Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

En 2016, Hillary Clinton était l’incarnation de la corruption à Washington aux yeux des partisans de Bernie Sanders. Et le sénateur du Vermont n’a rien fait pour les convaincre du contraire au cours de la course à l’investiture démocrate. Les uns et les autres ont ainsi contribué à renforcer l’un des principaux arguments de Donald Trump lors de l’élection générale.

Ces jours-ci, Joe Biden est un cas patent de «démence» ou de «déclin cognitif». C’est du moins ce que plusieurs partisans de Bernie Sanders répètent sur Twitter, relayant parfois des vidéos truquées par l’équipe de réélection de Donald Trump.

Joe Biden, tout le monde le sait, commet des gaffes verbales depuis toujours, et certaines sont attribuables à son bégaiement, comme l’a expliqué le journaliste du magazine The Atlantic John Hendrickson, qui souffre lui-même de cette condition.

Ses gaffes plus récentes sont-elles aussi attribuables à la «démence» ou à un «déclin cognitif», comme le prétendent quantité de partisans de Bernie Sanders et de «bots» sur Twitter?

Le Washington Monthly tente de répondre à cette question dans cet article. Le magazine n’écarte pas d’emblée la possibilité que Joe Biden soit atteint d’un trouble cognitif léger, une condition qui peut rester stable, s’améliorer ou mener à la maladie d’Alzheimer. Il rappelle cependant que le médecin de l’ancien vice-président l’a décrit comme «un homme de 77 ans en bonne santé, vigoureux, qui est apte à assumer les devoirs de la présidence, y compris ceux de chef de l’exécutif, chef de l’État et commandant en chef».

Il cite aussi l’avis d’une spécialiste qui compare les facultés cognitives de Joe Biden à celles de Donald Trump. «[Quand] Joe Biden digresse, bifurque, ce n’est pas la preuve d’un déclin cognitif. Le problème ou le déclin cognitif de Trump est illustré par le fait qu’il ne semble même pas comprendre la réalité. C’est ce à quoi ressemble [le déclin cognitif].»

Il y a quand même une différence importante entre les accusations de corruption ciblant Hillary Clinton et les insinuations touchant aux facultés de Joe Biden. Bernie Sanders, sauf erreur, n’encourage pas les dernières. Mais ses partisans n’hésitent aucunement à participer à ce que le Washington Monthly qualifie de «campagne de désinformation», et ce, même s’ils font le jeu de Donald Trump ou des Russes.

(Photo Reuters)

121 réflexions sur “À propos de la «démence» de Joe Biden

  1. « Bernie Sanders, sauf erreur, n’encourage pas les dernières »

    Mais il ne les décourage pas non plus….

    1. spritzer dit :

      Il devrait aller voir chacun de ses partisans en personne et lui dire de ne pas colporter des méchancetés sur Biden…

      1. Un micro ou twitter serait plus simple….comme Biden l’a fait pour Sanders

        Joe Biden (Text Join to 30330)‏Compte certifié @JoeBiden

        Joe Biden (Text Join to 30330) a retweeté BuzzFeed News

        I don’t care who you’re supporting, attacks like this against a man who could be the first Jewish President are disgusting and beyond the pale. Hatred and bigotry have no place in America — and it’s up to all of us to root out these evils wherever they’re found.

        https://twitter.com/JoeBiden/status/1236023348481724416

      2. spritzer dit :

        C’est la moindre des choses de s’opposer au déploiement d’un drapeau nazi à un rassemblement de Sanders, ou de qui que ce soit d’autre. Biden n’a rien fait là d’extraordinaire.

        Pour ce qui est de la « démence » de Joe, c’est certainement un point à éclaircir et je ne crois pas que tout soit attribuable à son bégaiement.

      3. Haïku dit :

        @marie4poches
        Touché ! 👌

      4. chrstianb dit :

        @spritzer
        Vous faites fausse route.
        Le supporteurs de Sanders n’ont pas à être la courroie de transmission de la propagande de trump. Ilos font le jeu de trump et compagnie pour la démolition de ce qui reste de la démocratie américaine.

    2. kelvinator dit :

      N’importe quel politicien responsable les aurait désavoué en quelques minutes, comme il l’a prétendument fait avec les Berniebros toxique.

      Mais NON!! Il préfère prétendre que les BernieBros sont des bots russes…

      Sanders veut mettre un place un système de santé universel, et est incapable de défendre un démocrate face à des attaques négative, qu’il a aussi dit vouloir enrayé dans cette campagne…
      Ça va finir comme le support d’Hillary, un petit memo sans attention dit sur le coin des levres, simplement pour pouvoir dire pendant 4 ans qu’il a aidé Clinton… Oui, me semble…

  2. titejasette dit :

    « Ses gaffes plus récentes sont-elles aussi attribuables à la «démence» ou à un «déclin cognitif», comme le prétendent quantité de partisans de Bernie Sanders et de «bots» sur Twitter? « – Billet

    Ouais mais bon ! Avec tous ces appuis de la part des autres ex, Biden ne semble pas paraitre en santé. Ou bedon les ex ne sont pas en bonne santé mentale ou Biden a « acheté » leur appui ? Le dernier appui (Mme Harris) devrait leur fermer le clapet…

    Eh ! Pourquoi Sanders a refusé de divulguer son dossier médical ? Son coeur a un bone spur dans la ventricule gauche ? Allez, sortez vos cochonneries avant et je vous sortirais les miennes après…

    1. Haïku dit :

      titejasette
      J’aime bien votre sens de l’humour. 👌
      (C’est un compliment).

  3. Apocalypse dit :

    ‘Secular talk’ est un convaincu de convaincu de Bernie Sanders un point d’en être irritant, alors pas vraiment surpris de le voir dans cette liste.

    Comme attaque cheap contre M. Biden: 👎👎👎👎

    On se demande s’il y a une différence entre un grand nombre de partisans de Bernie Sanders et ceux de Donald Trump, ça dérape solide des deux(2) côtés 😢.

    Je ne suis pas un fan de M, Biden, mais mon impression est que son bégaiement est la principale explication de ses difficultés à bien s’exprimer dans certaines situations.

    Disons que Donald Trump est un cas autrement plus inquiétant. J’écoutais une vidéo d’une entrevue entre Barack Obama et Bill Maher et un des commentateurs sous la vidéo disait: ‘Imagine, a president who can complete a sentence’.

    1. kelvinator dit :

      J’ai énoncé à de multiples reprises les npombreux points qui unissent les campagnes populistes de Trumpet Sanders, de même que l’attitude haineuse de leurs partisans respectif.

      Ils reprennent lews mots de W. Bush comme un mantra : « You are either with us, or against us. »
      SecularTalk représente bien cette frange importante de déplorable de gauche qui pollue la politique américaine, un genre de Shapiro ou Rubin de gauche…

      1. Guy Pelletier dit :

        @kelvinator

        Des dogmatiques d’une certaine gauche d’un côté de l’autre l’union de la drette réactionnaire des radios et médias vidanges, des ultra-nationalistes blancs chrétiens et des libertariens. Les plus nombreux au centre sans voix depuis un bon moment depuis que les deux extrêmes polarisent tout partout, prennent toute la place.

  4. stellaire11 dit :

    S’il y a démence, ce serait plutôt celle de Trump qu’il faudrait questionner, car ses déficiences sont de plus en plus visibles et audibles. Et sa personnalité narcissique et psychopathe se révèle de plus en plus sans filtre.

  5. Apocalypse dit :

    *correction – 11h42

    … AU point d’en être irritant, …

  6. sorel49 dit :

    Quand il ne reste que 3 candidats ( 2 Démocrates et 1 Républicain) dont l’âge dépasse les 77 ans , il faut accepter des petites erreurs de locution et de mémoire dues à l’âge. Le cas de Trump me semble plus prononcé, il commence à vivre dans le déni.

    1. A.Talon dit :

      «Le cas de Trump me semble plus prononcé, il commence à vivre dans le déni.»

      Commence??? Ce type-là a vécu dans sa bulle toute sa vie, bien emballé dans la ouate et coupé du monde réel. Son état mental se dégradant avec le temps, voilà déjà quelques années qu’il en est rendu à se recréer de toute pièce un univers fantasmagorique personnel où la logique et les faits n’ont plus cours, le Royaume Enchanté des Licornes Orangées. Pas surprenant qu’il soit devenu avec le temps un aussi grand propagateur de rumeurs, «fake news» et théories du complot de toutes sortes. Ce qui nous amène à la dernière étape de sa maladie, celle où il cherche à entrainer le plus de monde possible dans son délire. Jim Jones n’a pas fait autrement à la fin des années ’70, ainsi qu’un certain Adolf moustachu en Allemagne dans les années ’40…

    2. Benton Fraser dit :

      La différence entre Trump et un Biden, c’est que Trump s’entoure un entourage servile… prêt a le suivre dans sa démence, ce qui n’est pas le cas de Biden qui sera entouré d’une équipe compétante et non servile!

  7. marylap dit :

    Quand quelqu’un s’est présenté à un rassemblement de Sanders avec un drapeau Nazi, Biden a dénoncé le geste immédiatement. Quand les partisans de Sanders attaque Biden en utilisant des mensonges, Bernie reste silencieux. Je sais qu’on ne peut pas le tenir responsable du comportment des autres, mais le fait qu’il ne les dénoncent pas ne l’aide pas du tout. On dirait un Trump de gauche.

    1. Louise dit :

      marylap

      Oui c’est un Trump de gauche. Bernie Sanders est un autocrate en puissance et s’il arrivait au pouvoir, il aurait le même potentiel de destruction des institutions démocratiques que Trump.
      Toute sa vie il a nourri des idées révolutionnaires et il serait prêt à tout lui aussi pour faire passer ses idées. Je suis très heureuse que le vent ait changé de bord la semaine dernière.

      1. Dekessey dit :

        Il mange aussi les enfants.

      2. kelvinator dit :

        Vos manque d’argument pour défendre Sanders me fascine toujours?
        Comment être aussi fanatique avec aussi peu d’argument pour défendre son point de vue!!

      3. AB road dit :

        Par contre Louise, si la situation venait à devoir choisir entre D. Trump et B. Sanders, lequel des deux préfériez-vous ???

        Réponse évidente ou non-évidente ???

    2. Igreck dit :

      La fin justifie les moyens sans doute !?!

  8. jcvirgil dit :

    C’est pas si grave que ça. Après tout Reagan a passé son deuxième mandat avec un alzheimer sévère selon son entourage et Trump gouverne depuis bientôt quatre ans alors que des psychiatres l’ont jugé atteint de délire narcissique aigu.

    Il est la preuve , s’il en fallait une, que ce n’est pas nécessaire d’être sain d’esprit pour gouverner les Etats-Unis et bien d’autres pays d »ailleurs…

    1. Madalton dit :

      Ça me rappelle la chanson de Genesis Land of confusion. Voir la vidéo ci-dessous.

      1. Haïku dit :

        Madalton
        Très pertinent rappel ! Merci. 👌👌

      2. Lecteur_curieux dit :

        Je suis pour la « confusion organisée » terme désignant le jeu de Guy Lafleur à l’époque, le free jazz aussi, la musique contemporaine.

        Mais il doit y avoir un fil conducteur et un cercle vertueux.

        Avec Trump il y a le cercle vicieux très présent mais peut-on s’en servir comme agent de changement ?

        Ce qu’on dit sans confusion n’est encore que la pensée linéaire et qui ne convient pas à Trump mais les conservateurs et lui-même s’en réclament. Alors trouvant des fausses causalités.

        Trump devrait pourtant être entouré d’artistes ou plutôt d’entrepreneurs mais avec des couilles et innovateurs et ne craignant pas de l’engueuler et générant un chaos productif.

        Bien non il est trop vieux c’est il y a 35 ans ou 30 ans minimum qu’il fallait l’affronter et lui dire ses 4 vérités.

      3. Mariette Beaudoin dit :

        À propos, Genesis se reforme le temps d’une tournée en novembre-décembre 2020. Pour l’instant, ce sera uniquement dans les pays de Galles. Peter Gabriel et Steve Hackett n’y seront pas. Les fans pourront voir sur scène Phil Collins, son fils Nicolas aux drums, Mike Rutherford et Tony Banks. J’espère qu’ils viendront au Québec, je suis une fan finie.

    2. Lecteur_curieux dit :

      Est-ce qu’il gouverne vraiment ou ce sont ses impulsions qui le gouvernent ?

      Et malheureusement celles réactionnaires.

      Criff de criff c’est cela la politique soit le politically correct soient les réactionnaires.

      On est moins pire au Québec mais quand ce sont des Bock-Côté ou des Martineau qui luttent ou disent lutter contre le politically correct tabarnouche qu’on est dans le champ.

      Gilles Gagné le couturier ou André Moreau luttaient mieux même en simples amuseurs publics. François Yo Gourd aussi.

      Tabarn… Un gros coincé qui prétend lutté contre le politically correct et qui se croit un bon intellectuel alors qu’il est très faible sur ce plan.

      Tant qu’à être réactionnaire il vaut mieux être comme l’était Roger Drolet ou encore Johnny Rougeau ( lisez sa bio ) ou Jean-Paul Meloche de Thurso ( lisez la bio de Guy Lafleur).

      Réactionnaires en 1960, en 1980 ou encore dans les années’90 cela pouvait faire du sens mais en 2020 ? Sortez les poubelles !

  9. Henriette Latour dit :

    Deux squatteurs. Un à droite, l’autre à gauche et leur secte respective, qui utilisent les mêmes moyens déloyaux pour se hisser à la présidence.

    Vive la démocratie américaine!

  10. Mona dit :

    Les démocrates sont pathétiques, ils vont perdre…Trump ne va pas gagner.
    Dans les années 30 en Europe c’est ce qui s’est passé et Hiltler a dévasté l’europe, spolié et assassiné des millions de tziganes, communistes, handicapés, juifs…
    Les Etats Unis veulent ils être le nouvel épicentre de la barbarie ?
    On le croirait.

    1. Igreck dit :

      Qui mieux qu’une Européenne peut partager ce commentaire !? Merci Mona.

  11. Alexander dit :

    Les fabulations quotidiennes de Trump, c’est quoi d’abord?

    De la démence, de la désinformation ou carrément du mensonge éhonté?

    On tape fort sur les lapsus de Biden, mais on tait que Trump situe Kansas City au Kansas, qu’il ait ses propres opinions et sharpie sur les directions des ouragans, le pseudo réchauffement climatique ou les statistiques de décès de coronavirus avec les conséquences que cela a. Ce con n’écoute personne, et surtout pas les vrais spécialistes. Il vit dans une bulle étanche.

    Je pense avoir pas mal toute ma tête et il m’arrive moi-même de mêler quelques noms dans le feu de l’action. Je ne me sens pas sénile pour autant.

    À mon avis, c’est bougrement plus grave de minimiser les impacts de la fonte des glaciers ou les risques de pandémie que de se tromper sur le nom du beau-frère de la belle-soeur.

    Tu prends des decisions qui ont un sérieux impact à long terme. Et négatifs à part ça.

    Trump est une menace à la sécurité nationale. Biden, non.

    1. Haïku dit :

      Alexander
      Bien d’accord avec vous ! 👌👌

    2. Loufaf dit :

      Bien d’ accord avec vous Alexander. Si le gros despote veut accuser Biden d’ être sénile, je me garderais une grosse gêne. Il existe des centaines de preuves en videos, sur Twitter, entrevues, de l’ incohérence totale de ses propos , quand ce n’est pas du pur délire. Alors, que les Démocrates ne se gêne pas pour s’ en servir et démontre aux personnes qui ne suivent pas l’ actualité, quel sorte de dérangé mental dirige( supposément) leur pays.

    3. Nefer111 dit :

      @Alexander
      Dumb Trump est une menace pour le monde entier !!!

  12. Racza dit :

    Les partisans de Bernie Sanders parlent à cœur ouvert !

  13. Lecteur_curieux dit :

    Ni Biden ni Trump ne semblent souffrir de démence à mes yeux.

    Trump souffre peut-être d’autre chose mais c’est plus du point de vue symbolique de la psychanalyse que je le vois.

    Biden il souffre du symdrome du vieux papi ou grand oncle. Il y a rien là mais outre rencontrer le grand oncle à l’occasion, le mettre à la tête de votre organisation peu importe laquelle il ne faut pas être dans le coup du tout.

    Et Donald Trump alors ? Bien c’est suicidaire ou un déni violent.

    Le peuple montre son côté réactionnaire dans les deux cas ou plutôt le système politique et l’État qui favorisent cela.

    Avec Trump le backlash, le ressac face à la modernité et aux avancées du progressisme ou de ceux se le disant est juste plus violent.

    Biden lui est pour le progrès mais en décalage et en ne comprenant pas vite mais pas avec un rejet.

    Et c’est même pas tant Trump que ceux l’appuyant. Mais il faudrait le psychanalyser. De retour en phase anale lui qui était plus dans celle phallique ? De retour au narcissisme primaire du nourisson parfois ?

    Le conservatisme sied très mal à Donald Trump mais il est en lui depuis son papa. Pour le libéralisme il l’a pratiqué ou se l’est autorisé pour lui personnellement mais ne l’assume pas.

    Asti si tu es déserteur ou presque de l’Armée assume. Si tu eu des maîtresses assume aussi… Mais si tu es un agresseur ce n’est vraiment pas la même chose qu’un séducteur. Drôle de société qui prétendait que des hommes aimaient beaucoup les femmes mais en abusant d’elles. Où est l’amour ? Le désir c’est parfait mais sans consentement cela n’est pas un vrai homme qui sait vivre.

  14. Igreck dit :

    @ jcvirgil 08mars 09:37 suite à un autre article !
    « … Surtout qu’il risque d’y avoir embouteillage pour le poste de vice-président du ticket démocrate. »
    Selon moi, il s’agit d’un BEAU problème !
    Expliquez-moi pourquoi vous employez tjrs le nom Bidon pour parler de Biden ?
    Et, finalement, travaillez-vous pour la compagnie Blackwater qui loue des « zinflitrés » à l’équipe trompeuse ???

    1. jcvirgil dit :

      @Igreck

      Je constate c’est tout. Ça peut être un beau problème ou non selon la personne qui sera choisie et ca peut aussi être une source de division.

      Quand à Bidon son népotisme et trafic d’influence lors de l’épisode ukrainien pour donner une grosse job à son fils et son chantage sur l’aide américaine conditionnelle à l’arrêt d’une enquête de corruption sur l’entreprise où il travaillait ,me fait douter de l’honnêteté du bonhomme.

      C’est mon opinion et je la partage 😎

      1. Igreck dit :

        À part vous et beaucoup de partisans de Trompe, il ne semble pas y avoir beaucoup de monde qui partage votre opinion. Et si vous avez davantage que votre « intuition » pour appuyer votre opinion, partager vos « evidences » avec nous !

      2. el_kabong dit :

        @igreck

        Vous perdez votre temps. Dans les fabulations ukrainiennes, jcvirgil partage la réalité alternative du minable orangé et ses disciples où les faits et les preuves sont superflus ..

    2. constella1 dit :

      Igrek
      Je l’ai déjà mentionné aussi
      On peut ne pas aimer un candidat mais le nommer ainsi démontre une incapacité à reconnaître chez l’individu son droit au respect alors que je ne vois pas d’autre raison de l’appeler ainsi qu’une forte réaction partisane
      C’est très réducteur d’ailleurs si l’on regarde le nom donné

      1. jaylowblow dit :

        Surtout quand c’est fait sur la base de théories du complot dont sont friands Trump et ses partisans.

  15. noirod dit :

    C’ est pas une question de si mais une question de quand. Si ton choix se porte vers des candidats qui approchent la vénérable appellation d’octogénaire, tu peux pas ben ben dire que c’est un gage d’ avenir hein ? Alors faut vivre avec les défauts et qualités du mec .
    Moi ce qui fait en sorte que je prenne cela avec un grain de sel c’ est que quand bien même il ferait un brin de début de démence c’ est toujours ben moins pire que le gros gluant qui lui est carrément dément. Il y a une subtile différence entre les deux. Pour Biden ,le danger est pour lui alors que le gros épais lui, est dangereux pour la planète entière.

    1. stellaire11 dit :

      Pour moi, ce n’est pas une subtile, mais bien une énorme différence entre les deux.

      1. Haïku dit :

        Exact !!

  16. jaylowblow dit :

    L’autre qui dit que Trump va battre Biden à cause de ses problèmes cognitifs. Hey le cave, si Trump va gagner c’est à cause de toi et de tes semblables qui font tout pour l’aider, tout comme vous l’avez fait en 2016 d’ailleur. Le culot de ces gens est vraiment impressionnant.

  17. Louise dit :

    Joe Biden ne souffre pas de démence, il fait ce que la plupart des personnes âgées font et mêmes des moins âgées, il a quelquefois des trous de mémoire. C’est tout à fait normal et ça ne compromet pas sa capacité à gouverner. C’est un homme qui est capable de travailler en équipe et d’écouter les conseils de ses collaborateurs. Ce qui est plutôt rassurant.
    Le plus difficile pour lui ce sera de passer au travers des attaques de Trump et ne pas trop se laisser affecter parce que contrairement au psychopathe, il peut ressentir des émotions lui.

  18. Igreck dit :

    Manque pas d’air la Trompette ! Lorsqu’on arrive pas à discerner la réalité de la fiction (que l’on s’invente sois-même) on ne devrait pas juger des qualités cérébrales et intellectuelles de qui que ce soit ! Pauv’cloche (du type bourdon… la plus GROSSE) !

  19. Superlulu dit :

    Il y a présentement un vidéo que le gros lard serait incontinent.
    Il y a une photo de son pantalon mouillé. Ça vole pas haut, ni d’un côté et encore moins de l’autre.

    https://www.politicalflare.com/2020/03/diaperdon-is-trending-after-trump-is-caught-with-a-wet-bottom-at-tennessee-disaster-meeting/

    1. titejasette dit :

      Superlulu

      Merci – Il y a donc eu des fuites nauséabondes par son derrière ? Preuves à l’appui. Une image vaut milles mots.

      Dire que les édentés ont tout gobé depuis le début

    2. Mariette Beaudoin dit :

      Ah, c’est donc pour ça que les cuvettes de toilette à flusher 10 ou 15 fois l’obsèdent tant ! Le mystère est éclairci.

  20. Gilles Morissette dit :

    Que le Gros Enfoiré et sa bande de sbires colportent des « Fake News » sur la santé mentale de Biden est une chose. C’est un peu normal.

    Qu’attendre d’autres d’un ramassis crosseurs sans éthique et sans morale dont le « gourou » n’a aucune leçon à donner à personne, surtout pas à Biden, en matière de santé mentale.

    Que les « Bernie Bros » répètent à leur tour, ces faussetés, en dit cependant long sur leur éthique et jusqu’où ils sont prêts à aller pour défendre leur cause. Ceux qui croient encore que ces gens là ont l’intérêt du parti Démocrate à coeur, se bercent d’illusions.

    L’unité du parti? La solidarité? Le travail en équipe? Rien à foutre. Seul le résultat compte.

    « BS ne les encourage pas » nous dit M. Hétu. Fort possible. Cependant, il ne fait rien pour les faire cesser.

    On est loin, même très loin, de Biden qui plus tôt, dénonçaient les néo-nazis, qui avaient perturbé ubn rassemblement de Sanders.

    Je me suis toujours un peu méfié de BS et sa horde de fanatiques. J’ai maintenant une raison de plus de le faire.

    Ils me font de plus en plus penser, sur certains aspects, à Tiny Brain et sa secte d’adorateurs.

    Guère rassurant pour l’avenir.

  21. Bidulen dit :

    « Obama is a decent man. No mam’m he’s not a muslim »
    McCain, opposant politique

    1. Racza dit :

      Nous ne sommes pas près de revoir telle chose se reproduire…😪

  22. Apocalypse dit :

    HS – Une excellente entrevue de Fareed Zakaria (CNN) avec Hillary Clinton qui parle de la présidence de Donald Trump. La fin de la vidéo où Madame Clinton parle de Fox News et de la droite est particulièrement intéressante:

    *https://www.youtube.com/watch?v=NKA4G6QFBE8

    Hillary Clinton says Trump has made some serious missteps as President

  23. Apocalypse dit :

    @Lecteur_curieux – 12:17

    Un peu plus tôt, j’écoutais des vidéos de Bernie Sanders et Joe Biden; M. Sanders me semble ‘super sharp’ et M. Biden semble tout à fait ok, son bégaiement donnant parfois une mauvaise impression.

    Pour ce qui est de Donald Trump, j’ai peu de doutes qu’il souffre de problèmes cognitifs; ses discours n’ont queue, ni tête et il est incapable de compléter la moindre phrase. Il commence en parlant de quelque chose et on se retrouve aussitôt sur quelque chose d’autre.

    D’ailleurs, plusieurs psychiatres ont soulevés des inquiétudes sur Donald Trump!

    1. Lecteur_curieux dit :

      Ce n’est pas de la démence cela et c’est ce que son auditoire aime…

      C’est même du neuro-marketing s’adressant à l’inconscient fait de façon volontaire ou involontaire.

      Pour les psychiatres plusieurs ont leurs propres problèmes psychologiques ou de comportements et cherchant des troubles de la personnalité par obsession du diagnostic là où il y en a pas.

      Mais Trump est « fou » ou pas et depuis toujours ? Que dire de ceux qui le suivent jusqu’ au bout ?

      J’aimais mieux quand on l’associait à l’entrepreneuriat. Il faut cette folie ce goût de foncer mais il faut que la folie soit maîtrisée sinon on frappe le mur.

      Trump lui ? Il l’a peut-être frappé une fois mais ensuite il s’est arrangé pour que les conséquences soient assumées par les autres à 99,9 %. Il était peut-être à 70 ou 75% il y a plus de 30 ans.

      Le discours de Trump ?

      Oui dans le coq à l’âne et je n’ai rien contre au contraire chez nous les amateurs d’intellectuels et artistes d’avant-garde cela devrait même être une quasi-règle.

      Mais le Donald prend cette posture LIBRE et donc très LIBÉRALE et même trop pour favoriser une idéologie OPPOSÉE très RÉACTIONNAIRE, très AUTORITAIRE, très RÉTROGRADE.

      Ce qui est l’inverse de sa nature ? Du bon côté dans sa nature. Trump le TRICKSTER favorisant la créativité? En partie sauf qu’il vient plutôt comme un PRÉDATEUR ou un mauvais événement comme une catastrophe naturelle et c’est souvent là une bonne occasion pour une organisation de se remettre en question. Un pays entier ? Un État? Mais l’État est à son propre service comme Trump lui doit croire se servir du pouvoir pour ses propres fins….

  24. ducalme dit :

    Je suis la carrière de Joe Biden depuis un bon moment.

    Comme sénateur, comme vice-président et maintenant comme candidat à l’investiture.

    Son comportement n’a pas vraiment changé; il est toujours authentique.

    Quand on a une si longue carrière, on commet des erreurs comme de laisser passer la confirmation de Clarence Thomas à la Cour suprême ou de voter en faveur de l’invasion de l’Irak.

    Bernie Sanders n’est pas dans la même situation en 2020 qu’en 2016 où il ne pouvait tout de même pas défendre l’indéfendable.

    Joe Biden a eu un geste très noble en se portant à la défense de Bernie Sanders; Sanders pourrait faire de même.

    Biden a eu la même grâce qu’avait eue John McCain devant ses propres partisans face à une attaque de bas étage contre Barack Obama en 2008.

    https://urlz.fr/c1Tr

  25. kelvinator dit :

    Doit-on encore expliquer pourquoi Bernie Sanders est une merde?!?

    1. kelvinator dit :

      Il accuse l’establishment d’avoir volontairement forcé Buttigieg et Klobuchar à l’abandon, ignorant qu’en fait, tous ces personnes veulent tout faire pour éviter qu’un hater comme lui devienne le candidat démocrate.

      Quel conspirationnisme dégoulinant de hantise, de désinformation et d’ego meurtri…
      https://www.axios.com/sanders-establishment-klobuchar-buttigieg-14a4832c-ac91-4ff0-90ed-24b5d5635897.html

    2. Dekessey dit :

      Wow.

      Et ça se permet de faire la leçon.

      1. kelvinator dit :

        Autant que vous ça l’air, mais vous êtes incapable de voir l’ironie de votre
        commentaire!! LOL

        Sérieusement, vous êtes complètement incapable de défendre Sanders sur ce point… Sophisme de Tu quoque en prime!!
        Que fait-on lorsqu’on est frustré et qu’on est incapable d’argumenter? Sophisme…

      2. Dekessey dit :

        « vous êtes complètement incapable de défendre Sanders sur ce point… »
        Ben oui, je vais tout simplement descendre à votre niveau: Celui qui le dit c’est lui qui l’est.
        😉

  26. Igreck dit :

    J’aimerais partager avec vous mon malaise lorsqu’on emploie le terme « malade mental » pour parler du bouffon qui dirige actuellement des Zétats. Oui, ceT individu semble assez clairement affecté par ce qui est décrit dans le « manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux » (DSM-V) comme le Trouble de personnalité narcissique. Comme de nombreux organismes gouvernementaux et privés tentent depuis plusieurs années de démystifier la maladie mentale et surtout combattre la stigmatisation dont sont victimes les trop nombreuses personnes affectées, il serait sans doute plus opportun de parler de Donald Trump comme d’un incapable, d’un incompétent… justement parce que son important handicap (pas seulement au golf) l’empêche de remplir correctement les très lourdes tâches qu’il lui incombent. Répéter sans cesse qu’il est un « malade mental » alors que nous voyons à quel point cet homme cause d’immenses dommages à sa société ne peut que décourager des gens en détresse de ne pas consulter pour ne pas être associé à un tel être malveillant.

    1. Haïku dit :

      @Igreck
      Fort bien dit ! Merci pour cette réflexion. 👌

  27. Samati dit :

    Indirectement sur le sujet, un monologue humoristique de Bill Maher sur l’investiture démocrate et le pouvoir de l’argent.

    1. Haïku dit :

      Samati
      Merci. Cré Bill Maher. 👌👌

  28. christal dit :

    Pas mal certain que Biden saura s’entourer de gens compétents pour l’aider à gouverner contrairement à ce que nous démontre le locataire actuel de la MB depuis son arrivée à la tête des ÉU.

    1. kelvinator dit :

      Ou même Sanders… Disons que les talents ne l’entoure pas vraiment…

    2. Igreck dit :

      Parfaitement d’accord avec vous christal
      Un VRAI leader ne répond pas à TOUTES les questions, mais sait bien s’entourer pour trouver des réponses communes et plus sensées ! Tout le contraire de vous savez qui !

  29. Lecteur_curieux dit :

    Pour Trump ce n’est pas le démence qui m’intéresse mais la régression et est-ce aussi le cas collectivement pour le peuple américain ou ce n’est qu’une illusion ?

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gression_(psychanalyse)

    Des gens qui se servent de l’État et de la politique pour empêcher la diversité, la singularité et tout de s’exprimer mais ils ne font et feront que confirmer leur échec.

    Des philosophes québécois voyaient cela déjà il y a plus de 40 ans alors…

    La politique est vraiment très loin de l’avant-garde et loin de la réalité ou plutôt des réalités vécues par la société. Méchant narcissisme là aussi qui est plus sociologique que psychiatrique mais menant à des problèmes similaires. Relire encore une fois Gareth Morgan pour ce narcissisme ou cet égocentrisme très fort en 2020.

  30. Gilles Morissette dit :

    HS

    SNL se fout de la sale gueule de » FAUX NEWS, notamment Jeanine Pirro et Laura Ingraham, avec la complicité d’Élisabeth Warren (la vrai)

    https://globalnews.ca/video/6646561/elizabeth-warren-guest-stars-in-snl-cold-open-meets-mckinnons-portrayal-of-the-politician

    1. Haïku dit :

      Gilles Morissette
      Je l’ai vu. Et effectivement, c’est très rigolo. 😉👌

  31. A.Talon dit :

    «C’est du moins ce que plusieurs partisans de Bernie Sanders répètent sur Twitter, relayant parfois des vidéos truquées par l’équipe de réélection de Donald Trump.»

    «Relayant parfois des vidéos truquées par l’équipe de réélection du Drumpf.» Coudonc, ces deux bandes-là, trumpistes et berniebros, travailleraient-elles de concert, par hasard? On savait déjà que Sanders ne se considérait pas comme un Démocrate et qu’il était en guerre contre ce qu’il considère être son «establishment», mais de là à trahir le parti dont il veut prendre les rennes… Déplorable.

    Quoiqu’il en soit, avec les derniers événements il semble de plus en plus évident que cette gauche radicale écervelée fait office d’«idiots utiles» pour l’extrême-droite. Du pain béni pour les Trumpeux.

  32. Réal Tremblay dit :

    Dictionnaire (j’ai abrégé) : Démence: Trouble psychique ou neuropsychique qui abolit le discernement ou le contrôle de ses actes.
    ou
    Conduite peu raisonnable, insensée, extravagante.
    Je vous laisse juger à qui on pourrait associer cette définition

    Quand même, c’est décourageant de constater que les pro-Sanders (pas tous) se comporte comme la base deTrump (pas tous)

    À quand un communiqué de Sanders pour calmer le jeu?

  33. FlorentNaldeau dit :

    Comme plusieurs l’ont mentionné, BS a de nombreux moyens ou tribunes pour dénoncer les déclarations mensongères ou ad hominem de ses BernieBros ou partisans fanatiques: par exemple un discours, une déclaration lors d’une entrevue ou d’une conférence de presse, un communiqué de presse ou les médias sociaux. Il dispose même d’une équipe de communications qui peut le faire à sa place dans ce dernier cas. Il préfère probablement engranger les retombées passives de ces commentaires déplacés.

    De toute évidence, et contrairement à ce que dit @spritzer à 12h27, il ne vient pas naturellement à tout le monde de réagir avec décence, comme le démontre le silence de BS.

    JB a parfois des absences ou commet des erreurs? Que celui qui n’a jamais commis de lapsus calami ou linguae lui lance le premier Merriam-Webster!

    Le cas de DT est très différent: il pense dans une réalité parallèle, qu’il a créée de toutes pièces. Au moins JB commet ses petites erreurs dans notre réalité à nous.

    @jcvirgil, 12h47 « C’est mon opinion et je la partage »
    Choix opportun de votre part qu’une citation des Dupond/Dupont pour conclure cette opinion. Question cruciale: vous réclamez-vous surtout de celui dont la moustache descent ou de celui dont la moustache est troussée? 😉

    1. kelvinator dit :

      « BS a de nombreux moyens ou tribunes pour dénoncer les déclarations mensongères ou ad hominem »

      Sanders ne se gêne pas pour dénoncer l’establishment démocrate lorsqu’il en a la chance pourtant!! Sur toute les tribunes possibles.
      Son plan pour contrer le cyberbullying est aussi efficace que celui de Melania Trump…

    2. CBT dit :

      DT n’a aucune morale, ni sens éthique et il s’entoure de gens comme lui, aussitôt qu’il y a un dissident qui s’oppose à lui, son modus operandi préféré est « you’re fired », plus d’une cinquantaine de fois depuis 4 ans. Trump est incapable de travailler en équipe avec des gens sensés qui défendent l’intégrité d’une gouvernance. Il s’entoure de gens qui n’osent rien contre ses propos et ses actions maléfiques, leur siège est plus important que la sécurité nationale. Il défend encore et toujours certains de ceux-là qui ont été accusés de malversations et derrière les barreaux, même des fréquentations douteuses sous accusation ont droit à sa sympathie sans bornes, quand il veut reconnaître qu’il les a déjà fréquenté.

      Même si Biden manque de mémoire parfois ou bégaie, ses qualités morales sont de loin meilleures que celles de Trump, il est aussi plus intelligent dans la façon de concevoir la présidence, il saura s’entourer de gens compétents avec une conscience morale. La présidence n’est pas qu’un président, l’équipe qui en fait partie est tout aussi importante.

    3. jcvirgil dit :

      @FN 14:06

      Nettement du côté du Dupond qui porte à gauche, du côté du coeur 😎.

      Mes références de Tintin sont un peu lointaines, mais je crois que pour appuyer son frère le 2e Dupon-t disait plutôt: * Je dirais même , je dirais même plus*…
      Par la suite il répétait exactement ce que Dupon-d venait d’affirmer.

  34. A.Talon dit :

    «Le problème ou le déclin cognitif de Trump est illustré par le fait qu’il ne semble même pas comprendre la réalité. C’est ce à quoi ressemble [le déclin cognitif].»

    La chose est d’ailleurs particulièrement évidente quand on compare le gros Drump d’aujourd’hui avec le «jeune» Donald Trump des années ’80. Cette entrevue de 1987 avec Larry King en est un exemple frappant. Phrases complètes, vocabulaire (relativement) élaboré, pensée cohérente, aucun délire apparent: ce n’est visiblement pas le même homme. Quoique c’était déjà un dretteux radical pas très à cheval sur l’éthique, j’en conviens…

    1. A.Talon dit :

      Au fait, on remarque que le jeune Drumpf savait déjà très bien mentir en 1987. «I don’t want to be president.» Haha! Alors qu’on sait tous maintenant que le lancement de son fameux livre, «The Art of the Fail», fut également le point de départ de sa très très très longue campagne présidentielle devant finalement le mener à squatter l’ex-Maison-Blanche au début de 2017. Il est en effet devenu une personnalité publique dès cette époque pour ne plus jamais disparaître des médias depuis lors, en profitant de chaque occasion pour donner son opinion sur tout et sur rien. Surtout sur rien.

  35. A.Talon dit :

    «Mais ses partisans n’hésitent aucunement à participer à ce que le Washington Monthly qualifie de «campagne de désinformation», et ce, même s’ils font le jeu de Donald Trump ou des Russes.»

    Ses partisans ressemblent de plus en plus aux zombies trumpeux. Le radicalisme et l’aveuglement des uns vaut bien celui des autres. Alors comment croire qu’ils pourraient voter pour autre chose que leur gourou vermontois en novembre prochain? Mieux vaut ne pas perdre son temps à essayer de les séduire, devrait se dire l’équipe de campagne de Mr Biden, et consacrer l’essentiel de leurs ressources à fédérer les modérés de toutes tendances. Et de tous les partis, GOP inclus.

  36. kelvinator dit :

    Un nouveau surnom coure pour les Berniebros, « useful idiot »
    Alors que les Berniebros reprennent plusieurs point de la campagne de Trump pour attaquer Biden, maintenant c’est l’inverse, la campagne de Trump utilise les vidéo truqués de Sanders pour attaquer Biden…

    Non mais, une merde je vous dit!!
    https://www.cnn.com/2020/03/08/politics/fact-check-trump-campaign-promote-edited-biden-video/index.html

  37. A.Talon dit :

    «POTUS «promet» de se retirer après un éventuel second mandat…» (tweet de R.Hétu)

    Advenant le cas où le gros despote orangé serait encore en poste en 2024, on parie qu’il ferait alors tout en son pouvoir (y compris l’inimaginable) pour tenter de s’incruster à la Maison-Brune pendant encore plusieurs années? Ou y installer l’un de ses enfants à sa place, comme l’a si bien fait en Crée du Nord la famille de son amoureux, le gros Kim?

  38. Igreck dit :

    « …Le président est perçu comme un homme intelligent par 50% des électeurs … »

    Vraiment, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans la tête de trop d’Amers- Ricains !

    https://www.journaldequebec.com/2020/03/06/donald-trump-egoiste-pour-80-des-americains

  39. Apocalypse dit :

    @A.Talon – 14:09

    Merci pour le lien sur la vidéo de l’entrevue avec un jeune Donald Trump!

    Effectivement, il est beaucoup plus ‘sharp’ que ce qu’on voit de lui depuis le début de sa présidence. On s’entend qu’il a plus de 70 ans et que quelqu’un peut en avoir perdu un peu, mais dans son cas, ça semble pas mal plus que ‘un peu’. Il est souvent totalement inconhérent d’une phrase à une autre et même dans la même phrase.

    On compare avec Bernie Sanders ou même Joe Biden et c’est beaucoup mieux.

    Et si vous avez écouté l’entrevue avec Hillary Clinton que je mentionnais ci-dessus, on voit qu’il n’y a aucune comparaison à faire, la Madame est ‘sharp’ en titi.

  40. Gilles Morissette dit :

    HS

    L’OMS met en garde contre les « Fake News » concernant le COVID-19.

    Pendant ce temps, on aurait possiblement un 4e cas au Québec (ce n’est pas une « Fake News »)

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/covid-19-les-plus-grosses-fake-news-recens%c3%a9es-par-loms/ar-BB10U2fJ?li=AAgh0dy

    1. A.Talon dit :

      «L’OMS met en garde contre les « Fake News » concernant le COVID-19.»

      Pour bien faire, l’OMS devrait aussi en profiter pour condamner sans réserve les propos délirants de l’Idiot-du-Village et mettre en garde l’ensemble de la population américaine contre la dangerosité de tels âneries. Des gens vont certainement mourir à cause de ce morron.

      1. A.Talon dit :

        OUPS! «de telles âneries»

  41. Apocalypse dit :

    @Igreck – 14:45

    ‘« …Le président est perçu comme un homme intelligent par 50% des électeurs … »’

    Parce qu’il leur a dit qu’il était intelligent! Pas mal certain qu’aucun d’entre eux ne serait arrivé à cette conclusion par lui-même 🤣.

  42. papitibi dit :

    @ Alexander 12h07
    Trump est une menace à la sécurité nationale. Biden, non.

    @ cristal 13h05
    Pas mal certain que Biden saura s’entourer de gens compétents…

    = = =

    Ton Bernie, lui, c’est le King de Burlington, Vt. Ça s’arrête là… Il n’a PAS la stature d’un chef d’État, et il le démontre à chaque fois où il tolère l’intolérable. À chaque fois où, par son silence ou sa passivité il encourage sa gang de freaks à vomir sur Biden…

    Comme c’est là, ce sera une lutte à finir entre un VRAI dégénéré incapable de jugeotte, d’une part, et, d’autre part, soit le vieillard Biden, soit le vieillard Sanders. Tulsi? Tulsi, c’est pour les ceusses qui croient en la Fée des Dents…

    D’un côté, il y a le Mafieux à tête jaune pisse, qui s’entoure de bénis-oui-oui et qui les congédie aupremier signe d’insubordination. Lire: au premier signe de… lucidité!

    De l’autre, il y a Sanders – un vieux gauchisse de pacotille (Je suis plus à gauche que lui mais assez lucide pour comprendre qu’avec un tel programme il va frapper le mur de l’individualisme US!), et il y a Biden. Un rassembleur.

    Biden a beau avoir semblé confondre sa soeur et sa conjointe, je pense pas qu’il risque de grabber sa soeur par le pussy,lui! C’est le 8 mars – la journée de la fumelle, non?

    Et il ne va pas congédier un Ministre au motif qu’il lui aura rappelé que 3+2, ça fait 5. Pour Trump, c’est moins sûr!

    = = =

    Tout ça pour dire que si les capacités cérébrales de Sanders étaient vraiment à la hauteur des fonctions qu’il veut occuper, il commencerait par s’abstenir de nourrir la campagne de Trump contre son adversaire considéré comme le plus probable.

    Autrement, on va penser que parce qu’il pousse l’Amérique dans les bras de la Bête, on va devoir douter collectivement de la capacité du King de Burlington de faire des choix éclairés.

    = = =

    Meanwhile, le coronavirus se rapproche de Mar a Lago. Entéka, il est rendu en Floride. Prions (je cite Mike Pence!).

    1. A.Talon dit :

      Vous m »étonnez agréablement. Je vous aurais cru être un supporteur inconditionnel de Bernie Sanders. Vrai que son programme politique serait la médecine idéale pour guérir ce grand pays déboussolé. Vrai aussi qu’il est tout à fait inapplicable dans le contexte socio-politique actuel. Et vrai finalement que l’ego surdimensionné et la démagogie de Bernie Sanders jouent puissamment contre lui et son programme. 1+1=2. Ne reste plus que le bon Mr Biden pour faire face de façon crédible à la Créature du Marais. Souhaitons qu’il saura s’entourer de gens capables de compenser efficacement pour ses petites limitations et maladresses.

      1. papitibi dit :

        C’est mon vieux Chichille qui me rassure!

        Je me suis toujours prononcé en faveur d’un régime universel et étatisé, à l’image de ce que propose Tonton Bernie. J’ai souvent expliqué ici qu’un tit-coune de 20 ou 30 ans ne VOIT PAS l’utilité d’un régime universel, ou même la nécessité de s’assurer au privé, lui qui consomme 2 gravol, 3 tylénol et 4 aspirines par année!

        Mais j’ai souvent répété, et répété, et répété encore, qu’aux USA un tel programme sera toujours considéré comme une atteinte à la souveraineté de des dividus pris individuellement.

        Je crains parfois d’avoir l’air de radoter; voilà pourquoi vous me rassurez! M’enfin…😁

    2. Haïku dit :

      @papitibi — 15:34
      Excellent poste !
      Particulièrement:
      « Biden a beau avoir semblé confondre sa soeur et sa conjointe, je pense pas qu’il risque de grabber sa soeur par le pussy,lui! ».
      😉😉😉👌

    3. constella1 dit :

      PAPITIBI

      Mais j’ai souvent répété, et répété, et répété encore, qu’aux USA un tel programme sera toujours considéré comme une atteinte à la souveraineté de des dividus pris individuellement.

      Je crains parfois d’avoir l’air de radoter; voilà pourquoi vous me rassurez! M’enfin…😁

      VOUS N’ÊTES PAS LE SEUL À RÉPÉTER ET RÉPÉTER
      Je vous rassure
      Mais forcé d’admettre que vos explications ,ceux des autres dont je fais partie sur ce blogue et qui voient exactement les mêmes dangers et enjeux de cette élections ne sont et ne seront jamais suffisantes pour les fans finis de Bernie S
      Et puis je rajouterai que si on radote on radote tous d’un bord comme de l’autre 😉

      1. Haïku dit :

        @constella1
        -« …..Et puis je rajouterai que si on radote on radote tous d’un bord comme de l’autre 😉 ».
        —-
        Très bonne réflexion ! 👌

    4. Alexander dit :

      @ Papitibi

      « Biden, un rassembleur. »

      Tout est là.

      Le pays est fracturé et il commencer à réparer ça.

    5. Madalton dit :

      Trump serait été en contact avec une personne infectée. À suivre…

      https://www.politicususa.com/2020/03/07/trump-exposed-to-coronavirus.html

      1. Henriette Latour dit :

        Madalton

        Ça me fait de la grosse pepeine😢😂😂😂

      2. Layla dit :

        @Madalton
        Misère une chance qu’il a dit que ce n’était pas dangereux de faire des rassemblements politiques, ils auraient été obligés d’annuler et ainsi se priver de sa deuxième drogue après Twitter.

      3. papitibi dit :

        Quoi?
        Il a grabbé le pussy de l’une des filles du Général Tao?

        À moins que….

        Mitch McConnell et sa douce d’origine taïwanaise, Elaine Lan Chao (En chinois: 趙小蘭; pinyin: Zhào Xiǎolán), aient reçu le couple pestilentiel pour partager un délicieux lit flit aux poulettes? Tsé là, un bon clicken flied lice noyé dans la sauce soyeuse, là, là…

      4. Haïku dit :

        @papitibi
        Votre imitation de l’accent asiatique est très appropriation culturelle.
        Mais bon, vous me faites rire malgré l’aspect ‘politically incorrect’.😉😉👌

  43. A.Talon dit :

    «Le magazine n’écarte pas d’emblée la possibilité que Joe Biden soit atteint d’un trouble cognitif léger, une condition qui peut rester stable, s’améliorer ou mener à la maladie d’Alzheimer.»

    Notons que s’il y a réellement une base factuelle (la science doit parler dans ce cas) à un éventuel déclin cognitif du candidat Biden risquant de mettre en péril l’exercice de son mandat présidentiel, cela rendrait alors d’autant plus importante la recherche d’un(e) co-listier(e) adéquat(e) pour compenser les déficiences de l’autre. Jeune, brillant et en santé, il va de soit. Quoiqu’il en soit, il ne faut pas oublier que Mr Biden demeure néanmoins d’une forme physique et mentale éblouissante à comparer au déchet humain orangé souillant présentement la Maison-Brune…

  44. leonard1625 dit :

    Cenk Uygur (TYT) me désappointe beaucoup. Il ne pense qu’à son fric. Ses contributeurs étant principalement des bro Sanders, il ne veut absolument pas se les mettre à dos. Il fait même son Trump en blâmant les médias. Je suis certain qu’il préférerait une victoire de Trump dans un duel avec Biden.

    Merci à Samati pour le vidéo de Bill Maher. Il se moque des puristes qui s’offusquaient des $ de Bloomberg.

    1. kelvinator dit :

      Cenk fait parti de la gauche radicale qui attaque les démocrate depuis 4 ans en lancant des conspirations sans fondements. Comme vous le soulignez, l’argent que lui procure des auditeurs colérique est surement plus important lorsque Sanders est dans l’opposition. C’est pourquoi il joue les vierges offensés. D’un autre coté, ce sont des gens qui carbure à l’indignation depuis 5 ans, je ne crois pas que cela changera de si tôt… C’est comme les pro-Trump.

  45. kelvinator dit :

    Cette interview de Sanders démontre pourquoi il n’a pas les capacités pour être président. Accusez toujours les autres pour ses propres fautes, c’est ce que fait Trump, ce n’Est pas ce que fait un président. Comment peut-il promettre un système de santé universel et être incapable de voir les difficultés à implanter un tel programme, autrement qu’en accusant les autres de lui mettre des bâtons dans les roues??

    « One of the things I was kind of not surprised by was the power of the establishment to force Amy Klobuchar, who had worked so hard, and Pete Buttigieg, who really worked extremely hard as well, out of the race. What was very clear from the media narrative and what the establishment wanted was to make sure that people coalesced around Biden and try to defeat me.

    We are taking on, as I think everybody knows, the establishment. We are taking on the corporate establishment. We’re taking on the political establishment. And what you are seeing now, just in the last few weeks, is Wall Street, the health care industry, the billionaire class putting a lot of money into Joe’s campaign. But at the end of the day, you know what? I think we’re going to win this thing. »
    — Bernie Sanders

    1. kelvinator dit :

      Dans la même entrevue avec Stephanopoulos, Sanders blâme aussi l’establishment si les noirs ne vote pas pour lui…

      On aura tout vu!!! Les noirs font majoritairement parti de l’establishment!!! C’est pour ça que le racisme institutionnalisé existe j’imagine, parce que les noirs sont masochistes?

      Bernie Sanders Claims African-Americans Voting Against Him Is A Corporate Establishment Conspiracy
      https://www.politicususa.com/2020/03/08/bernie-sanders-african-americans-conspiracy.html

  46. FlorentNaldeau dit :

    @kelvinator, 16h09 et 16h17
    Ce n’est pas nouveau que BS impute le moindre de ses insuccès ou tout appui que reçoit un concurrent à une vaste conspiration de l’establishment contre lui. Mais depuis mercredi dernier, il est vraiment passé en huitième vitesse et tout le monde y goûte, y compris les électeurs eux-mêmes et les candidats qui se sont ralliés à JB. C’est assez insultant pour tous ces gens qu’il dépeint donc comme pas assez intelligents pour se faire eux-mêmes une opinion et vulnérables aux sombres manoeuvres de lavage de cerveau par ledit establishment. Belle manière de s’attirer des appuis et des alliés pour ses entreprises futures. De toute évidence il y a un bon moment qu’il a lu « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie. À moins qu’il en prépare une nouvelle édition, revue et corrigée à la sauce BS (beaucoup de Tabasco, un peu de Geritol et un soupçon de chocolat chaud).

    De toute évidence, DT n’est pas le seul à penser dans une réalité mentale qu’il a lui-même créée.

    À propos de l’incident où JB a confondu sa femme avec sa soeur, en fait selon ce que j’ai vu elles étaient derrière lui et ont décidé de changer de place mais lui se rappelait leur positions initiales et les a présentées sans vraiment se retourner complètement. Mais probablement que le clip que j’ai vu avait été trafiqué par le vil establishment Démocrate qui veut saboter la croisade de BS et camoufler les insuffisances cognitives de JB.

    Pour ceux qui s’étonnent qu’autant de gens puissent trouver DT intelligent, soulignons qu’à leur congrès de cette fin de semaine certains jeunes péquistes ont affirmé que la candidature de l’humoriste Guy Nantel à la chefferie du parti s’inscrivait dans la droite ligne de la tradition des « grands intellectuels » qui ont dirigé le parti. Il faut donc croire que les standards ont bien baissé de nos jours, et ce dans plus d’un pays.

    @jcvirgil, 16h32
    J’avoue n’avoir jamais examiné d’assez près les replis vestimentaires des Dupondt pour savoir lequel « porte » de quel côté. Je ne crois pas d’ailleurs que le style ligne claire de Hergé permettrait de faire cette distinction anatomique. Il est probable que « seul leur tailleur le sait ».

    Je crois aussi qu’ils se partagent également leurs dérives verbales et qu’aucune n’est attribuable plus à l’un qu’à l’autre. Quant au « Je dirais même , je dirais même plus », je crois que cette version ressemble plus à celle du notaire LePotiron des « Belles Histoires », les Dupondt se contentant d’un simple « Je dirais même plus »

  47. spritzer dit :

    @FlorentNaldeau

    « C’est assez insultant pour tous ces gens qu’il dépeint donc comme pas assez intelligents pour se faire eux-mêmes une opinion et vulnérables aux sombres manoeuvres de lavage de cerveau par ledit establishment. »

    Le même establishment qui continue de soutenir que quelques pubs Facebook payées par une compagnie russe et ciblant bien souvent l’électorat noir ont eu une influence sur les résultats de l’élection 2016. Comme vous, les sceptique font valoir que c’est diminuer l’intelligence des électeurs que de les croire aussi influençables.

    1. Samati dit :

      Vous devriez vous renseignez davantage sur la stratégie russe pour influencer les dernières élections. Ce sont des milliers de personnes payées par Moscou (les bots vous connaissez) qui ont tenté d’influencer la dernière élection. On parle de millions de dollars dépensés pour cet exercice de propagande. J’imagine que vous êtes l’un de ceux qui croyez toujours qu’Hillary opérait un réseau pédo dans le sous-sol d’une pizeria et que Seth a été tué par des démocrates.

      vous devriez regarder le reportage du New York Time posté hier sur ce blogue. Peut-être allez-vous vous reconnaître.

      1. spritzer dit :

        @Samati

        Inquiétez-vous pas, je l’avais visionné votre reportage à la noix qui commence avec cette histoire de désinformation à propos du sida pour faire peur aux p’tits enfants. Le reste c’est de la propagande journalistique. Pourquoi le NY Times ne questionne pas le fait que Mueller n’a pas montré le moindre intérêt à interroger Assange?

  48. xnicden dit :

    J’imaginais il n’y a pas si longtemps un face-à-face Warren vs Harris pour le dernier droit et y penser ce n’est rien pour me remonter le moral. Non mais pensez-y, les démocrates sont pris avec Biden vs Sanders à la place.

    Quoi qu’il en soit, j’ai comme en un haut le coeur à lire Jill Stein qui se permet de pontifier sur le déclin supposé des facultés intellectuelles de M. Biden. Ceux qui la croient encore sincère sont pires que naïfs.

  49. Haïku dit :

    RE: « Démence » de Joe Biden….

    Petit conseil à l’endroit de Trump:
    « Un égo surdimensionné n’exprime que de la légitime démence. »(Dr G. Farjon).

    Petit conseil à l’endroit de Sanders:
    « J’ai connu un roi atteint de démence précoce dont la folie consistait à se croire roi. »(F. Picabia).

  50. Lecteur_curieux dit :

    Allons-y franchement c’est un faux débat. Des partisans de Trump sont en fait des débiles profonds et attention pas la vraie débilité ils ne sont pas handicapés à ce point, ils ont une intelligence mais refusent de s’en servir.

    Des partisans de Sanders tombent eux aussi dans ces tactiques de morons finis et au surplus cela peut les aider.

    Non ni Biden ni même Trump ne souffrent de démence. Un trouble de la personnalité chez Trump ? Diagnostic fort probable chez les psys mais pour nous ? Une personnalité pouvant être très toxique et dangereuse si on ne prend pas ses précautions avant de dealer avec… Le reste cela ne me regarde pas.

    C’est fou pareil rien sur la véritable compétence et perso je dirais celle en gestion et celle d’administrateur quoique ce sont des politiciens. Bien veiller à l’orientation des politiques et à la bonne gouvernance.

    Merde Trump a été élu par la droite ultra-conservatrice, très réactionnaire, valorisant l’autoritarisme et d’un populisme démagogique plutôt qu’en réelle phase avec le peuple. Donald Trump je ne le détestait pas tant mais soyez prudent. Et crime une personne sensée ou du moins initiée prend ses précautions. Là il a pactisé avec nos ennemis politiques oui cette droite profonde est ennemie et non juste des adversaires comme pour des conservateurs modérés.

  51. Lecteur_curieux dit :

    Trump a compris que pour gagner il faut s’adresser à l’inconscient et le moins possible à la raison pure.

    Par contre, il déclenche les passions de façon irresponsable et lui faire la morale est inutile.

    Cela ne devrait pourtant pas être assez pour représenter le peuple. Bien non mais comme il n’y a que deux choix au final bien c’est cela que ça donne ce n’est vraiment pas le recrutement du meilleur homme ou de la meilleure femme disponible et aussi bien intentionné. Si jamais Trump l’était cela lui prendrait une rééducation pas mal longue.

    Des cours d’appoint pour Biden et avec une bonne équipe et il serait un dirigeant bien potable mais les gens votent avec leur inconscient et ici il y a du laid dedans dont une peur de la différence et de la diversité, une peur de perdre leur identité plutôt que de l’assumer pleinement et avouer être attiré et fortement par cette diversité et mixité et qui va continuer à augmenter malgré ces vieux dinosaures à la con de réactionnaires et fachos et même certains de ces abrutis n’ont qu’environ 30 ans comme c’est désolant.

  52. Layla dit :

    Démence ce serait plusss pire si plusss il parlait … ambivalence , carence, conséquence, décadence, déficience, impénitence, impudence, imprudence, incohérence, inconscience, inconséquence, inexpérience, ingérence, omnipotence, quérulence, régence, véhémence, violence, virulence…

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Vous avez vidé le dictionnaire de synonymes.
      J’appuie vos efforts ! 👌

  53. FlorentNaldeau dit :

    @spritzer, 18h23
    De nos jours, le mot « sceptique » désigne souvent dans l’esprit populaire quelqu’un qui n’accepte rien, par réflexe et pour un oui ou pour un non. La définition Capitaine Bonhomme quoi.

    Alors que dans son sens premier, il désigne quelqu’un qui soupèse les choses avec soin, en particulier les allégations extravagantes comme l’homéopathie, la Terre plate, les théories anti-vaccins, les machines à mouvement perpétuel, les médecines dites « alternatives », les miracles religieux, et dans le cas qui nous occupe les élucubrations sur les magouilles et pouvoirs occultes du tout-puissant establishment Démocrate. Vous me permettrez donc de renvendiquer sans hésitation l’étiquette, dans le sens que je viens de décrire car c’est l’approche intellectuelle la plus légitime à mon avis, même si vous avez peut-être employé le mot dans son acception plus populaire, et erronée.

    Par ailleurs vous me faites dire quelque chose qui n’est pas de mon crû. Je n’ai pas affirmé que les publicités politiques, qu’elles soient légitimes ou commanditées par les Russes, n’ont aucun effet; il y a encore une semaine ou deux je soulignais que la montée soudaine de MB dans les sondages résultait bien évidemment des sommes colossales qu’il a dépensées en clips à la télé et sur le Web. Effet qui s’est rapidement estompé, à cause des débats notamment.

    Mais il ne faut pas confondre les choses; nous ne parlons pas ici de l’influence durable ou passagère de messages télévisuels ou sur les réseaux sociaux, mais plutôt de l’allégation par BS que la méchante pieuvre de l’establishment Démocrate a étendu ses tentacules à tous les niveaux du parti et a réussi à exercer de vastes pouvoirs mentaux par le biais de ses ventouses télépathiques pour imposer aux électeurs, à certains ex-candidats et à de nombreux élus du parti de se ranger derrière JB afin de mettre à mal le grand mouvement populaire de BS, cette pôôôvre victime. Il ne l’a pas dit en ces termes, et je caricature un peu, mais ça revient à ça.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :