Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Ça devrait être la fête de Michael Blomberg à Las Vegas demain soir. Le milliardaire de New York s’est qualifié pour son premier débat à titre de candidat à l’investiture démocrate, tenu trois jours avant les caucus du Nevada. Si l’on se fie aux attaques de ses rivaux ces derniers jours à son endroit, il devra répondre de ses déclarations ou politiques jugées racistes ou sexistes par ses critiques à titre de maire de New York ou de patron de Bloomberg LP. Il devra également se défendre contre l’accusation de vouloir «acheter la Maison-Blanche» avec ses millions. Il a déjà dépensé plus de 300 millions de dollars en pubs.

Bloomberg s’est qualifié en obtenant au moins 10% d’appuis dans au moins quatre sondages nationaux approuvés par le Comité national du Parti démocrate (DNC) depuis la mi-janvier. Le quatrième baromètre, celui de NPR/PBS NewsHour/Marist, a été publié ce mardi matin. Il montre une forte montée de la popularité de l’ancien maire de New York depuis décembre, ainsi que de Bernie Sanders, comme l’indiquent ces résultats :

Sanders 31% (+9 depuis décembre)
Bloomberg 19% (+15)
Biden 15% (-9)
Warren 12% (-5)
Klobuchar 9% (+5)
Buttigieg 8% (-5)
Steyer 2% (+1)

Le DNC a changé ses règles fin janvier pour donner à Bloomberg la chance de participer à un débat, n’exigeant plus qu’un candidat ait amassé des centaines de milliers de donateurs pour se qualifier. Le nouveau venu, qui entrera officiellement en piste le 3 mars, date du «Super mardi», débattra en compagnie de Sanders, Pete Buttigieg, Amy Klobuchar, Elizabeth Warren et Joe Biden. L’autre milliardaire, Tom Steyer, ne s’est pas qualifié, pas plus que Tulsi Gabbar, la seule autre candidate encore en lice.

J’ai publié des billets ces derniers jours sur les déclarations et politiques jugées racistes par les critiques de Michael Bloomberg. Avant son entrée en politique, l’homme d’affaires a aussi multiplié les déclarations vulgaires ou sexistes et créé un climat de travail que plusieurs femmes ont qualifié de toxique, comme l’a rappelé le week-end dernier le Washington Post.

Bloomberg aura également à répondre demain soir de son appui à certains politiciens républicains ainsi qu’à certaines politiques de George W. Bush, dont la guerre en Irak. Bref, il devra être bien préparé pour faire face à la musique. Dans une déclaration publiée ce mardi matin, son directeur de campagne, Kevin Sheekey, a déclaré que candidat de 78 ans avait hâte d’expliquer pourquoi «il est le meilleur candidat pour battre Donald Trump et unir le pays».

Autrement dit, ce qui se passera à Las Vegas ne restera pas à Las Vegas.

(Photo Getty Images)

122 réflexions sur “Débat de Las Vegas : Bloomberg y sera

  1. Daniel A. dit :

    Un pour tous et tous contre Bloomberg; républicains comme démocrates. Au moins, on va voir ce qu’il a dans le ventre.

    1. papitibi dit :

      Ce que Tiny Mike a dans le ventre?

      Heu… les couteaux dans l’dos, dont la lame risque d,être assez longue pour ressortir par en avant!

    2. papitibi dit :

      … Bref, demain soir, on fait ‘BUSHerie’.

      1. Haïku dit :

        papitibi
        😉👌👌……
        La boucherie Sanzot ?(Merci Hergé).

  2. treblig dit :

    Le défi du prochain candidat démocrate est de réunir les troupes et de les motiver à aller voter.

    Entre Obama en 2008 ( presque 70 millions de votes) et Hillary en 2016 ( 66 millions de votes ), il y eu nombre de sympathisants démocrates qui se sont abstenus. Assez pour perdre la présidence à Trump ( 63 millions de votes) pour cause de collège électoral.

    1. Achalante dit :

      Effectivement. La différence? Les gens croyaient que M. Obama allait changer les choses, alors que pour Mme Clinton, au-delà du sexisme, elle était la candidate du statu quo. Alors, aller chercher un candidat plus à gauche pourrait justement aider à sortir ce type de la Maison Blanche, alors qu’un candidat plus centriste pourrait ne pas inciter les personnes défavorisées (mais blanches et hétérosexuelles) de faire tous les efforts pour aller voter.

      J’espère que l’establishment démocrate en tiendra compte. Mais surtout, j’espère que peu importe qui est sélectionné, tout le monde se ralliera derrière.

    2. Benton Fraser dit :

      Clinton a eu le même nombre de votes qu’Obama en 2012. Par contre, Trump a eu 2 millions de votes de plus que Rowney…

      Mais paradoxalement, comme l’organisation du GOP est plus socialiste dans son fonctionnement et que l’organisation des democrates et plus individualiste donc plus centré sur le candidat et moins sur la démagogie, cela permets donc au GOP de faire élire même un cochon, ce que les dems ne peuvent pas faire!

  3. Apocalypse dit :

    Les démocrates, c’est ce qu’on peut appeler être mal pris 😢. Le choix entre Bernie Sanders (ouf) et Mike Bloomberg, dont on découvre qu’il n’a pas seulement UN placard de squelettes, mais bien plusieurs 😢. Hâte de voir s’il (et comment) il pourra se défendre contre des attaques qui risquent de pleuvoir.

    Sur une autre note, désolé de voir que Pete Buttigieg, le meilleur candidat en ce qui me concerne, va dans la mauvaise direction, plutôt désolant et je suppose, pas surprenant.

    On va quand même espérer qu’un alignement des astres permettra aux démocrates de reprendre le pouvoir quel que soit le (ou la) candidat(e) qu’on choisira.

    1. Igreck dit :

      @Apocalypse
      Aucun candidat n’a eu des placards autant remplis (débordants mêmes) que Trompe ! La différence est que ces derniers étaient largement ouverts et que les Repus décérébrés ont été assez cons pour lui offrir la MB malgré tout. Alors, il y aura toujours, aux yeux des démocrates quelque peu intelligents, un élément pire dans la garde-robe de Trompe que ce qui pourrait se trouver dans celle de Bloomberg. Il reste que les responsable de la campagne repu-blicaine vont prendre beaucoup de notes, les candidats dems leur fournissant des munitions sans qu’ils aient levé le ti-doigt !

  4. jcvirgil dit :

    Le DNC a changé ses règles fin janvier pour donner à Bloomberg la chance de participer à un débat, n’exigeant plus qu’un candidat ait amassé des centaines de milliers de donateurs pour se qualifier.
    *******

    Qu’elle surprise de la part du DNC … C’est clair, Ils veulent surtout encore une fois barrer la route à Sanders, dans une *démocratie* où tout s’achète surtout la présidence.
    On peut quand même être étonné que plusieurs américains croient encore qu’un milliardaire au passé raciste travaillera pour l’ensemble des citoyens du pays…

    1. kelvinator dit :

      C’est le même DNC qui a obligé les candidats à être membre du parti.

      Était-ce encore une tactique conspirationniste du DNC pour attaquer Sanders?

      Vous illustrez à merveille tout la dangerosité à vouloir à tout prix inviter les partisans radicaux de Sanders chez les démocrates. Si Sanders perd, ce sera inévitablement la faute du DNC, comme en 2016.
      Mieux vaut être seul que mal accompagné!

      1. jcvirgil dit :

        Les partisans radicaux… Aussitôt qu’un candidat est plus à gauche et menace les intérêts de l’oligarchie en place, leurs médias affiliés battent les tambours de leurs armes de désinformation massive en le traitant d’extrémiste radical. Ils ont fait la même chose en France avec Melanchon et en Grande-Bretagne avec Corbyn lui ajoutant même dans son cas l’étiquette d’anti-sémite parce qu’il réfutait la politique de soutien inconditionnel à l’état colonisateur.

        Le tout agrémenté naturellement d’accusations de théories du complot pour tous ceux qui ne suivent pas la doxa qu’ils mettent en place à l’usage du troupeau.

      2. kelvinator dit :

        Je parle des partisans radicaux, pas tout les partisans.

        Sophisme de généralisation. Tel est votre argument, mais pourquoi?

        Dans quel but? Jouer la carte de la victime… Les accusations ne peuvent être que fausse, parce que moi, kelvinator, est un agent infiltré au service des billionaires. Ils investissent vraiment bien leur argent pour payer quelqu’un à commenter sur un blogue canadien… Rien de mieux pour faire sortir le vote américain!!!!

        Les partisans qui font du cyberbullying, vous ne les trouvez pas radicaux? Vraiment? Vous ne voulez pas combattre le cyberbullying? Vous ne voulez pas combattre les conspirations? Ouin… probablement pas pour les conspirations, mais je suis certain que nous sommes d’accord pour le cyberbullying. Alors pourquoi ne pas appeler un chat un chat??

  5. Apocalypse dit :

    HS – Encore Donald Trump dans son mode de nous faire rire; une vidéo avec Don Lemon de CNN:

    https://www.youtube.com/watch?v=90Otn4ybb-0&t=30s

    Trump says Obama left him an economic mess. Here are the facts

    Regarder les Tweets du président à partir de 27 secondes, crampant 🤣. Cet homme peut absolument dire n’importe quoi et ses supporteurs applaudissent.

    1. jcvirgil dit :

      @Kelvinator

      Franchement vous me faites dire ce que je n’ai jamais écrit…comme d’habitude l’art du sophisme 🙂

    2. Igreck dit :

      @Apocalypse
      Comme le Trompe veut être le premier en tout, même dans les imbécilités, il tente d’être plus drôle (risible) dans ses prestations que Baldwin dans Saturday Night Live. Que Baldwin fasse bien attention, il a devant lui un GROS compétiteur !

  6. quinlope dit :

    Si Bloomberg passe la tempête démocrate à Vegas, il sera prêt à affronter l’ouragan ripoublicain en novembre.

  7. quinlope dit :

    J’aimais bien Steyer, un self-made man à qui on n’a rien à reprocher. Dommage.

    1. kelvinator dit :

      Sauf que d’avoir inventer une des pires compagnie, Starbuck…

      1. quinlopejean dit :

        D’où tenez-vous cela?
        Steyer est intéressé dans Farallon, un hedge find et non dans Starbucks qui a été fondé par un dénommé Schultz.

      2. kelvinator dit :

        Désolé, mon erreur. J’avais Howard Schultz en tête. Je me suis trompé de billionaire aspirant président qui peine à faire 1% de vote…

    2. Layla dit :

      @Quinlope 7:40
      «  Steyer, un self-made man à qui on n’a rien à reprocher. »
      On a rien à lui reprocher…parce qu’il n’est pas une menace…dans le cas contraire il passerait à la moulinette, en profondeur et dans un passé très lointain…malheureusement Layla

  8. titejasette dit :

    « Bloomberg s’est qualifié en obtenant au moins 10% d’appuis dans au moins quatre sondages nationaux approuvés par le Comité national du Parti démocrate (DNC) depuis la mi-janvier. » – Billet

    « Il s’est qualifié ? » Qu’est-cé que je vous l’avais dit ? Il l’a-tu (acheté) l’affaire ? Tout a été ACHETÉ…

    Le club des Cris du coeur – Sanders et Warren

  9. Martin cote dit :

    La vrai course commence demain soir et si Bloomberg est le meilleur candidat pour battre Trump….il pourra maintenant mettre carte sur table….à la lumière de ce dernier sondage….j’ai l’impression que la lutte se fera maintenant entre Sanders et Bloomberg……

  10. spritzer dit :

    Il y a tellement de choses négatives qui sortent sur Bloomberg que j’en viens à me demander si le type a des qualités. Je sais qu’il en a, mais est-ce que ses défauts ne les surpassent pas?

    « Le DNC a changé ses règles fin janvier pour donner à Bloomberg la chance de participer à un débat, n’exigeant plus qu’un candidat ait amassé des centaines de milliers de donateurs pour se qualifier. »

    C’est une concession très importante aux grandes fortunes, un geste antidémocratique en ce qui me concerne.

    1. kelvinator dit :

      C’est parce que vous lisez des sources qui ne montre qu’un coté de la médaille.
      Vous devez diversifier vos sources, surtout en utiliser des meilleurs.

      Au fait, Bellingcat a sorti sa 4e partie sur l’OIAC le 16 février. Encore plus de raisons de ne pas croire à la propagande russe relayé par Wikileak.

      1. spritzer dit :

        @kelvinator

        Tant mieux si les qualités de Bloomberg surpassent ses défauts, si c’est le cas ça fait de lui un super candidat parce que ses défauts sont nombreux.

        Je sais pour Bellingcat, j’avais d’ailleurs mis un lien l’autre jour qui répondait très bien à cette enquête interne de l’OIAC relayée par Bellingcat, cette amanchure financée par le National Endowment for Democracy.
        https://thegrayzone.com/2020/02/11/new-leaks-shatter-opcws-attacks-douma-whistleblowers/

        Le reporter d’enquête Robert Parry décrit le NEP de cette façon:

        Investigative reporter and editor of Consortiumnews Robert Parry has characterized NED as a « neocon slush fund, » whose founding was the brainchild of Reagan Administration CIA Director William Casey and its leading propagandist Walter Raymond Jr., then on the staff of the National Security Council. The idea was to set up an organization funded by the U.S. Congress to take over CIA programs that attempted to influence foreign elections by promoting the selection of candidates who supported U.S. policy and would « do what the U.S. government tells them to do.

        Et l’article de Caitlin Johnstone de l’autre jour était en réponse à un rapport de Bellingcat paru deux jours plus tôt, qui était en lien dans l’article de Johnstone que vous avez lu sans doute tout de travers avec vos préjugés envers l’auteure.

      2. kelvinator dit :

        Évidemment, vous remarquerez que la large majorité des articles que vous citez ne démonte pas les arguments, mais fait du salissage, en inventant des liens, tout comme jcvirgil a fait dans le commentaire suivant.

        Se convaincre que les autres sont corrompus est bien plus facile que de démontrer les faits de Bellingcat comme faussés… Et vous m’accusez d’Avoir des préjugés envers l’auteur, alors que je ne fait que critiquer son travail bâclé, qui repose sur les sophismes plus que les preuves… Allez, donnez-moi un argument de Caithline qui prouve que Bellingcat affirme des faussetés?

      3. spritzer dit :

        Il ne s’agit pas de faussetés mais d’omissions cruciales, allez relire l’article. Johnstone qualifiait les arguments de Bellingcat de pédanteries futiles. Ça me rappelle quelqu’un…

      4. kelvinator dit :

        L’ommission cruciale de Johnstone c’est de prétendre qu’il n’y a pas de chlore, en ignorant systématiquement chacune des preuves présenté, parce qu’elle est trop occupé à tenter de démoniser personnellement l’autre que de défendre ses arguments.
        Ça me rappel quelqu’un… 😉

      5. spritzer dit :

        « Évidemment, vous remarquerez que la large majorité des articles que vous citez ne démonte pas les arguments, mais fait du salissage, en inventant des liens »

        Vous avez constaté ça en 5 minutes d’un article de 4500 mots?

      6. kelvinator dit :

        C’est bien que vous posiez la question, vous allez voir un peu comment je fonctionne.

        Pour commencer, la lecture oblique peu être très utile. Par contre, cela peut tronquer une partie du message. Une bonne manière de ce faire une idée est de lire la conclusion qui résume habituellement l’ensemble de l’idée, du moins lorsque le texte est le moindrement structuré. Dans ce cas-ci, la conclusion est assez courte. Une page avec beaucoup de paragraphe, 428 mots. Qu’y lisez-vous? Déjà le titre, ça part mal : « Western media outlets complicit in cover-up »

        Il attaque la crédibilité du Guardian, du New York Times, de Reuters, d’Associated Press d’Avoir publié des articles « without a scintilla of critical scrutiny. » Rien que ça! Déjà seulement au 2e paragraphe…

        Ensuite c’est la parole de Bustani et Henderson contre l’OCW. Henderson qui faisait déjà l’objet de la 2e partie de la réponse de Bellingcat. Je savais déjà que le rapport scientifique d’Henderson n’avait aucune crédibilité. Il fini par attaquer l’ONU aussi…

        Donc oui, ça résume assez bien l’impression que j’ai eu en écrivant que les articles que vous citez font du salissage. Lisez Bellingcat, ils ne prennet pas la moitié du temps à alourdir le texte inutilement de fanfaronade pompeuse, à étaler leur état émotif à tout vent. Ce sont les faits.

      7. spritzer dit :

        « Ensuite c’est la parole de Bustani et Henderson contre l’OCW. Henderson qui faisait déjà l’objet de la 2e partie de la réponse de Bellingcat. Je savais déjà que le rapport scientifique d’Henderson n’avait aucune crédibilité. Il fini par attaquer l’ONU aussi… »

        Il n’attaque pas l’ONU, inventez rien mon ami. Quelque chose me dit que vous n’avez pas lu la déclaration confidentielle de Ian Henderson faite au Conseil de Sécurité de l’ONU. C’est pas à Bellingcat qu’on demande de témoigner au CS de l’ONU, il faut de la crédibilité.
        https://thegrayzone.com/wp-content/uploads/2020/02/Henderson-Testimony-UN.pdf

      8. kelvinator dit :

        Le coeur de l’article est de démoniser l’OPCW.
        Je n’ai pas vu nul part une preuve contre la présence de chlore… Aucun élément de preuve qui contredit Bellingcat… Oui l’OPCW avait des problèmes qui furent pointés, mais l’article ne fait que tourner en rond autour de l’opinion de l’un, l’opinion de l’autre, l’opinion de l’auteur, sans jamais vraiment parler des faits en lien avec l’existence d’attaque chimique. Donc l’article n’a pas de lien, on noie le poisson en postant un article sans lien, pour détourner le sujet, probablement inconsciemment, car tout ce qui compte c’est de démoniser l’autre. Le décridibiliser, car c’est la pierre angulaire du complotisme. Non pas de débattre des preuves, mais de juger d’avance de la crédibilité de la personne qui les émet, pour ainsi les rejeter sans avoir à regarder les dites preuves. Contrairement aux scientifiques qui regarde la preuve peu importe qui l’émet.

        Si vous même ne pouvez faire le lien, pourquoi perdrai-je mon temps à tenter de le faire à votre place?

        L’auteur ne parle pas des points importants de Bellingcat. Seulement un exemple :
        « The most important point of the OPCW investigation is that Whelan left the OPCW altogether in August of 2018. This was the month after the interim report was published. Whelan was not present for, nor had access to information relating to, the majority of the FFM investigation. Although we noted this as a possibility, the OPCW investigation confirms it.  »
        https://www.bellingcat.com/news/mena/2020/02/11/the-opcw-douma-leaks-part-4-the-opcw-investigation/

  11. kelvinator dit :

    Bloomberg a quand même publié une des meilleures vidéos pour unir les démocrates contre Trump cette année…

    La seule cible démocrate de Bloomberg est Sanders, justement parce qu’il est l’obstacle principal à l’accomplissement de ce principe.

    https://twitter.com/MikeBloomberg/status/1229369357471551488?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1229369357471551488&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.npr.org%2F2020%2F02%2F18%2F806703427%2Fnpr-pbs-newshour-marist-poll-sanders-leads-bloomberg-qualifies-for-debate

    1. jcvirgil dit :

      @Kelvinator

      Pendant qu vous vous prosternez encore une fois devant les milliardaires ,une femme faisant partie d’une des familles les plus riches du Canada Brownwin Oatley, enjoint le gouvernement d’augmenter leurs impôts pour s’acquitter de ses tâches sociales et environnementales :* Il est temps pour des familles à un pour cent comme la mienne de payer un impôt sur la fortune,*

      Elle disait en appuyant le NPD lors de la dernière élection fédérale *Cette élection, nous avons une chance de voter pour un parti avec un plan sérieux pour lutter contre les inégalités.*

      Comme quoi même les plus riches, mais c’est rare, peuvent avoir une conscience et comprendre que la situation actuelle mène à un cul de sac social et environnemental.

      Bloomberg a t-il ce genre de conscience ? J’en doute fort…

      https://www.huffingtonpost.ca/entry/ndp-wealth-tax_ca_5dac4905e4b0f34e3a773afd

      1. kelvinator dit :

        « Pendant qu vous vous prosternez encore une fois devant les milliardaires… »

        L’ad hominem est une pratique courante. On tente de démoniser l’adversaire en inventant des accusations de toute pièce.

        Votre commentaire n’aurait pas été aussi mauvais s’il ne reflétait pas votre profonde ignorance des positions de Bloomberg qui veut augmenter les taxes des riches par 5 trillions, probablement parce qu’il est riche vous l’avez mis tout de suite dans la boite des méchants profiteurs escrocs, et-ce vrai?? Alors cela en dit long sur la valeur de vos doutes…

        https://www.nytimes.com/2020/02/01/us/politics/michael-bloomberg-tax-plan.html

      2. Guy Pelletier dit :

        @jcvirgil

        Pourtant s’il y a un *riche* qui a montré avoir un minimum de conscience c’est bien lui qui en a fait plus pour pousser, aider et financer les études de jeunes Américains défavorisé pour qu’ils aient une meilleure vie que bien des gens de sa classe y compris des moins riches que lui qui se foutent du sort de ces gens. Le même qui en a fait plus pour aider a sortir des pauvres de leurs pauvreté mais bon il n’est pas assez à gauche, ne fait pas parti de la clique des évangélistes de la gauche radicale. Mais il gagnera, de toute façon ce ne seront les radicaux de gauche ni de droite qui feront gagner un candidat à la présidence mais les modérés et LÀ Bloomberg va les rejoindre par ses propositions.

        Tant qu’à ses squelettes dans ses placards quiconque a dirigé des administrations publique a été un puissant homme d’affaire a forcément fait des déclarations a eu dans toute ses années de idéaux et idées déplaisant a pas mal de gens. Bloomberg sûrement pas un saint ça c’est certain. Sûrement pas le candidat idéal que souhaitent avoir comme chef les Démocrates mais bon y-a-t-il réellement un autre candidat pouvant battre Trump……….NON. Dans son cas le plus important sera de voir qui il choisira comme colistier, s’il voudra d’une vice présidence forte. Il est le seul candidat démocrate a avoir prouvé être capable de gagner et diriger une grosse administration publique. Ça doit quand même prendre un minimum de qualité pour pouvoir diriger pendant longtemps une grande ville aussi complexe que New-York.

      3. jcvirgil dit :

        @Kelvinator 9h02

        Vous avez du déjà remarquer qu’on est porté à répliquer de la même façon qu’on a été attaqué. Vous en connaissez un rayon sur les attaques *ad hominem *…

        Pour ce qui est de l’augmentation de l’imposition des riches de cinq trillions il faut relativiser comme le fait d’ailleurs l’article que vous mettez en lien. D’abord c’est un objectif sur cinq ans en éliminant d’abord les baisses d’impôts de Trump pour les plus riches.

        C’est évidemment une bonne mesure , mais va t-il assez loin notamment en refusant de considérer l’impôt sur la fortune préconisé entre autre par l’économiste Tom Piketty et les candidats démocrates Sanders et Warren ?

        En passant où avez vous lu que j’avais mis Bloomberg dans la case des escrocs et des voleurs ?

      4. kelvinator dit :

        @jcvirgil
        « En passant où avez vous lu que j’avais mis Bloomberg dans la case des escrocs et des voleurs ? » Parce que vous aviez écrit avant :
        « Bloomberg a t-il ce genre de conscience ? J’en doute fort… »

        Remarquez que je n’ai jamais eu de pensée négative sur vous, je dédaigne seulement les idées que vous répétez, Vous êtes victime de la désinformation. Mes attaques ne touche pas votre personne, mais vos idées. Je suis certain que vous êtes une bonne personne et que vous ne répondez pas des faussetés « parce que vous vous prosternez », mais parce que c’est votre opinion tout simplement.

        Aucun politicien n’est parfait, chercher la perfection ne l’est pas non plus. En démocratie, par définition, on ne peut contenter tout le monde. Il faut un consensus. Est-ce que la mesure de taxer les riches à 70% fait consensus?
        Est-ce qu’augmenter plus progressivement fait consensus?

      5. spritzer dit :

        @Guy Pelletier

        « Dans son cas le plus important sera de voir qui il choisira comme colistier, s’il voudra d’une vice présidence forte. »

        Une vice-présidence forte c’est bon pour un président faible, comme W. Bush. Je doute que Bloomberg soit désintéressé au point de vouloir partager le pouvoir.

      6. jcvirgil dit :

        @Guy Pelletier

        Je vous donne raison sur un point . Il est cent fois mieux que Trump ! Cependant est-ce assez pour renverser la situation oligarchique actuelle dans laquelle se trouvent les États-Unis ?

        Pour ce qui est de la philanthropie déductible d’impôts de ces milliardaires et de leurs fondations de charité , je serais mille fois plus à l’aise qu’ils paient des impôts convenables pour contribuer à des infrastructures sociales dont ils sont les premiers à bénéficier et augmentent les salaires en créant des emplois productifs ce qui est à la base d’une règle fort simple du capitalisme qui est de payer convenablement les travailleurs pour faire des profits en leur permettant de faire rouler l’économie.

        En somme revenir au temps de Henry Ford qui l’avait fort bien compris, lui qui a doublé le salaire de ses employés pour qu’ils puissent acheter les voitures qu’il produisait et faire des enfants qui revenaient travailler dans ses usines .

      7. el_kabong dit :

        @jcvirgil
        « C’est évidemment une bonne mesure , mais va t-il assez loin… »

        Tout est dit dans ce petit bout de phrase : aucun candidat autre que Sanders n’ira jamais assez loin pour le bernie-bros s’il n’adopte pas l’intégralité du programme du messie… même si vous n’avez aucune idée du programme de n’importe quel autre candidat, comme vous n’aviez aucune idée du programme de Clinton en 2016, mais vous saviez qu’elle était la « marionnette de wall street » et bla-bla-bla…

    2. kelvinator dit :

      Quelqu’un a écrit (M. Hétu?) que Bloomberg était excellent pour profiter des faiblesses de ses adversaires. La faiblesse de Sanders n’est pas son programme ou ses positions, mais bien la frange radicale de ses supporters qui font du cyberbullying.

      Cette pub les a piqués à vif, et plus ils l’attaquent, plus Bloomberg prouve qu’il a raison. Il faut avouer que c’est un très bon coup politique. Très très bon coup.
      Sanders ne peut que rêver à une tactique aussi efficace… Insulter et intimider fonctionnera peut-être avec les démocrates, mais ne fonctionnera pas avec Trump.

  12. Mabuse dit :

    HS mais désolant:
    https://www.washingtonpost.com/local/virginia-politics/ban-on-assault-weapon-sales-dies-in-va-senate-committee/2020/02/17/d85cdb82-5189-11ea-9e47-59804be1dcfb_story.html

    « Four Democrats — Sens. R. Creigh Deeds (Bath), John S. Edwards (Roanoke), Chap Petersen (Fairfax City) and Scott A. Surovell (Fairfax) — sided with Republicans on the Senate Judiciary Committee to reject the assault weapons bill for the year. On a 10-to-5 vote, the committee sent the measure to the state’s Crime Commission for study. »

  13. LeChamp dit :

    Peu importe qui des trois messieurs gagne l investiture il sera difficile pour lui d ignorer Klobuchar comme colistiere . Car plus la date du choix approche plus l idee d avoir une femme pour affronter Trump s eloigne . C est malheureux mais les USA ont in enorme chemin a parcourir pour se laisser convaincre de mettre une femme au pouvoir. Faut dire que les Clinton n ont pas aider…

    Mais pour 2024 il serait interessant de voir Nicky Hailey pour le GOP et Klobuchar pour les DEM , on peut rever 🙂

  14. jcvirgil dit :

    La partie est jouée . Ce sera Bloomberg . D’ailleurs les sionistes de l’État voyou et leurs amis banquiers affiliés se réjouissent déjà !

    https://www.jpost.com/American-Politics/If-Donald-Trump-loses-it-will-be-Mike-Bloomberg-617556

    1. spritzer dit :

      @jcvirgil

      Ses positions sur Israël sont extrêmes, avec pas beaucoup de nuances… Ça me rend un candidat extrêmement antipathique parce qu’il y a beaucoup d’implications à un tel amour pour Israël.

  15. Loufaf dit :

    Les Américains ont élu un raciste, misogyne, grabbeur de pussy, vulgaire, inculte,menteur pathologique, faux milliardaire,qui ne supporte aucune contestation, qui ne s’ entoure que de béni-oui-oui , qui dirige par menaces et intimidation Alors comparé à DT , Bloomberg a pas plus de qualités. Ce sera a lui de se défendre contre toutes les attaques qui viennent de partout. A la fin , j’espère que les Démocrates se calmeront et finiront par l’ accepter dans leur rang. Ce n’ est pas de Bernie que DT a peur, mais bien de Bloomberg.

  16. Bidulen dit :

    Vivement une nouvelle génération! Je suis très impatient de voir que ces déchets: Trump et Bloomberg disparaissent de la scène publique. Au parti démocrate, on trouve des gens de talent, pourtant…

    1. Guy Pelletier dit :

      @Bidulen

      L’élection de 2024 sera celle du vrais changement, l’ancienne garde des deux partis politiques majeurs partis à la retraite. En attendant et pour éviter aux USA de continuer a régresser sur tous les plans il faut tout faire pour sortir Trump et sa gang de vieux réactionnaires de la droite radicale dehors a défaut de se ramasser avec un pays qui aura subit de si gros changements qu’il sera bien difficile de faire marche arrière. Trump et les Républicains nous ayant prouvé ne reculer devant quoi que ce soit pour imposer leur vision. leur programme. S’il faut un homme comme Bloomberg un *riche* un *sioniste* ses placards remplis de *squelettes8 que les Démocrates se bouchent le nez et fassent avec………………….Biden hors de la course on n’en parle même plus d’ailleurs, Sanders et Warren trop à gauche pour les USA, Pete Buttigieg….son orientation sexuelle, le fait qu’il ne soit pas populaire chez les afro-américains et latinos ne l’avantagent pas, mais qui sait……………

  17. Jean dit :

    Des squelettes dans le placard ? On s’en cr…. . N’importe qui à condition de battre Trump. Après on verra. Au moins les millions dépensés sont exclusivement dirigés vers le roi Trump.

    1. Bidulen dit :

      @Jean
      Les minorités qui vont voter ne voient pas les choses comme vous. Qui a fait le plus de tort aux Noirs et Latinos Trump ou Bloomberg? Il faut que les démocrates passent par les minorités; or, nous avons 2 déchets à l’avant-scène. Trump a fait beaucoup moins de tort que Bloomberg malgré les minorités dans des cages.

      1. gl000001 dit :

        Un migrant dans une cage fait plus de tort à Impeached trump que 100 illégaux et 10000 légaux.

      2. Capitaine B dit :

        Ceux que vous qualifiez de « minorité » sont des humains à part entière. Et peux importe la nationalité des ces dites « minorités », aucun être humain ne devrait être mis en cage.

        Les latinos ont été traités de tous les noms, accusé de tous les crimes, entassés dans des cages à la frontière, séparés, déportés, ou encore complètement ignorés dans le cas de Porto Rico.

        Prétendre que trump leur à fait moins de tort, c’est ignorer les faits.

      3. simonolivier dit :

        @bidulen Trump a fait moins de tort que Bloomberg??? Sérieux??? Parlez-en au gens de PortoRico et aux Afro-Américains à qui Tiny et son père ont refusé de louer des appartements. Stop and frisk pire que des enfants dans des cages??? Vous vivez sur la planète licorne?

    2. Ziggy9361 dit :

      @Jean…je suis d’accord avec vous c’est pas le procès de Bloomberg qui est le sujet principal, c’est qui,peut sortir la grosse ordure delà maison blanche les moyens employés je m’en contre fout.Chose certaine ce ne sera sûrement pas Bernie,oui il peut remporté
      l’investissure mais son aventure s’arrêterait là.
      À ceux qui se plaignent que le DNC est derrière un complot pour bloquer Sanders et ont des informations à nous communiqués
      faites le et en passant renseigné nous sur ceux qui manipulent le parti démocrate à partir de ce panel qui siège à l’abri des regards
      et qui décide à l’avance du résultats ,le DNC on veut des noms.

      À ceux qui ont peur de Bloomberg comme président et qui nous apportent des raisons de renoncer à sa candidature demandés vous si ça peut être pire que l’ordure à l’orange et si jamais un démocrate devient président inquiétez vous pas les républicains vont
      soudainement t devenir des partisans du « check and balance . »

  18. Ma-t-matik dit :

    Juste pour vous expliquer comment la « game » fonctionne avec Bloomberg. Stacey Abrams a pris sa défense hier à l’émission « The View » en disant « Every person is allowed to run and should run the race that they think they should run and Mike Bloomberg has chosen to use his finances. Other people are using their dog, their charisma, their whatever, » she added. « I think it’s an appropriate question to raise. But I don’t think it’s disqualifying for anyone to invest in fixing America. »

    On apprend un peu plus tard que le SUPER PAC d’Abrams, nommé « Fair Fight Political Action Committee », a reçu un don de 5 millions de Bloomberg.

    Ce n’est vraiment pas compliqué TOUS les organismes et politiciens qui supportent Bloomberg ont été achetés. TOUS!

    1. gl000001 dit :

      Et qui t’achète toi ?

      1. Ziggy9361 dit :

        Ma-t-matik +( le spoutnik) Spitzer le même combat.

  19. quinlope dit :

    Test

  20. Non mais vous imaginez Donald Trump en train de reprocher à Michael Bloomberg des propos et actions dérogatoires sur les femmes et les minorités? Aux fins de comparaison il va donner en exemple sa propre conduite? Et il va y avoir plein de gens pour le préférer à l’autre?
    À ceux qui diraient que cela n’aurait «pas de bon sens», je réponds: Voyez ce qui est arrivé en 2016. Combien de gens, en 2015-16, ont pensé que cette candidature n’avait «pas de bon sens»?

    Mais en attendant, il faudra d’abord voir comment les autres candidats vont traiter le sujet lors du (des?) débat à venir. Cela aussi risque d’être assez spécial.

    1. Bidulen dit :

      @jeanfrancoiscouture
      Je sens que bientôt les Américains auront le choix entre la lèpre et le choléra. Plusieurs resteront à la maison.

  21. sorel49 dit :

    La venue de Bloomberg sur la scène politique américaine s’avère aussi dommageable que celle de Trump.
    Le parti Démocrate va se briser en deux , pendant ce temps Trump peut caracoller en tête en organisant ses rallyes-bidon.

  22. Bidulen dit :

    @ gl000001
    Pensez-vous que Trump a perdu un seul vote de sa base édentée pour avoir mis des migrants en cage?

    1. gl000001 dit :

      Probablement que oui !

      1. Bidulen dit :

        @ gl000001
        Il a été applaudi par ses idiots

      2. gl000001 dit :

        Tous ses idiots ? Tous ?

  23. Ma-t-matik dit :

    LOL misère ça tombe de tout bord tout côté « Black and latino males from ages 16-35 don’t know how to behave in the workplace ».

    http://twitter.com/SpectacularTime/status/1229566304606093314?s=20

    A ceux qui veulent blâmer Bernie Sanders pour tout ça, ces mots sont sortis de la bouche de Bloomberg, il n’a personne d’autres à blâmer que lui même pour ça.

  24. MarcoUBCQ dit :

    Donald a été complètement sous-estimé. Michael l’est possiblement encore plus. Nous avons sous-estimé la vacuité totale et absolue de Donald. J’ai lu ici de nombreux commentaires sur Michael qui soulignent clairement que les personnes qui ont commenté ne savent pas qui est « Huge » Mike. Autant Donald est dépourvu de toute intégrité, connaissances, moralité, dignité, savoir-vivre, etc, autant Michael en est bourré. Il est critiqué sur le fait qu’il est humain, et donc perfectible: WTF. Un être vivant est, essentiellement, dérangeant. Pour vivre tu dois prendre de la place, et donc être « toxique », non-bio, non-correct, pas approuvé/aimé par 100% des gens, etc. Réveillez-vous, batinsse…

  25. lechatderuelle dit :

    eh misère encore à fouiller le passé et à sortir des mots ou des actions en les soulignant à gros traits, trop souvent hors contexte…..

    évidemment que la plupart de tous les politiciens USA ont dit ou entériné un truc malsain….
    Croire que quelqu’un aux USa n’ait jamais dit un truc raciste est irréel….

    Le type achète la Présidence? Ouais sans doute, mais quelque part,il ne devra rien à personne!…. Alors que les autres Présidents ont été « financés » par des groupes d’intérêts… ce qui revient pas mal au même…..
    Acheter la Présidence ou que la NTA l’achète pour soi est pareil….

    Les Démocrates doivent l’interroger sur sa vision actuelle de la situation des USA….
    le passé… c’est le passé….
    à moins d’agression, de complots ou de gestes graves, ça demeure le passé….

    Bloomberg ferait-il un bon Président? Aucune idée….
    Un des autres candidats ferait-il un bon Président? aucune idée non plus….

    On ne les entend pas vraiment sur des dossiers du quotidien… on ne les a pas entendu contrer trump dans des choix politiques en expliquant leur façon de faire….

    On a plus entendu ou lu leur dénigrement des autres candidats….
    Facile de dire si je suis élu l’environnement sera une priorité… mais comment?
    Facile de dire la santé est au coeur de ma politique…. mais comment? y a-t-il un volet en amont des hôpitaux? Y a-t-il des investissements pour les écoles, car la santé débute tôt…. ?

    On ne les a pas entendu sur la perte du droit à l’avortement dans certains états….
    On ne sait pas comment ils voient le rôle de la diplomatie USA au XXI ème siècle….

    Bref, plutôt que de sortir des squelettes du placard de Bloomberg et on imagine qu’il doit y en avoir plusieurs, les candidats devraient plutôt profiter de sa présence pour faire voir le fossé entre leur vision claire et progressive de la suite des choses et celle de leur nouveau adversaire…

    mais bon, on va assister à du garrochage de boue…. et trump va tripper car il aura amener ses adversaires sur son terrain de jeu….

  26. P.L. dit :

    Battre Trump, battre Trump, battre Trump…

    Dommage que certains n’aient que ça à la bouche.

    Ce n’est pas un objectif de société ! Trump n’est pas la maladie, il est seulement son symptôme le plus visible.

    Le problème n’est pas ce président fou, c’est que peu importe ce qu’il fait, il y a plus de 40% de la population qui le soutient, c’est que les républicains refusent de faire leur travail de contre pouvoir, c’est que le système judiciaire américain est politique…

    Battre Trump ne servira à rien si les choses ne changent pas, si on ne fait que « revenir à la normale ». Les blancs d’Amérique continueront à se sentir aliénés dans leur propre pays, les inégalités continueront à être indécentes et le rêve américain une désillusion de plus pour tout un peuple.

    J’ai l’intuition qu’une présidence complaisance comme risque fort de l’être une présidence Bloomberg ou Biden n’engendrera que davantage de mécontentement et n’arrangera rien.

    Je préfère encore 4 autres années Trump. Au moins, la population aura une chance de se réveiller si on la laisse aller jusqu’au bout de sa folie. Sinon, le remède, c’est une politique qui montre que les choses peuvent changer pour le mieux, que la société peut devenir plus juste, plus égalitaire et que les gens « normaux » n’ont pas à craindre ces changements, que d’aider les plus faibles, ça aide tout le monde. Bref, seules des politiques très à gauche (Sanders, même si je n’aime pas l’homme, ou Warren) peuvent rivaliser avec le populisme de droite. Revenir au centre, c’est conserver le statu quo, celui-là même qui a engendré Trump et qui en créera d’autres, voire des pires, si on lui laisse cette chance.

    J’espère me tromper.

    1. Igreck dit :

      @P.L.
      Vous avez parfaitement raison, les États-uniens sont de moins en moins unis. Il y a quelque chose de pourri dans leur système politique, à commencer par des vieux rafiots qui s’accrochent au pouvoir… à tout prix ! Mais on n’améliore les choses que de l’intérieur. La première barrière à franchir est de sortir la famiglia de l’Éxécutif cette année. La deuxième est de faire le ménage au sénile Sénat d’ici deux ans (ce Sénat repus qui a bousillé deux mandats Obama. Alors les forces progressistes du Parti démocrates auront les coudées franches pour transformer une société en perdition… au plus grand bénéfice de la planète toute entière.

  27. monsieur8 dit :

    Voilà un débat qui risque d’être intéressant. On va voir de quel bois se chauffe Bloomberg.

    Je n’en reviens toujours pas que Sanders mène dans les sondages nationaux ! Ce matin, il vient de repasser devant le redoutable « No one ». Si ces 2 là pouvaient s’allier… 😉

    https://projects.fivethirtyeight.com/2020-primary-forecast/?ex_cid=rrpromo

  28. Ziggy9361 dit :

    Pour la base de l’ordure les bonnes idées des démocrates ils s’en ca.l.s eux autres c’est brasse de la marde comme tu veux mais
    écoeure nous pas,notre gros clown nous fait rire et ça nous suffit.les programmes progressifs c’est trop compliqués,il faut savoir
    lire et écrire perte de temps et pas nécessaire pour chasser l’opossum et l’alligator,ont laissent ça aux pousseux de crayons démocrates qui se crème les mains avant de se coucher.

  29. quinlope dit :

    @spritzer 7:45

    «C’est une concession très importante aux grandes fortunes, un geste antidémocratique en ce qui me concerne.»
    √ous avez raison. Mais toute la politique aux U.S.A est anti-démocratique surtout depuis l’arrêt de la Cour Suprême qui a permis d’engloutir autant d’argent qu’on en avait pour faire des élections.

  30. Gilles Morissette dit :

    Bloomerg devra être prêt pour répondre aux attaques parfois vicieuses que ne manqueront pas de lui porter ses adversaires.

    Il est sur une lancée et ses opposants voudront à tout priix le stopper quitte à déformenr grossièrement les déclaraitons qu’il a faites il y a …15-20 ans.

    On dit qu’il veut « acheter la présidencve avec ses miillions ». Quelle boulechite !!

    Revenez sur terrre les amis. On est aux USA pas au Canada. Les règles sur le financement des partis politiques et des politiciens sont DIFFÉRENTES. Si tu veux espérer gagner la présidence, ll te faut du fric beaucoup de fric.

    On ne gagne pas une élection avec seulement.des images pieuses et de belles idées. Il faut une bonne organisation, ders relations, de généreux donateurs qui ont du fric.

    Bienvenue dans la réalité de la politique américaine !!

  31. Danielle Vallée dit :

    Ce blogue a été envahi par un ou des troll et est devenu totalement sans intérêt dans l’espace de quelques jours.
    Je pense que quelqu’un devrait remédier la situation pour éviter le désintéressement total.
    De lire des ignorants traiter tout le monde d’ordures, ou d’autres mentir à pleines lignes, ça n’a aucun intérêt.
    Allez verser votre fiel sur les réseaux sociaux des Bernie bros pour faire changement.

    1. Layla dit :

      @Danielle Vallée 10:06
      💯excellent💯.Layla.

    2. Ma-t-matik dit :

      @Danielle Vallée Vous connaissez Charles Blow? Il est un colomniste afro-amércain du New York Times. Il n’est ni un « Trumpist » ni un « Bernie Bro ». Vous devriez faire un tour sur son compte Twitter pour essayer de comprendre la réalité des afro-amércains sur le sujet. Je vous laisse un Tweet qu’il a publié hier.

      « The gall of white democrats lecturing minorities who don’t want a man who actively, firsthand, participated in their oppression. Dems haven’t won the white vote in 50 years. White Dems depend on minorities to help them do what white people won’t. We will NOT be lectured! »

      Mais bon, j’imagine qu’il est un troll ou un menteur lui aussi, c’est ça?

    3. titejasette dit :

      « Trolls: quelqu’un devrait remédier la situation pour éviter le désintéressement total. » – Danielle Vallée

      Pour controler et bloquer l’accès aux trolls, je me demande quel genre de volume de travail requis par l’équipe Hétu.

      En ce qui me concerne, je ne réagis pas aux provocations. C’est simple et je n’ai pas beaucoup de temps pour ça. Justement, dernièrement je participe moins, faute de temps.

      Lire les billets de M. Hétu, c’est juste correct pour moi et je fais mes contributions si je crois et j’apprécie ce que je lis.

      1. Bartien dit :

        Ça ne demande pas tant de travail que ça pour bloquer 1 ou 2 trolls… le pauvre picotté est assez facile à reconnaître!!

    4. Frederic Jobin dit :

      @ DanielleVallée

      Ça fonctionne dans tous les camps… Les anti-Sanders ne font pas exceptions pour ce qui est de la mauvaise foi et des écrits tendancieux… Perso, l’opinion de quelqu’un qui utilise l’expression « Bernie Bros » péjorativement ne vaut pas mieux en terme d’objectivité…

  32. Léo Mico dit :

    Pour s’opposer à Trump, vous préférez :
    – un homme blanc, vieux, riche
    ou :
    – un homme blanc, vieux, riche
    ou :
    – un homme blanc, vieux, riche ?

    1. quinlope dit :

      Un homme riche, vieux, blanc.
      Un homme blanc, riche, vieux.
      Un homme blanc, vieux, riche.
      Du apreil au même?

  33. quinlope dit :

    Une chose est certaine. Bloomberg est un homme intelligent et cultivé qui au moins lu dix livres dans sa vie.
    Il saura, sans doute, se concentrer lors des briefings et pourra ainsi prendre des décisions mieux éclairées que Tiny brain.

    1. simonolivier dit :

      Il a bêti n empire médiatique à partir de zéro. C’est certain qu’il peut se concentrer, accepter l’opinion de ses conseillers et surtout prendre des décisions éclairées. Et à ceux qui clament que les déclarations passées de Bloomberg vont lui nuire, celles de tonton Bernie vont le nuire encore plus. Les Américains ont plus peur d’un socialiste qu’un raciste (ils en ont élu un en 2016).

  34. Layla dit :

    Bloomberg un raciste…qui a donné 1,8 milliards de dollar pour rembourser les prêts étudiants dont 20% n’est pas « de la bonne couleur »😢
    ( 20% de la population de l’Université ( 20% hispano, black, afro américain)
    (35,5% white) (24,7% Asian) (Allien non residents 10,1%)
    J’imagine qu’il a bien précisé que c’est seulement pour les Whites.

  35. Layla dit :

    A la Mairie de New York

    « Bloomberg a déclaré qu’il voulait que la réforme de l’ enseignement public soit l’héritage de son premier mandat et que la lutte contre la pauvreté soit l’héritage de son second. »

    J’imagine qu’il voulait améliorer l’enseignement public seulement pour les blancs riches.
    La lutte à la pauvreté seulement pour les blancs les plus riches des plus pauvres.

    Bloomberg a dû « souffère » en titi comme maire de New York

    Selon le recensement de 2010, New York a la plus importante population afro-américaine de toutes les villes américaines : plus de deux millions de Noirs américains résident dans les limites de la ville.

    Les principaux centres de la culture afro-américaine sont Bedford Stuyvesant, Harlem et le South Bronx.

    La ville compte aussi des immigrants récents ou des descendants d’immigrants venant des Caraïbes, environ 27,5 % des Afro-Américains, (en particulier de la Jamaïque, Haïti, les Caraïbes, la Barbade…) et d’Afrique subsaharienne, environ 8,5 % des Afro-Américains, (du Nigeria, Ghana, Sénégal, Éthiopie, Liberia, Sierra Leone…)

    Réf. wiki NewYork

  36. ducalme dit :

    LE NEVADA SERA-T-IL UN AUTRE IOWA ?

    Sur le site Politico, on peut lire que le DNC craint un autre fiasco comme en Iowa samedi prochain :

    https://urlz.fr/bStc

    Comme par hasard, on voit surgir de «nouvelles technologies» de transmission des résultats.

    Qu’on en revienne au téléphone et au fax.

    Ce serait un peu plus lent, mais sans bavures.

    Qui est derrière cette «nouvelle technologie» non éprouvée ?

    Si on avait la réponse à cette question, on serait un peu plus avancés.

    Dire qu’au Canada, c’est si simple : un crayon, un papier, un isoloir, un scrutateur, un greffier, des représentants de chaque candidat et on compte et on recompte chaque bulletin.

    C’est tellement simple et précis qu’aux dernières élections fédérales, il y a eu trois demandes de recomptages judiciaires qui ont tous été abandonnées en cours de route.

    On se rappellera qu’au Québec, en 2018, dans Gaspé, un scrutateur avait par erreur inscrit sur l’enveloppe scellée contenant les bulletins de vote que la totalité des votes étaient en faveur du même candidat.

    On a simplement ouvert l’enveloppe devant un juge, compté les bulletins et corrigé l’erreur.

    Personne n’a crié au meurtre ni au vol.

  37. titejasette dit :

    Avis aux trolls. C’est le temps de boulechiter. Donner vos opinions sur le plan ci-dessous de Bloomberg. Un à la fois SVP Hahaha ! C’est pas du Chinois et … c’est plus facile à pétrir que de grabber !

    « Le candidat présidentiel Mike Bloomberg a présenté mardi ses plans pour maîtriser Wall Street.

    Le plan de Bloomberg viendrait renforcer un grand nombre des réformes mises en place ou renforcées dans le cadre de la loi Dodd-Frank de 2010 en réponse à la Grande Récession, une crise financière que certains ont imputée aux banques de Wall Street.

    Il propose notamment de durcir la règle Volcker, de fusionner Fannie Mae et Freddie Mac et de renforcer le Bureau de protection financière des consommateurs. »

    https://www.cnbc.com/2020/02/18/mike-bloomberg-releases-plan-to-reign-in-wall-street.html

    1. Layla dit :

      @Titejasette
      👏👏👏

  38. Apocalypse dit :

    @Igreck – 10:25

    ‘Aucun candidat n’a eu des placards autant remplis (débordants mêmes) que Trompe !’

    La différence avec les supporteurs des démocrates, c’est que les supporteurs de M. Trump s’en c*lisse des squelettes de ce dernier, alors que des squelettes pourraient couler un ou une candidate démocrate pour l’élection de novembre prochain; alors comme on dit, le moins de squelettes possibles SVP.

    1. Igreck dit :

      On ne doit pas tant s’inquiéter des quelque 45% de « perdus » qui voteront « stupid » que des indépendants, des indécis et peut-être des républicains allumés (qui sait !) dans un éventuelle campagne où ils auront le choix entre deux milliardaires qui auront tous les deux des casseroles attachées à leurs baskets. Lequel des deux fera le plus de bruit ? Je suis prêt à parier que le vacarme de mister Jaunisse va être assourdissant et pourra enterrer le bruit de mister Bloom.

  39. Samati dit :

    Pour ceux qui souhaite voir Trump élu pour un autre quatre ans et espérer voir la situation politique s’améliorer par après font une erreur magistrale.

    La Cour Suprême, sous Trump, deviendra l’outil de prédilection de la droite pour contrôler tous les aspects de la vie en société aux États Unis. Voir une Cour Suprême contrôlé par des juges de droite et d’extrême droite aura un impact négatif sur tout ce qui est progressif dans la société américaine.

    La priorité est de battre Trump, conserver la majorité à la chambre et tenter de prendre le contrôle du Sénat. Les fonds de Bloomberg a déjà permis aux démoctrates de prendre le contrôle de la Chambre des représentants (certains puristes pourraient dire qu’il a acheté ce contrôle).

    Si Bloomberg est choisi, il choisira comme vice-président une personne qui aura les qualités pour devenir président(e) dans un cours délai.

    1. Layla dit :

      @Samati
      👏👏👏

      1. Haïku dit :

        Je seconde ! 👌

  40. Apocalypse dit :

    @jcvirgil – 07:34

    ‘Qu’elle surprise de la part du DNC … C’est clair, Ils veulent surtout encore une fois barrer la route à Sanders’

    Le pleurnichage sur le sort de Bernie Sanders … please 😢.

    M. Sanders parasite le parti démocrate pour améliorer ses chances pour la Maison-Blanche avec un programme qui n’est pas proche de tenir la route et vous êtes surpris? Il me reste encore un pont à vendre🤣.

    A la place des démocrates, j’aurais fait bien pire et je les trouve très gentil à son égard. On parle d’un gars qui a aidé Donald Trump en 2016 et pourrait bien refaire le coup.

    Vous pensez que les américains vont élire un socialiste, Donald Trump va avoir un fun blue à faire peur aux électeurs et électrices avec le programme de Bernie Sanders.

    J’ écoutais la 1ère émission de la saison de John Oliver en fin de semaine et il parlait du système de santé aux Etats-Unis et de ce que Bernie Sanders veut implanter, c’est-à-dire un guichet unique. Ensuite, tu te dis que le projet de Bernie Sanders est du délire complet, penser que tu vas tout chambouler, quelque chose qui touche des centaines de millions de gens, même avec toutes ses imperfections, par un guichet unique en criant ciseau; temps pour Bernie Sanders de prendre la direction de l’asile.

    Tu améliores pas à pas l’Obamacare et protège les gens qui n’ont aucune protection, tu n’essaies pas de tout détruire pour tout rebâtir, c’est de la pensée magique.

    1. Frederic Jobin dit :

      Wow, la mauvaise foi ne vous rebutte pas le moins du monde il me semble… Pas mieux que ces radicaux que vous dénoncez…

      Les américains n’éliront peut-être pas un socialiste mais il pourraient très bien élir un populiste de gauche tel que Sanders et pour les mêmes raisons qu’ils ont élu un populiste de droite comme Trump…

      La vision droite-gauche tel qu’on l’a connue ses 40 dernière années est décriée par une majorité de la population, les 2 partis confondus…

      Je continue de croire que Sanders va faire un tabac le 3 mars et prendra une avance confortable ne vous en déplaise, si c’était le cas et qu’il remporte la primaire et supposons que vous soyez américain, voteriez vous tout de même pour Sanders ou pas?

      1. el_kabong dit :

        @frederic jobin
        « … supposons que vous soyez américain, voteriez vous tout de même pour Sanders ou pas? »

        Pourquoi je le ferais si Sanders n’est pas mon candidat? De la même façon que les bernie-bros se sont senti libres de ne pas voter pour Clinton en 2016 (quand ils n’ont pas carrément voté pour le minable orangé)…

      2. Frederic Jobin dit :

        @El_Kabong

        « Pourquoi je le ferais si Sanders n’est pas mon candidat? De la même façon que les bernie-bros se sont senti libres de ne pas voter pour Clinton en 2016 (quand ils n’ont pas carrément voté pour le minable orangé)… »

        Donc vous feriez exactement ce que vous reprochez aux autres, je vois, il y a un terme pour ça non?

      3. el_kabong dit :

        @jobin

        Je sais que les bernie-bros n’accepteront jamais que les autres fassent la même chose qu’eux et demanderont l’allégeance totale de tous les démocrates à leur messie…

        P.S. Vous étiez amplement satisfait de la défaite de Clinton, non?

      4. Frederic Jobin dit :

        @el_kabong

        Vous savez?? Ah bon, Vous les connaissez tous personnellement à l’évidence… Impressionant…

        Et non, vraiment pas satisfait de la défaite de Clinton, pas un fan du principe de la terre brulée… Mais je l’ai vu venir cette défaite, elle était tellement prévisible…

    2. jcvirgil dit :

      @Apocalypse

      Je ne suis évidemment pas de votre avis. Les mesures que propose Sanders sont tout à fait réalistes et realisables en remaniant le budget américain, ses priorités et sa fiscalité.

      De plus, avec une campagne électorale bien menée qui fera appel à l’intelligence des gens , contrairement aux divsgations de Trump, elles obtiendront le soutien populaire nécessaire pour entraîner une vague de fond vers les bureaux de scrutin.

      Évidemment elles remettent en cause les intérêts de gens très puissants qui contrôlent aussi les médias.

      Leur propagande n’est pas nouvelle. FD Roosevelt a connu la même chose lors de la mise en place du *New Deal* . Il a quand même été le précurseur de l’âge d’or des Etats-Unis.

  41. InfoPhile dit :

    Je n’ai pas de doute, par ses moyens démesurés Bloomberg s’ajoute aux fossoyeurs de la démocratie américaine, largement mise en bière d’ailleurs.

    Qu’on y songe, un seul homme, richissime, qui a déjà dépensé en publicité 415 millions $ alors que M. Sanders a dépensé, grâce à la multitude de ses petits donateurs, 42 Millions $. Un char d’assaut contre une Honda E !

    Un seul homme qui a toutefois une sacrée feuille de route et que deux mandats à la tête de la ville la plus prestigieuse au monde ont rendu célèbre.

    La grande force de Bernie, à l’inverse de Bloomberg, consisterait à faire sortir un vote qui ne se manifeste pas en temps ordinaire, celui des gens qui ne se mobilisent pas, même pour les courses aux investitures. Hélas, les règles avantagent toujours les mêmes dont les visées coïncident prioritairement avec leurs intérêts et accessoirement avec leur sensibilité.

    Un duel entre M. Sanders et Trump est loin d’être perdu d’avance pour le premier. Ce dont je doute terriblement, c’est que l’occasion lui soit offerte. Hélas !

    1. el_kabong dit :

      @infophile
      « La grande force de Bernie, à l’inverse de Bloomberg, consisterait à faire sortir un vote qui ne se manifeste pas en temps ordinaire, celui des gens qui ne se mobilisent pas, même pour les courses aux investitures. »

      Un autre qui croit aux licornes… d’où vient cette pensée magique que des gens qui ne se déplacent même pas pour voter pour lui aux primaires vont tout à coup sentir un appel irrésistible à voter en novembre prochain?

      1. Frederic Jobin dit :

        @El_Kabong

        Si vous vous attendiez à un ras-de-marée en Iowa et au New Hampshire, surtout pour des primaires, c’est vous qui devez garder un enclos dans votre cours arrière pour ces licornes…

        Au NH ils ont tout de même battu un record… https://www.axios.com/democrat-voter-turnout-new-hampshire-9a676b5b-6f23-4daf-8b60-83a34660da75.html

        Sanders gagnera le Nevada et prendra une avance confortable le 3 mars, ne vous en déplaise… Sanders pourra faire sortir le vote plus facilement pour la générale que quiconque chez les dems, mais bon continuer de porter vos œillères si vous les trouvez confortable…

        Comme d’autres, vous ne voyez pas du tout le réalignement profond qui est en cours depuis un moment…

        Le futur est populiste, qu’il soit de gauche ou de droite, on peut surement discuter des pours et des contres, mais il est indéniable…

        Vaut mieux s’y préparer que de s’enfoncer la tête dans le sable…

      2. el_kabong dit :

        @frederic jobin
        « Au NH ils ont tout de même battu un record »

        Et pourtant, malgré ce record, Sanders a eu la moitié des votes de 2016… et si vous ajoutez les votes à Warren, ça donne quand même seulement le 2/3 des votes…

         » Sanders pourra faire sortir le vote plus facilement pour la générale que quiconque chez les dems… »

        Ben oui, Sanders c’est mon homme, mais je vais attendre la générale pour aller voter pour lui, en espérant fort, fort qu’il passe aux primaires…ça se tient tout à fait votre affaire…

      3. InfoPhile dit :

        @el_kabong

        Pour peu que M. Sanders saurait retenir leur attention, ce qu’une victoire à l’investiture, une formidable vitrine, lui offrirait ( + populisme de « bon aloi » ?), il les gagnerait à sa cause parce qu’elle est la leur; il défend leurs intérêts en priorité. Lesquels sont trop nombreux pour être détaillés et explicités ici à chaque fois: Santé, éducation, environnement, paix sociale, égalité des chances, meilleure répartition de la richesse.

        Rien d’autre que ce qui est appliqué ailleurs avec succès sans passer par la case zéro. Qu’un achèvement de ce qui a été accompli sous Kennedy/Johnson.

  42. FlorentNaldeau dit :

    Pendant des semaines, MB a été l’Arlésienne de ces débats et de la campagne en général. Il était dans tous les esprits et jetait de l’ombre sur toutes les discussions, tout en étant absent. Enfin relativement absent, puisque ses publicités sont omniprésentes depuis plusieurs semaines (j’en ai vu 3 ce matin seulement). Sauf que dans ces publicités, c’est lui qui contrôle le message et le formate soigneusement pour le conformer à son message; par exemple ce clip dont j’ai déjà parlé qui réunit des extraits d’archives où on le voit avec Obama et qui peuvent donner l’impression que BO l’appuie (jusqu’à ce qu’on remarque les discrètes indications de date ou que BO a les cheveux encore bien foncés dans ces images).

    Dasn un débat, toujours l’inattendu arrive. Parfois sans grand éclat; d’autres fois cela marque les mémoires. On sait qu’il sera la cible de plusieurs attaques, ce qui est normal compte tenu de sa montée dans les sondages; de plus il a une longue carrière ce qui signifie qu’il a pris des décisions qui ne font pas l’unanimité et a aussi fait des erreurs ou de mauvais choix ici et là, comme tout personnage public. Et comme bien des gens, il a changé d’opinion sur certaines questions.

    Quel sera le ton adopté par ses adversaires? Verra-t-on un BS régurgiter, l’écume aux lèvres, sa haine des milliardaires ou alors MB sera-t-il critiqué sur des points factuels précis et exacts? Il devrait dans ce dernier cas être capable de rétorquer aux fausses accusations ou inventions comme celles véhiculées par certaines porte-voix des autres candidats; elles circulent aussi abondamment sur le Web et plusieurs s’en font le relais sur ce blogue.

    Totuefois, MB a parfois la mèche courte. Quand il n’aime pas une question, c’est très clair dans son visage et dans la manière dont il peut retourner son interlocuteur comme une crêpe. Or un débat est fondé sur l’affrontement et le choc des idées, i.e. maintes occasions pour lui d’être provoqué. Il doit prendre garde de ne pas se comporter comme un candidat imbu de sa position et qui croit que la nomination lui est due (BS et, dans une moindre mesure, TS suffisent à cette dernière tâche).

    C’est sa chance de faire une excellente bonne première impression sur l’ensemble de l’électorat. Il ne doit pas la rater.

    @kelvinator et @Apocalypse
    Il serait trop long de citer tous les passages de vos interventions de ce matin dont le contenu me réjouit et avec lesquelles je suis d’accord.

  43. Apocalypse dit :

    @Frederic Jobin – 12:28

    Wow, la mauvaise foi ne vous rebutte pas le moins du monde

  44. Apocalypse dit :

    @Frederic Jobin – 12:28

    Si j’étais américain et que Bernie Sanders serait la nomination pour affronter Donald Trump, bien entendu que je voterais pour lui, sans doute en me bouchant le nez et en n’espérant absolument rien d’une présidence Sanders.

    M. Sanders n’aurais pas seulement les républicains contre lui, mais sans doute nombre de démocrates; c’est un extrémiste et aux Etats-Unis, c’est le centre qu’il faut viser.

    1. jcvirgil dit :

      @Apocalypse

      Vous me décevez. Pourquoi répéter une propagande médiatique mensongère?

      Sanders n’a rien d’un extrémiste. C’est un social-démocrate, la forme de gouvernement la plus apte à mettre en place une société plus égalitaire.

      D’ailleurs l’ONU nous le rappelle chaque année avec le classement Gini qui met chaque année en tête des pays où il fait le mieux vivre ceux qui ont cette forme de gouvernement.

    2. Frederic Jobin dit :

      @Apocalypse

      « c’est un extrémiste et aux Etats-Unis, c’est le centre qu’il faut viser. »

      Désolé mais cette vision est dépassée et sans ancrage dans la réalité… C’est un dogme qui est devenue une légende urbaine, and you fall for it, sad…

      1. Frederic Jobin dit :

        @Apocalypse

        Compte tenu des pôles de gravité économiques, politiques et sociaux, si vous voulez le centre, il vous faudra viser très à gauche…

  45. leonard1625 dit :

    Demain soir, on aura un apercu des chances de Bloomberg. Ce que je trouve dommage est, qu’en débat, Bloomberg serait assurément beaucoup efficace contre Trump que contre les autres candidats démocrates.

  46. InfoPhile dit :

    @FlorentNaldeau

    «sa haine des milliardaires» ?

    Ou sa « haine » de leurs abus de pouvoir ? Je penche pour la seconde.

  47. leonard1625 dit :

    Je ne comprends pas ceux qui disent que battre Trump ne devrait pas être la priorité. Si Trump est au pouvoir un autre quatre ans, il risque de remplacer deux juges modérés (Ginsburg, 86 ans, Breyer 81 ans) par deux mitaines conservatrices. Le plus vieux des autres juges a 71 ans (Thomas). Bilan 7 contre 2. Cela sans compter les juges fédéraux et tous les autres postes cruciaux de l’administration américaine.

    Continuez à jouer les puristes et à lever le nez sur Bloomberg, on verra l’état de vos rêves après un autre mandat de Trump.

    Tant qu’à Bloomberg, son plus gros défi maintenant sera de pondre une politique en soins de santé qui satisfasse la majorité des Américains.

  48. FlorentNaldeau dit :

    @InfoPhile, 15h31 « «sa haine des milliardaires» ? Ou sa « haine » de leurs abus de pouvoir ? »

    Si BS vitupérait de manière sélective contre ceux qui abusent comme vous dites, je serais d’accord. Mais ses prononcés d’anathèmes sont globaux et même pavloviens. Ce n’est même pas réfléchi ou ciblé; c’est un réflexe instantané de sa part.

  49. InfoPhile dit :

    @FlorentNaldeau

    En s’entend sur le réflexe, mais visiblement pas à l’encontre de quoi il s’exprime. Le pouvoir des riches-riches américains est tout simplement anti-démocratique. Si cela n’est pas modifié on en arrivera à un point de non-retour. Si ce n’est déjà fait…

  50. citoyen dit :

    plutôt que le modèle proposer pour s’opposer, la démocratie directe devrait mettre en oeuvre de nouvelles manières de débattre, d’adopter des lois et de faire participer le sénat à la chambre haute.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :