Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Je vis à [80 km] de la frontière canadienne. Ce n’est pas une société communiste là-haut, à Montréal.»

— Bernie Sanders, sénateur indépendant du Vermont et candidat à l’investiture démocrate, défendant sa proposition d’instaurer un système de santé à payeur unique lors d’une assemblée publique diffusée lundi soir sur Fox News.

P.S. : Le candidat socialiste démocrate oublie toujours de préciser que l’assurance privée joue un plus grand rôle au Canada en matière de santé que dans sa proposition.

P.P.S. : Un détail à prendre en considération :

(Photo Fox News)

49 réflexions sur “La citation du jour

  1. Charles Eyaa dit :

    Au Canada plusieurs reclament que la couverture des dents et de la vision soient etendues aux personnes les moins nanties. C’est le bon sens. Certaines province couvrent les dents et les examens de la vue pour les enfants. J’ai une couverture etendue par mon employeur (je verse des primes) mais tous les employeurs n’offrent pas la meme couverture. Si on regarde vers l’avenir, on doit etre d’accord avec Sanders. Et la medecine preventive coute moins chere que la medecine curative.

    Sanders ne sera pas le nomine mais il fait avancer le debat. Il y a trop de cynisme en politique et les medias font preuve de moins bon jugement quand il s’agit de detruire la reputation de candidtats. C’est de bonne guerre que des politiciens definissent leurs opposants mais la presse doit etre un peu plus objective. Biden, esperons qui’il avance le debat sur la sante quand Sanders sera ecarte.

    1. Manon Hétu dit :

      Je vous remercie car vous avez dit exactement ce que je pensais. Cela m’a fait du bien de voir que je ne suis pas seule. Il y a d’un côté les anti-Biden de l’autre les anti-Bernie. C’est étouffant.

      1. karma278 dit :

        Manon Hétu

        « Il y a d’un côté les anti-Biden de l’autre les anti-Bernie. C’est étouffant. »

        Je pense que c’est moins étouffant si on le voit comme les pro-Bernie et le pro-Biden.

        Être contre ou anti quoi que ce soit, ça brûle toute énergie, alors que

        Etre pour ou pro quoi que ce soit donne de l’énergie… 💕💕💕

    2. Dekessey dit :

      « Sanders ne sera pas le nomine mais il fait avancer le debat »
      Oui! Et c’est le seul qui a ce courage.

    3. Christian dit :

      Effectivement vous avez raison à propos du système de santé qui doit être élargi, j’aimerais voir une course biden et co-listier Sanders , j’ai le droit de rêver ! Il ne faut jamais oublier que les supporters de Trump iront voter en bloc ! La est le véritable danger !

  2. titejasette dit :

    Bernie, essayez donc de comprendre la nature humaine, surtout celle des républicains politichiens démagogues.

    Ils utilisent les qualificatifs à toutes les sauces pour faire le bonhomme 7 heures aux ignorants et illettrés. C’est ça de la popo-politique. C’est dommage, mais ils ne comprendront pas.

    « Je vis à 80 km de la frontière canadienne ». Pour leur faire la leçon, il faut d’abord leur montrer sur la map, c’est ou le Canada, 80 pieds, 80 mètres, 80 pouces c’est-tu bien loin ?

    1. toile dit :

      Bien trop vrai. Anecdote véridique, un américain résident de Pembina, Dakota du Nord, a réagi à notre monnaie canadienne en la voyant en disait mais où est le Canada? La frontière canadienne est presqu’à vue de nez !

    2. Michèle dit :

      « … c’est où le Canada, 80 pieds, 80 mètres, … »
      Attention! Faut pas trop les mêler…. c’est quoi 80 mètres? 😳

      1. Dekessey dit :

        Sanders a parlé de 50 miles. C’est M. Hétu qui a fait l’équivalence en km.

  3. toile dit :

    Dit comme ça, et de façon si pondérée, ce qu’il aurait tout avantage à adopter en tout temps, son message passe très bien. Il lui faudrait marteler l’archaïsme des mesures sociales de son pays, une honte.
    On est ti bien comme société communiste ici.

  4. toile dit :

    De toute façon, quand tu crois que la terre est plate et que le réchauffement climatique est une farce, ton cerveau ne peut pas assimiler le changement. Zéro adaptation donc tu creuses ta tombe. En sus, quand tu es dirigé par un escroc affublé d’une pathologie, le mur est direct devant toi comme société. L,instruction joue un grand rôle dans la capacité de compréhension et la dessus, les américains en ont pas mal à récupérer.

  5. papitibi dit :

    Aux States:
    – je veux me faire tester pour le coronavirus, Madame
    – Très bien. Ce sera $3000.
    – Heu… No, Thanks!

    À Montréal, tu appelles le 8-1-1, on te fixe un R-V, on te fait les tests, on te soigne… Gratos.

    Si l’Amaricain coronavirussé sans avoir pu le confirmer faute de $$$ retourne dans sa communauté et finit par transmettre le virus, combien ça coûte, le capitalisme sauvage?

    Annuler les finales de la NBA – ou jouer dans un amphithéâtre vide, ça coûte combien à l’économie du pays du signe de piasse? Annuler le tournoi d’Indian Welles alors que TOUS les participants et leurs équipes de thérapeutes et de coachs sont déjà sur place, ça coûte combien?

    POTUS MAFIOSUS does a great, great job! Praise the Lord!

    1. titejasette dit :

      @papitibi – Bien d’accord avec vous

      Il y a déjà des années de cela, je voyais en Sanders l’HOMME, le sauveur de la grande nation. J’ai perdu espoir dans ce trou de chitehole. Sanders est devenu par ricochet un genre d’épine dans le pieds avec l’élection de Trump.

      Comme Haiti, ce pays ne s’en sortira jamais… Enfin, faut jamais dire jamais !

    2. Pierre dit :

      Faudrait que Justin envisagé sérieusement un mur entre le Canada et les USA……lollll

    3. Benton Fraser dit :

      C’est qu’aux États-Unis, c’est avant tout un client qu’un patient!

      Or comme client, c’est d’autant plus facile a plumer lorsqu’il est malade!!!

  6. spritzer dit :

    J’aurais bien aimé voir Sanders contre Trump et l’entendre parler de cette façon aux Américains. Il ne les aurait pas tous convaincus mais je pense qu’il en aurait fait réfléchir plusieurs qui ne sont pas habitués à entendre ces vérités. Mais bon, il faudra se contenter d’écouter Biden et Trump. Ça va être excitant…

  7. Alexander dit :

    Si Sanders mettait de l’eau dans son vin et qu’il proposait une formule hybride, i.e. public et privé, pour protéger le maximum d’américains, il ferait moins peur.

    Le système canadien est hybride car les assurances collectives privées jouent un grand rôle. Et les citoyens ont tous accès à des soins de santé.

    Mais le problème de Sanders est Sanders lui-même. Incapable de faire des compromis.

    Et c’est ça qui va le couler au finish.

    1. Louise dit :

      Alexander

      Vous écrivez exactement ce que je pense et que j’ai déjà écrit sur ce blogue. Il est lá le problème, la difficulté pour Sanders d’adapter son programme à la réalité de son pays afin de le faire évoluer vers plus de justice sociale.

  8. Toile dit :

    HS
    Ca y est : voyage et tourisme Canada
    Italie – ÉVITEZ TOUT VOYAGE NON ESSENTIEL
    Évitez tout voyage non essentiel en Italie en raison des restrictions aux déplacements mises en place pour contrôler la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19).

    On verra les flexibiltés appliquées. Decret s’applique jusqu’au 4 avril, moi le 10. A suivre

    1. constella1 dit :

      toile
      Je me demande à vous lire si advenant que le 4 avril on lève le décret , craindrez-vous d’y aller ?
      Honnêtement je ne sais pas ce que ferais dans votre situation

  9. Guy Pelletier dit :

    Les Américains les plus réfractaires à un système de santé à payeur unique sont ceux et ils sont très nombreux Démocrates autant que Républicains qui bénéficient d’une assurance santé payé par l’employeur. Ces gens ne veulent pas comme c’est le cas ici payer via leurs impôts pour un système de santé aux urgences et listes d’attentes débordantes soignant TOUS les Américains sur le même pied alors que là c’est leur employeur qui paie à leur place ce service offert comme bénéfice marginaux.

    Il a raison de dire qu’il n’y a rien de socialiste pour une société de choisir de donner à tous des soins de santé comme le font TOUS les autres pays industrialisés qui font par contre le choix d’avoir une plus petite armée et budget de défense militaire réaliste pour se donner un tel service publique pesant lourd sur les budgets des États pour fournir des soins de santé à tous leurs citoyens de toutes classes économiques. Les Américains sont-ils prêts a devoir sacrifier la *grandeur* de leur armée alors qu’aux USA elle est au coeur même de leur identité, de leur patriotisme de leur fierté?

    On les a tellement endoctrinés avec la pseudo supériorité idéologique favorisant le secteur privé décrié le secteur public dit comme étant socialiste qu’ils n’ont pas confiance dans un système de santé tout publique.

    La solution passera probablement par une nette amélioration de qualité et efficacité de leurs services de santé publique existant pour qu’ils deviennent une option réaliste et valable, un choix pour les employeurs qui en défraieraient les coûts pour leurs employés. Une option pour les Américains payant eux même les lourdes primes d’assurance santé privé offrant une bonne couverture de protection.

    De toute façon le temps joue pour que cette option prenne sa place dans l’opinion publique dans les esprits, les coûts des assurances santé privé devenu tellement prohibitifs que même de grands employeurs tels GM diminuent les couvertures de soins offerts à leurs travailleurs devenus trop lourd a absorber.

    Pas certain par contre que notre système de santé publique soit l’exemple idéal a proposer aux Américains qui entendent parler des débordements à nos urgences des longues attentes pour des soins ou chirurgies. Il y a sûrement d’autres systèmes de santé en Europe dans d’autres pays *socialistes* plus efficaces que le nôtre a donner comme exemple.

    1. constella1 dit :

      Alexander
      De plus en plus les systèmes de santé à guichet unique ont les mêmes irritants et problèmes que nous citez l’Angeleterre l’Allmagne dont les hôpitaux tombent en ruine dans certaines régions la France qui est très généreuse mais littelarelement étouffée par un immense déficit et les urgences débordent les médecins en région éloignée sont rares etc. Ils devront faire des choix difficiles et charger un certain montant pour certains soins ou services (je n’ai pas le détail)même si je sais que ça se fait en ce moment à plus petite échelle
      Hier on soulevait les problèmes de santé en France chez les enfants et ados , la maladie mentale ou trouble d’adaptation le tdah particulièrement également l’autisme pour lequel ils sont pas très à l’avant garde
      Certains immigrent ici pour leur enfant autisme ou tdah car ils savent que c’est ici qu’est la solution
      On a en effet une grande expertise en la matière
      Bien sûr le système est loin d’être parfait il va s’en dire et certains services manquent cruellement
      Mais ce que je sais par contre c’est même si je passe deux jours à l’urgence ( ça m’est jamais arrivé ) je sais qu’au final au moins je serai soignée

      1. constella1 dit :

        Guy Pelletier
        Oups je me suis trompée mon commentaire faisait suite au vôtre

    2. Gina dit :

      Je comprends les problèmes de débordements dans les urgences et les corridors des hôpitaux ,mais les gens sont quand même soignés . Ceux qui sont très malades ne restent jamais longtemps dans les corridors . Aux États-Unis se faire dépister pour le Civid-19 est un problème à cause du coût . Alors au Canada , que l’on soit riche ou pauvre ,on peut se faire dépister et ce n’est pas gratuit . C’est payé avec nos taxes . C’est une taxe collective , mais les américains sont tellement individualistes et égoistes , ils refusent de coopérer pour les soins de santé . Que chacun paie pour ses soins de santé . C’est ce que ça dans une société individualiste . .

    3. Benton Fraser dit :

      Il y a peu de files d’attentes aux États-Unis parce que les gens qui n’ont pas les moyens de s’y présentent pas.

      Ce n’est pas sans raison que dans la liste des pays « industrialisés », les États-Unis sont derniers au niveau de l’espérance de vie et pour le taux de mortalité infantile….

      Pour notre système de santé, on souffre surtout de la proximité avec les États-Unis où l’on veut un système de santé à l’européenne mais « profitable » à l’américaine!

  10. titejasette dit :

    HS

    Hier :Tests pas encore reçus

    Aujourd’hui: White House economic plan is not ready to roll out yet, according to CNBC

    Coudonc, ça roule en tortue chez l’oncle Sam ?

  11. jcvirgil dit :

    Je vis dans la région de Montréal et je peux confirmer , on est loin d’être une société communiste surtout avec le nouveau gouvernement d’affairistes de la CAQ 🙂

    Pour ce qui est du Post Scriptum :* Le candidat socialiste démocrate oublie toujours de préciser que l’assurance privée joue un plus grand rôle au Canada en matière de santé que dans sa proposition.*., c’est bien sûr le cas mais le propre d’une proposition n’est-il pas justement qu »elle doit être négociée et améliorée ou diluée c’est selon le cas échéant lors de ces négociations ? il faut cependant partir de quelque part , si toutes les concessions sont faites avant , c’est plus la peine de négocier !

  12. Pierre S. dit :

    ——————-

    chez l’oncle Sam les américains ne veulent tout simplement pas payer pour rien that’s it.
    Un des mes oncle au maine, agé de 74 ans, doit aller porter lui même ses vidanges au dépotoir
    car la ou il réside les gens refuse de payer pour un service de voirie, imaginez !

    C’est juste un exemple.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Pierre S

      Tout à fait imaginez les devoir payer plus d’impôts pour financer un système de santé qui soignerait TOUS les Américains qu’importe la profondeur de leur porte-feuille, la classe sociale à laquelle ils appartiennent. Pas certain qu’ils veillent payer via leurs impôts pour tous leurs concitoyens ceux qui n’ont pas la chance comme eux d’avoir un bon emplois et des assurances santé payées par leur employeur ou les moyens de s’en payer une. Imaginez les voir devoir payer pour TOUS les autres tous ceux ayant de lourds problématiques de santé ne pouvant obtenir d’assurances santé privé leurs *conditions* de santé trop lourdes au pays du chacun pour soi de la *liberté et responsabilité* ou c’est à chacun de voir à ses affaires de s’occuper d’eux mêmes. Même l’Obamacare a été décrié du fait qu’elle forçait les assurances à devoir assurer les gens ayant des conditions préexistantes ce qui forcement s’est directement réflété sur les coûts des polices d’assurances santé de tous les assurés.

      Imaginez les maintenant devoir payer plus d’impôts pour fournir des soins de santé à tous les américains c’est carrément inconcevable pour une majorité d’américains.

    2. constella1 dit :

      Pierre.s
      Realy?
      Alors là je suis estomaquée 😳😟🤕

  13. MarcoUBCQ dit :

    Allez voir, sur le fil twitter de monsieur Hétu, le délire plein de haine et de mépris de Trish Regan: Un autre sommet pour « Disgust is never too Much for Fox Mush ».

  14. titejasette dit :

    HS – Selon cet article de la Presse, les tests du coronavirus ont été mis au point vers la mi-janvier.

    « Le premier test diagnostique du COVID-19 a été mis au point en Allemagne à la mi-janvier, sur la base du séquençage du génome par des chercheurs chinois, dévoilé le 10 janvier, selon l’hebdomadaire The Scientist. Plusieurs tests différents ont été mis au point avant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne propose une approche standardisée s’attardant sur quelques séquences génétiques distinctes du COVID-19. Parmi les pays industrialisés, les États-Unis sont les seuls à ne pas tenir compte de la recommandation de l’OMS, selon The Scientist. »

    https://www.lapresse.ca/actualites/sante/202003/09/01-5263966-coronavirus-des-diagnostics-locaux-et-plus-rapides.php

  15. kelvinator dit :

    Tout les problèmes de la campagne de Sanders vient du fait qu’il s’imagine qu’en étant président, il n’a pas à convaincre personne et peut passer des lois comme un dictateur.

    Il devrait le savoir, depuis le temps qu’il est au sénat et qu’il n’a rien accompli comme changement.

    1. Dekessey dit :

      Pauvre vous. 😢
      Vous avez eu une enfance malheureuse? Votre père vous battait?
      Parlez-nous de vos problèmes.

      1. kelvinator dit :

        HAHAHA

        Ad hominem all the way!!!
        Quel vacuité, j’en suis renversé!

        Nul autre que Sanders peut être votre choix, puisque tout ce que vous savez faire est d’insulter!!

        Et vous vous demandez sérieusement pourquoi Sanders ne monte pas!!!!

  16. onbo dit :

    Ce que veulent les assureurs: (du lien du billet ci-haut) more money!

    Increasing the generosity of premium subsidies for people who buy coverage through the Obamacare marketplaces, as California has already done, is one such idea. Another is to offer premium subsidies to adults with incomes below the poverty level in states that have not expanded Medicaid, a population that is still largely uninsured. (des subventions gouvernementales pour les primes aux assureurs privés!)

    Ce que souhaite Sanders: ‘que tous jouissent de soins de santé de base couverts par une assurance publique de base.’ Un droit humain fondamental. Et c’est quand même pas demander la Lune!

    Il importe de distinguer: assurance de base, assurance complémentaire et assurance supplémentaire.
    Il importe de distinguer : Assurance, co-Assurance et ré-Assurance.

    Il importe de distinguer le BUT, couverture de base universelle… des MOYENS, option publique, option privée, option mixte.

    Soins de santé-examens, soins médicaux, soins hospitaliers, soins de médicaments, soins des yeux et soins dentaires comme des formes de soins assurables, soit par une couverture publique, une mixte, ou ne privée. Sanders demande que la protection santé de base soit publique. Le Canada en bénéficie depuis 50 ans!…

    Je comprends que le Privé est assis sur une mine d’or à trilliards dans les domaines des assurances santé et médicaments. …Et que les non assurés ont le temps de crever 10 fois en silence, faute de soins et de médicaments « affordable ».

    Quel sera l’impact du covid-19 sur la mentalité de nos voisins? Combien de dizaines de millions les Assureurs privés et les Médicamenteuses vont-elles investir en propagande? En se souvenant que la position des Assureurs et des Hôpitaux est aussi une position politico-religieuse. Pour plusieurs, c’est tout sauf de l’aide à Planned Parenthood… ou quand big money a des convictions religieuses qu’il estime justifié d’imposer aux autres… le commencement du problème… et de la solution…

    Si les USA devaient plonger plus avant dans la CRISE, la couverture de santé universelle et gratuite pourrait s’avérer être le plancher d’airain et par excellence de re-décollage en douce de l’économie américaine, en mettant fin à la panique et à l’anxiété dans la population.

    1. Dekessey dit :

      En laissant les soins de santé au privé, ça devient une « commodité » comme une autre. L’assureur doit faire un profit, et pour ça il doit charger le maximum et payer le minimum. Il peut aussi choisir sa clientèle, et prendre celle qui est la plus profitable.

      J’ai discuté avec des américains qui croyaient avoir une bonne assurance jusqu’à ce qu’ils aient à l’utiliser. Les assureurs vont tout faire pour trouver la faille dans le contrat afin de payer le moins possible, et ils ont une belle brochette d’avocats pour le faire.

  17. Apocalypse dit :

    @papitibi – 07:34

    👍👍

    On voit avec la crise actuelle comment nombreux sont les américain(e)s qui ne voient pas la ‘big picture’. Le ‘me, myself and I’ poussé à sa limite 😢.

  18. spritzer dit :

    Cette assemblée diffusée par Fox News était organisée par Fox News. On peut penser que l’auditoire était en bonne partie un auditoire de Fox News, et pourtant Sanders les a conquis.
    https://www.vox.com/2019/4/15/18323347/bernie-sanders-town-hall-fox-news-bret-baier

    1. leonard1625 dit :

      Croyez-vous que Sanders n’a pas amené quelques uns de ses supporteurs?

  19. FlorentNaldeau dit :

    Il y un autre aspect que la couverture d’assurance qui distingue le système de santé canadien de celui des ÉU, et il est souvent utilisé comme un épouvantail par les opposants à toute réforme aux ÉU.

    Chez nous, le système de santé est géré par l’état; les hôpitaux sont publics et les services des médecins et cliniques leurs sont payés par les provinces Aux ÉU, il y a des hôpitaux publics (administrés par les villes, districts ou États), mais il y a aussi un grand nombre d’hôpitaux privés, qui fonctionnent comme des entreprises commerciales (ce sont souvent des chaînes qui couvrent un vaste territoire). Privés ou publics, ils facturent directement les patients (ou leur assureur) pour les services médicaux dispensés, tout comme le font les cliniques et les médecins. La facture peut être salée; des amis qui habitent les ÉU me racontent parfois comment les relevés médicaux sont détaillés au coton-tige près, et peuvent atteindre des sommes qui donnent le vertige même si la blessure ou maladie traitée est relativement mineure et certainement si des tests élaborés ou des appareils de pointe sont utilisés.

    C’est pourquoi plusieurs citoyens non couverts par un régime d’assurance ne vont pas consulter un médecin ou ne se présentent à l’hôpital qu’en cas d’absolue nécessité. On peut dire que la différence c’est qu’aux ÉU tous on accès aux services de santé mais ne s’en prévalent que ceux qui peuvent se les payer ou se les faire rembourser; ici pas besoin de payer, mais cela se traduit par une affluence beaucoup plus forte de sorte que nous avons donc tous un accès égal aux listes d’attente. 😉

    Cet aspect est souvent présenté aux ÉU comme un signe de l’échec de l’approche « socialiste » en matière de santé publique; les opposants à un régime public d’assurance ou de soins de santé discutent rarement des pays où cette approche fonctionne mieux qu’au Canada, la France par exemple.

    Notons finalement qu’ici aussi existent des propositions qui fonctionnent comme un Bonhomme Sept-Heures pour faire peur au contribuable, soit la possibilité d’un système hybride ou le privé aurait une plus grande participation officielle. On sait les cris d’orfraie que cette idée suscite à chaque fois qu’elle est soulevée et l’impossibilité résultante de l’analyser de manière raisonnée et intelligente (ne serait-ce que pour peut-être en arriver à la conclusion qu’elle ne conviendrait pas).

  20. constella1 dit :

    FlorentNadeau
    La France a son lot de problèmes également et de plus en plus (lire mon poste plus haut)
    Elle offre une couverture très large (massotherapie médecine douce acuponcture) et a un bassin de gens énorme qui grossit toujours
    Alors au final elle fait face à des problèmes semblables mais a un moins grave problème d’attente ds les urgences sauf certaines régions qui nous ressemblent .En partie parce qu’ils ont plusieurs médecins de famille à leur disposition et qu’ils peuvent les voir plus rapidement ce qui désengorge leurs urgences

  21. karma278 dit :

    Erreur fondamentale de vendeur de la part de Bernie.

    Quand tu veux conclure une vente, tu poses des questions qui entraînent le client à te répondre OUI.

    Bernie pose plusieurs fois la question « est-ce radical que de proposer … », obtenant chaque fois un NON d’une partie de l’audience, ceux derrieère lui ne réagissent pas.

    Serait-ce une partie du problème de Bernie à faire passer son message:

    quand il te pose une question, il faut que tu répondes NON pour être d’accord avec lui!

    Hum! 🤔🤔🤔

    1. Haïku dit :

      Très bonne observation. 👌

  22. Absalon dit :

    Un bon politicien sait trouver l’équilibre entre idéalisme et pragmatisme. Il semble que la seconde qualité manquera toujours à Sanders.

  23. FlorentNaldeau dit :

    @constella1,10h39

    Je ne voulais absolument pas laisser entendre que la situation est parfaite en France. Il y a des lacunes dans tous les pays, mais elles diffèrent de l’un à l’autre. La France est un exemple d’un endroit où une approche « socialiste » donne de bons résultats (avec certains problèmes que vous souligniez), notamment par le fait que des médecins sont accessibles en tout temps, et font même des consultations ou suivis à domicile; on est à des lieues de la situation vécue ici et aux ÉU. Il y aussi d’autres bons exemples en Scandinavie et aux Pays-Bas si ma mémoire de certains reportages est exacte, mais encore là on peut relever des failles et des manquements.

    1. constella1 dit :

      Florent Nadeau
      Vous avez raison pour les pays scandinaves j’ai vu aussi un reportage à ce sujet
      Et j’avais bien compris que vos intentions n’étaient pas de dire que c’est parfait en France et ce n’est pas ce que vs avez dit mais cela m’a donné l’opportunité de préciser certains détails tout simplement
      Toujours un plaisir de vous lire cher monsieur

  24. FlorentNaldeau dit :

    @karma278,10h42 et @Absalon, 10h49

    Judicieuses remarques. Ce que vous relevez n’aide pas BS à faire passer son message, surtout quand s’y ajoute son attitude de vieux grincheux hargneux qui harangue constamment ses troupes et conspue en permanence ses adversaires.

    Bien compris @constella1,11h05. Merci.

  25. leonard1625 dit :

    Comme écrit plus haut,Sanders pousse le bouchon trop vite et trop loin. Mais, je crois qu’il y a autre chose pas très « catholique » qui repousse bon nombre d’Américains.

    Sanders propose un système de santé uniforme pour tous, riches ou pauvres, tel qu’il existait au début du notre. Or, je présume qu’un bon nombre d’Américains, présentement favorisés, ne veulent d’un système égalitaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :