Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden a écrasé Bernie Sanders lors de la primaire de Floride, l’un des trois États qui tenaient des scrutins ce mardi dans la course à l’investiture démocrate avec l’Illinois et l’Arizona. Après le dépouillement de 70% des suffrages, l’ancien vice-président menait par près de 40 points de pourcentage sur son rival. Vous pouvez continuer à suivre et à commenter en direct les résultats de cette soirée électorale.

(Photo AP)

29 réflexions sur “Primaires démocrates : les résultats en direct

  1. Samati dit :

    Espérons que Sanders et ses troupes voient la lumière et s’allient à Biden pour assurer une victoire écrasante des démocrates en Novembre.

    1. gl000001 dit :

      Sanders veut leur décrocher la Lune qui éclipse le soleil ! Biden devra briller plus fort pour les rallier !!

      1. Mc dit :

        Commentaire lumineux

    2. Haïku dit :

      @Samati
      Bien d’accord avec vous.
      Mais je trouve que la « lumiėre » est à l’autre bout du tunnel.

  2. Pierre S. dit :

    ————————-

    Bon maintenant qu’on sais que c’est Biden, enfermez le … mettez le à l’abris
    du COVID-19 jusqu’au 3 novembre.

  3. Michigan dit :

    y a donc plus de doute que Biden va remporter l’investiture démocrate

  4. Samati dit :

    H.S. Chômage. Selon Mnuchin, le taux de chômage aux USA pourrait atteindre les 20%, un taux se rapprochant de la grande dépression des années 30. Cela a dû faire réfléchir un grand nombre de républicains.

    Treasury Secretary Steven Mnuchin warned Republican senators Tuesday morning that the coronavirus pandemic could drive up US unemployment to 20%, a Republican Senate source told CNN’s

    1. Toile dit :

      Oh ca va frapper fort et mortellement plusieurs si ce n’est pas le virus. MAGA ! Mais que c’est une machine à mensonges en mode soundaround….

  5. monsieur8 dit :

    Vu d’ici, ça semble surréaliste de tenir des élections aujourd’hui.

    1. gl000001 dit :

      J’arrive de faire un tour sur LinkedIn. Un site donnait ce que pourrait avoir l’air d’un confinement régional aux USA. Un peu comme en Italie. Une personne a commenté qu’il se tirerait une balle plutôt que de subir ça. Le gouvernement de BS. bla bla bla …
      C’est surréaliste de voir des gens d’affaire réagir comme ça. Sur Facebook, j’aurais compris mais sur LinkedIn !!!

  6. InfoPhile dit :

    Bernie transporte un train sur son dos. Il ne peut vraiment pas freiner à fond, ça serait irresponsable. Au mieux, il freinera doucement.

    Et pour ce faire, je crois qu’il ne dispose de rien de plus efficace que de mettre en évidence l’anti-américanisme de Trump et son inclination au fascisme, sans oublier son incompétence qui n’a d’égal que ses prétentions.

    Je n’ai aucun doute quant au ralliement des partisans de M. Sanders à ceux de M. Biden le moment venu. On n’est vraiment plus en 2016. Il faut simplement laisser le temps à la déception de se dissiper.

    En espérant que des pisse-vinaigres ne viennent pas l’envenimer.

    1. el_kabong dit :

      « On n’est vraiment plus en 2016.  »

      Effectivement, on est en 2020… autrement vous pourriez m’expliquer la différence?…

      « En espérant que des pisse-vinaigres ne viennent pas l’envenimer. »

      Comme Bernie lui-même, qui sait si bien le faire…

  7. Alexander dit :

    Biden se positionne. Il récupère les meilleures idées progressistes. Le discours démocrate n’aura jamais été aussi actuel qu’avec la pandémie.

    Mauvaise gestion, amateurisme, explosion du chômage, fragilisation des classes plus populaires, manque d’accès aux soins de santé, mauvaise répartition de richesse, manque de solidarité, écrasement de la Bourse, tous les ingrédients sont en place.

    En 2008, Obama a affronté le krach et l’héritage de Bush et a mis quelques années à redresser la barre.

    En 2020, fort possible que Biden ait à nettoyer la soue laissée par Trump.

    1. A.Talon dit :

      «En 2020, fort possible que Biden ait à nettoyer la soue laissée par Trump.»

      Ce sera cependant un défi immensément plus grand que celui qu’a dû affronter le Président Obama en 2008. Souhaitons que Mr Biden sache s’entourer des meilleurs éléments de la société américaine pour ce faire. Premiers tests d’ici le début de l’été: 1) choisir sa colistière, 2) démontrer sa capacité à rassembler le parti démocrate et 3) rédiger un programme électoral à la fois réaliste et stimulant.

  8. chicpourtout dit :

    H.S. Si cela peut vous rassurer et/ou vous encourager un entrepreneur québécois installer en Chine nous indique que la pandémie est presque finie là-bas.
    Durée totale dela crise aprx. : 2 mois
    Lien : https://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/manufacturier/covid-19-accrochez-vous-c-est-fini-en-chine-dit-un-entrepreneur-quebecois/616596

  9. loup2 dit :

    23h50. Céline Galipeau vient d’annoncer une nouvelle de dernière heure.
    Le Canada et les USA seraient près d’une entente pour fermer les frontières,sauf pour les marchandises par camion et les travailleurs «juger» essentiel qui eux pourront encore les franchir.

    1. loup2 dit :

      Lire 22h50…
      J’ai pas l’excuse du correcteur automatique ni celui de demeurer dans les Maritimes. 😉

      1. Toile dit :

        Mon idée que les frontières usa/canada vont se fermées sous peu soit avec entente soit par réflexe cutanée de la bête pour protéger la pseudo image qu’il fait tout en conformité avec le concept « America first ». On aura eu, tardivement, ce qu’on voulait sans irriter le zona orangé sur pattes. A ce stade, on s’en fout qu’il se gargarise encore du best ( comme si c’était pas le cas avant), l’essentiel étant la circulation du vital. Les dégâts, faudra bien les ramasser après.

        Une chance que la science nous permet d’assimiler. Ça devait pas être jojo dans le moyen âge avec le choléra pour la moyenne des ours de comprendre le phénomène d’une pandémie autrement que par le divin outré. Remarquez qu’on a les adeptes de la terre plate et les zombies de la bête, les mangeux de balustre puis les fêtards sur plage floridienne et la bête en elle même.

        Biden, s’il devait gagner, aura un immense défi, probablement de l’ordre de tous les anciens présidents cumulés. Ouf..on lui souhaite santé mentale et physique.

  10. Madalton dit :

    Biden a balayé les 3 États, l’Arizona, l’illinois et la Floride. BS ne peut plus gagner.

  11. InfoPhile dit :

    @el_kabong

    « Effectivement, on est en 2020… autrement vous pourriez m’expliquer la différence?… »

    Franchement, je dois vraiment vous expliquer qu’en 2020 il faut vraiment habiter une autre planète pour ne pas redouter une réélection de Trump et donc pour ne pas être saisi de l’importance de le sortir du pouvoir ?

    Pour peu qu’un progressiste ait toute sa tête et contrairement à 2016, il est depuis longtemps impossible qu’il ignore cette priorité d’entre les priorités.

    Et justement, d’un côté comme de l’autre, il importe de ne pas brasser l’amertume du passé. Si vous voyez ce que je veux dire…

  12. jfk999 dit :

    Moi, je trouve que Biden doit choisir au plus vite sa collistière. En effet, de la sorte si il lui arrive quelque chose (par exemple, à tout hasard : covie-19) … On aura sa remplaçante.

    Parce que sinon, c’est Sanders qui revendiquées le siège. Et ça, je reste persuadé que ce n’est pas une bonne idée.

    1. jfk999 dit :

      Désolé pour les quelques fautes: s’il, covid-19, va revendiquer.

  13. titejasette dit :

    Hong Kong est un des pays qui gère le mieux la crise sanitaire. Désolée je n’ai pas les stats. Si vous en avez de récents, SVP les poster

    Voici pourquoi.

    Hong Kong utilise des bracelets électroniques dans le cadre de ses efforts pour faire respecter les quarantaines et réduire la propagation du coronavirus.

    Il parait que les nouveaux arrivées au Québec sont logées au Y du centre-ville mais se promènent comme ça leur plait partout en ville, et ce, sans comprendre exactement les règlements imposés par les autorités.

    https://www.cnbc.com/2020/03/18/hong-kong-uses-electronic-wristbands-to-enforce-coronavirus-quarantine.html

  14. noirod dit :

    A t on idée du taux de participation ? Parce qu’une telle victoire en Floride dans un état clé supposément chaudement disputé laisse présumer de la faiblesse du vote en raison bien sur de Trump …euh du virus. Au mieux , ca a l’ air que pas mal tout le monde serait sur la plage .(joke facile)
    Quoi qu’ il en soit je doute de la représentativité réelle de ces primaires même si malgré tout personnellement je juge que les carottes sont cuites pour Sanders.

    Mais n’oubliez quand même que si ca se tenait au Québec, aucun des candidats incluant le gros gluant ne devrait sortir de son domicile a cause de leur age avancé.

  15. titejasette dit :

    Le chemin Roxham demeure une véritable passoire.

    Le chemin Roxham à St-Bernard-de-Lacolle demeure une véritable passoire. Une trentaine de migrants par jour s’y frayent un chemin en pleine crise pandémique.

    Yves Poirier

    @poirieryvesTVA

    #COVID19
    Le chemin Roxham à St-Bernard-de-Lacolle demeure une véritable passoire. Une trentaine de migrants par jour. @tvanouvelles a appris que Québec est en discussion avec Ottawa afin d’éviter qu’ils se retrouvent tous à Montréal.

  16. FlorentNaldeau dit :

    @InfoPhile, 21h52. « Je n’ai aucun doute quant au ralliement des partisans de M. Sanders à ceux de M. Biden le moment venu. »

    Je ne partage pas votre optimisme, surtout si BS conserve prend tout son temps avant de changer d’attitude, ce qui n’incitera pas à ce ralliement et risquera au contraire de les enfermer encore plus dans leur position de « Bernie ou rien ». Ils sont férocement engagés envers Bernie et personne ne peut le remplacer à leurs yeux.

    Mais je ne crois pas que le parti Démocrate devrait consacrer beaucoup de temps, ressources et énergie pour rallier les partisans de BS en vue de la générale, en particulier les jeunes, dont l’assiduité au bureau de scrutin est assez faible. Ils l’ont encore démontré lors des primaires des 3 dernières semaines, ce qui explique en partie les résultats décevants de BS car ils n’ont pas été voter dans les proportions prévues par la campagne de BS. S’ils n’arrivent pas à se mobiliser et à faire l’effort de voter pour un objectif qui semblait les enthousiasmer (la victoire de BS), peut-on s’attendre à ce qu’ils le fassent lors d’une élection générale dans laquelle les enjeux sont plus nombreux et plus diffus?

    Somme toute, si le parti fait une simple analyse des rendements potentiels sur l’investissement, il devrait en arriver à la conclusion qu’il ne vaut pas la peine de courtiser ces gens et qu’il serait plus profitable de se concentrer sur les segments de l’électorat qui ont une réelle tradition de participation aux scrutins et de s’assurer ce que ceux-ci se mobilisent et soient fidèles en grand nombre le jour de l’élection (ou votent massivement par anticipation ou par courrier là où c’est possible).

    1. onbo dit :

      Il se pourrait au contraire qu’un pourcentage significatif des « jeunes » soient allés voter pour Biden à la suite des résultats du Super Mardi et aussi dans le contexte d’urgence qu’amène le coronavirus.

      Cela irait dans le sens qu’indique Infophile, c’est à dire le recentrement graduel du vote vers Biden qui vient justement de remporter les 3 Primaires d’hier avec des majorités plus que convaincantes.

      Les lecteurs et commentateurs auront noté avec plaisir que la sortie du vote d’hier en Floride a largement dépassé les chiffres de 2016. Il est plausible que des jeunes soient venus gonfler cette avance de Biden.

  17. Gilles Morissette dit :

    Bon, on peut dire, avec les victoires de Biden, que cette course est pour ainsi dite terminé. ENFIN.

    On va pouvoir paseer chez les Démocrates à une autre étape.

    BS et ses « Bernie Bros » vont-ils se rallier pour le bien du pays?

    Si le passé est garant de l’avenir, j’ai des gros doutes.

  18. FlorentNaldeau dit :

    @onbo, 09h38

    Je ne suis pas convaincu que les jeunes électeurs pro-BS se laissent convaincre si facilement et rapidement que vous l’indiquez par des événements comme le super-mardi ou le coronavirus, si lourds de sens soient-ils. Ce n’est pas ce que leurs comportements antérieurs indiquent.

    Mais tant mieux si je me trompe.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :