Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

À la fin du billet que je signais ce mercredi matin sur Bernie Sanders, j’écrivais que Joe Biden avait besoin de l’aide de son rival pour «gagner la confiance de ses électeurs, et notamment des jeunes qui ne jurent que par lui». Quelques heures plus tard, il est possible d’interpréter la déclaration du sénateur du Vermont sur la suite de sa campagne comme une offre d’aide à l’ancien vice-président. Si c’est bien le cas, ce dernier saura-t-il la saisir?

Bernie Sanders n’a donc pas renoncé à sa candidature. Mais il a admis à mots couverts que Joe Biden s’était bâti une avance quasi insurmontable en matière de délégués. Et il a reconnu de façon très directe que son rival avait gagné le débat sur la question de savoir qui est le candidat le plus apte à battre Donald Trump. Il a dit qu’il n’était pas d’accord avec la conclusion de l’électorat démocrate sur ce point, mais il a pris acte des résultats des primaires et de ce qu’il entend autour de lui.

En revanche, Bernie Sanders a dit avoir gagné le débat des idées, estimant que les sondages démontrent qu’une forte majorité des Américains appuient son programme progressiste. Il ajoute avoir également remporté le «débat des générations», faisant allusion à l’appui massif des jeunes, les dirigeants de demain, à sa candidature.

Le candidat socialiste démocrate n’a pas repris ses attaques habituelles à l’endroit de celui qu’il a appelé «mon ami Joe Biden». Mais il a présenté une série de questions qu’il entend lui poser dimanche à l’occasion du premier face-à-face entre les deux candidats. Les questions touchent à ses priorités en matière de santé, d’environnement, d’éducation, d’économie, de justice, etc.

Les réponses de Joe Biden pourraient l’aider à se rapprocher des électeurs de Bernie Sanders, qui ne voient pas en lui un allié progressiste (et ce, même si son programme est à gauche de celui de Barack Obama). Elles pourraient aussi offrir au sénateur du Vermont une voie de sortie.

Mais tout cela reste à voir.

(Photo SIPA)



52 réflexions sur “Sanders a-t-il tendu une perche à Biden ?

  1. Gilles Morissette dit :

    Si c’est vraiment le cas, JB a tout intérêt à saisir cette « perche ».

    Le débat de dimanche prochain entre les deux candidats pourrait nous donner une idée jusqu’où celui-ci est prêt à aller pour se rapprocher de BS.

    L’unité du Parti Démocrate devra primer car l’ennemi à abattre, à partir de maintenant, est le Gros Salopard qui squatte la MB.

    Terminé les « gue-guerres » intestines. Place à la « vrai guerre » et on ne fait pas de quartier à l’ennemi.

    Petit apparté.

    L’OMS vient de déclarer que le coronavirus est une pandémie. Tiny Brain et sa secte d’adorateurs sont en train de fouiller dans un dictionnaire pour savoir la signification de ce « terme ». Ça risque d’être long !!

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/la-covid-19-est-devenue-une-pand%c3%a9mie-dit-loms/ar-BB112NYt?li=AAgh0dy

  2. G.Bernier dit :

    Comme dernier tour de piste à la course présidentielle pour Bernie Sanders, je pense que ça serait tout à l’honneur de Joe Biden de lui faire une voie de sortie et de donner à ses partisans une raison de l’appuyer et de garder leurs motivations si importante pour l’élection en novembre.

  3. Réal Tremblay dit :

    Difficile choix pour Biden. Il a besoin de Sanders mais est-ce que ce dernier s’appliquera à le miner sans cesse comme il a fait avec Hillary Clinton? Si le passé est garant de l’avenir…

    1. Christian Boulanger dit :

      Ce n’est pas vraiment un choix lol
      Biden peut évidemment décider de se ficher des constituants de Sanders, mais dans l’élection générale, ces gens deviendront sa propre base.
      Ne pas saisir la perche serait un peu comme de commettre Hara-Kiri, non?

    2. Clinton, Obama et Hunter ont bien manipuler cet arrangement de mariage entre le l establishment démocrate et Joe Biden…. Joe Biden est manipulable et Bernie ne l est pas…

  4. Hé ben mon Vieux! dit :

    C’est clairement la première étape de on retrait et il a la grandeur d’ouvrir la porte pour que Biden réponde à ces questions dans le buts de rallier les sympathisant de Sanders dès mercredi prochain, le lendemain d’une autre défaite cinglante pour Sanders.

    Quant à ceux et celles qui croyaient que le «you’re full of sh…» de Biden n’était pas digne d’un candidat Démocrate et que les électeurs du MIchigan n’allait peut-être pas apprécié…force est d’admettre que près de 53% des votes pour Biden démontre que sa réplique ne lui a pas vraiment nuit!! Comme je le mentionnais hier, je persiste et signe: cette approche, utilisée avec parcimonie et doigté, va lui être favorable dans un cadre comme celui dans lequel l’événement s’est produit. Il le sera également lors des échanges qu’il aura avec Trump. Bien que Biden ne soit pas le meilleur des orateurs, Trump n’est pas meilleur, sauf pour des «liners» et des attaques personnelles. Or, si Biden arrive à lui répliquer avec un peu fiel personnel, Trump va se désorganiser, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Une chose est certaine, les débats seront certainement plus houleux qu’entre Trump et HIllary. STAY TUNED!!!

  5. Gascar dit :

    Ils s’unissent ou bien c’est le gros cave .

  6. el_kabong dit :

    « En revanche, Bernie Sanders a dit avoir gagné le débat des idées, estimant que les sondages démontrent qu’une forte majorité des Américains appuient son programme progressiste »

    Sauf qu’il oublie l’autre côté des mêmes sondage qui disent que la même majorité des américains ne veut pas de lui pour défendre/implanter ce programme…

    Je vous trouve optimiste (et j’espère que vous avez raison), mais pour l’instant, je ne vois qu’un 2016 v.2.0 i.e. un Bernie narcissique qui va s’accrocher le plus longtemps possible (même s’il n’a plus aucune chance) pour faire le maximum de dommage possible…
    « I look forward to debating Joe Biden on Sunday night » : ça peut être plein de promesses (selon votre interprétation) ou plein de menaces également…

  7. Layla dit :

    Je ne suis pas certaine de bien comprendre…la perche se serait quoi? Que Joe Biden fasse de Bernie Sanders son colistier, son vice-president?
    Si c’est le cas…c’est un pensez-y bien, déjà que Joe Biden ne l’aura pas facile avec DT avec l’histoire de lUkraine, et puis son “problème cognitif” s’il faut qu’il ajoute un communiste socialiste il n’est pas au bout de ses peines, avec Sanders viendra Elisabeth Warren …et ajouter à cela “deux vieillards” non pas certaine du tout…

    1. lechatderuelle dit :

      Layla plutôt que Biden s’arrime aux idées de Sanders et en prennent quelques unes comme »promesses »…. ce qui donnerait une bonne raison auxx membres de Sanders de voter pour Biden….

      1. Hé ben mon Vieux! dit :

        Exactement!

  8. Bidulen dit :

    Surtout pas la vice-présidence à ce me-my-self-and-I. Adiós Bern! À la prochaine… dans une autre vie! La planète a besoin qu’on se débarrasse du clown orange incompétent.

  9. Louise dit :

    Je pense que Bernie Sanders est en train de se préparer une sortie honorable. Il n’a pas attaqué Joe Biden, au contraire il lui a tendu une perche. Une façon de dire à ses supporteurs, je ne vous abandonne pas et je m’assure qu’il y aura un suivi à mon programme.
    Je pense que d’abandonner trop vite et continuer de discréditer son adversaire aurait le même effet qu’en 2016 soit qu’une bonne partie des jeunes s’abstiendraient d’aller voter à l’élection présidentielle.
    Lors du débat de dimanche on va se faire une meilleure idée de ses intentions.

    Joe Biden devra tenir compte de cette partie de l’électorat et inclure dans son programme quelques actions progressistes mais réalisables. Il y en a déjà plusieurs mais il doit aller un peu plus loin sans rebuter les modérés. C’est tout un exercice d’équilibre.

    1. Dekessey dit :

      @Louise
      Exact.
      Dommage que certains ici n’aient pas compris comme vous.

    2. InfoPhile dit :

      @Louise

      Il aurait grandement avantage à étoffer son trop timide programme de lutte aux changements climatiques. Car il mobiliserait ainsi les jeunes qui s’impatientent face aux mesurettes.

  10. Gilles Morissette dit :

    HS

    La pitoyable tentative des « Répugnants » pour lancer une enquête partisanne sur Burisma dans le but de miner la crédibilité de JB est en train de « prendre l’eau ».

    Un peu normal. Le « témoin -vedette » (Andrii Telizhenko) est un associé de Rudy Giuliani, en plus d’être une fripouille de la pire espèce.

    Un témoin qui a ZÉRO crédibilité et qui se serait fait découper en petits morceaux par les Démocrates.

    Une autre « balloune » qui risque de se dégonfler.

    C’est également normal car c’est une autre spécialité de Tiny Brain et sa bande de scélérats.

    https://www.cnn.com/2020/03/11/politics/subpoena-vote-canceled-joe-biden/index.html

  11. Apocalypse dit :

    @Hé ben mon Vieux! – 14:39

    ‘Quant à ceux et celles qui croyaient que le «you’re full of sh…» de Biden n’était pas digne d’un candidat Démocrate’

    M. Biden n’est pas ‘full of sh..’, mais c’est celui que plusieurs considèrent comme le moins mauvais choix pour affronter Donald Trump.

    M. Biden a été moyen dans tous les débats, d’autres ayant fait de biens meilleures performances. Un candidat dans la très petite moyenne dans mon bouquin. On s’entend que c’est un bon gars et qu’il ferait bien mieux que Donald Trump si jamais il était élu, mais on regrette qu’il n’y ait pas eu un autre Barack Obama pour présenter un visage plus rafraîchissant et plus enthousiasmant.

    Pour ce qui est des chances de M. Biden, disons qu’il aura besoin de l’aide du Covid-19 et par voie de conséquences, d’une mauvaise performance de l’économie, car autrement on va marteler sa corruption dans l’affaire Ukrainienne et ça risque d’ouvrir un autre quatre(4) ans pour vous savez qui 😢.

    1. HebenMonVieux! dit :

      Je ne disais pas que Biden est 《full of sh…》, je mentionnais plutôt que sa réplique de you’re full of sh… faites à un travailleur était loin de lui avoir nuit. Pour le reste de votre intervention , je suis assez d’accord que ce ne sera pas facile pour Biden et qu’il est le moins pire choix!

  12. ducalme dit :

    Je pense aussi que Bernie Sanders a tendu une perche à Joe Biden et au plan personnel, ces deux types-à doivent s’entendre comme larrons en foire, ce qui peut beaucoup aider.

    Biden n’est pas Hillary Clinton; quant à moi, il est une élection trop tard, mais on ne va pas refuser de manger à cause de la couleur de la nappe.

    Biden peut faire des concessions sur la plate-forme démocrate sans trop se compromettre et doit permettre que Bernie Sanders de se retirer de la course avec les honneurs de la guerre, dans l’honneur et la dignité.

    Viendra ensuite le vrai combat contre le président et les démocrates ont besoin de tout le monde pour le gagner.

    On verra le 3 ou le 4 novembre.

    Côté vice-présidence, je suis convaincu que Sanders n’est pas plus intéressé de l’avoir que Biden de la lui donner.

    J’irais avec Amy Klobuchar qui, tout comme Joe Biden, est une personne rassurante.

    4 ans ou 8 ans à côté de l’oncle Joe seraient un fichu de bon tremplin pour la présidence.

    Kamala Harris a été démolie par Tulsi Gabbard et Mike Bloomberg, par Elizabeth Warren.

    Tout est possible et on verra après le débat de dimanche où en est l’entente entre les deux prétendants.

    J’ai confiance.

    1. Dekessey dit :

      « Côté vice-présidence … J’irais avec Amy Klobuchar qui, tout comme Joe Biden, est une personne rassurante. »

      Femme oui, jeune ça va de soi, mais blanche? Pas sûr.

    2. Louise dit :

      En ce qui concerne Tulsi Gabbard, Kamala Harris ne devrait même pas s’en occuper. C’est juste une mouche achalante qui essaie d’énerver ses adversaires.

      1. Haïku dit :

        Exact !

  13. quinlope dit :

    @Louise 15:13
    Vous faites une intéressante analyse. Espérons qu’elle se réalisera.
    En 2016, les partisans de Bernie étaient assurés de l’élection de Hilary et de la défaite de Trump. Maintenant, les jeux sont autrement incertains.
    Bernie n’a pas le choix de se rallier pour éviter un autre désastre de quatre ans.

  14. quinlope dit :

    John Parisella croit que JB choisira Amy K.
    1-elle est une femme,
    2-modérée,
    3-venant du mid-west.
    4-d’âge moyen.
    Après un terme, elle sera plus connue.

    1. Bidulen dit :

      @quinlope
      Si Biden a ressuscité, c’est grâce aux Noirs. S’il a été vice-président, c’est grâce à un Noir. Ne pensez-vous pas que Biden doit beaucoup à cette communauté? Je ne pense pas forcément à Madame Harris pour la vice-présidence… Mais…

  15. InfoPhile dit :

    Ceux qui ont écouté les plus récents discours de Bernie n’ entretiennent aucun doute quant à sa volonté d’appuyer M Biden.

    Il lui reste encore du temps pour mieux faire connaître son extraordinaire programme. Il doit l’utiliser.

    Évidemment, ce ne sera pas la concorde totale, mais je crois les deux hommes très capables de réussir leur arrimage.

    Bernie en charge du logement dans une administration Biden ? Oui bien-sûr.

    Mais pas à la vice présidence, trop forte personnalité pour ce poste. Mieux vaudrait une jeune personne et le plus à gauche possible, mais pas au point de jurer aux côtés de M. Biden.

  16. Danielle Vallée dit :

    Bernie a donné toutes les questions d’avance pour forcer Jos à s’engager en public dans des voies dont la population ne veut pas. Le baiser de Judas….
    Au moins Jos a 4 jours pour se préparer.
    Mais elle ne sera pas facile…
    La majorité ne veut pas de révolution et les nouveaux membres du Congrès et du Sénat n’en veulent pas.
    Quelle partie du mot ‘non’ Bernie ne comprend pas, c’est un mystère.

    1. Dekessey dit :

      @Danielle Vallée
      Et vous, quel mot ne comprenez-vous pas dans: Biden et le parti démocrate ne peuvent pas ignorer ou s’aliéner l’importante base progressiste de Bernie Sanders s’il veut battre Trump?
      Je crois que Sanders fait son possible pour une « transition » en douceur.

  17. POLITICON dit :

    Mi-figue, mi-raisin?

    Sortie honorable de BS peut-être. C’est le chant du cygne par contre étant donné son âge vénérable il ne briguera pas la présidence après toute une vie en politique. Pourrait-il devenir le colistier de Biden, un vice-président qui verrait à promouvoir une parcelle de son plan de campagne pour joindre l’utile au nécessaire? L’utile étant de rallier avec Biden toutes les générations du parti démocrate et les citoyens américains et le nécessaire afin de battre à force commune un président qui a divisé et menti à la population, pris en otage le système de justice et moqué les fondateurs, les institutions et la Constitution.

    Les deux peuvent former un bloc monolithe équilibré d’une force exceptionnelle pour mettre à genoux la campagne de DT et ses partisans qui prônent pratiquement l’anarchie, la division, le chaos, le racisme, le sexisme et la tricherie de tous acabits. Souhaitons que Biden retienne les services de ce monstre rempli de bon sens en politique publique afin qu’une fois pour toute le système de santé devienne un droit de la personne aux USA.

    1. NStrider dit :

      Je ne crois pas que Biden va retenir Sanders comme colistier. Et ce pour plusieurs raisons:
      * L’âge canonique du ticket que cela donnerait, il doit prévoir la relève car rien ne dit qu’il sera capable physiquement de faire un deuxième mandat. Donc quelqu’un de plus jeune
      * Ça serait trop blanc, donc une personne d’origine afro-américaine ou latino américain
      * Ce serait trop un choc entre l’establishement et les positions de Sanders. Sanders serait le proverbial caillou dans le soulier. Ça devient rapidement fatiguant et comme Sanders est un « loose canon » qui n’est même pas démocrate ça n’est fera pas. Donc quelqu’un de progressiste mais pas trop idéologique.
      Mon p’tit deux va sur Ayanna Pressley suivi de près par Kamala Harris. À voir

  18. Gilles Morissette dit :

    HS

    Pour ceux qui ont des doutes sur la capacité de cette administration d’incompétents de gérer cette pandémie (Merci à M.Hétu pour le lien).

    https://www.cnn.com/2020/03/11/politics/fact-check-trump-administration-coronavirus-28-dishonest/index.html

    1. Haïku dit :

      Gilles Morissette
      Merci pour le lien. Effectivement, un article très révélateur.

  19. titejasette dit :

    J’ai écouté la totalité de sa conférence de presse

    Une partie intéressante de la conférence de presse qui coiffe ce billet est manquante. C’est la première partie de son discours dans laquelle Sanders a presque concédé la victoire à Biden et dans laquelle il attaque Trump de tous les maux. « Donald Trump is the most dangerous president in the modern history of our country, and he must be defeated, »

    Vient ensuite la liste « d’épicerie » (la vidéo du billet) dans laquelle, il interpelle Biden pour les choses à faire (Médicaire, démocratie, changement climatique, la gratuité universitaire, les Dreamers (immigration), etc…).

    Il termine son discours en donnant rendez-vous Dimanche à Biden.

    Je n’ai pas ressenti de la tension du débat entre deux candidats

    Tout d’un coup, je le revois comme l’HOMME en qui j’ai toujours eu confiance il y a quelques années.

    On verra bien…ce dimanche

  20. Henriette Latour dit :

    Forcer Joe Biden à se commettre sur des propositions que les Américains ne sont pas prêts à accepter, j’appelle ça un cadeau de grec.

  21. Alexander dit :

    La perche? Ça va de soi.

    Biden aura besoin d’intégrer les meilleures idées de Sanders pour attirer les BernieBros dans son armée.

    L’union des forces est nécessaire pour espérer battre Trump car les républicains sont soudés derrière DT.

    Sanders a le driver seat des idées. Biden a le momentum et a, d’après moi, la capacité de regrouper les forces.

    Ils sont faits pour s’entendre.

  22. titejasette dit :

    HS – Trump et son équipe seront décimés par le Virus

    « Le Dr Brian Monahan, médecin traitant du Congrès et de la Cour suprême des États-Unis, a déclaré qu’il s’attendait à ce que 70 à 150 millions de personnes aux États-Unis soient infectées par COVID-19, a rapporté mercredi NBC News, citant deux sources. »

    https://www.cnbc.com/2020/03/11/up-to-150-million-americans-are-expected-to-contract-the-coronavirus-congressional-doctor-says.html

    1. Haïku dit :

      titejasette
      Je cite l’article: « he thinks about 40% to 70% of the world’s population could become infected with the virus, and of those, 1% will die. »

      Ouch !!!

      1. titejasette dit :

        Haïku

        C’est le Dr Brian Monahan, médecin traitant du Congrès et de la Cour suprême des États-Unis qui la dit.

        Je crois et j’espère avoir rêvé. Ils se sont trompés ou les sources de renseignement ne sont pas fiables

  23. Henriette Latour dit :

    Qui a le gros bout du bâton dans le moment? Répondre à cette question devrait obliger Bernie Sanders à mettre de l’eau dans son vin.

    Je suis d’accord avec la majorité de ses propositions mais peut-on forcer un animal à boire après l’avoir amené à la rivière?

    1. loup2 dit :

      Je crois que c’est les deux qui devraient mettre de l’eau dans leur vin.

  24. FlorentNaldeau dit :

    Ce n’est peut-être pas tout à fait le geste de rapprochement réciproque que j’évoquais ce matin sous un autre billet, mais c’est au moins un bon premier pas. Mais à écouter BS faire cette annonce, je me demandais jusqu’à quel point il sera capable de s’en tenir à un véritable débats d’idées sans tomber dans l’argumentaire hargneux dont il a pris l’habitude. Un réflexe est souvent difficile à perdre.

    Jusqu’à quel point poussera-t-il l’intégralité absolue de ses propositions et jouera-t-il au rongeur acharné qui revient constamment pour férocement gruger un os même lorsqu’il n’y plus de chair ni de moëlle? Si JB exprime un désaccord très net sur certains aspects, BS sera-t-il capable de s’en tenir à un « we agree to disagree » ou renchérira-t-il au point où il encouragera ses partisans d’être encore plus frustrés et en colère à l’issue des primaires. Une des missions de BS devrait être de favoriser le ralliement de ses partisans, ou enfin la portion non enragée de ce groupe, afin d’assurer l’opposition la plus forte possible à DT en novembre. Tous les votes seront importants dans cette élection, surtout si des candidats tiers comme le parti Vert ou TG viennent rogner une petite partie des voix qui iraient normalement au candidat Démocrate.

    Le prochain débat permettra de juger de la sincérité de BS. Je constate qu’il s’entête encore à dire qu’une forte majorité de l’électorat appuie son programme progressiste. Selon ce que j’ai compris des derniers sondages, c’est loin d’être aussi net.

    1. loup2 dit :

      @ FlorentNaldeau
      Je garde sous le coude votre commentaire.
      Votre hargne envers Sanders commence à ressembler à celle de trump envers H.Clinton.

  25. FlorentNaldeau dit :

    @ loup2, 17h59

    Sous votre coude? Position douillette s’il en est, surtout par ces journées froides ou humides.

    Hargne envers BS? Question de point de vue. Il est vrai que je porte un jugement parfois sévère sur ses déclarations et gestes car je crois qu’ils sont contre-productifs; idem pour ses propositions irréalistes et extravagantes.

    Si hargne je ressens, ce serait peut-être à l’endroit des BernieBros et de la manière dont ils traitent et assaillent par Web interposé les candidats ou personnalités publiques qui commettent l’affront de ne pas être en accord avec BS.

    Vous me comparez à DT, une première pour moi. Journée à marquer donc d’une pierre blanche (ou orange peut-être).

    1. loup2 dit :

      Garder sous le coude

      Signification: Mettre en attente

      Expression française sortie droit du dictionnaire argot. Le fait de garder sous le coude montre le choix délibéré du comportement, en d’autres termes, cacher quelque chose pour la ressortir au moment opportun.

      Il est possible de garder sous le coude un bien ou une idée comme le fait garder un dossier de travail sous le coude et donc en instance et de le traiter au moment opportun. Mais, le négociateur peut garder sous le coude des informations ou des arguments qui débloquent une situation de doute.

  26. Igreck dit :

    « … (Sanders) a dit qu’il n’était pas d’accord avec la conclusion de l’électorat démocrate.. »
    Comme EGO (Egros) on ne fait pas mieux. Il est en train de nous scénariste un film équivalent à son « navet » de 2015 dont le titre aurait pu être « Frankenstein amer ».

  27. FlorentNaldeau dit :

    @loup2, 18h24
    Rassurez-vous, je connaissais la signification de l’expression mais je l’ai un peu détournée pensant faire un trait d’humour. Qui n’a de toute évidence pas été perçu. Une erreur de ma part certainement.

    @Igreck, 18h13
    En effet, difficile de faire mieux (ou plus) dans le sens que vous indiquez.

  28. papitibi dit :

    @ Louise 15h13
    Sanders est en train de se préparer une sortie honorable.

    Comme on dit en ‘langue parlementaire’, l’agenda progressiste de Tonton Bernie va mourir au feuilleton si Trump est réélu.

    Il va AUSSI mourir au feuilleton si Biden remporte l’investiture Démocrate sans que les deux vieilles barbes n’aient fait la paix.

    Ou si Biden devient POTUS malgré un appel au boycott du scrutin parmi les partisans de Sanders. On a vu ça en 2016 et depuis, America izze in big big trouble!

    Traduction: si Bernie joue bien ses cartes, il peut parvenir à faire passer sous une éventuelle administration Biden une portion de son propre programme, aussi éfulcorée soit-elle.

    Comme disait mon grand-oncle Gonzague-Abondius à ma grand-tante Arthémise, un ‘quien’ vaut mieux que deux ‘tu l’auras’.

    1. Haïku dit :

      @papitibi
      Mon grand-père notaire a été baptisé « Désiré Pellerin ».
      Sh*t, il est décédé seulement un an, suite à la naissance de ma mêre.

  29. kelvinator dit :

    « Les questions touchent à ses priorités en matière de santé, d’environnement, d’éducation, d’économie, de justice, etc. »

    Ce serait bien d’avoir un comparatif détaillé entre les deux. Le programme de Sanders n’a pas beaucoup de mesure concrète.

    Pour la lutte aux changements climatiques, Sanders a le Green New Deal, pas vraiment réaliste coté mesure concrète.
    En éducation, sa mesure concrète phare est de payer les dettes. Ça ne regle en rien le problème de couts, pas très concret.
    Pour l’économie, le protectionnisme a souvent apporté plus de problèmes que de solutions.
    Quant à la justice, il n’y a pas vraiment grand chose qu’ils puissent faire pour changer la SCOTUS.

  30. kelvinator dit :

    OUCH
    Sanders n’a pas réussi à avoir 15% au Mississippi, ses votes ne seront pas comptés.

  31. kelvinator dit :

    Après avoirt lu cet article de buzzfeed, je ne suis pas certain que Sanders tend une perche, ou peut-être est-ce comme avec Warren, seulement par désespoir!

    Voici comment la campagne de Warren a réagi lorsque la campagne de Sanders l’a approché récemment :
    « Several figures in Warren’s circle balked at the outreach effort — Sanders and his aides, they said, had months to lay the groundwork for that kind of partnership, but only did so this week from a position of desperation. About a month ago, when it was clear that Warren had little chance to win, one person inside the campaign said they put out feelers to Sanders’ operation in an attempt to create new lines of communication. At the time, senior Sanders officials showed little interest, the person said, in reciprocating. »
    https://www.buzzfeednews.com/amphtml/rubycramer/bernie-sanders-democratic-primary-joe-biden-campaign?__twitter_impression=true

  32. FlorentNaldeau dit :

    @kelvinator, 21h47

    Est-ce un résultat final? Sur CNN on indique que 90 % des voix ont été comptées. BS se trouve juste au-dessous du seuil, à 14,8 %, Si cela se confirme il ne récoltera en effet aucun délégué au Mississippi puisqu’en plus JB aurait remporté tous les districts. À noter que CNN attribue toutefois 1 délégué à BS (un détour subtil des règles probablement).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :