etre pire-si on vérlfie avec les 2 récessions précédentes le chiffre peut baisser avec plus de données…

    pour le 2eme trImestre le chiffre PRÉVU est de -40%

  19. darrylfzanuck dit :

    Boeing vient de publier ses chiffres du 1er trimestre perte de 641 milliond de $

  20. POLITICON dit :

    Débandade pour le parti républicain et Donald Trump. Les élections sont loin d’être gagnées pour eux.

    1. Igreck dit :

      Débandade… c’est le mot ! Et le graphique en est l’image… au sens propre ! 🙂

  21. Dit en passant dit :

    @Danielle Vallée
    L’important est de remporter le Sénat. D’accord avec vous. Mais j’ai une certaine ambivalence. Autant tout de McConnell me fait vomir, autant j’aimerais qu’il revienne (Sénat minoritaire on s’entend )pour servir de cible à la population quand toutes ses manigances seront dévoilés .
    Désolé Mme Mcgraw de ne pas vous favoriser. Mais vu l’état que le pays est rendu, il n’aura pas les couilles pour servir de pinata et va démissionner avant les élections.

  22. citoyen dit :

    Au lieu d’avoir une économie de services sporadiques, il devrait y avoir une économie de choses essentielles.

  23. darrylfzanuck dit :

    tous les dirigeants de grosses cie présents au Rose Garden,qui louangeaient Trump-ils connaissent la game- Walmart et cie.,toutes des business ouvertes pendant la pandémie,ces cie ramassent le cash… au Vermont les détaillants ‘essentiels’ comme Walmart-je sais il n,y en a pas-peuvent vendre de la bouffe mais rien d’autre par équité envers les autres détaillants,j’ai toujours aimé le Vermont… en passant le copain de Trump je ne me souviens pas de son nom,celui des hotels qui a eu 91 millions $ en ‘aide’ n’était pas présent au Rose Garden

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :